AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» the things you left behind • PV


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 19/05/2014
Messages : 802

Mer 8 Mar - 17:25
Il prit garde à ne pas enfoncer ses roues dans la boue alors qu'il s'installait sur le bas-côté pour s'allumer une cigarette. Un soupir quitta ses lèvres en même temps qu'un nuage de fumée. Même si l'hiver touchait bientôt à sa fin, le froid était encore mordant dans ces contrées. Il n'aurait su dire quelle heure il était exactement : son métabolisme avait beau être réglé comme une horloge, même lui avait parfois des ratés.
Levé avant l'aurore et incapable de se rendormir - il n'y arrivait jamais une fois réveillé -, il en avait profité pour prendre la route. Même si l'enquête qu'il avait mené en solitaire au cours des derniers mois - des dernières années ; personne n'y avait jamais cru à part lui, ils avaient simplement décidé de l'officialiser - ne semblait pas progresser, il en faudrait plus pour l'y faire renoncer. C'avait toujours été comme ça, ce n'était pas maintenant que ça allait changer.

Il savait depuis le début courir après un fantôme, ne laissant de traces que ce qu'il voulait bien lui laisser, jetant un os ici et là aux chiens de chasse censés l'arrêter. Que ce soit par jeu ou parce qu'il pensait pouvoir se le permettre, le résultat était le même. Laissant ses yeux gris se perdre dans la brume - sans moyen d'en jurer, il devait encore être en matinée -, Joshua se renfrogna. S'il avait cru qu'être libre de ses mouvements lui permettrait de progresser dans l'enquête, de n'être plus retenu par des supérieurs qui le priaient de laisser tomber, la réalité des faits était tout autre.

Ne disposant plus du soutien de ses pairs, moral mais surtout monétaire, c'étaient ses propres ressources qui s'amenuisaient depuis sa mise à pied. Et s'il avait les moyens de se le permettre, ce ne serait pas le cas éternellement. Il n'entendait pas nécessairement régler cette affaire seul : même s'il avait toujours considéré qu'un homme suffisait pour en arrêter un, il se satisferait dans un premier temps de les convaincre de rouvrir le dossier... Mais encore fallait-il y donner matière. Peut-être était-ce lui qui était dans l'erreur ; peut-être était-il tout simplement trop obstiné. Soudain, son transmetteur se mit à grésiller.

10-57. Personne correspondant à la description d'Arya Steel aperçue aux alentours de Ville Griotte. Patrouilles à proximité, pouvez-vous aller vérifier ?

Son regard erra sur les environs jusqu'à trouver une pancarte rongée par la mousse indiquant la route 30. Ville Griotte n'était plus très loin. Tant qu'à être dans les parages, il pouvait bien leur rendre ce service. Si l'endroit n'était pas si éloigné de Doublonville, aller dans cette direction revenait à s'aventurer en rase campagne ; aussi ne seraient-ils certainement pas pressés d'aller vérifier. Lui-même n'était pas amateur, plus à son aise dans les environnements urbains - le fait d'y avoir grandi n'y était certainement pas pour rien.
Ce n'était pas dans ses habitudes de s'occuper de ce genre d'affaire à moins d'être réellement le mieux situé - en tant que détective, il pouvait se permettre de déléguer - mais après avoir fait chou blanc pendant des mois, il avait besoin d'une victoire. Ramener une personne disparue chez elle n'était peut-être pas grand chose, mais ça lui donnerait au moins l'illusion d'encore faire son travail. Il fit vrombir le moteur, s'apprêtant à redémarrer.

Unité 48 au rapport. fit-il dans la radio - le son était suffisamment peu clair pour qu'il n'ait pas besoin de modifier sa voix. Le véhicule numéroté 48 - celui-là même sur lequel il avait récupéré ce matériel - était hors d'usage depuis des mois, et parti pour l'être encore un long moment. Une histoire de rencontre avec un Tyranocif. C'était même devenu une blague au sein du service - et si peu porté sur l'humour soit Joshua, l'information n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Ironiquement, il était peu probable que le central de communication soit au courant - ou s'en aperçoive au bon moment. Je suis à proximité. Puis-je avoir plus de détails ?
Blonde aux yeux bleus. Âgée de dix-huit ans. Mesure un peu moins d'un mètre soixante-dix. Peut-être accompagnée d'un Kaïminus. Vue pour la dernière fois quittant le domicile familial à pieds il y a quelques jours. Elle était alors vêtue de...
Bien reçu. lui coupa-t-il la parole. Les détails vestimentaires n'étaient de toute façon pas de ceux qui lui mettraient la puce à l'oreille. Je me mets en route.

