AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Volugeek


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Mar 28 Mar - 20:26
Clarisse ne sait pas si elle est avant tout excitée ou stressée, mais en tout cas elle bouillonne. Il est samedi matin, très tôt : cela fait peu de temps qu'elle a commencé les cours et elle sait qu'elle devrait passer le weekend à réviser, mais impossible de rater une telle occasion. La Volugeek, c'est une fois par an après tout.
C'est la première fois qu'elle se rend à ce grand évènement, avant ça son père l'estimait trop jeune pour se rendre seule à Unys et elle a dû se contenter des autres conventions, plus petites, qui ont eu lieu à Hoenn ou depuis qu'elle est au lycée à Alola. Mais la Volugeek reste l'incontournable pour tout otaku qui se respecte : on y vend des goodies à n'en plus finir, les cosplayeurs s'y retrouvent pour des défilés, il y a des dédicaces de gens qu'elle admire et des tournois de plusieurs jeux phares... Et c'est ce dernier point tout particulièrement qui la rend anxieuse.

Clarisse vérifie une énième fois qu'elle a tout ce qui lui faut dans les sacoches qu'elle porte à la taille. Mille pokédollars en espèces, une petite bouteille d'eau, un sandwich végétarien avec un yaourt à boire (elle a appris à se méfier des prix ahurissants des repas sur place), son téléphone portable, son pass pour le weekend et le plus important : ses deux decks pour le tournoi Pokémon TCG préparés en ligne et dont elle a la composition sur une liste au cas où. Elle les a passés en revue toute la soirée de la veille et ne voit pas comment elle pourrait les améliorer, même si elle est sûre qu'ils sont loin d'être parfaits. Elle espère qu'ils seront suffisamment bons pour qu'elle ne plante pas Seydja...
Ah, sûrement le point qui la stresse le plus : elle ne va pas à la Volugeek seule mais elle a rendez-vous avec Seydja. Elle ignore son nom dans la vraie vie, elle sait juste que c'est un garçon qui a à peu près son âge et qu'elle a rencontré sur un jeu en ligne. Elle a d'abord cru qu'il s'agissait d'une fille et elle l'a aidé à s'habituer aux mécaniques de jeu, puis ils ont pris l'habitude de jouer ensemble et elle a alors découvert à la voix qu'il s'agissait d'un garçon (et lui a pu apprendre qu'elle était une fille). Depuis ils parlent souvent sur Skype, surtout pour jouer ensemble, et c'est à force de discuter de leurs autres hobbies qu'ils se sont rendus compte qu'ils étaient tous les deux des joueurs émérites du jeu de cartes Pokémon. Ils ont plusieurs fois joué sur les plateformes en ligne et ont décidé, quand Clarisse a lu le programme de la Volugeek de cette année, de s'inscrire ensemble au tournoi organisé pour l'occasion. Ce qui est un grand pas pour eux deux car ils ne se sont jamais rencontrés irl et Seydja a l'air aussi timide qu'elle.

Elle se regarde dans le miroir de la salle de bain, qui malheureusement n'est pas de plein pied. Elle a ressorti le cosplay de Mikasa Ackerman qu'elle a porté l'année dernière, même si elle a les cheveux trop longs pour ça. Elle a prévenu Seydja qu'elle serait cosplayé ainsi mais elle a prévu un petit panneau pour qu'ils se retrouvent plus vite : dessus est écrit "SEYDJA" et elle a dessiné un chibi de son perso sur l'un de leurs jeux en ligne. Elle espère qu'ils n'auront pas trop de mal à se retrouver, ils se sont donnés rendez-vous devant la file d'attente des pass weekend mais ils n'ont pas leurs numéros de portable respectifs...

Elle quitte le campus alors que le soleil est à peine levé ; elle ne connait pas encore bien le métro de Volucité et elle a pris de la marge pour ne pas être en retard. Tout le long du trajet ses joues ne décolorent pas : les voyageurs la regardent assez fixement et elle sait qu'ils la jugent. Ça va mieux alors qu'elle se rapproche du lieu de la convention : le nombre de cosplayeurs, ou tout du moins de personnes un tant soit peu déguisées, augmente petit à petit et elle se fond dans la masse. C'est une ambiance qu'elle aime bien : même si elle est encore trop timide pour aborder les uns et les autres, elle se sent plus à sa place dans cet univers et moins mortifiée à l'idée de parler avec des inconnus. En tout cas, elle est clairement plus à son aise que depuis la rentrée.
Arrivée à la bonne station, elle se dirige vers le point de rendez-vous en tenant sa pancarte devant elle au cas où Seydja serait déjà là. Plusieurs ont eu la même idée qu'elle : d'autres personnes sortent leur propre panneau ou regardent avec attention l'écran de leur portable au début de la file d'attente. Elle se place parmi eux, souffle un coup et soulève un peu plus haut sa pancarte. Elle espère qu'elle ne fera pas une crise de timidité quand un jeune homme qu'elle ne reconnait pas se dirigera vers elle... Mais mieux vaut ne pas y penser tant qu'elle n'y est pas confrontée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 180

Région : Johto
Mer 29 Mar - 2:57
HRP:
 

Il ne serait jamais douté qu'il aurait été capable un jour d'aller seul dans une autre région. Sans parler qu'il y allait pour rencontrer quelqu'un avec qui il n'avait fait clavarder et skyper ensemble. Et pour couronner le tout, il allait participer à un tournoi de pokemon TCG. Un tournoi. En public. S'il n'était pas déjà au courant du fait qu'il était tout à fait sain d'esprit, il aurait prit sa température et aurait filé à la clinique médicale la plus proche pour savoir s'il ne couvrait pas quelque chose. Mais bon, la Volugeek était un événement qu'il ne pouvait tout simplement pas raté. Il avait toujours rêvé d'y aller (il avait même mis un assez gros montant de côté afin de pouvoir s'acheter une tonne de goodies), mais il n'avait jamais su trouver un moment avec Derek et son anxiété ne lui avait pas permis d'y aller seul l'année d'avant. Même s'il ne partagerait pas ce moment spécial avec son meilleur ami, il avait la chance de rencontrer une des rares personnes avec qui il arrivait à se sentir bien et qui partageait des intérêts similaires au sien.

Le coeur battant la chamade dû à l'excitation et à l'anticipation, Noah ne pouvait s'empêcher de sourire légèrement. Il jeta un coup d'oeil à sa montre avant de regarder vers le panneau digital qui indiquait la prochaine station et ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Il risquait d'arriver légèrement en retard ou très juste. Surtout qu'il devait arriver à trouver son chemin jusqu'à leur point de rendez-vous. Et ensuite essayer de trouver une personne qu'il n'avait jamais rencontrer parmi une foule d'étranger dont plus de la moitié était déguisé. Il commençait à regretter de ne pas avoir demander le numéro de cellulaire de Toby'. Cela aurait été pratique. Mais bon, il était un peu tard pour y penser. Quoiqu'il pourrait toujours le lui demander lorsqu'il la verrait. Mettant ses pensées dans un coin de sa tête, il se leva et sortit du métro. Il se dirigea vers une carte géante du site et l'étudia attentivement. Il allait partir dans la direction qu'il croyait être la bonne, se ravisa, retourna sur ses pas et pris une photo de la carte avec son cellulaire avant de reprendre son chemin.

"File d'attente pass week-end. File d'attente pass week-end. File d'attente pass week-end." Il se répétait en boucle les mêmes paroles en espérant que cela améliore son sens de l'orientation et qu'il arrive par miracle où il devait retrouver Toby'. Même si habituellement cette technique n'aurait servi strictement à rien, la chance était de son côté (enfin, c'était surtout la foule qui le guidait). Il aperçu du coin de l'oeil une pancarte avec "Seydja" écrit dessus, tenue par une jeune femme cosplayant Mikasa Ackerman. Se doutant que personne à part lui n'utilisait ce pseudo, Noah évita les ailes d'une Morgana, se glissa entre les Avengers et finit par arriver à la hauteur de Toby'. Ses joues se colorèrent légèrement et il passa nerveusement une main dans ses cheveux. Puisqu'il était possible qu'il passe tous les deux la journée planté là, sans parler, ni se regarder, il prit son courage à deux mains et prit la parole.

