AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
» Comme quoi les apparences sont trompeuses (/!\ - 16)


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10574

Mer 18 Oct - 10:32

Donphan lance Ampleur sur tous !
(Random donne Ampleur 8 !)
(- 50 PV)
(- 50 PV)
(- 50 PV)

PVs des Rattatac : 0/86 !

Ils sont KO ! Donphan monte 37(2/3) ! Trousselin monte 36 ! Dragmara monte niv 40 !

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 552

Région : Johto
Mer 18 Oct - 12:05
Ne sachant pas quoi dire pour répondre à sa tête déconfite, je tente une blague : Non mais t’inquiète il dira rien non plus il est muet de toute façon. Une blague de merde, mais une blague quand même. Ca ne semble cependant pas la toucher car je la vois à moitié s’effondrer sur son bureau. Il me déteste, évidemment qu’il va chercher à me nuire ! Pas faux, même si je pense être en mesure de convaincre Elliot de ne pas se comporter comme un gros connard. Je réfléchis quelques secondes avant de proposer : T’as qu’à venir manger avec nous ce midi, se sera l’occasion de lui expliquer. Je ferais l’intermédiaire si besoin. Parce que c’est le moyen le plus rapide que je vois pour qu’on me foute bien la paix avec toute cette histoire. Phantine me lance un regard mauvais et me répond avec le ton le plus sarcastique et acerbe que je lui ai jamais entendu : Bah oui bien sûr, excellente idée ! Hé. Sérieusement. Elle commence à me souler. Heureusement que le cours est sur le point de commencer ce qui mettra un terme à la conversation. Bah t’sé quoi ? Débrouille-toi. J’essaye juste d’aider mais si tu le prends comme ça, va bien te faire foutre. Le prof demande à tout le monde de s’asseoir et le cours de langue commence.

La sonnerie retentit, indiquant qu’il est l’heure d’aller manger et je prends le temps de m’étirer, m’excusant par avant à mon voisin de devant car mes jambes vont inévitablement buter dans sa chaise, puis me lève pour aller manger. J’ai la dalle. Emmanuel ! Sueurs froides. Mon prénom complet c’est quand je vais me faire engueuler. Je tourne la tête de manière un peu robotique et remarque que ce n’est que Phantine. J’accepte finalement. Se sera plus simple. Je mets un petit temps à me souvenir de ce dont elle parle puis l’invite officiellement à venir manger avec Elliot et moi. Ce dernier est d’ailleurs déjà en train de m’attendre de l’autre côté de sa porte et fait une tête absolument inédite lorsqu’il voit que ma camarade de classe nous suit. Il me demande en signes ce qu’il se passe et je lui réponds qu’elle voulait lui parler, ce qui a l’air de l’effrayer au plus haut point. Il tente même de fuir à un moment, mais je le retiens par le bras en lui disant que j’en ai marre de leurs conneries à tous les deux donc pitié qu’il subisse ce repas et on en parle plus.

Comme il y a du monde à la cantine et que, de toute façon, c’est mieux pour parler de ne pas être au milieu de cet intense brouhaha, on décide de prendre des sandwichs et d’aller se poser dans la pelouse. La tension est à son comble, Phantine et Elliot se regardant avec des mitraillettes dans les yeux, dans un battle de regard comme je n’en ai jamais vécu ni vu. De toute façon je perds tout le temps à ça, mais bref. Au bout de longues minutes, ils se mettent à me regarder tous les deux, comme si je devais être l’animateur du débat… Rôle que je me rends compte que j’ai implicitement demandé, mais qui ne me ravit pas le moins du monde. Je soupire, me disant que j’ai affaire à des enfants, mais décide d’assumer. Et donc, Elliot, Phantine voulait te demander de ne parler à personne de ce qu’on a vu hier. T’es d’accord ? Il signe que non, évidemment. Mais pourquoi ?! Il signe que « parce que ». Phantine croise les bras. Parce qu’il me déteste, je te l’ai dit ! A ce moment, je commence à me demander si elle ne comprend pas parfaitement la langue des signes, mais c’est pas vraiment le timming pour lui poser la question. Mais concrètement Elliot, ça t’apporterait quoi de le dire à des gens ? Parce que franchement je vois pas. Il hausse un sourcil. Bah déjà tout le monde te déteste, donc il y a des chances que ça passe pur une tentative d’être un connard en plus. Et puis toujours dans l’optique que personne peut te supporter, personne te prendra au sérieux non plus et tu passeras juste pour encore plus chelou et insupportable que tu l’es déjà. J’entends Phantine retenir un rire lorsque je mets mon ami face à la réalité de sa situation au sein de l’école. Il rétorque que moi je ne le déteste pas et je réponds que moi je sais déjà donc c’est pas un argument.

Mais bref, on peut pas juste dire que personne parle de rien et vous restez juste à vous détester cordialement comme vous le faisiez avant ? Phantine réajuste une de ses mèches de cheveux. Oui, se serait bien. Elliot tape du poing dans l’herbe. Il n’a rien besoin de signer pour que je comprenne que c’est un gros « non » prnoncé bien fort. Il a l’air de plus en plus énervé à mesure que la discussion avance et je n’y comprends absolument rien. Je tente de trouver une once de compréhension du côté de Phantine, mais je n’y repère que du désarroi. Ce qui m’étonne aussi car elle a l’air vraiment, vraiment désorientée par l’accès de colère d’Elliot. Plus que ça, j’ai l’impression qu’elle a l’air coupable. Je ne comprends plus rien, et ils commencent sérieusement à me gaver tous les deux, surtout Elliot. Parce que autant moi je lui dis tout ou presque, autant lui rien et du coup je comprends pas grand-chose, voir jamais rien quand c’est lui qui se comporte bizarrement.

