AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
» ✦ Icy Night (2)


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4033

Région : Kantô
Lun 3 Avr - 14:40

La fête allait bientôt commencer. Elisa s’était parée de son déguisement. Wilheim la déposa puis alla garer la voiture. Après tout, ils ne venaient pas de la rue voisine mais bien du Kantô. Lui aussi, il avait prévu un masque, plus sobre, pour accompagner la jeune femme le temps de la soirée. La Kanes, loup sur le visage, se présenta devant l’entrée principale, munie de son invitation d’argent. Le papier n’était pas nominatif et plutôt blingbling pour ce genre de choses mais bon, elle n’allait pas faire la difficile.

C’était une imposante bâtisse. Elisa la compara à son manoir. Elle n’oserait jamais inviter autant de monde chez elle. Elle avait encore un pied dans le monde de la noblesse mais ne conviait plus que les amis proches de ses parents, et de son père en l’occurrence vu que c’était lui qui s’occupait des relations avec les autres grandes familles. Celle qui organisait cette soirée dansante n’était pas très appréciée des Kanes mais il fallait bien entretenir les liens, c’est ce que son père aurait souhaité. Les Fayte n'étaient pas appréciés mais ils avaient une place importante dans la noblesse.

Derrière son masque, elle était méconnaissable. Ses longs cheveux de jais longeaient ses joues et glissaient dans son dos. Angeline l’avait maquillée avant qu’elle ne prenne la voiture. Ses yeux, déjà noirs à l’origine étaient entourés par de la poudre aussi sombre. Ainsi, elle avait l’air encore plus mystérieuse. Ses lèvres également, portait de la couleur. Un pourpre léger délimitait sa bouche. Élégante mais anonyme et secrète, elle pénétra dans la demeure, suivie par son majordome qui l’avait rejointe rapidement.

À l’intérieur, tout était fait pour attirer le regard. Les yeux des convives ne savaient où se déposer. Des tablées d’or soutenaient des plateaux d’argent où siégeaient mille et une gourmandises, étalées là, aguichantes telles des joyaux et des rubis. Le sol brillait sous les chaussures des invités. Le haut plafond semblait même avoir été repeint. Le lustre, suspendu au milieu de la pièce éclairait cette dernière d’une lumière blanche et la dispersait cette lueur avec équilibre.

L’organisation semblait parfaite. Elisa retrouvait cette vision de son enfance. Les fêtes arrivaient par dizaine dans l’année. Avec sa sœur, elle accompagnait parfois son père pour apparaître en public. Elle se souvenait de ces festins, de ces espaces qui lui paraissaient démesurément immense par rapport à sa petite taille de l’époque. À présent, la grandeur des lieux de réception lui semblait plus raisonnable. On voit toujours tout en grand lorsque l’on est enfant. Elle avait le coeur qui se serrait. Revoir cette scène la plongeait doucement dans une lente nostalgie. La jeune femme s’avança, sous le regard bienveillant de Wilheim qui veillait. La coordinatrice passa devant les plateaux chargés d’apéritifs. Un serveur s’approcha pour lui proposer une ou deux petites choses. Finalement, elle refusa poliment, n’ayant pas faim pour l’instant.

Modération:
 


music  

stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10975

Lun 3 Avr - 15:06

Milobellus S. lance cascade !
niv.49 (1/4)



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Garrett Rosebury ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1764

Ven 7 Avr - 17:10
Une des sources de la Team Aqua avait affirmé à l'organisation qu'il se passait des choses illégales au sein des soirées mondaines. Le blondinet ne gardait pas un très bon souvenir de ces soirées-là. Si un jour elles l'avaient fait rêver, ce n'était plus le cas. En effet, c'est lors d'une de ces réceptions - à laquelle il avait réussir à obtenir son invitation en défiant un champion d'arène - que la vie du jeune sbire a basculé et qu'il s'est à nouveau trouvé coincé chez les Aqua. Assister au meurtre de sa pire ennemie et en être accusé à tort, cela n'avait rien de satisfaisant. S'il s'était juré de ne plus prendre part à ce monde qui n'était pas le sien, le blondinet n'avait cette fois-ci pas le choix. Il avait été choisi pour ce rendre à cette soirée et voler un des pokémons rares qui étaient vendus illégalement. Après tout, faire obstruction d'un acte illégal, ce n'était pas être le gentil dans l'histoire ?

Quand le blondinet effectua son dernier checking dans le miroir avant de partir, il y avait une chose dont il était certain : il avait très certainement été choisi pour cette mission grâce à son physique. C'était peut-être hautain de penser ça, mais il était quasi sûr qu'il était le sbire avec le plus de prestance. Avec son costume cintré bleu et sa tête d'ange, il n'avait qu'à se tenir droit pour être pris pour un fils à papa. Il récupéra le masque qu'il avait laissé sur la table et se dirigea vers la sortie. La nuit commençait doucement à tomber lorsqu'il emprunta le petit bateau qui reliait la planque à la terre ferme. Une fois arrivé au ponton, une limousine l'attendait. L'organisation criminelle n'avait pas lésiné sur les moyens.

La route reliant Oliville à Rosalia était rapide et le jeune sbire ne tarda pas à arriver. Il suffisait de regarder le nombre de voitures garées devant l'imposant manoir pour en déduire qu'il était loin d'être le premier arrivé. Ce qui était bien son objectif : ne connaissant personne dans le monde mondain, il allait bien vite se sentir seul au milieu de ce cercle très fermé. Par chance, la soirée masquée allait lui permettre de passer inaperçu, loin des messes basses telles que "Quelqu'un l'a déjà vu ?" ou autre "Qui est-ce ?". Le jeune sbire attacha un masque doré, assorti à sa chevelure. On ne voyait plus que ses yeux d'un bleu profond, ainsi qu'un sourire séducteur. S'il voulait se fondre dans la masse, il allait devoir faire bonne impression. Le chauffeur ouvrit sa portière, et le jeune sbire commença à monter les marches afin de rejoindre la grande porte d'entrée, sous le regard des quelques personnes qui étaient encore dehors.

