AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Retrouvailles ~


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Sam 27 Mai 2017 - 14:15
Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas inscrite à un concours de coordination classique. Était-ce du à mes échecs répétés à l'élite ou simplement au manque de temps ? J'ai préféré ne pas me pencher sur la question ; même si j'ai su relativiser suite à ces deux échecs, il n'empêche que j'ai été déçue de ne pas réussir à briller, même si on m'a tout de même félicitée pour mes performances sur la scène. J'ai simplement été moins bonne que les maîtres coordinateur que j'ai défié. Est-ce une fatalité, devrais-je me remettre en question et laisser de côté l'Elite, que j'ai toujours rêvé de défier et de vaincre ? Pourtant, je n'ai pas ressenti de frustration en apprenant les résultats : de la peine oui, mais rien de véritablement négatif. En faite, j'avais été heureuse de pouvoir affronter ces maîtres coordinateurs, de véritables artistes, des experts dans leur domaine. Je n'ai pas à rougir de mes défaites, j'ai juste à apprendre de mes erreurs afin de pouvoir faire mieux la prochaine fois. Et pourtant, ne sachant pas quand j'aurais le courage de m'inscrire de nouveau face à eux, j'ai préféré m'inscrire à un concours classique qui s'est déroulé à Méanville. D'ailleurs il m'a permis de voir le visage du nouveau maître coordinateur, que je pourrais être amené à affronter si je me décide ; un bel homme, du bon âge et tout à fait à mon goût. Cependant, c'est un tout autre genre d'homme qui aura attiré mon attention ce soir là : Franz. Nous nous sommes retrouvés tous les deux dans les vestiaires des participants de la troisième catégorie, rien que tous les deux ; évidemment, je n'ai pas pu m'empêcher de le saluer à ma manière, ravie de le revoir après sa victoire à l'élite et mon petit cadeau dans sa loge.

Nous nous sommes séparés pour nous préparer avant nos prestations, même si l'ambiance était excellente. Après tout, il ne s'agit que d'un concours régional, nous ne sommes pas en concurrence parce que nous ne serons pas jugés l'un par rapport à l'autre mais aussi parce que je participe uniquement pour le plaisir, je ne peux pas gagner de nouveau ruban tant que je n'aurais pas vaincu l'élite... Cependant, cela ne m'aura pas empêché de prendre la prestation très au sérieux et, à la fin de celle-ci, je suis accueillie par une ovation impressionnante, le public ayant adoré et visiblement le jury aussi. Cet enthousiasme me fait plaisir et je retourne auprès de Franz avec le sourire...

Après l'annonce des résultats, il est temps de nous quitter ; j'avais prévu de retourner à la pension pour ce soir, ayant du travail. J'en profite pour rappeler à Franz qu'il peut venir à Cimetronelle ou à la pension quand il le veut, qu'on pourra passer une journée ensemble pour s'amuser un peu, de la manière qu'il souhaite. J'accompagne le tout d'un clin d’œil, évidemment. Il est tellement adorable quand il se met à rougir bien malgré lui suite à un sous-entendu un peu trop entendu.

###

Les semaines suivantes sont assez mouvementées, mon nouveau travail me prenant du temps. Entre les quelques missions et le travail assez important à la pension depuis ma dernière prestation, je ne prends pas beaucoup de temps libre... Cependant, un SMS me permet de faire une pause : Franz n'a pas oublié ce que je lui ai proposé et il sera à Cimetronelle demain. Je lui confirme que je peux me libérer, préviens mon frère de s'occuper de tout demain et m'occupe des pokémons avec le sourire, contente qu'il vienne.

Le lendemain matin, j'emprunte le sentier qui mène au village, sans pokémons à mes côtés si ce n'est mon Solochi, Xi Hao ; avec un pokémon mignon comme lui Franz ne devrait pas être trop mal à l'aise non ? J'ai bien remarqué qu'il avait du mal avec certains de mes compagnons...

J'arrive un peu en avance et je l'attends devant le centre pokémon, qui a été construit à même le sol contrairement à la plupart des maisons...



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 1900

Région : Johto/Hoenn/Kalos
Sam 27 Mai 2017 - 19:46
Marchant tranquillement entre les arbres, il remettait un peu d'ordre dans ses pensées, bien décidé à aborder cette nouvelle journée de manière détendue. Cela faisait quelques jours qu'ils étaient rentrés de leur excursion sauvage, et sur le moment, il avait pas mal hésité sur les activités à entreprendre. Il avait honnêtement la flemme de ranger le garage, ou de reprendre ses bricolages aussi tôt. Le prochain concours de coordination était prévu pour une date un peu plus lointaine. Et un peu de détente lui ferait tout de même du bien, quand les mois passés n'avaient pas été de tout repos. Il s'était finalement souvenu de l'invitation de l'éleveuse, et avait envoyé un message pour savoir si elle était disponible. Apparemment oui, pour le lendemain même ; soit elle avait beaucoup de temps libre, soit elle n'hésitait pas à balayer son emploi du temps d'un revers de main si ça lui chantait. Vu le travail que pouvait représenter une pension pokémon, était-ce la deuxième option ? Il espérait que ça ne lui causerait pas d'ennuis en tout cas...

Cimetronelle était connue pour son architecture aérienne, la plupart des bâtiments construits en suspension dans les arbres ; seuls quelques rares bâtiments importants, comme le centre pokémon, étaient construits à même le sol pour les rendre plus facile d'accès. C'est donc tout naturellement qu'ils l'avaient choisi comme point de repère pour se trouver ; même s'il n'avait aucun doute sur le fait qu'il soit facilement repérable de loin. Après tout, il avait toujours sa tenue et son maquillage habituels, il était donc difficile de le rater. Approchant de l'endroit, il sourit largement en la voyant non loin, non seulement parce qu'il était content de la revoir, mais aussi parce qu'elle avait eu le bon sens de ne pas mettre une de ces robes fendues qu'elle affectionnait tant. Après tout, les activités en extérieur nécessitaient souvent de pouvoir bouger assez librement. Et elle était accompagnée par un pokémon... étrange, mais à une taille raisonnable, ça devrait aller. Il était loin d'être débarrassé de ses peurs, mais le fait d'avoir confiance en sa dresseuse et l'apparence inoffensive aidait bien. Il leva donc la main pour lui faire signe, la saluant ensuite une fois qu'elle l'avait repéré ;


" Bonjour ! Cela faisait quelque temps, j'espère que la routine du quotidien ne t'a pas trop ennuyée... Mais maintenant que ça va mieux, j'en profite, il y a plein de choses sympa à faire par chez toi ~ "

Bien sûr, il avait bien saisi le sous-entendu lorsqu'elle avait parlé par le passé de s'amuser comme il le souhaitait ; mais ce n'était pas une raison d'en abuser pour autant, Cimetronelle restait un paradis pour les visiteurs en quête de loisirs et il comptait bien en profiter avec elle. Il avait donc épluché un peu les listes d'activités possibles dans le coin, quasiment toutes ouvertes en cette saison ; et en avait noté quelques unes avec l'intention de laisser le choix à Lina. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle habitait non loin qu'elle avait forcément pris le temps d'en profiter, et elle avait peut-être des préférences personnelles aussi ?

