AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
» Olivier Mime, nous voilà !


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 484

Région : Alola
Jeu 15 Fév 2018 - 22:06
Le rocabot d'Arya était trop mignon ! Il sautillait dans tous les sens gaiement, et semblait raffoler des câlins de sa dresseuse. Sa petite queue touffue se secouait rapidement, manifestant sa joie. Anna pensa alors qu'elle devrait peut être elle aussi faires sortir ses Pokémons de leurs pokeballs, que cela pourrait les rendre heureux quelques heures. A partir du moment où sa maitresse le lui ordonna, il se mit à la recherche de notre compagnon perdu en court d'aventure. Le petit groupe espérait que celui-ci se portait du mieux possible. Assez vite, le rocabot trouva une piste à suivre et dans les secondes qui suivirent un bruit assourdissant et sourd se produisit.

Le trio avança alors dans la direction indiquée. Ce qui n'était pas du tout évident, au vue des déguisements qu'ils portaient. D'ailleurs, ils venaient de se changer afin de rester cacher mais peut être qu'avancer à contre-courant dans la foule pouvait trahir leur costumes. Il faut dire qu'un groupe de trois qui fait l'inverse du reste du monde, ca ne passe pas tout a fait inaperçu. Mais Anna ne dit rien et suivi ses amis. De toute façon, la question, n'était pas là : le plus important était de retrouver la trace de Jean et de former à nouveau cette équipe de quatre. Ensemble ils pourraient partir sereins de ce fort.

Finalement, ils se retrouvèrent assez vite face à leur camarade de festivités. Le premier reflexe qu'aurait pu avoir la jeune coordinatrice c'est de venir en aide à Jean qui semblait quelques peu ensevelit sous les débris de carton. Elle fit alors un premier pas en avant, et se fixe. Heureusement que Zoroak se posta devant elle pour l'arrêter à temps. Ils n'étaient pas seuls sur les lieux et qui plus est, ils étaient recherchés par le staff. Il fallait rester particulièrement prudent. D'ailleurs des gars en charge de la sécurité montraient justement le bout de leur nez. Le vacarme n'avait pas alerté que le jeune trio et c'était bien normal. Ils ne regardaient pas vraiment dans la direction des costumés. Visiblement, ils comptaient prendre en charge l'éventuel blessé blond. Réfléchissant à toute l'allure, Anna cherchait un moyen d'empêcher les hommes en noir d'atteindre Jean. Peut être devrait-elle attirer leur attention ? Ou trouver un moyen de les distraire autrement ? Une idée ! Mais oui, la blondinette aussi avait des pokemons à libérer !

- Deborah, j'ai besoin que tu papillonnes tout près d'eux comme un moustique pour les ralentir, tu peux faire ça ?

Évidemment, le pokemon ne répondit pas mais pour toute réponse il vola droit en direction des agents. L'idée était de les déstabiliser avec un bourdonnement stressant dans les oreilles et de faire passer la bombydou maintes et maintes fois devant leurs yeux pour les déranger. Elle devait rester rapide n’empêche que c'était largement faisable pour elle.

Elle y arrivait bien, surtout au début, pleine d'énergie. Les deux hommes cherchaient à la faire fuir avec leurs mains mais il leur était impossible de la toucher, heureusement. Il fallait profiter de ce moment pour agir.


Hrp:
 






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2822

Région : Kanto
Ven 16 Mar 2018 - 13:01
Bon ! Il semblerait que la mission "retrouver le soldat Jean" soit une réussite, bien qu'il soit à moitié caché sous les cartons pour une obscure raison. Même Motisma et Metallicana semble un peu sonnés, mais quand ils te voient ils se dépêchent de retourner a tes côtés pour montrer a quel point ils sont soulagés de te retrouver.

- Qu'es-ce que vous avez foutu encore ? Jean ca va ?

- C'est pas nous ! C'est un Cheniselle Mosti-chromatique qui nous barrait le passage mais Jean l'a capturé avec une Masterball...!

Tu regardais ton pokémon avait une lueur de suspicion et d'incompréhension sur le visage. Un Cheniselle shiney ? Une Masterball ? Et genre c'était un aussi petit pokémon qui avait fait voler tout ces murs de cartons ? Tu recommençais déjà a avoir mal a la tête si bien que tu décidais de t'occuper de cette histoire une fois que vous ne serez plus enfermé dans le labyrinthe. Parce que justement, la sécurité est encore la, bien décidée à savoir pourquoi une autre partie du fort est en mille morceaux. Heureusement, Anna prend les choses en main en envoyant un petit Bombydou pour les agacés. Peut être que l'un de tes pokémon pouvaient lui venir en renfort le temps de sortir Jean de la ? Tu eu brusquement une idée a ton tour, libérant un statitik.