Une fois à l'intérieur, le masque cachait plutôt bien la stupéfaction sur son visage. La pièce était immense, tout comme cet immense lustre accroché au centre. Le jeune sbire ne savait pas où donner de la tête, il était émerveillé par tant de luxe. Il fit quelques pas afin de s'avancer dans la pièce et une serveuse s'approcha de lui afin de lui proposer un verre de champagne sur un plateau argenté qui brillait de mille feux. Il attrapa le verre et commença à siroter doucement, continuant tranquillement son petit tour de la pièce. Il ne perdait pas de vue que son objectif premier était de dérober un pokémon destiné à une vente illégale. Il lui fallait trouver le lieu de cette vente.





Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4033

Région : Kantô
Ven 14 Avr - 23:17

Elisa avançait le long d’un grand mur paré de tableaux, chefs d’oeuvre dont elle connaissait les artistes. Tandis qu’elle laissait son regard voguer sur les accoutrements des convives. Chacun avait fait un véritable effort pour dissimuler son visage. Cependant, la voix de certains invités, riant fort et haut, trahissait leur identité. Ils n’en avaient certainement pas grand-chose à faire. Ils n’étaient là que pour profiter avec voracité du buffet et se permettre de faire quelques doléances aux maîtres familiaux des lieux et aux autres hôtes. Ils liaient déjà des liens avec de potentielles proies qui se retrouvaient dans l’obligation de les écouter jusqu’à la fin de leur interminable monologue.

La jeune Kanes, discrète, s’installa sur un petit fauteuil dans une pièce qui juxtaposait la grande salle de réception. Là, les voix étaient moins fortes et pénibles. C’était plus calme malgré le fait qu’il y avait tout de même un certain nombre de personnes. La noble regarda Wilheim qui, immédiatement repartit dans l’autre sens. Ils avaient convenu de se séparer, qui sait, on pourrait facilement la démasquer. La nouvelle que la Kanes avait retrouver son ancien majordome avait certainement déjà fait le tour de toutes les grandes maisons, la rendant aisément identifiable. À l’époque, la tragédie qui avait touché sa famille avait été perçue comme une malédiction. Aujourd’hui, tous, sauf quelques personnes, avaient déjà oublié cette histoire. Dans un sens, c’était tant mieux pour la jeune femme.

Un son de violon lui fit lever le regard. Plus loin, un orchestre s’était organisé. De là où elle était située, Elisa parvenait à distinguer deux violonistes et un pianiste. Ils avaient prévu un concert ? La noble n’en avait pas entendu parler et le planning de la soirée ne l’avait pas mentionné. Cela devait être une surprise. Les Fayte étaient des excentriques après tout ; montrer leurs richesses et leur pouvoir était l’une de leurs activités favorites après tout. Continuant d’observer les autres convives qui se mêlaient les uns autres autres, Elisa se laissait apaiser par les musiciens qui jouaient fort bien. Ils devaient avoir été payés une petite fortune. D’autant plus qu’Elisa avait cru remarquer que l’un de artistes était plutôt reconnu dans son domaine. Lui demander de se produire ce soir avait certainement du coûter plus d’une petite liasse de billets.

La mélodie était plaisante. Petit à petit, les convives joignirent leurs mains et commencèrent à danser. La jeune coordinatrice se leva pour se diriger vers une autre salle. Malheureusement pour elle, un invité lui fit obstacle. Ses grands yeux sombres questionnèrent l’inconnu qui prit la parole, laissant apparaître au dessous du masque un sourire bien trop appuyé pour être sincère. Sa parure était terriblement voyante et il avait clairement abusé des couleurs vives. Même dans ses cheveux, des plumes aux teintes folles se hissaient dans tous les sens. Il ne se gêna en aucun cas pour aborder la Kanes et lui demander de danser avec lui. L’homme semblait déjà fortement alcoolisé.

Pourtant, la boisson la plus forte n’avait certainement pas encore été sortie. Elle ne pouvait pas refuser ; une personne aussi excentrique allait forcément faire un scandale si elle se voyait offensée ou vexée. Répondant par un sourire, Elisa tendit sa main glissée dans un gant. Il ne suffit que d’une poignée de secondes à l’homme pour s’approprier la danse. Les cours qu’elle avait pris plus jeune allait enfin servir. Glissant au gré des notes sans même faire attention à son cavalier d’obligation, elle se rendit vite compte qu’absolument tous les convives avaient été entraînés, de gré ou de force tout comme elle, dans la danse. Ainsi, personne ne pouvait éviter les pas musicaux.


music  

stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1764

Sam 22 Avr - 12:21
Le blondinet continuait de déambuler lentement dans la grande salle de réception, le verre à la main. Il n'avait pas cœur à aller parler à tout ces inconnus qui faisaient partis d'un milieu qu'il ne côtoyait pas, et n'appréciait pas vraiment non plus. Les nobles étaient des gens à part, réputés pour faire le monde à leur façon entre eux. Entre manipulations et corruptions, il n'y avait rien à envier. De telles pensées venant de la part d'un sbire, ça ne laissait rien présager de bon. Il laissait traîner ses oreilles par-ci par-là, écoutant des bribes de conversation entre les convives. Tout sonnait faux, et en particuliers les rires gras et forcés. En continuant sa ballade, il tomba sur une pièce s’apparentant à un petit salon. Ici, il y avait moins de convives et moins de brouhaha, ce qui lui laissait un peu de calme pour réfléchir. Il n'oubliait pas son objectif premier : trouver cette vente aux enchères illégale de pokémons.

Alors qu'il s'installa confortablement dans un fauteuil, profitant du masque cachant son visage pour observer les alentours, un magnifique bruit de violon retentit. Le brouhaha autour baissa d'un cran, laissant place à une douce mélodie interprétée par deux violonistes et un pianiste. Le blondinet qui commençait tout juste à apprendre à jouer de cet instrument à cordes avec Victoire était ravi : il pouvait voir deux autres professionnels le maîtriser parfaitement. Il était encore à mille lieux de savoir jouer comme ça, c'est pourquoi il vouait tant d'admiration et de respect à ces musiciens. Les invités commençaient à danser, et Willi voulait en profiter pour s'éclipser. La danse n'était vraiment pas son point fort. Malgré le fait qu'il commençait la musique, il n'avait pas tellement le sens du rythme. Alors qu'il s'approchait de la porte, une femme lui barra la route. Son masque laissait entrevoir ses yeux vers et ses longs cheveux blonds bouclés. Elle avait déjà un certain âge à la vue des rides au coin de sa bouche. Le blondinet ne pouvait refuser une danse à une dame. Surtout dans ce milieu.

