AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» L'ardoise s'allonge


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 721

Région : Kalos
Mer 3 Mai - 21:59
Au moment même où je mets un pied dans le cabaret j'entends un énorme fracas. Mon attention est directement attirée vers la gauche, là où il y a du mouvement. Je constate que Cerise est habillée d'un long manteau crème en fourrure qu'elle s'amuse à caresser en toisant de haut l'homme en costard qui gît à présent sur le sol. « Un mafieux qui a voulu faire taire les folles du cabaret. » Ma main se pose délicatement sur la pokéball d'Escroco à ma ceinture. Cerise me l'a bien fait comprendre, mon rôle est justement de les protéger. Il m'est arrivé plusieurs fois de devoir user de mes pokémons pour calmer ces mecs. Mais aujourd'hui elle n'a pas besoin de mes services. La forme gracile de Lockpin accompagne la propriétaire du Lait de Cerise. « Ah ? Il est revenu de son séjour en pension ? » J'étais surprise, je pensais qu'on m'enverrais le chercher comme c'était moi qui l'y avait emmené. Je ne m'en formalisais pas, pas mécontente d'éviter un voyage à dos de Scorvol.
Comme la patronne maîtrisait la situation je les ignore royalement pour aller poser mon cul sur les hauts tabouret au comptoir. Tabatha, le travelo aux moustaches en guidon, n'est pas là je dois donc prendre mon mal en patience. Je me retourne donc pour admirer la fuite du lascar. J’applaudis modestement la performance, offrant même une petite caresse au lapin quand il passe près de moi.

- Salut ma chérie, comment vas-tu ? Tu as vu comme Pipine a bien progressé ? Cette Naara a fait des merveilles. Bientôt on aura plus besoin de toi.

Elle me fait un clin d’œil en repassant de l'autre côté du bar. « Gnagnagna ! » Je la vois se pencher et trifouiller sous le bar. M'attendant à être servie je me rapproche avec espoir. C'est alors que ma charmante amie en talons roses sort une liste sacrément longue avec mon nom en haut. Je me renfrogne immédiatement, sachant pertinemment ce qu'elle va me demander.

- Alors alors ma chérie... Nous en sommes à … Trois cent soixante quinze euros. Une jolie ardoise. On devrait l'accrocher.

Et voilà qu'elle épingle bien en évidence l'argent que je leur dois. Je m'étale sur le bois, vexée. Elle sait parfaitement que je n'ai pas l'argent. Mon loyer est cher, mes pokémons me coûte aussi une blinde en nourriture et j'ai dû laisser ma bagnole chez le garagiste, en attente de réparation quand j'aurais les sous. Mais voilà... Je n'ai pas les sous.

- Je ne peux pas payer, grinçais-je des dents.

Cerise émit un petit sifflement dépité avant de secouer la tête théâtralement. Son regard disait : que vais-je bien pouvoir faire de toi ? Et moi je pensais intérieurement : me laisser grignoter tes petits gâteaux ?

- Je ne peux plus te servir Zoé. Ce n'est plus possible. Je vais devoir te demander de sortir...






Me voilà devant le havre. Un lieu de sérénité qui promet plusieurs mois de détente.Mais bien sûr ce n'est pas pour moi. Pourtant c'est moi qui suis fatiguée.. Fatiguée de mon boulot, de mon chef, de mes pokémons, de mes obligations et de moi-même aussi. Si je n'avais pas été aussi dépensière sur la bouffe de mes pokémons j'aurais pu continuer à fréquenter le Lait de Cerise et continuer à consommer leurs délicieux petits gâteaux qui me permettent de faire le vide en moi. Mais voilà ! Je suis trop dépensière. Me voilà donc dans une pension avec l'idée d'y laisser un pokémon.
Je traverse l'allée, regardant d'un seul œil le jardin rempli de jouet. « On dirait les mêmes installations qu'on a utilisées lors de notre entraînement avec Happy. » Je me dis que c'est bien. Mon pokémon va progresser et pourra peut-être même m'assister dans mes missions de flic. Trop d'espoir ?
J'entre dans la petite maison en bois, vois une demoiselle qui doit être l'éleveuse et « POUIIIIIC » Mon pied se pose sur un objet rond et caoutchouteux et je vole dans la pièce. Je m'écrase lourdement sur le sol dans un grognement. « Pathétique » Je sens une vague de rage m'envahir. Trop c'est trop ! Mais rien ne sort. Je me relève sans rien dire, donnant un coup de pied dans la balle pour l'éloigner puis je m'avance vers la jeune femme, la mine sombre. Je ne suis pas comme mon père, je ne cède pas à la colère même si je suis fatiguée qu'il ne m'arrive que des merdes.

