AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» [mission] Infiltrer le côté obscur de la force


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1739

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Mar 4 Avr - 1:43
C'est notre première visite au commissariat de Vestigion depuis que nous avons été pris comme agents volontaires avec Thomas. Ce n'est pas une ville où je suis souvent allée, alors ma connaissance n'en est que partielle, mais mon partenaire a de la famille là-bas et a dit qu'il se chargerait de me guider. Dépendre de sa présence et de ses connaissances ne me plaît pas trop, ce qui me fait penser que je tâcherais de vite prendre tous les repères nécessaires à mon autonomie dans ce nouvel environnement.

Actuellement, nous sommes sur la piste cyclable qui fait le lien entre Charbourg et Vestigion. Je n'ai pas souvent l'occasion de sortir mon vélo alors j'ai eu, au départ, un peu de mal avec l'équilibre, mais j'ai facilement trouvé mes repères. Thomas ne porte pas ses lunettes, par peur de les briser en cas de chute. Je me suis gentiment moqué de son visage sans ornement visuel, que je n'ai pas l'occasion de voir souvent. Ca me donne l'impression que ses yeux sont plus petits que d'habitude et cela modifie grandement ma perception. Pour parler franchement, je trouve que ça ne lui va pas, mais je comprends la prudence.

« Tu les remettras quand on arrivera ?
- Si ça peut te faire chier, non rétorque-t-il d'un air narquois.
- Pour ce que j'en ai à faire... C'est pas moi qui vais mal voir. »

Il m'explique que ses problèmes ont à voir avec la vision trop lointaine et que ce n'est pas si grave que ça, ce qui fait qu'il n'a pas absolument besoin de ses lunettes. Je lui demande alors pourquoi il les porte tout le temps, mais il refuse de me répondre. Je suis persuadée que ce n'est qu'une question de style et qu'il a honte de me l'avouer.

Nous sommes, je pense, à mi-chemin, lorsque mes jambes commencent à accuser quelques faiblesses. Je tente d'ignorer, mais finis par faire de sales grimaces qui font tiquer Thomas. Il me demande si je veux prendre une pause, mais je commence par refuser. Ce n'est pas mon corps qui me dictera une telle limite quand je sais qu'ils n'a craqué que bien plus loin lorsque j'étais coince dans la Grotte Retour. La douleur n'est aujourd'hui que dans mes jambes, point dans tous mon corps, ni accompagnée d'une trop grande fatigue, du froid, de la faim et de la peur.

« Praline, on s'arrête maintenant, je m'apprête à protester et lui demander si ce ne serait pas lui qui est fatigué, mais il ajoute : Tu roules plus droit, j'ai pas envie que tu tombes et te fasses mal avant qu'on arrive, ça nous ferait de la mauvaise pub. »

Il s'arrête tandis que je bouillonne intérieurement de me faire traiter de boulet, bien que je ne puisse pas nier que mon corps en soit actuellement un. Comme quoi le mental, dans des situations extrêmes, peut vraiment être un motivateur pour cette carcasse de chair qui abrite mon âme. Moi et Thomas nous asseyons sur le bord de la piste cyclable, dans un espace dédié au repos. Nous sommes seuls, la route n'étant pas spécialement fréquentée aujourd'hui. Tant mieux, je ne voudrais pas que mon agacement contre la part de moi-même dont je n'aime point les capacités réduites soit amplifié par la présence d'un quelconque abruti. Thomas commence à questionner mes performances pendant les cours de sport et je lui lance un regard assassin qui, s'y j'avais la possibilité d'y avoir des armes, l'aurait transpercé de toutes parts. Il laisse tomber le sujet.

« Tu crois qu'ils nous donneront une mission dès le premier jour ?, demande mon partenaire.
- Je ne sais pas. J'en doute étant donné que nous sommes sensés venir pour découvrir le commissariat. Surtout que les missions sont souvent des déplacements de notre expérience, se serait illogique de nous envoyer on ne sait où le premier jour, la moindre des politesses aurait été de nous prévenir.
- T'as pas tort, mais je t'avoue qu'après les vieux coups pourris de Walkerson, je m'attends à tout. Nos supérieurs n'ont pas l'air d'avoir beaucoup de considération pour nous, malgré nos réussites. Je pense qu'ils nous voient encore comme des gamins.
- C'est un fait, si l'on parle en terme d'âge, nous sommes des gamins., je soupire. Les considérations physiques entravent beaucoup trop toutes les considérations humaines, j'ai horreur de ça.
- Mouais... Comment on ferait si on pouvait plus du tout se baser sur tout ce qui est physique ?
- On pourrait les juger par leurs réelles capacités, et se rendre compte qu'ils ne sont tous que des déchets juste bons à servir de barreau d'échelle.
N'empêche que des muscles, c'est des muscles. Et ça c'est pas remplaçable par de l'esprit. »

La dernière remarque de Thomas me fait froncer les sourcils. Il n'a pas tort, mais ce qui m'agace le plus c'est que je me souviens que Charlotte a dit quelque chose de similaire il y a peu ; et cette fille a le don de m'énerver. Je n'aime pas quand elle parle et je déteste quand elle pense.

