AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» [Modéré] Si seulement ce n'était qu'une balade...


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 03/04/2017
Messages : 85

Ven 7 Avr - 12:13
Cela faisait plusieurs heures que j'étais partie, j'avais bien fermé ma maison, les rideaux, les volets, j'avais éteint le frigo, fais un peu de ménage, couper l'électricité et l'eau, histoire de ne pas payer. Un étrange sentiment de mélancolie régnait dans tout mon esprit, j'avais l'impression d'abandonner, mais bon je m'étais donnée des obligations. Je continue toutes mes tâches, de façon à ce que la maison soit propre et épuré lorsque je reviendrais. Je fourra la nourriture de Brin de Printemps dans mon sac avant de partir, et je pris quelques bouquins, histoire de ne pas m'ennuyer sur le trajet. Lorsque je suis sorti de ma maison, et que je ferma la porte a clé, je vis mes deux enfants devant moi. Ma fille, Virginia et mon fils, Benoit. Il me regardait un peu bizarrement, je leur ai donc dis :

- Ah ! Vous êtes la.
- Oui, oui, on voulait te redire anrevoir. Répondit timidement Virginia
- Maman, il va falloir que tu fasse bien gaffe, t'hésite pas à m'appeler si tu as besoin d'aide.
- Rolala ne t'inquiète pas, j'ai plus 10ans et j'ai encore toute ma tête.
- N'empêche que c'est pas normal, t'as 70ans et tu décide de partir comme une adolescente inconsciente.
- On en a déjà parlé, j'ai pris ma décision ! J'y ai repensé d'ailleurs, et je n'ai aucun remords. Des milliers de gens l'on fais, alors pourquoi pas moi ? Si c'est pour me dire ça, alors moi je pars maintenant.
- Désolé, on t'aime maman, c'est juste ça
- Je reviendrais bientôt. 

J'embrassa alors mes enfants, ils me recommandèrent de faire attention puis je me retourna, leur fis un signe de main et m'en alla, Brin de Printemps à mes côtés. Je ne savais pas du tout ou j'allais, mais bon, peux importe.

Demande de Modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Ven 7 Avr - 15:19

Lvl 9




Bombydou lance vol-vie
(-13PV) c'est super efficace !
(+4PV) Bombydou aspire son énergie
PV Tiboudet = 57/70


Tiboudet lance coud'boue
(-5PV) ce n'est pas très efficace...
(sa précision diminue)
PV Bombydou = 28/33




Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 03/04/2017
Messages : 85

Sam 8 Avr - 23:13
Je connaissais déjà le chemin, je faisais souvent des balades par ici, j’avança donc dans cette allée fleuri qui allait mener vers la route 2. En regardant autour du petit chemin on pouvait observer un bel environnement, des oisillons volaient en groupe, faisant des cercles au dessus des arbres. Je ne sais pas si ce sont des pokémons ou de basiques oiseaux, tout ce que je sais c’est que leurs pelages rose me faisaient rêver, il y’avait une certaine grâce, une certaine liberté qui régnait chez ces animaux. Je n’avais pas remarqué que je m’étais arrêté, je ne sais pourquoi mais je n’avais jamais fais attention à la beauté de cet endroit. Peut être est ce que c’était parse-que je quittais cet endroit ? J’avais l’impression de trouver ce que je cherchais au moment ou j’allais le perdre, il fallait que j’apprenne a vivre avec ce que l’on me donnait, sinon cela sera un échec. Je m’attarda un peu sur ce groupe, en-effet cela me fascinait, comme si on me déposait de la poudre de fée devant les yeux. Créant une vitrine de beauté. Un sourire commençait à percer mon visage sec. Et on voyait que j’étais émerveillée par ce qui m’intéressait. La main, sur la canne, je sentis alors Brin de Printemps caressé sa tête contre ma frêle jambe. Je détourna alors mon attention et commença a passer ma main dans le pelage de l’âne; Je m’accroupis donc pour mieux ressentir le contact des poils drues de la mule contre ma main vielle et flétrie. Je continuais de chouchouter mon compagnon, son visage heureux me rendait moi aussi très heureuse. Je suis émotive après tout. Après quelques minutes de patouille avec le pokémon je me redressa sur mes jambes. Une douleur aux dos me rattrapa, m’indiquant que je n’avais décidément pas tout mon temps. Je me remis donc à marcher, l’âne à mes côté regardait avec attention l’horizon.