- Hey! Il lui adressa un timide geste de la main. J'espère que je t'ai pas fait attendre. Et voulant s'assurer qu'il avait bel et bien la bonne personne, il ajouta: Erh...tu es bien Toby? Je veux dire...Tobysterie? No...enfin je suis Seydja, mais tu peux m'appeler Noah...si tu veux...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Mer 29 Mar - 14:42
Cela fait un moment qu’elle attend. Certes elle est arrivée en avance par rapport à l’heure convenue mais elle a la sensation que Seydja est en retard. Elle n’ose pas vérifier sur son portable car ça lui demanderait de baisser sa pancarte et il pourrait la rater, du coup elle ignore l’heure qu’il est… mais elle sent que son bras fatigue et elle trépigne un peu. Est-ce qu’il a eu un empêchement ? Est-ce qu’il ne la trouve pas ? Ils auraient dû échanger leurs numéros de portable malgré le courage que ça leur demandait à tous les deux, ils n’en seraient pas là…
Bien que Clarisse soit plutôt adepte de l’auto-flagellation, elle ne pense pas que Seydja ait fait semblant de ne pas la voir. Ils ont beau ne s’être jamais rencontrés irl, elle sait qu’ils s’apprécient vraiment et le jeune homme n’est pas du genre à lui faire un coup pareil. Est-ce qu’il l’a en visu et qu’il est trop timide pour s’approcher ? Ça par contre, c’est pas impossible. D’autant qu’elle n’a pas de moyens de le reconnaitre, il ne lui a pas dit s’il serait cosplayé et elle n’a jamais vu son visage même en photo. Elle tente donc de repérer un jeune garçon d’environ seize ans à l’arrêt quelque part autour d’elle, mais c’est un jeune garçon d’environ seize ans en mouvement qui finit par attirer soudainement son attention. Ses joues se colorent aussitôt alors qu’elle remarque qu’il vient droit sur elle et que c’est elle qu’il regarde. Elle avait réussi à se calmer un peu à force d’attendre, mais maintenant que Seydja est vraiment en face d’elle elle sent sa timidité lui remonter dans la gorge.

« Hey ! » dit-il avec un petit geste de la main. Il a l’air aussi mal à l’aise qu’elle et étrangement ça la rassure.

« Salut. » répond-t-elle d’une voix qu’elle voudrait plus assurée et plus forte. C’est quand même dingue, elle parle souvent avec Seydja et quand ils portent tous deux leurs casques ils n’ont pas de problèmes à communiquer. C’est fou ce que le regard du jeune homme (qui est très joli d’ailleurs, pense-t-elle avant que son visage ne rougisse un peu plus) l’intimide soudain.

« J'espère que je t'ai pas fait attendre. Erh...tu es bien Toby? Je veux dire...Tobysterie? No...enfin je suis Seydja, mais tu peux m'appeler Noah...si tu veux... »

Noah. Elle range l’information précieusement dans un coin de sa tête, même si pour elle Seydja reste Seydja.

« Non non, ça ne fait pas longtemps que je suis là. » ment-elle pour ne pas qu’il s’en veuille. « Et euh… c’est bien moi. Mon vrai nom c’est Clarisse, mais je suis habituée à Toby donc tu peux continuer avec mon pseudo… sauf si ça te fait trop bizarre d’appeler une fille comme ça. On commence à faire la queue ? »

Sans attendre de réponse elle s’engage dans la file, évacuant sa nervosité en tripotant le bout de son écharpe. Elle n’ose pas trop regarder Seydja, enfin Noah… peut-être parce qu’il ne ressemble pas à l’idée qu’elle s’en était faite et que ça lui donne l’impression d’avoir à faire à un étranger. Elle se force pourtant à relever les yeux et à regarder dans sa direction ; elle doit se convaincre que ce n’est pas parce qu’il est en chair et en os qu’il est différent du Seydja qu’elle connait et avec qui elle est à l’aise.

« Tu veux qu’on commence par quoi ? » demande-t-elle, poussant un peu plus sur sa voix pour avoir l’air moins timide. « Le tournoi c’est cet après-midi, on a le temps de faire un peu le tour de la conv’ avant. Perso c’est comme tu veux, j’ai envie de tout voir de toute façon ! »

Elle lui montre le plan de la convention qu’une employée lui a refilé à la sortie du métro.

« En principe on devrait entrer là. » dit-elle en lui indiquant un gros point. « On arrive direct aux stands de goodies, mais pas trop loin y a les éditeurs de jeux vidéo qui sont installés… »

Elle l’interroge du regard, sans se montrer insistante. Peut-être parce qu’elle réalise que c’est elle la plus âgée d’eux deux et que c’est elle qui doit faire un effort pour le mettre à l’aise. Même si ça lui en coûte de ravaler sa timidité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 180

Région : Johto
Mer 29 Mar - 16:29
Clarisse. C'était un joli nom, mais étrangement, il n'arrivait pas à l'appeler comme cela dans sa tête. Cela devait être à cause de l'habitude ou puisqu'il était rattaché à un monde qui, jusqu'à maintenant, n'avait pas existé. C'était peu être dingue, mais c'était comme si Clarisse était une personne tout à fait différente de Toby, la personne qu'il avait appris à connaître et qui l'avait aidé à mieux s'intégrer et à devenir un meilleur joueur. La question de Toby le sorti de son débat philosophique et il hocha la tête en signe d'assentiment tout en la suivant silencieusement. Au moins, un des deux semblaient être capable d'initiative, ce qui était une excellente chose.

- Eh bien...Il mordilla sa lèvre inférieure tout en regardant avec attention le plan que tenait la jeune femme. Il avait également envie de tout voir, mais avec si peu de temps, il lui semblait important de maximiser leur temps. Acheter des goodies si tôt lui semblait plutôt être une mauvaise idée puisqu'ils seraient pris à les traîner avec eux toute la journée. Des représentations d'anime et de films étaient offertes toute la journée, mais là encore, cela ne lui semblait pas être une bonne idée. Bien qu'il voyait plusieurs titres intéressants, il préférait passer du temps à connaître Toby plutôt que de passer quelques minutes, voire heures dans le noir, en silence (ou presque puisqu'il était du genre à passer de petits commentaires). On pourrait aller voir les éditeurs et si ce n'est pas intéressant, il y a toujours la salle de jeux ou la salle de jeux vidéo qui semblent des options intéressantes. Il pointa deux salles qui se trouvaient un peu plus loin sur la gauche. Je ne sais pas si tu aimes les jeux de table, mais dans les deux cas, j'ai lu qu'il y avait de nombreux jeux à essayer. Des étoiles plein les yeux, il ne put s'empêcher de sourire en ajoutant: Et peut-être...peut-être qu'ils ont une nintendo switch et je pourrais essayer Zelda Breath of the Wild...

La file avançait à un rythme soutenu, gracieuseté des quelques trente comptoirs que les organisateurs avaient eu la brillante idée d'installer. Il eut tout juste le temps de finir de proposer son plan à Toby et de fantasmer un peu plus sur le nouveau Zelda qu'il n'avait pas encore eu la chance d'acheter (être dresseur pouvait être vraiment nul parfois), que leur tour arrivait. Malheureusement, il semblait qu'il devait passer à des comptoirs situés à l'opposé.

- On se retrouve à l'entrée et tu me dis ce que tu en penses?

Sans attendre une réponse, surtout que le préposé agitait follement les bras dans leur direction et que la foule semblait s'impatienter derrière eux, Noah se dirigea vers son comptoir. Après quelques minutes à donner les informations nécessaires, il récupéra son pass avec son identifiant inscrit au milieu (Sey). Après quoi, il se dirigea vers l'entrée. Maintenant qu'il savait à quoi elle ressemblait, cela ne l'inquiétait plus vraiment de la retrouver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Jeu 30 Mar - 22:22
« Eh bien… »

Seydja étudie le plan et Clarisse est contente de voir qu’il cherche vraiment à lui répondre. En fait, elle craignait un peu qu’il lui réponde ″comme tu veux″ et qu’ils se renvoient la balle jusqu’à ce que l’un craque et impose son idée.