Quelques nouvelles minutes s'écoulent et nous décidons de reprendre la route, mes jambes s'étant assez reposées.

modération:
 



    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8376

Mer 5 Avr - 22:15
SBIRE AQUA 1 ENVOIE GRAHYENA AU COMBAT LVL37

STATISTIQUES
32*8 = 256 points à répartir

PV = 110 (+40)
ATT = 130 (+40)
DEF = 120 (+50)
ATT S. = 100 (+40)
DEF S. = 106 (+46)
VIT = 110 (+40)

SBIRE AQUA 2 ENVOIE NOSFERALTO AU COMBAT LVL37

STATISTIQUES
32*8 = 256 points à répartir

PV = 115 (+40)
ATT = 120 (+40)
DEF = 120 (+50)
ATT S. = 105 (+40)
DEF S. = 121 (+46)
VIT = 130 (+40)[/center]



M-Tenefix lance Bluff
(-9) (Random donne 63 : pas de critique)
Pv de Grahyèna : 101/110
Grahyèna est appeuré !


Nosferalto lance Morsure
(-18) (Random donne 81 : pas de critique)
(Random donne 10) : Gamblast est appeuré !
Pv de Gamblast : 133/151

Grahyèna n'attaque pas il est appeuré !

Gamblast n'attaque pas il est appeuré !

Que voulez vous faire?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1739

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Mer 12 Avr - 11:56
Malgré le repos que j'ai laissé mes jambes avoir, elles sont tout de même douloureuses une fois que nous arrivons à Vestigion, mais je suis trop fière pour demander une nouvelle pause. Comme nous savons que le commissariat n'est pas loin et que nous ne savons pas s'il y aura des emplacements pour ranger nos vélos, nous les laissons à l'entrée de la piste, l'endroit proposant un service pour garder les deux roues en attendant le retour des propriétaires. Je me demande quelque secondes si je peux faire confiance à cette personne pour s'occuper de mon véhicule, puis me dit que c'est tout ce qui constitue son travail et qu'elle n'a pas l'air incompétente au point de ne pas réussir à effectuer cette tâche très simple. Dans le pire des cas, je ne tient pas spécialement à mon vélo qui peut se remplacer facilement et cela me donnera l'occasion de rabaisser quelqu'un, comme j'en aurais sûrement besoin après avoir passé des heures à faire semblant auprès de mes supérieurs du commissariat.

Je ne suis pas souvent venue à Vestigion, bien que j'ai considéré l'idée lorsque je déciderais de me lancer dans les arènes de la région. Car puisque je veux gagner de la notoriété et que j'ai la possibilité de faire et des concours de coordination, et des défis d'arène, je ne vois pas pourquoi je me priverais. Mes pokémons ne sont pas encore tout à fait prêts à se lancer dans le challenge, ce qui le retarde pour le moment, mais je compte bien les entraîner sous peu pour pouvoir me lancer.

Les rues sont larges et la végétation, même si en pot ou avec des arbres bien quadrillés, est présente comme on peut l'attendre de la cité qui abrite en son sein une arène spécialisée dans le type plante. Mon équipe s'est considérablement réduit maintenant que je ne me suis attachée qu'aux éléments essentiels, mais il n'empêche que ce type reste celui qui m'attire le plus car le plus proche de la terre, puisqu'ils sont partiellement végétaux. Ce qui me dérange c'est ce qui habite ; or les plantes n'habitent pas elles font et existent tout simplement. Elles existaient avant ceux qui habitent, c'est pour cette raison que les pokémons plantes sont plus tolérables que les autres. Je n'irais pas cependant jusqu'à dire attachant, bien que le mot m'ait traversé les lèvres. Thomas fait des commentaires inutiles sur l'architecture et ses attentes tout le temps où nous marchons et je fais semblant de lui répondre avec un air intéressé, m'entraînant pour la suite. Il le remarque cependant, puisqu'il me connaît beaucoup trop bien à mon goût, et se met à faire la moue. « Boude pas, t'as tendu le bâton pour te faire battre avec tes remarques de coiffeur. »

Le commissariat se dresse finalement devant nous. Il est plus petit que celui de Feli-Cité, mais un peu plus grand que celui de Charbourg quand on le voit à l'extérieur. Nous sommes un peu en avance par rapport à notre heure de rendez-vous, ce qui semble suffisant pour faire se dire à Thomas qu'il est temps de discuter.

« Pas trop stressée ?
- Non. Pour quoi faire ? Le stress n'apporte rien. Je m'en suis définitivement rendue compte quand je suis passée à l'Elite, je me souviens de la pression de la scène et du stade. Tu sais, je pense que ça te ferait du bien d'accomplir quelque chose dans ta vie, ça t'aiderais vu que je vois que tu en es encore à poser des questions aussi primaires.
- Tu penses vraiment que je vais me laisser insulter comme ça ? Je... Je te rappelle que j'ai déjà trois badges et que je compte bien aller à la Ligue un jour..., je lui adresse un sourire compatissant. Ouais bon ça va, hein ! Je me suis rendu compte que c'était misérable en le disant...
- Mais non c'est pas misérable, il faut un début à tout ! Tu est juste... Peut-être un peu en retard par rapport à ce à quoi tu te compares. »