La forêt, autour de moi, était comme à son ordinaire très joli. Nous étions en avril et les arbres avaient récupérés de leurs couleurs. Quelque fois on pouvait voir des chêne verdoyant, mais aussi des cerisiers en fleur. La nature avait donc décidé de me relever sa véritable peau lorsque je partirais. Une petite brise souffla dans mon dos, le contact de l’air froid sur ma peau me fis du bien tandis que je continuais a avancer, la canne dans la main, le dos droit vers l’horizon et un âne qui déciment voulait voir ce que ça faisait de mettre son museau dans de la boue… Décidément,   même quand on est plus mère, dans ce monde, on l’est encore. Pfffff…

Demande de Modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8813

Dim 9 Avr - 14:17

Bombydou utilise vol-vie !
Mais cela échoue...
PV Tiboudet = 57/70


Tiboudet utilise coud'boue !
(- 5 PV)
Ce n'est pas très efficace... De plus, sa précision diminue. (2 crans)
PV Bombydou = 23/33


Que voulez-vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 03/04/2017
Messages : 85

Lun 10 Avr - 0:24
Le petit cerf remontai son museau dans ma direction, d'après ses lèvres tirés vers le bas et son expression de dégout qui trônait sur son visage, il semblait ne pas aimé le tas de boue qui s'était délicatement posé sur son nez. Je m'accroupissai donc à sa hauteur et essuya toute cette saleté. Je soupira alors :

- Alalala… la prochaine fois tu feras attention d'accords ?

- Tiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Nous continuâmes notre promenade, j'avais les yeux écarquillés et je regardais avec attention mon entourage. Cette fois-ci je posa mon attention sur les gens autour de moi. Je pouvais voir des cyclistes qui pédalaient rapidement sur l'allée de gauche. Ils allaient si vite que je pouvais en perdre la tête. On pouvait aussi voir des parents avec leurs enfants, se donnant la main, rigolant, le monde était décidément remplie de joie. Je continuais à marcher et les longues feuilles des arbres environnants m'entourait, cachant partiellement le soleil mais apportant une certaine fraicheur qui n'était décidément pas de refus. Il était alors 16h30, le vent frais et le doux soleil rendaient ma marche très sereine, en plus la route était calme, désormais il n'y avait pas un chat à l'horizon. Cela faisait déjà une heure que je marchais, et pourtant je n'étais pas si fatigué. Mon chapeau de paille sur la tête et le bâton de marche dans la main j'avançais fièrement.

En passant entre platane et chêne, j'arrivai finalement devant un croisement, deux directions s'offraient à moi : la route 2, et la route 3. Je m'approchai de l'écriteau, regardant attentivement ce que chacune des routes pouvait m'offrir. Je vis alors l'inscription « Jardin du Mele-Mele », je me rappelle y avoir été une ou deux fois, mais pas plus de souvenir, se serait intéressant d'y retourner je pense. Alors que je commençais à repartir, lorsque je vis qu'un homme traversai dans ma direction. Il était âgé d'une vingtaine d'année, surement plus, il avait les cheveux noirs jais, son visage était fin et ses yeux étaient d'un noir profond. Il était chichement habillés, une veste en cuir, un T-Shirt et un Jean. Les mains dans les poches, l'air un peu pressés il semblait venir me rencontrer. Il semblait chercher quelque chose

- Monsieur ? Vous cherchez quelque chose ? Je peux vous aider ?
- Non, non, enfin oui… Tout d'abord bonjour. Excusez-moi de vous déranger mais j'ai besoin de votre aide.

J’hochâis la tête

- Oui, Oui pas de problème, qu'est ce que je peux faire ?
- Ah ! Merci ! C'est au sujet de mon fils, il vient de tomber d'un arbre et il s'est fait mal. Je n'ai pas de téléphone. Vous pouvez appeler les secours pour moi ?

