AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» (modéré) La demeure des Dashwood


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1389

Région : Kalos
Jeu 6 Juil - 17:43




L'allée de gravier menant à la demeure miroitait la lueur du soleil.

Des flashs blancs m'aveuglent et me forcent à mettre des lunettes. A à peine trois cent mètres de là s'impose à moi la plus grande demeure que j'ai pu voir de ma vie. Kalos est une région qui a connu le long des siècles des morcellements de ses terres après les changements des classes sociales. La Magna Carta originaire d'une autre région a longtemps régné sur différents comtés, d'anciens qui aujourd'hui n'existent plus. Pourtant je me tiens maintenant, immobile, face à un palais dont j'admire la beauté et la grandeur. L'architecture foisonne de détails et de moulures dont le style me rappelle certaines maisons ducales de chez nous comme les Fitzgerald et les Chevalier. Il semblerait que la famille Dashwood ne soit pas en reste concernant la propriété. Il n'y a pas que cette splendide demeure qui leur appartient : les terres que je viens de parcourir à côté de Port Tempères sont les leurs. Il m'a fallu pourtant m'éloigner à plus de douze kilomètres de la ville pour enfin arriver chez eux. A partir de là, il aura encore fallu une quinzaine de kilomètres pour parvenir jusqu'à la maison. Quelques maisons habitées s'étendent le long de ce chemin que je parcoure sur le dos de mon Haydaim mais nous ne croisons personne. Jusqu'à la maison nous sommes seuls ; puis nous apercevons quelques jardiniers occupés à leurs tâches. Je laisse là mon pokemon qui repart dans la nature en attendant que l'on se retrouve et finit par m'arrêter tout au bout de l'allée, à une trentaine de mètres de la porte principale.

Elle aurait du me filer un plan... , pensais-je en voyant la taille démesurée de la demeure. Celle de mes parents est classique, sur deux étages avec un grenier et un nombre de chambres raisonnables. J'ai compté tant de fenêtres à celle-ci que je me demande comment ils peuvent gérer une telle surface. Miwako ne m'avait pas beaucoup parlé de sa demeure ; je ne connaissais rien de son fonctionnement ou même de son rôle. Elle en a un, puisque l'héritière m'a parlé de son travail, mais j'ignore vraiment en quoi cela consiste.
Devant la porte d'entrée taillée dans un bois massif et représentant des rosaces, j'hésite. Je dois sonner, toquer, hurler ? Les rites m'échappent et c'est alors que je vois un homme d'un âge avancé ouvrant la porte. Il me signale qu'il m'a vue arriver et me prie de décliner mon identité, dans ces termes exacts. Impressionnée je lui réponds puis il m'invite à le suivre dans un vestibule qui fait la taille de ma chambre d'enfance. La richesse des matériaux, des meubles disposés alentours me cloue le bec le temps que ce vieil homme ne m'enlève ma veste et mes affaires personnelles. Il se présente ensuite.

- Je me prénomme Jarvis Madame, si vous voulez bien me suivre.

Je lui emboîte le pas en me contentant simplement d'un sourire timide. Son allure, sa prestance, ce calme si stoïque et silencieux me forcent à rester observatrice. J'ai conscience de mettre pied dans un monde très éloigné du mien voire une sorte de réalité parallèle. Je m'y attendais bien sûr mais prendre tout cela de face est momentanément impressionnant. Le majordome m'installe dans un petit salon attenant au vestibule, drapé de nombreuses tapisseries à l'orientale. Les couleurs chaudes dégagent une atmosphère chaleureuse et Jarvis me sert une tasse de thé avant de m'avertir qu'il part à la recherche de celle que j'attends. Je suis impatiente, aussi je le remercie poliment et attend qu'il parte avant de me lever et de commencer à fouiner dans la pièce. Le choc culturel fait place à ma curiosité spontanée ; je commence par la bibliothèque murale installée à ma droite et promène mes yeux à la recherche de noms connus et autres. Puis je profite des larges vitres, atteignant presque le plafond, qui s'ouvrent et donnent directement sur le jardin. Je garde mes libertés pour moi afin de ne pas paraître impolie – je connais mal leur code de conduite – mais l'envie de les ouvrir et d'aller me promener me démange. J'aperçois au loin une silhouette très semblable à mon Haydaim, perdue parmi les arbres et sourit sans m'en rendre compte.

Quand Miwako rentre dans la pièce – le majordome lui tient la porte – elle est d'abord lumineuse puis me demande pourquoi je souris si bêtement.

Modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9820

Sam 8 Juil - 18:50

Domestique Jeanne vous défie:
« Ce n'est pas parce que je suis une femme de chambre que je ne sais pas me battre ! »

Elle envoi ses deux pokémon :


Braisillon (lvl 17) & Mistigrix (Lvl 19)




Mistrigrix lance Rafale Psy sur Miaouss (39 et 96, pas de critique ni d'effet supplémentaire)
(-24 PV)
Pvs de Miaouss: 36/60


Braisillon lance Flamèche sur Steelix (5 et 66, c'est un coup critique mais pas de brûlure !)
(-36 PV) C'est super efficace !
Pvs de Steelix: 49/85


Miaouss fait Griffe Ombre sur Mistigrix (7, coup critique !)
(-81 PV) C'est super efficace !
Pvs de Mistigrix: 39/120


Steelix lance Tombe-Roche sur Braisillon (22 et 27, pas de critique mais l'attaque touche)
(-209 PV) C'est méga efficace !
Pvs de Braissilon: 0/100

Braisillon est K.O

Steelix gagne 185 xp et monte au niveau 28 !

Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1389

Région : Kalos
Mar 11 Juil - 16:16
Le boudoir attenant au vestibule était réservé à l'usage privé de Miwako comme elle me l'annonçait en s'asseyant. L'homme nommé Jarvis commença à servir du thé – accompagné d'un moelleux aux fraises très soigne – mais il fut chassé de la pièce par mon amie.

- Enfin seules ! Je suis contente de te voir.

Elle me disait ça avec un grand sourire. Je comprenais mal pourquoi elle se réjouissait tant de ma venue alors que nous nous étions à peine quittées la semaine dernière. Elle m'expliquait que ma venue ici la réjouissait particulièrement : Miwako avait rarement l'occasion de choisir ses invités ainsi que la durée de leur séjour dans sa demeure. A priori elle avait quantité de choses à me dire, même au bout d'une semaine. Elle me servit une autre tasse puis enchaîna sur ce qui l'occupait actuellement depuis son retour à la maison.

- La kermesse de l'église est toujours organisée ici et cette année je dois m'en occuper. Depuis que je suis rentrée j'ai du m'occuper de nombreuses choses dans la maison... et n'ait pas eu le temps de faire autre chose. Elle s'arrête un instant puis reprend. Je crois que ma carrière de ranger s'est arrêtée avant même de commencer...
- Mais ça n'a pas l'air de trop t'affecter.
- Pas vraiment. Je pensais ainsi montrer à ma famille que je suis capable de m'occuper du domaine en exerçant un métier à responsabilités. Mais la conciliation des deux reste impossible...
- J'imagine que le domaine exige une présence constante...
- … J'en ai bien peur. Je ne pourrai pas m'absenter à répétition.
- Et tu n'as trouvé aucun poste au sein d'une équipe technique ?
- Pas vraiment, du moins mon profil ne les intéressait pas. J'ai eu en revanche une proposition pour participer aux recrutements des membres d'une équipe.

Mon regard en dit long, aussi Miwa commence à m'expliquer son entretien et ce qu'il s'est passé pour elle depuis le diplôme. Elle dit aimer le métier de ranger et vouloir l'appliquer : mais la gérance du domaine des Dashwood lui prend bien plus de temps qu'elle ne l'avait prédit. Jusqu'à présent elle avait été reléguée au second plan des affaires, comme une sorte de co-gérante de son père. Mais on ne l'avait tenu au courant que sur de menus détails comme rafraichir les peintures de la façade ou remplacer quelques tuiles sur le toit avant qu'elles ne s'effondrent. Depuis son retour elle avait embrassé d'autres fonctions. Le succès de son entreprise avait convaincu ses parents de ses diverses aptitudes : sa mère n'avait pas eu de doute à ce sujet mais l'exigence ne venait pas d'elle. Son père l'avait félicité lui aussi, ravi de savoir sa fille aînée débrouillarde ; il était ravi de la voir enfin s'affirmer, lui qui regrettait son caractère trop introverti. Ce diplôme ne le rassurait pas tant sur l'intelligence de sa fille – dont il n'avait jamais douté – que par rapport à la fibre collective qu'elle avait du montrer. Cela l'avait mit en confiance et il s'était aussitôt attaché à confier d'autres tâches gestionnaires à sa fille dès son retour. Miwako en semblait ravie.

- Il ne m'avait jamais donné tant de crédits. Jusqu'à présent il prenait surtout soin de m'écarter des réunions et des grandes décisions. Je pense que se sentir seul à la barre doit conforter son sentiment de pouvoir et jusqu'à présent il ne voulait pas me voir le remettre en cause.
- Jusqu'à présent donc si je comprends bien. Tu fais quoi de différent depuis ton retour en fait ?
- Je gère entièrement le domaine cette fois. Je préside les réunions à sa place, organise nos participations aux foires agricoles locales, gère le personnel...