Il lui tendit donc la main qu'elle attrapa. Son cœur commençait à battre rapidement, le stress montait. Contrairement à tout ceux qui se trouvaient ici, il n'avait jamais pris de cours de danses de salon. Les gens se rendront compte bien trop rapidement qu'il ne faisait pas du tout parti du milieu, ou que du moins il n'en était pas originaire. Il plaça sa main libre dans le bas du dos de la femme, et observant tant bien que mal les gestes des autres convives, il commença à suivre les pas de sa partenaire. Manquant de lui écraser les pieds plusieurs fois, il tentait de faire de son mieux. Au bout d'une ou deux minutes qui paraissaient une éternité, la dame lâcha un petit rire moqueur qui se voulait rassurant. Elle approcha sa bouche au creux de l'oreille du blondinet, lui susurrant de se détendre et de ressentir la musique. Il n'avait pas à avoir peur.

Écoutant ses conseils, il ferma les yeux et essaya de trouver le rythme de la valse. Petit à petit, il commençait à comprendre le fonctionnement de cette danse et progressait très rapidement. Il n'était finalement pas si ridicule que ça ! Les dernières notes de la mélodie sonnèrent, laissant place à un silence. Tous les convives s'arrêtèrent de danser, applaudissant chaleureusement les musiciens qui entamaient une nouvelle musique, annonçant un changement de partenaires. Il n'avait plus qu'à trouver une partenaire se voulant aussi compréhensive et rassurante que cette charmante dame.





Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4033

Région : Kantô
Sam 22 Avr - 20:43
La musique prit fin, enfin. Elisa n’avait pas dansé depuis un moment avec ce genre de chaussures. Les richelieus qu’elle portait pour la soirée lui faisaient déjà mal. Dans la vie de tous les jours, la coordinatrice ne mettait pas de chausses faites pour ce genre d’évènements. Et puis, son partenaire, fort alcoolisé avait du mal à suivre le rythme et déboussolait la jeune femme avec une haleine plutôt désagréable. Heureusement qu’elle avait mis un peu de parfum sur ses vêtements, cela l’aidait à tenir. C’était d’ailleurs un cadeau d’Angeline. Il s’appelait comment déjà ? Secret Night, quelque chose comme ça. La coordinatrice avait trouvé qu’il allait parfaitement avec cette soirée masquée. La fragrance avait une douce odeur, un peu sucrée et agréable sans pour autant faire tourner la tête.

Délivrée de cet homme étrange et plutôt mal aimable qui n’avait même pas pris la peine de saluer à la fin de la danse et qui était parti fébrilement tituber un peu plus loin, Elisa se réfugia près des grands rideaux rouges. Soufflant un peu pour reprendre une respiration convenable, elle prit dans ses mains un verre de rosé qu’elle porta à sa bouche pour étancher son début de soif. La jeune femme aux cheveux de jais chercha son majordome en vain. Tandis qu’elle portait son regard sur la foule qui attendait un deuxième tour de danse. Les convives avaient baissé d’un ton. À présent, ils patientaient la suite en discutant plus calmement. Cela faisait une petite pause pour la noble qui voulait maintenant traverser la pièce pour aller s’installer près du balcon et prendre un peu l’air. Elle chercha alors un chemin par lequel passer. Elle voulait à tout prix éviter la prochaine danse. Elle n’appréciait guère ce genre de moment, c’était redondant et sans grand intérêt pour la Kanes. Depuis toute petite, elle préférait retrouver la calme et la sérénité des jardins des grandes maisons. Au cours des soirées mondaines de son enfance, l’air frais du dehors et l’absence de brouhaha était un des petits moment de paix des plus agréables.

Ce fut à ce moment qu’elle perçut ce qu’elle n’aurait probablement jamais du entendre. Deux hommes, un peu pompette, discutaient dans un coin, d’une façon assez louche finalement. Elle ne comprit pas grand-chose de leur conversation. Seuls quelques mots ressortaient. ‘’La bataille de Doublonville n’a pas eu lieu.’’ Elisa s’interrogea. C’était une phrase bien étrange et pourtant la noble était parfaitement certaine d’avoir bien saisi ce morceau de phrase. Mais pour le contexte, alors là, elle n’en savait strictement rien. Bref, là n’était pas toute sa réflexion, elle attendait simplement une ouverture dans la foule pour traverser. Et quelques instants plus tard, elle obtenait ce qu’elle avait souhaité.

Elle se jeta alors à travers les gens pour commencer à apercevoir la grande porte, qui lui tendait les bras, là, ouverte. Mais cet espoir fut rapidement brisé lorsque la musique reprit. La jeune femme ferma les yeux quelques secondes. Prise au piège de la musique à nouveau et de ces danseurs inarrêtables, elle se retrouva face à un jeune homme, dont les cheveux était d’un blond d’argent. Derrière son masque, simple et plutôt joliment orné, deux yeux bleus légèrement foncés. Bien, au moins, cette danse-là ne serait pas désagréable.


music  

stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1764

Lun 24 Avr - 22:35
Le temps que tout le monde tourne, le blondinet était resté planté sur place. Il gardait une oreille attentive, à l'affût de ce qu'il se disait. Le moment était parfait pour glisser un code à l'oreille de l'autre. Mais malheureusement, les seules conversations qu'il entendait étaient des échanges de banalité. Après tout, il s'agissait d'un événement clandestin, forcément que les gens allaient rester discret à son propos. Alors que tout le monde semblait peu à peu trouver un partenaire de danse, le jeune sbire était toujours là, planté, seul vers la porte de sortie. Il se disait qu'au moins si personne ne venait à lui, il pouvait toujours s'enfuir et retourner dans la grande salle de réception. Il n'avait pas particulièrement envie de danser, mais il restait convaincu que c'était ici qu'il avait le plus de chance de trouver des indices sur cette vente aux enchères illégale.

Les premières notes de musique commencèrent à résonner dans la petite salle. Aussitôt, l'assistance se mit à valser alors que le jeune blond était toujours seul. Il s'apprêtait à retourner dans la salle de réception lorsqu'une jeune femme apparue devant lui. Son masque fut la première chose qui frappa le blondinet. Un masque à l'apparence d'un loup, voilà qui était original. Bien plus que la simple parure dorée du jeune sbire. Le pourpre léger de ses lèvres tranchait avec ses longs cheveux de jais et ses yeux d'un noir profond. Willi soutenu longuement son regard, et finit par lui tendre la main afin de lui proposer une danse. Il y avait quelque chose de mystérieux chez cette femme qui attisait la curiosité du jeune homme.

