AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» 3. Water sanctuary


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Ven 12 Mai - 3:15
Depuis son arrivée à Alola, Mara n'avait cessé de s'émerveiller devant les décors paradisiaques qu'offraient l'archipel et devant la dizaine d'espèces de pokémons inconnus qui avaient croisé sa route. Et encore, les frères Helaku lui avaient promis quelques agréables surprises à venir. 

En cette journée grise et pluvieuse, elle se décida enfin à franchir une étape importante : sa première véritable exploration en solitaire, sans l'aide ni le réconfort que lui apportaient ses hôtes. La température ne la dérangeait nullement ; la pluie allait et venait par intermittence, et les nuages sombres se déchiraient de temps à autres pour laisser s'échapper un mince rayon de soleil. 
Un vent tiède balayait la zone portuaire de la ville d'Ekaeka lorsque Marie-Anne s'y présenta et elle marcha sans se presser jusqu'à l'embarcadère. Elle y acheta un billet aller-retour pour la traversée entre les îles de Lili'i et d'Akala, et on l'a prévint que le départ du midi risquait d'être retardé en raison de la mer agitée. Elle n'en fit pas grand cas et s'installa dans la salle d'attente, quasi déserte. Apparemment, seuls les courageux ou les fous, qu'ils soient habitants ou touristes, se risquaient à prendre le large en ce moment. La guerrière avait connu pire.

Les minutes défilèrent, puis une heure et enfin on annonça dans l'intercom qu'il y avait une accalmie. Le départ se voulait imminent. Mara se leva de sa chaise et se présenta au comptoir d'enregistrement, où son billet fut validé et son passeport vérifié. Pour seul bagage, elle n'avait emporté avec elle que son sabre brisé, camouflé par son long imperméable noir. Quelques pokéballs vides pendaient à sa ceinture ; une manière pour elle de se rappeler ses alliés disparus, car elle ne comptait pas, à priori, y enfermer aucune autre créature. On la dirigea vers une porte automatique, qui s'ouvrit vers une passerelle ; celle-ci menait directement aux quais et n'était accessible que par la bâtisse.

« Attention, attention. Le départ pour Ho'ohale se fera dans cinq minutes. Attention, attention... »

Elle prit place parmi les autres passagers ; des bancs avaient été installés pour les accommoder durant le trajet. L'ex-Aqua inspira profondément, pour se détendre. La trahison des Aqua était encore fraîche à son esprit, malgré les mois écoulés, et elle se sentait un brin stressée de se retrouver à bord d'une embarcation. Mais c'était un mal nécessaire ; comme Danik le lui répétait souvent, il ne lui servirait à rien de vivre toute sa vie dans la crainte. Une seconde annonce résonna dans les hauts-parleurs du port, puis le bateau fut désamarré et ils quittèrent enfin, le cap vers l'est.

( Apparition de deux pokémons )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Ven 12 Mai - 10:55

Tous deux lvl 15



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Dim 14 Mai - 15:31
Durant la première heure de la traversée, Mara demeura assise, cramponnée à son siège. Les vagues faisaient dangereusement tanguer leur bateau et elle craignit, à plusieurs reprises, de voir ce dernier chavirer. Elle contempla le visage paisible des autres passagers, semblant habitué aux caprices de la mer et elle se sentit stupide de s'effrayer pour si peu. Elle prit de profondes inspirations et cessa d'enfoncer ses ongles dans le bois du banc pour ramener ses mains sur ses cuisses. Enfin, après un certain temps, les eaux se calmèrent et leur embarcation retrouva une stabilité réconfortante. La donzelle soupira, puis leva les yeux vers le ciel gris. Les nuages se mouvaient à bonne vitesse, poussés par le même vent vif qui faisait claquer les voiles de leur voilier. Elle reporta son attention vers la proue et parvint à déceler, dans le lointain brumeux, la silhouette de l'île d'Akala.

