AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Concours coordination n°36 • Catégorie 1


avatar
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 379

Mar 20 Juin - 23:17
Calypso était de nouveau prête à entrer en scène. Ce travail de représentation n'avait rien d'épuisant, mais il se trouvait souvent être extrêmement fastidieux ; il fallait tout prévoir : la tenue, la coiffure et un discours qui se devait d'être simple et efficace pour mettre en valeur la ville d'accueil et s'en assurer les bonnes grâces pour espérer pouvoir y séjourner une fois prochaine.
Il ne fallait pas se leurrer, après tout, tout ceci n'était que question d'argent, il en fallait pour installer tous ces décors et permettre aux candidats de présenter leurs prestations. Pour la ville qui accueillait, cela voulait dire plus de touristes pour une fin de semaine chargée et un rayonnement certain.
Seulement, accueillir un concours de coordination, ce n'était jamais gratuit et il fallait présenter un dossier béton au Comité pour avoir la chance d'être l'heureux élu. Les villes les plus petites, les plus jeunes à déposer une candidature, devaient souvent faire face à une dure réalité : le Comité faisait plus facilement confiance à des villes qui possédaient les infrastructures nécessaires depuis longtemps.

Comme chaque règle bénéficie cependant de son exception, cette fois c'était la ville, ou plutôt le village de Littorella, qui avait été choisie. Ce petit havre de paix propice au farniente sans les encombrements du tourisme de masse avait su convaincre le Comité qui avait décidé de lui offrir une seconde jeunesse. C'était tout à fait ce qui convenait à Calypso. La jeune femme en avait plus qu'assez des tumultes de la ville, des incidents à répétition, des mises en garde dont leur faisait de plus en plus part le Comité tant leurs postes prisés semblaient former des jalousies et des désirs de vengeance.

La jeune femme avait donc bien besoin de se mettre au vert et n'avait pas hésité une seule seconde à plier bagages lorsque l'occasion s'était présentée. Elle avait profité de ces quelques jours au calme, en seule compagnie de ses Pokémon, trois beaux jours de vacances qu'elle avait demandé du bout des lèvres, faisant peu souvent valoir ses droits, mais qui lui avaient fait un bien fou.

C'était toute requinquée que la coordinatrice s'était rendue au dôme de la ville, bien des heures avant le début du spectacle, alors que des retardataires s'inscrivaient encore, pour préparer le terrain. Elle avait retrouvé le sourire, ces quelques jours à s'occuper essentiellement d'elle et de ses Pokémon lui avaient fait un bien fou. Calypso n'était pas du genre à se laisser abattre, elle avait vécu des hauts et des bas et ne se formalisait pas de si peu de choses. Seulement faire le point lui avait demandé de se repenser et ce n'était pas toujours chose facile. Elle avait choisi sa carrière plutôt qu'une vie sentimentale stable et se posait régulièrement une question : « ai-je fait le bon choix ? », elle restait évidemment sans réponse, incapable de peser le pour et le contre comme sa vie aurait été si différente selon le chemin parcouru. Parfois, elle se rassurait en se disant qu'elle n'était pas la seule dans ce cas. Après tout, sa dernière relation s'était soldée par un échec car tous deux étaient trop pris par leurs devoirs et ne souhaitaient surtout pas en déroger.

En terme d'avancée professionnelle, ces années de dur labeur, à se perfectionner dans la coordination tout en continuant son travail de comédienne lui avait permis d'ouvrir les grandes portes et de parvenir dans les petits papiers du Comité. Et maintenant qu'elle avait assuré sa renommée, elle n'avait plus à s'inquiéter de ce point de vue-là, sauf impair commis.
Seulement, la stabilité, elle ne la trouvait dans aucune relation amoureuse. Le fait d'être reconnue, d'être célèbre dans le monde de la coordination n'aidait pas en ce sens. Il était compliqué de rencontrer quelqu'un avec cette condition, mais cela ne l'ennuyait pas tant que ça, après tout, cela finirait bien par arriver, se disait-elle.