Humilier légèrement Thomas qui se croyait au départ supérieur à moi par principe est un de mes petits plaisirs quotidiens, et j'en ai bien besoin en ce moment au vu des problèmes de dialogue que peux me poser Charlotte. Cependant, je ne déteste pas Thomas, c'est un fait, et je ne le considère pas non plus totalement comme un objet. Cela a été très dur de l'admettre, étant donné ce que je suis et toutes mes conceptions, mais la seule manière de régler le problème qu'il me posait a été d'admettre qu'il était ce que j'avais de plus proche de ce que l'on peut appeler un ami. « Je viendrais te voir quand t'iras à la Ligue. Traîne pas trop par contre, je risquerais de changer d'avis. »

modération:
 



    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8328

Mer 12 Avr - 17:10

Nosferalto lance Morsure
(-18) (Random donne 22 : pas de critique)
(Random donne 43) : Pas d'effet supplémentaire
Pv de Gamblast : 115/151


Grahyena lance Morsure
(-14) (Random donne 63 : pas de critique)
(Random donne 49 : Pas d'effet supplémentaire.)
Pv de Gamblast : 101/151


Gamblast lance Vibraqua
(-33) (Random donne 89 : pas de critique)
(Random donne 7) : Grahyena est confus pour 2 tours !
Pv de Grahyena : 68/110


M-Tenefix lance Ombre Nocturne
(-32)
Pv de Grahyena : 36/110

Que voulez vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1739

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Jeu 13 Avr - 17:57
Nous entrons dans le commissariat cinq minutes avant notre heure de rendez-vous pour montrer notre ponctualité. Nous sommes accueilli par un agent qui, voyant notre âge et le fait que nous étions deux, nous reconnaît facilement et se présente avec un certain enthousiasme. Je garde son nom dans un coin de mon esprit jusqu'à savoir si j'aurais besoin de le retenir ou non. On nous demande d'attendre dans la salle jusqu'à ce que l'adjudant-chef, l'homme qui a contacté notre professeur, vienne nous accueillir. J'espère qu'il n'aura pas un nom à coucher dehors.

Thomas me fait signe lorsqu'il le voit arriver et c'est un homme à l'apparence un peu surprenante qui se présente devant nous. Surprenante de par le fait qu'il ne ressemble pas spécialement à l'idée que l'on peut se faire de l'agent grand et fort qui chapeaute le commissariat. Au contraire, même à travers ses vêtements, je peux voir qu'il est plutôt frêle, même si plutôt grand. Il a les joues un peu creusées et les cheveux blanchissant, pourtant il n'a pas l'air spécialement vieux. Peut-être le stress. Nous le saluons et il se présente, visiblement très enthousiaste lui aussi à notre présence. « Je suis heureux de vous rencontrer enfin tous les deux, Walkerson ne tarit pas d'éloge à votre sujet. Je m'appelle Johan Meïs, adjudant-chef du commissariat de Vestigion, il nous serre la main. Suivez-moi s'il vous plait. »

Nous déambulons à travers les couloirs du commissariat tandis que monsieur Meïs nous fait la conversation, demandant si le voyage n'a pas été trop long et nous disant que nous sommes déjà des jeunes robustes pour avoir décidé d'emprunter la pister cyclable. Je vois Thomas m'adresser un sourire moqueur à l'évocation de cette route et je le fusille du regard pour toute réponse. Finalement, nous nous arrêtons dans un couloir avec des casiers et une porte au fond. Notre chef nous explique qu'il s'agit des compartiments dans lesquels les agents volontaires peuvent laisser des affaires, nous désigne les nôtres, avant de nous inviter à passer dans la salle derrière la porte que je viens de remarquer. Je prends le temps de tester le cadenas de mon casier et d'en régler une nouvelle combinaison, me disant que je n'y laisserais sûrement jamais rien de valeur étant donné que ces dispositifs de sécurité à seulement trois chiffres peuvent être violés en moins de dix minutes. Tester chaque combinaison jusqu'à 999 ne prend pas longtemps, mais par mesure de sécurité je décide tout de même de faire de la mienne 986, cela prendra toujours au moins un peu de temps à forcer. Je vois que Thomas pense à la même chose que moi au regard perplexe qu'il pose sur le sien et un choix de combinaison qui est également un gros nombre.

L'autre pièce ressemble à une salle de conférence modèle réduit. Il y a un estrade, un tableau blanc et une vingtaine de chaises, plus d'autres empilées au fond de la salle, bien qu'il n'y ait pas vraiment la place d'en ajouter beaucoup. Un vidéoprojecteur est accroché au plafond. Monsieur Meïs nous invite à nous asseoir et nous nous mettons tous les deux au premier rang puisque nous sommes seuls. L'adjudant prend place sur l'estrade avant de se mettre à nous parler. « Ici, c'est la salle où on briefe les agents volontaires. Vous imaginez bien que, même si c'est parfois les même missions, vous n'aurez pas les même tâches. Lorsque vous serez appelés à Vestigion, c'est dans cette salle qu'il faudra vous rendre. Vous ne rencontrerez pas les autres volontaires aujourd'hui, mais je voudrais vous inviter à m'accompagner à une réunion qui se tient à Nénucrique demain. Je voudrais vous présenter à des connaissances, c'est que vous avez un parcours atypique vous savez, même pour des élèves de Feli-Cité. » L'homme ne s'étale que peu sur les tenants et aboutissants de cette réunion, mais d'un simple regard avec Thomas nous nous disons qu'il vaut mieux que l'on accepte étant donné que cette personne est notre nouveau chef. Nous confirmons donc notre présence à l'homme et il continue à nous faire visiter le commissariat, nous offrant également des uniformes et de l'équipement. Ces accessoires ne sont d'ailleurs pas très impressionnant, mais c'est logique étant donné que nous ne sommes pas officiels. Même le badge que l'on nous fournit ressemble à de la camelote par rapport à un véritable insigne, mais je suppose qu'il faut en passer par là et j'accepte les cadeaux avec le sourire. Thomas semble avoir plus de mal que moi à cacher sa frustration, mais il se reprend lorsque je le pince au coude.

