AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Protéger, accepter et servir


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8758

Dim 18 Juin 2017 - 17:22

Trois Racaillou lvl 17 apparaissent.



Ramoloss s et Miaouss rugissent pour prouver qu'ils existent.


Grenousse lance surf !
(-90 PV) c'est méga efficace !
PV des Racaillou = 0/60, ils sont ko.

Vos pokémons gagnent 3 combats d'expérience chacun.

Que voulez-vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Mar 20 Juin 2017 - 13:36
Tu sens le vent défiler dans tes cheveux tandis que tu t'agrippes au cou de ton Dracaufeu. Tu essaies de voir le mieux possible au sol, dans les rues, de repérer un Chevroum galopant. Il faut que tu retrouves Caitlyn, et au plus vite. Parce que tu n'as aucune idée de ses capacités, il ne faudrait pas que vous perdiez un de vos membres avant même que l'opération ne commence. Alors oui, tu regardes partout, tu sillonnes la zone à sa recherche. Tu remarques que les gens lèvent la tête quand ils voient une ombre planer sur eux. Ça ne fait aucun doute, être survolé par un Dracaufeu n'est pas quelque chose qui arrive tous les jours, d'autant plus ici à Doublonville. Mais qu'importe, c'est la moindre de tes préoccupations.

Il y a alors quelque chose. Tu sens quelque chose. Ton vibreur, dans ta poche. Tu fais s'arrêter Tyson, le faire se placer en vol stationnaire. Tu dois savoir si c'est important. Et c'est un numéro inconnu qui s'affiche. Qui pourrait avoir obtenu ton numéro ? Quoi qu'il en soit, tu décides de décrocher.

Eliott : Mev ! C'est Eliott. J'ai localisé le portable de Caitlyn, c'est toi la plus proche. Elle est à quelques pâtés de maison. Tu vois la Preston Tower ? Faut que t'ailles vers là.

Moi : La Pres... quoi ?

Veste en cuir : Un building avec des vitres teintées bleus, avec un globe à son sommet.

Moi : Ok, je la vois, je vais m'en approcher. Tu me guides Eliott du coup.

Eliott : Elle a arrêté de bouger. Et continue, prends à droite. Fais le tour du bâtiment devant toi. Tu vois la ruelle qui longe ce bâtiment, Caitlyn s'est arrêtée là.

Moi : Ok, j'vais devoir vous laisser. Je vous recontacte dès que je peux.

Tu les as laissés te guider jusqu'à destination. Mais maintenant, il va falloir jouer de discrétion pour approcher le délinquant en fuite. Un vol à l'arrachée, c'est courant. Ça doit être un gamin, un ado en manque de thune, qui vient de rentrer dans un gang. Ou alors c'est un camé qui cherche de quoi se payer sa dose. Et dans ce cas, tu seras moins magnanime. Maintenant, tu n'as pas d'autre choix que de le ramener au poste, quoi qu'il en soit. Les autorités supérieures sont au courant de la situation, tu ne peux pas te contenter d'une baffe derrière les étiquettes. Tu atterris sur le trottoir, un peu plus loin, sous le regard interloqué des passants. Tyson est bien trop imposant pour rester avec toi, il te faut quelqu'un de plus discret, et à l'allure plus inoffensive. Donc tu rappelles ton Dracaufeu et fait sortir Morty. Au moins, avec sa petite tête de Sépiatop mignon, s'il est découvert, ça ne devrait pas risquer grand chose.

Tu passes devant la ruelle, comme si de rien n'était en tentant de repérer ce qu'il se passe. Tu aperçois Caitlyn et son Chevroum, en prise avec le voleur et son Pokémon, un Scorplane. Tu dois intervenir, quitte à interrompre ce combat. Il faut faire entendre raison à cette personne, parce qu'on peut très facilement ajouter délit de fuite à l'accusation de vol à l'arrachée. Tu t'avances, discrètement. Jusqu'à être à une distance raisonnable.

Moi : Police de Doublonville ! Arrêtez toute résistance immédiatement. Vous êtes coincé alors rendez-vous.

Le suspect se retourne, le sac dans la main. Tu lis la surprise et aussi de la terreur sur son visage, un visage bien jeune, comme tu le supposais. S'il doit voler à cet âge, c'est qu'il est soit sous la coupe d'un gang, soit d'une organisation plus grande. Tu le sais, tu n'as que trop bien connu ça. Alors hors de question de le brusquer, ou de le violenter. Car te souhaites garder espoir d'une réhabilitation. C'est un ado encore, il doit être récupérable, surtout s'il fait de telles erreurs de terrain de chasse, ça veut dire qu'il débute. Il n'a pas encore été formaté pour tenir tête aux forces de l'ordre, ça se voit.