" On y va ? Avec tous ces arbres, autant se déplacer à pied puisque c'est pas bien loin. "

Ça leur laissait le temps de discuter en chemin, aussi ; il n'était pas sûr de s'il voulait lui raconter tout ce qui s'était passé, mais il y avait quand même matière à discussion. Et elle avait peut-être aussi des choses à raconter, qui sait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Dim 28 Mai 2017 - 11:16
Je m'étire doucement tout en regardant autour de moi, cherchant un soupçon de couleur qui m'indiquerait que mon partenaire du jour arrive, puisqu'il n'est pas du genre à laisser de côté ses tenues bariolées. De mon côté, j'ai fait un effort en enfilant un jean (moulant, faut pas abuser) ainsi qu'un débardeur assez simple, de couleur claire, pour éviter de trop emmagasiner la chaleur. J'ai laissé mes longs cheveux détachés, fait rare, mais je garde tout de même de quoi les attacher dans mon sac selon ce qu'on fera ; j'avais envie de changer un peu pour cette journée, pour lui visiblement. Ce qui me semble assez bizarre dis ainsi, mais je préfère ne pas y réfléchir plus longtemps, la vue d'une multitude de couleurs me changeant rapidement les pensées : il arrive. Un sourire aux lèvres, je m'éloigne du centre pokémon pour aller à sa rencontre et je répond à son salut de la main par le même, m'arrêtant finalement à ses côtés. Il a l'air en forme, souriant comme à son habitude et visiblement peu stressé par la présence de Xi Hao ; à vrai dire, c'est plutôt le dragon qui est intimidé par Franz (les couleurs peut-être) et qui s'est caché entre mes jambes pour observer ce drôle d'individu, timide.

- Salut ! Comme à son habitude, Franz part dans une longue tirade et je l'écoute sans l'interrompre, tout en notant sa dernière phrase, la trouvant curieuse. Cependant, je la met de côté pour l'instant. Je ne connais ni le mot routine ni le mot ennui avec mon travail donc tout baigne ! Et toi alors, pas de routine ?

Je m'étire de nouveau et nous faisons quelques pas tandis que Franz propose d'y aller. Je ne sais pas encore où mais soit ; je hoche la tête et nous commençons à marcher, à l'ombre des imposants arbres qui poussent dans le village.

- Allons-y oui ! Faisons un tour du village pour commencer, il vaut le coup d’œil.

Suivis par Xi Hao qui reste méfiant vis à vis de Franz, nous parcourons le village à une allure tranquille, discutant de détails, architecturaux notamment. Nous finissons par prendre de la hauteur via une échelle suspendue à un arbre et je rappelle le dragon dans sa ball pour la montée, avant de le rappeler une fois sur les ponts suspendus. Nous nous baladons d'ailleurs sur l'un d'eux et je m'amuse à le faire tanguer pour embêter Franz, comme un gamin... Je m'arrête finalement près de l'arène, que je montre à Franz, puisque nous avons maintenant fait un bon tour du village en lui-même, même si l'extérieur foisonne aussi d'activités en tout genre.

Je m'adosse à une barrière en bois et je reprend la parole, décidant que c'est le bon moment pour revenir sur ce que m'a dit Franz à son arrivée. Je me tourne vers lui en prenant la parole, curieuse.

- Tout à l'heure tu as dit "maintenant que ça va mieux" ; tu as eu des soucis ? Malade ?



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 1900

Région : Johto/Hoenn/Kalos
Dim 28 Mai 2017 - 19:23
Apparemment elle se plaisait dans son travail, à en croire sa réponse ; une bonne chose, puisque aimer ses activités était le meilleur moyen de ne jamais 'travailler'. Alors qu'elle lui retournait la question, il fit la moue, depuis quelques mois sa vie était tout sauf une routine. Peut-être qu'après cette visite, il retournerait à son train-train quotidien histoire de reprendre un rythme de vie décent.

" Pas de routine non. "

C'était une longue histoire, après tout, et il ne se sentait pas d'entrer dans beaucoup de détails maintenant. Peut-être plus tard dans la journée quand ils seraient posés avec tout leur temps pour bavarder. Il lui emboîta donc le pas, commençant par un tour du village, qui après tout était une curiosité en lui-même, avec ses bâtiments et ponts suspendus. Une architecture unique en son genre, qui tirait parti de l'excellente solidité des arbres locaux. Il sourit lorsqu'elle s'amusa à faire tanguer le pont sur lequel ils se trouvaient, prenant un air faussement effrayé en vacillant sur ses jambes, manquant de tomber contre elle avant de se raccrocher in extremis à une des rambardes. Bien sûr il n'y avait aucun danger, grâce à l'aide des technologies modernes on était loin du simple pont de corde, mais c'était plus amusant de jouer le jeu.

Ils finirent par se poser près de l'arène, un grand bâtiment surélevé qui dépassait de la cime des arbres. Ce qui faisait sens, puisque selon les prospectus touristiques, la spécialité du coin était le type Vol. Maintenant qu'il y repensait, Lina ne lui avait-elle pas mentionné qu'elle était également dans une spécialité similaire ? Ça expliquait sûrement le choix de la ville. Alors qu'elle se posait contre une barrière, il s'adossa à côté d'elle, réfléchissant à sa question.


" Malade, on peut dire ça oui... essentiellement de mauvais souvenirs qui sont revenus me tourmenter. Assez violemment. Et le traitement n'a pas été des plus orthodoxes non plus on va dire. Mais radical ; je me sens particulièrement bien en ce moment, même. "

Il n'était toujours pas sûr de comment l'autre s'y était pris, mais son esprit était libre de tout souvenirs parasites, ses connaissances et souvenirs nettement ordonnés et prêt à se présenter s'il en requérait l'assistance. On réfléchissait tellement mieux ainsi, sans parler de l'assimilation de nouvelles connaissances. Il aurait parié que certains scientifiques auraient payé un prix d'or pour avoir accès à un tel traitement. Il sourit à nouveau, d'excellente humeur, bien décidé à ne pas laisser ces discussions peser sur l'ambiance.

" On en rediscutera plus tard, sans soucis, si ça te passionne ; pour le moment, j'ai une question cruciale, une question de la plus haute importance même ! ... Minigolf ou pédalo ? "

Après tout, entre l'heure de leur rencontre pas trop matinale et la visite du village, la matinée était déjà bien entamée. Il avait préféré garder des activités chronophages telles que l'acrobranche pour l'après-midi ; et donc, il fallait décider d'une occupation pour le dernier créneau de la matinée. Comme Cimetronelle ne manquait pas de choix, autant la laisser décider de ce qui lui plaisait le plus. Quitte à faire le reste au cours de l'après midi ; de toute façon, leur journée allait être bien remplie, s'ils ajoutaient un peu de shopping et de balade dans la nature à la foule d'activités destinées au tourisme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Sam 24 Juin 2017 - 11:11
Je lâche un rire franc lorsque Franz rentre dans mon jeu gamin et vacille sur le pont, se raccrochant au dernier moment ; sur le coup, je me suis attendue à ce qu'il tombe sur moi pour pouvoir profiter du contact, mais je n'ai pas eu ce que je souhaitais. Tant pis, ce sera pour la prochaine fois ! Il n'empêche, j'ai eu l'impression de retomber en enfance à jouer comme cela avec un simple pont, avant de réaliser presque tristement que je n'avais jamais eu l'occasion de jouer ainsi lorsque j'étais plus jeune, étant déjà trop sérieuse, plus mature que les autres enfants de mon âge. Je lâche un soupir léger à cette pensée avant de reprendre notre route, emmenant Franz vers le dernier endroit qu'il n'a pas vu et qui vaut le coup d'oeil : la splendide arène de Cimetronelle. Je lui explique certaines de ses spécificités, comme le toit qui peut s'ouvrir entièrement, ce que Liz fait à chaque fois même en cas de mauvais temps. Ses oiseaux sont habitués au mauvais temps, après tout il pleut régulièrement par ici et elle voulait que ses pokémons soient des durs à cuire et ne fassent pas la tête dès qu'il tombait trois gouttes...

