AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 
» {Modéré} Sur le fil de ton épée dansent les fantômes de ton passé


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Jeu 4 Mai - 1:45
___Tu ouvres les yeux dans un sursaut. Tu te replis sur toi-même, couvres ta tête de tes mains.
    « Non, non non non non… »

___Peu à peu, pourtant, tu comprends ; un rêve, ce n’était qu’un rêve. Un cauchemar. Tu es là, dans ton lit, sous tes draps. Tu es au chaud, à l’abri. Rien n’est arrivé.
___Alors pourquoi ces larmes ne veulent-elles pas s’arrêter ?
___Tu ne tentes pas de reprendre le contrôle, tu ne tentes pas de les arrêter, ou d’arrêter la scène qui se répète dans ta tête. Des sanglots s’échappent, des gémissements sans mot, des paroles dénuées de sens. Tu as beau avoir compris que tout n’était qu’un rêve, tu ne peux t’empêcher de te sentir torturer, comme si la réalité refusait de totalement reprendre sa place. Et toi, dans ton esprit, tu vois ce regard vide. Ce regard sans vie. Ce regard mort.
___Ce regard que tu ne connais que trop bien, qui te hante depuis des mois.
___Tes cauchemars se sont espacés, depuis la nuit où s’était produit ce drame. Cela fait plus de deux ans à présent. Pourtant, ils n’ont jamais complètement disparu. Malgré tous tes efforts pour l’oublier, tu ne peux effacer cet évènement tragique de ton esprit.
___Tu passes une main contre ta joue, y chasses les larmes trop nombreuses. Les sanglots s’estompent, les pleurs se tarissent. Le poids dans ta poitrine, en revanche, ne disparait pas.
___Il ne disparaitra jamais.
___Un soubresaut te secoue lorsque tu sens un poids tomber sur ton matelas, avant de n’entendre un ronronnement que tu ne connais que trop bien. Peu après, Absol vient caresser d’elle-même sa tête contre ton bras, jusqu’à ce que tu passes ta main contre sa tête. Elle se couche ensuite contre toi, tes doigts perdus dans son cou, son ronronnement apaisant résonnant dans tes côtes contre lesquelles sa gorge est posée. Un vague sourire vient flotter sur tes lèvres, touchée par la compassion d’Absol. Combien de fois déjà est-elle venue ainsi en t’entendant pleurer dans ton sommeil ? Ou encore en se réveillant alors que tu criais en dormant ? Ou seulement même en te voyant incapable de retrouver le sommeil ?
___Pourtant, malgré tous ses efforts, sa présence et son soutien ne suffisent pas à effacer l’image qui flotte en toi, imprimée dans ta rétine, gravée dans ton cœur. Tu la revois, encore et encore. Cette nuit n’est qu’une nuit de plus.
___Tu n’as nullement été inquiétée. Les histoires de gangs arrivent très souvent dans le quartier où c’était arrivé, et à aucun moment la police n’a cherché à te contacter. Tout s’est bien passé pour toi. Pour ta liberté, en tout cas ; pas pour ta conscience, c’est certain.
___Tu porteras toujours en toi le meurtre de cet homme.
___Tu n’oublieras jamais son regard qui s’est éteint, pas plus que l’épée frappée des armoiries familiales dont le fil s’était recouvert du sang rubis de ta victime. Ce n’avait été qu’un accident, mais tu en étais la cause, tu étais la meurtrière. Tu as retiré la vie à une personne ; peu importe combien tu as prié et combien tu t’es fait violence pour oublier, tu n’as jamais réussi. Les cauchemars te hantent toujours, et te hanteront peut-être jusqu’à la fin de tes jours.
___Tu flattes doucement l’encolure du pokémon qui se laisse faire, les yeux mi-clos. Tu ne distingues pas tes autres pokémons dans l’obscurité, mais ils sont tous là, dormant avec plus ou moins de discrétion. Tu sors peu à peu de ton état de choc, malgré ta difficulté à retrouver totalement pied dans la réalité. Cela fait longtemps, maintenant ; ton rêve t’as peut-être ôté cette notion de temps, mais te reprocher ce qui est arrivé il y a si longtemps n’a pour seul effet que de te replonger dans la détresse. Tu t’es revu, transperçant de ta lame le corps de cet homme ; mais ce n’était pas réel. Il n’y a qu’une fois que ça l’a été, et ton souvenir est bien assez précis pour que tu aies conscience que même dans ton rêve, tout n’était pas exactement pareil. Dans ton rêve, ton arme n’avait pas exactement atteint ta victime comme tu t’en souviens. Dans ton rêve, les pavés étaient plus propres, moins affaissés.
___Dans ton rêve, il y avait moins de sang qu’il n’y en avait eu en réalité.
___Tu calmes ta respiration comme tu le peux, bien que les images refusent de partir. De toute façon, tu sais très bien qu’il va te falloir te rendormir avec ; peut-être aussi te réveiller avec. Si tu n’as pas de chance, tu en rêveras même à nouveau. Puis ça s’estompera, à nouveau ; mais jamais totalement. C’est ta condamnation.
___Ça, et ton incapacité à approcher à nouveau tout ce qui s’apparente à une épée sans être prise d’une panique incontrôlable.
___Cette phobie va bientôt être mise à l’épreuve, bien que tu n’en aies aucune conscience. En cet instant, tout ce que tu veux, c’est réussir à te rendormir. La chaleur d’Absol contre toi te berce lentement, mais malgré cela, le sommeil est long à venir. Heureusement, peu à peu, l’obscurité referme ses bras autour de toi, et tu sombres à nouveau. Cette fois, aucun cauchemar ne vient troubler tes songes.
___La réalité te rattrapera une fois de plus bien assez tôt.

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8638

Sam 6 Mai - 23:56


Vous venez de tomber sur l'entrée d'une fourmilière !!! Bah bravo, c'est bien joué de votre part! Pour la peine, 3 Fermite lvl 44 vous attaquent !

-------------------------------------------


Poussifeu lance Rugissement sur Tous !
L'attaque Diminue d'un cran !


Otaquin lance Surf sur tous !
{ -25 PV }
Fermite I 120/145
Fermite II 120/145
Fermite III 120/145


Carchacrok lance Surf sur tous !
{ - 267 PV }
Tous les Fermites sont KO! Bravo vos Pokémons gagnent de l'expérience !
Poussifeu monte au lvl 35 (1/3) !
Carchacrok monte au lvl 53 (0/4) !
Otaquin monte au lvl 19 (0/1) !