J'étais alors un peu secoué et après avoir réfléchi une petite seconde je renchéris :

- Oh oui pas de problème, mais ou est t’il maintenant ?
- Juste dans la fôret, venez suivez moi…

L'homme se retournai, un vélo passa devant nous, il s'élança, je partis moi aussi marchant d'un pas rapide, sortant mon petit téléphone repliable. Je pénétrai alors dans la forêt, je n'avais plus qu'a appuyer sur appeler pour que les secours arrivent, mais tout d'abords je souhaitai voir l'enfant. L'homme était toujours moi et à partir d'un moment des sanglots commencèrent à se faire entendre. Le genre qu'on essaye de retenir, mais que la douleur fait ressortir comme de petites plaintes, ressemblant à celle d'un chien battu… L'homme s'arrêtait et tourna la tête, il semblait regarder tristement quelque chose. On a tous bien compris qu'est ce que c'était… Il se jetât alors à son chevet, promettant que les secours allaient bientôt arriver. Lorsque je me rapprochais, je vis que le petit bonhomme avait le pied gauche anormalement retourné et une plaie énorme sur la jambe droite. Il avait un costume de pirate, l'épée était quelque mètre plus loi et le chapeau était toujours sur sa tête.

Après cette vision macabre, j'appuyai sur la touche verte de mon téléphone. J'expliquai clairement la situation, tandis que le père cherchait à consoler l'enfant. Ils étaient dotés d'un sang froid inouïs, j'essayais de garder mon calme le plus possible. Brin de Printemps lui était couché, près du petit garçon, son pelage chaud contre son corps frêle…

L’ambulance arrive une dizaine de minutes plus tard. On mit le blesser sur un brancard, et le père partit avec son enfant. Me remerciant au passage, et me demandant de venir passer une visite à l’hôpital. Ce sera un plaisir de rencontrer le petit pirate.

La soirée commençait à tomber, j’allais coucher à l’hôtel le plus proche, j’irais ensuite rendre visite au bonshommes…

Modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8813

Mar 11 Avr - 18:39

Bombydou retente un Vol-Vie !
Mais il rééchoue encore une fois ...


Tiboudet utilise Coud'Boue !
(- 8 Pvs) Coup critique ! Sa précision diminue encore (3 niveaux) !
Pvs de Bombydou : 15/33




Que voulez-vous faire, coordinatrice Sylvie ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 03/04/2017
Messages : 85

Jeu 13 Avr - 13:41
Corection des Fautes ce soir ;) !

J'étais un peu choqué par tout ces événements, je ne connaissais pas le nom du petit garçon ni celui du père. Tiboudet lui était toujours couché. J'imagine qu'il espérait ,comme moi, que le bonhomme irait mieux. Je me releva de la souche sur laquelle j'étais assise ramassa ma canne et commençait a me diriger vers le panneau d'indication. Mon esprit vagabondait en pensant toujours a la même situation. Brin de Printemps me voyant partir au loin, il se redressa et se pressa de me rattraper.

Apparemment le premier hôtel se trouvait a 2km, environ 30minutes de marche. Je ne perdis pas de temps, il était environ 18heures et la nuit n'allait pas tarder a tomber. De plus Brin de Printemps avait besoin de calme et de se reposer. Alors qu'il câlinait sa tète sur ma jambe, je passa ma main dans sa crinière.

- Mais oui tout va bien aller, te fais pas de soucis

On continua donc notre marche. L'environnement semblait plus sombre, la foret ne laissait plus passer la lumière du coucher de soleil. Il ne faisait plus frai, mais bel et bien froid. Et plus un bruitage ne pouvait se faire entendre. Ce lieu me semblait mystique, comme si il s'adaptait a nos sentiments. A l'heure actuelle j'étais un peu apeuré, et d'une manière générale triste. En levant la tête, je vis que bientôt la forêt allait se terminer, a l'horizon on pouvait voir le soleil qui se couchait derrière la ville au loin. Un petit groupe d'oiseaux s'envola des arbres. Noirs. Enfin je sortis de la foret, j'étais a 10minutes de marche

Je repensais a ce pauvre petit gosse, je me disais que ce serait sympa de lui offrir un petit cadeau. Comme toutes les mamies j'avais surement une petite babiole, ou une connerie dans le fond de mon sac qui font plaisir à des enfants, je fouillerais a l'hôtel.

