AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» L'Anomalie


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Dim 5 Mar 2017 - 14:03
Je ne sais même plus pourquoi je prends la peine d'être en avance lorsque nous devons voir monsieur Walkerson. Ce n'est pas qu'il soit spécialement en retard, c'est plutôt qu'il est réglé comme une horloge et arrive pile à l'heure, alors il ne me sert strictement à rien d'arriver devant la porte de son bureau avec un quart d'heure d'avance. Si je veux montrer que je suis volontaire et ponctuelle, je n'aurais besoin que d'une minute ou deux. Ca, il semble que se soit un fait que Thomas ait bien compris puisqu'il arrive toujours après moi et avec ce petit temps d'avance que je viens d'évoquer. Ca m'énerve. Ca m'énerve d'avoir le réflexe de sacrifier trop de mon temps pour d'autres lorsqu'il s'agit de rencontres officielles, tout en sachant que je n'en ai pas besoin pour me faire bien voir. Cela doit être dû au fait que je n'ai rien de mieux à faire lorsque je suis au lycée. Je suis les cours, je fais semblant de m'entendre avec mes camarades. Et durant les temps libres, comme celui consacré à la réunion d'aujourd'hui, habituellement il y a Amanda qui est pendue à moi puisqu'elle me considère comme sa meilleure amie. Un jour je l'inviterais chez moi et elle n'en repartira jamais. Et dans ces moments là, lorsqu'elle s'accroche à moi comme une sangsue repoussante, lui dire que j'ai un rendez-vous même avec beaucoup d'avance me soulage, car elle me laisse tranquille. Au final, peut-être que je ne devrais pas me plaindre car je suis bien seule dans ce couloir. Enfin seule, c'est sûrement vite dit.

Tournant la tête vers la vitre du couloir contre laquelle j'étais jusqu'alors adossée, mon regard rencontre rapidement les siens. Comme souvent, Giratina est là. Il m'observe. Mais cela ne me dérange plus vraiment. Si je ne veux pas qu'il me voit, je n'ai qu'à faire attention au lieu puisqu'il ne peut se manifester qu'à travers les surfaces réfléchissantes. Je me demande si à travers une vitre il me voit trouble puisqu'elle n'a pas la réflexivité d'un miroir.

L'heure tourne et dans quelques minutes il sera l'heure du rendez-vous. Je tourne la tête vers le bout du couloir, sachant que Thomas ne devrait pas tarder à arriver et, en effet, je vois bien vite apparaître ses cheveux rouges. Il me fait signe de la main et je lui rends en attendant qu'il s'approche. En chemin, il jette un œil en direction des fenêtres et je peux voir, même à travers ses lunettes, que c'est l'expression d'un malaise. Il sait pour Giratina et doit être en train de se demander s'il est lui aussi observé. Je repense à la manière dont j'ai détruit sa neutralité quand à l'existence des créatures légendaires et à l'expression de son visage lorsque j'ai avoué l'avoir envoyé quelques instants dans l'autre dimension afin de le sauver. Sur le coup je m'étais sentie insultée qu'il prenne ainsi mon sauvetage, mais maintenant que j'y ai vu une peur extrême de l'être qui s'est lié à moi, je ne peux que me remémorer ces traits avec le sourire.

« Salut !, je lui réponds d'un signe de tête. Tu crois qu'il nous veut quoi ? Une nouvelle mission ?
- Après le coup des miaouss je crois qu'on peut s'attendre à tout. J'en suis même venue à nous demander s'il nous considérait sérieusement..., et c'était extrêmement énervant. Est-ce que tu connais les résultats des autres binômes ?
- Pas précisément, répond-il en haussant un peu les épaules. Mais j'ai pu leur parler un peu l'autre jour et eux aussi se sont tapés des missions à la con. Par contre j'ai l'impression qu'avant les miaouss, les missions qu'on avait eu avaient l'air mieux que les leurs, il esquisse un sourire. Peut-être que le fait qu'on suit pas spécialement les consignes doit jouer.
- On les suit parfaitement, les consignes. Nous avons même la marge d'intelligence qui nous dit de ne parfois pas les suivre à la lettre car se serait stupide !, je repense aux moments où nous n'étions pas supposés intervenir, mais que les malfrats se trouvaient juste devant nos yeux. Mais je crois que je vois ce que tu veux dire. J'espère que ça ne nous portera pas préjudice. »