Elle s'arrête et conclue qu'enfin son rêve s'est réalisé. Je le savais déjà pertinemment mais le rêve de Miwako n'avait rien à voir avec le métier de ranger : c'était son caractère altruiste qui l'avait conduite jusqu'à cette formation mais depuis toujours elle rêvait à son tour de prendre la suite de son père et devenir la garante du domaine familial auquel elle tenait plus qu'elle ne voulait bien l'admettre.

Modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8581

Mar 11 Juil - 17:52

Mistigrix lance Choc Mental sur Steelix !
Random donne 49, pas de coup critique
{ -8 PV !}
PV de Steelix : 41/85

Miaouss lance Griffe Ombre sur Mistigrix !
Random donne 2, coup critique ! [Oui oui, encore °°]
{ -81 PV ! }
C'est super efficace !
Mistigrix est KO !

Miaouss gagne de l'expérience !

Que voulez-vous faire, dresseuse Jill ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1389

Région : Kalos
Jeu 13 Juil - 21:27
Après ce déjeuner improvisé, Miwa m'emmena dehors pour faire le tour de la terrasse du domaine. La précision est nécessaire ; le jardin de la demeure est immense mais ce que j'aperçois au-delà du rempart qui cerne la propriété leur appartient également. Je n'avais encore jamais vu rien de tel et me contentait d'écouter silencieusement mon amie qui m'expliquait désormais son nouveau rôle au sein de l'entreprise familiale.

Ces Dashwood étaient peut-être les héritiers d'une ancienne lignée de comtes mais ils étaient résolument plus modernes que leurs ancêtres. Passé la dissolution des privilèges des classes, des descendants commencèrent à exploiter le domaine sur le plan agricole. Au fil du temps de nombreux partenariats avec les fermiers et agriculteurs du coin furent développés. La famille commença à se servir des revenus agricoles pour prospérer, embaucher et entretenir le domaine afin de ne pas le démanteler. Une entreprise familiale qui a épousé la modernité de son temps et qui vit de ce succès en somme. Aujourd'hui le grand-père et le père de Miwako avaient initié une nouvelle forme d'agriculture : l'exploitation des talents naturels des pokemons.
D'excellentes récoltes suivies par un bétail de qualité ; la famille Dashwood produisait et vendait aux marchés d'abord, puis aux entreprises alimentaires par la suite. Ces quarante dernières années étaient particulièrement rentables pour eux et plaçaient Miwako à la tête d'une entreprise très active, moderne et en pleine conversion. Les nombreux progrès de l'agriculture couplés à la découverte de nouvelles espèces à Alola sont en train de révolutionner la maison et son fonctionnement. Je ne coupe pas mon amie une seule fois. Je trouve son mode de vie si éloignée du mien que je l'entends comme si elle était à des centaines de kilomètres : mais son métier et le domaine de son entreprise familiale me rendaient envieuse. L'enthousiasme de son discours souligne sa motivation et son intérêt pour son nouveau travail. Pas étonnant qu'elle n'ait pas eu le temps de débuter sa carrière de ranger. Je la trouve étonnement lucide. Je n'en sais juste pas assez sur sa vie pour imaginer le carcan dans lequel elle a du rester bien sagement. A la voir si enjouée je commence moi-même à devenir trop pleine d'entrain et on dérive ainsi hors du domaine.

A quelques kilomètres seulement de la propriété Dashwood prospère un village d'une taille raisonnable, possédant le calme des environs pour elle seule. Assez peu de gens y vivent, seulement quelques maisons et propriétés secondes selon ce que me raconte Miwa. Quelques résidents permanents mais en-dehors du personnel travaillant à la demeure et des personnes originaires de Port-Tempères, il n'y a pas foule comme à Illumis. Une mairie, quelques autres institutions et seulement un médecin de village qui doit se sentir seul au monde. C'est pas bien reluisant mais la nature environnante est superbe et abrupte : le village descend d'un coup vers une plage plus hostile que celles de la ville. Bien moins touristique l'endroit a quelque chose d'austère mais authentique ; la balade me plaît, je traîne Miwa jusque dans les recoins avant de rentrer chez elle.
Aussitôt rentrées, le fameux Jarvis – un vieil ami de la famille – s'occupe de nos manteaux à notre place. Je m'y ferais pas je le sens bien mais je suis en silence pour m'installer de nouveau dans le boudoir de Miwa. Elle n'a pas dit grand chose sur le retour et m'a surtout écouté me confier sur mes projets. Je la vois pourtant me regarder intensément sans comprendre pourquoi et finit par lui tirer les verres du nez. « J'ai quelque chose à te demander » me sort-elle comme ça d'un coup.
Je l'encourage à continuer et elle m'avoue qu'elle attend de nombreuses espèces de pokemon dans les prochaines semaines. Avec l'argent du domaine elle a pu acquérir pas moins de trois Bourrinos étalons avec un troupeau de Tauros en prime. Bouchée bée je réponds bêtement que « beh, ça va en faire du monde » et elle, elle acquiesce en souriant innocemment. Si ça l'embête tant que ça elle aurait pas du en prendre tant mais elle accuse l'étendue de leur domaine sur ce coup et je finis par comprendre. Je ne vois cependant pas où elle veut en venir et c'est quand je lui demande qu'elle lâche le morceau : « tu voudrais pas co-gérer avec nous pour les pokemons ? Ce serait seulement un peu de logistique, mais trois fois rien je t'assure ».