« Terre en vue ! »

Marie-Anne se leva en prenant milles précautions et plaça sa main droite en visière, malgré l'absence du soleil. Le geste ne pouvait pallier sa perte de vision, mais il lui donnait l'impression de percevoir davantage de détails. Sur sa droite, un couple l'imita ; une fois debout, la femme sortit un appareil photo et prit quelques clichés, tandis que l'homme étirait ses jambes engourdies. Bien qu'ils discutaient à voix basse, la guerrière perçut les mots volcan et activité, et elle réalisa que ce qu'elle avait d'abord prit pour une montagne n'en était pas une. Elle pria silencieusement ses ancêtres de prévenir toute éruption lors de son séjour dans le nord-est de l'archipel et de la protéger contre de futurs dangers. « Arrivée au port d'Ho'Ohale prévue dans trente-cinq minutes. » Nouvelle réjouissante. Un murmure excité s'éleva parmi les autres vacanciers, qui se mirent à regrouper leurs bagages et autres effets personnels. La plupart séjournerait à l'hôtel des Embruns, situé à-même la ville portuaire où ils amarreraient. 

Mara se rassit, à la fois pensive et anxieuse. Dans sa hâte d'explorer les environs, elle avait complètement oublié d'organiser ses nuitées sur Akala ; elle se retrouverait donc sans toit sous lequel s'abriter une fois la nuit tombée. Elle se mordit la lèvre, songeant qu'il lui faudrait se renseigner avant de se lancer tête première en terres inconnues. L'argent qu'elle avait emmené ne serait pas suffisant pour se payer une chambre aux Embruns, encore moins au club Hano-Hano - de ce qu'elle avait lu dans les dépliants offerts dans la salle d'attente de l'embarcadère d'Ekaeka, ce club offrait des services de qualité mais à des prix exorbitants, bons pour les riches. La jeune femme se contenterait donc de peu, soit une auberge de jeunesse ou une invitation dans la demeure d'un alolien local.

« Arrivée au port d'Ho'Ohale prévue dans quinze minutes. »

Une première goutte de pluie s'écrasa sur le bout de son nez. Marie-Anne rabattit le capuchon de son imperméable sur sa tête et croisa les bras. L'averse ne tarda pas à gagner en intensité, forçant les gens à se couvrir et à déployer leurs parapluies. 

C'était une journée bien triste et grise pour commencer ses vacances.

Aide à la modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Lun 15 Mai - 13:52

Akwakwak lance Confusion sur Ecayon
(- 12 Pvs )
Pv d'Ecayon= 39/51


Poissoroy fait Picpic sur Araqua
(-40 Pvs)
Pv d'Araqua= 11/51


Ecayon lance pistolet à O sur Akwakwak
(-3 Pvs) Ce n'est pas très efficace...
Pvs de Akwakwak= 89/92


Araqua lance Ecume sur Poissoroy
(-2 Pvs) Ce n'est pas très efficace...
Pvs de Poissoroy : 88/90


Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Mar 16 Mai - 2:22
La pluie tombait drue à present.

Les derniers vacanciers quittaient à la hâte le quai afin de rejoindre la navette qui les mènerait jusqu’à leur hôtel. Mara leur jeta un regard envieux avant de se tourner une dernière fois vers le voilier, dont les voiles avaient été abaissées jusqu’au pied des mâts. Les rares membres de l’équipage qui se trouvaient toujours à bord s’activaient à ranger les cordages et quelques caissons vides. L’un d’entre eux vérifia si les aussières étaient correctement fixes aux bollards.

La dresseuse se décida finalement à partir et elle se dirigea vers une petite boutique de souvenirs, située à l’entrée du port, soit à environ cinq minutes à pieds. Elle y acheta un parapluie noir aux motifs floraux rouge vif, puisque son imperméable ne suffisait pas à contrer l’averse, ainsi qu’un plan de l’île et une brochure remplie de recommandations et d’astuces pour survivre à la nature sauvage d’Akala.

Elle paya ses achats et échangea brièvement avec la propriétaire de la boutique, une femme d’une cinquantaine d’années au visage sympathique et à la voix chantante, et celle-ci lui conseilla de visiter le volcan. Marie-Anne se montra un brin réticente, mais accepta de bonne grâce d’y faire un tour durant son séjour ; elle se dit qu’elle n’avait pas à se rendre jusqu’au sommet, au bord du cratère fumant, et qu’elle pouvait tout simplement arpenter les différents sentiers creusés à même le roc. Rien de bien dangereux. Elle remercia son interlocutrice et sortit de la bâtisse.