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Dim 7 Mai - 18:52
___Quelques jours plus tard, tu es finalement rattrapée par ton passé.
    « Mélodie ? »

___Tu penches ta tête dans l’entrebâillement de la porte.
    « Oui ?
    -Tu peux t’occuper des frères Scalpions ? »

___Tu restes interdite. Absol est déjà occupée avec Hawk non loin, sans doute aussi sensible à la situation que toi, depuis l’instant où vous aviez vu le Galifeu de votre client. Prince venait de s’endormir avec Tsubasa dans un des hamacs à l’extérieur, profitant des dernières douces températures automnales après t’avoir aidé avec Aysu. Tes autres pokémons sont, eux, partis en promenade.
___A vrai dire, il ne te reste qu’un pokémon, et tu le sais.
___Zar’Roc.
    « Mélodie ? »

___Ton souffle a du mal passer dans ta poitrine. A y entrer, à en ressortir. L’air fait difficilement un trajet qu’il fait pourtant à longueur de temps sans même que tu n’aies à y réfléchir. Au loin, à la limite de ton champ de vision, tu vois Absol relever la tête vers toi. Tu n’as pas besoin de le voir pour savoir que son regard se teinte d’inquiétude. Elle a sans doute entendu ta respiration se bloquer, senti ton malaise à travers ce qu’elle a pu percevoir. Une des attaques de Hawk manque de l’atteindre.
    « Je… Tu ne peux pas le faire ? »

___Nathaniel ne le sait pas, bien sûr. Il ne sait rien de toi, tu comme tu ne sais rien de lui. Et tu ne veux pas qu’il sache. Alors tu mets ton masque, caches tes mains tremblantes, assures ta voix.
    « Je n’ai pas de pokémon pour m’aider maintenant, tu vois bien qu’on est un peu chargé en ce moment… Les Scalpions repartiront bientôt, mais d’ici là, je vais devoir me reposer sur toi. »

___Tu te mords l’intérieur des joues, tendue des pieds à la tête.
___Nathaniel fronce les sourcils.
    « Ça te pose un problème ? Tu as encore un Monorpale, non ? Ce serait un très bon entrainement. »

___Un instant, ton masque tombe, ton regard luit d’un éclat de panique. Nathaniel a vu tous tes pokémons, dès tes premiers jours au Havre, car malgré ta méfiance, tu ne pouvais te résoudre à les garder enfermés dans leur pokéball. Evidemment, il a vu Zar’Roc. En ce moment même, il sait aussi bien que toi qu’il est dans les parages, à ne rien faire ; comme souvent. Comme trop souvent.
___Oui, tu as fait un concours avec elle, mais tu n’as eu qu’à lui dire quoi faire. A aucun moment tu n’as eu à être réellement auprès d’elle, avec elle. Votre seule proximité avait été ce moment où devait conclure la prestation d’une fausse exécution. C’était tout. Tu n’aurais pas pu supporter plus.
___Tu ne peux pas supporter plus.
    « Une Monorpale, oui, mais je ne pense pas… Il vaudrait mieux faire ça autrement. Où est Zorua ? »

___L’expression dubitative de l’éleveur s’accentue, et tu dois concentrer toute ta volonté pour ne pas laisser le moindre geste te trahir. Tu respires difficilement.
    « Tu as un souci avec ton pokémon ? »

___Tu serres les poings. Cela ne le regarde pas, il n’a pas à te le demande ; mais comment pourrait-il faire autrement ? Vous êtes sensés travailler ensemble. Il est légitime pour lui de se demander ce qu’il se passe. Il ne s’est pas associé avec toi pour que tu sois incapable de faire ce pourquoi tu t’es engagée.
___Seulement, tes histoires t’appartiennent, et ce secret plus que tout autre.
    « Non. Aucun.
    -Alors je te laisse faire. Je vais m’occuper de Kara. »

___Tu hoches vaguement la tête, comme plongée dans une étrange brume qui se resserre autour de toi telle une chape de plomb. Que vas-tu faire maintenant ? Tu ne peux pas fuir, tu ne peux pas non plus le faire. Tu en es incapable. Incapable.
___A tes oreilles résonne l’écho d’une épée chutant au sol. Ce sol qu’elle teint du sang de ta victime. Ce tintement sonne tel un glas, alors que tu entends encore le bruit du corps qui tombe, à son tour. Aucun de ces sons n’est réel, pas davantage que le froid qui t’envahit. Pourtant, rien ne semble plus tangible.
___Nathaniel s’éloigne. Tel un automate, tu le suis. Tu sais où est Zar’Roc, tu sais ce qu’elle fait. Comme toujours. Tu sais toujours ce qu’elle est en train de faire. Tu ne t’occupes juste pas d’elle pour autant. Tu n’arrives pas. Tout comme tu n’arrives plus à voir la moindre épée, tu n’arrives plus à voir ta Monorpale. Alors oui, tu as songé à la confier à Cassandre, à plusieurs reprises ; mais tu n’as jamais réussi à t’y résoudre. Cela te rendait bien trop indigne à tes propres yeux. Tu t’y refusais. Tu te persuadais que, un jour, tu réussirais à renouer avec ce pokémon.
___Apparemment, c’est au-delà de tes forces.

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9530

Lun 8 Mai - 15:39

Trois Aflamanoir niveau 45 apparaissent !





Poussifeu utilise Rugissement !
L'attaque des Aflamanoir diminue !


Otaquin utilise Surf et fait le ménage !
(- 51 Pvs) C'est super efficace !
(- 51 Pvs) C'est super efficace !
(- 51 Pvs) C'est super efficace !
Pvs des Aflamanoir : 99/150


Carchacrok vient vraiment faire le ménage avec Surf !
(- 445 Pvs) C'est super efficace !
(- 445 Pvs) C'est super efficace !
(- 445 Pvs) C'est super efficace !
Pvs des Aflamanoir : 0/150
Ils sont K.O ! Poussifeu monte au niveau 36 1/3, Otaquin monte au niveau 21 0/2, Carchacrok gagne de l'expérience 3/4 !