Il hoche la tête et nous restons silencieux en attendant que notre professeur arrive. Je ne suis toujours pas complètement à l'aise en présence de Thomas. Il s'est passé quelque chose d'étrange lors de notre mission à Hoenn, quand nous étions sensés quadriller un quartier afin de retrouver des voleurs et les signaler à nos supérieurs. Nous n'avons pas suivi les consignes et nous sommes infiltrés dans une habitation où des activités inquiétantes étaient en marche. L'un des voleurs avait involontairement tué la propriétaire des lieux et, les actions s'étant enchaînées à partir de là, Thomas s'était fait poignarder. Je n'aurais pas dû en être affectée outre le fait de penser que perdre mon équipier pourrait porter préjudice à ma propre ascension, mais j'ai ressenti de la colère. De la colère ou autre chose, je ne saurais trop dire, mais toujours est-il que ce n'était pas normal. C'était comme si j'éprouvais une sorte d'attachement pour lui, comme si la haine que j'éprouvais s'était transformée au fur et à mesure du temps passé ensemble. Au départ j'ai pensé que c'était parce que j'apprécie tout de même son efficacité lorsque nous travaillons tous les deux. Mais je dois bien me rendre à l'évidence qu'il n'y a pas que ça. C'est comme si je m'étais mis à le considérer comme un ami précieux, ce qui est absurde. La manière dont je suis faîte m'empêche d'éprouver une affection sincère pour un être humain. Je le sais, je l'ai toujours su. C'est inscrit au plus profond de moi.

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10030

Lun 6 Mar 2017 - 22:35

Deux Magicarpe niveau 35 apparaissent !
_______________________________________


Herbizarre lance Tranch'Herbe !
( -48 PV ) C'est super efficace !
PV des Magicarpe = 44/92


Macronium lance Tranch'Herbe !
( -62 PV ) C'est super efficace !
PV des Magicarpe = 0/92
Macronium monte au niveau 29 !
Herbizarre monte au niveau 26 !

Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Dim 19 Mar 2017 - 17:15
Monsieur Walkerson arrive pile à l'heure, comme à son habitude. Il nous salue avec le sourire avant d'ouvrir la porte de son bureau dans lequel nous entrons tous les trois. Il nous désigne les deux chaises faisant face à la sienne de l'autre côté de la table tandis qu'il va ouvrir les volets pour apporter de la lumière dans la pièce. Une fois que je peux y voir vraiment clair grâce aux rayons du soleil, je peux constater une fois de plus que cet endroit est définitivement terne et inintéressant, en plus d'être imprégné par une faible odeur de sueur comme il s'agit du lieu de passage d'absolument tous les professeurs de sport du lycée.

Notre encadrant prend place face à son ordinateur qu'il prend son temps pour allumer, faisant de la petite conversation qui est loin de m'intéresser ; comme s'il tournait autour du pot le temps d'avoir fini de mettre en place tous ses outils. J'aimerais que cela ne soit pas une habitude et qu'il nous annonce clairement ce qu'il nous veut dès notre arrivée, mais il ne semble jamais enclin à agir de manière efficace ; un comble pour un professeur sensé nous encadrer dans une formation anticipée au métier d'agent de police. Peut-être avais-je tort de penser que l'efficacité pouvait être une vertu dans cette profession.