Elle mit à l’essai son parapluie, qui se fit aussi marteler par les gouttelettes tièdes  et, aidé par sa carte, elle prit la direction du nord. À l’extrémité de l’île, passé la jungle et les champs de blé et d’herbes hautes, se trouvait un endroit qui attisait sa curiosité et qui éveillait en elle sa passion pour les pokémons eau. Un véritable sanctuaire, intime et apaisant, où divers étangs joignaient leurs eaux par le biais de multiples cascades. La pêche y était autorisée, mais controlée. La guerrière lut dans son panflet qu’il s’agissait d’un lieu sacré, utilisé lors des rites de passage des dresseurs de l’archipel et que la plupart des initiés étaient âgés d’une douzaine d’années seulement.

Aide à la modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Jeu 18 Mai - 0:19

Akwakwak lance Confusion sur Ecayon
(- 12 Pvs )
Pv d'Ecayon= 27/51


Poissoroy fait direct toxik sur Ecayon
(-42 Pvs)
Pv d'Ecayon= 0/51

Ecayon est KO !
Akwakwak et Poissoroy gagnent 1 pt d'xp !



Araqua lance Ecume sur Poissoroy
(-2 Pvs) Ce n'est pas très efficace...
Pvs de Poissoroy : 86/90

Vous lancez une superball sur Araqua...
...
...
...
Il est capturé !
Akwakwak et Poissoroy gagnent 1 pt d'xp !



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Ven 19 Mai - 5:20
La pluie s’arrêta au bout d’une heure et Mara replia soigneusement son parapluie, heureuse de voir les lourds nuages s’éloigner.
 
Elle avait franchit une bonne distance, sans pourtant réussir à quitter Ho’Ohale – à la manière de Carmin-sur-Mer, la ville et ses bâtisses s’agglutinaient le long de la côte. À la surprise de la dresseuse, une grotte reconnue pour abriter une sous-espèce de taupiqueur, donnait également accès à un autre tronçon de l’île. L’archipel ressemblait à s’y méprendre à sa région natale ; toutes deux partageaient de nombreuses similitudes et la caverne venait s’ajouter à la liste.

Les lueurs du crépuscule dévoraient l’horizon lorsqu’elle songea enfin à s’arrêter.

Après s’être suffisamment rapprochée de la grande route qui la mènerait près son objectif principal, elle se mit à la recherche d’un motel ou d’une auberge qui pourrait l’accueillir le temps d’une nuitée. Mara se plaça sous le faisceau d’un lampadaire et consulta sa brochure – elle y trouva quelques adresses et sélectionna celle qui se trouvait à proximité. Elle s’y rendit en cinq minutes à peine. Heureusement pour la guerrière, il restait plus d’une chambre de disponible et elle négocia l’ajout du petit-déjeuner, puisqu’il n’était pas inclus, moyennant un frais minime. On lui donna la clé de la 117, située au premier étage, au fond du couloir. 
Une fois dans sa chambre, Marie-Anne déposa son sac et se débarrassa de son imperméable encore humide, qu'elle accrocha sur une mince patère de bois. Elle se laissa ensuite choir sur son lit tout en fermant les yeux. Le matelas était dur et un brin inconfortable, mais l’oreiller était moelleux et les couvertures douces au touché. Une vague de soulagement l’envahit. Elle glissa l'une de ses mains dans la poche de son pantalon et en tira un petit téléphone portable - un modèle vieillot et désuet, mais qui captait étonnamment bien le réseau local. Elle composa le numéro de Sora, dont elle se souvenait, et attendit. La sonnerie retentit trois fois.

« Yo, c'est Sora ! Je suis occupé, laissez-moi un mess... »

Elle raccrocha avant la fin du message enregistré et poussa un long soupir. Ne lui avait-il pas demandé de lui donner un signe de vie, de temps à autre ? D'humeur soudainement boudeuse parce qu'il l'ignorait, la dresseuse posa son portable sur sa table de chevet - elle n'avait pas envie d'écrire un texto. 

Elle se releva donc et se dirigea vers la minuscule salle de bain, adjacente à la pièce principale de sa chambre. Il n'y avait qu'une douche en piètre état - les robinets étaient couverts de calcaire et le rideau en plastique était taché de moisissure sur le bas -, une cuvette à l'apparence douteuse et un lavabo surmonté d'un miroir rond. Mara fit la grimace, incertaine, et il lui fallut de longues minutes pour se convaincre qu'elle ne risquait rien à se laver. 