Que voulez-vous faire, éleveuse Mélodie ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Mer 10 Mai - 13:45
___Tu sens le regard d’Absol peser sur toi tandis que tu continues à marcher droit devant toi, vers là où se trouve Zar’roc, comme l’on marche jusqu’à l’échafaud. Des images déliées se percutent dans tes pensées ; l’homme, ta lame qui appuie sur sa gorge, son rire, ta lame qui insiste, sa tentative soudaine de défense, ta lame qui est guidée par ton instinct, l’expression figée et surprise qui traverse son visage, ta lame dans son abdomen, son corps qui s’écroule. Ta lame, dans ta main. Ta lame, qui lui a ôté la vie.
___Comment pourrais-tu prendre à nouveau une arme dans les mains ?
___Tu ne veux plus jamais avoir à le faire. Tu ne veux plus t’approcher d’armes, ou même ce qui s’y apparente. Tu ne veux plus. Plus jamais.
___Pourtant, tu es en train de marcher droit vers cela.
___C’est injuste pour Zar’roc, et tu le sais. C’est simplement plus fort que toi, malgré tous tes efforts. La terreur t’emplie, ronge ton ventre. Tu tentes de respirer à travers la boule qui obstrue ta gorge. Tu peux bien faire équipe avec Zar’Roc, non ? Faire équipe malgré tout. Tu l’as fait une fois, tu dois pouvoir le refaire, non ?
___Elle était là, seule, près du lac. Sa lame, plus fine que la moyenne de son espèce, Tu ne sens plus le regard d’Absol te brûler la nuque, elle est maintenant trop loin pour t’observer. Tu t’approches de la solitaire Zar’Roc. Un frisson dégringole le long de ta nuque.
    « Zar’Roc ? »

___Le pokémon se tourne vers toi dans un sursaut, sans doute surprise de t’entendre. Tu lui parles tellement rarement. Toi qui est si proche de tous tes pokémons, et même de tous les pokémons en général, comment peux-tu être aussi injuste ? Cela en est presque cruel.
___Le pire, c’est que tu en as plus ou moins conscience.
    « J’.. J’ai besoin d’un coup de main pour l’entrainement… de deux pokémons de la pension. Tu… peux venir... ? M’aider ? »

___Ta voix est étonnamment tremblante, peu assurée. Ce n’est pas réellement surprenant au vu des circonstances, mais tu es si loin de l’habituelle Mélodie. Tu n’es pas celle si difficile à déstabiliser, cette personne si assurée que tu montres. Mais n’est-ce pas là le masque qui tombe ?
___Zar’Roc tend son étoffe vers toi ; un tremblement vient secouer tes mains. Non pas que tu aies peur de son geste, non. Elle avait toujours eu du mal à te comprendre à travers des mots. Tu ne sais pas exactement comment, mais liée à toi, elle arrive à comprendre ce que tu souhaites, ou, du moins, tes intentions. Cela ne va pas sans un drainage de ton énergie, mais suffisamment court pour que tu n’en sois pas réellement affaiblie. Tu lui fais confiance. Evidemment, ce que tu n’imagines pas, c’est que le pokémon pourrait très bien en avoir assez ; elle pourrait décider d’en finir avec tout cela, rancunière de ce que tu lui infliges. Personne ne pourrait te protéger ici. Vous êtes seules, loin de quiconque pour s’interposer, pour l’empêcher d’agir. Il t’avait fallu longtemps pour qu’une complicité naisse entre vous, pour qu’elle ne tente pas de prendre ta vie. Tu avais peut-être ruiné tout ce travail, en la délaissant ainsi, qui sait ; en tout cas, la méfiance est loin, très loin de toi. Seule la panique et la culpabilité t’emplissent.
___Tu tends une main hésitante vers Zar’Roc.
___Son étoffe s’enroule immédiatement autour de ton bras. Dans l’instant qui suit, tu sens les effets de son absorption ; tu serres les dents, mais t’interdis de détourner les yeux. Nul doute qu’elle va sentir la panique qu’elle t’inspire, ainsi que toutes tes émotions négatives. La dernière fois, tu as pu compter sur Absol pour lui dire de quoi il retournait pour le concours, et tu avais réussi à éviter ce contact avec elle. Aujourd’hui, tu ne peux que faire face aux conséquences. Instinctivement, tu essaies de te concentrer sur le besoin que tu as de t’entrainer avec elle, mais même ce point sonne faux. Tu ne veux pas t’entrainer avec elle, tu n’as simplement pas le choix. Dans un contact aussi intime, elle ne pourra être trompée. Alors tu tentes d’écarter la panique pour ne penser qu’à l’amour que tu as pour ce pokémon. Aussi difficile que cela soit. Impossible. Evidemment. Tu te voiles la face.
___Le contact commence à s’éterniser, et tu sens peu à peu le monde tourner autour de toi. Cela fait bien longtemps que tu n’as pas été en contact avec Zar’Roc, alors peut-être as-tu simplement perdu l’habitude. Tu jurerais pourtant que le pokémon fait durer son lien.
___Pourrait-elle te tuer ?
___A l’instant où ce doute insidieux s’empare de toi, l’étoffe te relâche, et la sensation de malaise s’efface. Tu te sens faible, mais tu es toujours vivante. L’œil unique de Monorpale est plongé dans le tiens. Tu ne parviens pas à la déchiffrer. Tu ne sais pas ce qu’elle pense, ce qu’elle ressent sur tout ce qu’elle vient de percevoir. Est-elle en colère ? Déçue ? Triste ? Ton cœur semble s’affaisser dans ta poitrine. Elle a le droit d’être tout cela à la fois.
___Tu attends un geste de sa part. Tu ne la forcerais pas à te suivre. Au fond de toi, tu espères presque qu’elle te rejette. Cela serait peut-être mieux. Ce serait peut-être le signe qu’il faudrait tirer une croix sur tout cela, qu’il vaudrait mieux la laisser à Cassandre, qui s’en occuperait bien mieux que toi. Une partie de toi aimerait être déchargée de ce fardeau.
___Zar’Roc s’avance vers toi, fait onduler son étoffe.
___Elle est prête à te suivre.
___Une lourde pierre tombe dans ta poitrine.

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10254

Jeu 11 Mai - 14:18

Le seul Sepiatop de la plage vient montrer le bout de son nez ! (enfin son bec, j'suis pas sur que cela ait un nez)
Il est Lvl 15 !