Moi : Ecoute, on peut trouver un moyen de s'arranger. Si tu nous suis dans le calme, en coopérant, et en rendant ce sac, tout devrait bien se passer. Relax.

??? : S'ils savent que je me suis fait chopper, j'suis mort. J'peux pas.

Caitlyn : Tu trouves qu'on ressemble à des flics ? Parce que franchement, je serais deg que tu me dises que oui. S'il y a bien des gens qui peuvent comprendre et te sortir de ce merdier, c'est nous. Mais, on est obligées de passer par un cadre légal, genre avec protocole et tout. Mais, j'te le dis honnêtement, si tu te rends et que tu présentes tes excuses à la femme à qui tu as volé ce sac, elle pourrait ne pas porter plainte. Tu sais le gamin paumé, ça a encore plus de chance de marcher avec une femme.

C'est certain, elle parle énormément une fois lancée. Là, c'est plus que clair. Après, ce qu'elle dit fait sens, et elle pourrait très bien convaincre le jeune homme de vous suivre. Tu te dis qu'avec son flux de paroles, cela aurait l'effet inverse mais elle se trouve être sacrément efficace, bien plus que ce que tu pouvais imaginer en tout cas. Le jeune homme hésite, tu te doutes qu'il craint bien plus les représailles de son groupe que les conséquences de son arrestation. Il doit comprendre que c'est une chance que vous lui offrez.

??? : Je suis d'accord, mais pas de menottes alors. Parce que si vous me relâchez après, ils vont croire que j'ai balancé des noms pour sortir.

Moi : D'accord. Mais pas de tentative de fuite, sinon, on t'embarque direct.

??? : Ok.

Le jeune homme rappelle son Pokémon et Caitlyn s'approche pour récupérer le sac, suite à cela, vous sortez tous les trois de la ruelle, tentant d'être le plus naturel possible. Il faut faire semblant, sinon, il est foutu. Mais tu es prête à réagir s'il essaie ne serait-ce que dévier. De toute façon, c'est plus sûr pour lui de rester dans les clous. Sauf que la jeunesse, c'est souvent une bonne dose d'inconscience. Il n'y a plus qu'à prévenir Eliott. Et puis Rick aussi, en espérant qu'il ne tourne pas encore dans les airs pour trouver Caitlyn.

Modération ♥:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8758

Mar 20 Juin 2017 - 17:59

Deux Racaillou niveau 16 apparaissent.



Miaouss lance rugissement !
(l'attaque adverse diminue)


Grenousse lance surf !
(-90 PV) c'est méga efficace !
(-90 PV) c'est méga efficace !
PV des Racaillou = 0/58

Vos pokémons gagnent deux combats d'expérience.

Que voulez-vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Sam 24 Juin 2017 - 15:05
Tu avances, ce jeune homme devant toi. Tu ne veux pas lui laisser la possibilité de te fausser compagnie. Il reste aux côtés de Caitlyn, toute occupée qu'elle est à maintenir les faux-semblants, comme si cela n'était qu'un jeu. Ou alors son naturel est sociable à l'extrême. Tu ne la connais pas assez bien encore pour le déterminer. Parce qu'elle parle à votre voleur comme si elle le connaissait depuis toujours. Elle discute avec lui de tout et de rien, et, tu le vois bien, ce garçon en est le premier surpris. Il balbutie à chaque blanc qu'elle laisse, il se reprend plusieurs fois lorsqu'elle lui pose des questions. Il est à la fois déboussolé et déconcerté par le comportement de celle qu'il considère comme agent de police.

Et vous en avez pour quelques minutes encore de marche, parce que la course poursuite entre Caitlyn et le fugitif a dû durer bien cinq minutes. Le temps de s'organiser et de la retrouver. Il est vrai que vous n'êtes qu'à quelques blocs du Glaive, sauf que les blocs de Doublonville sont conséquents. Bon, après, la tireuse d'élite vous fait l'animation. De toute façon, tu dois contacter Eliott. Tu sors ton portable et rappelles le dernier numéro de ton historique. S'il s'agit du numéro avec lequel il t'a joint, il devrait répondre. Tu démarres l'appel, porte le téléphone à ton oreille et attends. Ça sonne, une fois, deux fois, et ça décroche.

Moi : Eliott ?

Eliott : Ouais Mev, c'est bien moi, le meilleur des hackers. Que puis-je faire pour toi ?

C'est ce qui te contrarie chez ce gamin. Tu n'arrives pas à discerner ce qu'il y a derrière ses propos. Est-ce un ego surdimensionné, ou bien de l'arrogance, ou tout simplement de l'humour ? Tu ne sais pas. Et donc tu ne sais pas trop comment répondre, s'il faut le recadrer, rentrer dans son jeu ou l'ignorer. Pour l'instant, tu optes pour la troisième possibilité. Tu vas faire comme si de rien n'était.