Un peu plus tard, lorsqu'elle regagna son lit, un nouveau soupir lui échappa - mais celui-ci était de contentement et non d'agacement. Elle s'endormit vite cette nuit-là et ne se réveilla qu'aux petites heures, lorsque la pluie reprit d'assaut la ville. Mais épuisée par les longues heures de marche, Mara se laissa bercer par le son apaisant des gouttelettes frappant les carreaux de sa fenêtre. 

( Apparition de deux pokémons )
Aide à la modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Sam 20 Mai - 18:45

Lvl 15 !




Sovkipou lance survinsecte
(-10 PV)
(-10 PV)
PV Ponchiot = 28/38
PV Spododo = 30/40


Migalos lance sécrétion
(la vitesse des pokemons diminue)


Ponchiot lance morsure sur Sovkipou
(-10 PV)
PV Sovkipou = 30/40


Spododo lance vol-vie sur Migalos
(-4 PV) pas très efficace...
PV Migalos = 76/80
+3 PV Spododo = 33/40



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Dim 21 Mai - 23:51
Lorsqu'elle se réveilla le lendemain, aux alentours de neuf heures, elle essaya une seconde fois d'appeler son ami alolien - sans succès. Elle tomba derechef sur sa boîte vocale, mais cette fois-ci, Mara décida de lui laisser un court message, lui demandant gentiment de la contacter lorsqu'il serait disponible. Après quoi, elle s'habilla et reprit son sac, pour ensuite descendre jusqu'au rez-de-chaussée de l'auberge. Son ventre criait famine ; elle se dirigea volontiers vers la vaste salle à manger, où une bonne vingtaine de clients s'attaquaient déjà à leur petit déjeuner. Elle se trouva une table libre, y déposa ses affaires, puis alla faire un tour vers le buffet. Croissants, tartines, muffins, fruits frais ; son estomac gargouilla bruyamment lorsque ses yeux se posèrent sur la nourriture odorante, et probablement savoureuse, qui s'étalait devant elle. La dresseuse se saisit d'une assiette, qu'elle remplit généreusement au risque de la faire déborder, puis elle se servit un café. Elle revint à sa table et imita les autres convives ; en quelques minutes, il ne lui resta plus que des miettes de pain et quelques pépins d'orange, dispersés çà et là sur son assiette. 

Tandis qu'elle s'adossait confortablement contre sa chaise, son portable se mit à vibrer. Marie-Anne s'en empara et décrocha la ligne de son index collant de jus. « Hey Sora. » Un sourire doux se dessina sur ses lèvres tandis qu'il la saluait à son tour et qu'il se confondait en mille et une excuses pour la nuit dernière. Sa voix était si piteuse et désolée qu'elle en rit. 

« Tu es pardonné. Je ne m'attendais pas à ce que tu répondes, il était tard. » Mensonge. Elle aurait voulu qu'il décroche et qu'il lui demande si tout allait bien. L'ex-Aqua se mit à triturer l'une de ses mèches de cheveux tout en écoutant son ami, qui déchargeait sur elle un flot de paroles et de questions continues. Il finit par s'interrompre, pour reprendre son souffle, chose qui la fit rire de nouveau. « Relaxe un peu, tout va bien. Il fait beau ce matin. Les rues sont encore humides et je pense que les routes seront boueuses, mais ça ne me pose pas de problèmes. » 

À l'autre bout du fil, Sora lui suggéra de passer par le marché qui se situait dans l'extrême nord de la ville, non loin de l'hôtel des Embruns - parfois, des fermiers descendaient avec leur charrette et tout leur attirail et ils offraient, au coût de quelques pokédollars, de transporter les voyageurs jusqu'à la ville d'Ohana. L'idée s'avérait intéressante ; elle pourrait lui épargner de longue heures de marche sous un soleil brûlant et elle n'aurait pas à craindre de se perdre, puisque les locaux connaissaient leur île comme le fond de leur poche. Mara remercia chaleureusement son interlocuteur et lui promit de le rappeler lorsqu'elle aurait atteint la prochaine bourgade. 