Une fois le couple formé et enlacé, les deux jeunes gens purent entamer la danse. En temps qu'homme, c'était le rôle du blondinet de mener la danse. Malgré ses gestes maladroits, il ne se trouvait pas si ridicule que ça. Mais après tout, c'était uniquement son point de vue et il était fort possible que sa partenaire regrettait de lui avoir accordé cette danse. Et pour qu'elle ne puisse se rendre compte de la maladresse du jeune sbire, il avait bien une idée en tête. Il fallait qu'il arrive à engager une conversation avec la jeune femme, la tirer hors de ses pensées. Elle ne devait plus penser à la danse et aux pas. Le blondinet porta ses lèvres près de l'oreille gauche, retirant d'un geste délicat de la main les longs cheveux de jais - qui étaient d'une douceur surprenante.

"Enchanté, je m'appelle Honoré." susurra-t-il dans le creux de son oreille. "C'est une jolie réception que nous on préparé les Fayte, vous ne trouvez pas ?"

Le blondinet préférait utiliser l'identité d’usurpation qu'il prenait pour certaines de ses missions. Après tout, on était jamais trop prudent. Il n'avait plus qu'à espérer que cela suffirait à faire la diversion. Et pourquoi pas le sortir de cette spirale infernale des valses si la jeune femme se révélait être intéressante.





Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4033

Région : Kantô
Lun 1 Mai - 20:08
Elisa se retrouvait face à cet homme. Elle aurait bien aimé voir son visage. Il avait l’air beau. Ses yeux déjà, l’étaient. Ses cheveux entouraient avec douceur les traits de ses joues. Pourtant, même en cherchant dans sa mémoire, aucun noble ne ressemblait de près ou de loin à cet invité. La jeune femme mit sa main dans la sienne, gracieusement. Et puis, la musique se lança et les musiciens commencèrent à jouer, avec brio par ailleurs. C’était une valse, danse rythmée, presque sauvage et terriblement virevoltante. La Kanes savait parfaitement la danser. Depuis sa naissance, sa mère lui avait appris chaque posture et chaque mouvement pour qu’elle soit à la hauteur lors des réceptions. Jamais elle ne s’était imaginée plus grande, tournant dans les bras d’un homme dans ce genre de grande salle. Petite, elle ne faisait que danser avec son père. Et adolescente, elle ne s’était jamais prêté à ce genre d’activités qui lui avaient toujours parues pour le moins fantaisistes.

Toutefois, le temps n’avait pas joué en sa faveur ; elle se sentait maladroite dans ses pas. Malgré cela, elle restait concentrée et se débrouillait comme elle le pouvait. Quelques secondes lui suffirent à retrouver l’image du sol et des chaussures de réception. Rapidement, tout lui revenait et sa gestuelle reprenait de l’assurance. Elle fut surprise et faillit presque le rythme lorsque le jeune homme qui était son partenaire glissa son cou contre le sien pour venir susurrer quelques mots près de son oreille. Son cœur sauta un battement ; elle n’avait pas l’habitude qu’un homme se rapproche autant d’elle. Elle se calma toutefois en percevant le parfum du blond masqué. Une odeur fruitée et douce était dissimulée sur les vêtements de ce jeune danseur.

Il se présenta, d’une voix calme et suave, apaisante. Le prénom qu’il lui donna sonnait toutefois faux. Après tout, ils participaient à un bal masqué. Et puis, cela ne lui allait pas. Elle lui aurait attribué un prénom plus élégant et moins vieillot. Mais bon, c’était le jeu. À son tour, elle s’avança vers lui, dans une boucle musicale, tout comme il l’avait fait pour lui répondre.

« Enchantée Honoré. Je me nomme Adélaïde. » Bien entendu, ce n’était pas son vrai prénom, ni même son deuxième prénom ; qui sait, peut-être bien que les connaisseurs pourraient remonter jusqu’à elle. La prudence était de mise. Elle ne croyait pas l'avoir déjà vu à une pareille réception. Mais bon, sans les masques, cela aurait été plus facile à vérifier. « C'est une belle réception, effectivement. Les Fayte sont toujours aussi étonnants. » Excentriques aurait été le terme mais qui sait, peut-être que l'homme avait qui elle dansait était un membre de la famille. Il valait mieux ne pas faire d'impair et restée courtoise avec tous. « Il y a du monde ce soir. Je n'ai reconnu que les Dusky et les Guinevive. Je me demande ce que cette soirée nous réserve. Après cette mise en bouche musicale, j'ai hâte de voir la suite. »


music  

stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1764

Mer 10 Mai - 18:35
Le blondinet peinait à garder le rythme de la danse maintenant qu’il avait pénétré la zone de confort de la jeune femme. Il remarqua que son geste l’avait déstabilisée, ce qui le fit sourire. Son but était atteint : il avait réussi à la sortir de ses pensées et à ne plus être focalisée sur la danse. A son tour elle approcha sa bouche près des oreilles de Willi. Bien que le jeune sbire n’avait pas l’intention de charmer sa partenaire de danse, un jeu de séduction s’était naturellement installé entre les deux jeunes gens, ne le laissant pas indifférent. Sa voix était douce et agréable, et son nom intriguant. Adélaïde, ce n’était pas un prénom courant. Mais il allait très bien pour une personne fréquentant ce genre de soirée, un certain côté noble s’en dégageait. Le blondinet appris également que ce n’était pas la première fois qu’elle était présente à une fête organisée par cette famille. Peut-être en savait-elle plus sur ces ventes aux enchères illégales ? Peut-être elle-même était friande de ce genre de pratique ? Il avait besoin d’en savoir plus sur elle et sur ses habitudes ! Et la suite de ses paroles ne faisait que confirmer son envie de creuser : elle avait reconnu des familles présentes, elle parlait d’une suite. Il était persuadé qu’elle en savait plus.