C'est flou, je demande des précisions et je redoute à quoi je dois m'attendre. C'est précisément ce moment que Jarvis choisit pour ouvrir la porte et déposer dans un riche plateau des sandwichs appétissants.

Modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8581

Ven 14 Juil - 19:32

Vicomte Charles-Henri vous défie :
« Ahah, vous voulez vous battre ? Sérieusement ?! Mais vous ne savez pas à qui vous avez à faire, bleusaille ! »
Il envoi ses deux pokemons :

Prismillon et Excavarenne lvl 19




Prismillon lance Abri !
Il se protège de la prochaine attaque !


Excavarenne lance Tir de Boue sur Goinfrex
(-14 PV) la vitesse de Goinfrex diminue d'un cran (45 VIT) {random 97 Coup Critique !}
PV Goinfrex = 142/156


Goinfrex lance Surf sur tous !
Prismillon s'abrite !
(-123 PV) sur Excavarenne - c'est super efficace ! {random 38, pas de critique}
PV Excavarenne = 0/115
Le pokemon est KO !


Steelix lance Tomberoche sur Prismillon
(-121 PV) c'est super efficace ! {random 26, pas de critique}
PV Prismillon = 0/113
Le pokemon est KO !

Vos pokemons gagnent 2 pts d'xp
Vicomte Charles-Henri a perdu ! Il vous remet 400P$. (versés)

« Eh bien on dirait que vous savez vous y prendre avec les pokemons... »
Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1389

Région : Kalos
Sam 15 Juil - 23:28
Apparemment Miwako a pensé à tout : sa rencontre avec le monde des pokemons et des rangers lui avaient permit de faire de nombreux projets. Jusqu'à présent sur le domaine familial elle n'avait connu que les espèces des environs et les deux miraculés de l'endroit : l'Anchwatt et un pokemon dragon dont elle me parla rapidement. Sans s'écarter du sujet elle me confia qu'elle sentait le besoin de s'améliorer en dressage de pokemons et qu'un soutien dans son métier ne serait pas de trop. Selon elle, il lui faudrait prendre contact avec des personnes connaissant les remèdes à base de baies pour développer de nouveaux partenariats et pourquoi pas tenter de faire de nouvelles plantations. Elle souhaitait de plus engager à mi-temps un ranger pour gérer le bétail du domaine et leur bon épanouissement ainsi qu'un infirmier pokemon qui pourrait passer de temps à autres vérifier la santé de tout ce beau monde. Le plan était pensé jusque dans ses moindres détails. J'admirais la volonté de mon amie.

Finalement elle posa sa tasse de thé et me fixa en me demandant si je voulais bien assumer ce métier à mi-temps en plus de mes autres obligations. Elle disait vouloir me le confier à moi, une amie, pour des raisons de facilité avec le planning. Il me suffisait apparemment de passer une fois par mois au minimum, de prendre part à l'insertion des nouveaux venus et d'effectuer un travail de dressage simple : pas d'entraînement au combat, juste une surveillance globale d'une bonne atmosphère entre les espèces et spécimens. Un travail qui me promettait d'être fort intéressant et qui en réalité me motivait : mais je différais ma réponse pour m'assurer de bien la contrôler. Aussi poussais-je mon amie à me montrer en attendant davantage les infrastructures du domaine et les différentes espèces y vivant déjà.

