AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Tribulations estivales


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 297

Région : Johto
Mar 4 Juil - 20:09
Au vu des rayons du soleil qui perçaient la toile de sa tente, il devait être midi passé. Luc cligna des yeux dans son sac de couchage et bailla bruyamment, ennuyé par la lumière. Pour essayer de l'éviter, le jeune homme se tourna en position fœtale dans un grognement mais peine perdue, il n'arriverait pas à se rendormir. Peut être était-ce pour le mieux, commencer la journée aussi tardivement n'est pas bon du tout. La faute à qui, hein ? Pas de sa faute s'il avait veillé plus que de raison...
A moitié par terre dans un coin de la tente son ordinateur portable était toujours allumé avec son logiciel de montage encore ouvert. Plus jamais il ne passerait cinq heures pour essayer de monter quelques vidéos sur des pokemons et compiler des données sur ceux qu'il avait rencontré pendant son voyage. Plus jamais. La sensation d'avoir perdu une matinée n'était pas agréable et le jeune homme s'étira puis envoya valser son sac de couchage d'une torsion de jambes. Attrapant un t-shirt propre, il dézippa la fermeture éclaire de l'entrée de sa tente pour en sortir torse nu et en caleçon, une main devant les yeux qui se faisaient agresser par autant de lumière. Fichu soleil... Luc eu un demi sourire, le voila qu'il se trouvait un côté grognon du réveil ! Il ne manquait plus que ça.

"Mais bah... hein ?.." furent les trois mots qui traversèrent la gorge du garçon mal réveillé et pour cause, ce qu'il voyait autour de lui avait de quoi surprendre.
Sur le terrain autrefois vague autour du garçon se trouvait une multitude de tentes de tailles et de couleurs diverses alors qu'elle ne s'y trouvaient pas l'avant soir. Des fanions flottaient un peu partout et Luc pouvait voir au loin un espèce de château en carton bigarré. Une foule de personnes fourmillaient tout autour et Luc pouvait entendre de nombreux cris venant d'attractions diverses.

"Tout ça n'a quand même pas poussé en une nuit ?.. J'ai dormi combien de temps en vrai, deux semaines ?" dit Luc en enfilant rapidement son T-shirt pour ne pas attirer plus que ça l'attention. Il s'était installé en pleine nuit non loin de Mauville et il ne pouvait pas croire qu'il n'avait pas vu toutes ces installations ? Comment pouvait-il être aussi aveugle... Même Midley l'aurait vu ce truc.
Prenant conscience qu'il était toujours en caleçon pyjama, le jeune homme retourna dans sa tente pour troquer son sous vêtement de nuit par un bermuda noir rayé de turquoise. Passant rapidement ses doigts dans ses cheveux en bataille pour y mettre un semblant d'ordre, il rangea ses affaires prestement pour ensuite sortir de sa tente, décidé à explorer cette espèce de fête foraine bizarre.
Un grognement monstrueux secoua le ventre du jeune homme, qui lui rappela qu'il n'avait pas pris de petit déjeuner ni de repas de midi...
"Très bien, j'explorerais le château mais surtout un stand de nourriture, j'ai compris..." dit-il a l'attention de son ventre qui émit un grognement étouffé en réponse.

"Dra-ttak, on passe à l'attaque !
Krak-noix, c'est nous qu'on gagnera !
Ho-oh, à nous le magot !
Paud, paud de Fort Tarpaud !"