- Sécrétion au niveau de leurs jambes s'il te plait !


Leurs regards occupés par l'insecte volant, ils ne virent pas l'araignée jaune arriver au niveau de leurs pieds pour les coller sur place. Pendant ce temps, rappelant Airmure qui était tout sauf discret dans tout ce bordel, c'est un Venalgue que tu appelas à sa place pour utiliser sa capacité Camouflage. Tu espérais l'illusion suffisante pour vous rendre un peu invisible aux yeux de tous. Tu soufflas, le cerveau en ébullition par les derniers événements alors que tu faisais le point, voir si tout était ok. Vous aviez récupérer tout le monde, et la sécurité semblait occupée ailleurs, c'était peut être le meilleur moment pour vous enfuir !

- Faut qu'on se barre vite fait maintenant !

Tu récupéras tes propres pokémon histoire que tu ne soit pas obligée de les surveiller toutes les 5 minutes, et tu sautillais presque d'un pied sur l'autre pour montrer ton impatience.



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/02/2016
Messages : 1098

Région : Sinnoh
Mar 27 Mar 2018 - 1:13
Désormais équipé d’une masterball, Jean se fraye un chemin à travers les gens encore paniqués. Il semblerait que personne n’ai remarqué son petit manège : tant mieux. Néanmoins, le mur détruit par le Cheniselle semble porteur, car le plafond s’effondre à son tour après un ‘crac’. Bon, ça reste du carton donc ça ne fait pas si mal (quoi que, un coin pointu dans l’œil ça doit piquer…). C’est à ce moment que le trio gagnant fait irruption dans les environs, en même temps que les agents de sécurité. Jean passe juste sa tête à travers les cartons et en voyant le bordel qui s’annonce, décide de se recacher sous les débris. C’est bon, il a eu sa dose, faut pas déconner non plus. Néanmoins, les membres du staff s’approchent de sa position : ils l’ont vu.

-Et merde.

Mais pas le temps de niaiser, un Bombydou arrive et commence à tourner autour des vigiles. Ceux-ci tentent de faire fuir l’insecte, en vain. Il est bien trop rapide pour eux. Arya, pensant que c’est une bonne idée d’emmerder ces pauvres hommes avec des insectes, fait appel à un Statitik pour les entraver au niveau des jambes avec une toile adhésive. Les pauvres, ils voulaient juste venir en aide au cuisinier et les voilà agressés sans pitié par de jeunes hooligans. Jean décide de jaillir héroïquement hors des cartons, croisant au passage les deux autres pokémons d’Arya qui rejoignent sa dresseuse. Jean trace également en direction de son groupe tandis que le Motisma-dex doué de parole expliqua alors rapidement les causes et conséquences des dernières minutes, même si la jeune scientifique semble plutôt méfiante vis-à-vis de cette version des faits.

-Il a raison, mais on en parlera plus tard, faut qu’on se casse. Mais avant…

Jean inspire lentement. Il se remémore les enseignements méditatifs de Frédéric. Inspirer, expirer. Imaginer l’océan et ses vagues. Le champ de blé, tout ça. Cela lui demande un effort surhumain de ne pas hurler d’incompréhension. Il finit par lâcher, dépité :

-Pourquoi ? Sérieusement vous ne pouviez pas juste ne pas agresser les intermittents ? Dans quel monde vit-on, je vous jure…

La question de l’évasion reste d’actualité. S’ils se font chopper maintenant, le blond sera certainement considéré comme un complice, et il ne tient pas à se faire arrêter. Pas maintenant. Cela ruinerait toutes ses ambitions futures. Alors qu’Arya utilise un autre de ses pokémons à des fins de camouflages, le plan d’évasion commence à prendre forme. Pas question pour le blond de détruire les murs néanmoins.

-Si on pouvait éviter de continuer à défoncer le fort, ce serait mieux. Plus discret. Et si on se fait quand même chopper, on aura moins de choses à se reprocher.


 
Team ligue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2022

Région : Kantô
Ven 11 Mai 2018 - 11:38
Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette partie du labyrinthe était devenue une véritable zone de guerre. Les gens fuyaient, les morceaux de cartons volaient et les Pokémons d’Anna et Arya commençaient même à livrer bataille contre le staff. Cette situation allait finir par tourner au vinaigre, et la perspective de se faire intercepter par l’administration des lieux n’était pas des plus plaisantes aux yeux du rouquin. Il allait donc falloir faire quelque chose et leur seule option, c’était la fuite.