Je sors Liz de mes pensées et m'adosse à une barrière tout en regardant Franz, d'autres pensées me revenant. Sa phrase à son arrivée, notamment, m'intrigue encore beaucoup dès que je commence à y songer. Je décide donc que c'est le meilleur moment d'en parler et je prend la parole d'un ton plus sérieux, et teinté de curiosité, tout en l'observant. Sa réponse n'est pas vraiment celle à quoi je m'attendais et je continue de le regarder, un sourcil haussé, sans pouvoir m'empêcher de la commenter.

- Tu es vraiment intriguant tu sais ? Tu as titillé ma curiosité. Mais en tout cas c'est bien si tout s'est bien réglé.

A t-il des problèmes psychologiques ? J'ai toujours su qu'il y avait quelque chose d'inusité chez lui avec cette habitude de se maquiller qui ne le quitte pas - alors qu'il n'a aucunes cicatrices sur sa peau, ce qui aurait pu être une possibilité - et cela m'a toujours intrigué. Pourtant, lors de nos précédentes rencontres je n'ai rien vu de choquant, il m'a paru tout à fait normal, si ce n'est ses cicatrices et sa peur des pokémons - les deux sont peut-être liés, mais je préfère ne pas lui poser ce genre de questions - et je suis donc maintenant extrêmement curieuse.

Il reprend finalement la parole pour passer à autre chose, ce qui ne m'étonne pas du tout. Franz a un côté assez discret, presque timide, que j'ai déjà pu constater par le passé, ce qui contraste étonnamment avec son comportement joyeux et "coloré". Bon, ce dernier terme peut sembler bizarre mais c'est ce qui m'est venu à l'esprit en pensant à lui : il donne la pêche. Par contre, la fin de sa phrase ne me l'a donne pas vraiment... Pédalo ? J'ai un frisson rien que de penser à l'activité, m'imaginant devoir passer du temps sur de l'eau. La dernière fois que je l'ai fait, il y a peu, lorsque j'ai été chercher ce Roucarnage, j'ai passé le début du trajet à vomir dans la mer... J'arriverai peut-être à me retenir en sachant que je ne suis pas seule, mais il n'empêche que ça n'a rien d'agréable. Heureusement, Franz a laissé le choix et je saute tout de suite dessus, rajoutant une petite blague pour tenter de me faire oublier mon malaise - en espérant que je n'ai pas trop grimacé en entendant le mot maudit, ce n'est pas dit.

- Minigolf évidemment, j'ai toujours rêvé de pouvoir remplir des trous !

Qu'il ait vu quelque chose ou non, il ne semble pas insister et nous ne perdons pas de temps pour nous remettre en route en direction de l'activité. Celle-ci se déroule évidemment à même le sol et nous empruntons donc de nouveau une échelle avant de nous éloigner du cœur du village pour aller rejoindre l'activité. En pleine semaine et en matinée, il n'y a pas grand monde venant s'amuser ; nous prenons nos places, notre matériel et nous nous installons sur une première piste, assez peu impressionnante ; ça reste un mini-golf, pas un vrai.

- A toi l'honneur ~

Je le fixe avec un sourire en coin en disant cela, cette phrase ayant déjà été utilisée entre nous... Mais dans un autre contexte.



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 1900

Région : Johto/Hoenn/Kalos
Sam 24 Juin 2017 - 14:36
Elle prit son temps pour lui expliquer un peu comment l'arène était faite, avec cette histoire de toit ouvrant prévu pour les combats aériens. Intéressant ; il n'aurait pas cru que les arènes étaient des bâtiments aussi spéciaux, adaptés aux combats et à leur type spécifique. Après tout, il n'en avait jamais visité auparavant ; et maintenant qu'il se posait la question, une balade auprès de celles qu'il connaissait pourrait se révéler plus sympathique que prévu. Un jour peut-être. En attendant, la journée d'aujourd'hui allait être consacrée à d'autres loisirs. Reprenant la parole après la dernière affirmation de son interlocutrice, il ajouta :

" Je pense que j'intrigue beaucoup de personnes. Mais tu as l'avantage d'avoir eu le cran de venir poser des questions, c'est une chose trop rare de nos jours pour que je ne l'apprécie pas à sa juste valeur ; donc j'y répond franchement, après tout. "

Reprenant d'un air plus joyeux, il lista donc les activités possibles avant le repas de midi, bien décidé à s'amuser en sa compagnie. Un petit voile passa sur l'expression de Lina à la mention du pédalo, ça ne semblait pas trop la tenter. Plutôt que d'insister pour avoir une réponse, il préféra lui laisser le choix de s'expliquer ou non, et elle esquiva savamment le dilemme en prenant la première option, le minigolf. Non sous un sous-entendu qu'il ne risquait évidemment pas de rater, surtout quand il venait d'elle. Il y répliqua donc avec sa verve habituelle, pas dérangé outre mesure ;

" Je comprend, c'est une activité que j'apprécie beaucoup moi-même ! "

Ils se mirent donc sans plus tarder en chemin vers le terrain de mini-golf, où il n'y avait pas encore grand monde en ce milieu de matinée. La location du matériel se déroula donc sans mal, un club et une balle chacun, et ils purent entamer le parcours à leur rythme. Le premier trou, comme toujours, n'avait pas grand chose d'impressionnant, une ligne droite avec à peine un ou deux obstacles ; mais en portant un regard sur la suite, on pouvait retrouver des bosses, des ponts, des courbes, des loopings et des tunnels, des moulins et des mécanismes variés, tout ce qu'un minigolf vraiment digne de ce nom peut se targuer d'avoir. En prenant leur temps sur chaque trou, il y avait bien de quoi les occuper aisément pour une heure ou deux. Hochant la tête à son invitation à commencer, il posa donc sa balle sur le point de départ et se positionna pour son premier coup, visant soigneusement. Dans ce genre de moment, un spectateur extérieur à la situation se serait posé bien des questions, en voyant un individu ressemblant à un clown bariolé se pencher sur un club pour jouer au minigolf. Heureusement qu'il ne prêtait pas attention à tout ça.

" Je ne vais pas me faire plus prier alors ~ "

Poc. Poc.

Un coup pour arriver au bout, un deuxième pour mettre la balle dans le trou. Après tout, ce début était simple, mettre plus de deux ou trois coups aurait dénoté d'un joueur particulièrement maladroit, ce qu'il n'était pas. Autant finir ces trous préliminaires rapidement, pour pouvoir aller jouer sur les trucs un peu plus fantaisistes qui se trouvaient plus loin dans le parcours. Notant son score sur la petite feuille qui leur avait été donnée, il se retira du terrain ;

" À ton tour ^^ "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Sam 1 Juil 2017 - 10:25
Je souris à sa réponse, peu étonnée que les personnes s'approchant de lui soient rares. Les gens jugent toujours sur les apparences, quoi qu'on en dise, et j'en fais de même ; cependant, c'est son apparence inusité qui m'a intrigué et qui m'a poussé à faire sa connaissance et, plus tard, à me lier à lui. Sont-elles donc si rare, les personnes qui osent aller jusqu'à lui et lui poser des questions, tenter de comprendre pourquoi il est ainsi, s'inquiéter quand on apprend qu'il y a eu un problème ?

Je réalise que ce discours que je viens d'avoir - uniquement dans ma tête heureusement - est clairement aux antipodes de ce que je pensais autrefois de l'être humain. J'étais la première à ne pas m'intéresser aux autres franchement, ne le faisant que lorsque j'y trouvais un intérêt. Je manipulais le cœur des humains m'entourant sans la moindre honte, me servant d'eux pour mes propres intérêts, leur faisant croise bien des choses et les jetant lorsque je n'en avais plus besoin, tout en faisant bien attention à ce qu'ils ne comprennent jamais ce qui était vraiment arrivé. A l'époque déjà j'avais une réputation à tenir pour pouvoir continuer de vivre cette vie et j'étais donc prudente, toujours. J'avais développé une grande estime de moi-même, j'étais bien plus mature que ceux de mon âge et Yuan m'avait longuement entraîné pour que mes lames deviennent une véritable extension de mes bras ; je me sentais au dessus des autres, je les considérais comme des êtres inférieurs. Même les pokémons leur était supérieurs de mon point de vue, parce qu'ils sont puissants et qu'ils se battent tous les jours pour leur survie.