Peu a peu, j'arrivais dans la ville, les principaux magasins commençaient a fermé. Je passa dans la première rue que je vis, une épicerie encore ouverte était a ma droite. Le gérant était affalé sur son comptoir, regardant sa montre sans émotions sur son visage. Il attendait des clients, je ne sais pas pourquoi mais je me dirigea dans l'établissement. Par pitié surement. Au moment ou je poussa la porte, une petite clochette tinta, alors je vis le regard du gérant s'éclairé. Je passa entre les rayons, et pris un simple "XXL Pokesandwich sans viande de Doduo" avec une bouteille d'eau. Je passai à la caisse, le tout coutant 3,5p$, je donnai un billet de 5 en lui demandant de garder la monnaie.

Je sortis du magasin et continua mon voyage dans la ville.

Aide à la modération:
 


Merci à Iago pour son avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8813

Jeu 13 Avr - 19:13

Bombydou retente encore un Vol-Vie !
Mais une nouvelle fois, c'est raté !


Tiboudet utilise Coud'Boue !
(- 6 Pvs) Sa précision diminue encore (4 niveaux) !
Pvs de Bombydou : 9/33




Vous lancez une Pokéball sur Bombydou !
(…)
Tadam, il est capturé ! Tiboudet monte au niveau 6 ! Que voulez-vous faire, coordinatrice Sylvie ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 03/04/2017
Messages : 85

Ven 14 Avr - 21:44
Des lampadaires éclairaient avec une faible lueur la rue principale, ce n’étais pas dérangeant étant donné que les restaurants et autre bâtiments inondaient l’allée de droite à gauche. Je me posai sur un banc, ouvrant avec délicatesse le met que j’avait précédemment acheté. Une douce odeur de poulet industriel se fit sentir. Il y’avait deux énormes sandwichs, débordant des aliments qui le composait. Je mordis un coup dans le sandwich, et à mon grand étonnement, ce n’était pas mauvais. Je continuai de manger la fin de mon repas, d’habitude je n’avais pas faim, mais aujourd’hui c’était différent. Je bus une gorgée d’eau et tandis que l’eau passait dans mon gosier j’observais les alentours. Un restaurant 5 étoiles, devant lesquels deux serveurs semblaient s’engueuler, un magasin de jouet dont le gérant fermait le rideau en fer, deux chiens, entrain de se câliner dans le rue enfance de moi, un pokémon ressemblant à un chat se baladait sur les rigoles des maisons. Tout en mangeant, j’ouvris mon sac, je vis en premier mon livre « Frigorifiée » que je devais commencer. Cela racontait l’histoire d’un homme, seul, qui plaque tout pour partir en voyage en Antarctique. En ouvrent la première page de couverture je pue lire “ Normal? Qu'est-ce qui est normal?! A mon avis, le normal n'est rien d'autre que ce qui est ordinaire, médiocre. La vie appartient à quelques individus rares et exceptionnels qui osent être différents “ Cela me fis sourire, car c’est ce que je pensais. Je sortis mon téléphone et pris en photo cette page de couverture, envoyant cette photo a mon fils. Les jeunes appellent ça un MMS, j’appelle ça une photo par téléphone. Le choc des générations comme on dit. Le bouquin semblait être intéressant, mais avant de commencer une lecture, je devais déjà trouver ce que je cherchais : quelque chose a offrir au petit garçon. Farfouillant dans toutes les poches de mon sac, je ne pus trouver d’intéressant qu’une petit boussole et une lampe torche. Puis je plongeai ma main dans la dernière poche, trouvant un objet rond. En le sortant je remarqua que c’était la pokéball de Brin de Printemps… Celle qu’on avait perdue lorsque Virginia était partie faire du camping ! On n’en avait pas besoin, mais cela me donnais une idée : J’offrirais au gamin un pokémon ! Je n’avais aucune idée lequel ni comment, mais je savais pertinemment que lorsque une idée germais dans ma tête, et que j’avais envie de l’accomplir, je la réaliserais quitte que coute !