« Il faut que je vous parle d'une chose importante. », finit-il enfin par dire une fois que sa session d'ordinateur est ouverte et qu'il s'est confortablement assis sur sa chaise de bureau. Thomas et moi attendons la suite de ses paroles, mais sans être nécessairement pendus à ses lèvres ; nous avons l'habitude que monsieur Walkerson n'aille pas droit au but et se complaise en détours et fioritures qui ne font qu'assombrir et retarder son propos. D'ailleurs, plutôt que de continuer, il clique pour ouvrir une page internet sur son ordinateur et accède au service de messagerie propre aux professeurs de notre lycée. Il ouvre un mail dont je n'ai pas le temps de saisir le nom, tant je peine déjà à comprendre les fonctionnements basiques des machines comme celle qu'il est en train d'utiliser. Pour une raison qui m'échappe, ces machines que l'on appelle « nouvelles technologies » sont des choses que j'ai du mal à appréhender et dont j'ai énormément de mal à me servir. J'avais déjà considéré comme un exploit de réussir à me servir de mon téléphone portable, que j'avais dû passer des heures à dompter pour comprendre comment marchait le système des sms. Il y a quelque chose de beaucoup trop froid et mathématique pour moi dans ces outils, bien que je ne comprenne pas vraiment en quoi ça me gêne. « L'adjudant-chef de Vestigion, un de nos plus grands partenaire quand au programme de formation au métier d'agent anticipé, m'a contacté hier. Lisez-donc ce mail, ça parle de vous deux. »

Moi et Thomas jetons un regard curieux en direction de l'écran d'ordinateur et nous mettons à lire le mail. Adjudant-chef, il me semble que c'est un haut rang dans la police ; s'il prend la peine de s'adresser directement à notre professeur référent pour parler de nous, c'est que ça doit être important. Mes yeux parcourent les lignes avec attention et il me faut peu de temps pour comprendre que l'expéditeur demande à monsieur Walkerson s'il serait possible que nous quittions partiellement le programme de formation anticipée afin d'être disponible et d'intégrer le groupe des agents volontaires de Vestigion. Mes yeux s'arrondissent et ma tête s'emplit de questions. Ne serait-ce que parce qu'il faut normalement être majeur pour intégrer ce genre d'équipe. Thomas a dix-sept ans et moi j'en ai seize. Mais surtout, je me demande ce que nous avons fait pour être remarqués par cet homme.

Voyant que nous sommes tous les deux confus, notre professeur s'empresse d'expliquer la raison de cette sollicitation : « Il faut savoir que nos partenaires suivent de près les résultats de nos équipes de lycéens, afin de les repérer et pouvoir proposer à ceux qui les ont convaincus d'intégrer leurs brigades. Normalement, nos élèves ne passent pas par la case des agents volontaires comme le diplôme qui vous sera délivré à la suite de votre formation anticipée sera équivalent à une réussite au concours de police. Seulement, comme l'adjudant me l'a dit hier lorsque je lui ai téléphoné suite à ce mail, il se trouve que vous êtes à ses yeux un duo particulier et il pense que vous pourriez apporter beaucoup à son équipe dès maintenant. Il faut savoir que le commissariat de Vestigion est actuellement en sous-effectif, ce qui doit également le pousser à nous contacter et vouloir tordre un peu les règles de notre établissement et celles de l'équipe des agents volontaires. Mais avant de considérer toutes ces données administrative, le plus important était de vous demander si vous seriez d'accord et si vous auriez la possibilité de vous rendre sur Vestigion en cas de sollicitation imprévue, il marque une pause. Alors, qu'en pensez-vous ? »

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8529

Mar 21 Mar 2017 - 0:34

Deux Magicarpe niveau 32 apparaissent !




Magicarpe 1 lance Charge sur Macronium !
{-3 PV}
PV de Macronium : 109/112


Magicarpe 2 lance Charge sur Herbizarre !
{-3 PV}
PV de Herbizarre : 97/100


Herbizarre lance Tranch'Herbe sur tous !
{-49 PV} C'est super efficace !
{-49 PV} C'est super efficace !
PV des Magicarpe : 36/85


Macronium lance Tranch'Herbe sur tous !
{-60 PV} C'est super efficace !
{-60 PV} C'est super efficace !
PV des Magicarpe : 0/85

Ils sont KO ! Herbizarre monte au niveau 27 (1/2) et Macronium au niveau 30 (0/3) !

Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Jeu 30 Mar 2017 - 22:05
Le professeur nous laisse quelques minutes seuls dans son bureau comme il doit déposer un papier à son supérieur et que cela nous laisse quelques minutes pour discuter entre nous de cette opportunité imprévue. Dès qu'il ferme la porte de son office, mon regard va rencontrer celui de Thomas, dans lequel je pense voir une motivation similaire à celle qui doit m'animer en ce moment. Nous attendons quelques secondes sans rien dire, jusqu'à ce que mon partenaire ouvre la bouche pour demander : « On est d'accord ? », je hoche la tête positivement et il serre les poings dans un geste de victoire. Je sens qu'il pense toujours à la misson comprenant la presque centaine de miaouss et qu'il envisage ce volontariat au commissariat de vestigion comme, non seulement l'occasion d'être plus estimée, mais aussi celle de ne plus jamais à avoir à effectuer de telles tâches. Je me suis moins verbalement plaint que lui de notre dernière mission, mais je n'en pense pas moins alors je le rejoins sur ces dernière pensées.

Monsieur Walkerson revient et nous lui annonçons notre décision, ce qui a l'air de le réjouir. Il doit être ravi car avoir un groupe qui avance aussi vite va lui donner du cachet auprès de ses supérieurs étant donné qu'il est celui qui nous a supervisé moi et Thomas.

« C'est très bien, c'est très bien. Je préviendrais mon collègue au plus vite pour vous organiser une rencontre, il pianote encore sur son ordinateur et je m'impatiente, sentant qu'il a encore quelque chose à nous dire. Et de mon côté j'ai une requête pour vous... De la part de l'école. On comptait vous y faire passer de toute façon, alors attendez..., il fouille dans le tiroir de son bureau et en sort deux pokéball, une qu'il me tend et une autre à Thomas. Les nouveaux membres de votre équipe agent ! Vous avez droit à deux partenaires désormais, à vous de faire connaissance avec eux et réussir à coordonner vos premiers équipiers pour qu'ils puissent travailler ensemble. Mais l'école a aussi une requête... Ou plutôt un défi quand à ces nouveaux pokémons, il dépose sur le bureaux deux gemmes à l'éclat étrange que je me souviens avoir déjà vues mais sans réussir à identifier de quoi il s'agit. Se sont des méga-gemmes, des pierres spéciales que vos pokémons peuvent assimiler si votre lien avec eux est assez puissant et qui leur fait changer d'apparence et de caractéristiques. Je pense que si je vous dit méga-évolution, vous comprendrez mieux, nous hochons la tête. L'école vous met au défi de faire méga-évoluer ces pokémons. C'est tout dans votre intérêt, ça prouvera que vous avez une véritable maîtrise du lien avec vos compagnon et ça pourra être un très bon point pour votre futur ! Je ne sais pas si vous le savez, mais avoir fait méga-évoluer les pokémons, c'est des choses qui tendent à apparaître sur les cvs si tant est que le métier pour lequel vous postulez a à voir avec les pokémons, il conclut enfin sa tirade. Je vous souhaite bonne chance. Allez donc découvrir vos nouveaux compagnons et on se revoit dès que j'ai des nouvelles de Vestigion. »

Je sors du bureau, souivie de Thomas. Giratina est visible dans le reflet de la fenêtre devant moi, mais je n'y prête plus attention, ayant décidé de me focaliser sur le nouveau pokémon et les problèmes que cela engendrera. Mon partenaire roux a l'air très enthousiaste et ne partage pas mes appréhensions, mais c'est normal : son caninos a un très bon caractère et n'aura certainement aucun mal à accepter une nouvelle créature dans l'équipe. De mon côté, flingouste n'est pas aussi arrangeant. Je me souviens que j'avais dû lui écraser ma supériorité, par le biais de mon dracolosse, au sens physique du terme. Il n'a jamais non plus réussi à bien coopérer avec le caninos de Thomas alors accepter un nouvel équipier, je doute que se sera facile. Je décide de procéder par étape, en prenant d'abord le temps de connaître le nouveau pokémon, et ensuite seulement lui faire rencontrer Hyde.