« Officiellement nous n’avons agressé personne, simplement subtilisé quelques clés avant d’offrir une bonne sieste sans violence à des intermittents du spectacle. C’est ce staff qui s’enflamme pour un rien ! »

Bien qu’effectivement, la façon de procéder des jeunes gens n’avait sans doute pas été des plus polies, le rouquin ne se laisserait certainement pas attraper pour une chose pareille. Les membres du groupe étaient donc tombé d’accord sur un point : s’évader était la priorité numéro un, et le scientifique réfléchissait déjà à un plan à toute vitesse, si bien qu’il n’avait même pas entendu les mots de Motisma concernant la masterball de Jean.

Pour leur permettre de gagner un peu de temps, Arya avait laissé sortir un Venalgue de sa Pokéball alors que celui-ci utilisait déjà la capacité camouflage. Si l’idée n’était pas mauvaise, le rouquin doutait sérieusement que ce stratagème ne les garde à l’abri plus d’une dizaine de seconde au vue du chétif Pokémon. Toutefois, ce plan avait mit le scientifique sur la piste, et c’est donc tout naturellement qu’il s’était tourné vers le « faux » agent du staff qui se tenait auprès d’eux. Echangeant très rapidement par le biais d’un simple regard, l’homme et le Pokémon avait une facilité déconcertante pour se comprendre mutuellement. Peut être était-ce aussi dû aux facultés du Zoroark ? Worick n’en avait aucune idée, cependant ce n’était en aucun cas le moment de se poser ce genre de question.

« Je ne pourrais pas maintenir ce genre d’illusion bien longtemps, humains. Il ne faudra pas trainer. »

L’instant d’après, l’agent de sécurité factice reprend sa forme de Zoroark chromatique, alors que ses yeux sont clos et qu’il semble se concentrer. Comme bien souvent lors des tours de passe-passe du Pokémon, l’atmosphère autour des dresseurs change, devenant presque dérangeante, comme « malsaine ». L’instant d’après, l’illusion est en place : une épaisse brume recouvre une large zone environnante et ne permet qu’une visibilité réduite au sein des couloirs autour du petit groupe. De plus, la projection d’un faux gouffre sans fond a été placée entre les agents du staff se dépêtrant des toiles de Statitik et le petit groupe, histoire de les ralentir le plus possible. Finalement, pour parfaire les déguisements et dans cet humour si particulier bien propre au Zoroark, il décide d’ajouter sa touche personnelle aux déguisements des humains pour les rendre méconnaissable, du moins à ses yeux. C’est donc un masque en caoutchouc représentant la tête d’un Bourrinos qui couvre maintenant la tête d’Arya, une capuche bien trop grande pour elle cache le visage d’Anna, tandis que Worick est simplement caché derrière un bête masque en papier imprimé avec le visage du célèbre Hugh Jackman dessus. Jean de son coté, leur apparait maintenant sous l’une de ses formes les plus menaçantes : La Jean calvo true revelado y el bonneto. Ainsi, chauve avec un bonnet magicarpe pour couvrir son crâne luisant, il se trouve maintenant méconnaissable.

« Commençons par nous diriger dans la direction opposée à nos poursuivants. Je pense effectivement qu’il faut laisser les derniers murs intacts. Un autre plan ? On reprend la sortie comme si nous n’avions rien à nous reprocher sous nos déguisements ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 484

Région : Alola
Jeu 5 Juil 2018 - 23:25
Les idées fusaient de partout et dans tous les sens. Tout le monde parlait clairement de sa façon de penser. Il était difficile de suivre tout le monde. Ca donnait une sensation de cohue et de désordre certain. Néanmoins, il y avait un but commun : fuir. Anna laissait volontairement agir sa Bombydou quelques instants, de façon à laisser au reste du groupe encore un peu de temps pour réfléchir à un plan. Dans un vacarme pas possible, et sans que la jeune coordinatrice n'ait le temps de comprendre tout ce qui pouvait se passer autour d'elle, la voila encapuchonnée. Le tissu lui tombait alors sur les yeux, elle avait du mal a voir où elle avait les pieds. En bref, ca allait être compliqué de courir dans cette tenue !

- Je ne vis pas où je marche
, se tenta-t-elle de signifier à ses camardes.

Elle n'était pas du tout persuadée qu'ils y portent une quelconque attention mais au moins, le problème était signalé. On ne pourra pas reprocher à la demoiselle n'avoir rien dit. La blondinette était tout à fait d'accord pour l'idée de ne pas détruire les murs en carton restants, après tout ils représentaient des endroits pour se cacher et se faufiler. En d'autres termes, ils étaient de réels atouts de leur fuite !