Otaquin lance Surf !
(-46 Pvs)
Pvs de Sepiatop = 4/50


Sepiatop lance Charge !
(-9 Pvs)
Pvs de Otaquin = 41/50


Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Jeu 11 Mai - 23:34
___Zar’Roc est prête à te suivre, oui.
___Mais toi, es-tu prête pour cela ?
___La réponse est évidente. Tu as même du mal à croire que le pokémon accepte ce qu’elle vient de voir. Un instant, alors que tu détournes les yeux d’elle, alors que tu ne vois plus en elle une épée mais simplement un être, ayant sa place dans ton cœur, tu ressens une gratitude infinie à l’idée qu’elle ne te tienne pas rigueur de toutes les horribles choses qu’elle a dû voir en toi. Toutes ces pensées négatives que tu ne peux t’empêcher d’associer à elle lorsque tu la vois. Puis ton regard revient sur la Monorpale, et tu sens à nouveau la terreur serrer ton cœur, chassant ce souffle d’amour.
___Comment pourrais-tu un jour dépasser cela ?
___Vous aviez réussi à vous synchroniser, elle et toi, pourtant. C’était plutôt bon, même très bon. Tu avais pratiqué l’escrime depuis ton plus jeune âge, là où d’autres petite fille se passionnent pour les poupées. Lorsqu’il t’avait fallu te résigner à l’idée de trouver un partenaire pour te défendre contre des pokémons agressifs, que ce soit à cause des ordres de leurs dresseurs ou à cause de la peur d’être piégé ou braconné, ton choix n’a pas été long. Le chemin avait été long, mais tes talents de bretteuse et ton amour des pokémons avaie,t fait le travail, avec l’envie de progresser de Zar’Roc et sa combativité. Un respect commun s’était d’abord établi, alors qu’elle avait cessé de furtivement tenter de te voler ton énergie. Puis vous vous étiez attachées l’une à l’autre. Tu étais loin d’être une experte du maniement de Monorpale, mais vous vous étiez au moins amadouées, suffisamment pour former une bonne équipe.
___Après quoi tu as tué cet homme, et le cauchemar a commencé.
___Vous vous éloignez du lac, retournez vers la pension. Tu es perdue dans tes pensées, Zar’Roc reste silencieuse. L’époque où tu te lançais dans tes traques avec elle dans ton dos, prête à dégainer et à agir tel un duo, aussi incertain qu’il fût, est désormais bien loin.
___Lorsque vous êtes assez proche pour qu’elle t’entende, Absol tourne la tête vers toi. Hawk et elle semblent en pause. Tu lui adresses un vague sourire, avant de détourner le regard ; de toute façon, elle sait très bien que ce n’est qu’un masque, qu’au fond de toi, tu es loin de sourire. Elle le sait, peu importe ta comédie. Nathaniel, non loin, s’occupe de Kara, l’Osselait, tandis que Zorua s’occupe de veiller sur un peu tous les pensionnaires à la fois, comme il le fait si bien. Tu retiens un soupir, interpelles les deux Scalpions qui, intrigués, se tournent vers toi.
    « C’est l’heure de l’entrainement ! »

___Ils te rejoignent avec enthousiasme. Ces pokémons adorent s’entrainer, ils en redemandent parfois même plus que vous ne pouvez leur offrir ; ce sont eux qui ont épuisé Luxray, ce matin même. Tu ne pensais pourtant pas un jour voir ton Luxray tant éreinté.
___Tu laisses Zar’Roc se mettre devant toi ; tous attendent tes ordres. Tu sens des tremblements te parcourir ; tu tentes de ne pas y prêter attention. Les consignes fusent ; il faut que tu entraines les deux frères le plus efficacement possible. Tu sais de quel genre d’entrainement ils ont besoin. Tu sais comment être efficace.
___Alors pourquoi es-tu incapable de le faire ?
___Très vite, tes ordres se mélangent, les actions ne se coordonnent plus ; Zar’Roc, dont la compréhension orale est limitée, reste pantois, interdit. Les Scalpions tentent d’agir correctement, mais ne tardent pas à s’arrêter à leur tour, perdus. Le début de l’entrainement se fige ainsi au bout d’à peine quelques minutes ; jamais un entrainement ne s’était avorté si vite au Havre. Même avec les pokémons les plus récalcitrants ou ayant le plus de mal à comprendre.
___Tu tentes de reprendre ton sang-froid, ou plutôt, de trouver un peu d’assurance. Rien. Tout en toi semble avoir fui au galop, pour ne plus laisser que la panique et l’incertitude.
    « Ça va ? »

___Tu sursautes. Perdue dans ton désarroi, tu n’as pas entendu Nathaniel s’approcher. Il te regarde, cette même expression perplexe affichée sur son visage qu’il a eu lorsque tu as tenté d’éviter cet entrainement. En cet instant précis, une vague de rancœur et de haine envers lui te font chanceler. Tu aimerais crier, hurler que non, bien sûr que non ça ne va pas. Que tu as tué quelqu’un et que jamais tu ne t’en remettrais. Que la phobie que cela a enclenché te rends folle. Que tu le détestes de t’avoir forcé à faire équipe avec ta Monorpale alors que tu n’y arrives plus. Que rien ne va, pas même dans tes rêves.
___Tu hoches la tête.
    « Oui. »

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10254

Ven 12 Mai - 8:13
>



Balbuto lance éclat magique
(-79 PV) (super efficace !)
PV Sepiatop = 0/50

Il est KO !
Otaquin et Balbuto gagnent 1 pt d'xp !