Moi : J'ai retrouvé Caitlyn et on ramène notre voleur au Glaive. Tu peux dire à Rick qu'il peut rentrer.

Eliott : Ok, je transmets !

Et il raccroche. Au bout d'un court temps de réflexion, tu finis par te dire qu'il vaut mieux un gosse comme Eliott, avec cette tendance à la suffisance, ce qui peut être compréhensible à son âge, qu'un dragueur invétéré d'une lourdeur qui te ferait immédiatement perdre patience. D'autant plus que le gamin a fait preuve d'initiative et vous a apporté une aide qui s'est trouvée être décisive dans le déroulement des événements. Il a des capacités, c'est même un élément prometteur. Si ça ne se heurte pas entre Rick et lui, l'équipe devrait bien tourner.

Caitlyn n'a pas cessé de parler le temps de la communication. Tu te demandes comment ce garçon peut la supporter. Peut-être qu'elle l'intimide. Mais ce n'est pas cela qui t'interpelle, non, c'est le fait que ni elle ni toi ne connaissiez la ville. Ce qui signifie que vous reposez sur la bonne foi de votre voleur. En fin de compte, c'est lui qui mène la marche. De toute façon, vous seriez incapable de vous diriger sans faire appel à une source extérieure, et comme il ne prendra pas le risque de s'enfuir, tu te sens tout de même en confiance. Il a l'air plutôt honnête, au vu du contexte, ce jeune homme.

Modération ♥:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8758

Dim 25 Juin 2017 - 18:12

4 racaillous lvl 17 apparaissent.



Miaouss et Ramoloss s lancent rugissement !
l'attaque adverse diminue de deux crans.


Bulbizarre lance doux parfum !
l'esquive adverse diminue


Grenousse lance surf !
(-90 PV) c'est méga efficace !
(-90 PV) c'est méga efficace !
(-90 PV) c'est méga efficace !
(-90 PV) c'est méga efficace !
PV des racaillou = 0/60, ils sont ko.

Miaouss monte au niveau 30 ! (reste 1)
Ramoloss monte au niveau 25 ! (reste 1)
Bulbizarre monte au niveau 30 ! (reste 3)
Grenousse monte au niveau 21 ! (reste 2)

Que voulez-vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Mar 4 Juil 2017 - 3:13
Vous finissez par arriver jusqu'au Glaive, et comme si de rien n'était, vous y entrez. Direction l'accueil. Mais pas le temps de faire trois pas que des visages familiers vous font face. Vous étiez attendues. Toutes les deux. Avec votre voleur. Tu ressentais cette pointe de fierté à cette arrestation. Vraiment. Tu ne pensais pas un seul instant que ce serait aussi grisant, et pourtant c'est le cas. Pour la première fois, tu as ce sentiment de satisfaction en toi, c'est du travail bien fait, tu en es consciente. Cela te suffit pour te donner raison dans ton choix. Après, de là à parler de la naissance d'une vocation, tu t'abstiens. Tu attends de voir ce que la suite de votre collaboration va donner. Tu continues à émettre quelques réserves. Tu ne sais pas vraiment ce que cela peut donner. Mais sur le coup, vous avez tous plutôt bien réagi. Ce n'était sûrement pas protocolaire, sauf que tu te doutes bien qu'on n'engage pas des anciens criminels pour suivre le protocole à la règle. Bien sûr que non. Il y aura des limites, bien évidement, mais suivre les règles de fonctionnement, cela risque de très vite vous dépasser.

Capitaine Moineau : Mesdemoiselles Kent et Todd, suivez-moi. De suite. Vous, occupez-vous de lui, foutez-le en cellule.

Vous échangez un regard avec l'autre sus-nommée, l'incompréhension vous frappe l'une comme l'autre, mais docilement vous suivez votre chef. Vous n'avez pas d'autre choix de toute façon, alors vous le suivez. S'il monte au créneau, tu risques de l'envoyer péter. Parce que c'est toi. Mais tu n'as aucune idée de comment réagira Caitlyn. Après tout, c'est elle qui a pris les choses en main la première, elle n'a écouté que son instinct et l'a pris en chasse. Donc cela m'étonnerait que tu n'aies pas son appui en cas de remontage de bretelles. Il entre dans le premier bureau qu'il trouve et en déloge l'occupant, vous entrez à sa suite et il referme la porte en claquant. C'est réglé, ce type-là, tu en as une sainte horreur. Autant tu n'apprécies pas vraiment la tendance ultra-procédurière de Costard, autant il n'est ni agressif, ni mauvais. Alors voilà ce que cela va donner, tu vas faire preuve d'insubordination. Tu le sais, c'est évident, tu ne supportes pas qu'on remette en question quelque chose de juste. Et c'est exactement ce qui va se produire.