« On pourrait aller voir les éditeurs et si ce n'est pas intéressant, il y a toujours la salle de jeux ou la salle de jeux vidéo qui semblent des options intéressantes. » propose-t-il en lui montrant les deux salles.

Elle approuve de la tête ; elle trouve aussi qu’il vaut mieux se renseigner sur les conférences programmées par les éditeurs afin de ne pas rater celle d’un jeu qui les intéresse particulièrement. Et puis, comme c’est là que sont installées toutes les machines, ce sera aussi l’occasion de repérer le stand du Pokémon TCG où aura lieu le tournoi.

« Je ne sais pas si tu aimes les jeux de table, mais dans les deux cas, j'ai lu qu'il y avait de nombreux jeux à essayer.

- Ah cool !
» lâche-t-elle. Elle pense à toutes les nouveautés qui ont débarqué sur console de salon et auxquelles elle n’a pas pu toucher parce qu’il n’y a pas de télé dans son studio. Même si elle connait son papa et qu’elle sait qu’il lui en offrira un ou deux pour qu’elle puisse y jouer de retour à la maison, elle devra attendre les périodes de vacances. Prendre la manette aujourd’hui serait à la fois un délice et un rappel aigu de ce qui lui manque.

« Et peut-être...peut-être qu'ils ont une nintendo switch et je pourrais essayer Zelda Breath of the Wild...

- Tellement !!
»

Elle n’a pas le temps d’exprimer plus son enthousiasme qu’un « C’est libre à droite » agacé survient derrière elle et lui rappelle que c’est à son tour d’arriver aux caisses. Elle devient aussitôt rouge pivoine.

« Désolée… » bredouille-t-elle alors que Seydja se dirige vers sa propre caisse.

Refroidie par la sensation d’avoir été godiche encore une fois, elle redevient toute timide devant l’homme qui vérifie son pass. A peine lui a-t-il indiqué qu’elle pouvait y aller qu’elle s’éloigne, comme si la distance qu’elle pouvait mettre avec la caisse atténuerait son embarras.
Elle retrouve rapidement Seydja qui l’attend sur le côté.

« Hum, ça me dit bien qu’on commence par ça. » reprend-t-elle en essayant d’oublier cet incident. « J’avoue que le Zelda me fait vraiment de l’œil aussi ! Et même la switch, j’ai bien envie de voir ce qu’elle a dans le ventre. Perso j’ai une petite appréhension sur les manettes, je sais pas toi. »

Ils ont suivi la foule et sont maintenant à l’entrée de la conférence proprement dite. Comme à chaque fois Clarisse sent l’excitation bouillir en elle ; elle aime tellement cette ambiance, tous ces gens cosplayés, cette camaraderie innée entre gens qui partagent des hobbies pas forcément bien vus par les autres, et où qu’elle regarde quelque chose qui lui rappelle un truc qu’elle aime ! Une nouvelle fois elle prie pour tomber sur un Guts, même si les cosplays Berserk sont malheureusement assez rares.

« Aaaaah ! Seydja, je crois qu'on a de la chance ! » s'exclame-t-elle, débarrassée de sa timidité, en remarquant par-dessus les stands le logo de Nintendo et un bout d'affiche qui ressemble à s'y méprendre à celle de la promo de Breath of the Wild. « Si on peut le tester faut se dépêcher avant qu'il n'y ait trop de monde dans la queue ! »

Elle se met alors à courir, vérifiant d'un coup d'oeil que le jeune garçon la suit, et slalome entre des badauds agglutinés devant les stands et des cosplayeurs aux accessoires peu pratiques et qui prennent beaucoup de place. Une chose est sûre, il ne faut pas être claustrophobe pour assister à une convention.
Deux sentiments contraires la frappent alors qu'elle arrive au stand : il y a bien une démo disponible, mais beaucoup ont eu la même idée qu'eux et font déjà la queue. Pas suffisamment toutefois pour décourager la jeune fille, qui jette un coup d'oeil à son compagnon pour vérifier que ça n'a pas soufflé sa motivation.

« Bon, ça devrait pas prendre trop de temps. » dit-elle en prenant leur place dans la file. Elle est passée sous le nez d'un couple mais ne s'en veut pas du tout : quand on est fan, il faut parfois savoir se battre.

Elle se met sur la pointe des pieds pour regarder les écrans mais ne voit pas grand chose, aussi se ravise-t-elle. Autant ne pas trop se spoiler avant de mettre la main sur ce petit bijou.

« Dis-moi, je me posais une question. » dit-elle. Elle ne sait si c'est l'excitation du Zelda tout proche ou bien le comportement du jeune garçon qui est en adéquation avec celui qu'elle connait, mais elle n'a plus si peur que ça et commence même à être contente d'être avec lui. « Je te vois moins en ligne en ce moment, t'es vraiment devenu un dresseur alors ?... Et c'est comment, ça te fait pas trop peur ? »

Non parce que elle, elle serait pétrifiée. Tout comme elle l'est de vivre seule, d'ailleurs. Mais ce n'est pas pareil que d'être dehors, dans l'inconnu... Elle est un peu admirative que Seydja ait osé le faire, à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 180

Région : Johto
Sam 1 Avr - 17:42
- Eh bien...Noah prend le temps de replacer une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille afin de placer ses pensées en ordre. Personnellement, les manettes me semblent plutôt bien. Mon appréhension première est surtout le fait qu'apparemment la durée de vie de la batterie est plutôt faible. Et comme je suis plutôt console portative, c'est surtout ça qui m'empêcherait de l'acheter. Enfin, s'il n'y avait pas un jeu Zelda, parce que là, impossible de ne pas l'acheter..

Même s'il n'avait que quelques heures, voire que quelques minutes, par jour à consacrer à ses précieux jeux depuis qu'il était devenu dresseur, cela allait de soit qu'il allait se procurer une nintendo switch d'ici les prochains jours. À moins qu'il n'attende que le prix baisse...mais puisque cela risquait de prendre du temps, et qu'il n'avait aucune patience lorsqu'il était question de jeux vidéo, il allait fort probablement craquer bien avant. Peut-être même qu'il finirait par repartir de la convention avec la console et le jeu s'ils étaient en vente dans les boutiques.

Les yeux de Noah s'écarquillèrent lorsqu'il aperçu à son tour le logo de Nintendo et le bout d'affiche. Bien qu'il s'était douté que la compagnie ne raterait pas un tel événement afin de promouvoir sa nouvelle console et un des jeux les plus attendus de l'année, il ne pouvait s'empêcher de se sentir exciter à l'idée de pouvoir avoir la chance de le voir en vrai. Il fut légèrement prit de court lorsque Toby se mit à slalomer follement entre les visiteurs afin d'atteindre rapidement le stand. Il ne put s'empêcher de sourire et secoua la tête face à son comportement. Malgré le fait qu'habituellement il se comportait avec plus de retenu en public, il mit de côté sa gêne et se dépêcha de la rejoindre. Heureusement, malgré le nombre de personne, il arriva à la suivre sans trop de problème et arriva quelques secondes après elle. Il ne put s'empêcher de froncer légèrement les sourcils face à la ligne d'attente, mais la possibilité d'essayer BoW valait toutes les minutes d'attente du monde.

- Ah...Noah baissa les yeux, légèrement mal à l'aise de se faire rappeler qu'il avait quelque peu négligé certains aspects de sa vie depuis qu'il avait commencé à parcourir les routes de Johto. Difficile à croire, j'y ai moi-même encore du mal à me faire à l'idée d'être un dresseur, mais c'est bel et bien le cas. J'ai déjà mon premier badge et j'ai...dix pokémons?Avoir peur? La blague. Il avait été totalement terrifié durant les premiers temps et il y avait encore des moments où il ne pensait qu'à retourner chez lui pour vivre une vie plus facile et plus confortable. Mais bon, il n'allait pas lui dire ça. Ce n'est pas si pire. Il y a des moments plus difficiles que d'autres, mais...au final, ça en vaut la peine. Je m'étonne moi-même en disant que je ne regrette rien. Il esquissa un faible sourire et releva les yeux pour la regarder. Et toi? Comment se passe tes études? Ça ne doit pas être de tout repos...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Dim 9 Avr - 10:15
Seydja baisse les yeux, apparemment mal à l'aise. Ah, elle a dit quelque chose qu'elle n'aurait pas du ? Elle se met à rosir légèrement et tripote à nouveau le bout de son écharpe. Peut-être que c'est quelque chose dont il ne veut pas parler, en fait. Peut-être qu'il est effectivement mort de trouille, après tout c'est sa famille qui l'a un peu poussé à se lancer... Ça se trouve elle vient de remuer un peu le couteau dans la plaie, quelle idiote ! Lui qui est là pour se changer les idées, il fallait qu'elle parle d'un truc qui l'embarrasse !