D'autres agents à qui nous aurons certainement affaire nous sont présentés avant que nous puissions quitter le commissariat, non sans s'être fait donner une heure de rendez-vous très stricte pour la réunion de Nénucrique le lendemain. Une fois que nous sommes à l'air libre, Thomas me demande :

« Toi aussi t'as l'impression qu'il est arrivé là où il est à la gueule et qu'il veut nous exposer comme des trophées demain ?, je hoche la tête non sans un petit sourire. Ca te fait pas chier toi ?
- D'un côté oui, je n'aime pas l'idée d'être présentée comme la nouvelle acquisition d'une collection, mais d'un autre côté ça me prouve que malgré mon manque de force physique, je pourrais aller loin. Cet homme est épais comme une feuille. »

modération:
 



    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8376

Jeu 13 Avr - 18:30

Nosferalto utilise Ultrason sur Gamblast !
[Random donne 99, l'attaque échoue !]


Grahyena utilise Charge sur Gamblast !
[Random donne 89, il se blesse !]
(- 17 Pvs)
Pvs de Grahyena : 19/110
Plus qu'un tour de confusion !


Gamblast utilise Vibraqua !
[Random donne 12, pas de critique !]
(- 33 Pvs)
Pvs de Grahyena : 0/110
Il est K.O ! Gamblast monte au niveau 38, Méga-Ténéfix gagne de l'expérience (1/3) !


Méga-Ténéfix utilise Ombre Nocturne sur Nosferalto vu que Grahyena est K.O !
(- 32 Pvs)
Pvs de Nosferalto : 83/115




Le second sbire envoie son second Pokémon, un Carvanha niveau 42 !

STATISTIQUES 
37*8 = 296 points à répartir

PV = 140 (+95)
ATT = 131 (+41)
DEF = 100 (+80)
ATT S. = 65
DEF S. = 100 (+80)
VIT = 65




Que voulez-vous faire, agente Praline ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1739

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Mar 2 Mai - 23:52
Nous sommes désormais à Nénucrique et attendons l'homme que nous avons rencontré la veille. En avance, comme à mon habitude, nous avons fait attention bien nous habiller comme cela nous a implicitement été demandé la veille. J'ai opté pour des couleurs sobres, en piochant dans les anciens vêtements de ma mère qu'elle avait laissé chez ses parents avant de quitter la maison. J'avais peur qu'ils aient un aspects trop vieillots, mais finalement ils passent bien. Etant donné que mes seules tenues qui ne font pas « de tous les jours » sont d'anciens costumes de scène où la tenue que je portais à l'Elite. En définitive, rien que je puisse porter pour une réunion d'introduction dans le contexte actuel.

Monsieur Meïs finit pas arriver, après d'autres personnes que je suppose être des invités et qui sont passés devant nous sans nous voir. C'est normal puisque nous sommes juste devant le bâtiment et que personne ne nous connaît, mais je ne peux m'empêcher d'en ressentir une certaine frustration que je ne m'explique que peu. Peut-être à cause de ma volonté et ma nostalgie de briller sous les projecteurs. « Bonjour vous deux ! J'espère que vous ne m'avez pas attendu trop longtemps... Allez, entrons ! » Je lance un dernier regard à Thomas avant d'emboîter le pas de notre nouveau chef. Nous savons tous les deux que les heures qui vont suivre ne seront que souffrance et contrôle de soi. Il ne faudra pas craquer face à l'hypocrisie et aux faux sourires. Un monde que je ne connais que trop, car c'est celui dans lequel j'ai évolué pendant les principales années de ma vie. Le faux c'est ce que je suis, car tant que le monde ne changera pas, jamais il ne m'acceptera.

« J'en peux plus, Thomas s'écrase contre le mur dans le couloir vide où nous avons réussi à nous éclipser pour quelques minutes. Si ça dure encore longtemps je vais finir par tous les éclater.
- Tu viens de résumer une bonne partie de ma vie.
- Je pensais pas que t'étais si extrême que ça.
- L'ambiance actuelle doit accentuer..., s'il savait. S'il savait il aurait fuit depuis bien longtemps. En attendant tiens le coup. Avec un peu de chance c'est la seule à laquelle on aura à assister avant longtemps.
- Je supporte pas que ce mec nous présente comme les nouvelles acquisitions de sa collection, qu'ils nous disent à peine bonjour et qu'ils passent à autre chose, il se redresse et passe la main dans ses cheveux. En plus on crève de chaud ici ! Si seulement il se passait un truc au moins...
- Alors toi t'as rien écouté..., avant qu'il me demande de quoi je parle, je le mets au courant de ce qui m'est venu aux oreilles tandis que j'écoutais les conversations voisines de celles de notre chef. Il y a des rumeurs comme quoi il y aurait des membres de la team aqua parmis les invités. Une histoire de pots de vins. Je pense que c'est possible qu'ils soient vraiment là, pour faire pression sur les gens à qui ils versent de l'argent. Une fois que c'est fait, ces gens sont salis à vie. Si ça venait à se savoir, leurs carrières seraient foutues.
- ..., il met un certain temps avant de me répondre, mais finit par me prouver que je le connais bien. Ca foutrait une belle merde si on les trouvait. »