J'oublie aussitôt tout cela lorsque nous nous mettons à parler minigolf, ne pouvant m'empêcher de lui faire un sous-entendu tellement gros qu'il ne pourrait que le souligner et oublier ma réaction certes discrète mais présente vis à vis du pédalo. Evidemment, il y répond avec plus de finesse et je souris, amusée, tout en continuant de discuter...

- Ah oui ? Et tu le pratiques couramment ~ ?

Moi jalouse ? Non, du tout, ce serait le monde à l'envers vu que je sors toujours avec Liz. Je suis simplement curieuse de savoir s'il a eu de nouvelles activités depuis que nous nous sommes rencontrés ou si je le comble suffisamment. Nous discutons tout en reprenant la route en direction du minigolf, que nous rejoignons rapidement...

Dans un calme fort agréable, nous louons le matériel et nous nous mettons sur un premier parcours, en échauffement. Je n'en ai jamais fait avant aujourd'hui mais je connais la théorie et cela ne devrait pas être trop compliqué... Je laisse le premier coup à Franz et je l'observe avec attention - tout en tentant de mater ses fesses au passage, mais sa tenue est un vraie tue l'amour - et je le suis, souriant lorsqu'il met la balle en deux coups.

- Bien joué !

En guise d'encouragement, je ne l'applaudis pas mais préfère lui mettre une main aux fesses, tout en ayant un grand sourire innocent. J'attrape ensuite mon club et retourne au départ, mettant à mon tour ma balle en deux trous... J'ai faillit la mettre en un seul, mais la balle a légèrement dévié de sa trajectoire à la fin. Tant pis, je me rattraperais au suivant.

- C'est trop simple tout ça, allons voir les autres parcours ~

Nous en faisons d'autres, plus complexes, nous améliorant rapidement ; j'ai toujours eu une certaine adresse de mes mains, primordial pour manier mes lames, et cela se sent. Cependant Franz n'est pas en reste, loin de là ; très vite, c'est la compétition entre nous...



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 1900

Région : Johto/Hoenn/Kalos
Sam 8 Juil 2017 - 20:48
Il s'était abstenu de répondre à la dernière remarque sur ses habitudes pratiques, se contentant d'une légère moue. Après tout, ce n'était pas parce qu'il avait passé quelques bons moments avec elle que soudainement ses habitudes de vie allaient changer, et il ne risquait pas de rencontrer grand monde en temps normal. Encore moins des gens qui s'intéressent à lui, justement. Heureusement, cet état de fait lui convenait assez bien ; il préférait encore être isolé la plupart du temps, et n'avoir que quelques personnes proches qui le connaissent bien, plutôt qu'une foule d'individus anonymes qui empiètent sur sa vie privée sans vraiment se préoccuper de lui.

Le premier trou s'était donc plutôt bien passé, les deux ayant chacun terminé en deux coups, accompagné d'un contact qui lui fit hausser un sourcil, légèrement surpris sans pour autant la repousser. Puisqu'elle voulait jouer à ça, et qu'elle semblait assez douée au minigolf, autant entrer entièrement dans son jeu alors...


" Simple, pour l'instant oui... pour remonter un peu les enjeux, j'aurai bien proposé d'ajouter une règle ; à la fin du parcours, le perdant doit une faveur au gagnant. Partante ? "

Il ne savait pas encore ce qu'il pourrait demander ; il n'y avait aucune garantie qu'il gagne en premier lieu, de toute façon. Mais en restant aussi vague, il y avait de quoi faire marcher leurs imaginations, ça ajouterait un peu de piment à la compétition. Et les trous suivants furent certainement plus disputés, chaque coup étant soigneusement mesuré pour tenter d'être aussi précis que possible. Les pistes se complexifiaient également, les sorties de route n'étant pas rares, les obstacles mouvants se complaisant également à se placer au pire en droit possible au pire moment pour leur compliquer la tâche. Les points s’additionnaient donc petit à petit sur la fiche de score, tentant de garder les coups totaux désespérément bas, les valeurs régulièrement au coude à coude. Ce qu'elle gagnait sur un trou, il le récupérait sur un autre, grimaçant à chaque erreur qui faisait perdre de précieux coups.

Se posant au bord du dix-septième trou, il souffla un coup, c'était à elle de jouer. Comme sur un parcours de golf classique, il y avait 18 trous en tout, donc ils approchaient de la fin. Mais la victoire était encore loin d'être jouée, et c'était de plus en plus dur de rester concentré assez longtemps sur la balle. Surtout quand le reste du temps, ses regards avaient tendance à dériver sa concurrente, en particulier lorsqu'elle s'appliquait en préparant un coup. Il ne pouvait pas vraiment se permettre de critiquer les autres pour leurs choix vestimentaires, mais il l'avait toujours vue dans des tenues plus ou moins révélatrices, c'était une habitude chez elle sans doute ? Souriant, il l'encouragea alors qu'elle était sur le point de terminer ;


" Allez, on y est presque ! Vise bien le trou, et ça devrait rentrer tout seul. "

Ils n'avaient pas vu le temps passer, il devait bien être 11h au moins, peut-être 11h30. Pas la peine de vérifier l'heure exacte, mais cette activité s'était révélée tout aussi amusante qu'il l'avait anticipé. Sans parler des sous-entendus qu'elle semblait prendre grand plaisir à faire à intervalles réguliers, et auxquels ils ne se privait jamais de répondre. Plus qu'un dernier trou, et ils pourraient réfléchir au repas de midi. Et cette histoire de faveur, aussi. Une fois la victoire déterminée, en tout cas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Dim 9 Juil 2017 - 15:46
J'ai un sourire satisfait à la moue de Franz, qui parle pour lui ; je serais donc sa seule... Distraction. D'ordinaire, cela ne me fait pourtant ni chaud ni froid : ce serait égoïste de demander à mes partenaires de m'être fidèle alors que je ne le suis pas moi-même. Pourtant, savoir qu'il ne s'offre qu'à moi me plaît, sûrement parce que je peux être celle qui fera son éducation sexuelle, et parce que je suis la seule qui peut profiter de ce qui se cache derrière ces couches de maquillage ; je suis sûre que certaines femmes se moquent de lui en le voyant, mais si elles savaient vraiment ce qui se cache derrière elles n'auraient plus le même comportement... Le sourire satisfait à l'idée que je resterais la seule à savoir et à savourer ces instants intimes s'agrandit largement.

Nous partons ensuite sur une activité bien différente - quoiqu'il s'agit toujours de trous, et Arceus seul sait comme les choses peuvent déraper rapidement - et nous commençons un parcours de minigolf dans le calme, très peu de touristes étant présents. Il faut dire que nous sommes en pleine semaine et pas forcément dans la saison la plus touristique, ces deux facteurs combinés font que l'on va pouvoir profiter de cette journée sans devoir supporter adultes sales et enfants bruyants. J'ai déjà eu l'occasion de traverser le village pendant la période haute pour aller voir Alizée et la vue de ces lieux souillés par les détritus m'a rendu furieuse ; si j'avais croisé le moindre touriste pris en flagrant délit, ils auraient pris très cher.

Nous faisons notre premier jeu, avec beaucoup de facilités, ce que je ne manque pas de commenter. Nous nous éloignons donc de ce parcours de débutant tandis que Franz me répond et propose quelque chose de fort intéressant. Un sourire illumine alors mon visage tandis que je l'observe, ravie.