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Ven 12 Mai - 23:38
___Nathaniel affiche une moue sceptique quant à ta réponse, mais tu n’y prêtes pas attention. Ou plutôt, tu tentes de ne pas le faire. A vrai dire, c’est peine perdue.
___Avec son regard pesant sur sa nuque, ton incapacité à retrouver tes moyens ne fait que s’aggraver.
___Tu tentes de coller tes bras le long de ton corps. Si tu les mets devant toi, les Scalpions et Zar’Roc verront tes tremblements ; si tu les mets derrière toi, ce sera Nathaniel qui le remarquera.
    « Tu n’es pas sensée t’occuper de Kara ? »

___Heureusement, l’agacement dans ta voix couvre la panique latente qui te ronge. Tu attends une réaction pendant un moment, un long moment. Tu as envie de te retourner, mais tu te le refuses. Tu ne veux pas lui faire face.
___Alors, finalement, au bout d’un moment, tu tentes de reprendre l’entrainement. Les résultats ne sont guère mieux. Si tu réussis à coordonner tes pensées avec tes ordres, tu restes incapable de t’en sortir avec ta Monorpale. Elle ne comprend pas ce que tu lui demande, elle agit pas comme il le faudrait ; à nouveau, le combat est avorté sans même avoir réellement commencé.
___Soudain, la voix de Nathaniel résonne à nouveau dans ton dos. Tu sursautes ; tu ne pensais pas qu’il était encore là.
    « Tu n’as jamais songé à combattre avec ta Monorpale ? »

___Tu n’as pas envie de lui répondre. Tu ne veux pas qu’il se mêle de ce qui ne le regarde pas. Puis cette phrase, qui a l’effet d’un électrochoc.
    « Cela m’étonne de toi. »

___D’un mouvement brusque, tu te retournes pour planter ton regard vairon dans le sien. La frustration l’emporte suffisamment pour que tu enterres ton malaise au fond de toi, le temps d’affronter l’éleveur.
    « Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
    -Simplement que je te pensais plus proche de tes pokémons que cela. »

___Cette remarque te laisse pantoise. Tu ne t’attendais pas à cela. Nathaniel n’a jamais fait le moindre commentaire sur quoi que ce soit qui te concerne ; vos échanges ne concernent que la pension, les pensionnaires, et les politesses de première nécessité. Vous ne discutez pas. Vous ne vous connaissez pas.
___Alors pourquoi une flèche semble te traverser tant il voit juste par cette seule phrase ?
___Ce n’est qu’une simple phrase, une simple affirmation qu’il a donné d’un air dégagé. Pourtant, cette simple affirmation te transperce. Elle reflète une partie bien trop importante de toi pour que tu le nies.
    « Enfin, qu’importe. Ce qui est sûr, c’est que vous n’irez pas loin ainsi. Essaie donc de faire équipe avec elle, tu sais, physiquement. Vous faites de l’escrime dans ta famille non ? C’est différent avec les Monorpale, en pratique, mais les bases sont les mêmes. »

___A nouveau, tu restes silencieuse. Tu ne t’arrêtes même pas sur le fait qu’il semble en savoir beaucoup sur ta famille, sans doute à cause de Cassandre. Tu le fixes, et tu restes sans voix. Incapable de faire plus. Tu aimerais, oh oui tu aimerais lui répondre, trouver quelque chose à dire, savoir quoi faire.
___Mais tu ne le sais pas.
___Inconscient de ton trouble il hausse un sourcil.
    « Eh bien ? Comme tu le ferais avec une épée, prends-la par la garde. Fais attention par contre, si elle essaie d’enrouler son ét…
    -Non. »

___Un son a finalement franchi tes lèvres. Malheureusement, ce n’est sûrement pas celui qui te sauvera la mise, loin de là ; mais c’est le seul qui a bien voulu le faire. A l’instant où il a évoqué le fait que tu prennes Zar’Roc dans ta main, l’image est apparue clairement dans ton esprit. La lame, dans ta main. Souillée du sang de celui que tu as tué.
___Tu trembles de tous tes membres, cela devient difficile de le masquer. Tu fais ce que tu peux pourtant, tu y mets toutes tes forces et toute ta volonté. Seulement, si votre confrontation s’allonge encore, il finira par le remarquer.
___Le rejet est tellement implacable et brutal que Nathaniel ne répond pas immédiatement, interloqué. Puis, après un temps d’hésitation :
    « Non ? »

___Tu secoues la tête. Prise au piège. Tu es prise au piège, tout simplement. Tu ne peux plus avancer, plus reculer. Il t’a piégée.
    « Ça ne risque rien tu sais. Si tu veux, je reste là. Comme ça, si ta Monorpale a l’air de vouloir agir contre toi, je l’en empêcherais. Allez, il faut se mettre au travail. »

___Il est toujours aussi perplexe tandis qu’il débit ces phrases les unes après les autres. Lui-même ne semble pas vraiment attentif à ce qu’il dit. Il est bien plus médusé par ce qui est en train de t’arriver. Il ne comprend pas. Or, étant donné que cela vous handicape dans votre travail, il tient à comprendre pour régler cela afin que vous puissiez faire ce que vous devez faire.
___Tu ne peux plus tourner autour de la vérité.
    « Laisse-moi tranquille Nathaniel, je ne veux juste pas m’entrainer comme ça avec Zar’Roc. »

___Tu espères que ton agressivité et la fermeture obstinée que laisse deviner le ton de ta voix vont dissuader Nathaniel.
___A ton plus grand soulagement, il se détourne de toi et repart de là d’où il venait.

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10254

Dim 14 Mai - 17:26

Lvl 45 !




Poussifeu lance rugissement
(l'attaque des adversaires diminue)


Otaquin lance surf
(-31 PV)
(-31 PV)
(-31 PV)
(-51 PV) c'est super efficace!
PV Ouvrifier 1 = 99/130
PV Ouvrifier 2 = 104/135
PV Ouvrifier 3 = 102/133
PV Aflamanoir = 94/145


Balbuto lance éclat magique
(-30 PV)
(-30 PV)
(-30 PV)
(-50 PV)
PV Ouvrifier 1 = 69/130
PV Ouvrifier 2 = 74/135
PV Ouvrifier 3 = 72/133
PV Aflamanoir = 64/145


Carchacrok lance surf
(-269 PV)
(-269 PV)
(-269 PV)
(-450 PV) c'est super efficace!
PV Ouvrifier 1 = 0/130
PV Ouvrifier 2 = 0/135
PV Ouvrifier 3 = 0/133
PV Aflamanoir = 0/145

Ils sont tous KO !
Tous les pokemons gagnent 4 pts d'xp chacun !