Luc entendait ce refrain à intervalles réguliers, slogan crié par des animateurs équipés de micros ou mégaphones. Cet endroit était vraiment bizarre. Surtout quand Luc dépassa un groupe d'adultes habillés de costumes de sumotoris géants, leur donnant un air extrêmement ridicule. Même si le jeune homme avait grandit habitué aux frasques d'Illumis, cet endroit remportait la palme du kitch haut la main. Se mêlant à la foule de badaud, Luc arriva devant un stand qui proposait des cornets de frites opermines, sandwichs sauce tartare et saucisses grillées pour quelques pokédollars. Le jeune homme porta son choix sur les frites et un hotdog à la moutarde qu'il emporta avec lui en cherchant une place pour s'assoir... Autant dire mission impossible avec un monde pareil !
Avisant une femme attablée seule, il s'approcha en demandant poliment :

"Excusez moi, toutes les tables sont prises, est ce que je peux me joindre à la votre ? Sauf si vous attendez quelqu'un évidemment."


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2215

Mar 4 Juil - 21:43
Bienvenue au Fort Tartard !
N'oubliez pas de respecter les consignes de sécurité élémentaires lors des épreuves pour ne pas vous blesser ; la chasse aux clés d'or peut aussi parfois être salissante, alors faites également attention aux vêtements que vous portez !
Si vous avez la moindre question, vous pouvez vous adresser aux points d'informations disséminés autour du Fort.

Vous pouvez donc commencer à lancer le dé pour votre premier défi, amusez-vous bien !


avatar © Raïtoku Seigi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1290

Région : Unys
Mer 5 Juil - 8:13
- Non

Le rouge monta aux joues de la jeune femme alors que son compagnon rebroussait chemin, sachant parfaitement que cette réponse allait tourner la question en eau de boudin. Alors il abandonnait lâchement, préférant retourner à l'entraînement de ses pokémons. Elimona resta dans la cuisine, juste devant la porte à bouillir comme une cocotte minute. Dans quelques instants la pression serait si forte qu'elle exploserait et atteindrait cet énergumène qui osait refuser de l'accompagner à cette grande attraction à Mauville.

- Il a refusé ?

La pression s'évacua d'une traite sans un seul hurlement. Elimona venait de réaliser quelque chose de bien plus important. Jun Karkansky, son amant de quarante ans un peu bourru, venait de dire non à une femme. Elle n'en revenait pas. Lui qui était incapable de refuser quoi que ce soit dès que ça venait d'elle. Elle était sur le cul. La colère d'être rejeté au profit des pokémons de la pension était toujours présente mais camouflée par la surprise de voir l'amour de sa vie progresser.

- Oh et puis zut ! Si tu préfères rester tout seul je ne peux rien y faire. Je vais en profiter pour voir quelqu'un que je n'ai pas vue depuis longtemps !

Happy, sa meilleure amie, fut la première personne à laquelle elle pensa mais la jeune femme au regard d'acier n'était pas joignable. Probablement en mission, trop loin du commun des mortels qui fêtaient l'été en construisant des forts pour aller passer des épreuves aussi ridicules les unes que les autres. La bleue retourna près du comptoir où Florges coupait minutieusement des orties pour en faire une tisane pour Snubbul, le pauvre souffrait de maux de ventre. La bleue fit défiler sa liste de contact en soupirant. Ne pas y aller avec Jun risquait de l'amener à se retrouver seule et elle redoutait fortement cette option. La liste arriva à la lettre J et une série de Joëlle colonisèrent l'écran du téléphone comme s'il était infecté par un virus. Elimona gloussa, tous ces noms lui rappelaient des souvenirs de l'académie de médecine mais aujourd'hui elle était incapable de dire qui était qui. En voyant sa maîtresse rigoler, la plante féerique pencha sa couronne de fleurs pour regarder par dessus son épaule. Gracieuse elle indiqua un nom du doigt, une Joëlle parmi les autres.

- Tu sais qui c'est ? Tu veux que je l'appelle ?