Capitaine Moineau : Vous vous foutez de moi ? On vous laisse une pause de cinq minutes et vous trouvez le moyen de vous faire remarquer dans le centre de Doublonville. Vous êtes censés être discrets, tous. Et vous circulez à toute vitesse dans ma ville ! Tout ça parce que vous avez décidé de poursuivre un simple voleur ? Comment je peux vous faire confiance si vous n'en faites qu'à votre tête ? Vous n'êtes même pas encore assermentés.
Vos actes sont illégaux ! C'est n'importe quoi.


Moi : Attendez deux secondes. Cette femme s'est faite voler son sac juste devant notre nez,vous vouliez qu'on fasse quoi ? Qu'on laisse faire ? Surtout que nous n'avons pas employé la violence et que l'homme s'est rendu. Il est venu ici de son plein gré pour rendre ce qu'il avait pris. C'est du bon boulot, le boulot que n'importe quel flic aurait fait. Vous n'avez pas à nous reprocher de prendre nos nouvelles attributions à cœur, et au sérieux. On fait ce pour quoi on nous a engagé. Point.

Capitaine Moineau : Je ne tolérerai pas que vous vous adressiez à moi de la sorte. Je suis votre supérieur. Vous allez devoir vous y faire. Je désapprouve vos actes, totalement. Vous auriez dû vous abstenir d'intervenir, et ne faire que de prévenir les gens à l'intérieur. Vous n'êtes pas agents encore alors ne vous y croyez pas trop. Pas besoin de jouer les héros.

Tu allais lui répondre qu'à aucun moment vous ne jouiez les héros, que vous n'avez rien fait d'autre que de faire ce qu'il fallait faire à ce moment-là. Qu'il avait sans doute perdu la notion de ce qu'était agir depuis le temps qu'il restait tranquillement assis, le cul posé derrière son grand bureau de capitaine. Alors vous n'avez en aucun cas à subir des reproches de sa part. Tu allais lui rentrer dedans qu'importe ce qu'il venait de te dire. Tu n'assumeras pas un tort qui n'est pas tien juste parce qu'on a décidé qu'il s'agissait d'une mauvaise décision à ta place. Mais tu n'en as pas eu le temps. Caitlyn t'a saisie par le poignet et t'as tirée en arrière.

Caitlyn : Monsieur, tout ceci est de ma faute. J'ai directement pourchassé ce voleur. Je suis partie sans réfléchir, ni même consulter mes coéquipiers. Ils n'ont fait que me suivre pour s'assurer que je ne me sois pas mise en danger. S'il doit y avoir répercutions sur l'équipe, je dois être la seule à en payer le prix.

Moi : Caitlyn...

Capitaine Moineau : Il suffit. Si vous voulez prendre la responsabilité de tout ceci, mademoiselle Todd, c'est tout à votre honneur. Je me contenterai d'un blâme pour cette fois-ci, mais ne vous avisez pas de réitérer la chose. Contentez-vous de prévenir ceux qui doivent s'en charger.

Tu voudrais insister sur le fait que vous êtes une équipe et qu'il n'y a pas de blâme individuel à distribuer comme des bons points, ou plutôt des mauvais points. Si un charge, les autres doivent charger aussi. Vous devez faire preuve d'unité. Mais tu comprends bien que Caitlyn a fait cela pour calmer le jeu, qu'elle fait ça pour régler cette histoire. Cette décision de sa part t'apporte de nouveaux éléments concernant les membres de cette équipe. Tu sais que votre tireuse d'élite a le sens du sacrifice et qu'elle fait passer l'équipe avant elle. Alors tu commences à te dire que tu peux lui faire confiance. Tu n'en es pas encore certaine, mais elle est celle qui a fait le plus ses preuves pour l'instant. Reste à voir ce que cela va donner. Il y a autre chose à gérer, ce jeune garçon. Faire en sorte qu'il puisse sortir d'ici sans trop d'encombres. Il vaut mieux que tu te taises là maintenant, pour pouvoir faire entendre ta voix plus tard.

Modération ♥:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8758

Mer 5 Juil 2017 - 11:05

3 Racaillou niv 17 font face a leur destin !


Arbok lance Groz'yeux ! La défense des Racaillou diminue !


Ramoloss S lance Rugissement ! L'attaque des Racaillou diminue !


Grenousse lance Surf ! [-90pv] x3 ! C'est méga efficace !

Les Racaillou sont KO !

Arbok monte niv 29 !
Ramoloss S monte niv 27 !
Grenousse monte niv 22(1/2) !