    « Bonjour et bienvenue à Littorella ! Nous sommes ici réunis pour un nouveau concours de coordination. »
Elle s'était jetée sur scène après la séance de coiffure-maquillage-habillage et avait rapidement pris place sur la scène. Elle savait qu'elle était attendue et que son discours sur la ville, bien que nécessaire, n'était pas des plus attendus. Elle expliqua son intérêt pour la ville, revenant sur les quelques jours de détente qu'elle avait pu y passer et le plaisir qu'elle avait eu à discuter avec sa population accueillante et chaleureuse.
    « Et tout comme moi, vous êtes là pour le spectacle, je ne garde pas le suspense plus longtemps et vous annonce que nos coordinateurs vont concourir sur le thème de l'Astrologie ! »
Pour compléter sa présentation, elle annonça le nom de chaque juré présent à ses côtés pour arbitrer cette compétition.
    « À présent, place à nos concurrents du jour, bonne chance à eux et beau spectacle à toutes et tous ! »
La jeune femme alla s'asseoir avec un sourire avant d'encourager, comme le reste du public, le premier candidat, avec quelques applaudissements.





LES RÈGLES.
  • Catégorie accessible uniquement aux coordinateurs ne possédant aucun ruban. Eux seuls peuvent poster ici !

  • Vous avez le droit à 2 pokémons (ou moins si vous le souhaitez), pas plus. Vous pouvez utiliser un maximum de 3 attaques (attaques différentes ou trois fois la même, le compte est identique) par prestation.

  • Le thème de ce concours est L'ASTROLOGIE.

    La difficulté et la subtilité résident dans la manière d’être original tout en nous faisant comprendre de quoi il est question, à travers votre prestation. Il faut que la compréhension du thème se retrouve à la lecture et qu'un spectateur dans la salle, inRP, puisse TOUT SAISIR de ce que vous voulez faire passer..
Vous pourrez apporter des précisions, si vous le désirez, entre balises spoilers, en fin de prestation. Pour autant, ce ne sont là que des compléments d’informations, mais rien de déterminant dans la compréhension du texte, qui doit parler de lui-même aux membres du jury.

Vous avez jusqu’au dimanche 16 juillet aux environs de 20h (heure française) pour poster votre prestation. Bon concours et bonne chance à toutes et tous !


Merci à Elisa A. Kanes pour l'avatar. (:
Séquo • autres comptes :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 1263

Région : Johto
Sam 24 Juin - 12:17
Introduction
C'était le grand jour. Mon premier concours. Pendant toute la matinée, je m'étais collée à l'équipe technique afin d'en apprendre un peu plus sur le déroulement du concours et sur la gestion du matériel. Une charmante dame, Olivia, prit un peu de son temps pour m'aider à visualiser la scène où se trouvait le publique et les différentes lumières. Elle fut adorable du début à la fin.
Dans les coulisses, j'enfilais la robe que monsieur Sôma avait concocté pour mes prestations, y ajoutant le par dessus. Bon... Il était temps d'y aller. Passer en première était des plus angoissants mais il fallait bien faire avec.

Début de la prestation


La scène, circulaire, était plongée dans l'obscurité. Juste à côté de cette dernière, un piano se tenait là, uniquement éclairé d'une bougie solitaire tenue entre les mains de Midley, assise au côté du pianiste. Les premières notes résonnèrent dans la salle de spectacle dans une doucereuse mélodie alors que les éclairages s'embrasèrent un à un d'une douce lumière blanche légèrement tamisée de gris.
Suspendu dans les airs, un croissant de lune prônait, majestueux. En son creux, un Riolu se trouvait prostré, le regard dans le vide. Il lève les yeux quelques instants, dévisage le public, puis retourne à sa contemplation solitaire d'un néant ambiant.
Arrivait alors sur scène une petite Goupix à la couleur de neige, sautillant innocemment, paradant face au public. Puis son regard se tourna vers le croissant de lune et vers ce Riolu qui ne semblait pas la regarder. Joueuse, elle se plia sur ses pattes avant, bondit, joua en tournant sur elle-même et regarda à nouveau vers l'astre. Mais le Riolu ne sembla pas lui prêter attention, fermant même les yeux.