Il serait peut-être temps que tu passes au-dessus, non ? Je ne pense pas avoir fait quoi que se soit d’irraisonnable qui mérite cette haine prolongée. Voix glaciale de la part de Phantine, mais derrière laquelle je sens comme un tremblement. Une voix glaciale forcée ? Je n’ai cependant pas le temps de plus y réfléchir car, là-dessus, Elliot se lève et s’en va.

modération:
 



    What is Manu doing ? His best. He is doing his best.
    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11576

Sam 21 Oct - 19:26


Wei Wei vous défie !

Kokiyas niveau 12

Hoothoot niveau 14



Lovdisc lance Surf !
{-22 PV} !
{-22 PV} !
PV de Kokiyas : 18 / 40
PV de Hoothoot : 23 / 45


Ponchiot utilise Groz'Yeux !
La défense des ennemis diminue...


Hoothoot utilise Choc Mental sur Lovdisc !
{-6 PV} !
PV de Lovdisc : 77 / 83


Kokiyas lance Ultrason sur Ponchiot ! (random 7, ça touche)
Ponchiot est confus pour 3 tours...

Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 552

Région : Johto
Dim 22 Oct - 22:40
Bon alors concrètement à ce stade soit tu m’expliques, soit vous allez tous les deux vous faire foutre. Mon langage laisse à désirer, mais je ne suis pas de la meilleure humeur. Je ne supporte plus de ne rien comprendre, surtout par rapport à Elliot. Il reste mon meilleur ami car il est toujours là pour moi lorsque j’en ai besoin et même lorsque je ne pense pas en avoir besoin, mais merde au bout d’un moment. Phantine me lance un regard à moitié vide, complètement blasée : Je suppose que si je parle pas tu vas me menacer avec mes dessins ? … Alors j’y avais même pas pensé, mais je vais la laisser croire que oui. En vrai j’oserais jamais, ça se fait pas ces techniques de fourbes, mais si ça peut aider à ce qu’elle me parle…

Bon… Comment faire simple ? Hum, t’es pas sans savoir que ma sœur a des problèmes. Problèmes d’attention extrême, tête en l’air, c’est super handicapant au quotidien. Mais on a remarqué très vite qu’elle suivait mieux quand ça bougeait alors plutôt que de communiquer en lui parlant simplement, on a décidé d’apprendre le langage des signes pour aller avec les mots, c’est plus simple pour elle. Du coup en arrivant au collège, quand je suis entré dans cette école avec elle, je me débrouillais pas mal. Je me suis retrouvée dans la même classe qu’Elliot, qui n’était pas avec les sourds-muets pour des raisons de sureffectifs et parce qu’il peut entendre et comprendre quand même. Sauf que du coup, personne pouvait lui parler correctement, son ardoise il l’avait déjà et ça a jamais été top. Et comment dire… Elle affiche une mine mi-désolée mi-gênée. J’ai un peu au pitié de lui alors je suis allée lui parler, comme je pouvais comprendre ce qu’il disait avec le langage des signes. Du coup il restait tout le temps avec moi, et ma sœur aussi. Mais très vite je me suis rendue compte que quelque chose allait pas. Elle semble avoir des frissons. Il me suivait partout, mais vraiment partout. Le matin je sortais de chez moi il était là, il me suivait quand je rentrais, même le week-end ! C’était invivable ! Je préfère me taire quant au fait qu’Elliot est pareil avec moi et que je fais avec, de peur qu’elle parte là-dessus et ne me raconte pas la suite. Au bout d’un moment, j’ai arrêté d’avoir pitié et je lui ai demandé d’arrêté. Il m’a dit non, parce que c’était une question, qu’il ne voulait pas. Alors j’ai formulé ça comme un impératif à la place. Je lui ai bien expliqué pourquoi et je lui ai dit que s’il voulait on pouvait toujours se voir à l’école, mais seulement à l’école… Il l’a super mal pris et depuis il me déteste.

D’un côté je me dis que juste pour ça, c’est complètement débile. D’un autre côté, je me dis qu’Elliot a toujours un peu été une drama queen. Du coup je me dis que la vérité doit être entre-deux. Dans tous les cas, je fixe Phantine tandis que je mets un temps à digérer toutes les informations. Comme je sens qu’elle est très tendue, je tente de faire de l’ironie : Et c’est depuis ce jour que tu es une porte de prison avec tout le monde, traumatisée par cette expérience d’amitié ratée ? Regard noir. J’ai jamais dit que j’étais doué ! … Ca m’emmerde quand les gens ont raison sur ce genre de trucs. Mais faut comprendre, il s’est mis à vraiment me haïr, ça donnait pas envie de renouer avec qui que se soit. Et puis ma sœur a été traumatisée aussi, elle s’était beaucoup attachée, et elle n’a jamais compris. Elle est pas capable de comprendre. Encore aujourd’hui elle me demande quand est-ce qu’il rentrera de l’école avec nous…

Là, une question peut être complètement à côté de la plaque me vient en tête tandis que je me souviens de ce que m’avait raconté Céline à propos d’elle : Mais tes parents s’occupent jamais de ta sœur ? Elle me lance un nouveau regard noir et me demande ensuite d’un ton très condescendant et froid : Et qu’est-ce qui justifie cette question je te prie ? Ah. Oui. Elle n’est pas sensée savoir que j’ai discuté avec Céline d’elle. Bah euh… Dans l’histoire avec Elliot ta sœur était toujours là j’ai l’impression, pis c’est pour ça que tu m’as confié ton vacilys, non ? Je sens qu’elle n’est pas pleinement convaincue par mon argumentaire, mais elle consent tout de même à me répondre. Ils s’en occupent mais… Ont très peu d’endurance. Elle les énerve, très vite. Je suis la seule à pouvoir encore la supporter plus de dix minutes… Mais même moi je commence à… La fin de sa phrase est à peine marmonnée, mais je pense la comprendre.