Nous avons pris une bonne heure pour mettre toute cette histoire familiale à plat. Ce n'est pas tant le salaire qui m'intéresse, davantage les conditions du travail et ce qu'il propose. Cet endroit m'était encore inconnu jusqu'à hier mais je sens que je peux m'y plaire. De plus choisir un point d'ancrage quelque part à Kalos me plaisait bien que je ne comprenais pas spécialement pourquoi. Je ne pouvais ignorer une telle opportunité, autant pour continuer à développer mes autres activités que de découvrir et d'entretenir une nouvelle relation. Leya et Sam me manquaient et nous nous voyions moins, trop occupés chacun à suivre sa voie. Depuis ma rencontre avec Miwako cependant ce sentiment s'était un peu atténué et nous partagions un emploi du temps similaire depuis déjà de longs mois. Nous avions été proches lors de la formation : nous le sommes toujours dans ce grand jardin fantastiquement entretenu.

Miwa me montre ceux directement derrière la cour arrière de la demeure. Elle m'avait présenté les quartiers que l'on réservait aux employés de la maison. Les jardiniers stockaient le matériel dans une petite grange de hauteur mais vaste à l'intérieur : de quoi y stocker quelques tracteurs et autres machines que je n'identifie pas toutes. La visite guidée m'intéresse et mon amie est avare de détails : la famille Dashwood peut être fière de son héritière, entièrement dévouée à son métier. Elle m'énonce les modèles des machines les uns après les autres si bien que je finis par me croire dans une émission télé consacrée au sujet. Je finis par atterrir quand elle me propose de tester un tracteur resté à l'extérieur dans la cour : je saute sur l'occasion et découvre en faisant un petit tour avec elle. On s'avance ainsi vers les jardinières après avoir dépassé de nombreuses et variées cultures de plantes. Elle tient à me les présenter aussi, disant vouloir me montrer l'endroit prévu pour la culture des baies. Je laisse le tracteur à contrecœur et la suis en m'attardant sur les parfums mélangés que je sens. Deux jardiniers s’affairent plus loin à tailler des rosiers énormes – les épines n'ont pas l'air clémentes malgré leurs gants.

J'étais distraite par cette contemplation, aussi je n'ai pas entendu Miwa me dire qu'ils ont été formés par Amaro à la ville et qu'ils font un fantastique travail. Elle me le répète donc et une lumière s'allume dans mon regard apparemment : elle me demande si j'ai prévu le challenge de l'arène pour ma visite et sourit quand je lui réponds par l'affirmative.

Modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8458

Dim 16 Juil - 22:39

Couafarel lance Regard Touchant sur Goinfrex !
{Son attaque diminue !}
Nouvelle attaque : 101


Goinfrex lance Surf sur tous !
{-72 PV} (random 5, Coup critique !)
{-57 PV} (random 40, sans critique)
PV de Cocotine : 29/101
PV de Couafarel : 53/110


Ursaring lance Marto-Poing sur Couarafel !
{Malheureusement, il rate son attaque !} (random 97)


Cocotine lance Vampibaiser sur Ursaring !
{-13 PV} (random 65, sans critique)
PV de Ursaring : 89/102
{+10 PV}
PV de Cocotine : 39/101

Que voulez-vous faire ?

Nouvelle attaque de Goinfrex : 101
PV de Ursaring : 89/102

PV de Cocotine : 39/101
PV de Couafarel : 53/110



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1389

Région : Kalos
Lun 17 Juil - 14:13
« Bonjour Mlle. »

Miwako fut saluée par un monsieur gris-souris au chapeau de paille. Il semblait superviser tous les travaux dans les jardinières, puisqu'il lui donnait les dernières nouvelles.

« Nous avons trouvé un fournisseur à Sinnoh mais celui-ci ne semble pas convenir. La qualité des Kika notamment est discutable . »
« Et que donnent les premières cultures des baies Oran ? »
« Pour le moment les plants sont sains mademoiselle mais les mauvaises herbes risquent de leur faire davantage de mal qu'aux légumes, ce sont des plants d'une grande sensibilité. »
« Pensez-vous que le principe de permaculture est trop dangereux pour les baies ? »
« Je n'en suis pas encore bien sûr mademoiselle et préfère commencer les premières récoltes plus traditionnellement avant de pouvoir faire des essais avec le terrain que nous préparons. »
« J'ai à ce propos une bonne nouvelle. »

Ce fut à ce moment-là qu'elle s'interrompit pour faire un signe de tête dans ma direction alors que je contemplais de près des plantes en pot que je n'avais jamais vu mais qui dégageaient une odeur si forte et âpre que l'on aurait pu croire au débarquement d'un troupeau d'Ortides.