"Je n’ai pas reconnu grand monde, je suis … nouveau dans le milieu …" Le blondinet avait parlé sans même réfléchir à ce qu’il avait dit. C’est après qu’il se rendit compte de la gaffe qu’il venait de commettre. Ou comment griller sa couverture en quatre secondes. Si la jeune femme pouvait voir son visage elle n’aurait aucun mal à le voir devenir rouge pivoine. Il essaya de garder son calme et de rattraper son erreur. "Avec tous ces visages masqués, il ne m'est vraiment pas facile de discerner qui est dissimulé derrière ! Mais c’est une bonne idée, ça favorise les rencontres !" Finit-il par lâcher, suivi d’un petit rire amical. Il garda le sourire, il voulait attiser la sympathie de cette jeune femme.

La valse continua, et lorsque la musique s’arrêta le jeune sbire ne put retenir un soupir de soulagement. Danser lui demandait énormément d’effort de concentration ; et les deux danses qu’ils venaient d’effectuer lui avait suffi pour l’année à venir. Il applaudit les musiciens avec le reste de la salle, puis il se tourna à nouveau vers la jeune femme aux cheveux de jais.

"Voulez-vous prendre un verre ? Nous serions plus à l’aise pour faire connaissance !"

Le blondinet continuait de sourire, espérant très fortement que sa partenaire accepte. Il pourrait ainsi faire d’une pierre deux coups : se libérer de la salle de danse et essayer d’en apprendre plus sur ces ventes aux enchères illégales.





Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4033

Région : Kantô
Jeu 11 Mai - 19:46
La danse prit fin. Cela avait amusé la noble, bien plus que la danse précédente où elle s’était sentie oppressée. Le blond ne semblait pas très doué avec les pas mais la jeune femme aux cheveux de jais ne lui en voulait pas. Elle-même, cela faisait un moment qu’elle n’avait participé à une telle activité et ses mouvements devaient certainement être maladroite également.

Sa voix l’avait ébranlée et elle avait perdu, le temps de quelques secondes, le rythme. Le geste aussi était déboussolant pour la Kanes. Ce rapide ballet l’avait pourtant enjouée. Le jeu séducteur du garçon masqué l’avait agréablement déstabilisée. Le jeune homme lui proposa une boisson fraîche pour soi-disant faire plus ample connaissance. Mais Elisa n’avait pas totalement confiance en cet Honoré. Cependant, elle n’était pas pour autant contre le fait de discuter avec ce charmant personnage, bien plus charmant que l’autre type un peu trop grossier à son goût.

Nouveau dans le milieu ? Comment cela ? Était-il fils de nouveaux nobles ? Dans tous les cas, vu les masques, il était bien impossible d’identifier qui était qui et de savoir si elle le reconnaîtrait ou pas. Mais effectivement, sa voix lui était inconnu et elle ne se souvenait pas d’un garçon aux cheveux blonds et aux yeux d’un joli bleu. Dans tous les cas, il était un peu étrange. Que recherchait-il dans cette soirée ? De l'argent ? Une femme ? De la nourriture ? Même s'il était étrange, elle ne pouvait pas juger qui que ce soit à cette soirée costumée où la plupart des gens étaient excentriques et déjà bien saouls.

Elle connaissait la suite des événements musicaux. Dans ce genre de soirées, ils allaient encore danser pendant une bonne heure s’ils ne secouaient pas maintenant. Face à son cavalier qui ne bougeait pas, elle ne lui répondit pas mais s’était pourtant décidée. Dans un geste vif mais élégant, elle attrapa la main du blond pour l’attirer dans une autre pièce. Elle le tira doucement dans sa direction pour qu’il la suive. Ils arrivèrent sans un mot dans un petit vestibule vide. Elisa se dirigea ensuite vers le petit salon. Elle eut de la chance, elle se rappelait à peu près comment était structuré le bâtiment même s’il avait été rénové. Pour le coup, cela en était même étonnant qu’elle s’en souvienne aussi bien. A vrai dire, au fur et à mesure qu’elle avançait, le chemin apparaissait devant elle. Lorsqu’elle était petite, elle avait l’habitude de venir chez les Fayte de temps à autres pour les affaires de son père. Elle jouait alors avec sa sœur et le fils unique de la famille dans les couloirs, à cache-cache et à Chacripan. Leur réputation avait bien changé avec cet homme à la tête des Fayte. Alors finalement, ce n’était pas si étonnant qu’elle trouve ses pas sans aucun problème.

Ils débarquèrent dans un endroit beaucoup plus silencieux et calme, aux teintes tamisées et chaleureuses. Des bougies siégeaient un peu partout sur les tables basses en verre entourées de fauteuils et de canapés moelleux rouges et noirs. La lumière n’était créée que par les petites flammes qui se flétrissaient à chaque fois qu’un invité parlait. Les ombres sur le mur se mouvaient silencieusement. Elisa lâcha enfin la main du mystérieux blond, le laissant respirer un peu. Elle se retourna pour le regarder. La petite course ne l’avait pas trop épuisée.

Est-ce que cet endroit lui allait ? Si oui, il restait à trouver une petite place tranquille.


music  

stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1764

Sam 13 Mai - 17:35
L'attente d'une réponse de la part de la jeune femme se faisait longue. Le blondinet commençait à avoir le cœur qui se serrait. Et s'il avait fait une erreur en la conviant à boire un verre ? Après tout, il ne savait pas qui elle était et n'avait donc aucune idée de son statut marital, ni même de son âge. Elle pouvait très bien être mariée à un noble, ou tout simplement être la jeune fille d'un homme connu qui lui en voudrait d'avoir osé charmer sa chère petite fille. Les apparences étaient souvent trompeuses, et avec le masque il était encore plus difficile de repérer les traits marquants d'un visage. Et lorsqu'elle attrapa sa main, un large visage de satisfaction s'afficha sur le visage du jeune sbire. Elle avait succombé à son charme naturel ! Il n'avait cependant aucune idée de là où elle l'emmenait, mais il se laissait emmener. Toutes sortes de scénarios fusaient à la vitesse de l'éclair dans sa tête au fur et à mesures qu'ils traversaient les différentes pièces et déambulaient dans les couloirs. Willi était étonné que les invités aient le droit de se déplacer librement dans cette immense demeure. Pour lui, il était naturel qu'ils s'en tiennent à la salle de réception, qui était déjà bien trop grande. Mais les gens du milieu étaient bien plus au courant que lui des coutumes de ces soirées, puisqu'ils croisèrent le chemin de plusieurs personnes.