« Tu préfères qu'on fasse ça ensemble ou séparément ?, me demande Thomas alors que nous arrivons vers la sortie du lycée. Je me disais que ça pourrais être pas mal de les rencontrer en même temps, comme on va continuer à travailler ensemble et qu'ils vont être amenés à faire équipe... Genre même si ton flingouste et mon caninos se sont pas entendus du tout à la base, au moins ils se connaissaient. Et j'ai espoir que cette fois t'ais pas un pokémon avec un caractère de merde.
- C'était le tien qui était trop niais, je ne pouvais pas laisser passer cette dernière remarque sans lui lancer une pique. Et puisque tu as déjà décidé, pourquoi poser la question ?
- Par politesse. »

Cette réponse me fait sourire. Nous décidons de nous rendre dans le parc le plus proche, souvent fréquenté par les lycéens de notre école. Le projet étant de leur faire voir que nous avons avancé dans notre carrière d'agent alors qu'eux sont encore de simples élèves car nous avons admis tous les deux êtres des personnes prétentieuses qui tentent de se faire passer pour modestes car c'est plus politiquement correct. C'est un des points sur lesquels Thomas me ressemble, mais il ne me ressemblera jamais plus que ça, car lui est humain.

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8529

Ven 31 Mar 2017 - 17:42

Deux Magicarpe Niveau 33 mordillent votre Canne !



Magicarpe 1 utilise Charge sur Macronium.
(-5 PVs)
PVs Macronium. ▬ 104 / 112
Magicarpe 2 utilise Charge sur Macronium.
(-5 PVs)
PVs Macronium. ▬ 99 / 112
Herbizarre utilise Tranch'Herbe sur tous.
(-51 PVs) (-51 PVs) C'est super efficace !
PVs des Magicarpe. ▬ 41 / 92.
Macronium utilise Tranch'Herbe sur tous.
(-62 PVs) (-62 PVs) C'est super efficace !
PVs Magicarpe. ▬ 0 / 92

Les Magicarpe sont K.O !
Herbizarre monte niveau 28 ! (1/2).
Macronium gagne 464 Points d'EXP ! (2/3).




Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Jeu 11 Mai 2017 - 14:01
Nous sommes arrivés et il est enfin temps de découvrir nos pokémons. Je laisse à Thomas le plaisir de voir le sien en premier, parce qu'il faut bien que je le laisse avoir des petits plaisirs de temps en temps si je veux assurer une bonne entente dans notre binôme. Il envoie sa pokéball et apparaît alors devant nous un élecsprint. Je n'ai jamais trop fréquenté ce type de créature, mais je me souviens au moins que c'est une espèce particulièrement rapide, ce qui nous fait actuellement défaut dans l'équipe.

« C'est marrant, ça te fait un duo de canidés, tu crois qu'ils te voient comme leur fidèle toutou ?, demandais-je avec un ton amusé. Il a une bonne bouille.
- Si nos pokémons avaient une signification, avec l'écrevisse qu'ils t'ont donné au début, ça pourrait vouloir dire qu'ils souhaitaient que tu crève en mission... Genre comme quand on les cuisine, je le fusille du regard, espérant que mon second pokémon ne sera pas une autre crevette. Il est grand... »

Thomas s'approche de son pokémon afin de faire connaissance avec lui. Je reste en retrait pour ne pas perturber la création possible de liens entre les deux. L'elecsprint commence par renifler avec méfiance son propriétaire, mais voyant que l'homme ne dégage aucune animosité, il finit par se détendre et se laisse caresser. Je vois des filets d'électricité s'échapper des poils du canidé, mais sans que Thomas semble affecté, je suppose que ça doit être un phénomène similaire aux ponytas et leurs crinières de feu. Dans tous les cas, ce comportement signifie que le pokémon a accepté son dresseur. Je trouve que ça a été assez facile, mais c'est sûrement normal étant donné que ces créatures sont dressées pour être dociles et servir les agents. Mon flingouste devait être une exception.