« Mon amie ici présente, mademoiselle Calahan, va nous aider concernant ce terrain. »
« Oh, et allez-vous nous aider pour les cultures mlle Calahan ? »
« Pas si vous tenez à voir vos plantes rester en vie. » dis-je alors sans malice. Miwako ajoute aussitôt : « Non pas exactement Henry, elle va nous donner dans la gestion des pokemons du domaine. D'ici un petit mois nous allons recevoir trois Bourrinos ici dans un premier temps. Mademoiselle Calahan nous aidera pour les insérer et apprendre à labourer ici. »

Cette fois je restais muette ; on finit par se serrer la main avec le jardinier en chef. J'apprends en effet qu'il supervise les terres du domaine avec l'aide de jeunes hommes vaillants et nombreux : encore heureux, vu la taille de la propriété ! Il se montre d'une grande gentillesse et nous fait visiter ses serres : ses dernières plantations concernent exclusivement des baies. Ses jardins-potages, au nombre de quatre, sont suffisamment fournis ainsi que ses divers champs. Il dit concentrer ses efforts actuels sur le développement de ces nouvelles cultures, en accord avec le projet familial dont m'a parlé Miwako donc.

« Nous pourrons probablement commencer l'élaboration test de poffins après la première récolte d'ici un an environ. Les plants auront eu plusieurs fruits entre-temps, les derniers seront les plus robustes mademoiselle et sans aucun doute les meilleurs. »
« Je vous fais toute confiance sur ce point. Merci pour la visite Henry, bonne journée. »

On salue le jardinier qui s'en retourne à ses baies et mon amie m'explique que le rendement des baies est suffisant pour compenser les pertes de la première année de récolte. Je m'étonne de m'entendre dire que le gaspillage d'argent peut être amorti : je viens d'un monde si différent. J'ai vraiment l'impression de nager dans une réalité alternative. Un peu comme ce docteur au nom inconnu qui voyage entre l'espace et le temps : aurais-je traversé une dimension sans m'en rendre compte ? A voir cette imposante et élégante demeure droit devant moi, je me pose de vraies questions. Miwako finit par se taire un peu, plaisantant sur le fait que je dois en avoir assez pour le moment. Je souris pour l'encourager à continuer et lui demande de me faire voir le refuge naturel de son Anchwatt et de ce mystérieux autre pokemon dont elle ne m'avait pas encore parlé. Je ne réponds pas encore à sa proposition malgré le fait qu'elle m'ait présenté au jardinier : elle sait que je vais accepter, qu'il ne s'agit que d'une question de temps.

Modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9820

Mar 18 Juil - 20:00

Couafarel utilise Coud'Boule sur Ursaring.
{- 16 PV} (Random 85 et 19. Pas de critique. Effet) PV de Ursaring : 73/102
Ursaring à la trouille.


Goinfrex lance Surf sur tous !
{-72 PV} (random 2, Coup critique !) PV de Cocotine : 0/101
{-57 PV} (random 40, sans critique) PV de Couafarel : 0/110

Cocotine et Couafarel sont KO !
Goinfrex gagne 2 combats d'expérience.
Ursaring gagne 1 combat d'expérience.

Comtesse Marie-Claire laisse tomber sa bourse avant de partir en pleurant. Vous découvrez 500pk$ à l'intérieur.



Que voulez vous faire désormais ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1389

Région : Kalos
Jeu 20 Juil - 11:11
Le soir même m'attend la promesse d'un diner de routine à la demeure. Je suis invitée pour la semaine et c'est en se dirigeant dans ses appartements qu'elle m'explique la situation. Apparemment ils ont même des diners de travail et ce soir, des fermiers des alentours viennent discuter de ce nouveau projet de plantations. Je vois qu'en une semaine seulement les choses s'emballent du côté de Miwako et je comprends mieux son appel et ses confessions. A ce rythme elle ne sera probablement pas ranger.