- Tu sais que tu me plais de plus en plus ? C'est parti ~

Comme si j'allais refuser une telle proposition ; au contraire, j'ai déjà de nombreuses pensées qui fourmillent dans mon esprit, et je prends le temps de faire le tri tout en continuant de jouer à ce jeu devenu soudain bien plus intéressant. Je m'amuse grandement à imiter mes tirs de mon amant, jouant du coude à coude au niveau des points, faisant durer le suspense. Ce ne serait vraiment pas drôle si l'un de nous prenait de l'avance et ne laissait pas une chance à l'autre de gagner - ou perdre, selon ce qu'il souhaite réellement.

Nous arrivons enfin au dernier trou et je suis la première à me lancer. Je me mets en place, tout en me mettant en valeur. J'ai très bien remarqué les coups d’œils de mon partenaire tout au long du jeu, il faut bien que je lui donne de quoi mater. Je me redresse cependant et lâche un léger rire lorsque j'entend son encouragement ; décidément, on aura pas arrêté de la matinée.

- On sent que tu t'y connais bien ~

Et je me lance donc, souriante.

Je termine le parcours avec un certain nombre de coups et un sourire amusé aux lèvres ; certains coups auraient pu être évités pour diminuer mon score final, mais rien d'assez grossier pour que mon partenaire puisse se plaindre d'une quelconque tricherie. Je termine donc et l'encourage ensuite à ma façon - la bonne vieille main aux fesses - avant de l'observer avec attention, le suivant sur son parcours.

Comme prévu, il ne fait pas autant d'erreurs et remporte la bataille.

- Eh bien, il semblerait que j'ai perdue, pauvre de moi ~

Nous retournons tranquillement vers l'entrée avec notre matériel, le rendant au propriétaire. On retourne ensuite vers le village, marchant d'un pas tranquille. Xi Hao est toujours à mes côtés et s'est montré discret tout du long, n'importunant jamais Franz.

- On se pose pour déjeuner et tu me diras là-bas ta faveur ? ~



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 1900

Région : Johto/Hoenn/Kalos
Dim 9 Juil 2017 - 18:51
Elle n'avait bien sûr pas refusé une occasion de pimenter la compétition, se prenant donc au jeu avec lui. Et comme remarqué précédemment, elle semblait tout aussi habile que lui de ses mains, et le score était pour le moins serré entre eux, gardant le suspens jusqu'à la fin. Mais finalement, après un dernier trou fort disputé, il termina avec deux coups d'avance, juste assez pour pouvoir se proclamer victorieux. Même s'il avait quelque vagues suspicions sur sa partenaire, qui semblait avoir pris un malin plaisir à prendre la pose à chaque coup plutôt que de s'appliquer sur ses coups. Pas qu'il s'en plaigne, mais il pouvait difficilement ne pas remarquer ce genre de détails ; surtout quand elle se plaisait à l'encourager de près à côté. Décidément, trouver une faveur convenable n'allait pas être simple, vu comment se présentait la journée. Il reprit, sur un ton amusé :

" Pauvre de toi, pauvre de toi... À t'entendre, on croirait que je suis le genre de personne qui abuse de ce genre d'avantages, alors que je suis quelqu'un de très raisonnable ~ "

Rentrant à l'accueil avec le matériel, ils le rendirent donc au propriétaire, faisant leurs adieux au minigolf. S'il avait bien d'autres activités de prévues pour la journée, l'heure se prêtait plutôt au repas, il hocha donc la tête à la suggestion de Lina, se creusant les méninges à la recherche d'une faveur. Le temps de rentrer à un endroit où ils pouvaient trouver à manger, il avait bien quelques minutes devant lui, donc il finirait par trouver ; il espérait juste que ça ne se verrait pas trop sur son expression.

D'ailleurs, en parlant de manger, il n'était pas encore sûr d'où ils allaient se fournir. Parce qu'un restaurant, c'était certes sympa ; mais prendre des sandwichs et boissons à une boulangerie pour un picnic improvisé, c'était pas mal non plus. Et il devait bien y avoir des stands de nourritures chaudes diverses et variées, destination touristique oblige.


" Toi qui connaît bien le coin, tu as une idée pour ce qui est du repas d'ailleurs ? J'ai vu qu'il y avait pas mal de possibilités, mais je ne suis pas sûr de pouvoir décider... "

Apparemment, elle préférait un restaurant traditionnel, il est vrai que c'était plus pratique pour pouvoir se poser et souffler un moment. Et côté tarifs, il était possible que les stands de snack soient aussi chers, tourisme oblige, une fois de plus. Bien, direction le centre de Cimetronelle donc ! Grimpant de nouveau dans les arbres, leur choix se porta donc sur un restaurant suspendu dans les hauteurs, la grande terrasse ouverte en bois leur offrant un panorama agréable alors qu'ils examinaient la carte. Pas trop de monde en ce début de service, tant mieux. Apparemment, les spécialités locales étaient basées sur des ingrédients forestiers, normal en somme.

Une fois la commande passée, il souffla un coup, se détendant sur sa chaise. Plus qu'à attendre que la nourriture arrive. Les regards de sa vis-à-vis semblaient cependant lui rappeler le fait qu'il n'avait encore rien dit par rapport à cette histoire de faveur. Même ça lui tournait en tête depuis tout à l'heure, il ne semblait pas pressé pour autant. Ce n'est qu'après une petite pause à regarder le paysage, qu'il reprit finalement, taquin ;


" Ah, c'est vrai que j'avais droit à quelque chose après cette victoire, voyons... Hmm, je viens de penser, si on fait de l'accrobranche après, ma tenue ne va pas être très adaptée non ? Puisque je vais devoir me changer, je compte sur toi pour m'aider à choisir vite fait une tenue 'normale', ça fait trop longtemps que je ne suis pas entré dans un magasin de vêtements après tout... "

Pas de raison de choisir une demande trop osée, même si l'envie ne manquait pas, et qu'elle aurait potentiellement pu accepter qui plus est. Mais autant profiter de la journée, et il y avait d'autres manières de profiter de sa compagnie, alors bon ; ils avaient tout leur temps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Mar 11 Juil 2017 - 23:56
Je ne peux m'empêcher de commenter mon erreur en en faisant des tonnes, tout en ayant un sourire en coin ; a t-il compris à quel point j'avais calculé mon coup ou a t-il seulement des soupçons ? Il est trop intelligent pour ne pas avoir remarqué que mon niveau avait baissé lors de cette dernière manche, j'en suis certaine. Cependant, cela n'entame pas du tout sa bonne humeur, loin de là, et c'est exactement la réaction à laquelle je m'attendais, commençant à bien le connaître à force de se voir plus ou moins longtemps. Je souris à sa réponse et lâche même un léger rire tout en le fixant, mon sourire devenant rapidement plus malicieux ; c'est plus fort que moi, il faut toujours que j'embraie au quart de tour.

- Mince, moi qui pensais que tu serais déraisonnable, me voilà fort déçue ~

En tout cas, je suis curieuse d'en apprendre plus sur la faveur que je vais lui devoir. Ce ne sera pas forcément quelque chose d'excitant en soi, il a un petit côté troll qui va sûrement l'amener à réfléchir à quelque chose de plus soft, pour le moment en tout cas. Cependant je lui fais confiance pour trouver une faveur qui ne soit innocente que d'apparence, il en est bien capable. C'est donc avec le sourire que nous quittons le terrain du minigolf et que nous retournons vers le village, l'heure du déjeuner avançant à grand pas. Je suis d'ailleurs plongée dans mes pensées lorsque Franz reprend la parole et je l'observe avec attention avant de hocher la tête, confiante.

- Y'a du choix, ouep. Je connais un bon restaurant traditionnel, les plats sont de saisons et les produits locaux, et leur terrasse donne une vue magnifique sur le reste de Cimetronelle.
Ça t'irais ?