La petite Goupix d'Alola baissa les oreilles sur son crâne, l'air abattu. Dans une danse circulaire, la tête basse, elle sembla chercher quelque chose, au fond de son esprit. Puis ses oreilles se dressèrent, et elle s'arrêta sur place ! Levant les yeux à nouveau, elle s'assit, sembla prendre son souffle... Et commença à chanter. Au piano, c'est Midley qui se leva lentement et commença à entonner sommairement quelques vocalises sur l'air de musique à présent dignement instauré.
De son promontoire, le Riolu ouvrit les yeux et pencha son regard vers la Blanche qui poursuivit son mime de mélodie. Il se pencha dans sa direction et tendit sa patte dans vide. Il se pencha encore, et sembla perdre l'équilibre. La Goupix se stoppa dans son mime de chant en même temps que sa dresseuse, se redressant nerveusement tandis que le funambule se rattrapa de justesse au croissant lunaire. Il se rassit à sa place, l'air dépité, son regard rencontrant toujours celui de l'immaculé avec une grande tristesse.
Pleine de courage, la Goupix tenta de prendre appui sur ses pattes pour bondir dans sa direction une première fois, puis une seconde. A la troisième, ses pattes s'emmêlèrent et elle chuta la tête la première. Le Riolu poussa un long soupir malheureux, et ferma à nouveau les yeux.
La Blanche se rassit, guettant de part et d'autre de la scène un élément qui pourrait l'aider dans sa quête pour rejoindre la Lune. Elle lècha sa patte avant droite, endolorie par sa chute précipitée sur la scène. Son regard se voila, les oreilles tombèrent. Elle ne savaitt pas que faire...

C'est alors qu'en arrière scène, un décor coulissa lentement vers l'avant : une montagne représentée, le sommet enneigé. La Goupix se redressa d'un bond, comme illuminée, et se glissa derrière ce nouveau décor dans un piaillement heureux. Le funambule rouvrit les yeux et la constata disparue. Inquiet, il la chercha d'abord à gauche, puis à droite. Il constata la montagne dont le sommet semblait si proche et alors apparu l'immaculée, à portée de patte.
Il sembla surpris, et elle ravit. Elle tendit l'une de ses pattes vers lui, et lui tendit à nouveau la sienne. Ils se frôlèrent, se touchèrent à peine. Le Riolu se pencha davantage et la Goupix en fit de même, le visage déformé par l'effort. La Blanche tira, tira encore, de toutes ses forces, dans l'espoir d'allonger un peu plus encore son frêle corps. Le Riolu, de même, semblait sur le point de tomber à tout moment, de chavirer dans le vide et de s'écraser au sol. Et alors qu'ils allaient l'un et l'autre se saisir, la Goupix tomba en avant, roula le long de la montagne pour à nouveau se retrouver gisant au sol.
Le Riolu se pencha à la hâte, son visage traduisant toute la peine et l'inquiétude qui inondaient ses traits. La Goupix fut à terre, agitée d'à peine quelques soubresauts. Elle pleurait. Lorsqu'elle redressa la tête, à peine quelques larmes coulaient de ses yeux malheureux. Elle se roula sur elle même, ainsi prostrée. Son dos s'agitait encore quelques longues secondes. Et Lui, il la regardait, encore et toujours. Il ne pouvait détourner les yeux de cette petite blanche qui souffrait de tant de peine. Il ne pouvait...
Avec violence, la Blanche se releva, en larme. Elle frappa le sol de ses maigres pattes, tourna, frappa encore, s’acharna ! Et elle pleura, elle pleura sans s'arrêter, ne devenant immobile que lorsque son esprit sembla enfin accepter.
Elle le savait : elle ne pourrait jamais atteindre cette Lune... Jamais.

Après quelques longues secondes durant lesquelles le Riolu demeura interdit, la petite redressa la tête, croisant son regard une nouvelle fois. De sa gueule s'échappa un souffle glacé qui lentement glissa autour d'elle et s'éleva dans les airs. Des flocons de neige qui se rassemblèrent les uns avec les autres pour devenir des cristaux de glace, grimpant jusqu'à la Lune, dansant autour d'elle. Ses cristaux réfléchissaient par éclat les éclairages au dessus de la scène, tel le scintillement de dizaines d'étoiles.
Le Riolu, émerveillé, contempla le spectacle qui lui était donné. Il glissa une patte sur son cœur, serrant sa paume sur ses poils, ses traits traduisant d'une profonde émotion. La Lune dans le ciel n'était plus seule.
La Goupix lui sourit, ferma les yeux et s'allongea sur le sol, seule. Sa tête reposa sur ses pattes, sa queue s'agita par moment et elle continua de regarder, encore et encore, le ciel, les étoiles. Ses étoiles. Et la Lune qu'elle ne pourra jamais toucher, la Lune qu'elle ne pourra jamais rejoindre. Une partie d'elle était là haut, l'autre demeurait en bas.
Les lumières s'éteignirent, la bougie fut soufflée. Et alors, comme des étoiles dans la nuit, seuls luiseaitnt encore les flocons de neige suspendus dans le vide, disparaissant d'un dernier scintillement fugace et éphémère... Jusqu'à une prochaine nuit.

