AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» [Non-Modéré] La Sacré-Sainte divinité


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 17/08/2015
Messages : 156

Région : Alola
Dim 19 Mar 2017 - 4:27
La scène prend place dans la région d’Alola, sur l’île d’Ula-Ula, et très précisément dans un petit village nommé Kokohio. Ici, une très petite partie de la population est d’une origine très ancienne, vraiment très ancienne, d’anciens indiens qui adulent et adorent la déesse de la Nature, celle-ci ne possède pas de nom, elle se contente que d’être la Nature. Elle se reflète dans chacun des traits de l’environnement. Au niveau de la flore, cela peut être autant l’eau que le vent, le ciel que la terre, chaque petit brin d’herbe ou chaque petite pierre pouvant se trouver sur le passage. Au niveau de la faune, les pokémons sont tous les enfants de cette déesse. L’homme a réussi à les apprivoiser et Dame Nature les a laissé faire avec grand plaisir, tant que la seule chose qu’ils partagent sont des dons, des bénéfices faites aux deux parties. L’Homme profite de la force et de la loyauté des pokémons et les pokémons de l’affection, de la fierté et de l’amour de l’homme. Le loyauté dans les deux sens est le propre de cette vie, ce pourquoi la déesse avait placé ces êtres distincts sur cette belle planète bleue. Ce peuple adorait donc la Nature dans ses moindres traits, dans ses moindres significations et réactions. Ils étaient heureux de voir la pluie et le soleil, de voir la neige ou la tempête. Chaque chose était une manifestation de leur déesse.

Shaijala était une fille de ce peuple, venant d’une petite famille fière. Ce sont les femmes qui dirigent dans cette famille, c’était comme ça de génération en génération et cela ne changerait pas pour le moment. Les hommes avaient bien évidemment leur mot à dire, ce n’était pas une tyrannie, mais les femmes étaient au centre de tout. La famille de Shaijala avait réussi à dresser et à adorer des pokémons qui leur rendait parfaitement cet amour. Dans une grande maison vivait plusieurs générations : les grands-parents de Shaijala, enfin juste sa grand-mère, car malheureusement son grand-père était partie le premier rejoindre Mère Nature bien des années avant, touché par une étrange maladie. Il y avait également les parents de Shaijala, avec ses nombreux oncles et tantes. Puis il y avait les enfants de tous les couples, donc Shaijala, ses frères et sœurs ainsi que ses nombreux cousins. Sandana, sa mère et Sushila, sa grand-mère, dirigeait toute cette petite famille. En tant que dresseur pokémon, elles avaient toutes les deux de fortes équipes de pokémon. Sansana avait dans son équipe : Megapagos de type eau et roche, Elecsprint de type électrique, Rafflésia de type plante et poison, Desseliandre de type spectre et plante, Dracaufeu de type feu et vol ainsi qu’un Airmure de type vol et acier. Sansana était la plus puissante de la famille, toutes générations confondues. Elle protégeait avec hargne sa famille et ses intérêts. Cependant, il était très rare de la voir se battre et utiliser ses pokémons dans des combats. Toute la famille aimait combattre, s’entraîner avec les autres, mais pas elle. Elle avait un passé douloureux que personne ne connaissait et dont elle n’aimait pas parler.

Sushila elle possédait une équipe puissante également. Son pokémon favori était un Pandarbare. Elle ne s’en séparait jamais. Très grand, cet immense panda la suivait partout, portant ses affaires, se battant toujours en première ligne pour calmer les jeunes ou les disputes se liant aux pokémons. Elle se servait de Pandarbare pour tout et cela n’avait pas l’air de le déranger, il profitait de l’amour et de la présence de la vieille femme tant qu’il le pouvait. Elle possédait aussi d’autres pokémons qui avaient tous un point commun. Ils étaient tous de type spectre. En effet, à part la mère de Shaijala, tous les membres de la famille avaient un type de pokémon particulier qu’ils élevaient avec force et honneur. Tous les types et les pokémons étaient différents, pourtant ils y arrivaient. La grand-mère de Shaijala possédait donc un Pandarbare de type combat et ténèbres, un Scalproie de type ténèbres et acier, un Démolosse de type feu et ténèbres, un Farfuret de type ténèbres et glace, un Grahyena de type ténèbres et un Tengalice de type plante et ténèbres. Vous l’aurez donc compris, son équipe était également très puissante. Lors des conflits entre les membres de la famille, tout se réglait en combat pokémon, sauf que parfois cela partait en eau de boudin et du coup, les pokémons de type ténèbres de Sushila intervenaient pour remettre de l’ordre dans tout ça. Tout ce petit monde formait la joyeuse compagnie de Shaijala.

« Siii… Siannn… PERSIANNNNNN ! » Entendait-elle avant de se réveiller en sursaut. Shaijala était allongée dans un lit, dans son lit dans sa grande maison. Devant elle, sur le lit avec elle se trouvait un Persian, celui de la maison, le Persian de la famille. Ce pokémon était un mâle ronchon et grognon qui ne pensait qu’à prendre le lit de Shaijala lorsque celle-ci se réveillait. Il ne s’entendait avec personne, c’était le pokémon favori du grand-père de Shaijala qui avait malheureusement quitté ce monde. Le Persian s’était montré d’une loyauté sans faille. Il s’était allongé sur la tombe de son maître, sans que personne ne puisse l’en déplacer, il passait tous ses jours allongé sur la tombe de son ancien maître à pleurer, sans manger ni boire. Clairement, il se laissait mourir pour rejoindre son maître. Même Sushila ne réussissait pas à le faire manger. Puis un jour, ayant marre de cette situation et de voir la famille dépérir devant la perte du grand-père et l’attitude du Persian, la mère de Shaijala était sortit dehors sous une pluie battante pendant des heures et était revenue comme une fleur avec Persian à ses côtés, sans que l’on l’y force. Elle n’avait jamais voulue dévoiler la façon dont elle avait réussi à convaincre Persian de revenir et de vivre de nouveau, mais cela avait fait un grand bien à toute la famille, surtout à Sushila dont le Persian était le seul souvenir pokémaniac de son défunt époux.

Devant elle se trouvait également sa grand-mère qui trépignait sur place. Pourquoi était-elle comme ça ? Aussi excitée ? Alors qu’elle se redressait, sa grand-mère ne lui laissa pas le temps d’émerger de ses rêves qu’elle l’attrapait par le poignet pour la tirer hors du lit –laissant alors le champ libre à Persian de s’installer correctement sur le lit encore chaud-. Shaijala enfila rapidement une tenue avant de se laisser tirer vers le rez-de-chaussée puis à l’extérieur. Un spectacle des plus étrange se déroulait alors devant ses yeux : son père, ses oncles et tantes, ses cousins et cousines ainsi que sa grand-mère étaient tous dehors et attendaient. Automatiquement, Shaijala chercha sa mère dans le champ, elle était un peu reculé, un peu derrière son père et regardait tout de même la scène, sans sourire comme à son habitude. Mais le plus étonnant était qu’un nombre impressionnant des pokémons de toute sa famille étaient sortis des pokéballs. Les équipes de chacun étaient tous dehors. Shaijala avait alors comprit, elle allait recevoir son premier pokémon. C’était le rituel familiale.



Autres comptes:
 

Dex:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Sites de modélisme
» [Modélisme] Troll d'Isengard.
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Kokohio-