Evidemment, ce n'est pas gagné, mais au moins cela pourra nous occuper pendant les longues heures d'ennui à venir. Nous retournons dans la salle, bien décidés à écouter toutes les conversations à a recherche du moindre indice qui pourrait s'offrir à nous. Bien sûr nous ne pourrons pas les reconnaître au faciès, car il n'y a que dans les histoires pour enfants où les méchants sont les personnages balafrés avec de gros sourcils froncés. Je remarque que Thomas est extrêmement concentré, ce qui me donne une idée d'à quel point il s'ennuie ici. Je crois que c'est la première fois que je le vois aussi attentif sur une supposition.

Je ne fais plus vraiment attention à ce que peut bien dire monsieur Meïs tandis qu'il navigue entre les différents invités, car c'est toujours plus ou moins la même chose. J'ai enregistré une réponse automatique qui le satisfait et prend seulement la peine de me présenter poliment lorsque nous rencontrons de nouvelles personnes. De toute façon, c'est là l'intégralité de l'attention qu'ils nous accordent. Le temps passe et je n'arrive pas à capter d'autres informations que ce que j'ai déjà entendu sur la rumeur circulant dans la salle. Comme notre chef a l'air dans une conversation longue avec d'autres convives, je décide de m'approcher du buffet. Thomas me suit, parce que comme il s'ennuie son côté de mouton ressort. Ou alors il se dit que j'ai trouvé quelque chose, ce qui est faux. Je commence juste à sérieusement m'agacer alors je vais m'adonner à une activité qui a le don d'évacuer mon stress. Mon partenaire met peu de temps à s'en rendre compte.

« T'es sérieusement juste venue là pour te goinfrer ?
- Ca te gêne ?, demandais-je d'un air hautain avant d'engouffrer un petit four. D'ailleurs le traiteur n'est pas des meilleures, je ferais mieux que ça avec un bras en moins !
- Tu me gave, je pensais que t'avais trouvé quelque chose..., son regard balaie la salle. ... On est d'accord que c'est pas possible que se soit aussi simple ?, il me désigne discrètement deux hommes. »

L'un d'entre eux a la tête stéréotypée d'un échappé de prison, avec une belle balafre sur le visage et la carrure d'un homme fort. Ses gestes ne correspondent pas au reste des convives, étant plus maladroits et plus brutes. Il est accompagné d'un autre homme plus frêle et auquel monsieur Meïs nous a présenté tout à l'heure sans que je retienne son nom. Ce que Thomas a dit est cependant vrai, cela ne pourrait pas être aussi simple et... Sérieusement ? Non mais sérieusement ? Je m'accroche presque au bras de mon camarade tant ma consternation est grande : « Est-ce que la brute vient de faire passer une enveloppe épaisse de manière complètement indiscrète ? Est-ce que c'est sérieusement un écusson de la team Aqua qu'on vient de voir à l'intérieur de son veston ? Est-ce qu'ils nous ont envoyé les stagiaires ?! »

modération:
 



    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9588

Jeu 4 Mai - 14:30

Nosferalto lance tranch'air sur Gamblast
(-17PV)
PV Gamblast = 134/151


Carvanha lance morsure sur Gamblast
(-12PV)
PV Gamblast = 122/151


Méga-Ténéfix utilise ombre nocturne sur Nosferalto
(- 32PV)
PV Nosferalto : 51/115


Gamblast utilise vibraqua sur Nosferalto
(random 50 et 78, pas de critique et d'effets)
(- 33PV)
PV Nosferalto : 18/115



Sbire :

STATISTIQUES CARVANHA
37*8 = 296 points à répartir

PV = 140 (+95)
ATT = 131 (+41)
DEF = 100 (+80)
ATT S. = 65
DEF S. = 100 (+80)
VIT = 65



Que voulez-vous faire, agente Praline ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1739

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Jeu 18 Mai - 18:44
Nous continuons d'observer les hommes que nous venons de repérer. Je ne veux pas envisager d'intervenir immédiatement étant donné que je ne crois pas ce que je viens de voir. En fait, si, je le crois, car j'ai pu voir lors de mon expérience au sein de la team Plasma que les sbires les plus agés étaient pour la plupart des abrutis qui n'avaient pas eu les capacités cérébrales de monter en grade ; mais tout de même, là, c'est énorme, surtout vu le contexte. Nous sommes entourés de personnes plus ou moins relatées aux forces de l'ordre et personne ne fait rien ou n'a rien vu.