Je revenue à la réalité lorsque une fille venue en pleurant sur un banc adjacent au mien, je ne savais pourquoi mais elle sanglotait. Elle portait un tablier, ainsi qu’un chapeau blanc. Elle répétait :

- Boulot de merde….

Je la soupçonnais de faire partie des serveurs qui s’engueulait devant le restaurant. Il ne restait à l’horizon qu’une seule personne entrain de fumer une cigarette. Je me tourna vers elle, en la regardant, quelques un de ses cheveux brun tombait sur sa chemise. Je sortis de ma poche un mouchoir.


- Madame ? Vous voulez un mouchoir

Elle se tourna vers moi, avec un regards pleins de tristesse, et de mélancolie, elle se força à sourire et me remercie en prenant le mouchoir.

- Qu’es ce qu’il c’est passé ?

Trop tard, les mots étaient sortis de ma bouche… Cela m’apprendra a être un être curieux. Brin de Printemps, lui, était tranquillement allongé sous mon banc. Vraisemblablement il s’amusait a regarder des fourmis.

- Nan rien, juste que je me suis engueulé avec mon connard patron, mon boulot est pourri, et je peux pas le quitter. Je sais même pas si je sers à quelque chose…
- Mais si, il faux juste que vous trouviez votre place, il ne faux pas réfléchir comme ça, sa ne mène à rien….
- Pfffff… Je sais mais bon… J’ai un connards de patron, et je déteste mon job…
- Tu sais, je crois chacun a du bon et du mauvais en lui. Certains ont un peu plus de l'un que de l’autre.

Demande de Modération:
 


Merci à Iago pour son avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Dim 16 Avr - 19:46

Lvl 9 !



Tiboudet lance coud'boue sur Larveyette
(-6PV) ce n'est pas très efficace...
(sa précision diminue !)
PV Larveyette = 22/28


Bombydou lance para-spore
(les adversaires sont paralysés ! pour 2 tours !)


Chlorobule est paralysé...
(il n'attaque pas !)


Larveyette lance charge sur Tiboudet
(-7PV)
PV Tiboudet = 50/70



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 03/04/2017
Messages : 85

Lun 17 Avr - 22:01
La jeune fille me regardait, mais cette fois avec pitié... Dans son regard on pouvait lire "Mais t'es qu'une mamie, qu'es ce que t'y connais ?.". Le genre de regard qu'on te lance lorsque tu propose de mettre le cable HDMI sur la box wifi, ou que tu conseille ta fille pour des habits. D'un coté elle avait raison : a ses yeux je n'étais qu'une inconnue qui venait la soualer alors qu'elle avait déjà des soucis. C'est vrai, mais bon moi je n'aime pas cette situation ! Je ne voulais dans ce cas rien faire de mal, ni même rapporter la pierre à l'édifice, mais si je peux essayer de faire en sorte qu'une personne aille mieux, et bien je veux le faire.

Ma relation vis à vis de cette personne, changea à la seconde. Passant de la Sylvie "Gentille" à celle froide. Mon regard, sans une once de chaleur, la regardait de haut en bas. Je m'efforçais de paraître stoïque, toujours souriante, mais je n'étais sympathique de facade. Elle avait dévié son regard de moi, et restait plongé dans ses pensées. Face à ma précédente phrase elle dit :

- C'est vrai... Sans aucune conviction...

Assis sur ce banc, sans prononcer un mot, je me levais finalement. Je tapotai alors l'âne pour qu'il se lève avec moi. Sans la regarder je lui tournai le dos, je levai la main et la saluai de loin. Un simple au-revoir fis l'affaire. Mais au fur et à mesure que je marchai, je maudissais mon comportement aigri et dans ce cas là, seulement méchant... Je ne savais pas trop ou aller, il commençait à se faire tard donc je devais rapidement trouver ou dormir. J'étais fatigué... C'était un simple hôtel qui m'ouvrit les bras durant la première nuit de mon périple, comme pour rattraper les fautes précédemment commises, je m'adressais avec une grande gentillesse avec les hôtelier.