S'assurant qu'elle n'oubliait rien, la donzelle quitta l'auberge et se remit en chemin, suivant les indications du plus jeune des Helaku. Elle trouva le marché rapidement, puisqu'à cette heure il était bondé, et elle déambula entre les étalages, son regard mordoré étudiant la marchandise. Ce fut toutefois un hennissement puissant qui la tira de sa contemplation et qui la fit sursauter. Elle se rapprocha, curieuse, et aperçut finalement la bête qui avait hennit ; un cheval au pelage marron et à la crinière épaisse et sombre, qui devait faire au moins deux mètres au garrot, voire davantage. Elle nota la teinte orangée des pattes, du museau et des extrémités du crin, mais ce qui la fascina davantage fut la docilité de l'animal. Son maître lui passa licou et bride sans qu'il ne chigne et il ne frappa du sol de son sabot qu'à une reprise, en guise d'avertissement, lorsqu'un gamin passa un peu trop près de sa croupe. L'homme, aussi robuste que sa monture, lui donna une petite tape sur le dos avant de le mener jusqu'à la charrette qu'il devrait tirer. Quelques minutes suffirent pour que le cheval soit installé en bonne et due forme, prêt à travailler.

« Holà mon bourrin ! Te v'là prêt pour la gran'route ! » 

« Excusez-moi, monsieur ? » Mara s'avança, incertaine. Elle commençait à douter des directives de Sora et elle se sentait gênée de demander. « Est-ce que vous partez pour Ohana ? »

Aide à la modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Mar 23 Mai - 10:34

Sovkipou lance survinsecte
(-10 PV)
(-10 PV)
PV Ponchiot = 18/38
PV Spododo = 23/40


Migalos lance dard-venin sur Spododo
(-13 PV) super efficace!
PV Spododo = 10/40


Ponchiot lance charge sur Sovkipou
(-7 PV)
PV Sovkipou = 23/40


Spododo lance vol-vie sur Migalos
(-4 PV) pas très efficace...
PV Migalos = 72/80
+3 PV Spododo = 13/40

Vous lancez une superball sur Spododo !
...
...
...
Il est capturé !
Sovkipou et Migalos gagnent 1 pt d'xp



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Lun 29 Mai - 3:50
« Pour sûr, ma p'tite dame ! »

Le fermier se tourna vers Mara, son visage buriné marqué par une expression bienveillante. À côté de lui, l'étalon piaffa son impatience et fit trois pas vers l'avant, entraînant dans son mouvement la charrette qui n'avait pas encore reçu son plein chargement. Le geste fut réprimandé par une chiquenaude sur le museau et claquement sec de la langue. La jeune femme retint son souffle, car la bête musclée aurait très bien pu envoyer valser son maître si l'envie lui avait pris. Un coup de sabot dans le ventre et s'en était fini. Mais il n'en fut rien et l'homme se mit à rire doucement. Le caractère buté de son Bourrinos faisait parti de son quotidien. « Veuillez l'excuser ma p'tite dame, il connaît pas ben ses manières ! » L'homme retira son vieux chapeau, révélant un crâne partiellement dégarni, et il s'inclina lestement pour la saluer.

« Teriki à vot' service, et v'là Old Greg, mon vieux Bourrinos. »

« Tora, enchantée. » Sur un signe de main de son interlocuteur, Marie-Anne se rapprocha de la carriole. « Vous chargez combien pour aller jusqu'à Ohana ? »

« Ving-cinq pokédollars et on part dans dix minutes. L'temps que j'monte mes caisses pis après on pourra décoller. Vous p'vez vous installer soit à l'arrière quand c'sera fait ou à l'avant pour profiter du paysage. »

« Ça me convient. Je vais m'asseoir avec vous. »

Mara glissa une main dans la poche de son imperméable et en sortit son porte-feuille. Heureusement, il lui restait de l'argent liquide - elle tira quelques billets et les tendit à Teriki. Ce dernier les prit, les compta puis les fourra dans la poche ventrale de sa salopette bleue, satisfait de la transaction. Il lui indiqua ensuite son siège improvisé, située à l'avant de la charrette, et lui offrit de s'installer en attendant qu'il termine ses affaires. La donzelle accepta sans rouspéter. Lorsqu'elle passa à côté du cheval, elle le vit tourner sa grosse tête dans sa direction, pour la fixer avec intensité. Un brin mal à l'aise, elle l'ignora et grimpa jusqu'au banc de bois. Elle plaça son sac sur ses genoux et observa les alentours - de sa hauteur, elle avait une meilleure vue sur le marché qui, à cette heure, grouillait de visiteurs et de vendeurs. Elle entendit une dame vanter les mérites de ses lotions, une autre crier que ses bijoux avaient autrefois été portés par les élus des îles ayant côtoyés les gardiens légendaires. Un poissonnier ajouta d'une voix tonitruante que ses prises étaient fraîches et peu chères.