- Bonjour, Agent Wells, j'aimerais vous laisser un pokémon en pension. C'est possible de payer après ?

« Ou en plusieurs fois ? Ou pas du tout ? Et si je trouve que vous avez fait du mauvais boulot je peux repartir sans payer ? » Ouais je commence déjà à me demander si ce n'était pas une mauvaise idée... Puis je me souviens que Cerise m'a dit que bientôt elle n'aurait plus besoin de moi. Il faut donc que j'augmente la puissance de mes pokémons pour lui rester indispensable. mais avec mon boulot j'ai clairement pas le temps de m'en occuper. Mais en plus si je laisse un pokémon en pension ça me fera des économies de bouffe! "Je suis trop intelligente"

Hrp:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1539

Jeu 11 Mai - 22:22
___Tes yeux suivent avec attention le vol des deux pokémons dans le ciel.
    « Allez Tsubame ! Rattrape-la ! »

___Le Nirondelle accélère à nouveau, envieux de gagner la course face à Tsubasa, ta Passerouge. Peu à peu, il finit par gagner du terrain, avantagé par le handicap de ton pokémon. Un sourire vient éclairer ton visage ; Tsubame va réussir, tu en es persuadée.
___Un dernier coup d’aile puissant lui permet d’atteindre Tsubasa.
___Son bec qui vient effleurer le plumage de ta Passerouge signe la fin d’un long parcours.
    « Génial Tsubame ! Tu as réussi ! »

___Tu sens un regard sur ta nuque, mais tu n’y prêtes pas attention. Nul doute que Nathaniel a été attiré par tes cris d’encouragement, jetés à travers la plaine où tu entraines Tsubame depuis l’aube. Sa présence ne te dérange plus, et tu es bien trop heureuse pour te laisser décontenancer. Aujourd’hui était un jour de grande victoire.
___Tu rappelles les deux pokémons oiseaux, qui reviennent bien vite vers toi, à la même vitesse, mais d’un vol droit et appliqué pour Tsubame, d’une allure plus modérée et oscillante pour Tsubasa. Elle a beau avoir appris à voler malgré son aile atrophiée, et à s’en sortir si bien que c’en était confondant, elle sera toujours trahie par le chancèlement que crée le déséquilibre de taille entre ses deux ailes.
___Une fois à portée de voix sans que tu n’aies à mettre à l’épreuve tes cordes vocales, tu reprends la parole.
    « Un dernier exercice ! »

___Du doigt, tu pointes un arbre au loin.
    « Allez jusque là-bas, et revenez ! Tsubasa, tu partiras juste après Tsubame. Tsubame, tu ne devras pas te faire rattraper ! Prêts ? »

___Tsubasa piaille d’abord à l’intention du Nirondelle, qui lui répond, avant de se tourner vers toi. Ils le sont.
    « Alors… C’est parti ! »