Que voulez vous faire?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Jeu 6 Juil 2017 - 19:58
L'important maintenant, ce n'était plus nous. Non, il y a d'autres personnes en jeu. Et il s'agit de cette femme et de ce gamin en cellule. Il faut trouver quelque chose, parce que tu ne tiens pas à ce que ce gamin se fasse arrêter, enfin, plutôt qu'il se fasse condamner. Tu serais même du genre à dire à son avocat de parle du vice de procédure, par le fait que vous ne soyez pas encore agents. Si jamais. Mais tu espères ne pas avoir à en arriver là. Il y a d'autres moyens. Et le premier, c'est la victime, s'il y a moyen qu'elle ne porte pas plainte, parce qu'au final, il y a eu plus de peur que de mal. Vu d'où tu viens, tu estimes que tu es la personne la plus apte à expliquer cela, mais il faut d'abord que tu vois avec le gosse. Tu te doutes qu'il n'est pas contre le fait de présenter des excuses pour éviter la sentence. Même au-delà de ça, ça n'a pas l'air d'être un mauvais bougre, c'est juste qu'il a les mauvaises fréquentations. Ça peut toujours s'arranger.

Tu essaies de voir si vous avez possibilité de vous soustraire du capitaine maintenant, tu ne sais pas trop, et tu n'oses pas trop. Ce n'est pas courant chez toi que tu n'oses pas parce que tu es intimidée, mais ce gars-là, tu ne saurais pas l'expliquer, mais il t'inspire la crainte. Si tu peux éviter de t'attirer un peu trop ses foudres, ce serait une bonne chose. Il faudrait que tu puisses quitter la pièce, tranquillement. Calmement. Comme si de rien n'était. Comme si rien de tout cela ne s'était passé, comme si les esprits ne s'étaient pas échauffés. Mais votre capitaine te devance.

Capitaine Moineau : Allez, foutez-moi le camp. Vous commencerez votre formation demain. Vous en avez bien assez fait aujourd'hui.

Tu ne cherches pas à comprendre, tu t'exécutes, tu t'esquives. Ton but maintenant, te rendre jusqu'aux cellules, pour voir le gamin et discuter un peu avec lui. Il n'a pas dû vraiment comprendre ce qui lui arrivait et doit regretter de s'être rendu maintenant. Il faut que j'aille le voir, pour le rassurer, et puis va falloir que j'essaie de le faire sortir. C'est quelque chose que je ne peux pas faire seule ça. Et je ne peux pas impliquer Caitlyn davantage, ce serait irresponsable. Pas le choix, tu vas faire appel au reste de l'escouade. Il faut que tu les retrouves tous pour leur expliquer la situation. A ta sortie, le premier que tu croises, c'est Nicholas, sa carrure imposante et inquiétante se démarque si facilement au milieu de ces flics qui paraissent bien frêles en comparaison. Tu files droit sur lui et fais en sorte de le prendre à part pour éviter les oreilles indiscrètes.

Moi : Nicholas, tu vois le gosse qu'on a chopé, c'est pas une racaille, c'est juste un gosse qui a fait le mauvais choix. Et j'voudrais éviter qu'il se retrouve en taule pour ça. Si tu as moyen d'occuper Costard et Veste en Cuir le temps que je gère ça, ça serait cool.

Nicholas : J'sais pas si c'est une bonne idée. On s'est déjà fait taper sur les doigts. Mais après, si tu le dis, j'te suis. Fais pas de connerie !

Tu sens bien que dans sa voix, il ne plaisante pas. Si jamais il se fait virer, si jamais son contrat est rompu, il n'obtiendra même pas un droit de visite pour sa fille et se retrouvera derrière les barreaux. Tu n'as pas le droit à l'erreur, il faut que tu restes dans les clous, ça ne fait même pas vingt-quatre heures que vous êtes ici et tu crées déjà des actions souterraines dans ta propre base. Qu'est-ce que cela révèle sur toi ? A part que tu ne veux pas que ce gamin se fasse écraser par les rouages d'une justice aveugle, tu ne pourrais pas le dire. Tu sais que tu n'as aucun intérêt à te saboter ici, que c'est ta porte de sortie. Prochaine étape, Rick. Tu le vois rentrer à l'instant au Glaive, c'est le moment. Tu profites de l'occasion pour approcher et discuter comme tout était normal.

Moi : Hey, t'es rentré ! Bon, ils ont foutu le gosse en cellule, j'veux pas qu'il finisse en maison de correction et qu'il ait un casier. J'peux te dire que c'est pas un mauvais gamin, j'aurais aimé qu'il y ait quelqu'un pour le faire pour moi. Donc si tu peux aller voir la femme qu'il a volée et essayer d'adoucir le truc pour qu'elle accepte de lui parler, moi j'vais me démerder pour aller parler au gamin.