« Vous v'nez pas du coin, c'est ça ? »

Elle sursauta. Perdue dans sa contemplation, elle avait complètement oublié la présence du fermier. Tout en repoussant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle réfléchit à sa réponse. « Pas de l'île d'Akala, non. » Son accent kantonien la trahirait sûrement, à moins bien sûr que son interlocuteur n'ait jamais mis les pieds sur l'une des autres îles de l'archipel alolien. 

« Bah, c'est pas grave. Z'êtes la bienvenue dans le coin, on est pas r'gardant sur la nationalité. On est ouvert à tous. » Il sourit puis grimpa à son tour. Mara put sentir un léger dé-balancement dans l'équilibre de la charrette, dû au poids de l'homme. « Tout est paqueté, on peut y aller maint'nant. À toi de jouer mon bourrin ! »

Il n'en fallut pas davantage pour que le Bourrinos se mette en marche de son pas lourd et rythmé. 

Aide à la modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8813

Mar 30 Mai - 20:34

Sovkipou utilise Survinsecte !
(- 10 Pvs) Son attaque spéciale diminue !
Pvs de Ponchiot : 8/38


Migalos utilise Piqûre !
(- 17 Pvs)
Pvs de Ponchiot : 0/38
Il est K.O ! Migalos monte au niveau 15, Sovkipou au niveau 15 !




Que voulez-vous faire, dresseuse Marie-Anne ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Jeu 1 Juin - 23:07
Ils dévièrent de leur trajectoire après quelques minutes de route, obliquant sur la gauche pour rejoindre un large chemin en terre battue. Intriguée par ce soudain changement, Mara posa la question au fermier, qui lui répondit tout en se grattant l’arête du nez « C’t'interdit de prom’ner son bourrin sur certaines routes, à cause de la force de ses pas. Si j’lançais Old Greg au galop, ça f’rait des trous partout. » Voilà donc pourquoi il troquait l’asphalte pour un sol boueux et glissant. Elle hocha simplement la tête, satisfaite de l’explication, et son regard mordoré se porta sur l’étalon ; il ne semblait nullement être incommodé par la différence du terrain sur lequel il avançait.

Ils passèrent l’heure suivante à discuter de tout et de rien, même si la donzelle laissait Teriki mener la conversation. Il lui parla de son métier, de sa passion pour l’élevage et de son amour profond pour la nature ; sa fermette se situait à quelques kilomètres du plus grand ranch d’Ohana et il ajouta fièrement que son troupeau de Tauros comptait plus d’une cinquantaines d’individus, ce qui en faisait le troisième plus important de l’île entière. Il possédait également quelques Ecremeuh, dont la production de lait suffisait amplement pour se tailler une place confortable dans les marches locaux, dont celui de Ho’Ohale, et il gardait les surplus pour sa famille ou pour dépanner ses voisins.  Teriki lui parla également de sa femme et de ses deux garçons, qui traversaient tous deux leur crise d’adolescence, et Mara ne put s’empêcher de sourire. Elle pensait aux frères Helaku et au fait que les aloliens semblaient donner plus fréquemment naissance à des héritiers mâles.

Ils poursuivirent leur chemin et s’arrêtèrent à une intersection pour laisser passer un attelage similaire au leur. Le conducteur de l’autre cariole salua Teriki et ils s’échangèrent quelques mots dans un alolien rapide et incompréhensible, qui ne ressemblait à rien de ce que Marie-Anne avait entendu jusqu’alors. Elle se promit de demander à Sora quelques cours 101 au sujet de sa langue maternelle, à condition bien sûr qu'il accepte le rôle de professeur et qu'il traite sa demande avec sérieux.

« Accrochez-vous ma p'tite dame. Old Greg va vous montrer c'que c'est qu'la vitesse. Hoʻoholo i ! Old Greg, Hoʻoholo i ! »

Tirée brusquement de ses pensées, Mara eut tout juste le temps de s'accrocher à son banc que l'énorme Bourrinos s'élançait. Le sol trembla alors littéralement sous sa foulée et Teriki éclata d'un rire sonore - il s'amusait comme un fou et trouvait marrante l'expression terrifiée de sa passagère. Décidément, au fil des ans, les touristes devenaient de plus en plus divertissant.