Ce que je vois également, c’est l’immense sentiment de culpabilité sur son visage.

modération:
 



    What is Manu doing ? His best. He is doing his best.
    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11576

Lun 23 Oct - 14:36
Pikachu prend la place de Ponchiot !




Lovdisc S lance Surf !
{ -22 pv }
{ -22 pv }
Pv de Hoothoot : 1/45
Kokiyas est k.o ! Lovdisc S & Ponchiot S gagnent 1 pt d'expérience !

Lovdisc S monte au lvl 17 !
Ponchiot S monte au lvl 16 !


Pikachu lance Eclair sur Hoothoot !
{ -aoutch pv } c'est super efficace !
Hoothoot est k.o ! Lovdisc S, Ponchiot S & Pikachu gagnent 1 pt d'expérience !

Lovdisc S monte au lvl 18 !
Ponchiot S monte au lvl 17 !
Pikachu monte au lvl 16 !

Wei Wei s'avoue vaincu et vous jette 180 p$ à la face !

Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 552

Région : Johto
Mar 24 Oct - 15:43
Quelques minutes plus tard, sans que j’ai réussi à dire quoi que ce soit de plus, Phantine est partie. Elle m’a demandé si je pouvais essayer de faire attention, rapport à Elliot et que si je pouvais trouver un moyen de le convaincre, elle m’en serait reconnaissance, même si elle n’aime pas demander ça. J’ai accepté, bien sûr. Ensuite elle s’en est allée en disant que jusque là sa sœur était en rencontre avec un éducateur mais qu’elle doit désormais aller la chercher. Je réalise donc à ce moment que la seule raison pour laquelle elle s’est permise de venir avec nous c’était parce que sa sœur était avec quelqu’un, cadrée. Mais que dès qu’elle a un minimum de liberté, il faut que Phantine soit là pour s’occuper d’elle. Me vient la réflexion que ça doit être encore plus lourd que de s’occuper de Sophie pour mon frère. En plus, maintenant il n’est plus tout seul, je suis là aussi, et elle peut aller dans une école où elle se sent bien. Je reste un peu bête dans la cours avant de me décider à bouger. Une partie de moi aurait envie d’aider Phantine, parce que clairement elle a pas la vie facile et qu’elle a fait des efforts pour dialoguer avec moi, mais je sais également que ce serait insupportable. J’ai déjà la pension, le lycée, m’occuper de Sophie, de mes propres pokémons, et avoir une vie un peu au milieu de tout ça aussi. Et puis c’est bien trop le bordel dans ma tête en général… Bon. Je peux peut-être au moins essayer de faire en sorte qu’Elliot fasse un effort. Si je le retrouve.

Durant ce qui reste de la pause déjeuner, je décide de errer un peu dans le lycée, me sentant seul pour la première fois depuis longtemps. Depuis que je suis ici, à peine quelques jours après la rentrée, Elliot m’a toujours suivi partout, même en dehors du lycée. Il était toujours là pour entendre si j’avais un truc à dire et, même s’il ne réagissait pas toujours, c’est toujours quelque chose de savoir que quand on parle quelqu’un l’entendra. Pendant quelques instants, j’ai l’impression d’être de retour à Ville Griotte, dans ces couloirs où personne ne me parlait, où personne ne voulait me parler, ou juste pour m’énerver. Parce que c’était encore plus le bordel dans ma tête à l’époque et que ma seule réponse aux stimulations extérieures était la colère. Maintenant ça va beaucoup mieux, mais cette solitude actuelle me donne l’impression de replonger, je sens de la colère monter en moi. Sans aucune raison. Ou parce que je suis seul, mais ce n’est pas une bonne raison. Dangereusement, je sens une sorte de rechute profonde qui approche et qui me fait peur. Peur qu’elle ne soit pas que temporaire, qu’elle ne disparaisse pas lorsque la cloche sonnera et que je retrouverais des camarades de classes qui me demanderont potentiellement comment je vais, car il y en a quelques-uns avec qui je peux parler. Peur que je prenne toute tentative de dialogue comme une agression, parce que mon cerveau arrivera pas à fonctionner comme je le voudrais.

Vite, je sors mon téléphone de ma poche et tape aussi vite que je le peux un sms : T’es où ?, que j’envoie à Elliot. Je suis arrivé à la sortie du lycée, je m’assieds sur les marches du porche en attendant une réponse, espérant que le fait d’être assis m’aidera à me calmer. Mais au final, n’avoir dans mon champ de vision que les jambes des gens empirent les choses, car j’associe ça à des membres qui écrasent. D’un côté ça reste sûrement mieux que de voir des visage, des visages totalement indifférents qui me rappelleront que je ne suis rien, parce que ma colère m’entraîne dans un élan de narcissisme. Pourquoi est-ce que tout le monde devrait me saluer ? En plus ça me soulerait que tout le monde vienne me dire bonjour, ça fait trop de gens… Sérieusement, si j’arrive à avoir des élans narcissiques tout en me considérant comme un gros naze, c’est que ça va pas du tout.