- Bonsoir, excusez moi Monsieur, mais est ce qu'il vous reste une chambre pour ce soir. J'avais sortis l'hôtelier de sa besogne, il dressa la tête et me répondit avec un grand sourire.
- Ah ! Excusez moi Madame, Bonsoir à vous aussi, je vais tout de suite regardez si il reste de la place.
- Je vous en prie
- Et bien, oui, il y'a encore beaucoup de place. Vous êtes toutes seules ?
- Oui, oui, je suis seulement avec mon pokémon. Un Tiboudet
- Hum, veillez sur lui, ils sont réputés pour saccager des lieux.
- Oh ne vous inquiétez pas, le mien est très sage.
- C'est parfait alors - Grand sourire - Il ne reste plus qu'à signer ici, et vous cela fera un total de 46p$, petit déjeuner compris.
- Et voila !

Je sortis alors un billet de 50, le posai sur la table. Délicatement il le saisit, l'effritant un peu entre ses doigts avant de le mettre dans la caisse de l'hôtel et de me sortir deux petites pièces. Je les fourrais dans ma poche, et saisis la clé que le gérant avait placée sur la table. Je le remerciai, appelai Tiboudet à mes cotés et commençai à monter les escalier. Ma chambre était la numéro 228. Je due monter deux étage avant d'arriver devant ma porte.

La chambre était tout simplement banale, un lit double au milieu qui avait de simple draps blanc orné de bordure grise. Quelques chaises sur la gauche de la pièce, la télévision étant au dessus. Entre les chaises une petite table basse, avec dessus divers prospectus des choses à faire dans la région.  Pour ce qui était de la droite, et bien il y’avait une table plus grande, avec dessus divers sachet de thé, de chocolat chaud et de café ainsi qu’un téléphone. Le minibar était quelques centimètres plus loin. Enfin, la droite de la pièce donnait sur une douche et des toilettes banales.

Je tirais les rideaux des fenêtres, retirai mes vêtements et revêtis mon voile, une simple tunique blanche, mais qui avait comme particularité d’avoir un léger tissu qui tombait sur le visage. Tiboudet lui était debout sur la pans de la porte, puis, comme si il avait eu un éclair de génie, il se rua sur mon lit. À mes côtés, la tête dans son pelage chaud, qui faisait comme une bouillotte pour mon corps frêle.

Je me doutai bien que les journées n’allaient pas être très simple, mais la première était bizarrement la plus difficile. Je n’avais jamais fais attention au monde qui m’entourai, et surtout au gens. J’espère qu’à l’avenir cela sera plus simple…

Aide à la modération:
 


Merci à Iago pour son avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8523

Ven 21 Avr - 2:11
P.S. Pour les prochaines fois, je t'informe que Para-Spore n'est pas une attaque de zone. Aussi, les Pokémon plantes sont immunisés aux poudres, donc l'attaque n'aurait pas dû fonctionner sur les adversaires et la paralysie n'a pas de durée. Notre erreur, navrée.


Bombydou lance Vol-vie sur Larveyette !
{-2 PV} Ça n'est vraiment pas très efficace...
PV de Larveyette : 20/28
Les PV de Bombydou sont full !


Tiboudet lance Coud'boue sur Chlorobule !
{-6 PV} Ce n'est pas très efficace...
{Sa précision diminue !}
PV de Chlorobule : 22/28


Chlorobule est paralysé..., mais il lance Poudre Dodo sur Tiboudet !
{Mais il rate son attaque !}


Larveyette est paralysé, mais il lance Charge sur Tiboudet !
{-7 PV}
PV de Tiboudet : 43/70

Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Sites de modélisme
» [Modélisme] Troll d'Isengard.
» Il était une fois... Carrefour!

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ekaeka :: Jardin de Mele-Mele-