Toutefois, marcher calmement comme si de rien n'était, ça elle n'était pas certaine que ca fasse l'affaire. C'est pourquoi elle afficha une mine confuse. Mais d'un autre coté, en courant le petit groupe serait sans aucun doute repéré en une seconde. Anna avait plutôt pour idée de se fondre dans la masse de la population qui rester encore dans l'enceinte du fort. Copier leur surprise, leur agacement, sans oublier leur gestuelle visiblement stressée par les murs qui s'effondrent sous leurs yeux ébahis, entre autres.

Anna les observait alors du coup de l'œil, sans perdre de vue l'objectif : qui était de sortir au plus vite. En remarquant un panneau d'affichage détaillant le plan du fort Tartard.

- Suivez moi, la sortie est de se coté.

La coordinatrice ne savait pas trop d'où lui venait tout à coup cette confiance en soi, mais le moment était venu de partir, vraiment. Elle fit un geste de la main, pour inviter ses amis à la suivre et laisse sa Bombydou la rattraper lorsque l'équipe sera en sécurité, soit un peu plus loin. A présent, elle espérait ne pas se tromper de direction. Et bien, la confiance en soi ne sera pas restée longtemps !






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/02/2016
Messages : 1098

Région : Sinnoh
Lun 3 Déc 2018 - 19:04
Malgré la consternation de Jean suite aux actions entreprises par Worick, Arya et Anna, l’héritier n’a pas l’air dérangé plus que ça par le désordre instauré au fort Tartard. Il se contente de préciser qu’ils n’ont officiellement agressé personne. Quand même, endormir des gens contre leur volonté ça reste une action limite limite… Sachant que d’autres ont eu droit à des sécretions d’insectes au niveau des jambes, tandis qu’une autre bestiole harcèlent les agents de sécurité au niveau des yeux. Maltraiter de pauvres intermittents qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts… monsieur Brown ferait-il du mépris de classe ?

Quoi qu’il en soit, le quatuor tombe d’accord sur un point : ils doivent quitter ce château, du moins ce qu’il en reste, au plus vite. Soudain, l’agent de sécurité qui était à côté du scientifique change de forme, laissant apparaître un Zoroark aux couleurs étranges… Une autre carte dans la manche de Worick, et pas des moindres. Le pokémon ténèbres indique qu’il ne peut pas tenir une grosse illusion trop longtemps. L’instant d’après, une épaisse brume commence à envahir les couloirs, réduisant la visibilité… une illusion, hein ? Espérons que la sécurité n’ait pas avec eux des pokémons canins, qui verraient à travers le stratagème grâce à leur odorat. De plus, un puits sans fond se matérialise entre les fuyards et leurs poursuivants, leur permettant de les distancer aisément. Enfin, le maître des illusions ne s’arrête pas en si bon chemin et transforme l’apparence des jeunes gens.

Il doit avoir de l’humour ce Zoroark puisque son dresseur est désormais affublé d’un masque représentant le visage d’un célèbre acteur… Jean, lui, doit se contenter d’une calvitie misérablement cachée par un bonnet Magicarpe. Heureusement, ce n’est qu’une illusion et le blond peut parfaitement sentir sa longue cheveulure entre ses doigts quand il passe sa main sur sa tête.

Si la brume a l’avantage de faciliter la fuite, elle a également l’inconvénient de gêner la progression… heureusement, le Zoroark voit à travers ses propres illusions. Ce serait un peu la loose dans le cas contraire… Anna repère un peu plus tard un plan du fort, permettant au groupe de se diriger vers une sortie, qu’ils atteignent finalement après quelques minutes supplémentaires à faire confiance au pokémon de Worick pour les guider dans cette brume opaque…

Enfin, la lumière du jour. Jean a l’impression d’être resté ici pendant des mois… il regarde autour de lui : pas de gardes. Pas de témoins. Il est temps de mettre les voiles. Le blond attrape la pokéball de Patusch et libère le Drattak, avant de bondir sur ce dernier pour se placer sur le dos de l’animal.


-Je vous proposerais bien de monter mais j’ai qu’une place… j’imagine que vous avez de quoi faire vous aussi… bon courage !

Dit-il alors que le dragon s’envole rapidement vers les cieux de Johto. Au moins, cette aventure aura le mérite d’avoir ajouté à son équipe un pokémon chromatique… du moins s’il ne retrouve pas le propriétaire de cette étrange Cheniselle…

hrp : je me permets de conclure ce RP de mon côté, il date un peu :x...


 
Team ligue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 3 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Le petit Master narcissique aimerait travailler... Apocalypse nous voilà.
» [8000pts] Apoc de mai, nous voilà!
» Maréchal, Maréchal, nous voilà ! ~
» Ruines Alpha , nous voilà ! [TOPIC CLOS]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Mauville-