« A mon tour alors. » J'empoigne ma pokéball et laisse apparaître mon nouveau compagnon. La première chose que je vois sont des pierres précieuses, puis je les distingues entourés d'une masse sombre, et bientôt je reconnaît un ténéfix. Je suis d'abord contente que se ne soit pas une crevette, puis me dis qu'un pokémon spectre dans notre équipe n'est pas de refus. « Je vois qu'ils ont pensé à la stratégie, je trouvais que nous manquions de discrétion et un spectre sera parfait pour ça. » Je m'approche de la créature et me met assise en tailleur face à lui pour être à sa hauteur. Comme à l'habitude des membres de son espèce, il sourit de toutes ses dents. Je me dis que cela doit donner des frissons dans le dos à beaucoup de monde, mais ce n'est pas mon cas ; je me suis après tout retrouvé face à bien pire, comme le visage de Giratina. Ses yeux diamants scintillent sous les rayons du soleil et j'essaye de trouver une astuce pour déceler la direction dans laquelle il regarde sans trouver. Ce pokémon est illisible... Je dois dire qu'il me plaît beaucoup. Je vois son ombre s'étirer jusqu'à moi et, soudainement, il apparaît juste devant mon nez. J'ai un petit mouvement de surprise, mais fait de mon mieux pour ne rien laisser paraître. Il pose ses mains sur mes joues et me fixe intensément. Je voix mes yeux se refléter sans ses diamants, je me scrute à travers ses yeux.

Je vois Giratina.

Dans le reflet de ses yeux. Dans les miens. Je ne sais pas où il est, mais il est là. Je décèle une expression de peur ou d'inquiétude quelque part sur le visage de ténéfix. Il le voit lui aussi. Je ne sais pas ce qu'il en pense, mais j'imagine qu'en tant que spectre il doit être mieux capable d'appréhender ce qui vient d'un autre monde. Je lui adresse un sourire : « Je sens qu'on va bien s'entendre tous les deux. »

« Vous êtes un peu flippants tous les deux..., fait remarquer Thomas.
- Si tu savais !, je veux me relever, mais ténéfix s'accroche à mon bras et escalade jusqu'à s'accrocher à mon dos comme un dodoala à son morceau de bois. Je finis de me mettre debout et attend qu'il se soit stabilisée. Pour moi comme pour toi, le courant a l'air de bien passer en tout cas !
- Ca suffira pas à les faire méga-évoluer comme on nous l'a demandé... Va falloir passer beaucoup de temps avec eux.
- Tu crois qu'on est sensés faire ça chacun de notre côté ou ensemble ?
- Je sais pas trop, ils ont rien précisé.
- Ca te va si on essaye ensemble ?, Thomas me regarde comme si j'étais malade. C'est vrai que cette proposition ne me ressemble pas. Ca me fait pas spécialement plaisir comme idée, mais je voudrais que nos pokémons s'entendent bien pour éviter des écarts comme avec Hyde et Fran. Comme ça on sera plus efficaces en mission.
- T'as pas tort... Tu veux qu'on fasse comment ? »

Nous discutons de l'organisation et décidons de nous voir au moins deux fois par semaine après le lycée et une fois le week-end. L'objectif étant de réussir à accomplir rapidement la méga-évolution pour ne plus nous avoir mutuellement dans les pattes. L'organisation d'une amitié comme elle me convient.