Après un voyage silencieux qui paraissait avoir duré une éternité, les deux jeunes gens arrivèrent dans une pièce à l'ambiance tamisée. Une petite musique douce à peine audible en bruit de fond, quelques murmures émanant des discutions des personnes déjà présentes. L'endroit était bien plus calme que la salle de bal où les invités dansaient à un rythme effréné. La jeune femme libéra enfin la main de sbire. Leur regard se croisèrent, et le blondinet chercha rapidement un endroit où s'installer.

"Là-bas me semble l'endroit idéal !" lâcha-t-il à l'intention de celle qu'il pouvait désormais appeler "son rendez-vous". Il indiquait la place qu'il avait choisi d'une main, et de l'autre il invita la jeune femme à s'y rendre en premier en la poussant délicatement dans le bas du dos.

Les deux jeunes gens étaient installés côtes à côtes sur une large banquette aux pieds d'une petite table ronde. La place que le blondinet avait choisie était située à peu près au milieu de la pièce. Ils étaient entourés de plusieurs autres tables, occupées par de nombreux invités qui dégustaient des cocktails calmement. Le jeune sbire osait espérer pouvoir tendre l'oreille et découvrir des informations capitales pour le bien de sa mission. Mais pour le moment, il se devait de faire un minimum la conversation avec sa partenaire, afin qu'elle ne se doute de rien.

"Alors Adelaïde, dites-m'en un peu plus sur vous." Le blondinet parlait dans un murmure à peine audible. Il ne voulait pas se montrer plus bruyant que les invités. "Êtes-vous originaire de la région ? Peut-être pourrions-nous faire des devinettes afin que j'essaye de deviner à quelle famille vous appartenez ?" Bien évidemment, le jeune sbire n'avait absolument aucune chance de réussir à deviner sa famille. Et il suffisait qu'elle ne soit pas de la région pour qu'il ait encore moins de chance ...

Une serveuse ne tarda pas à venir les interrompre, leur demandant s'ils désiraient boire quelque chose. Willi laissa la jeune femme commander avant de donner sa commande. "Ce sera un tgv pour ma part, merci." Tequila-Gin-Vodka, la boisson préférée du blondinet. Il avait tendance à s'enfiler les verres comme du petit lait, ce qui n'était pas sans conséquences. Mais ce soir-là, il ne pouvait pas se le permettre. Il était ici avant tout pour une mission importante. Il ne fallait pas qu'il l'oublie.





Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4033

Région : Kantô
Sam 13 Mai - 19:37
Ainsi, il n’était pas si surpris que cela. La jeune femme était déçue de découvrir que l’endroit le laisse impassible. Mais après tout, ils étaient des nobles, ils se devaient de garder leur sang-froid en toute situation. Et puis, peut-être bien qu’il était déjà passé par ici avant d’atterrir dans la salle de bal. Laissant sa curiosité s’envoler, elle s’installa à la petite table située au milieu de la pièce. De là, toutes les conversations pouvaient leur parvenir. Pour la jeune femme aux yeux sombres, cela ne lui plaisait pas forcément d’être entendue. Mais bon, elle n’allait certainement pas parler des secrets de sa famille ou de choses qui pourraient la gêner. Une dame vint à leur rencontre, prête à prendre leur commande en boisson. La Kanes sourit, laissant les doigts de ses mains se toucher en signe de réflexion. Mais le choix était déjà fait à vrai dire. Les Fayte étaient connus pour le superbe champagne rosé. Plus jeune, Elisa en appréciait déjà le goût et la texture. Elle avait appris à connaître certains côtés du luxe dès son plus jeune âge. La popularité de la boisson était excellente à travers les grandes familles et les Fayte étaient connus pour apporter à chacune de leurs rencontres d’affaires, une de ces succulentes bouteilles. Ils lui avaient même donnée un nom.

« Pour ma part, ce sera un verre de Millepertuis. » fit la femme masquée. À ces mots, la serveuse pris un air stupéfait, comme si ce simple terme l’avait entièrement chamboulée. Reprenant contenance, elle abaissa la tête pour faire comprendre que cela lui serait apporté. Notant la demande du blond, la serveuse se retourna pour partir en direction du bar, l’air songeuse. Elle n’avait plus l’habitude d’entendre ce nom, déduisant certainement que sa cliente devait avoir des liens forts avec la famille hôte. Elle serait sûrement bien servie et la boisson n’était pas assez forte pour lui faire tourner la tête. Le jeune homme quant à lui, fit le choix d’un verre qui semblait plutôt alcoolisé. La noiraude arqua un sourcil derrière son masque en signe de surprise.

‘’Honoré’’ lui avait proposer un petit jeu. Des devinettes. Ce n’était pas très dangereux comme divertissement et la noble pouvait bien se laisser aller à cet amusement. « Je ne suis pas de la région non. Mais je ne suis pas si loin que ça, quelques heures de route en voiture, 4 ou 5 tout au plus. Si j’en avais l’occasion, je me rendrais plus souvent à Rosalia. C’est une ville agréable. » Penchant très légèrement sa tête vers la droite, laissant glisser ses cheveux de jais dans cette direction, elle lui sourit. « Et vous ? » lâcha-t-elle calmement. Elle aussi avait bien envie de savoir qui il pouvait bien être. Mais s’il était vraiment nouveau dans le milieu, elle devrait vite trouver de quelle famille il venait. Après tout, depuis bientôt dix ans, il n’y avait pas eu beaucoup de mouvement et de naissances de nouvelles figures de la noblesse.

Leur commande arriva quelques instants après. Elisa s’intrigua devant le verre de son cavalier de la soirée. Elle devait certainement avoir déjà goûté mais ne s’en souvenait pas plus que ça. Quant à son verre, des bulles virevoltaient dans tous les sens dans une eau d’or et de rose. S’inclinant, la serveuse se dirigea ensuite vers une autre table. Elle fixa du regard le blond tout en avançant son verre vers ses lèvres. Un gorgée. « D’où connaissez-vous les Fayte ? C’est une famille plutôt vieille. » Elle s’essayait elle aussi aux questions même si sa concentration était un peu difficile. Derrière elle, une femme et un homme s’étaient mis à rire un peu trop bruyamment pour elle. Leur table était assez proche de la leur à vrai dire. La jeune Kanes faisait preuve de concentration pour écouter les propos de ce charmant blond.


music  

stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1764

Sam 13 Mai - 23:00
Qu'était un noble sans champagne ? Le blondinet avait participé à une seule soirée mondaine, et là-bas les bulles avaient coulé à flots. Bien que la soirée à laquelle il avait participé n'avait rien à voir avec celle-ci, il y avait quand même beaucoup de similitudes. Il n'avait qu'à espérer que le meurtre auquel il avait assisté n'en soit pas une. La jeune femme avait l'air une bonne connaisseuse des champagnes, jamais Willi n'aurait été capable de donner une marque ou un nom de domaine. Bien qu'il appréciait également cette fameuse boisson gazeuse, il n'en buvait que pour les grandes occasions et ne faisait pas la moindre distinction entre deux bouteilles différentes.