Armée de son sac à dos rempli de fringues de rechanges et de matériels de suivis spécialisé pour les animations d'été, Elimona rejoignit Mauville avec impatience. Drackhaus, Pikachu et Ecrémeuh l'accompagnaient pour l'aider dans les épreuves. Il y aurait aussi la petite Joëlle, son amie de l'académie de médecine. Florges avait réalisé une prouesse inexplicable en la retrouvant parmi toutes ces Joëlles. La rose était postée à Unys, à Papeloa et avait accepté avec plaisir d'accompagner l'éleveuse pour assiéger Fort Tartard. Elles s'étaient données rendez-vous à une petite buvette non loin l'entrée pour se retrouver dans cette foule. Elimona avait déjà acheté les places pour participer ainsi que deux gâteaux pour accueillir son amie qui n'aurait probablement pas déjeuné. Les minutes défilèrent pendant qu'elle lisait le contenu des épreuves du Fort. Un jeune homme arriva et lui demanda si la place était prise. En gentille fille elle lui fit de la place et se replongea dans sa lecture pendant qu'il mangeait à côté d'elle. Les épreuves proposées étaient vraiment très diversifiées et elle rigolait intérieurement en lisant qu'il faudrait qu'elles s'improvisent funambules au-dessus d'une mare de boue ou encore qu'elles jouent à chat avec des Arcanins. Soudain son téléphone sonna avec le nom de Joëlle qui s'afficha. « Ah enfin ! Elle doit être arrivée et me cherche partout. » Elimona répondit à l'appel avec joie puis son visage se décomposa au fur et à mesure de la conversation. Elle ne venait pas. Une urgence médicale à Papeloa. Elle se retrouvait seule. L'éleveuse affirma ne pas en vouloir à son amie, c'était vrai, même elle aurait abandonné une animation pour sauver un pokémon. Mais cette fois elle se retrouvait lésée avec une place en trop. « Je vais devoir me trouver un équipier de dernière minute. » Son attention se porta sur le garçon à côté d'elle qui déjeunait en la regardant faire son petit cinéma toute seule.

- Dites... Je viens de me faire lâcher par ma copine, j'ai une place en trop. Ça vous dit de participer avec moi ?


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6224

Mer 5 Juil - 8:13
Le membre 'Elimona Torri' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :


avatar © Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 297

Région : Johto
Jeu 6 Juil - 19:19
Pas simple que de manger un hotdog sans en mettre partout sur ses doigts et Luc avait renoncé à la tache après une tentative de plusieurs essais infructueux. Au pire, il irait se laver les mains pour ne pas qu'elles collent toute la journée. Tout en remplissant son estomac, il jetait des regards discrets à la jeune femme qui avait accepté de partager son coin de table. A voir les sourcils plissés et le regard dur qu'elle avait au téléphone, ce n'était pas de bonnes nouvelles dont on lui faisait part. Luc englouti son cornet de frites en quelques bouchées puis s'essuya les mains avec la petite serviette gracieusement offerte avec son menu et ce faisant, il se sentit observé.

Relevant la tête il croisa le regard de sa voisine de table qui, à son grand étonnement, lui proposa une place pour participer aux animations du Fort Tarpaud. Ouvrant la bouche sans qu'aucun sons ne passe sa gorge, Luc ne sut quoi répondre à la question somme toute très simple. A la base, il ne comptait pas participer et quitter ce lieu bizarre pour reprendre sa route vers de nouveaux badges. Et les fêtes foraines ne l'intéressaient pas plus que ça en général. Mais il serait assez impoli que de décliner une offre si gentiment proposée...

La cervelle du dresseur sembla refonctionner après quelques secondes et il prit conscience de l'étrangeté de son comportement et il se ressaisit comme il put.

"Excusez moi, je ne m'attendais pas du tout à une question de ce genre. D'habitude quand on me croise on me demande l'heure ah ah... ah... Hum. En tout cas, personne ne m'attend donc oui je peux vous accompagner." répondit-il en souriant doucement. "Moi c'est Luc. Dresseur débutant. C'est à quoi alors qu'il faut participer ?..."