Rick : Moi aussi, j'aurais aimé, donc on va le faire pour lui. File.

Mais il te reste une dernière personne à convaincre. Et tu sens que ça risque d'être le plus compliqué des trois. Il n'a aucun intérêt à aider cet ado à peine plus jeune que lui. Tu n'as aucune idée de sur quelle corde sensible jouer. Tu ne sais pas comment t'y prendre avec lui. Tu crains qu'il s'en fiche complètement, pourtant tu vas avoir besoin de lui. Tant pis, tu y vas comme ça, sans savoir ce que tu vas lui dire. Tu le vois s'approcher de toi, c'est lui qui vient te parler.

Eliott : Vous l'avez eu du coup ! Bien, je savais que sans moi vous ne feriez rien !

Moi : Ouais, on l'a eu. Mais j'veux pas qu'il aille en prison, juste qu'il retienne la leçon, sauf que c'est mal barré. C'est pas un délinquant, c'est juste...

Eliott : Pas besoin de tenter de m'attendrir. J'ai pas aimé comment on s'est fait jeter alors qu'on a bien fait. J'suis avec toi, qu'est-ce qu'il te faut.

Tu ne t'y attendais absolument pas à celle-là. Mais s'il peut mettre son esprit de rébellion au service de meilleurs intérêts, tu ne t'en priveras pas. Et tu sais très bien ce que va fait Eliott, il va surveiller tes arrières, que tu ne te fasses pas choper par le premier autre agent qui passe. Juste le temps de t'entretenir avec lui, tu essaieras d'arranger les choses plus en détail. Tu ne sais pas vraiment comment, tu vas continuer à improviser comme ça, sûrement. Ou alors tu vas voir avec les deux agents qui vous encadrent, enfin plutôt Veste en Cuir. Il t'est clairement apparu comme plus souple et plus ouvert à ce genre de point de vue. Tu ne sais pas encore.

Moi : Tu me suis jusqu'aux cellules et tu fais diversion. Personne ne doit approcher. Ok ?

Eliott : Ok chef !

Avec presque toute la troupe avec toi, tu te sens un peu plus en confiance. Et un peu plus légitime aussi, tant dans tes actions que pour ta place dans cette escouade. C'est parti, on se disperse tous dans le Glaive, tu suis en discutant naïvement avec Eliott en direction des cellules.

Modération ♥:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8758

Dim 9 Juil 2017 - 0:41

Deux Regigigas énervés apparaissent !

Spoiler:
 




Arbok lance Groz'Yeux sur tous !
La défense des Racaillou diminue


Grenousse lance Surf sur tous !
(-90 PV) sur Racaillou 1
(-90 PV) sur Racaillou 2
Les Racaillou sont KO !

Vos deux pokemons gagnent 2 pts d'xp
Arbok 29>30
Grenousse 22>23 reste 1

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Lun 31 Juil 2017 - 16:43
Vous faites semblant de parler, de tout et surtout de rien. De toute façon, vous n’accordez ni l’un ni l’autre d’importance à vos propos. Tant que votre discussion est crédible. Il est si aisé de passer inaperçu ici que vous vous dirigez vers les cellules sans éveiller le moindre soupçon. Après tout, vous êtes d’ici, vous êtes les nouveaux agents en formation, alors bon, vous êtes dans votre nouvel élément. Le problème, c’est l’agent qui surveille l’entrée des cellules. Il va falloir trouver quelque chose à lui dire pour qu’il nous laisse passer, trouver un mensonge à improviser. Comme ça. Un prétexte à votre venue.

Moi : Le capitaine Moineau nous a demandé de nous entretenir avec le jeune qui a été incarcéré un peu plus tôt.

Agent : Vous êtes ?

Eliott : Agents Kent et Ledragon, division internationale.

Agent : Allez-y.

Et bien, comme un fait exprès, cet homme est aimable comme une porte de prison. Pas un sourire, ni même un regard. A quoi bon. Tant que nous apparaissons dans le registre, c’est bon pour lui. Alors nous signons. La porte s’ouvre dans son lourd roulis mécanique, puis se referme derrière vous. C’est étrange de se retrouver de l’autre côté, pour une fois. Plus jeune, tu étais à la place de ce garçon que tu essaies d’aider au mieux. Mais l’ambiance est toujours aussi austère, froide, peu humaine. Cela fait peur, d’autant plus pour un jeune qui s’est rendu de son plein gré. Tu regardes les cellules une à une, et les gens qui y sont ne respirent pas l’innocence, définitivement pas. Et on laisse ce gosse ici… Cela t’énerve, parce que ce n’est pas une place pour quelqu’un de son âge, ce n’est pas en le mettant dans ce contexte, en l’intimidant, qu’il s’en sortira. Tu le sais, plus que bien, tu as été à sa place. Tu fais alors signe à Eliott de t’attendre là, de couvrir tes arrières, tu continueras seule. Tu dois lui parler, tu l’as convaincu de se rendre, c’est à toi de le rassurer, et de faire en sorte qu’il ressorte d’ici comme tu le lui as dit. Tu finis par le trouver, assis, au fond de sa cellule recroquevillé sur lui-même.