Mon portable vibre, je m’empresse de regarder et lire : En ville. Je reviens à la fin des cours. … … Je vais lui casser la gueule. Je vais aller le chercher en ville, passer mon aprem’ à lui courir après s’il faut, mais je vais lui casser la gueule. Au moins un bon gros coup de poing, parce que là clairement c’est tout ce qu’il mérite.

Animé par la colère, je me lève des marches et me dirige vers la sortie de la structure scolaire. Le lycée et le bâtiment le plus éloigné, il faut longer l’école primaire et le collège avant de pouvoir sortir. Je parcours cette distance en un temps record, fixé sur ma colère et l’envie de taper sur un truc. Plus particulièrement Elliot, mais je sens que si un truc, n’importe quoi, se dresse en travers de ma route, ce truc ne sera pas à l’abri de se prendre un coup. Et je vais me détester pour ça, comme je me déteste déjà, parce que c’est quoi ce comportement de débile, mais j’arrive pas à lutter contre. Comme si tout ce qui est gênant pouvait disparaître à coup de poing. Je sais que c’est pas le cas. Dans les faits je déteste la violence, j’aime pas être violent. Ca sert pas à grand-chose de se taper dessus. Et plus j’y réfléchi, plus ça m’énerve, parce que je me sens de plus en plus con.

La sortie est en vue. Plus que quelques pas. Quand j’entends : Manu ! QUOI ?! Merde. J’ai aboyé. Et la personne était trop loin pour que je tape, parce que sinon, sûrement que je l’aurais fait. Je tourne la tête, la rage dans les yeux, pour savoir qui est cette agression. Et me rend compte que c’est la pire personne sur qui j’aurais pu aboyer.

modération:
 



    What is Manu doing ? His best. He is doing his best.
    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11576

Mer 25 Oct - 1:12

Jean Michel Random, dresseur de père en fils (et souvent perdant), vous défie!
Il envoie ses deux protégés, fouinette et wattouat, niveau 18.



Lovdisc lance Surf
( - 26 PV)
PV Wattouat : 34/60
( - 26 PV)
PV fouinette : 34/60


Ponchiot lance Groz'yeux
La défense des pokemon adverses descend d'un cran...


Wattouat lance Chargeur
Sa prochaine attaque électrique sera deux fois plus puissante!
La défense spé de Wattouat monte d'un cran...


Fouinette lance Boul'armure
Sa défense monte d'un cran...

Que voulez-vous faire?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 552

Région : Johto
Mer 8 Nov - 11:35
Michelle me regarde avec des yeux ronds. Elle a ramené ses mains devant elle comme des protections et se tient un peu penchée en arrière. Je lui ai fait peur. Et vu qu’elle ne bouge pas, l’impression ne doit pas s’en aller. Merde. Merde, merde, merde et encore merde. S’cuse, je voulais pas te crier dessus. Je… Je pensais à des trucs pas cool et… ‘Fin voilà. Comme toujours, ma colère se transforme immédiatement en culpabilité lorsque je me rends compte par l’intermédiaire d’un autre de ma propre connerie et des catastrophes que cela peut provoquer. Habituellement c’était grâce à ma petite maman, mais c’est presque la même chose que je ressens aujourd’hui face à Michelle. Sauf que là, c’est encore pire. Pire que pire que pire. C’est… C’est pas grave ! Je te reverrais plus tard, hein ! PIRE. Non non c’est bon, c’est bon ! Ca va, c’est passé. C’était con de toute façon. Je m’approche d’elle et j’essaye d’afficher un truc qui ressemble à un sourire bien que ma colère soit toujours présente même si largement minimisée par sa présence. L’idée me vient qu’il faudrait que je la vois sourire et que se définitivement terminé. Qu’est-ce que tu voulais ?

Elle semble se détendre, quittant définitivement sa position défensive, même si je peux lire sur son visage qu’elle est toujours perturbée de s’être subitement fait hurler dessus. Pas grand-chose en fait. Je t’ai vu et je voulais te dire bonjour. J’étais venue poser du matériel pendant ma pause de midi pour l’atelier de tout à l’heure. Wow. Est-ce qu’elle vient de dire qu’elle est venue me voir juste pour me voir ? Enfin je me doute que ça doit être normal quand on croise quelqu’un qu’on connaît, peut-être, mais toujours est-il que le fait qu’elle l’ait fait pour moi ça me rend tout content, même si ça veut rien dire. Parce que de toute façon je crois qu’elle pourrait faire n’importe quoi d’un minimum gentil qui me serait adressé que ça me mettrait sur un petit nuage. Et entre me sentir con parce que j’ai la conscience de ça et me sentir content, je décide d’être content, pour une fois. Je constate également que je ne sais même plus où est ma colère. Et toi t’allais faire quoi ?Hein ? Elle laisse échapper un petit rire, ce qui implique également qu’elle sourit. Gnih. Bah oui, tu allais sortir du lycée, non ? Tu vas faire quoi ? Ah. Oui. C’est vrai. Euh… Pas… Pas grand-chose en fait. J’ai pas cours cet après-midi, deux profs absents en même temps, donc bah… Voilà. Avec le ton de voix qui en fait le mensonge le moins crédible du monde. Michelle prend un air très sérieux, ce qui me fait penser une seconde qu’elle va me réprimander de sécher : Tu ne penses pas rentrer chez toi quand même ? Sa question me prend au dépourvu car je n’ai aucune idée de pourquoi elle me dit ça comme ça. J’hésite donc à répondre et finit par réussir à faire sortir de ma bouche incompétente une sorte d’onomatopée qui ne veut pas dire grand-chose, mais dont j’espère qu’elle pourra être interprétée comme un « je sais pas, pourquoi ? ». Mais parce que tu dois m’aider sur l’atelier ! Et si tu rentres, le temps que tu fasses tes trucs de pension et que tu reviennes, c’est beaucoup trop court ! Je réalise alors qu’accepter une fois de l’aider voulait certainement dire pour elle l’aider dès que je le peux, mais ce n’est pas grave car je suis juste trop content qu’elle ait pu comprendre mon onomatopée. Ah bah non du coup. Je voulais juste, je sais pas… Traîner en ville, je suppose.