« Difficile à croire, j'y ai moi-même encore du mal à me faire à l'idée d'être un dresseur, mais c'est bel et bien le cas. J'ai déjà mon premier badge et j'ai...dix pokémons?

- Oh wow !
» ne peut-elle s'empêcher de s'exclamer.

Dans ses yeux brille une admiration sincère. Finalement, Seydja s'en sort beaucoup mieux que ce qu'elle pensait : il a déjà vaincu un dresseur de renom et s'occupe de dix pokémons à la fois. Dix ! Le nombre lui parait juste énorme. Déjà qu'elle peine encore à trouver un équilibre avec juste Leïa, alors s'il fallait en gérer neuf de plus...

« Ce n'est pas si pire. Il y a des moments plus difficiles que d'autres, mais...au final, ça en vaut la peine. Je m'étonne moi-même en disant que je ne regrette rien.

- C'est cool.
» Elle sourit, sincèrement contente. Après tout, elle se souvient encore de l'angoisse qui pointait dans la voix du jeune homme quand il lui a annoncé qu'il allait partir sur les routes.

« Et toi? Comment se passe tes études? Ça ne doit pas être de tout repos...

- Ah, ouais...
» Elle perd son sourire et ressent l'envie irrépressible de se gratter la nuque, là où se trouve une petite tâche d’eczéma. Elle n'a pas encore dit aux autres à quel point elle galère parce qu'elle en a un peu honte... mais elle a confiance en Seydja. « C'est vraiment dur. Je ne pensais pas que ce serait à ce point, mais à vrai dire je suis un peu larguée. J'ai du mal à suivre, mais bon je suppose que c'est parce qu'on a repris il y a seulement deux semaines, ça va finir par se débloquer... » Elle l'espère. Les premiers contrôles sont dans pas longtemps et pour l'instant ça la fait paniquer un peu. « De toute façon j'ai pas le choix, j'vois pas ce que je pourrais faire sinon. J'aurais jamais le courage de faire ce que tu fais. »

Elle se pince les lèvres et détourne le regard une seconde. Elle se déteste, à manquer de courage comme ça. Quelle petite chose fragile elle fait.
Mais elle se reprend et esquisse un petit sourire factice. Elle n'a pas envie de déprimer Seydja.

« Oh tiens ! Je ne sais pas si je te l'ai déjà dit, il ne me semble pas qu'on se soit capté depuis mais... j'ai eu un pokémon moi aussi ! Mon père m'a offert un goupix. Un goupix de ma région, tu sais, ceux qui vivent dans la neige des montagnes. J'l'ai appelée Leïa, elle est trop choupi. J'ai encore un peu de mal à m'en occuper, je crois qu'elle s'ennuie toute seule à l'appart... Tu t'en sors toi avec les tiens ? Et t'as choisi quoi comme premier pokémon d'ailleurs ? »

C'est ça, détourner la conversation pour faire oublier son instant de faiblesse. Non pas qu'elle ne veut pas que Seydja sache qu'elle ne va pas bien, mais elle ne veut pas l'embêter avec ses problèmes. Il n'y a plus que deux personnes devant eux avant de pouvoir toucher à Zelda, elle ne va pas lui assombrir l'humeur pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 180

Région : Johto
Dim 23 Avr - 17:58
Noah se sentit légèrement coupable d'avoir amené sur le tapis les études de Clarisse puisque,
visiblement, tout ne semble pas aller aussi bien que ce qu'elle espérait. Mais en même temps, comme elle le disait, cela ne faisait que deux semaines qu'elle avait recommencé ses cours. Si ses souvenirs étaient exacts, cela lui prenait à peu près ce temps-là, voire même plus, pour reprendre le rythme des cours lorsqu'il revenait des vacances d'été. La jeune femme lui semblait être quelqu'un de vif d'esprit et de débrouillard, alors il ne pouvait s'empêcher de pensée qu'elle finirait pas s'en sortir haut la main.
Maintenant, il fallait seulement trouver un moyen pour l'exprimer de manière adéquate et de ne pas créer un malaise.

- Je suis mal placé pour donner ce genre de conseils, mais évite de te mettre trop de pression. Un jour à la fois. Ça ne sert à rien de te rendre malade d'angoisse pour tes études. L'important c'est de donner le meilleur de toi et d'être satisfaite de tes efforts. Il s'interrompit un instant et passa une main dans ses cheveux. Il rassembla ses pensées avant de reprendre. Et...Et tu as tort. Tu as le choix. Je suis certain qu'il pourrait y avoir d'autres opportunités, mais que tu n'y as tout simplement pas songé ou que tu n'es pas tombée dessus.

Noah avoir du courage? C'était bien la dernière chose qu'il s'attendait à entendre. Il ne put s'empêcher de sourire légèrement. Quoiqu'il ne pouvait pas nier que devenir dresseur le poussait au bout de ses limites et qu'il devait souvent faire appel à tout la volonté qui l'habitait pour ne pas rebrousser chemin et trouver une voie légèrement moins mouvementée. Cependant, il se voyait mal reprendre ses études. Comparé à Clarisse, il n'avait aucune idée de quel programme il aurait aimé suivre. Depuis aussi longtemps qu'il pouvait se souvenir, il n'avait jamais su répondre à la question "
que voulez-vous faire plus tard?". À part peut-être jouer à des jeux vidéos pénard dans son salon.

- Je ne pense pas que je sois plus courageux que toi. Selon moi, cela prend aussi du courage de poursuivre ses études dans un domaine et de ne pas abandonner même si c'est plus compliqué que ce que l'on pensait initialement. Sans parler que choisir sa voie et de s'y tenir n'est pas facile. Moi, elle m'a surtout été imposée et je suis allé avec le courant...ce n'est pas vraiment du courage tant qu'à moi. Plutôt une volonté de ne pas décevoir mes parents.

Il s'arrêta de parler, légèrement démoralisé. Néanmoins, il n'avait pas envie de gâcher le début de sa fin de semaine qui était supposée être la meilleure fin de semaine de toute l'année. Il mit de côté ses pensées sombres et se concentra sur la file qui continuait d'avancer. Plus que deux personnes et ce serait leur tour. Tout en avançant de quelques pas, il fit défiler dans sa tête toutes les informations qu'il avait sur les Goupix d'Alola. Malheureusement, elles étaient assez limitées et ne lui permettraient pas vraiment de donner des conseils à Clarisse.

- On dirait que c'est plus commun que ce que je pensais que nos parents nous offrent notre pokémon. Je suis contente pour toi en tout cas, tu dois te sentir un peu moins seule avec elle. Pour éviter qu'elle ne déprime, tu devrais peut-être penser à capturer un autre pokémon. Le problème est que tu commences par en capturer un autre et tu te ramasses avec toute une collection.
Il sourit légèrement puisque, pour sa part, même avec déjà dix pokémons à entraîner, il ne comptait pas arrêter d'agrandir son équipe. Il y avait un certain sentiment de fierté d'être en mesure de prendre soin d'autant d'êtres différents. Sans parler qu'ils devenaient une seconde famille après un moment. Mon premier pokémon était une Totodile. Maintenant, elle est devenue une fière Crocrodil. Elle s'appelle Nami et je ne sais pas ce que je ferais sans elle. En fait, je pense que j'aurais été incapable de partir sur les routes sans une partenaire aussi fiable et attentionnée. Sinon...Je m'en sors bien avec les miens. Enfin, si j'oublie le fait que ma Steelix passe de me réduire en bouillie presque quotidiennement puisqu'elle a de la difficulté à comprendre que je suis un humain squishy et qu'elle ne peut pas me faire de câlin en utilisant toute sa force. Mais bon,ce sont les risques du métier, finit-il tout en riant doucement.