Moi : Hey ! Je suis là. Ne t’inquiète pas, je vais te faire sortir de là, ce n’est qu’une question de temps.

??? : Ils vont savoir que je me suis fait choper, je suis foutu.

Moi : Mais non, je ne te laisserai pas tomber, tu entends ? Je t’ai dit que ça irait, alors ça ira. Fais-moi confiance. Est-ce que tu es prêt à présenter des excuses sincères à la femme que tu as volé ?

??? : Oui, bien sûr que oui !

Moi : Alors attends-moi. Promis, je reviendrai…

??? : Non, ne me laissez pas seul !

Moi : Ça va aller, je vais revenir te chercher.

Tu sens qu’il est totalement terrorisé à l’idée que son gang sache le tour qu’il a fait ici et qu’il aimerait vraiment que tu restes auprès de lui, mais tu ne peux pas. Tu as des supérieurs à convaincre. Et peut-être une victime aussi… Surtout. Si elle ne porte pas plainte, ils n’auront rien pour l’incriminer, de toute façon. Tu récupères Eliott sur le chemin du retour et trace jusqu’au hall. Tu cherches Rick du regard, tu aimerais savoir où il se trouve, pour savoir où il en est avec la victime du vol. Si jamais elle doute, tu pourras essayer de la convaincre à ton tour. Tu ne peux pas divulguer la raison de ta présence ici, ce qui fait que tu es agente, car c’est confidentiel, mais tu peux te servir de l’histoire pour créer un bobard. Si jamais il le faut, tu n’hésiteras pas une seule seconde. Elle n’a rien après tout, elle n’a eu que peur dans cette histoire. Tu finis par apercevoir sa chevelure verte, couleur qui te perturbe encore d’ailleurs. Il t’a également vu, et te fait un signe de tête pour t’indiquer que c’est ok. Que pouvez-vous faire maintenant ? Rien d’autre que compter sur vos supérieurs directs. Bon, pour Costard, l’application stricte du règlement risque de poser problème. Mais tu es persuadée qu’il y a moyen d’amadouer Veste en Cuir. Ce gars-là est un intuitif, alors il se laisse forcément influencer par ses émotions, et là, si on veut la jouer dans le drama, c’est totalement possible. Et puis, s’il faut jouer de tes charmes pour le déstabiliser, carte que tu n’as pas l’habitude de jouer, tu pourrais le faire. Quoi que, cela risque d’être compliqué, après, comme relation au boulot, si tu laisses supposer que… Non. Non. En fait, là, tu ne peux pas, c’est au-delà de tes limites, tu ne peux pas t’impliquer comme ça, et puis de toute façon, tu ne sais pas faire. Alors le mieux, c’est juste de lui exposer les faits, de lui-même, il comprendra que ce n’est dans l’intérêt de personne de faire durer ce semblant de justice qui peut se résoudre de lui-même.

Donc tu cherches maintenant Nicholas, parce qu’il est le plus facile à repérer de tous. Mais rien, tu as beau tourner dans le hall, tu ne le trouves pas. Jusqu’à ce qu’Eliott te montre son portable. Il a accès aux caméras de surveillance du Glaive et a lancé une recherche de reconnaissance faciale. Il me montre où se trouve Nicholas, et bingo, il est avec Veste en Cuir, mais aussi Costard. Il va falloir ruser pour pouvoir le prendre à part.

Modération ♥:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8516

Lun 31 Juil 2017 - 17:22

4 racaillous lvl 17 apparaissent.




Ramoloss s lancent rugissement !
l'attaque adverse diminue de deux crans.


Rapion et Ponchien lancent groz'yeux
la défense adverse diminue de deux crans.


Grenousse lance surf !
(-90 PV) c'est méga efficace !
(-90 PV) c'est méga efficace !
(-90 PV) c'est méga efficace !
(-90 PV) c'est méga efficace !
PV des racaillou = 0/60, ils sont ko.

Vos pokemons gagnent 4 points d'xp



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Ven 4 Aoû 2017 - 19:33
Moi : Il faut que tu éloignes Costard, sinon, je ne vais pas m'en sortir.