Elle m’adresse un sourire. Je ne sais pas ce que j’ai fait pour le mériter, mais je le savoure. Donc t’as rien à faire ! Cool ! Tu viens à mon école avec moi ? Nouveau sourire brillant. Moi, je peine à réaliser qu’elle est en train de me demander de passer mon après-midi avec elle.

modération:
 



    What is Manu doing ? His best. He is doing his best.
    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10574

Jeu 9 Nov - 20:44
>
Switch de Ponchiot pour Magneti




Lovdisc lance Surf sur tous !
(-26 PV) sur Wattouat
(-26 PV) sur Fouinette
PV Wattouat = 8/60
PV Fouinette = 8/60


Magneti lance Eclair sur Fouinette
(-15 PV)
PV Fouinette = 0/60
Le pokemon est KO...


Wattouat lance Eclair sur Lovdisc
(-34 PV) - c'est super efficace !
PV Lovdisc = 43/83

Votre équipe gagne 1 pt d'xp

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 552

Région : Johto
Mar 5 Déc - 23:25
Mais genre… Avec moi ? Question d’une intelligence profonde qui doit clairement donner envie à Michelle de maintenir sa demande et pas du tout de juste me dire de laisser tomber et partir toute seule. Cependant, au lieu de simplement se dire que je suis un gros teubé et s’en aller, elle rigole. Tu vois un autres toi ici ? Non parce qu’il faut me le dire si c’est le cas, ça peut être utile comme information. Je bafouille pour lui dire que non, que c’était juste une question idiote et je sais même pas pourquoi je l’ai posée. Enfin si, parce que je suis un sombre boulet, mais je ne vais tout de même pas l’admettre devant elle. Allez vient, faut prendre le bus pour y aller.

C’est le moment où je l’imagine me prendre par la main, ou au moins par le poignet pour m’entraîner derrière elle, mais en fait non, évidemment. Il n’y a aucune raison pour qu’elle ait un tel geste de proximité, donc elle se contente de me faire un signe me demandant de la suivre et de se mettre à avancer. Je lui emboîte donc le pas, en imaginant le jour improbable où je pourrais lui prendre la main.

Nous prenons le bus à l’arrêt le plus proche. Michelle m’explique que c’est super pratique pour elle comme elle a un arrêt ici et un presque juste devant son école, et que c’est pour ça qu’elle s’est permise de passer par ici pendant sa pause de midi pour préparer son atelier. Tu es en école d’art, c’est ça ? Technique de communication quand on est trop mal à l’aise mais qu’on veut tout de même entretenir la conversation : poser des questions auxquelles on a déjà les réponses. Ouais. Celle d’Acajou est pas super réputée, mais j’ai bien aimé l’ambiance quand je suis allée visiter. Cette fois par contre, j’ai une vraie question à poser : L’ambiance ? Elle hoche la tête. Ouais. Il y a beaucoup d’école d’art super réputée à Kalos, là d’où je viens, mais parce qu’elles sont réputées, on sent un grand esprit de compétition, même quand on va juste aux portes ouvertes. Je trouverais affreux de me retrouver dans ce genre d’ambiance. Du coup j’ai regardé ailleurs, et quand j’ai vu celle d’Acajou… Ca m’a fait penser à une sorte de maison où on vivrait tous ensemble. Et j’ai trouvé ça super cool ! Ma mère a un peu fait la gueule que j’aille pas dans une école prestigieuse, mais bon… Elle a l’air embêtée à l’idée d’évoquer ce désaccord avec sa mère. Je me souviens qu’elle m’a déjà dit que c’était une femme très exigeante et qu’elle avait dû se battre pour avoir le droit de poursuivre des études d’art. Je tente donc un truc. L’essentiel c’est que tu te sentes bien, non ? Je manque d’ajouter un « si c’est ta mère, elle doit pouvoir comprendre », mais je me retiens, sachant que tous les parents n’ont pas des tendances aussi compréhensives que les miens. C’est ce que j’ai dit, et c’est pour ça que je ne regrette pas d’être là ! Le seul truc chiant au final c’est de devoir faire semblant. Le bus prend un dos d’âne un peu trop vite et je me cogne la tête contre la barre à laquelle je m’accroche, déséquilibré. Faire semblant ? Michelle me juge durement du regard et je panique instantanément. En fait t’écoute jamais ce que je dis, c’est ça ? Tu peux le dire si je te soule, tu seras pas le premier.