Noah porta son regard vers l'écran et il sentit des papillons s'installer dans son ventre à la vue des graphiques époustouflants du jeu. Cela lui rappelait de bons souvenirs du temps où il passait ses journées à jouer à Ocarina of Times sur sa Nintendo 64. Enfin, bons souvenirs s'il mettait de côté le temple de l'eau qui avait rendu sa vie infernale. Maudit soit les temples de l'eau.

- J'avoue que j'ai un peu peur de l'essayer, à bien y penser. Selon les critiques que j'ai lu, il est beaucoup plus facile de se faire tuer par les monstres. J'avoue que l'idée de mourir comme un noob devant autant de monde ne me plait pas beaucoup...Mais en même temps, c'est peut-être la seule chance que j'ai de pouvoir y jouer avant des mois, alors ce n'est pas vraiment une opportunité que je devrais laisser passer. C'est vraiment un dilemme de taille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Mer 10 Mai - 19:18
« Je suis mal placé pour donner ce genre de conseils, mais évite de te mettre trop de pression. » répond Seydja. « Un jour à la fois. Ça ne sert à rien de te rendre malade d'angoisse pour tes études. L'important c'est de donner le meilleur de toi et d'être satisfaite de tes efforts. »
 
Il se tait un instant, ce qui lui permet de réfléchir à ce qu’il vient de dire. Elle n’ose pas lui dire que ce n’est pas vraiment rater cette année de médecine qui l’inquiète, mais plutôt la perspective que sa vie va droit dans le mur si elle échoue. Si elle a quitté Papa et Alola, c’était bien pour se lancer dans une voie et tenter d’avancer dans sa vie non ? Certes médecine ne la fait pas rêver mais c’est une bonne situation qui lui apportera beaucoup de stabilité financière… et qui fera la fierté de son père. Si elle n’y arrive pas, si c’est trop dur pour elle, qu’est-ce qu’elle va bien pouvoir faire à la place ? Elle est tellement paumée sur ce qu’elle veut…
Mais le jeune garçon reprend.
 
« Et...Et tu as tort. Tu as le choix. Je suis certain qu'il pourrait y avoir d'autres opportunités, mais que tu n'y as tout simplement pas songé ou que tu n'es pas tombée dessus. 
 
- Peut-être…
 » murmure-t-elle. Ça elle veut bien le croire : il existe probablement un avenir possible pour elle et qui saurait la combler, mais elle ne voit pas lequel. Des métiers dans l’univers geek ? Elle y a déjà songé mais tout est bouché dans ce milieu et elle n’a aucun talent. Et à part ça… rien. Le vide angoissant.
 
Avec un petit sourire, Seydja continue sur sa lancée.
 
« Je ne pense pas que je sois plus courageux que toi. Selon moi, cela prend aussi du courage de poursuivre ses études dans un domaine et de ne pas abandonner même si c'est plus compliqué que ce que l'on pensait initialement. Sans parler que choisir sa voie et de s'y tenir n'est pas facile. Moi, elle m'a surtout été imposée et je suis allé avec le courant...ce n'est pas vraiment du courage tant qu'à moi. Plutôt une volonté de ne pas décevoir mes parents. »
 
Elle a envie de rire nerveusement tellement elle se reconnait dans cette dernière partie de tirade. Ne pas décevoir ses parents (et en l’occurrence son père), c’est juste toute la portée de sa démarche. Si ça ne tenait qu’à elle elle serait restée à Alola et se serait offert une année sabbatique à écrire et à dessiner, mais elle sait bien que son père lui aurait formellement interdit de glander comme ça. Elle aurait pu aussi s’inscrire dans une fac de la région dans une matière bidon histoire de faire illusion, mais mentir à son père comme ça lui aurait déchiré le cœur. Alors à défaut d’avoir une meilleure idée qui l’enthousiasme vraiment elle a fait médecine, pour qu’il la regarde avec fierté et non avec reproche. A aucun moment elle n’a eu la sensation d’assumer une décision prise pour elle-même… rien de courageux là-dedans.
Elle répond vaguement par un « Hum hum » pensif, soudainement honteuse à l’idée d’avouer qu’elle a tout aussi peu choisi que son ami. Heureusement celui-ci se contente de cette réponse, lui-même perdu dans ses pensées, et pendant quelques instants ils suivent la file sans rien se dire. Clarisse se dit alors qu’elle doit dériver la conversation sur autre chose et parle de Leia et des pokémons de Seydja dans l’espoir que cela leur change les idées. Le jeune garçon se laisse porter par le sujet et lui conseille de capturer un autre pokémon pour que Leia ne se sente pas toute seule, ce qui aussitôt donne des sueurs froides à Clarisse. Capturer un pokémon ? Comme si elle savait comment faire ! Enfin si, dans la théorie elle sait comment faire, mais il faudrait donc qu’elle demande à Leia d’attaquer un congénère pour l’affaiblir, au risque de se faire blesser elle-même… et elle ne peut pas s’y résoudre. Par contre, c’est vrai que ça ne ferait pas de mal à Leia d’avoir un compagnon pour jouer avec elle pendant la journée, même si elle a des jouets elle doit s’ennuyer ferme… Il faudrait peut-être qu’elle se renseigne pour adopter un deuxième petit pokémon à la SPP. Elle range l’idée dans un coin de sa tête.
En tout cas, même s’il a été forcé par ses parents Seydja a l’air de bien aimer son statut de dresseur. Il a un sourire aux lèvres alors qu'il parle de son premier pokémon, une Kaiminus, et son humeur va en s'arrangeant alors qu'il évoque sa vie avec ses autres compagnons. C'est fou l'effet que les pokémons peuvent avoir sur nous, songe Clarisse avec un sourire. Elle-même a la sensation que sa vie n'est pas si mauvaise quand elle s'occupe de Leia et elle se sent prête à faire des choses pour elle qu'elle n'aurait pas osé faire autrement.

« Tes parents ont bien fait de te pousser finalement, tu as l'air heureux quand tu en parles. » remarque-t-elle alors qu'ils avancent encore d'un cran dans la file.

Cette fois, l'écran est tellement proche qu'il est difficile de se retenir de le regarder. Elle jette un coup d'oeil et sent l'excitation remonter d'un seul coup, comme si elle n'attendait que cette occasion pour se réveiller et s'imposer à elle. Dans quelques minutes elle aura la manette dans les mains et elle pourra... Rah, ces frissons d'anticipation !

« J'avoue que j'ai un peu peur de l'essayer, à bien y penser. » dit Seydja. Elle tourne un regard intrigué vers lui ; est-ce qu'il a peur d'être déçu ? « Selon les critiques que j'ai lu, il est beaucoup plus facile de se faire tuer par les monstres. J'avoue que l'idée de mourir comme un noob devant autant de monde ne me plait pas beaucoup... » Elle lâche un éclat de rire. C'est donc ça ! Même si, maintenant qu'il le dit, c'est vrai qu'elle aussi aurait honte de se faire tuer devant toute la file, Zelda a quand même pas la réputation d'un jeu où tu te fais tuer facilement... « Mais en même temps, c'est peut-être la seule chance que j'ai de pouvoir y jouer avant des mois, alors ce n'est pas vraiment une opportunité que je devrais laisser passer. C'est vraiment un dilemme de taille.

- Sey, la question se pose pas : tu dis pas non à Breath of the Wild. D'ailleurs c'est notre tour, trop tard !
 »

Elle s'approche d'un pas précipité de la console libérée et se saisit d'une manette.

« Je commence si tu veux, comme ça c'est pas toi qui vas galérer à comprendre les touches. Wah, ça se tient plutôt bien en main en fait ! »

Comme dit, elle prend les dix premières minutes de la démo. Elle pousse moult exclamations enthousiastes et le bonheur de retrouver un univers familier lui met des étoiles plein les yeux. C'est un peu à contrecoeur qu'elle finit par tendre le gamepad à son ami mais elle continue de suivre avidement ce qui se passe sur son écran. Elle ne veut absolument rien rater, pas une miette d'information.