Fin de la prestation



Je regagnais les coulisses, guidée par Luc. Tybalt et Lydia m'attendaient sans doute tous les deux. Je ne savais pas comment ça s'était passé mais je leur offrais ma totale confiance pour avoir réalisé ce numéro que nous avions préparé ensemble. Cette histoire que nous voulions raconter. La naissance des étoiles... Arrivant dans la loge, je sentis Lydia grimper sur mon épaule et frotter sa tête contre ma nuque allègrement, avide de caresses que je lui offris sans rechigner. Tyb' vient aussi à ma rencontre, prenant ma main pour la serrer. Nous avions fait notre premier spectacle... Nous l'avions fait !

Coulisses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 742

Région : Johto
Dim 16 Juil - 20:28
Akikane garda un soupir dans sa gorge, elle était nerveuse, c'était la première fois qu'elle allait effectuer une prestation et elle le faisait en plus devant beaucoup de monde. Vu qu'elle était une prêtresse novice, elle était restée spectatrice lors de la danse de nouvel an ou lors des cérémonies de purification. La jeune femme cherchait un moyen de faire perduré son temple, elle était convaincue qu'il fallait une nouvelle méthode. Si les divinités étaient satisfaite de la façon dont les prêtresses les honorait, pourquoi serait elle née, sans aucun don spirituel ? Depuis quelques temps, elle se penchait sérieusement sur cette question et quand elle avait entendu parler des concours, elle avait pensé que c'était peut-être la solution. Comment satisfaire des êtres comme les Divinités, si elle échouait auprès d'un public humain ? Cependant, alors qu'elle se tenait derrière le rideau, l'idée semblait grotesque. Elle retient un nouveau soupir et essaya de se calmer, mais les battements de son coeur étaient si fort, qu'elle avait l'impression que tous les autres prestataires l'entendait.

Dès l'instant où son nom fut prononcé, ce fut comme si un sortilège venait de s'emparer de son esprit, son corps se dirigea vers la scène. Celle-ci fut plongée dans le noir et la prêtresse prit place. Quand la lumière se ralluma, la jeune femme était assise dans un somptueux décor qui rappelait un peu la chambre qu'elle avait au temple. Un peu plus loin, se tenait un bassin allongé, ont pouvaient voir sur le bord des signes de vague, pour faire comprendre aux spectateurs qu'il s'agissait en réalité d'une rivière. La tête penché vers le bas, dans un habit blanc et large qui cachait complètement la silhouette de la demoiselle, lui ôtant son apparence humaine.

« Hoshihime était une princesse d'une très rare beauté, elle était la fille préférée de la Divinité du Ciel, celui-ci l'avait envoyé sur terre afin qu'elle ne souffre d'aucune convoitise. Pour être sûr qu'elle ne fut pas en proie à la jalousie, il lui avait confiée une tâche toute particulière... » S'éleva une voix dans les hauts-parleurs, pour l'occasion Akikane avait demandé à Mako de faire l'animatrice.

A l'entente de ses mots, la jeune femme sans pour autant se lever, commença à s'avancer vers l'autre partie du décor. Les mouvements étaient lents mais gracieux et démontrant une certaine habitude, malgré la difficulté de se déplacer sans tenir debout. Quand elle arriva près du bassin, elle releva avec grâce et maîtrise, la manche de son large kimono, laissant apparaître une main presque aussi pale que l'étoffe. Laissant sa main gauche sur le tissu, elle plongea le bras dans le bassin et commença à sortir différent objet.

-« Tous les matins, à l'aurore, elle se rendait à la rivière pour y trouver des perles, de petits coquillages, des pierres et toute autres matières brillante. Ceux-ci étaient choisis avec soin et une fois que la princesse avait terminé la sélection, elle laissait sa trouvaille sur le bord de son repaire. A l'arrivée de la nuit, la Divinité du Ciel descendait et transformait les offrandes en étoile, promettant à la princesse qu'elle pourrait bientôt remonter dans les cieux. »

Akikane suivant les indications du narrateur saisir les objets et vint les placer le long du décor, elle suivait un tracer invisible. Tout d'abord, un losange puis ensuite elle glissa sur le côté et fit un triangle. Craignant que cela puisse prendre trop de temps, la jeune femme revint vers le bassin afin de continuer la suite de l'histoire.