- - -

Un quizz. Un quizz animé par un espèce de nain avec des postiches en forme de grande barbe blanche et habillé d'une toge - a moins que ce ne soit une sorte de peignoir blanc, Luc n'en était pas certain. Dans le dos de cet étrange personnage se trouvait le logo du Fort Tarpaud, ajoutant une dose de kitch sur la tartine de mauvais goût qui se dandinait derrière son pupitre.
Consterné, le jeune homme ne savait pas s'il avait bien fait d'accepter, tout compte fait. Mais il devait assumer, surtout pour la femme qui lui avait proposé de venir. Elle devait être venue pour s'amuser, s'il faisait la tête ça allait vite la saouler. Il ravala donc son malaise pour afficher un petit sourire timide.

"Ils ont un goût plus qu'étrange pour leurs costumes quand même. Je n'ai jamais rien vu d'aussi décousu et pourtant, j'ai grandi à Illumis !" souffla t-il à la jeune femme alors qu'ils attendaient leur tour dans la queue. Il aurait bien aimé en savoir plus sur elle mais avant même qu'il n'ai pu poser plus de question leur tour arriva bien vite et ils furent invités à se placer devant le pupitre du nain barbu en peignoir. Ce dernier lorgna sur le duo en plissant des yeux puis il s'exclama :

"BIEEEENVENU oh oui BIEEEENVENU dans le QUIZZ DU Père Imée ! DEUX questions. DEUX réponses et des CLEFS à GAGNER !" roucoula t-il en faisant des gestes de bras dans les airs. "ECOUTEZ BIEN !"

Touché par le surjeux du nabot, Luc réussi tant bien que mal à contenir un rire en se mordant la lèvre. Consternant mais rigolo, il devait l'admettre. Le nain enchaîna.
"Question pour le jeune homme... A 8 heures j'ai 6 pièces en poche. A 10 heures j'ai 4 pièces en poche. A midi j'ai 2 pièces dans ma poche. A 16 heures, qu'est ce que j'ai dans ma poche ?"

Interdit, Luc s'apprêta à répondre 'zéro pièces' mais une petite voix lui soufflait que cette réponse facile ne devait pas être la bonne. Réfléchissant, Luc se gratta l'arrière du crâne sans que rien ne lui vienne. La concentration était difficile avec le bruit ambiant, les yeux fixés du nains sur lui et la présence de la jeune femme qui devait avoir certainement la bonne réponse déjà et qui devait se demander sur quel idiot elle était tombée. Raaaah. Sentant qu'il fallait dire quelque chose il souffla dépité.
"Je sais pas, j'ai un trou la. Je crois que je donne ma lang..."

"UN TROU !! Mais OUI mais c'est BIENSUR ! Bravo POUR CETTE BONNE REPONSE ! Pensez à véririfer vos poches avant d'y mettre des sous !!" cria le maître du jeu en sautillant de plus belle derrière son pupitre.

Interdit, Luc ne comprennait pas par quel miracle il avait trouvé la bonne réponse mais il s'en contenterait. C'était à présent au tour de la jeune femme d'être questionnée...


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1290

Région : Unys
Mar 11 Juil - 8:21
Il accepte. Non sans surprise mais il accepte. Un profond soulagement pour la demoiselle qui craint de plus en plus la solitude. Le jeune homme se présente, il porte un nom simple et facile à retenir.

- Moi c'est Elimona mais tu peux m'appeler Mona.

Le tutoiement revient très vite. Elle ne se voit pas vouvoyer le gars avec qui elle va aller s'amuser pour les prochains jours. Une vilaine idée pointe soudain le bout de son nez alors qu'ils se dirigent vers l'entrée du Fort pour débuter les hostilités. « Il serait mal poli que je n'envoie pas de nouvelle à Jun. Il serait même rassuré si je lui envoyais un selfie. » Et pourquoi ne pas prendre un selfie avec le jeune homme qui a bien voulu faire équipe avec elle ? Pour le moment c'est un peu trop tôt, Luc risquerait de penser qu'Elimona joue avec lui. « Ce n'est pas pour être méchante avec lui c'est juste pour rendre Jun un peu jaloux. » Malheureusement ce n'est pas vraiment dans la nature de l'homme, qui se dit qu'un jour la jeunette avec qui il sort retournera fréquenter des jeunes de son âge et le laissera en plan.