« Franchement, j'sais pas toi mais je suis sûre que c'est la timeline où Link a perdu contre Ganon dans Ocarina of Time. » dit-elle d'un air convaincu. « C'est pour ça qu'Hyrule est en ruine et qu'on a laissé Link dormir tout ce temps, voire même on l'a ressuscité et il revient pour finir le travail. T'en penses quoi ? Dans ce cas, ce serait avant Twilight Princess non ? Ou le premier Zelda ? J'sais plus trop comment fonctionne la chronologie officielle. »

La démo se termine bien trop vite à son goût et c'est avec regret qu'elle quitte la zone Nintendo, complètement hypée.

« Faut que je bosse sur un cosplay Link, j'y ai déjà pensé plusieurs fois mais trouver du beau tissu vert c'est compliqué. Peut-être que le design de celui de Breath of the Wild est plus facile, faut que je vois. » marmonne-t-elle, parlant à moitié pour elle-même. Puis elle regarde Seydja, se souvient que lui est habillé normalement et se dit qu'il se fiche peut-être de ce qu'elle raconte, ce qui la fait légèrement rougir. « T'as déjà fait du cosplay toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 180

Région : Johto
Jeu 11 Mai - 23:04
Noah fut quelque peu pris au dépourvu. Évidemment, il avait pensé maintes fois que partir sur les routes afin d'obtenir tous les badges avant d'affronter la Ligue n'était pas si mal en fin de compte, mais il n'avait jamais réalisé jusqu'à quel point cela le rendait heureux. Enfin, jusqu'à ce que Toby lui mette la vérité en pleine face, de manière tout à fait involontaire. Et il devait bien se rendre à l'évidence que c'était loin d'être un bonheur éphémère, mais bien un sentiment un peu plus permanent. Il sourit, amusé, à la pensée qu'être dresseur était bel et bien un rôle qui lui convenait parfaitement. Il avait bien sûr pensé à continuer ses études, mais il était clair maintenant qu'il n'aurait jamais été aussi satisfait et comblé qu'il ne l'était présentement. Cela s'avérait être un voyage hautement éducatif.

- J'ai de la difficulté à l'admettre, surtout puisque je n'aime pas vraiment avoir tort, mais...ils ont bien fait. Apparemment, ils me connaissent mieux que ce que je pensais.

Il continuait à tergiverser sur le fait de tester ou non le jeu lorsque leur tour arriva. Clarisse bondit presque littéralement dessus. Noah ne put s'empêcher de réprimer un éclat de rire et secoua légèrement la tête. Elle avait raison sur le fait qu'on ne pouvait pas dire non à Breath of the Wild et, apparemment, elle ressentait profondément l'appel du jeu. Il faillit s'étouffer face à son commentaire sur le fait que la console se tenait bien en main. Elle ne devait pas se rendre compte du côté peu innocent de son commentaire et, si Noah avait été avec Derek et non en la présence d'une jeune femme respectable, il ne se serait pas retenu de faire une blague du type "that's what she said". Mais bon. Il allait se retenir et ne pas ternir son image. Après tout, il n'avait pas envie de la froisser à cause d'une blague de mauvais goût. Cela n'en valait pas la peine. Il se concentra donc sur la performance de Toby et tenta de mémoriser les différentes combinaisons que l'étudiante employait. Cela ne semblait pas compliqué, mais comme à choix fois qu'il essayait une nouvelle console, cela lui prendrait un certain moment à s'adapter. Il la regarda terminer la démo et prit le gamepad qu'elle lui tendit. Il se familiarisa quelques secondes avec les touches avant de commencer la démo. Il se retint avec difficultés de ne pas laisser quelques grognements de frustration lorsqu'il éprouvait quelques difficultés ou de pousser un cri peu masculin lorsqu'un monstre le prenait pour cible. La fin vint beaucoup trop rapidement à son goût. Il aurait aimé parcourir le nouveau monde durant des heures. Et le pire c'est qu'il n'aurait pas cette opportunité avant des semaines. La vie était cruelle.

- ...Ça fait du sens. Il fronça les sourcils et réfléchit un moment avant d'abandonner. J'avoue que j'ai toujours de la difficulté à les placer en ordre. Au bout d'un moment, je me contente de jouer et de profiter de chaque moment...même s'il y en a beaucoup qui sont frustrants. Je sais pas pour toi, mais dans Twilight Princess, je perdais toujours les nerfs sur le bout où on doit protéger la caravane du prince zorua jusqu'à Cocorico. Sans parler des foutus temples de l'eau. Ils font toujours exprès pour les faire le plus chiant possible.

Noah la suivit hors de la zone Nintendo avec un dernier regard vers la Nintendo Switch et Zelda. Un jour, elle sera sienne. Sortant de ses pensées sombres, le dresseur écouta avec attention Toby parler cosplay en hochant de la tête. Personnellement, même si le costume original de Link était super, il avait toujours eu un faible pour sa tunique bleu.

- J'ai toujours voulu en faire, mais j'avoue que je n'ai pas vraiment le courage...Disons que la confiance en moi n'est pas mon fort. Quoique, dans ce genre de convention, c'est un peu moins intimidant. Surtout si on est pas seul. Il remarqua ses joues rouges et se demanda ce qui la troublait. Néanmoins, il préféra ne pas le mentionner et poursuivit la conversation. J'imagine que ce n'est pas ta première fois. Est-ce que c'est difficile de trouver les costumes? Tu connais un magasin ou est-ce que tu trouves tout sur internet? Quoique pour la taille, ça doit être difficile si tu ne peux pas essayer...Il s'arrêta un moment et se tourna vers elle, les yeux écarquillés et un sourire aux lèvres. Hey! Tu penses pouvoir me donner des conseils? Comme ça, la prochaine fois, je serais prêt et je ne te ferais pas honte!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Lun 15 Mai - 22:09
« J'avoue que j'ai toujours de la difficulté à les placer en ordre. Au bout d'un moment, je me contente de jouer et de profiter de chaque moment...même s'il y en a beaucoup qui sont frustrants. Je sais pas pour toi, mais dans Twilight Princess, je perdais toujours les nerfs sur le bout où on doit protéger la caravane du prince zorua jusqu'à Cocorico. Sans parler des foutus temples de l'eau. Ils font toujours exprès pour les faire le plus chiant possible.

- Haha, c'est vrai, ça se trouve y a écrit "temple de l'eau relou" dans leur cahier des charges !
» Elle réfléchit un instant au contenu de Twilight Princess, y a-t-il quelque chose qu'elle n'a pas aimé dans ce jeu ? En fait, c'est surtout les bons moments dont elle se rappelle. « J'me souviens avoir adoré le dernier donjon, tu sais dans la maison des yétis. Ça changeait de faire un donjon et qu'il y ait des pnjs amicaux dedans, en plus je les trouvais attendrissants. Enfin... jusqu'à ce que Maman Yeti devienne méga flippante à la fin. Pas évident comme boss d'ailleurs, le boulet se maniait pas bien pour casser son bloc de glace. Enfin sur Gamecube en tout cas, je sais pas sur Wii. »

Alors qu'ils sortent de la zone Nintendo, Clarisse s'étend sur son envie furieuse de faire un cosplay Link. Seydja hoche la tête mais elle n'arrive pas à savoir si ça l'intéresse vraiment ou s'il fait ça par politesse, ce qui soudain la met mal à l'aise. Il ne porte pas de cosplay aujourd'hui, peut-être que c'est un truc dont il se fiche complètement ? Elle se permet de poser la question, pour vérifier.

« J'ai toujours voulu en faire, mais j'avoue que je n'ai pas vraiment le courage... » Ah ! Elle est rassurée. C'est le cas de beaucoup de gens ça. « Disons que la confiance en moi n'est pas mon fort. Quoique, dans ce genre de convention, c'est un peu moins intimidant. Surtout si on est pas seul.

- Oui ! Je serais incapable d'en faire autre part qu'en convention, c'est parce qu'ici c'est pas regardé bizarrement que j'ose en faire... C'est devenu complètement banal dans ce genre d'endroits, on trouve même ça cool.

- J'imagine que ce n'est pas ta première fois.

- Non en effet.
» Elle sourit largement. « Mikasa est mon troisième cosplay, j'ai fait Aeris de Final Fantasy 7 et Deadpool avant.