« Les saisons passèrent, la Divinité lui faisait toujours la même promesse, sans pour autant la tenir. Un jour, laissant éclater sa colère, la princesse saisit tous les objets qu'elle avait sélectionnés et les lança au loin. La demoiselle éclata en sanglot, se rendant compte que le soleil commençait à se coucher et qu'elle n'avait aucune offrande pour la Divinité du Ciel. Elle craignait sa colère autant que de perdre son amour. Entendant ses pleurs, apparût alors au milieu des eaux, une créature bleutée. Sans un mot, il se contenta de rassembler les éléments qu'avait fait tomber la princesse. »

Apparaissant au milieu du bassin, le minidraco se montra et fit plusieurs aller-retour entre le décor et l'eau, plaçant le reste des accessoires brillants sur la ligne qu'avait précédemment tracé sa maîtresse. Une fois que la totalité des outils fut placé, il s'approcha de la forme allongée sur le sol, la tête contre terre et se serra contre elle.

« Il y a longtemps que l'esprit de l'eau observait la princesse sans jamais oser s'approcher d'elle. Comme beaucoup d'autre, il avait été séduit par sa beauté, mais avait fini par tomber amoureux à cause de sa ténacité. Qu'importait le temps : qu'il pleut, qu'il neige ou bien qu'il vent, la princesse venait rassembler les éléments pour les futurs étoiles. L'esprit des eaux propose à la princesse de prendre un peu de repos et qu'il s'occuperait lui-même des objets dans les profondeurs »

Akikane releva la tête ainsi que le reste de son buste et plaça ses bras autour du corps visqueux de la créature. L'étreinte était tendre, sans pour autant être amoureuse, mais reconnaissante. Subitement, selon un signal discret vers les coulisses, un vent glacé se leva sur la scène et sépara les deux êtres enlacer. Des morceaux de glace allaient sur les objets encore pleins d'eau et forma une immense forme.

« Cependant, la Divinité du Ciel, ne vit pas d'un très bon oeil que Hoshihime se rapproche ainsi d'un être qu'il estimait indigne d'elle. Il avait fait en sorte d'exilée la princesse du ciel, il refusait qu'un être rampant puisse s'emparer d'elle. Il décida de châtier l'esprit des eaux et le transforma grâce à ses vents en statue de glace.»

Après l'attaque de vent, le minidraco s'effondra sur le sol et fit en sorte de ne plus bouger. Akikane le secoua plusieurs fois, mais conformément aux textes, celui-ci ne remua pas. La demoiselle prit alors dans ses bras l'être bleuté et le tient dans ses bras, le serrant de toutes ses forces. Elle finit par tomber à ses côtés pour cesser de bouger à son tour.

« Le coeur en proie à la solitude, Hoshihime refusa de quitter son ami, priant encore et encore pour que celui-ci se libérait de sa prison de glace. Cependant, la Divinité du Ciel n'écouta aucune de ses supplications et indiqua à la princesse qu'il reviendrait, quand celle-ci aurait récupéré la raison. Il avait sous-estimé les sentiments de celle-ci, il réalisa trop tard son erreur quand il trouva le corps sans vie de sa fille, à côté de celui du dragon. »

Une véritable tempête se leva alors sur la scène soulevant les blocs de glaces qui se trouvaient sur scène. La glace commença à éclater en plusieurs morceaux et alors que le vent commençait à se dissiper un second vent monta dans le premier. Profitant de l'obsurité qu'avait produit la tempête, Tsubaki avait déchainée une nouvelle fois une attaque depuis les coulisses. Les lumières s'éteignirent, afin de permettre aux technicien de retirer rapidement les morceaux de décor qui avaient été emportés. Akikane avait profité de l'ouragan pour partir et elle prit avec elle le minidraco. Quand les lumières se rallumèrent, il ne restait plus qu'au milieu de la scène que le dessin en glace en forme de constellation sur le sol.

« La Divinité du Ciel tient sa promesse, il rappela Hoshihime au ciel et prit le corps du dragon comme offrande afin de le transformer en étoile. »
coulisse:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 379