« ... Thomas, qu'est-ce que tu fais ?
- Semblant de m'intéresser au buffet et je mange deux trois trucs pour faire genre ?, il me grimace à moitié comme si ma remarque était stupide.
- Arrête, contente-toi d'hésiter ou de manger des trucs qui t'intéressent vraiment. Personne ne mange comme ça t'es ridicule tu sais pas faire semblant de ça, parce que sérieusement, c'est quoi cette manière de mâcher ? Les amuses-gueules doivent avoir honte de la bouche qui les ingère, ait un peu de pitié pour eux.
- Est-ce que tu es sérieusement en train de donner de personnifier des toats ? »

Je me retiens de lui répliquer que ces toats ont au moins trois fois plus de valeur à mes yeux que lui et que s'il devenait de la garniture, alors seulement je le regarderais avec un minimum d'intérêt. Déjà parce que c'est amplifié par l'agacement : Thomas m'irrite moins qu'avant alors il n'est qu'une fois moins intéressant que la nourriture. Deuxièmement parce qu'il m'est utile en tant que vivant pour le moment alors je ne voudrais pas vraiment le voir finir sur une tartine beurrée dans un futur proche. Mais surtout parce que l'homme que nous avons repéré longe les murs de manière discrète pour se diriger vers une porte de la salle dont je n'ai aucune idée de ce qu'il y a derrière. Un rapide coup d'oeil sur le mur me permet de marquer un petit panneau qui indique qu'il s'agit d'une issue de secours et j'imagine donc que derrière il y a un chemin qui peut mener à l'arrière du bâtiment. Cependant ce ne sont que des hypothèses et le temps que j'y réfléchisse, Thomas me propos de retourner dans le couloir où nous prenions une pause tout à l'heure car il y a vu un plan du bâtiment. J'accepte. Car en effet nous ne pouvons pas nous permettre d'emprunter la porte de derrière sans aucune raison. Nous risquons de perdre l'homme de vue, mais arriver par un autre endroit sera toujours mieux que d'avoir un comportement étrange devant des personnes qui ont de l'autorité sur nous.

Le plan indique que l'issue de secours peut soit mener au jardin central du bâtiment qui a une forme de U, soit du côté de la mer où le seul élément qui sépare le bâtiment de l'eau est une petite rue goudronnée que je devine à peine assez large pour laisser passer deux voitures. « Sortir par le jardin central quand n'importe qui de n'importe quelle fenêtre peut vous voir et constater que vous n'avez potentiellement rien à faire là où qu'un départ précipité est suspect, on est d'accord que c'est une mauvaise idée ? », question qui ne nécessite pas vraiment de réponse étant donné que Thomas enchaîne en m'indiquant un chemin plus officiel au sein du bâtiment pour atteindre la rue arrière.

Au moment où nous nous apprêtons à partir, nous sommes arrêtés par monsieur Meïs qui entre dans le couloir à ce moment et nous demande ce que nous faisons là et où nous allons. Je juge que nous ne pouvons pas lui dire pour le membre de la team Aqua que nous avons repéré et m'empresse d'inventer une excuse :

« Thomas se sent un peu mal alors je voulais l'accompagner prendre l'air.
- Je vois. Pensez à me prévenir la prochaine fois avant de vous éclipser d'un événement officiel, que je ne perde pas de temps à vous chercher.
- Bien monsieur. Nous serons du côté de la mer. »

Sur ce j'attrape Thomas par la manche et le force à nous éclipser en direction de la porte arrière. Une fois que nous sommes assez loin et hors de vue do professeur il me demande :

« T'as inventé une excuse parce que toi aussi t'aimerais qu'il soit impliqué dans un truc louche et qu'on change d'instructeur ?
- Totalement. »

modération:
 



    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9588

Dim 21 Mai - 20:13

Nosferalto lance tranch'air sur Gamblast
(-17PV)
(random 31 : pas de critique!)
PV Gamblast = 105/151


Carvanha lance morsure sur Gamblast
(-12PV)
(random 20 : pas de critique!)
PV Gamblast = 93/151


Méga-Ténéfix utilise ombre nocturne sur Nosferalto
(- 32PV)
PV Nosferalto : 0/115

Il est KO !
M-Tenefix et Gamblast gagnent 1 pt d'xp !



Gamblast utilise toxic sur Carvanha
(random 71, l'attaque passe !)
Il est empoisonné !
PV Grahyena = 18/115


Carvanha souffre du poison...
il perd 5 PV !
PV Carvanha = 135/140



Sbire :
Nosferalto KO

STATISTIQUES CARVANHA
37*8 = 296 points à répartir

PV = 140 (+95)
ATT = 131 (+41)
DEF = 100 (+80)
ATT S. = 65
DEF S. = 100 (+80)
VIT = 65



Que voulez-vous faire, agente Praline ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1739

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Jeu 8 Juin - 16:23
La raison qui m'a également poussée à inventer une excuse impliquant une faiblesse physique de la part de Thomas, c'est pour que, si la faute de ce qu'il va ensuite arriver, doit retomber sur quelqu'un, se sera sur lui. Seulement je la tais, car ce n'est pas le moment de me disputer avec lui, nous aurons sûrement besoin de coopérer pour poursuivre les opérations.