___Tsubame s’élance, suivit de Tsubasa. Tu les observes avec attention. Le Nirondelle peut le faire, tu en es persuadée. Cela fait des semaines qu’elle est au Havre. C’est toi qui l’avait trouvée, lors d’un passage à Relifac-le-Haut, abandonnée, frigorifiée et blessée. Une de ses ailes avait été brisée. Les dégâts étaient sérieux, et Nathaniel avait eu la même peur que toi ; allait-elle pouvoir voler à nouveau un jour ?
___Après les atèles, les bandages ainsi que les les soins avaient suivis la rééducation, puis l’entrainement. Le travail a été long, et loin d’avoir été aisé. Seulement, te voilà, observant une course que Tsubame est en train de gagner. Elle a déjà gagné, pas seulement face à Tsubasa ; elle a gagné face à la vie.
___Dans ton dos, tu te doutes que Nathaniel doit être lui aussi perdu dans la contemplation de ce spectacle. Sûrement une épaule appuyée contre le chambranle de la porte d’entrée de la pension, la tête légèrement penchée sur le côté. Comme il l’est souvent, à cet endroit. Pendant un instant, tu es troublée de réaliser combien tu es précise et certaine de l’image que tu te fais ; le connais-tu tellement maintenant ? Mais très vite, la réalité l’emporte sur ton égarement. Tsubame a atteint l’arbre, et repart dans ta direction ; Tsubasa et lui se croisent. Ils ne sont qu’à deux battements d’ailes l’un de l’autre, mais c’est ce qui fait toute la différence.
___Tu vois alors ta Passerouge accentuer le battement de ses ailes. Il s’en faut de peu pour que le déséquilibre crée par son aile atrophiée ne la fasse dévier de son vol, ce qui l’aurait définitivement écartée de la course. Heureusement, elle réussit à contrebalancer son infirmité en usant de façon moins puissante son aile valide. Vous aviez travaillé si longtemps pour ce résultat. Sans même t’en rendre compte, tu retiens ton souffle. Les pokémons se rapprochent, de plus de plus. De toi, mais aussi l’un de l’autre ; pourtant, cela ne suffit pas. Tsubasa a beau gagner du terrain, elle n’arrivera pas à atteindre son concurrent à temps.
___A nouveau, elle met toutes ses forces dans une ultime accélération.
___Soudain, alors qu’elle continue d’avancer, une lumière blanche entoure Tsubasa, manquant de t’aveugler tant tu la fixais. Tu écarquilles les yeux, tout en mettant ta main en visière. Volant toujours de toute ses forces mais décontenancé par ce qui se passe derrière lui, Tsubame tourne la tête pour comprendre d’où provient une lueur si forte.
___La lumière se tarit très vite ; cela ne dure que quelques secondes, durant lesquelles le Nirondelle n’a guère réussi à prendre de l’avance. Tsubasa a continué à voler tout le long, alors que ses ailes, les plumes de sa queue et sa tête s’allongeaient.
___Tsubasa vient d’évoluer sous tes yeux.
___Tu n’avais vraiment pas prévu cela. L’entrainement était celui du Nirondelle, bien que tu saches que Tsubasa en tirait parti. Cela fait tellement longtemps que tu es avec ton pokémon, tu ne pensais même plus à cela. En tout cas, cette évolution impromptue change la donne, énormément. Ta Passerouge… non, ta Braisillon accélère, et tu sais qu’elle n’aura aucune difficulté à rattraper Tsubame.
___Elle ne le fait pas.
___Dans un dernier effort, le Nirondelle parvient jusqu’à toi, si vite qu’il manque de te percuter ; il ouvre grand les ailes perpendiculairement, et tu n’as qu’à ouvrir les bras pour y accueillir le pokémon. Tu le félicites, tandis que Tsubasa vient se poser sur le sol, juste à côté de toi. Tu lui souris.
    « Bravo à toi aussi Tsubasa. »