Visiblement ma description a emballée Franz, à moins qu'il n'ait pas d'avis en particulier et qu'il me fasse confiance. Dans tous les cas, on décide de rejoindre ce restaurant et reprenons les échelles pour prendre de la hauteur ; cette fois, Xi Hao décide de s'accrocher à mon épaule et je le laisse faire faire ; ça me fait un bon entraînement musculaire de devoir supporter un tel poids. Nous arrivons donc en haut et je mène Franz jusqu'au restaurant, où nous devons attendre un peu le temps qu'il soit ouvert au public.

Nous entrons dès que possible et je demande une table sur la terrasse, connaissant bien l'endroit. Le serveur nous guide poliment jusqu'à l'une d'elle et nous laisse deux cartes avant de s'éclipser. Je jette d'abord un coup d'oeil aux cocktails et en choisit rapidement un avant de regarder le reste... Nous finissons par passer commande auprès du serveur et c'est à ce moment précis que Franz semble sortir de ses pensées, se rappelant de son petit jeu. Je l'écoute avec attention, analysant ses propos, les décortiquant même.

Un fin sourire passe sur mon visage.

- En effet, faut te changer. Le village ne grouille pas de boutiques de vêtement, encore moins pour homme, mais il y a une enseigne spécialisée dans le sport qui s'est installée pour profiter de l'engouement autour de toutes ces activités ; on devrait pouvoir t'habiller là bas sans problèmes.

Par la suite, nous profitons du repas et d'une ambiance légère, discutant de tout et de rien. Je ne peux pas m'empêcher de lui faire du pied, comme lors de notre première rencontre, même si l'effet est diminué par les chaussures fermées que je porte. Mais comme on dit, c'est l'attention qui compte ~

###

- Allez, après ce bon repas, allons nous occuper de ta garde robe !

J'emmène donc Franz dans ce fameux magasin, plus grand que ceux que l'on trouve habituellement dans un village, et situé au sol. Nous saluons le vendeur et je l'emmène dans un rayon tranquille où se côtoient sous-vêtements d'homme et autres tenues spécifiques.

- Si ta tenue n'a pas changée depuis la dernière fois, il va falloir t'habiller intégralement ~

Je regarde les différents sous vêtements avant d'attraper un boxer qui doit être à la bonne taille, bleu pâle. Je lui montre avant de le mener vers un autre rayon ; j'ai le choix entre un jean ou un pantalon de sport, mais mon choix va évidemment vers le premier. Je vais ensuite vers les hauts de sport et choisit un teeshirt gris avec des motifs de toutes les couleurs. Je lui demande s'il veut changer ses chaussures ou non, histoire d'être sûre.

- Maintenant qu'on a tout, c'est l'heure de l'essayage ~

Les cabines sont au fond du magasin, dans un coin tranquille. Je rentre avec lui sans même un regard en arrière, des plus souriante. C'est là que la faveur devient intéressante ~



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 1900

Région : Johto/Hoenn/Kalos
Jeu 17 Aoû 2017 - 23:24
Elle était de toute évidence du même avis que lui, longue cape et costume, aussi pratique soit-ils dans d'autres situations, n'étaient décidément pas adaptés à un harnais et des cordes. Et l’accrobranche était l'activité suivante sur la liste, donc... Heureusement, même si les enseignes de vêtements n'étaient pas nombreuses, il y avait au moins un magasin de sport qu'elle pouvait lui conseiller. S'ils ne trouvaient pas leur bonheur là-bas, ce serait en effet bien surprenant.

" Va pour le magasin de sport alors, je ne vais pas faire le difficile. Et je ne risquais pas de passer le premier obstacle en costume trois pièces de toute façon. "

Le repas qui s'ensuivit fût fort savoureux, comme quoi il y avait toujours de bonnes enseignes de restauration en ce bas monde ; au vu de l'attrait touristique de la ville, on aurait pu craindre que les échoppes de restauration rapide prennent le dessus. Et bien sûr, sa vis-à-vis ne se privait pas de le taquiner sous la table, ce à quoi il répondait par des sourires amusés, elle ne pouvait décidément pas s'en empêcher.

Une fois rassasiés et descendus des cimes, ils se dirigèrent donc vers le magasins susnommé, afin de lui trouver une tenue plus appropriée à l'exercice. Et il acquiesça à la remarque ; difficile de nier l'évidence, quand tous ses costumes étaient similaires sur ce point.


" En effet, elle est similaire... Autant tout changer. Chaussures comprises aussi, il faut un truc plus léger pour marcher sur des cordes je pense. "

Puisqu'il avait demandé à ce qu'elle l'aide, il resta donc à observer alors qu'elle faisait son choix dans les rayonnages, prenant un ensemble un peu plus 'normal' que sa tenue actuelle. Pas difficile ; même si elle gagnait quelques points pour le haut coloré, c'était toujours ça de pris. Il nota également qu'elle ne se trompait pas de tailles ; l'essayage n'allait pas être bien compliqué à ce rythme...

" Tu as un sacré coup d’œil pour les proportions, tu n'as pas une taille de fausse... enfin je crois, trop longtemps que je n'ai pas vérifié ce que je peux porter. Il me faudrait définitivement regarder à deux fois avant de pouvoir faire la même avec toi en tout cas. "

Ils firent un détour par la caisse, afin de passer les étiquettes et payer avant de se changer. Comme ça, pas besoin de se changer à plusieurs reprises ; ça avait l'air d'être normal ici de toute façon, avec les clients qui étaient pour la plupart des touristes ayant besoin d'une tenue adaptée vite fait. Direction les cabines d'essayage ensuite pour se changer ; un sourire en coin passa brièvement sur ses lèvres alors qu'elle rentrait sans aucune hésitation à sa suite, il ne pouvait pas dire qu'il ne s'y était pas attendu, mais elle osait décidément tout. Et les cabines étant bien sûr prévues pour une seule personne, ils allaient être un soupçon à l'étroit, pour ne pas aider. Il décida de tenter de faire comme si de rien n'était, après tout ce n'était pas non plus la première fois...

" On n'a pas beaucoup de place, alors je compte sur toi pour me passer les vêtements ~ "

Détachant expertement les attaches et fermetures qui maintenaient l'ensemble de sa tenue en place, il en retira le haut, restant torse nu en se baissant pour défaire la partie basse du costume. C'était toujours un processus avec de nombreuses étapes, mais lorsqu'il s'en chargeait lui même, ça allait de toute évidence bien plus vite. Se redressant au bout de quelques minutes, il laissa le reste du tissu glisser à ses pieds, tendant la main en direction de Lina qui ne se privait certainement pas de la vue.

" Le boxer... s'il te plaît ? "

Boxer qu'il enfila en un clin d’œil, faisant une légère moue, le tissu un peu plus serré que ce à quoi il était accoutumé. Mais rien de gênant, c'était sans doute la bonne taille ; il enchaîna donc avec le jean puis le t-shirt, terminant avec la paire de chaussettes de sport et de chaussures qu'ils avaient pris pour l'occasion. Se tournant devant le miroir, il haussa une épaule ; il n'était pas sûr qu'il puisse porter ça tout les jours, mais ça ferait amplement l'affaire le temps d'un après-midi sportif. Il avait gardé ses cheveux attachés, ils n'auraient fait que le gêner autrement. Quant à son maquillage, il était évident qu'il allait rester. Après tout, ce n'était pas ça qui allait l'empêcher de crapahuter dans les arbres.

Sortant finalement du magasin, il appela brièvement Layne pour lui confier son ancien costume. Pas question de le laisser traîner n'importe où, et il n'allait pas pouvoir le garder tout le temps avec lui, encombrant comme c'était. La gardevoir eût un léger sourire en le voyant dans sa nouvelle tenue, sans pour autant faire de remarque ; prenant le costume avant de se téléporter de nouveau, les laissant tranquille pour aujourd'hui.