La jeune femme accepta le jeu des devinettes, pour le plus grand plaisir du blondinet. Voilà qui allait les occuper quelques minutes. Elle répondit aux premières questions sans rechigner. Et c'est ainsi qu'il apprit qu'elle n'était pas de Johto. Il y avait donc très peu de chances qu'ils se soient déjà croisés. L'information sur le voiture indiquait que la jeune femme venait de Kanto, la seule région reliée à Johto par voie terrestre. Le jeune sbire s'y était rendu plusieurs fois pour des missions, notamment pour cambrioler le manoir des O'Delly. Mais bien sûr, il garderait ce secret bien enfoui. Même sous les effets de l'alcool.

"C'est vrai que Rosalia est une très jolie ville, calme et paisible. Il parait qu'il fait bon y vivre ! Pour ma part, je ne suis pas originaire de Johto mais il y a déjà plusieurs années que j'y vis, ici et là." Le jeune sbire avait bien l'intention de cacher qu'il vivait à Oliville. Après tout il résidait dans une des cachettes des Aqua, une qui n'était pas sans importance puisque c'était là-bas même qu'ils faisaient leurs expériences scientifiques sur les pokémons afin de les rendre plus puissants au combat. Il se contenta d'afficher un large sourire amical et un brin charmeur. "Cela dit, je ne pense pas être en mesure de découvrir votre appartenance, Adelaïde. Etant nouveau, je ne connais pas très bien les familles des autres régions ..." Il tentait de se sauver comme il le pouvait, bien qu'il n'était pas très sûr que sa couverture soit bien efficace.

Lorsque les boissons arrivèrent, le blondinet resta fixé quelques secondes sur la coupe de champagne rosé. Les fines bulles qui remontaient à la surface lentement donnait envie de plonger ses lèvres dans la boisson et la déguster. Mais il attrapa rapidement son large verre et avala une première gorgée généreuse. Il sentit la chaleur de l'alcool descendre le long de son corps, avant de remonter au cerveau. Une seule gorgée de son breuvage avait suffit à lui réchauffer les oreilles. Une fois arrivé à la fin de son verre, il ne serait plus entièrement lucide. Et quand la jeune femme lui demande d'où il connaissait les Fayte, le blondinet parut l'air de chercher.

"A vrai dire, je ne connais pas directement les Fayte. C'est une connaissance qui leur a parlé de notre famille." Après tout, ce n'était pas entièrement faux. C'était effectivement une connaissance des Aqua qui avaient su trouver cette invitation qui s'était retrouvé entre les mains du blondinet. "Et vous, connaissez-vous bien les Fayte ? J'aimerais pouvoir les remercier pour l'invitation et la soirée avant la fin, mais avec tout ces masques je ne suis pas sûr d'être en mesure de les reconnaître ..." Willi n'avait bien évidemment aucune idée d'à quoi ressembler les Fayte. Il n'avait même pas eu la curiosité de faire des recherches sur cette famille puissante de Johto. Il avait déjà entendu parler d'eux, parmi les nombreuses affaires auxquelles ils avaient participé en tant que famille influente, mais il n'avait jamais prêté attention à ce dont ils avaient l'air. A vrai dire, cela lui passait par dessus la tête. Tout ce qu'il voulait, c'était faire ses affaires dans son coin. Et tant qu'il n'avait pas à croiser leur route, ils ne l'intéressaient pas.

Le couple derrière eux qui était devenu si bruyant devait commencer à avoir les oreilles qui chauffent. Une serveuse s'approcha d'eux. Alors que le blondinet pensait qu'elle allait leur demandait de faire moins de bruit car ils entachaient l'ambiance si calme de ce salon, ce n'était pas du tout le cas. "Excusez-moi de vous déranger, Monsieur et Madame Vaillac. Je vous informe que tout est bientôt prêt. Je reviendrai vous chercher dans quelques minutes." Le couple de noble remercia la serveuse qui semblait presque s'excuser de leur adresser la parole. De quoi pouvait-elle bien parler ? Le jeune sbire n'avait aucune idée de qui était cette famille. Étaient-ils tout simplement des proches de la famille Fayte ou étaient-ils des clients de cette vente aux enchères illégales ?





Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4033

Région : Kantô
Dim 14 Mai - 22:12
Plongeant ses lèvres dans le liquide pétillant, la jeune femme profita du goût de l’alcool. Cette boisson était comme dans ses souvenirs. Puis, elle s’amusa avec, faisant doucement tourner le contenu du récipient transparent. Laissant son regard suivre le courant tourbillonnant, elle souriait, écoutant l’homme en face d’elle parler. Ses propos n’étaient pas très cohérents mais elle n’y pris pas garde pour autant. Elle n’était pas convaincu de ce qu’il disait mais n’allait pas non plus couper court à la discussion parce qu’il ne connaissait pas toutes les familles. De plus, il n’était pas simple de reconnaître chaque convive sans un masque, alors lorsqu’ils en portaient un, cela était encore plus difficile. Pourtant, Elisa se souvenait des mimiques, des tocs et de certaines voix bien familières, parfois un peu vieillies par le temps. Plongeant ses prunelles sombres dans celles de son acolyte de l’instant, elle lui indiqua avec discrétion une table un peu plus loin.

« La famille Zells. Nous sommes passés devant quand nous sommes arrivés. » Il lui était impossible de se tromper, elle avait remarqué l’énorme bague qui ornait son doigt, portant le symbole de la famille du sud de la région de Kalos. La noble en avait reconnu deux ou trois autres, mais en entrant dans la demeure ; ils n’étaient pas dans cette pièce. En ce qui concernait d’autres invités, elle avait bien des idées mais n’était pas certaine de pouvoir affirmer qui ils pouvaient bien être tant qu’ils auraient leur masque.