Quand nous sommes rentrés des jardins nous sommes passées par le vestibule. Sa voûte est taillée si haute et remplie de détails que j'en ai eu le vertige. Les larges escaliers couverts de rouge mènent à un étage qui fait le tour de la propriété. Les couloirs sont longs mais Miwako s'arrête presque immédiatement après avoir tourné à droite. Je ne peux pas parler de chambre, je manque trop de vocabulaire. Elle me montre dans cette gigantesque pièce une porte attenante à une autre légèrement plus petite mais aussi plus simple : j'y vois mes affaires. Elle propose qu'on se change avant de retourner à la plage pour d'abord passer voir ce mystérieux pokemon.
On s'est munies de bottes et de baies kika : paraît que c'est son péché mignon et qu'elle l'attire ainsi. Je lui demande si d'autres sont au courant de son existence étant donné le mystère dont elle fait preuve et elle me répond : « Je n'ai entendu aucun villageois le mentionner. Je pense que je l'aurai su. Je n'en parlais pas à la formation puisque je ne savais pas s'il serait encore là... mais il l'est toujours. » Elle me disait ça en souriant. Visiblement elle s'y était attachée. Cela me rendait de plus en plus curieuse à mesure que l'on approchait de l'endroit : nous devions traversé un bout de la plage dans l'eau avant d'attendre de gros rochers à moitié immergés et couverts de mousse. C'était glissant, on y allait tranquille pendant une vingtaine de minutes puis Miwako finit par me stopper une fois bien en équilibre sur une roche large et plate. « Pas la peine d'aller plus loin, ça lui ferait peur. Je l'attends toujours ici, regarde... » elle sortit au même instant les baies de son sac et les déposa sur un plus petit rocher collé au nôtre. Sa surface permettait d'y déposer les quelques fruits appétissants. Je ne sais combien de temps exactement nous avons attendu mais ce fut long. Au bout d'une dizaine de minutes aucun pokemon ne se présenta : le vent soufflait fort. Nous restions assez silencieuses pour éviter de l'effrayer. Miwako n'était pas certaine de sa venue du fait de ma présence. Je pensais me retirer quand elle remarqua qu'une des baies avait disparu. Elles étaient en hauteur, ne pouvaient donc disparaître sans qu'on ne les atteigne. « Il est là. » elle n'ajouta rien de plus et on cessa de bouger.

Vingt autres longues minutes s'écoulèrent. Deux autres baies avaient disparu dans des moments d'inattention où nous regardions ailleurs. Miwako ne doutait pas et n'imaginait pas un immense Léviator agressif surgir et nous arracher la tronche. Moi si et je commençais vraiment à me demander si c'était bien celui que mon amie espérait. J'eus la confirmation alors que je regardais les baies d'un air absent. Miwako fouillait son sac et je vis une petite tête blanche avec des oreilles étranges et des yeux magnifiques. Je restais bête. Il repartit aussitôt. Le temps de balbutier quelque chose et Miwako comprit qu'il s'était montré. « C'est bon signe alors, il doit avoir confiance pour se montrer ! » Cela expliquait sûrement le fait qu'elle était la seule à connaître son existence. Cet endroit était de plus suffisamment isolé de la plage ; on ne pouvait nous apercevoir à moins de nous rejoindre. La plage étant rocheuse et écharpée aucun port ne se trouvait là, il était à la ville, plus simple d'accès. Nous étions donc seules avec ce pokemon que j'avais reconnu tardivement : un Minidraco. Sa couleur me paraissait cependant anormale ; je vis juste en contemplant mon pokedex. Sa rareté avait quelque chose de sidérant et je me demandais bien ce qu'il pouvait foutre là, si loin de sa région d'origine. La deuxième fois qu'il sortit de l'eau il resta cette fois sur le rocher pour manger le reste des baies ; déjà Miwako lui en donnait d'autres. Il était très petit vu d'ici. Son corps semblait frêle et je lui voyais des cicatrices assez profondes. Je le contemplais en silence et avec beaucoup d'intérêt pendant que mon amie le nourrissait : elle pouvait l'approcher.

Modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8581

Jeu 20 Juil - 20:54

Marquise Léopoldine vous défie :
« Ici, nous sommes l'élite de la noblesse, mais aussi du dressage ! »
Elle envoi ses deux pokemons :

Strassie et Séracrawl lvl 22




Métalosse lance Poing Météores sur Strassie
(-254 PV) {random 25, 27 et 72, pas de critique, pas d'augmentation d'attaque} c'est super efficace !
PV Strassie = 0/110
Strassie est KO !


Goinfrex lance Lance Flamme sur Séracrawl
(-68 PV) {random 38 et 4, pas de critique, pas de brûlure (fallait faire 90+ niéhéhéhé)} c'est super efficace !
PV Séracrawl = 27/95


Séracrawl lance Morsure sur Goinfrex
(-12 PV) {random 28, pas de critique}
PV Goinfrex = 130/156

Metalosse gagne 1 pt d'xp
Que voulez vous faire ?