" Voilà, on a tout bon je pense... ? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Ven 8 Sep 2017 - 19:15
Nous nous rendons dans l'uniquement magasin du village qui pourra nous aider et nous nous perdons rapidement dans les rayons, vides de toute autre présence humaine que la notre. Cela me donnerait presque des idées ; presque. J'ai l'impression de ramollir à ne pas profiter de l'occasion, mais je me dis que c'est parce que je ne veux pas perdre de temps sur notre journée détente... Pas tout de suite en tout cas. Au lieu de lui faire des avances, je préfère parler tenue, ne me rappelant que trop bien de ce qu'il portait sous ses vêtements colorés... Soit pas grand chose. J'ai eu l'impression de déballer un cadeau ce jour-là, et ce qu'il y avait sous l'emballage me plait toujours autant.

- Mmh, il va te falloir un boxer du coup ~

Je dois bien l'avouer, cette petite expédition me rend particulièrement curieuse. Jusqu'à maintenant je l'ai toujours vu avec ses tenus bariolées ou nu, jamais alors qu'il portait des vêtements normaux. Cela doit lui arriver non ? A moins que son pyjama ne soit aussi de sa confection ? A moins qu'il ne dorme nu... Mh, ce serait une théorie intéressante à confirmer ; pour la science, évidemment ! Tout en pensant à tout cela je mets les articles dans un panier après avoir vérifié à chaque fois les tailles, jetant parfois quelques coups d'oeil à Franz pour m'assurer que je suis dans la bonne. Sa réaction me confirme que je suis dans le bon et je termine ce panier complet après que nous ayons déambulé dans quelques rayons différents.

- La prochaine fois je t'emmène dans une boutique de lingerie, on verra si tu trouves ma taille du premier coup ~

Dommage qu'il n'y en ait pas à Cimetronelle, j'aurais adoré l'y traîner après l'accrobranche... Tant pis, cela attendra une prochaine sortie dans une autre ville que celle-ci.

Nous passons par la caisse pour régler les achats avant de faire demi-tour, direction la cabine d'essayage. Je rentre à sa suite sans la moindre gêne et referme la porte derrière nous, m'adossant au mur tout en le regardant. Il ne semble pas trop gêné par ma présence, bien loin de ses réactions lors de nos premières fois, et je reste donc là pour profiter du spectacle. Sa remarque me fait sourire, pour ne pas changer.

- Je peux aussi t'aider à te déshabiller si tu préfères ~ Mais Franz le fait finalement seul et j'en profite largement pour le mater, jusqu'au grand final... Je hausse un sourcil appréciateur tout en l'observant de haut en bas, lentement, un sourire aux lèvres. Je relève la tête et le regarde de plus belle. Tu es sur que tu veux le mettre ?

Il me suffit de tendre la main pour caresser son ventre puis son torse, ce que je ne manque pas de faire. Je prend donc tout mon temps avant de finalement lui tendre le bout de tissu, l'observant pendant qu'il l'enfile. Je me demande depuis combien de temps il n'en a pas porté mais je garde cette question pour moi ; pour le moment du moins. Je l'observe pendant qu'il s'habille et je trouve le final plutôt intéressant ; bon, il garde un côté excentrique à cause de son maquillage mais il dégage tout de suite quelque chose de différent avec des habits plus classiques. Pour être honnête, je ne sais pas quel Franz je préfère vestimentairement parlant mais cela n'a pas d'importance tant qu'il reste le même.

Un bref passage de sa Gardevoir plus tard, nous prenons la route et rejoignons rapidement l'activité qui nous intéresse. Nous entrons dans un parc grillagé et payons l'entrée pour pouvoir aller nous équiper. J'ai choisis une piste intermédiaire pour ce premier passage, histoire qu'on ne s'ennuie pas.

- J'ai beau habiter ici depuis des mois, je n'ai jamais fait d'accrobranche. Tu en fais toi ?

Je relance la discussion pendant que les employés nous aident à nous équiper ; je lance un clin d’œil tout en remerciant le jeune homme qui s'occupe de moi, un large sourire apparaissant au coin de mes lèvres en le voyant balbutier.



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 1900

Région : Johto/Hoenn/Kalos
Mar 12 Sep 2017 - 14:38
Ils se dirigèrent donc vers le parc d'activité où les structures dédiées à l'accrobranche se trouvaient. Pas trop de monde encore en ce début d'après-midi, quelques amateurs ça et là mais le gros des touristes était encore en train de digérer les desserts des restaurants du coin. Voire une glace, les stands de glaciers étant assez présents également. Peut-être qu'ils s'en prendraient une aussi, après le sport. Pour l'instant, l'heure était à la grimpette. Lina semblait partante pour un parcours avec un minimum de difficulté, visant une piste intermédiaire plutôt que de commencer par un trajet débutant. Il sourit légèrement en lui répondant donc, son regard passant sur elle ;

" Jamais fait et tu ne commences même pas par un niveau débutant ? Je te sais sportive, mais tu as le gout du risque ~ "

Accrochant son harnais avec l'aide des responsables du site, il vérifia que tout était à sa place, en particulier les deux mousquetons qui servaient traditionnellement de sécurité permanente. Elle-même était en train de se faire ajuster le sien, les attaches correctement serrées ne manquant pas de troubler le jeune qui s'en chargeait. Cela dit, sécurité oblige, il faisait quand même son travail proprement ; après tout, la plupart des trajets se déroulant à plusieurs mètres du sol, sans autre attache que le harnais, ce n'était pas un sujet de plaisanterie. Il insista en particulier sur le fait qu'un mousqueton sur deux minimum devait toujours être attaché aux cordages dédiés à cet effet, et donc de les décrocher et raccrocher l'un après l'autre quand il fallait changer de ligne de vie, comme par exemple pour une tyrolienne ou pour passer d'un obstacle à l'autre.

" J'en ai fait à l'occasion, une fois ou deux. Mais pour ce qui est de crapahuter dans des arbres, ça j'ai l'habitude. "

Sans plus tergiverser, ils entamèrent donc le parcours, commençant par monter à l'échelle de corde accrochée à l'arbre de départ pour cette série d'obstacles. Comme c'était un parcours avec quelques originalités, qui nécessitaient un peu de place, l'essentiel des obstacles de celui-ci étaient situés à huit mètres de haut du sol. Rien de bien inquiétant, surtout que les harnais correctement raccordés à la sécurité garantissaient l'absence de risque ; au contraire, à moins d'avoir le vertige, l'élévation avait quelque chose de grisant, la même raison qui donnait envie de grimper aux grands arbres pour contempler la vue depuis le sommet.

Il avait posé la question avant de débuter, et ils pouvaient passer en même temps, à deux sur un même obstacle, les installations étaient prévues pour permettre plusieurs personnes dessus. Pratique ça. Et comme intervertir leurs positions n'était pas trop compliqué, autant la laisser passer en premier et suivre juste ensuite, histoire de la laisser découvrir un peu par elle même comment passer les différentes embuches. La première était un pont de corde plutôt simple ; une corde en bas pour les pieds, avec quelques rondins pendus à la verticale à intervalles réguliers pour devoir les enjamber ; et une corde en haut pour s'assurer et pour se tenir debout. Le tout avec un peu de mou, histoire que ça balance un peu si l'équilibre des participants vacillait, sans pour autant les faire tomber direct. Classique, en somme ; c'était une difficulté qu'ils allaient beaucoup rencontrer sur les obstacles futurs, des cordes peu tendues, ou encore des prises vacillantes. C'était le meilleur moyen d'ajouter de la difficulté à un passage qui aurait été pour les débutants sans, et qui ne nécessitait pas de physique d'athlète pour être passé. Juste un minimum de sens de l'équilibre.