( Apparition de 4 pkmns - merci ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8813

Ven 2 Juin - 21:30

4 Araqua niveau 14 font leur apparition pour venger leur papa tombé plus tôt au combat !




Que voulez-vous faire, dresseuse Marie-Anne ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 144

Région : Alola
Sam 3 Juin - 17:19
Le soleil brillait au-dessus de leurs têtes lorsqu'ils passèrent l'arche qui introduisaient les visiteurs à la village d'Ohana. L'étalon avait repris un pas normal à l'approche de leur destination, au grand soulagement de Mara. La cavalcade sur les sentiers inégaux et boueux lui avait secoué l'estomac et elle avait eut grand peine à ne pas vomir son petit déjeuner. Ce fut donc avec un teint horriblement pâle que la donzelle mit pied à terre, une fois la charrette immobilisée. Le fermier l'imita et retira son chapeau pour se gratter le crâne, un sourire amusé étirant toujours ses lèvres minces. « Bienv'nue à Ohana ! Ça va vous plaire, j'suis pas mal sûr. » Marie-Anne jeta un coup d'oeil rapide aux hautes maisons de bois qui se dressaient çà et là aux abords de l'avenue principale. Leur façade ne portaient aucune décoration extérieure, mis à part des lanternes qui s'allumaient à la tombée du jour, mais la jeune femme se doutait bien que chacun des habitants avaient transformé leur intérieur en un espace douillet et coquet.

Elle emboîta le pas à Teriki, qui mena son bourrin jusqu'à une écurie publique ; là,  il le détacha et lui servit une généreuse portion de moulée avant de s'assurer que l'abreuvoir était également rempli. L'homme s'essuya les mains sur sa salopette, puis promena son regard sur les installations. Il grommela quelques mots dans sa barbe et se tourna vers son interlocutrice. 

« On r'part pour le ranch à l'aube. J'crois ben que vous avez d'autres plans ? »

« Oui, en effet. » Maintenant qu'elle se trouvait à Ohana, elle serait en mesure de se diriger seule vers sa prochaine destination. Le vieil éleveur lui avait épargné l'équivalent d'une journée entière de marche, chose dont elle lui était reconnaissante. La guerrière lui tendit la main. « Je ne vous remercierais jamais assez pour votre aide. »

« Oh ça, ça fait plaisir ! » Il tapota la poche ventrale de son vêtement et il se mit à rigoler. « Mais hésitez pas à faire un tour chez nous, z'êtes la bienv'nue quand vous voulez ma p'tite dame. Z'avez qu'à demander où c'qu'elle est la ferme du Teriki, et tout le monde vous dira. » Il lui serra la main avec chaleur et lui donna une tape amicale sur l'épaule. « Soyez prudente. »

Elle lui promit qu'elle éviterait les embrouilles et s'inclina légèrement, car il avait gagné son respect. Elle passa son sac sur son épaule et s'éloigna, sans se retourner ; elle se promena à travers le village, saluant ceux et celles qui la croisaient, puis prit la direction des plaines. Elle s'y arrêta pour se reposer, assise parmi l'herbe haute à contempler un nombre incroyables de Tauros et d'Écremeuh. Ces troupeaux-là feraient pâlir d'envie les éleveurs du Kanto de Johto à coup sûr. Chaque mâle devait faire au moins un mètre cinquante au garrot, des bêtes énormes au pelage lustré et aux muscles fermes. Pas étonnant que les aloliens en soient fiers. L'ex-Aqua les regarda brouter pendant plus d'une heure, après quoi, le coup d'envoi pour son départ fut donné ; le choc terrible entre deux immenses taureaux, tête contre tête, qui se battaient pour une vache à lait. 

Sortant sa carte, une fois qu'elle fut loin des enclôts, elle repéra sa position ainsi que la route qu'elle devait suivre pour se rendre jusqu'à la Colline Clapotis. Elle nota la présence d'un Centre Pokémon situé à quelques kilomètres de son sanctuaire, où elle pourrait dormir et prendre un bon repas. Satisfaite, elle se remit en marche. Intérieurement, il lui semblait qu'elle oubliait quelque chose d'important, mais elle avait beau réfléchir et y penser, la chose ne lui revenait pas. 

Aide à la modération:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» In the water, we can fly ♥ [PV: Zachary]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ohana :: Colline Clapotis-