Nous arrivons à la porte de derrière et je retiens mon souffle lorsque je l'ouvre, ne sachant pas ce que je vais trouver de l'autre côté. L'ouverture donne sur un muret au-delà duquel on peut voir la mer et le ciel, séparés par une ligne mal définie tant les couleurs se fondent dans le brouillard lointain. Cependant, ce n'est pas le moment d'observer le paysage donc mon attention retourne vite sur les environs plus proches. Il n'y a pas de voiture dans cette petite rue, ni personne, ce qui est étrange étant donné les déductions que nous avons eu avec Thomas tout à l'heure. Je fronce les sourcils et commence à réfléchir, lorsque mon partenaire me fait remarquer qu'il y a une large porte ressemblant à une entrée de parking ouverte un peu plus loin dans la rue. Elle donne sous le bâtiment dont nous venons et, s'il s'agit effectivement d'un parking, il doit s'agir d'une entrée ou sortie plus discrète au parking souterrain principal de la ville, s'étendant sur plusieurs kilomètres carrés. Comme il n'y a rien d'autre dans la rue, nous nous disons que ça ne coûte rien d'aller jeter un œil et nous engageons avec prudence dans l'ouverture.

Il y fait sombre, malgré les quelques lumières suspendues sensées apporter assez de luminosité à l'ensemble de la structure. Les voitures alignées, différentes les unes des autres, sont les seules traces de non-uniformité de ces lieux.

« Il va falloir être attentif à notre parcours si on veut pouvoir sortir d'ici rapidement, fais-je remarquer à l'attention de mon partenaire.
- Je pense pas que cette porte de parking était faîte pour les piétons. Elle doit être pour le personnel ou je ne sais quoi et s'activer avec un bip ou un badge spécial, elle sera sûrement fermée quand on voudra repartir, il n'a pas tort. Je propose de repérer des escaliers plutôt... Je sais pas trop s'il y en a aura dans le coin comme on est sous le bâtiment. »

Comme je me sens un peu bête de ne pas avoir pensé à cette histoire de porte de parking, je m'abstiens de répondre autrement que par un petit hochement de tête. Mon attention se concentre alors sur le repérage de potentiels escaliers, espérant les trouver avant Thomas.

Seulement, avant que je ne puisse repérer quoi que se soit et lui non plus, nous entendons un éclat de voix résonner dans le parking. Cela ressemble à un son de satisfaction exprimé un peu trop fort, étant donné que c'est la seule chose que nous avons entendue jusqu'ici. Je regarde Thomas, qui me regarde, et nous hochons la tête avant de nous mettre en route.

« ... Praline, tu fais quoi ? C'est pas par-là la voix.
- Je cherche les escaliers. Hors de question de s'approcher d'on ne sait qui sans avoir sécurisé une issue de secours. Vas-y si tu veux mourir prématurément, j'ai personnellement d'autres projets d'avenir. »

Il soupire, mais finit par me suivre et nous prenons quelques minutes pour trouver des escaliers et repérer des voitures marquantes proches au cas où. Bien que se soit moi qui ait pris l'initiative, je reste un peu frustrée d'avoir dû passer par là, étant donné que cela veut dire que je suis encore assez faible pour avoir la possibilité de mourir face à quelques personnes dans un parking. Je maudis une nouvelle fois ce corps qui transporte mon âme, d'autant plus pressée de trouver le moyen et la force de le transcender. Thomas coupe cependant court à mes réflexions comme il me presse de nous diriger vers les origine des voix car, avec ce détour, ils sont peut-être déjà partis.

Après quelques recherches un peu hasardeuse comme nous n'avions pas exactement identifié l'origine des voix, nous trouvons leur origine et observons deux hommes. Nous nous cachons derrière une voiture et attendons de voir ce qu'il se passe. L'un des deux hommes est l'incompétent que nous avons vu à la réception et il discute à voix basse avec une autre personne, ce qui n'est pas du tout suspect dans un parking désert.

« On peut savoir ce que vous faîtes là ? »

modération:
 



    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9588

Dim 11 Juin - 20:42
C'est corrigé !



Carvanha lance mâchouille sur Gamblast
(-30PV)
(random 69/22 : pas de critique/d'effet)
PV Gamblast = 63/151


Méga-Ténéfix utilise ombre nocturne sur Carvanha
(- 32PV)
PV Carvanha = 108/140


Gamblast utilise vibraqua sur Carvanha
(random 1/19 : coup critique et confusion !)
(- 25PV)
Il est confus ! (random 3 : pour 3 tours !)
PV Carvanha = 83/140


Carvanha souffre du poison...
Il perd 6 PV !
PV Carvanha = 77/140

Sbires :
Sbire Aqua 1 : Grahyena KO
Sbire Aqua 2 : Nosferalto KO

PV Carvanha = 77/140
Confus pour 3 tours

Praline :
PV Gamblast = 63/151




Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1739

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Mer 21 Juin - 1:19
Je soupire intérieurement lorsque nous nous retournons et voyons un autre homme posté derrière nous. Bien sûr, sa remarque a attiré l'attention de ceux qui étaient en train de discuter, ce qui fait que nous avons désormais trois malfrats sur le dos. Je lance un regard à Thomas pour essayer de lui faire signe de sortir ses pokémons, car ils nous serons bien utiles si nous ne voulons pas disparaître pour ne plus jamais être revus. Mon partenaire se dresse d'un bon et laisse apparaître sur le terrain son caninos et son méga-elecsprint alors qu'un des hommes se rue vers lui et le plaque au sol. Le premier canidé, ne supportant pas que l'on fasse du mal à son dresseur, s'empresse de s'attaquer à la jambe du malfrat d'une bonne morsure.