Méjéféquoiiiii ?!... Mon visage n’affichant que de l’incompréhension et du désespoir, elle semble décider de m’épargner en m’expliquant ce qui la fait à moitié bouder. L’école d’art, je te l’avais déjà dit. Et faire semblant, c’est la première vraie conversation qu’on a eu, quand tu m’as démasquée. Je me remémore en détail cette conversation, dont je me souvenais en substance mais dont j’avais occulté les détails parce que j’étais occupé à tomber amoureux. Il est vrai que j’ai fait le con dans la conversation actuelle, parce que je n’avais absolument pas oublié ça, puisqu’il s’agit de la raison même pour laquelle nous nous entendons maintenant. Puisque je l’avais trouvée dans un moment où elle n’arrivait pas à faire semblant, elle a décrété qu’elle pouvait arrêter complètement de le faire devant moi… Qu’avec moi elle pouvait être naturelle, et c’est déjà quelque chose d’énorme. J’avais pas oublié ! Juste… Je dis parfois des choses un peu bêtes quand je suis nerveux. Elle fronce les sourcils. Tu es nerveux ? Pourquoi ? Je bafouille un peu, puis décide d’être sincère, tant qu’à faire. De toute façon je ne vois pas comment je pourrais me sortir de là autrement. Parce que je vais dans ton école pour la première fois, qu’il y aura sûrement des gens que je connaîtrais pas, qui sont tes amis en plus… Et aussi parce que je prends le bus avec elle pour la première fois et parce qu’on va passer du temps ensemble, mais je n’ai pas le courage d’être sincère à ce point. … Tu manquerais pas genre cruellement de confiance en toi ?

… … C’est quel mot qu’est plus fort que cruellement déjà ?

modération:
 



    What is Manu doing ? His best. He is doing his best.
    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10574

Mar 5 Déc - 23:29

Lovdisc S utilise Surf !
(- 26 Pvs)
Pvs de Wattouat : 0/60
Il est K.O ! Lovdisc S monte au niveau 20, Ponchiot S au niveau 19 !




Vous avez vaincu votre adversaire, vous remportez 180 Pk$ ! Que voulez-vous faire, éleveur Emmanuel ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 552

Région : Johto
Dim 17 Déc - 21:56
Heureusement, Michelle a juste rigolé face à ma réplique plus digne d’un jouet qui couine que d’un homme. Le truc, c’est que j’ai peur qu’elle se soit fichue de moi. Pas que je lui en veuille de se payer ma tête, elle aurait raison, mais déjà que j’ai pas beaucoup de charisme, le peu que j’ai a dû prendre un sacré coup. C’est pas avec des moments pareils que je vais réussir à l’impressionner. Ou juste gagner des points avec elle.

Je la suis lorsqu’il est temps de descendre du bus, elle me dit que son école n’est qu’à quelques pas et, en effet, à peine avons-nous tourné une rue que nous sommes arrivés. Ne m’étant jamais rendu dans cette partie de la ville, ce bâtiment m’est forcément inconnu. Pourtant, si j’étais déjà passé devant, nul doute qu’il m’aurait laissé une sacrée impression : il est au bout d’une sorte de parc presque vide où il n’y a que de la pelouse et une aire de jeu pour enfant à un endroit, avec quelques bancs. Son école est de style bloc de bétons qui ne sont pas connectés entre eux à la base au-dessus desquels on a dressé UN PUTAIN DE CHAPITEAU. Tout blanc, mais tout de même un chapiteau qui relie les différents bâtiments. Je saurais pas dire si c’est beau, si c’est efficace, ni même si c’est stylé, mais dans tous les cas ça marque. Mais… C’est chauffé là-dessous ? Genre je vois il y a des murs en vitres là mais le chapiteau… C’est isolé ? Michelle me regarde comme si cette question ne lui avait jamais traversé l’esprit. On a des chauffages ! C’est pas trop ce que je demandais, mais bon. Ca doit vouloir dire que c’est isolé et bien chauffé. Je décide de ne pas pousser sur ce sujet, histoire de ne pas avoir à m’étendre sur le fait qu’en plus du reste, je suis aussi frileux que le stéréotype qu’on peut avoir des femmes à ce sujet.

La porte principale nous mène directement sous le chapiteau et, pour tenter d’oublier mon stress, je détaille les lieux. Le chapiteau est soutenu par de grandes structures métalliques qui me font un peu penser aux grands poteaux électriques en métal, mais en plus doux. Sur tout le tour, il y a des portes qui mènent aux différents bâtiments en béton. Et au milieu il y a une autre structure, pas très haute, avec une porte, dont Michelle me dit que c’est le seul amphithéâtre. Comme je ne suis jamais entré dans un amphi, je suis curieux de comment ça peut être à l’intérieur, mais je ne vais pas commencer à demander à tout voir. Je vais juste suivre et me concentrer sur le fait que je risque de rencontrer des gens, ce qui est assez terrifiant.

Viens les ateliers sont par là. Dit-elle en me pointant un des grandes portes. Les ateliers ? Oui ! On travaille dans des ateliers. On a quelques cours dans l’amphi, mais on passé la plupart de temps en atelier pour bosser sur nos projets. Il y a des ateliers spécialisés pour l’impression ou travailler le bois par exemple, mais là je t’emmène dans ce qu’on peut appeler nos salles de classe. On fait un peu ce qu’on veut… Genre l’espace nous appartient. Moi qui n’ait connu que des salles de classe classiques, je suis assez curieux de voir à quoi ça ressemble.

Les salles ont la taille de salles de classe, mais avec de grandes tables organisées un peu n’importe comment avec plein de choses rangées dessous, parfois posées dessus, avec des trucs accrochés au mur, voit peints directement sur le mur. D’un point de vue extérieur, je trouve ça assez spécial, mais Michelle n’a même pas l’air de le remarquer alors je me dis que c’est normal. D’ailleurs, ça ressemble un peu aux murs de quand je suis allées chez elle, même si elle les avait protégés puisque l’espace ne lui appartient pas.