Elle lui explique rapidement le but du jeu et lui dit qu'elle est surtout là pour s'amuser et que la compétition passe après mais que s'il veut gagner elle peut faire un effort. La simple annonce de trésors peut motiver n'importe qui.
Alors qu'ils rentrent dans le fort, la première épreuve qu'ils doivent surpasser est un quiz présenté par une personne de petite taille qui s'est déguisé en vieux sage. Le déguisement amuse quelque peu l'éleveuse alors que Luc semble circonspect. Il raconte qu'il a grandi à Illumis et les excentricités de la ville n'ont pas réussi à le préparer à ce genre de rencontre. Elimona pouffe et lui raconte :

- Il y avait des gens encore plus loufoque à Méanville, là où j'ai fait mes études. Et puis j'ai été infirmière pokémon alors j'en ai vu passer des gens bizarres dans les centres. Des fans de pokémons qui sont prêt à tout pour ressembler le plus possible à leur petit compagnon.

Elle pourrait lui raconter la fois où elle a fait la rencontre d'un fan d'Elektek. Le dresseur portait une casquette avec les mêmes antennes que son pokémon et s'était fait tatouer des zébrures noires sur les avant-bras. De quoi attirer l'attention partout où il allait.
Le quiz débuta et c'est le jeune homme qui passa en premier. La question laissa totalement l'éleveuse dans le flou et Luc aussi. C'était leur première question, première épreuve et voilà qu'ils allaient perdre. « Elle n'aura pas été longue notre aventure... » Elle allait être déçue mais heureusement, Luc trouva sans faire exprès la réponse. Elimona souffla pour lui puis s'avança pour recevoir sa question. Le nain la reluqua deux secondes avant de fouiller dans sa toge pour en sortir un petit carnet. « Il ne connaît pas les questions... Quel manque de professionnalisme ! »

- Place des acteurs,
Célèbre on en occupe le devant.
En faire une ...


- La scène. Le coupa-t-elle.

Cette fois elle était déçue. La question était trop facile mais en plus elle la connaissait. Le nain fit claquer ses doigts et un Mime.Jr apparut et commença à effectuer une petite danse de la victoire pour eux. On leur remet une petite clé dorée en les félicitant puis le nain leur ouvrit la porte pour la prochaine épreuve.

- Je suis trop déçue! Je voulais me creuser la tête moi!


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 297

Région : Johto
Jeu 13 Juil - 12:38
Voila donc à quoi ressemblait les clés en or : un simple morceau de plastique de couleur dorée avec un anneau arrondi et un panneton tout simple à un cran. Une hôtesse déguisée en Tarpaud leur avait apporté ça sur un petit coussin blanc comme si c'était extrêmement précieux. Luc brandissait donc sa récompense alors qu'il cherchait toujours comment le Père Imée lui avait validé sa réponse. Tu parles d'un coup de chance !
Elimona quand à elle n'eut aucune difficulté à répondre au défi alors que le nain lui posait une question assez difficile tout de même. Sa réponse avait fusé en quelques secondes alors que Luc cherchait aussi dans sa tête. Bon, apparemment les énigmes ce n'était clairement pas son point fort. La course non plus. Ni les parcours d'obstacles d'ailleurs. En fait la seule épreuve que le jeune homme se sentait capable de réussir devait être celle ou il fallait engloutir quantité de nourriture. Pour cela pas de problèmes. Mais le reste...
Se raclant la gorge, il félicita sa partenaire pour sa réussite alors qu'ils se dirigeaient vers la suite des épreuves.