Le message était clair en direction d'Eliott. Il fallait qu'il fasse diversion, d'une manière ou d'une autre. Parce que tu sais par avance que tes méthodes ne conviendrait pas au membre protocolaire du duo qu'ils forment. Veste en Cuir te semble définitivement plus ouvert à ce genre de choses. Il faut que tu parviennes le convaincre. Tu laisses le petit blond s'avancer, tu n'as aucune idée de la question qu'il il vient à lui poser mais c'est efficace, le groupe se scinde. C'est à toi de jouer. La pression monte, parce que ce n'est pas ta vie qui est en jeu, tu es responsable d'un autre destin, d'une autre personne à qui tu as fait une promesse. C'est un poids, c'est certain, mais cela te porte tout autant. C'est une motivation externe qui t'empêche le moindre échec. Tu ne peux pas obtenir de refus.

Moi : Monsieur, excusez-moi, je voudrais vous parler du gamin qu'on a arrêté...

Veste en cuir : Ce n'était pas très malin. Justifié, mais pas très malin.

Moi : Bah il est en bas, en cellule. Et la femme qu'il a volée veut bien ne pas porter plainte s'il lui présente ses excuses. Sauf que nous, on ne peut rien faire. Du coup...

Veste en cuir : Vous voulez que je m'occupe de ça. C'est pour ça qu'Eliott est venu embarquer Milton. Bon travail, vous avez établi le bon profil. Même si pour nous deux, c'est assez facile. Vous êtes sûre de vous ?

Moi : Je suis allée voir le prévenu, il a plus peur qu'autre chose, il n'a pas hésité. C'est juste une erreur de parcours. Je ne serais peut-être pas là, peut-être même qu'aucun d'entre nous ne serait là si on avait eu la chance qu'il peut avoir aujourd'hui. Et pour la femme, c'est bon, Rick l'a convaincue.

Veste en cuir : Je marche. Je dirais que ça vient de moi si jamais ça vient à remonter. Je savais que c'était une bonne idée. Avec Milton, on n'a pas cherché des profils de pourris. C'est même l'inverse. Je marche complètement, j'aime ces trucs-là. Si vous saviez le nombre de fois où j'ai dû ruser. Et j'avais pas un collègue là pour m'aider. Si vous voyez de qui je parle. Juste, je veux parler à la femme avant, puis au gosse. Et je veux assister aux excuses.

Moi : Merci pour lui.

Veste en cuir : Je peux avoir son nom, au gosse ?

Tu es incapable de lui apporter cette réponse. Et justement, cette non-réponse est équivoque. Elle te fait douter de ton choix. Tu ne le connais pas, tu ne sais rien de lui. Tout ceci n'est peut-être qu'un tissu de mensonge. Étonnamment, c'est toi qui voues une confiance aveugle à un inconnu. Parce que c'est un milieu que tu connais, que tu as apprivoisé, et dominé. Tu sais reconnaître quelqu'un qui n'a pas la trempe d'un brigand, ni même d'un voleur. Lui, il s'est perdu, et s'il vient à faire partie d'un gang, il va se faire bouffer. Alors oui, il faut le tirer de là, tu en es convaincue. Pour l'instant, tu te contente d'accompagner Veste en Cuir vers la salle où se trouve la femme. Tu n'as pas encore eu l'occasion de la rencontrer.

Vous revenez au rez-de-chaussée, vous avancez. Tu files droit vers la pièce d'où tu avais vu sortir Rick tout à l'heure. Tu supposes qu'elle se trouve là. Tu verras bien, mais il n'y aurait pas de raison qu'elle soit ailleurs. Elle est là. Tu n'entres pas, tu laisses ton supérieur seul. Tu fermes la porte derrière lui et attends. Tu ne peux rien faire de plus. Rick te voit en revenant vers la salle. Tu lui fais signe de la tête que c'est bon. Peut-être pourrez-vous enfin faire quelque chose de votre journée après cela, pour votre formation. Tu l'espères. Vous avez crée un lien d'équipe, c'est déjà ça, mais vous n'avez rien de plus, aucune idée de quoi faire, de quand faire, de comment faire. Rien. Vous avez tout à apprendre des méthodes employées ici. Tu as hâte.

Modération ♥:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8758

Sam 5 Aoû 2017 - 6:09

Une troupe de Racaillou lvl 17 apparaît.




Ramoloss S lancent Rugissement !
L'attaque adverse diminue de deux crans.


Ponchien lance Groz'Yeux
La défense adverse diminue de deux crans.


Grenousse lance Surf !
(- 90 PV) c'est méga efficace !
(- 90 PV) c'est méga efficace !
(- 90 PV) c'est méga efficace !
Les racaillou sont K.O.
Vos pokemons gagnent 3 points d'xp


Que voulez-vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» 2x07 : "Servir ou mourir"
» Dark',pour vous servir...
» Mon métier ? Protéger.
» NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Lavanville :: Route 8-