- Est-ce que c'est difficile de trouver les costumes? Tu connais un magasin ou est-ce que tu trouves tout sur internet? Quoique pour la taille, ça doit être difficile si tu ne peux pas essayer...
» Est-ce qu'il allait la laisser répondre, se demandait-elle amusée ? Il finit par se tourner vers elle, l'air enthousiaste. « Hey! Tu penses pouvoir me donner des conseils? Comme ça, la prochaine fois, je serais prêt et je ne te ferais pas honte!

- Roh mais tu me fais pas honte Sey !
» s'exclame-t-elle choquée. « C'est pas évident de faire du cosplay, faut du temps et de l'argent... Je comprends que tu te sois pas lancé. » Elle sourit amicalement. « Mais ouais carrément, j'peux te filer des tuyaux si ça t'intéresse ! » Elle réfléchit un instant pour organiser ses idées. « Déjà, il faut que tu choisisses le perso que tu veux cosplayer. Y a pas besoin qu'il te ressemble, le tout c'est que ça te fasse plaisir de l'incarner... et qu'il soit pas trop compliqué si t'es pas un crack en couture. »

Ils déambulent dans le coin des éditeurs tandis qu'elle parle. Elle jette des regards plutôt évasifs à ce qui l'entoure, trop concentrée sur ce qu'elle raconte.

« Après, je te conseille pas du tout d'acheter des cosplays tout faits sur le net. Souvent ils sont hyper chers et pas de bonne qualité... Le mieux c'est de trouver les pièces séparément, même si elles ressemblent pas parfaitement au costume de base. Tu vois par exemple, j'ai trouvé cette écharpe dans un magasin de vêtements tout à fait banal. » Bon, en même temps, l'écharpe de Mikasa n'a rien de vraiment spéciale, c'était pas trop compliqué. « Il faut fureter un peu, aller sur les brocantes ou les marchés au puce, tu trouves souvent des petites merveilles. Et puis pour les parties vraiment spéciales, genre là la veste que je porte avec le symbole des ailes dans le dos, soit tu les fais toi-même si tu sais faire, soit t'achètes tout fait sur le net. Personnellement je sais coudre des petits trucs de base, mais un motif aussi gros je n'ai pas su le faire moi-même. » Elle se tourne vers lui, des étoiles dans les yeux. « Y a des persos que tu aimerais bien cosplayer ? J'pourrais t'aider à chercher si tu veux, ça m'amuse beaucoup de faire ça ! Et... » Elle pointe le doigt derrière le jeune garçon. « J'crois que le tournoi aura lieu juste là, non ? Y a déjà pas mal de monde, on devrait peut-être s'inscrire en avance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 180

Région : Johto
Lun 15 Mai - 23:44
- C'est vrai qu'elle était flippante...Par contre, le boulet se maniait relativement bien sur la wii. La partie que je n'ai pas aimé de ce donjon est plutôt la partie puzzle où il faut déplacer les blocs sur la glace. Inutile de mentionner le temps que cela lui avait pris pour terminer cette partie ou qu'il avait dû finalement se rabattre sur la soluce en ligne tellement il commençait à perdre patience. Personnellement, je trouve qu'un des meilleurs donjons est celui où on doit écraser l'araignée géante avec les statues. Même si j'avoue que maintenant je me sentirais mal de le faire, puisqu'elle ressemble à ma Mimigal, c'est un de ses donjons qui te donne envie de rejouer au jeu. Rien qu'à en parler, Noah avait les doigts qui lui démangeaient. Peut-être allait-il savourer de nouveau de vieux classiques avant de jouer à Breath of the Wild. Sans parler que, cette fois-ci,
il arriverait peut-être à finir Twilight Princess. Il avait toujours bloqué dans le monde des ombres où les mains tombaient du plafond pour ramener Link au tout début. Rien de plus frustrant. Surtout quand cela arrivait cinq fois en moins d'une demie-heure.

- Oh! Aerys! Ça devait bien t'aller...Noah ferma brusquement la bouche, les yeux légèrement agrandit par la réalisation de ce qu'il venait de dire. Il passa nerveusement une main dans ses cheveux et espéra que Toby n'en ferait pas tout un plat et qu'elle passerait par-dessus. Puisqu'elle avait un peu le même tempérament que lui, ils risquaient de finir dans un silence quelque peu malaisé où ils éviteraient le regard de l'autre et tous les deux rouges comme des homards. D-deadpool est un choix intéressant. Il y a peu de filles qui le cosplay.

Du temps et de l'argent? Ce n'était pas forcément deux choses qu'il avait ces temps-ci. Surtout que le peu d'argent qu'il avait allait la majorité du temps pour de nouveaux jeux vidéo. Et choisir le personnage qu'il aimerait incarné n'avait rien d'évident non plus. Il y avait beaucoup trop de choix et il n'avait pas non plus envie de tomber dans costumes trop courants. Il y aurait bien eu un des personnages de Kingdom Hearts II ou de Legend of Heroes: Trails of Cold Steel II, mais...c'était vraiment compliqué. Et il avait peur d'avoir l'air ridicule.

- J'ai commencé à coudre récemment (des blessures, mais coudre des vêtements devraient être plus faciles), alors je me pencherais sur le genre de cosplay où il faut assembler les morceaux. N'empêche, je sais pas comment tu fais pour te décider. Trop de choix. Juste. Trop. Il réfléchit un moment avant d'arriver à faire un tri rapide.Tu connais League of Legends? Je pense qu'Ezreal pourrait être relativement simple...ou peut-être Roxas de Kingdom Hearts...ou...ugh. Je suis loin de me décider.

Il jeta un coup d'oeil dans la direction qu'elle pointait et hocha la tête. Il serait en effet préférable de s'inscrire au cas où il pourrait manquer de place. Même s'ils s'amuseraient certainement sans y participer, c'était tout de même le but premier de leur présence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Jeu 18 Mai - 12:53
« Oh! Aerys! Ça devait bien t'aller... » Clarisse est contente de ce compliment, mais aussitôt elle perçoit dans l’attitude de Seydja qu’il est embarrassé par ce qu’il vient de dire et elle réalise l’objet de sa gêne. Elle rosit légèrement avec un petit sourire. Elle sait bien que Sey n’est pas en train de la draguer et qu’il voulait juste être gentil, d’autant que c’est vrai qu’avec ses longs cheveux auburn elle fait une bonne Aeris. Elle préfère donc ne pas relever. « D-deadpool est un choix intéressant. Il y a peu de filles qui le cosplay.

- Oui, malheureusement les gens se limitent parfois et pensent qu’ils ne peuvent cosplayer que des persos qui leur ressemblent vraiment. Alors qu’en vrai on s’en fiche, il faut surtout que ce soit un perso que tu aimes et que ça te ferait plaisir d’incarner même s’il n’est pas du même sexe que toi ou qu’il ne te ressemble pas du tout physiquement.
»

Elle lui explique ensuite les bases du cosplay. Elle n’est pas une pro mais c’est tant mieux, cela lui permet de donner des conseils à la portée du jeune homme. Au final quand on n’est pas couturier, le cosplay c’est surtout de la récup et pas mal de débrouille.

« J'ai commencé à coudre récemment, alors je me pencherais sur le genre de cosplay où il faut assembler les morceaux. » Elle hoche la tête ; c’est selon elle le meilleur compromis entre la qualité et le prix quand on n’a pas trop de talent en couture ou en fabrication des pièces. « N'empêche, je sais pas comment tu fais pour te décider. Trop de choix. Juste. Trop. »

Elle rit.

« Je sais ! D’ailleurs j’ai à peu près dix projets de cosplay en même temps, il y en a juste un que je vais me fixer de faire pour une certaine date et je laisse les autres de côté pendant ce temps. Pour la prochaine convention j’ai déjà prévu que j’essaierais de me faire Maya Fey de Phoenix Wright – sauf si je change d’avis et fais un Link Breath of the Wild d’ici là. »

Il réfléchit, probablement à des idées de personnage. Elle le laisse faire, réfléchissant aussi dans son coin à des persos qu’elle voit bien aller à Seydja.