Ah, il y a personne… Fait-elle remarquer. Ils doivent toujours être en train de manger, normalement on reprend à treize heures trente. Je tique. Tu vas avoir des cours ? Parce que même si j’aime beaucoup l’idée de passer du temps avec elle, je sens que je vais difficilement m’en sortir si je dois assister à des cours ici alors que je n’ai rien à foutre là de base. Ah non, non, t’inquiète ! Je t’aurais pas fait venir si les profs allaient être sur notre dos. On a beaucoup de travail perso, les profs sont pas souvent là. On a des jours où on a de grosses séances où ils vont voir tout le monde, mais sinon on avance tout seul… Je suis en train de regarder ce qu’il y a sur les murs quand elle laisse sa phrase en suspend pour venir attraper mon bras à deux mains. Mon cœur rate un battement et j’ai le temps de m’imaginer un millier de scénarios avant qu’elle ne poursuive : … Et d’ailleurs en ce moment j’ai énormément de boulot, je me suis lancée dans des trucs ambitieux et tout le monde est super occupé alors il faut que je fasse toute seule… Et du coup… Ca t’embête si je te demande de l’aide cet après-midi ? Grand sourire colgate de la personne qui sait exactement ce qu’elle fait. Qui sait aussi également très bien comment faire pour obtenir ce qu’elle veut. Et qui me fait réaliser que je me suis probablement fait manipuler à partir du moment où elle m’a vu près de la sortie du lycée.

… Bwarf. Ca m’énerve pas réellement, mais je vais demander quand même. Tu avais ça en tête depuis le début ? Michelle m’adresse un sourire gêné adorable qui anéanti définitivement toute animosité qui aurait pu monter en moi suite à la réalisation de m’être fait manipuler. Car ça reste de la manipulation agréable. Un peu… J’ai vraiment besoin d’aide. Mais c’est pas grave si tu veux pas, hein ! Je soupire et hausse les épaules : Quitte à être là, autant que j’aide, non ?

modération:
 



    What is Manu doing ? His best. He is doing his best.
    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11576

Lun 18 Déc - 19:21

Dresseur Daniel vous défie !


Il envoie Noadkoko niveau 20, Poichigeon niveau 18 et Lokhlass niveau 20 !




Lokhlass lance Éclats Glace sur Noarfang !
{-19 PV} !
PV de Noarfang : 101/120


Lovdisc lance Surf !
{-10 PV} !
{-42 PV} !
{-9 PV} !
PV de Noadkoko : 60/70
PV de Poichigeon : 18/60
PV de Lokhlass : 61/70


Ponchiot lance Morsure sur Noadkoko !
{-19 PV} !
PV de Noadkoko : 41/70


Noarfang lance Picpic sur Noadkoko !
{-43 PV} !
Noadkoko est KO !


Poichigeon lance Atterrissage !
{+30 PV} !
PV de Poichigeon : 48/60




Vos Pokémons gagnent un point d'expérience !

Que voulez-vous faire, éleveur Emmanuel ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 552

Région : Johto
Jeu 4 Jan - 22:19
Je vais pas me mentir, l’après-midi s’est passé sous une pression de malade. Surtout à partir du moment où les camarades de Michelle se sont pointés. Ils ont été très sympas, je dis pas, mais ça restait des inconnus devant lesquels je devais faire en sorte d’être socialement apte pour ne pas me tourner complètement en ridicule face à cette fille. En plus c’était pas comme si elle était comme d’habitude avec moi, et donc je pouvais un peu plus être moi-même, non, elle est repartie en mode « correct », le correct que sa mère lui demande. Et je dois dire que c’est assez impressionnant puisque cette image est celle d’une personne assez calme, posée, qui essaye d’aider tout le monde, le combo style grande sœur. Je me demande comment elle fait pour changer du tout au tout comme ça, vraiment, mais ça me met mal à l’aise. Un peu. Parce que je sais que c’est pas comme ça qu’elle est normalement, ni comme ça qu’elle se sent bien. Je n’ose même pas imaginer comment est sa mère pour qu’elle puisse la forcer à adopter un tel comportement contre sa volonté. J’aimerais bien lui demander, mais je sens que c’est pas le genre de questions à poser.

Et puis il a fallut que j’aide Michelle avec son boulot, ce qui était stressant aussi, mais aussi incompréhensible. Elle m’a fait clouer des planches pas droites sur une structure tout aussi bancale avant de peindre ça de toute les couleurs. Elle a bien tenté de m’expliquer ce à quoi ça correspondait, mais j’ai absolument rien compris. Peut-être parce qu’elle n’était pas capable de produire une phrase correcte pour le faire, genre sujet-verbe-complément. Ses camarades se sont un peu fichus d’elle pour ça et elle a eu l’air d’un peu mal le prendre, même si elle a tenté de le cacher. A partir de ce moment-là, j’ai eu l’impression qu’elle était un peu plus sombre qu’avant et elle a lâché plusieurs soupirs en regardant sa sculpture chelou.

Bref, maintenant c’est seize heures trente et il faut que Michelle et moi nous en allions pour retourner au lycée pour son atelier. Nous saluons ses camarades qui lui souhaitent « à demain » et « à bientôt » à moi, ce qui sous-entend que cela ne les dérange pas que je revienne et ça fait plaisir. J’ai pas parlé des masses, le moins possible, et je me demande si c’est ça qui a fonctionné.