Et de rompre la communication, jetant son mégot sur l'asphalte pour mieux l'écraser. La moto se mit à rugir tandis qu'il s'élançait sur les routes à destination de Ville Griotte. Il avait dû y repasser récemment pour chercher des indices à la Tour Chétiflor, aussi le trajet était-il encore clairement gravé dans son esprit. La route était champêtre - comprendre par là pratiquement impraticable par endroits -, mais il avait assez de talent de pilotage pour se débrouiller, surtout au deuxième passage. À cette heure, il ne risquait pas de croiser grand monde, aussi se permit-il de forcer l'allure : même s'il était peu probable qu'elle ait le temps de quitter la ville avant qu'il n'arrive, surtout à une heure aussi prématurée, mieux valait ne prendre aucun risque. Il avait besoin de réussir à faire quelque chose, où il allait exploser. Avec ses états de service, retrouver une gamine ne devrait pas être bien compliqué.

Le Centre Pokémon était facile à repérer. La bourgade ne comportait qu'une poignée d'habitations, ne dépassant que rarement deux étages : avec son toit écarlate, le bâtiment était facile à repérer. Considérant qu'elle était (peut-être) accompagnée d'un pokémon et qu'il ne devait pas y avoir d'autre endroit où loger pour un dresseur itinérant, cela semblait un bon endroit par où commencer.
Se garant à proximité, il retira les clés du contact et se dirigea vers la porte d'entrée. Il constata avec surprise que même à Ville Griotte, elles étaient automatisées - ce qui jurait affreusement avec l'aspect rustique du bâti environnant. Voilà ce qu'on gagne à les construire en série : ce devait être le seul bâtiment à des kilomètres à la ronde à jouir d'une telle commodité.

Salué par l'infirmière de garde - ne devrait-on pas dire vétérinaire ? -, il se dirigea vers les parties communes. On ne fit rien pour l'en empêcher : de tels endroits étaient très ouverts aux visiteurs - un peu trop parfois, ce qui leur était régulièrement reproché par les services de sécurité. Mais il n'y avait rien à y faire, une autorité supérieure s'arrangeant à chaque fois pour que les problèmes que ça pourrait leur apporter disparaissent comme par magie avant d'atteindre le tribunal, et ce malgré les récriminations de parents inquiets pour leurs enfants.

Ouvrant le col de sa veste, il posa sur les quelques rares visiteurs un œil scrutateur. Si elle avait réussi à trouver son chemin jusqu'ici et n'avait encore prévenu personne, il était probable qu'elle y soit de son plein gré. Une fugue, ou quelque chose comme ça. Il était dès lors envisageable qu'elle évite les représentants de la loi, mais il ne portait pas d'uniforme - et pour cause : il n'était plus vraiment policier en ce moment. Mais n'était-ce pas son devoir citoyen que de retrouver une personne recherchée ?
La plupart des dresseurs arrivaient de bonne heure pour repartir à l'aube ; qui plus est, il doutait que beaucoup veillent s'éterniser plus que de raison à Ville Griotte, pour la bonne et simple raison qu'il n'y avait rien à voir. Il ne lui fallut pas longtemps pour remarquer une chevelure blonde correspondant à la description.

Suite à son appel, on lui avait fait parvenir l'avis de recherche et et avec lui la photo de la demoiselle. Il prit soin de le faire apparaître sur son communicateur ; à défaut d'avoir encore un badge à lui montrer - et pas de ceux dont les dresseurs sont friands -, cela lui donnerait un semblant de légitimité.

Arya Steel ? appela-t-il avant qu'elle n'ait pu se retourner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» 03. This is the way you left me
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» RMT pashmilla don't left me down (console)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Ville Griotte-