« Bravo. Tu as assuré dis donc, on a évité la défaite au premier jeu. D'ailleurs tu as du le remarquer mais je ne suis pas très énigmes, cela n'a jamais été ça même si mon grand père adorait m'en poser quand j'étais petit. Il les notaient toutes dans un gros classeur et il le ressortait régulièrement aux dîners de famille. J'ai cherché pendant des jours la réponse à la fameuse : 'qu'est ce qui le matin à quatre pattes, le midi deux et le soir trois pattes ?'. Je cherchais un pokemon alors que... C'était nous ! »

Mais grâce à son grand père, il avait apprit que souvent les réponses aux questions étaient les plus simples et que sous une apparente complexité se cachait une évidence limpide. Mais l'heure n'était pas à la philosophie de vie mais plutôt aux jeux d'été à base de Tarpaud et de Fort que le slogan scandé par plusieurs personnes autour d'eux se chargeait de rappeler.

« C'est comment Unys ? Mes parents m'y avaient trimballé quand j'étais tout jeune pour aller à un concert et je ne me souviens pas de grand chose. A part un métro assez imposant et des grands ponts mais je t'avoue que c'est assez confus dans mes souvenirs. »

Le temps effaçait la mémoire de l'enfance et Luc ne se souvenait pas de grand chose de sa jeunesse – le jour ou il avait passé une après midi avec un Cabriolaine pince-sans-rire mis à part. Mais ça... le jeune homme ne préférait pas s'en souvenir. Ses fesses lui faisaient toujours mal, même 18 ans après. Revenant au présent, le fait qu'Elimona travaillait en temps qu'infirmière titillait la curiosité du jeune homme. En allant dans les centres pokemons il ne portait jamais trop attention au personnel qui soignait les équipes des dresseurs ni à ce qu'ils faisaient vraiment.

« Je pensais que toutes les infirmières s’appelaient Joëlle. Faut être super patient pour faire ce boulot, non ? A la base, avant de prendre mon Héricendre, j'étais au conservatoire de musique d'Illumis. On est une famille de musiciens depuis... Longtemps. Quand j'ai annoncé à mes vieux que c'était plus les pokemons qui m'intéressaient que les concerts, ils n'ont pas tellement apprécié. Hum. Tiens je crois qu'on arrive pour l'épreuve. »

Cela tombait bien, parler ou penser à ses parents rendait morose le jeune homme. Quelle serait la prochaine épreuve bizarre du Fort Tarpaud ?.. Luc n'était pas pressé de le découvrir. Surtout quand il entendait les cris étranglés qui provenaient du stand. Si c'est une épreuve d'escalade, c'est mort, Luc resterait en bas.


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6224

Jeu 13 Juil - 12:38
Le membre 'Luc Laforet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :


avatar © Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1290

Région : Unys
Mar 18 Juil - 19:22
- Heureusement. Ça aurait été dommage de s'arrêter si tôt.

Elimona se mit à penser à tous ces pauvres gens qui avaient perdu dès la première épreuve. Tous leurs espoirs enterrés dès les premières minutes du jeu. Si le Fort Tartard les avait mis en déroute, au moins il y avait des tonnes d'animations autour pour se consoler. La jeune fille se dit que si jamais ils perdaient rapidement, elle paierait le déjeuner du jeune homme, pour le remercier d'avoir accepté son invitation de dernière minute. Aborder des inconnus était une chose facile pour elle, il le fallait bien dans son métier, mais il arrivait que ça dérange ou mette mal à l'aise la personne qu'elle aborde. Luc avait été bien surpris au premier contact mais la situation leur permettait de s'amuser tout en faisant connaissance. Justement, il parla de son enfance, à résoudre les énigmes de son grand-père, malgré les tentatives de son ancêtre, il restait un piètre résolveur de mystères.

- Ahaha ne t'inquiète pas. Je ne suis pas plus douée que toi. Je la connaissais juste celle-là. Elle faisait partie des questions d'un jeu télé que j'ai regardé il n'y a pas longtemps.