À mi-chemin de la traversée de ce premier obstacle, il leva les yeux, arrêtant un instant de surveiller ses appuis pour regarder comment elle se débrouillait. De toute évidence, pas trop mal, le choix d'une difficulté intermédiaire n'était pas un hasard. Et au passage, les contorsions et écarts qu'elle devait faire pour attraper les prises ou reprendre son équilibre avaient tendance à la mettre un peu trop en valeur pour qu'il puisse l'ignorer. Quelle idée de porter une tenue moulante pour de tels exercices, à croire que pour cette activité aussi elle cherchait à le déconcentrer. Reprenant sa route périlleuse, il se contenta donc de profiter de la vue quand il en avait l'occasion, les obstacles suivants ne le décevant pas non plus. En particulier celui où la sécurité les forçait à se tortiller à travers un enchainement de petits pneus suspendus, leurs contorsions hautement amusantes pour attraper le pneu suivant et se glisser dedans sans tomber du précédent le faisant lancer quelques encouragements humoristiques. L'échelle horizontale aussi c'était quelque chose, forcés de se déplacer à quatre pattes afin de répartir leur poids et ne pas la faire basculer. Ou encore une première tyrolienne, qui loin de les faire redescendre, les faisait se rattraper dans un filet vertical lâche à l'arrivée, qu'ils devaient grimper pour accéder à la plateforme suivante. Ils perdaient leur équilibre à l'occasion, forcés de se reposer sur la sécurité pour ne pas descendre de l'obstacle ; mais cela faisait partie du jeu après tout, et la difficulté ne faisait qu'épicer l'amusement plutôt que de le gâcher.

Sur un obstacle à peu près aux deux tiers du parcours, il la vit s'arrêter soudainement devant lui, figée sur ses appuis. Il fronça les sourcils, elle avait du mal à passer sur la suite ? L'obstacle sur lequel ils se trouvaient était un filet vertical ; où le but était de se suspendre à côté, et se déplacer latéralement jusqu'à la plateforme à l'autre bout. Il y avait quelques trous volontaire ça et là, pour les forcer à monter et descendre un peu, mais rien de bien plus méchant en dehors de la difficulté première de se déplacer sur le filet. Et jusque là elle n'avait pas eu de soucis avec ce genre d'obstacles, ni ne semblait fatiguée. S'approchant à côté d'elle, il ouvrit la bouche avant de noter son regard, les yeux écarquillés vers la surface de l'eau en contrebas. Tiens, c'est vrai que cet obstacle là passait au dessus d'un coin du plan d'eau ; des pédalos naviguant à quelque distance de là. Mais ça l'inquiétait de voir cette expression chez elle, quand elle était habituellement tout sourires et plaisanteries. Posant une main sur son épaule, il entama doucement ;


" Lina ? ... Quelque chose ne va pas ? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 628

Région : Hoenn
Ven 6 Oct 2017 - 17:59
- Je n'ai pas envie de m'ennuyer, je sais que les débutants ne font que de petits trajets avec peu de hauteur... Autant nous envoyer en l'air tout de suite ~

J'étouffe un rire lorsque je vois le jeune homme qui m'équipe rougir comme une tomate en entendant ce que je viens de dire. Eh bien, c'est ce que je lui fait de l'effet dis donc ; je regarde Franz avec un sourire en coin, amusée par tout cela, avant de regarder cette personne avec mon plus beau sourire. C'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de charmer les autres, surtout lorsque la personne semble innocente... Ce qu'était Franz il n'y a pas si longtemps que cela, avant que nos chemins ne se croisent. Mais je dois bien avouer que pour quelqu'un sans expériences il s'est très vite débrouillé, même si j'ai encore énormément de choses à lui apprendre, à mon plus grand plaisir... Je sors de mes pensées lorsqu'un homme nous explique toutes les règles de base et je hoche la tête en les mémorisant, sûre de moi, comprenant bien vite le pourquoi du comment de ces quelques règles ; il faudrait être casse cou pour défaire les deux mousquetons, c'est notre assurance.

Je passe la première et grimpe à une échelle qui n'est pas sans rappeler celles que l'on doit emprunter pour accéder à la partie haute de Cimetronelle ; bref rien de bien épuisant, j'en ai l'habitude depuis. J'atterris sur une plateforme de bois et j'attends que Franz ne soit à mes côtés pour me tourner vers la première épreuve, y installant le mousqueton. C'est un pont en bois, un classique pour l'équilibre je pense. Je commence à marcher sur celui-ci sans trop de soucis, dosant le poids de mon corps pour garder un bon équilibre... Ce n'est rien comparé à ce qu'on faisant en entraînement sportif pour les forces spéciales, c'était bien plus intense. C'est aussi pour ça d'ailleurs que je ne voulais pas commencer à du niveau débutant, mais je n'avais pas envie de m'étendre à ce sujet ; Franz ne sait pas à propos de mon passé, cela viendra plus tard.

D'autres épreuves viennent au fil du temps, certaines amusantes, d'autres déconcertantes. Je ne savais pas que l'on s'amusait dans des pneus dans ce genre de parcours, et j'imagine que Franz a du avoir une superbe vue par moment, et je ne m'attendais pas à cela. Le tyrolienne est tout de suite bien plus amusante et je m'agrippe au filet avant de me décaler pour que mon comparse me rejoigne, lui souriant. Nous atteignons ensuite la suite du parcours et nous continuons de profiter tranquillement...

Je m'arrête net face à un filet lorsque mon regard tombe sur mon pire cauchemar : le lac de Cimetronelle est juste en dessous de nous. J'avais esquivé la question du pédalo, pour me retrouver au dessus des eaux...

Avant même que je ne le réalise, je me retrouve tétanisée par la vue. Cela ne me rappelle que trop bien le jour où m'a peur s'est déclenchée, la peur ne faisant qu'accentuer cette sensation. Cette vue me rend mal à l'aise, malade, et je réprime un haut le cœur qui aurait conduit à bien plus. La dernière fois que j'ai pris le large, par obligation, j'ai fini par vomir dans la mer à plusieurs reprises. La hauteur devrait m'aider à appréhender mais... Pas en sachant que je dois passer juste au dessus. Je relève la tête pour observer l'obstacle qui se dresse face à moi et qui me semble insurmontable. Ne pas vomir est déjà difficile.

Je sursaute légèrement lorsqu'une main se pose sur mon épaule et je tourne la tête vers Franz, dont j'avais oublié la présence à cause de mes démons. Je lâche un lourd soupir et j'essaie de calmer les battements frénétique de mon cœur, en vain. D'habitude j'y arrive mieux que ça.

- Désolée, je... Je réalise que je ne sais pas quoi dire. Hormis Mikh, qui l'a su à mon insu, personne n'a jamais appris pour ma phobie, encore moins de ma bouche. Même mon frère n'en sais rien, j'ai trop peur qu'on s'en serve contre moi. Des excuses traversent mon esprit, mais elles me semblent toutes plus pathétiques les unes que les autres et Franz est loin d'être stupide. Si seulement je pouvais simplement esquiver cet obstacle et aller ailleurs... Je réalise que je ne pourrais pas esquiver cet obstacle ci et je refrène quelques larmes qui manquent de se caler au coin de mes yeux. Je ne dois pas. Mais je ne peux pas rester éternellement plantée là. Pourquoi n'ai-je pas pris la pokéball de Cho ? Cet obstacle, c'est un peu trop pour moi, ahah. J'arrête un instant de fixer le lac pour le regarder droit dans les yeux. J'ai peur.

C'est la première fois que je l'avoue à quelqu'un d'autre aussi sincèrement. Je m'ouvre à lui bien plus que je ne l'aurais cru...



    autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Cimetronelle-