Pendant que nous attendons le bus, je vois Michelle regarder ses pieds avec le même air un peu triste qu’après que ses camarades se soient gentiment moqués d’elle parce qu’elle ne pouvait pas expliquer sa sculpture. Je tente ma chance : Ca va pas ? T’as l’air tristoune. Elle relève la tête vers moi, embêtée. C’est rien. C’est juste que je repense à mon gros défaut niveau études… En fait à la fin de chaque semestre on doit présenter nos projets à nos profs, leur expliquer, répondre à leurs questions et on est majoritairement évalués là-dessus. Seulement, comme t’as vu, j’arrive pas à faire des phrases correctes. Parce que quand je fais un truc, c’est complètement au feeling, c’est tout du sentiment, des trucs que j’arrive pas à dire. Ou si j’arrive à le dire, c’est pas des phrases, c’est des onomatopées, des mots mis ensemble mais qui ne veulent pas dire grand-chose, c’est pas construit… Et ça m’énerve ! Parce que je sais que je dois faire les choses autrement, mais j’y arrive pas. Quand je parle de trucs qui viennent de moi-même, je sais pas parler, et ça me soule. C’est pas pour rien si je dessine ou que je construis des trucs ! C’est parce que c’est des trucs qu’on peut pas dire avec des mots alors il faut les exprimer autrement, c’est débile de nous demander de nous expliquer ! Sa mine se renfrogne tandis que je reste silencieux, réfléchissant à ce qu’elle vient de me dire. Je repense à tous ces moments où j’essayais de m’expliquer avec mes profs, mes camarades, ou pire mes parents, mais que je me laissais submerger par mes émotions négatives et que je n’étais pas capable de m’exprimer autrement qu’en m’énervant, et du coup ça donnait rien de compréhensible, et au final je me retrouvais juste à pleurer ou me retenir de pleurer. C’est pas exactement du même registre que ce dont elle me parle, mais comme c’est du domaine de l’émotion, je crois que je peux comprendre. Si j’avais eu l’idée de m’exprimer autrement que par des mots à l’époque, peut-être que ça aurait été un peu mieux. Parce que ça aurait toujours été un moyen de m’exprimer.

T’as qu’à baratiner. Je finis par lui proposer la solution qui était la mienne, même si je sais que c’est pas terrible. Si t’arrives pas à dire ce que tu penses vraiment, invente. Comme ça tes profs seront contents et tu seras tranquille. Michelle semble se mettre à réfléchir, mais sans conviction. Mais et si je veux dire ce que je pense vraiment ? Grimace de ma part, je me doutais un peu qu’elle allait dire ça. Ca… T’as le temps, non ? Je veux dire si t’y arrives pas pour le moment et que t’as besoin de dire un truc quand même, baratiner un peu, ça te sauve la vie. Elle croise les bras. Cette idée me plaît pas trop… J’aime pas mentir sur mes projets. Je laisse échapper un soupir. Déjà t’aurais peut-être moins de mal si tu passais pas ton temps à mentir aux gens en général… Elle me donne un coup dans les côtes et laisse échapper une onomatopée contrariée. Je prends ça comme la concession que j’ai raison, mais le refus de l’admettre parce qu’elle n’est pas prête de changer.

Le bus arrive et nous montons. Elle se tourne vers la fenêtre, au contraire de la plupart des gens qui ont tendance à regarder vers l’intérieur du bus. Quand je lui demande pourquoi elle se met comme ça, elle me dit que c’est toujours plus intéressant de regarder le paysage que des gens qui font la gueule dans les transports en commun. Je me mets à regarder la fenêtre moi aussi. Au bout de plusieurs minutes de trajet, elle me demande : Tu baratines souvent, toi ? Oooh la question qui tue. Pour que tu m’ais proposé ça, c’est que tu l’as déjà fait, non ? Je détourne le regard et regarde le trottoir défiler comme si c’était la chose la plus intéressante du monde. Des gens sont en train de marcher, on s’arrête à un arrêt de bus, il y e une dame avec son rocabot trop mignon, j’espère qu’il ne sera pas pénible dans le bus parce que- Manu ! Arrête de m’ignorer ! Maiiiiiiis ! Voyant que je ne suis pas prêt à coopérer, elle se met à afficher une expression qui ne me plait pas du tout avant de me menacer d’une voix sombre : Il va falloir me dire la vérité, Emmanuel. Sinon tu vas devoir en subir les conséquences…Quelles conséquences ? Elle fronce les sourcils. J’ai pas encore décidé ! Mais il y en aura ! Sois en certain ! Je ne peux pas m’empêcher de rire. N’importe quoi.

modération:
 



    What is Manu doing ? His best. He is doing his best.
    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10012

Jeu 4 Jan - 22:42

Lokhlass lance Éclats Glace sur Noarfang !
(-19 PV)
PV de Noarfang : 82/120


Lovdisc lance Surf !
(-42 PV)
(-9 PV)
PV de Poichigeon : 6/60
PV de Lokhlass : 52/70


Ponchiot lance Morsure sur Poichigeon!
(-20 PV)
PV de Poichigeon : 0/70

Il est K.O! Vos pokemons gagnent de l'expérience!


Noarfang lance Brouhaha sur Lokhlass!
{-21 PV}
PV de Lokhlass: 31/70


Que voulez-vous faire?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» Comme quoi, les Corbeaux ne sont pas toujours des Volatils [ Corbeau & Zephy' ][FINI]
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» Les Limbes, ou, comme quoi, faire des erreurs peuvent engendrer de mauvaises surprises [PV]
» comme quoi...une vie de voleur...c'est pas si cool...[pv]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Irisia :: Route 47-