N'ayant pas réagit assez vite, je suis obligée d'esquiver l'un des deux hommes restants avant de laisser tomber les pokéballs de mon gamblast et de mon méga-ténéfix, n'ayant pas le temps de les lancer proprement. Les deux créatures apparaissent et Hyde a vite fait de viser les deux hommes debout de sa pince géante pour leur envoyer une salve de bulles d'o afin de les éloigner de moi. Les trois malfrats se reculent, celui qui avait été attaqué par le caninos ayant réussi à se dégager, ils fulminent. Je vois du sang perler sur le pantalon de celui qui s'est fait mordre et me dit qu'une telle blessure le fera sûrement boiter.

« Ces petits cons ont tout entendus à propos du trafic... On fait quoi ?
- On avait rien entendu, mais c'est gentil de nous mettre au courant, Thomas me regarde comme si je venais de signer notre arrêt de mort. De mon point de vue, ils avaient déjà décidé de nous tuer de toute façon.
- Et ils font les malins... Je pensais à une balle et balancer les corps à la mer, mais je sais pas vous, mais moi leur épargner la balle et simplement les noyer ça me dit bien.
- Mec c'est des gosses...
Et les armes que tu nous aides à passer pour la team Aqua, tu crois qu'elles servent à quoi ? Quand on dit pas de témoin, c'est pas de témoin. S'il faut, toute la famille y passe.
- Donc vous n'êtes pas le stagiaire en fait ?, Thomas me fusille du regard. Hyde, vibraqua. »

Le gamblast s'exécute. Parce que c'est bien beau de discuter, mais ce n'est pas ça qui fait avancer les choses. Une onde de choc aquatique se propage dans le parking souterrain et fait reculer deux des hommes. La troisième est interpellé par le méga-élecsprint de Thomas qui le menace d'éclairs. Evidemment, nous ne pouvons nous permettre de les tuer. Nos ennemis, qui ne sont pas de parfaits imbéciles, sortent à leur tour des pokéballs, comme ils savent que la force humaine ne peut rien face à celle des pokémon. Se retrouvent face à nous un nosféralto, un grahyena et un cravanha... Se dernier se trémoussant sur le sol. Je hausse un sourcil, me demandant ce qu'il pourra bien faire, mais suite à un ordre de son dresseur, il se propulse vers l'avant et plante les dents dans le diamant géant de mon méga-ténéfix, dressé comme bouclier entre les adversaires et nos trois autres pokémons. Ces bêtes ont de l'énergie.

« Ecarlate, reste en position et essaye de les tenir à distance avec tes capacités et ton bouclier. Hyde, attaque à distance. », mes pokémons se mettent en place et je sens le gamblast être un peu frustré de devoir rester en arrière plan, mais c'est la meilleure solution. Les hommes ne doivent pas s'approcher de nous, nous ne faisons clairement pas le poids physiquement. « Valy, maintiens les à distance avec un champ électrique, envoie leur des décharges si tu peux. Fran, utilise lance-flamme pour les attaquer de loin ! », Thomas adopte la même stratégie que moi, et les deux se complètent plutôt bien. Nos adversaires ne peuvent pas avancer et ainsi nous pourrons les avoir à petit feu. Clairement, on voit qu'ils ne sont pas habitués à travailler ensemble... Mon partenaire voit cependant une faille dans cette stratégie puisqu'il s'empresse de me dire : « Il faut qu'on trouve un truc au cas où ils veuillent s'échapper. Ils sont de l'autre côté du mur de pokémons, dans l'état actuel des choses, s'ils décident de courir et s'enfuir on pourra rien faire, je commence à réfléchir, mais il ne m'en laisse pas le temps, faisant une remarque très pertinente à propos de notre situation : On est du côté de leur voiture. »

modération:
 



    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8376

Ven 23 Juin - 23:41

Carvanha est Confus !
{-18 PV} Il se blesse dans sa confusion !
PV de Carvanha = 59/140


Méga-Ténéfix lance Ombre Nocturne sur Carvanha !
{-32 PV}
PV de Carvanha = 27/140


Gamblast lance Vibraqua sur Carvanha !
{-18 PV} Ce n'est pas très efficace...
PV de Carvanha = 9/140

_______________


Carvanha souffre du poison !
{-6 PV}
PV de Carvanha = 3/140

_______________

RÉCAPITULATIF :
Sbires :

Sbire Aqua 1 : Grahyena KO
Sbire Aqua 2 : Nosferalto KO

PV Carvanha = 3/140
Confus pour 3 tours
Empoisonné

Praline :
PV Gamblast = 63/151

STATS CARVANHA :
37*8 = 296 points à répartir
PV = 140 (+95)
ATT = 131 (+41)
DEF = 100 (+80)
ATT S. = 65
DEF S. = 100 (+80)
VIT = 65


Que voulez-vous faire, agent Praline ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» ~ Hadès, le côté obscur de la force :3
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Nénucrique-