Dim 13 Aoû - 2:01
Les présentations avaient été faites et le concours avait débuté. Chaque prestation avait été joyeusement accueillie par le public. C'était vraiment un plaisir de voir que tout le monde était bien reçu. La jeune femme pensait notamment aux nouveaux qui se présentaient parfois en ne sachant pas trop ce qu'ils faisaient. Les coordinateurs timides et peu à l'aise en public étaient monnaie courante et elle ne pouvait pas les blâmer. Elle-même se retrouvait un peu dans ces jeunes qui tentaient leur chance en se présentant à un concours de coordination.
C'était d'ailleurs une bonne chose qu'il y eût toujours autant de nouveaux participants, cela amenait de la fraîcheur aux différentes propositions des uns et des autres et Calypso préférait cela. Elle aimait être surprise par des idées auxquelles elle n'aurait pas pensé et souvent c'étaient les nouveaux qui fourmillaient d'astuces de ce genre. Le mieux était encore quand ils montraient d'étonnantes capacités pour trouver des solutions sur scène avec des décors faits main, souvent en carton, peints ou parfois bruts. Ils rivalisaient souvent d'ingéniosité pour faire en sorte de planter leur décor de la plus élégante des façons.

Le concours s'était bien passé, la routine avait continué sans remue-ménage. Il y avait eu encore de belles choses, ce qui laissait parfois Calypso songeuse. Elle ne se considérait pas comme une experte, mais pensait tout de même réussir à analyser certaines choses, notamment le niveau des candidats. Cela faisait quelques concours qu'elle se rendait compte que le niveau augmentait. Il y avait déjà des technologies qui permettaient de nouvelles idées et des mises en scène innovantes. Calypso se souvenait avec nostalgie de l'époque où elle-même foulait les planches afin d'obtenir ses précieux rubans.
Elle était donc d'autant plus ravie de pouvoir participer à ces spectacles qui la tenaient de plus en plus en haleine. Qu'elle serait la nouvelle surprise, le nouveau talent qui se révélerait ? Allait-elle vivre un concours avec des rebondissements, avec le jury qui pouvait changer de décision jusqu'au dernier moment ? C'étaient toujours ce qu'elle attendait d'un concours.
Cette fois, encore, il y avait eu de grands moments. Calypso avait eu pendant près de deux heures des yeux d'enfants en admirant les différentes prestations. Elle sortait de ce concours avec le sourire avant de devoir passer au jugement. Bonne élève, elle avait évidemment pris des notes et s'était préparée à débattre avec les différents membres du jury.

Parfois, le temps du débat pouvait s'avérer assez désagréable, elle avait l'impression de retirer une chance aux coordinateurs qui s'étaient présentés et comptaient sur cette victoire pour avancer dans leur périple. Cependant, il y avait toujours des règles à respecter et cette fois encore, le règlement était tombé comme un couperet sur un des coordinateurs. Calypso en était la première désolée, mais leur rôle était aussi de repérer les erreurs. Elle était d'autant plus embêtée qu'il allait lui incomber de donner les résultats et que ce ne serait pas vraiment une partie de plaisir. Enfin, elle le savait, cela faisait partie du jeu aussi et elle pouvait passer ce moment un peu délicat pour pouvoir en échange profiter des différentes prestations avec la meilleure vue possible.
    « Mesdames et messieurs, merci encore d'être venus aussi nombreux pour ce nouveau concours de coordination ! Nous allons tout de suite passer aux résultats après notre délibération. Merci de rester attentifs jusqu'à la fin et de n'applaudir qu'à la toute fin des résultats. »
Calypso gardait précieusement avec elle la liste des différents concourants de la journée avec leurs résultats. Elle allait lire, comme à son habitude pour être sûre de ne pas se tromper et de faire d'impairs. C'était ce qu'elle craignait le plus dans sa situation.
Elle eut un sourire pour le public et annonça les résultats d'une voix claire.
    « Félicitations aux gagnants ! Nous rappelons également aux perdants de garder espoir et de ne pas se décourager ! Si la voie de la coordination est compliquée, elle peut vous apporter aussi énormément de satisfaction donc n'abandonnez pas ! »




Merci pour vos participations !
Les gagnants reçoivent 1300P$ et une CT Météores, les perdants 300P$ et une CT Rune Protect !


Voici la card de la gagnante, félicitations.

Les rapports du jury ne devraient pas tarder à arriver.

À noter : Kaktus est disqualifiée pour l'utilisation d'une d'attaque en trop que le jury a constaté à la lecture de sa prestation. Faites toujours attention à votre manière de décrire pour ne pas vous retrouver dans ce genre de situation.


Merci à Elisa A. Kanes pour l'avatar. (:
Séquo • autres comptes :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Golden Demon: Games Day
» Catégorie Junior MX1.......LA catégorie !
» Quel(s) est (sont) le(s) genre(s) de films que vous préférez ?
» Dans la catégorie questions... ;)
» Funambule : Catégorie Junior

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Littorella-