« Tu connais League of Legends? Je pense qu'Ezreal pourrait être relativement simple...ou peut-être Roxas de Kingdom Hearts...ou...ugh. Je suis loin de me décider.

- Ouais ça va, ils sont pas trop trop compliqués sauf si tu veux donner sa Keyblade à Roxas. Et ils t’iraient bien en plus. Sinon t’as qu’à te dire que tu vas faire les deux et t’achètes les pièces au fur et à mesure que t’en trouves pour l’un ou pour l’autre ! Comme ça, pas de choix à faire !
»

Comme il est d’accord pour s’inscrire au tournoi en avance Clarisse se dirige vers la file des inscriptions. Les deux adolescents ont quelques minutes à patienter avant d’accéder au formulaire et cela suffit pour que Clarisse se fasse envahir par un début de stress. Elle pense aux prochaines heures et à l’humiliation qu’elle subira peut-être devant une foule de curieux.

« T’as pas trop peur pour le tournoi ? » demande-t-elle d’une petite voix. « Je commence à stresser de faire des missplays devant tout le monde. Je sais que c’est pas un tournoi officiel national mais quand même… J’ai pas trop eu le temps de m’entrainer en plus ces dernières semaines, avec la rentrée et tout ça. Je sais même pas si la méta a changé… j’espère vraiment que je te planterai pas trop, je m’en voudrais si je te faisais perdre le prix. » Elle écarquille soudain les yeux. « Hey Sey, on a pas réfléchi à un nom de team ! Ils risquent de nous en demander un si on s’inscrit tous les deux ! On dit quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 180

Région : Johto
Lun 22 Mai - 16:52
Bien qu'il comprenait ce que Clarisse voulait dire en disant qu'il était possible de cosplayer n'importe quel personnage, du moment que la volonté était là, Noah ne pouvait s'empêcher de penser qu'il y avait tout de même certains personnages qu'il trouvait inaccessible pour la gente masculine.
Sauf si les vêtements étaient adaptés ou si la personne aimait vraiment montrer beaucoup trop de peau dans un costume quelque peu inapproprié pour son type de corps. Il s'imaginait très mal incarner la princesse Leia lorsque celle-ci était tenu captive par Jabba le Hutt (et certainement pas Jabba le Hot). Par contre, il imaginait très bien Derek l'encourager à s'habiller en écolière d'un quelconque anime.

- Dix...Noah secoua la tête, amusé. Je pense que tu devrais repenser à ton programme d'étude. Quelque chose dans la mode ou, du moins, qui demande de créer des costumes. Sinon, je ne sais pas comment tu vas faire pour trouver le temps de tous les faire. Il lui adressa un petit sourire en coin. Je pense que Maya Fey serait un bon choix. S'il n'avait pas des cheveux aussi bizarre, j'aurais bien aimé cosplayer Phoenix. Je ne sais même pas s'il serait possible de trouver une perruque qui a de l'allure...

Trouver une Keyblade pour Roxas ne devrait pas être compliqué. Après tout, puisqu'il s'agit d'un jeu de vidéo relativement connu, cela serait grandement étonnant si des magasins spécialisés, voire même amazon, n'en tiennent pas. Dans le pire des cas, Noah n'aurait qu'à se contenter de cosplay encore plus simple. Probablement Nagito ou Hinata de Danganronpa. Ou il se contenterait de complimenter Clarisse sur ses efforts lors de futures conventions auxquelles ils participeront.

- Je n'ai pas peur, mais je commence à être stressé. Ça va empiré plus le moment fatidique va approcher. Mais bon, je suis certain qu'on va être plus que décent. Ça serait assez étonnant si on ne parvient pas à gagner quelques manches. Qui sait, on va peut-être se rendre en final. Il se tourna vers elle et passa une main dans ses cheveux.Personnellement, je suis plus inquiet de te faire perdre le prix. Ça serait bien mon genre de faire une erreur due au stress. Mais bon. L'important est d'avoir du plaisir, non?

Elle lui demandait vraiment de choisir leur nom d'équipe? Il risquait surtout de dire la première chose qui lui passerait par la tête sous la nervosité. Quelque chose du genre " Les vaches sous-marines ". Il n'était pas certain que Clarisse apprécierait. Son regard resta accroché au cosplay de la jeune femme.

- Pourquoi pas Jäger? En plus d'être en lien avec ton cosplay, les Jäger sont un type de soldats et comme nous allons nous "battre", cela me semble relativement approprié. Team Jäger for the win.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 128

Région : Unys
Jeu 8 Juin - 19:27
Seydja essaie de la rassurer et lui assure qu'il les voit bien gagner quelques manches, voire même se hisser en finale. Elle a un petit rire nerveux à cette idée, même si elle est contente que Sey ait confiance en leur duo au point de croire aussi ferme qu'ils ne se feront pas sortir dès la première partie. Objectivement elle pense aussi qu'ils devraient bien s'en tirer face aux amateurs du dimanche, ils jouent quand même régulièrement et ont une belle collection de cartes dans laquelle piocher. Elle s'inquiète plutôt de leurs performances face à des gens comme eux, expérimentés... Clarisse sait qu'elle n'est pas trop gourde sur Pokémon TCG et elle a un ranking sympa sur le site, mais les gens qui s'inscrivent au tournoi sont à priori des bons joueurs là pour la compet'. Elle craint de ne pas être à la hauteur.

« Bien sûr, on est là avant tout pour s'amuser. » dit-elle avec un petit sourire rassurant. « Même si ça me ferait plaisir d'avoir les cartes collector c'est pas pour ça que je participe... »

Elle pense "c'est pour passer un bon moment avec toi" mais ne le dit pas et rosit légèrement. Qu'est-ce qu'il pourrait bien penser si elle lui balançait un truc pareil ? Le connaissant il s'imaginerait des tas de trucs et ça se finirait en malaise, chacun rouge tomate dans son coin.

Alors que la jeune fille lui fait remarquer qu'il va leur falloir un nom d'équipe et qu'elle n'a aucune fichue idée, Seydja se met à réfléchir, le regard perdu sur elle. C'est légèrement déroutant, même si à son air fixe elle voit bien qu'il ne la regarde pas vraiment, et sans s'en rendre compte elle redresse son dos et bombe un peu le torse pour avoir moins l'air d'une planche à pain. Elle ne cherche pas à séduire Seydja avec ça mais elle n'aime pas qu'on remarque son manque de formes.

« Pourquoi pas Jäger? » finit-il par dire au bout de quelques instants. « En plus d'être en lien avec ton cosplay, les Jäger sont un type de soldats et comme nous allons nous "battre", cela me semble relativement approprié. Team Jäger for the win.

- Bonne idée !
» s'exclame-t-elle avec un sourire. « Faisons ça, j'ai pas mieux à te proposer de toute façon. »

Ils arrivent au niveau des inscriptions, remplissent une feuille d'informations et hop !, les voilà inscrits pour la première manche de l'après-midi. Clarisse note scrupuleusement l'heure dans un coin de sa tête, soudain stressée de cette échéance qu'elle craint d'oublier, et après avoir salué les organisateurs les deux adolescents se décalent pour permettre à la file d'avancer.

« Bon, on a un peu de temps. Dis-moi, t'as pensé à prendre un truc à manger pour ce midi ? Si non faudrait s'en occuper tout de suite avant que tout le monde se jette sur les stands de nourriture et qu'on fasse la queue pendant des heures. Ah tiens, j't'ai pas demandé mais y a un invité que tu voudrais aller voir ? Je sais qu'on est pas trop loin des stands de dédicace... et il parait qu'il y a l'auteur du manga Bloody Nightmare qu'est là... tu connais ? »

Elle lui lance un regard à la fois plein d'appréhension et d'excitation. Bloody Nightmare est un manga johtoien particulièrement violent qu'on imagine peu entre les mains d'une adolescente de dix-huit ans mais Clarisse a toujours aimé les univers très sombres et crus (en témoigne son amour de Berserk). S'il connait et n'aime pas, va-t-il penser qu'elle est bizarre à aimer un truc pareil ? Ou est-ce qu'elle va découvrir qu'ils ont un autre truc en commun et qu'ils vont pouvoir aller réclamer une dédicace tous les deux ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Volucité-