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Mer 17 Mai - 14:24
___Ton répit n’est que de courte durée.
___Tu tentes de reprendre le contrôle de tes esprits, chassant de ta tête les démons qui t’assaillent, les yeux obstinément posés sur les frères Scalpions. La conversation avec Nathaniel t’a retournée l’estomac, encore plus que tes pensées ne l’avaient déjà fait, et tu sens le monde tourner autour de toi. Si Cassandre savait à quoi l’offre d’embauche vers laquelle il t’a menée, l’aurait-il tout de même faire ? Peut-être, car il aurait été persuadé que malgré tout, cela resterait une bonne chose pour toi. Bien qu’à ce moment précis, tu en doutes fort. Vainement, tu essaies de te concentrer. Il ne te faut que quelques instants, pour te reprendre ; ensuite, tu feras ce que tu as à faire, envers et contre tout ce qui te paralyse, et tu t’en sortiras. Tu n’as pas le choix.
___Sauf que tu as tout juste le temps de respirer profondément pour tenter de trouver une once de calme en toi. Soudain, quelque chose te frôle le bras ; tu te retournes.
___Nathaniel te fait face, une épée émoussée dans les mains.
___Tu n’as pas le temps de réagir ; à peine réalises-tu la scène qu’il te lance son arme sans cérémonie, la garde en avant.
___D’un bond, tu t’en écartes.
___L’éleveur ne semble pas y prêter attention, rejoignant Zar’Roc en quelques pas. Toi, tu restes interdite. Que fait-il ? Quelle ridicule idée lui est-il passé par la tête ? Tu n’as qu’un souhait, c’est partir d’ici, le plus vite possible. Seulement, tu e es incapable. Tes jambes sont comme enracinées, lourdes, paralysées. Tu restes là, prostrée, les mains repliées contre ta poitrine, tes yeux figés sur le sol, à la médiane entre Nathaniel qui tend une main vers ta Monorpale et l’épée à terre qu’il t’a jetée. Qu’es-tu sensée faire ?
___La réponse à ta question muette ne tarde pas.
___Et elle te glace.
    « Je vais te montrer, tu pourras ensuite essayer, et au final, tu ne pourras plus t’en passer. Prends cette épée. »

___Tu ne réponds pas, ne réagit pas. Tu ne peux que constater la main de Nathaniel qui finit par se poser sur le pommeau de Zar’Roc, qui se laisse faire. Tu ne peux pas bouger. Tu ne peux pas parler.
___Tu ne peux pas respirer.
___Les négociations sont exclues. Tu sais l’éleveur obstiné ; lorsqu’il a une idée en tête, il est impossible de lui enlever. Il est encore plus têtu que toi. T’écarter et partir n’est pas une option non plus ; il te suivait, même si cela devait durer des heures. Quant à lui expliquer… Ce n’est même pas une éventualité.
___Tu es bloquée, coincée, acculée.
___Prise au piège.
    « Mélodie ? »

___Tu refuses de lever les yeux vers Nathaniel. Tu es incapable de les poser sur l’épée à tes pieds. Les glisser vers Zar’Roc te donnerait envie de partir, loin. Epée, lame ; agression, maladresse. Sang, blessure. Mort. Du sang, partout. Du sang sur sa poitrine, du sang sur tes mains, du sang sur ta lame. Cette vie que tu as prise, cette vie qui s’efface.
___Avant que tu ne réalises ce qui t’arrive, tu te retrouves au sol, le souffle fuyant. Ton corps tremble tant que tu tiens difficilement sur tes genoux. Seules tes mains appuyées contre l’herbe que tu écrases t’empêche de terminer couchée à même le sol. Prostrée, tu veux respirer, mais ton corps le refuse. Plusieurs fois, tu ouvres la bouche, ton corps tout entier se crispe sous tes efforts pour laisser l’air enter dans tes poumons, ou en ressortir. Plus rien n’existe autour de toi. Tu entends Nathaniel se précipiter vers toi, tu vois son ombre à travers tes paupières crispées et les larmes qui brouillent ta vision. Pourtant, le monde semble n’exister qu’à travers ton incapacité à respirer.
___Est-ce que tu vas mourir comme ça ?
___Tu as l’impression de mourir oui. N’est-ce pas là un juste retour des choses ? Tu as pris la vie de quelqu’un après tout. Pourquoi es-tu encore là ? Pourquoi ?
    « Mélodie, Mélodie calme-toi. Respire. Inspire, allez. »

___Tu aimerais rire, crier, hurler ; lui dire qu’il est ridicule, qu’il est à l’origine de tout cela, qu’il est stupide car si tu pouvais tu le ferais. Tu aimerais lui dire de se mêler de ce qui le regarde, de partir, de retirer cette main qu’il vient de poser sur ton épaule.
___Tu restes muette, jusqu’à ce qu’un râle perce ta gorge tandis qu’un peu d’air y pénètre.
___Le monde tourne autour de toi. Tout semble s’accélérer, ou ralentir ; en tout cas, plus rien n’a de sens. Plus aucun sens. Pourquoi ? Tu parviens finalement à laisser passer de l’air dans tes poumons, mais c’est une respiration précipitée, anarchique qui remplace ton souffle coupé. Tu n’arrives pas à la calmer, subissant cette sensation qui ne semble pas avoir de fin. Tu inspires, incapable d’expirer. Tu vas mourir, c’est certain.
___Cette sensation ne t’es pas inconnue, pourtant. Plusieurs fois déjà tu l’as vécu. Pas toujours aussi intensément, mais tu en es familière. Depuis la perte de tes pokémons, et surtout, depuis ce soir tragique. Seulement, de tout ton voyage, jamais tu n’as été en présence de quelqu’un d’autre lorsque cela t’arrivait.
    « Mélodie, tout va bien. »

___Non, tout ne va pas bien, rien ne va, rien rien rien. Tu as tué quelqu’un. Tout ce qui s’en suit. Tu as pris une vie.
___Tu sens le sang manquer dans tes bras et tes jambes alors que ton souffle refuse toujours de retrouve la moindre régularité. Tu sens aussi les larmes qui s’échappent de tes yeux, tu les remarques sans réellement en comprendre le sens ; tout te semble si loin.
___Puis soudain, une voix. Déformée par le téléphone portable duquel elle sort, lointaine, mais il y a cette voix.
    « Mélodie ? »

___Cassandre.

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9530

Jeu 18 Mai - 10:46

Trois Ouvrifier lvl 46 apparaissent.