« Ma famille a fait affaire avec les Fayte de nombreuses fois. Malheureusement, nous ne traitons plus vraiment avec eux. » Elle fit une pause, remettant une de ses mèches derrière son oreille. « Lorsque mon père venait parler avec le chef de famille des Fayte, j’avais l’habitude de me promener dans les couloirs de la demeure, avec ma sœur et leur fils. Malheureusement, je me souviens presque mieux de l’architecture que de lui. Il a pris la suite de ses parents mais je ne l’ai pas revu depuis… plus d’une dizaine d’années. Je me demande à quoi il ressemble aujourd’hui. Il donnera certainement un discours pendant la soirée. » Elle se rappela en disant ceci qu’il y aurait le fameux lancer de masques à la fin.

Elisa ne put s’empêcher d’entendre la conversation derrière elle. Les Vaillac ? Que faisaient-il ici ? Ils ne devraient même pas y être invités. La jeune femme se crispa, faisant une moue invisible derrière son masque, fronçant les sourcils. Cette famille était reconnue pour de nombreux actes de trahison dans certaines affaires pas très glorieuses. Lorsqu’elle était petite, son père les avait toujours comparés aux grands méchants qu’il fallait à tout prix éviter. Ils étaient pour elle l’image la plus néfaste de la noblesse, salissant l’entièreté de ce qu’ils étaient. Pourquoi étaient-ils ici ? S’étaient-ils incrustés ? Non, la serveuse avait l’air tout à fait calme. Cela n’allait pas. Elisa se hâta de boire quelques gorgées, essayant de cacher au mieux sa gêne soudaine. Son père lui avait toujours dit d’être prudente, et c’était ce qu’elle faisait.

Finalement, il valait peut-être mieux mettre au courant le jeune homme en face d’elle. Elle espérait simplement qu’il ne soit pas l’un d’eux. « Nous devrions partir. Certaines personnes ne sont pas fréquentables même si elles font partie de la noblesse. » Calmement, elle se leva pour se diriger sans un mot vers la sortie de la salle. Continuer leur charmante conversation autre part serait beaucoup plus agréable qu'en mauvaise compagnie. Et puis, elle avait quand même pris la peine de prendre son verre. Ne pas le finir serait un véritable blasphème et elle risquerait d'être mal vue.


music  

stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1764

Lun 22 Mai - 21:59
Le jeune sbire restait impressionné par la capacité de la jeune femme à reconnaitre des personnes malgré les masques exubérants de certains. Elle devait vraiment être une habituée de longue date à ce genre de soirée. Le blondinet resta un moment fixé sur ce couple qu'elle avait dénommé les "Zells". Après tout, peut-être était-elle tout simplement en train de bluffer ? Il ne pouvait pas être certain qu'elle racontait la vérité, mais il avait envie de la croire. Tout s'était fait avec un tel naturel ; son geste délicat de la tête, ses paroles douces et posées. A moins qu'elle soit une habituée à jouer les actrices, il n'y avait absolument aucune raison pour le blondinet de douter. Il ne lui restait que ce un pour cent d'incertitude qui était là, "au cas où".

Le jeune blond détourna son regard pour le poser de nouveau sur sa partenaire du soir. Il l'écouta parler avec attention, buvant chaque goûte de ses paroles. Tantôt il plongeait son regard dans ses grands yeux noirs, tantôt sur sa bouche d'un rouge vif. Il ne voulait pas perdre une miette de ce qu'elle disait, la moindre information était importante pour la mission du jeune sbire. Sa famille avait donc eu un lien direct avec les Fayte. Et ceci n'était pas à négliger, puisqu'elle semblait avoir été très proche de l'actuel dirigeant de cette noble famille, bien que ce ne soit plus le cas à l'heure actuelle ... Mais de quel genre d'affaire pouvait-il s'agir ? Et surtout, pourquoi avaient-ils arrêté ? C'était évidemment des questions que Willi ne pouvait pas demander réponse aussi directement à son interlocutrice. C'était bien trop peu subtile. Il lui fallait trouver un moyen d'obtenir les informations qui l'intéressaient sans pour autant éveiller le soupçon chez la jeune noble.

Willi était bien trop préoccupé à se poser tout un tas de questions dans sa tête pour remarquer le changement d'attitude de sa partenaire. Il avait déjà descendu son mélange d'alcools forts, rendant son remue-méninge un peu plus compliqué que d'ordinaire. Ce qui l'extirpa hors de ses pensées fut la phrase de la jeune femme. Des personnes de la noblesse non fréquentable ? Il n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche qu'elle était déjà levée et commençait à s'éloigner. Le jeune sbire n'avait pas vu venir ce côté déterminé de cette jeune femme, qui marchait avec une élégance et une prestance qui laissait de marbre le blondinet. Il se leva à son tour pour la rejoindre, lui attrapant le bras pour qu'elle ralentisse le pas et l'attende. Ils quittèrent donc cette salle à l'ambiance tamisée sans un mot.

Le jeune sbire attendit qu'ils soient un peu plus au calme, déambulant dans un couloir, pour briser ce silence. Bien qu'ils étaient à priori seuls, il préféra chuchoter. "J'ai entendu dire que les Fayte n'étaient pas des gens très honnêtes, et qu'ils avaient même quelques litiges avec la justice ; est-ce vrai ? Parce qu'ils ont l'air d'être une famille très appréciée dans le milieu." Willi marqua une pause, cherchant ses mots. "Je n'ai jamais entendu parler de ces 'Vaillac'. Pouvez-vous m'en dire plus sur eux ? Pourquoi sont-ils non-fréquentables ?" Tant de questions qui se bousculaient dans sa tête. Mais il ne voulait pas assaillir sa partenaire avec autant d'interrogations. Il préféra poser celles qu'il jugeait pour le moment le plus pertinentes. Il ne fallait pas oublier que son objectif premier était cette fameuse vente aux enchères. Allait-il réussir à obtenir des informations de cette jeune femme ? Elle semblait beaucoup trop honnête pour participer à ce genre d'événements, mais cela ne l'empêchait pas d'être parfaitement au courant de ce qu'il se tramait dans l'ombre de ces soirées majestueuses.





Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 3) Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Rosalia-