Avec Jun. Du moins, avec la présence de Jun. Physiquement. Parce que monsieur n'aime pas ce genre de jeu. Il préfère lire le journal. À neuf heures du soir... Comme un petit vieux... « Pas de protestation Elimona ! Tu sors avec un homme qui fait deux fois ton âge. Tu ne devrais pas être surprise de ce genre de comportement. » Encore heureux, il ne se couchait pas à heure fixe. Par contre le matin il était toujours levé aux aurores, qu'importe la pluie ou le vent ou les basses températures, alors que la bleue préférait faire des grasses mat à rallonge.
Quand Luc la questionna sur Unys, Elimona se mit à décrire la région avec de grands gestes. Elle était fière d'être Unysienne, fière de venir d'une région si évoluée niveau technologie, si grandiose avec ces ponts dignes de grands artistes et ces bâtiments tantôt avant-gardistes, tantôt vintage. Elimona en profita aussi pour lui décrire la beauté de ses forêts, la forêt d'Empoigne qui regorgeait de vie en tous genres et particulièrement la forêt Blanche où elle avait installé sa pension.

- C'est vraiment magnifique comme région. Et les gens sont très accueillant. Tu devrais y faire un tour en vacances. Il y a toujours quelques choses à faire à Unys.

Ses yeux brillaient rien que de parler de sa magnifique région mais elle se calma quand il fut question de son ancienne profession. Les certitudes du jeune homme étaient fondées. Toutes les infirmières pokémon s'appellent Joëlle mais Elimona est l’exception qui confirme la règle. L'ancienne soigneuse hoche la tête pour confirmer la question de Luc. Il faut beaucoup de patience et de sang-froid pour endosser l'écharpe des infirmières.
Le duo arriva alors à leur nouvelle étape. Si la bleue se sentit prête à relever toutes les épreuves, Luc affichait une mine perplexe, probablement tracassé par le son épouvantable d'un piano mal accordé.

- ça vient de derrière cette porte... On entre ?

La question était rhétorique car la demoiselle poussa immédiatement la porte, trop curieuse de savoir ce que cachait ce drôle de son. Elle fut encore déçue en découvrant un nouveau nain déguisé en magicien qui tentait, avec l'aide de membres du staff, de réparer le fameux piano. En voyant les deux concurrents, le nain sauta de son tabouret pour aller les accueillir.

- Désolé, fit-il. La dernière personne a paniqué et son pokémon a foutu un joyeux bordel dans ma salle. Pas de musique théâtrale pour votre entrée, je suis navré.

Il ne l'était qu'à moitié car l'évocation de l'incident venait de faire pâlir les deux joueurs. « Qu'est-ce qui a bien pu la terrifier à ce point ? » Le nain reprit son rôle de magicien, laissant les réparateurs s'occuper du piano, pour lancer l'épreuve.

- Je suis le mage Ying-Yang ! Le mal et le bien ne sont qu'illusions. Personne n'est tout blanc, personne n'est tout noir. Votre épreuve, dès à présent, sera de rendre cet adage réel.

Le faux magicien grimpa sur un banc et retira le velours en damier noir et blanc qui protégeait une énorme cage. À l'intérieur se trouvent deux pots. L'un blanc et l'autre noir. Des petits cris stridents en sortent alors qu'ils sont invités à s'approcher pour contempler l'intérieur. Le visage d'Elimona est de plus en pâle et elle manque de partir en courant en voyant ce qui se trouve dans les pots. Des Rattatas. Des roses de Kanto, peint en blanc, dans le pot blanc et des noirs d'Alola dans le contenant de même couleur.

- Oh non... Je déteste les rats !



Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Tribulations estivales
» Tribulations. [Eli]
» Tribulations modélistiques chez les Goffs
» Retrouvailles estivales [Irving-Nora]
» Plaidoiries et tribulations d'un avocat — Alexandre Reigner

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Mauville :: Fort Tartard-