Otaquin lance surf
(- 31 PV) (- 31 PV) (- 31 PV)
PV des Ouvrifier = 104/135


Balbuto lance éclat magique
(- 30 PV) (- 30 PV) (- 30 PV)
PV des Ouvrifier = 74/135


Carchacrok lance surf
(- 250 PV) (- 250 PV) (- 250 PV)
Les Ouvrifier sont K.O. Vos pokémons gagnent 4 points d'expérience.


Que voulez-vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Mer 24 Mai - 1:22
___Tu essaies de dire quelque chose ; ce n’est qu’un gémissement qui franchi tes lèvres.
    « Je suis là Mélodie, ça va aller. »

___Il y a toujours cette main de Nathaniel contre toi, mais tu n’as pas assez de force pour y faire attention. Tu te noies dans ton propre air. Autour de toi, tout est flou, bancal, distant.
___Sauf cette voix.
    « Suis mon souffle princesse. Tu peux le faire, je le sais. »

___A travers le téléphone, tu l’entends respirer exagérément fort et longuement. Cela aurait pu être risible, qu’il respire ainsi comme un Frison, tu aurais pu rire si tu pouvais inspirer et expirer suffisamment. Seulement, c’est loin d’être le cas. Alors faute de rire, tu tentes de t’accrocher à ce que tu entends, aux quelques mots qu’il te lance de temps à autre, à sa sérénité et son calme, à sa voix grave et familière. Peu à peu, tu réussis à suivre ce rythme qu’il t’impose ; tu finis par réaliser que Nathaniel aussi fait de son mieux pour t’aider de la même façon, respirant profondément. Lorsqu’un nouveau sursaut te traverse et que tu sens ton souffle se désordonner à nouveau, sa main vient s’appuyer contre ton ventre, juste sous ton diaphragme pour l’accompagner. Tu n’as pas la force de le repousser, peut-être même n’en as-tu pas envie. Tu continues simplement à te concentrer sur une régularité qui revient peu à peu.
___Plusieurs fois, tu es obligée de t’y reprendre car des soubresauts te secouent et accélèrent à nouveau ton cœur, mais peu à peu, tu retrouves le contrôle. Tu constates alors que tes membres sont complètement figés, que ce soient tes bras ou tes jambes, sans la moindre force tandis que la circulation de ton sang affectée par ta crise crée des picotements presque violents sous ton épiderme. Tu réussis enfin à retenir un des gémissements qui te traversent, le force à mourir dans ta gorge. Le monde tourne toujours autour de toi, mais tu as retrouvé son sens.
___Et surtout, tu es vivante, après avoir passé si longtemps à étouffer.
___Après un long moment silencieux, la voix de ton cousin traverse à nouveau le téléphone, que tu repères près de toi, posé au sol.
    « Comment tu te sens ? »

___Un rire sans joie traverse ta gorge fatiguée.
    « Fatiguée. Merci Cassandre…
    -Tu devrais surtout remercier Nathaniel. C’est lui qui m’a appelé après tout, sans lui je n’aurais pas pu être là pour toi. »

___Tu relèves les yeux vers l’éleveur, qui a toujours une main contre ton épaule, l’autre, celle qui assistait les mouvements de ton ventre posée sur ses genoux. Un temps, tu restes silencieuse. Plusieurs secondes qui semblent s’étirer, alors que vos regards sont l’un dans l’autre.
___Jusqu’à ce qu’enfin le mot franchisse tes lèvres, sincère.
    « Merci. »

___Pour seul réponse, Nathaniel hoche la tête, avant de retirer finalement sa main. Un instant, tu as une sensation de vide, mais tant éphémère que tu as la sensation d’avoir rêvé. Relevant un genou, il désigne son téléphone par terre.
    « Vous devriez discuter un peu. Je t’attends à l’intérieur.»

___Tu hoches la tête, encore trop secouée pour discuter, ou même relever sa demande de le rejoindre. Alors qu’il s’éloigne vers la pension, tu prends le portable d’une main fatiguée, désactive le haut-parleur et porte l’appareil à ton oreille.
    « Tu vas mieux ? »

___Tu hausses les épaules, avant de te souvenir qu’il ne peut pas te voir.
    « Oui oui. »

___Silence. Cassandre doit sans doute être en train de réfléchir à ce qu’il a à te dire ou te demander. Tes doutes ne tardent pas à se confirmer.
    « Que t’est-il arrivé pour que tu en fasses une crise d’angoisse ? »

___Tu serres les dents. Ce n’est pas le moment d’y repenser. Tu n’as même pas réellement compris ce qu’il y a eu, ou plutôt, tu ne veux pas chercher à y songer à nouveau.
    « Je préfère ne pas en parler. »

___C’est honnête, peut-être même un peu brutal, mais tu ne peux pas faire autrement. Tu ne peux pas lui expliquer.
    « Je comprends. D’accord. Mais Mélodie… S’il y a de nouveau quoi que ce soit, appelle-moi d’accord ?
    -D’accord. »

___Vous parlez encore quelques minutes, de choses et d’autres, de sujet de moins en moins sérieux. Tu te détends peu à peu, reprends contenance. Tes jambes cessent de te démanger, puis tes bras suivent. Lorsqu’enfin tu raccroches, tu as retrouvé tes moyens. Les sillons causés par tes dernières larmes sont déjà de l’histoire ancienne.
___Tu relèves la tête, poses les yeux sur la pension, où tu sais que Nathaniel t’attend.
___Tout n’est pas encore de l’histoire ancienne.

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10254

Mer 24 Mai - 14:07

AFLAMANOIR (lvl 45) et OUVRIFIER (lvl 45) s'apprêtaient à livrer un combat de titan, pour savoir qui était le plus fort. Vous vous retrouvez au milieu de tous cela...




Poussifeu fait Rugissement sur tous
L'attaque des pokémon adverse diminue !


Carchacrok lance Surf sur tous
(-481 PV) C'est super efficace !
(-240 PV)
PV Aflamatoir=0/110
Pv de Ouvrifier= 0/140

Aflamanoir et Ouvrifier sont K.O

Poussifeu gagne 1605 xp et monte au niveau 38 (1/3) !
Carchacrok gagne 1606 xp et monte au niveau 56 (0/4) !