___Le pokémon lance un piaillement joyeux qui te fait sourire.
___Aujourd’hui est vraiment un bon jour.
___Plusieurs caresses et félicitations plus tard, vous finissez par revenir à la pension. Tsubasa fait des ronds joyeux dans le ciel, visiblement très heureux. Son aile droite est toujours très petite par rapport à l’autre, son vol est toujours penché ; au creux e ton ventre, tu as une étrange sensation. Comme si malgré son physique visiblement différent, tu n’arrives pas réellement à voir autre chose que la petite Passerouge délaissée que tu as prise avec toi il y a quelques années.
___Tsubame rejoint Tsubasa dans son vol joyeux, et tu ris doucement. Même le jour où ils évolueront, tu garderas d’eux cette image.
___Tu rentres finalement dans la pension, suivit des deux pokémons à qui tu offris une bonne assiette de nourriture pour pokémon oiseau chacun. Puis, alors que tu caresses tendrement le haut de la tête de Tsubame, tu entends la porte s’ouvrir derrière toi. Tu te relèves, surprise.
___Juste à temps pour voir une femme glisser sur un jouet qui trainait par-là, et terminer au sol, les fesses les premières.
___Si tu n’étais pas aussi décontenancée, tu aurais sans doute ris intérieurement ; tout ce que tu arrives à faire, c’est bredouiller un :
    « Est… Est-ce que ça va ? »

___Avant que tu n’aies le temps d’agir pour tenter de l’aider, alors que l’idée se frayait un chemin dans ton esprit, la femme se relève sans un mot. Tu te mords l’intérieur des joues. Ce n’était pas une très bonne façon de réserver un bon accueil. D’un autre côté, c’est une pension, avec des pokémon un peu partout, et des jeux pour eux… Il est évident qu’il faut faire attention non ?
___Tu passes une main dans tes cheveux ; la présentation de la femme te fige dans ton geste. Agent ? Ton expression reste neutre, mais le mot résonne en toi. Tu es encore considérée comme sbire de la team Plasma. Peut-elle être ici pour cela ? Elle dément très vite cette question en continuant sur sa lancée, pourtant, tu restes méfiante. On ne sait jamais. Un masque affable sur le visage, tu gardes tes soupçons présents, là, dans un recoin de ta tête. Dissimulée, mais prêts à montrer les crocs.
    « Bonjour ! Bienvenue au Havre, excusez-nous pour cet incident, j’espère que tout va bien ? »

___Tu ne sais pas exactement si ce qu’elle te demande est possible, tu n’en as jamais discuté avec Nathaniel. L’argent n’est pas vraiment un problème, votre pension réalise plutôt tranquillement son petit bout de chemin. Cependant, tu penses savoir quoi faire.
___C’est étrange, comme les choses évoluent. Tu n’aimes pas accueillir les clients, mais te voilà forcée par un coup du destin, et tu t’en sors très bien ; peut-être qu’au final, ce n’est que l’avant qui t’angoisse tant. C’est t’imaginer le faire, te dire qu’il te faut le faire… Prise sur le vif, tu n’as aucun souci à t’adapter. Ton éducation aristocrate n’y est sûrement pas étrangère. En tout cas, tu as ici la preuve que tu en es très bien capable. Tu as cet instinct, même si tu en rejettes l’existence ; il est là.
    « Pour le paiement, il faudrait payer au minimum la moitié de la somme due au moment où le pokémon est laissé. De quel pokémon s’agit-il d'ailleurs ? »

___Parce que commencer par parler d’argent à peine arrivée, c’est un peu trop étrange à ton goût, tu préfères t’assurer qu’il n’y a nulle entourloupe. Tu as trop l’habitude des petits manèges comme des grands stratagèmes qui se font dans la haute société pour ne pas être méfiante. Cela ajouté à ton manque de confiance instinctif envers les inconnus. Et son statut d’agent. Et ton éducation. Et… bien assez de choses, tout simplement.

HRP:
 


Merci à Ezy pour l'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» ou trouver des morceaux d'ardoise ?
» Riggs Vs Goldberg
» Socles : technique de flocage
» Nirina et Driss sur la plage
» 2ème tome des mémoires de ma minette

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Relifac-Le-Haut :: Le Havre-