Récap
PV Séracrawl = 27/95

PV Metalosse = full
PV Goinfrex = 130/156



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1389

Région : Kalos
Hier à 11:42
Le petit dragon était revêche au contact humain et ne laissait que Miwako l'approcher. Je restais silencieuse sur mon caillou, contemplant la bête. Il était blanc, pas seulement son ventre mais tout son corps. Maintenant que je le regardais bien, je voyais d'assez nombreuses cicatrices et me demandaient comment elles étaient arrivé là. Après l'avoir nourri Miwa put lui caresser la tête, ce qui me prouva qu'il ne rejetait pas complètement les êtres humains. Je lui demandais « est-ce qu'il est seul ici ? » et elle répondit par l'affirmative. « L'Anchwatt a trop peur de la mer et le Capumain vient rarement sur la côte... » me disait-elle d'un air désolé. Je partageais le même sentiment : ce pokemon semblait bien jeune pour rester éternellement seul dans un milieu plutôt austère. Peut-être n'avait-il pas encore bien apprit à sa défendre par lui-même. Je réfléchissais pendant que Miwako rassemblait ses affaires : elle disait au petit dragon qu'elle reviendrait le voir le lendemain. J'eus une idée soudaine. Je laissais sortir l'un de mes pokemons qui pourrait profiter du grand air et veiller sur lui. La soirée s'avançait et Miwako était attendue ; le Minidraco était prêt à repartir mais l'apparition de mon Nosferapti retint son attention. Il fut d'abord méfiant et s'immergeait au début. Voyant que mon pokemon ne l'agressait pas et se contentait de voler dans tous les sens, heureux d'être dehors et de pouvoir profiter d'une nuit au grand air. En règle générale il se plaisait étonnement bien dans les premières lumières du jour mais rien ne lui plaisait tant que le ciel noir.

Il n'eut pas l'once d'une agressivité envers le Minidraco : de toute façon il lui fallut plus de dix minutes pour se rendre compte de ce qu'il se passait autour de lui. « Je t'en avais parlé » dis-je à mon amie, « il est débile mais gentil. Il s'est fait rejeter à cause de sa couleur différente, un grand classique. » L'air libre lui faisait un bien fou. Miwako sourit et me demande « alors c'est lui Banana Brain ? Comme la chanson ? » et je lui réponds par un sourire. Elle rit et observe. Le Nosferapti n'a pas inventé l'eau chaude mais il est profondément gentil. La violence qu'il a subit n'a pas altéré sa nature profonde. Je viens à peine de le recueillir et je l'aime déjà terriblement : il est affectueux avec tous et s'intègre à la vitesse de la lumière. A part le fait qu'il soit relativement stupide il n'en est pas moins attachant. Il s'intéresse au Minidraco avec gentillesse : mais ses loopings rendent ce petit dernier assez nerveux. Il le chasse d'abord en lui crachant de l'eau à la tronche, on rit et le Nosferapti ne capte pas. Il tombe dans l'eau, se débat puis repart et revient aussitôt à la charge près du dragon qui craint une riposte qui ne vient pas. Ils finissent par s'intéresser l'un à l'autre, si tant est que le Minidraco parvient à repousser l'enthousiasme débordant de ma chauve-souris. « Ça va aller, il ne lui fera rien. Et si jamais il observe quoique ce soit d'anormal pendant la nuit il viendra me prévenir. » Il était aussi malin que mon Scorvol, que j'avais l'intention de libérer plus tard pour ne pas apeurer le petit dragon sauvage. Nous finissons par les laisser après s'être assurées que le Minidraco ne craignait rien et que le Nosferapti ne l'effrayait plus : nous allions être à la bourre.

Sur la route Miwako m'expliquait plus ou moins à quoi m'attendre pour le diner de ce soir à la grande maison mais je n'avais que le Minidraco en tête. J'étais rassurée à l'idée de savoir mon Nosferapti dans les environs avec lui mais le mystère m'intriguait et son état m'inquiétait plus que de raison. J'étais distraite. Mon amie s'en rendit compte. Elle me rassura : le Minidraco vivait ici depuis déjà un an environ et n'était jamais parti vers le large, pas même quelques jours. « Il sera là demain, il a été moins effrayé que je ne le croyais... »

Nous n'avions plus le temps d'y repenser en arrivant à la demeure : le majordome Jarvis nous accueilli et fit résonner par nostalgie plus que par formalité un gong sonore et ancien pour signaler la préparation du comte et de sa famille. Bizarre les coutumes, pensais-je en montant ce large escalier qui en impose. Je suis le fil du tapis rouge pour finalement atterrir dans la chambre attenante à celle de mon amie : le temps de profiter de la salle de bain indépendante et de me changer pour ce qui m'attend. Je me rends compte en faisant couler l'eau chaude qu'on a pas eu un point dress-code et me demande si on va parler d'agriculture toute la soirée. L'idée m'enthousiasmait plus avant la rencontre de ce pokemon sauvage. J'ai envie d'y retourner mais la proposition de Miwako me revient en tête et le bénéfice d'une soirée de travail me semble être une bonne opportunité. De plus, il faut laisser ce pokemon respirer et ne pas le harceler.

Modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Sites de modélisme
» [Modélisme] Troll d'Isengard.
» Modélisme sur TF1...

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Fort-Vanitas-