Voulez-vous continuer à prouver que vous êtes la plus forte ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Jeu 22 Juin - 21:55
___Tu avances vers la pension d’un pas lourd, tel un condamné à mort vers la corde. Tu ne sais pas vraiment à quoi t’attendre. Nathaniel va-t-il essayer de comprendre ? D’obtenir la vérité ? Va-t-il te réprimander ? Ne rien dire ? Te regarder avec pitié ou compassion ? Ou curiosité ? Tu n’as aucune envie de le découvrir.
___A mi-chemin, tu sens soudain une fourrure se glisser sous ta main. Tu baisses tes yeux vides, mais tu sais déjà qui se tient à tes côtés. Absol vient de te rejoindre, Hawk non loin. Lorsque tout tournait autour de toi, tu l’avais senti à tes côtés, et tu la savais proche lorsque l’air refusait de visiter tes poumons. Elle a sûrement dû partir rejoindre Hawk pour le chercher lorsque tu avais Cassandre au téléphone, non sans que tu l’aie sentie contre toi quelques secondes à ce moment. Et maintenant, elle est à nouveau avec toi. Comme toujours.
___Tu la caresses lentement, d’un geste doux. Encore tremblant. Hawk, non loin, accélère le pas, comme conscient de l’intimité qui vous lie. Tu observes d’un regard absent le Galifeu avancer jusqu’à la pension, y rejoindre les deux frères Scalpion. Tu ne sais pas où est Nathaniel. Ni Zar’Roc.
___Il est évident que tu n’es pas pressée de le savoir.
___Dans le fond de ta conscience, les images sanglantes dansent encore un ballet dérangeant. Tu te demandes comment tu arrives à tenir debout malgré cela. Puis tu réalises que peut-être tu es trop vide pour ressentir quoi que ce soit, y compris une nouvelle vague de panique. Trop vide pour ressentir autre chose que ce néant absolu. Combien de temps cette sensation va-t-elle durer ? Tu as l’impression tenace qu’elle a toujours été là, enfuie au fond de toi. Que cela fait des années que tu as ce vide, qui ne cesse de se remplir de peine. De s’emplir, encore, jusqu’à ce qu’un jour, comme aujourd’hui, tout ne s’échappe en une vague de douleur et de tristesse.
___Le monde semble flou autour de toi au moment où tu franchis le seuil de la pension. De cet endroit que tu commences à considérer comme un petit chez toi. Que tu commençais à voir comme tel, plutôt, non ? En cet instant, tout te semble froid. Lointain. La voix de Cassandre avait eu l’effet désiré, tu pensais que tout irait bien. Tu réalises maintenant que ta crise t’a bien plus affecté que tu ne le pensais au départ. Tu as retrouvé le contrôle de ton corps, oui. Rien de plus. Tes pensées n’ont aucun éclat.
    « Comment tu te sens ? »

___Nathaniel est là, assis dans le divan de l’entrée. Tu remarques immédiatement Zar’Roc, flottant non loin. Bien que tu n’oses pas le regarder directement, le seul fait de le voir dans ton champ de vision te serre violemment le cœur. Tu as la sensation qu’il est comme figé, paralysé dans ta poitrine. Et en même temps, il semble se réduire encore un peu plus en morceau. Douloureusement incapable de remplir sa fonction. Tu ne comprends pas. Comment un cœur qui a cessé de battre peut-il encore se briser ? Vas-tu voir la fin de ces douleurs un jour ? Tout a commencé avec la perte de tes pokémons. Il y a des années. Quand cela cessera-t-il enfin ? Tu pensais pourtant voir une lueur d’espoir avec le Havre.
___Si tu avais plus de force, tu aurais sans doute ri jaune. Esquisser un sourire désabusé.
___Tu hausses les épaules.
    « Tu peux t’occuper d’entrainer les frères Scalpions aujourd’hui ? »

___Tu penses le voir se crisper presque imperceptiblement, mais tu ne fais pas de commentaire. Peu t’importe ce qu’il pense. Il n’a absolument pas son mot à dire.
___C’était sans compter sur le caractère de Nathaniel.
    « Tu comptes agir contre ce qui vient de se passer ? Ou bien tu comptes simplement faire comme si de rien n’était ? »

___Alors que tu te tournais pour quitter la pièce, tu fronces les sourcils, de profil.
    « Tu vas juste attendre que ça t’arrive à nouveau, que ce soit aussi violent voir pire, encore et encore ?
    -Cela ne te concerne pas. »

___Il ne faut pas un seul instant pour qu’il te contredise.
    « Si, surtout lorsque ça se passe alors que tu es ici. Alors tu comptes réellement ne rien faire ? »

___Tu n’arrives même pas à te demander d’où lui venait une telle certitude quant au comportement que tu comptais prendre face aux événements. Une sourde colère emplie peu à peu ton vide, agressivité puisant sa source dans la désolation de ton cœur. Ton regard vairon plonge dans celui de Nathaniel.
    « Eh bien peut-être que tu ne recommenceras pas à m’imposer mon partenaire d’entrainement.
    -Tu t’entends ? Est-ce que tu penses deux secondes à ce que Zar’Roc peut ressentir dans tout ça ? C’est ton pokémon Mélodie ! »

___Interdite, tu fixes l’éleveur, les mots bloqués dans ta gorge. Son regard bleu est clair, transparent. Il attend, il attendra jusqu’à ce que tu sois à nouveau capable de réagir.
    « Tu crois que je n’ai pas essayé d’y faire quelque chose ? »

___Ta voix tremble.
    « Ça ne sert à rien, je n’ai jamais réussi. »

___Que tu te confies à lui est étonnant. Un instant, tu te demandes depuis quand tu te sens assez en confiance pour lui parler ainsi. Ta surprise ne dure guère. Remplacée par la réponse de Nathaniel.
    « Ce n’est pas en abandonnant que tu t’en sortiras. Je ne sais pas ce qui t’est arrivée et je ne sais pas si tu accepteras de me raconter, mais maintenant tu es mon associée, tu vis ici, je ne compte pas te laisser comme ça après ce que je viens de voir. Nulle cause n’est perdue s’il y a encore un pauvre fou prêt à se battre pour elle. Alors s’il le faut, je serai ce fou. »

___Ses yeux te fixent sans ciller.

Aide à la modération:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 4) Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» {Modéré} Sur le fil de ton épée dansent les fantômes de ton passé
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Sites de modélisme
» [Modélisme] Troll d'Isengard.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Relifac-Le-Haut :: Le Havre-