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10030

Ven 12 Mai 2017 - 11:17

Tous lvl 30




Sucreine lance tranch'herbe
(-37PV) c'est super efficace !
(-37PV) c'est super efficace !
(-37PV) c'est super efficace !
PV Magicarpe 1 = 48/85
PV Magicarpe 2 = 48/85
PV Magicarpe 3 = 48/85


Herbizarre lance rugissement
(l'att. des poissons diminue)


Macronium lance tranch'herbe
(-42PV) c'est super efficace !
(-42PV) c'est super efficace !
(-42PV) c'est super efficace !
PV Magicarpe 1 = 6/85
PV Magicarpe 2 = 6/85
PV Magicarpe 3 = 6/85


Vous avez droit à une superbe trempette triplette !



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Jeu 1 Juin 2017 - 18:46
Je rentre à Charbourg. Il est déjà un peu tard, le soleil commence à décliner dans le ciel, mais comme je n'ai pas d'impératif de retour, cela ne me dérange pas. Mon grand-père en est à un stade où le temps ne veut plus dire grand chose pour lui. L'essentiel c'est que je lui fasse à manger avant qu'il aille se coucher et ça ira bien. Pour le reste, c'est ma tante qui s'en occupe, comme elle n'a rien d'autre à faire de sa vie puisqu'elle est vieille fille. Je me demande ce qu'elle fera une fois que mon grand-père sera mort... Sûrement viendra-t-elle entretenir la maison, pas que ça m'intéresse spécialement, mais bon, il faut tout de même que je fasse un peu attention à ce qu'il advient de ce vieil homme. Je ne sais pas trop si, légalement, je pourrais rester dans la maison une fois qu'il sera décédé. Et si c'est ma tante qui s'en occupe, puisqu'elle me déteste, elle ne me laissera certainement pas vivre là. J'ai encore besoin d'un adulte pour s'occuper de moi étant donné que je n'ai que seize ans. Si j'arrive à accomplir assez de choses d'ici là pour regagner l'acceptation de mes parents, sûrement que je pourrais réussir à me faire mettre en internat. Se sera forcément moins confortable, mais ça ne sera que pour quelques années. Sûrement que mettre au courant mes parents de ma promotion en tant qu'agent pourrait être un bon moyen de reprendre le dialogue. La dernière fois ça a été pour remplir les papiers pour m'inscrire au lycée.

Je suis arrivée au manoir de mon grand-père, mais lorsque j'ouvre la porte, cela ne se passe pas comme d'habitude. Habituellement je ne prête pas attention à l'entrée, je me dirige vers le salon où stagne mon grand-père la plupart du temps, je viens le saluer pour la deuxième fois de la journée comme je rentre du lycée. Ensuite je vais poser mon sac dans ma chambre puis je redescend faire le bilan de ce qu'il y a dans la cuisine, puis je propose un repas à mon grand-père. Il me donne toujours son approbation, mais je lui demande toujours quand même, par politesse. Puis je fais à manger, nous mangeons ensemble. Je passe le repas à détailler sur son visage les signes de sa décadence et de sa faiblesse. Puis je vaque à mes occupation pendant un temps, avant de lui souhaiter bonne nuit à heure fixe, comme il se couche toujours au même moment. Là il y a des sacs dans l'entrée, ce qui me perturbe immédiatement. Cela ressemble à des affaires de voyages, il y en a plusieurs, ce qui indique que ce n'est pas un petit déplacement. Un instant, l'idée que ma tante ait décidé de venir s'installer au manoir me traverse l'esprit, mais je me souviens vite qu'elle a beaucoup trop de fierté pour ça. Quelqu'un est venu et compte rester pour plusieurs jours. Quelqu'un qui vient d'arriver comme les sacs ne sont pas encore rangés, ce qui signifie que cette personne doit encore être en train de saluer mon grand-père.

Sans poser mon sac, je me dirige vers le salon en silence. La porte est ouverte et je me tiens quelques secondes de l'autre côté avant de me décider à entrer, pour évaluer la situation. Il y a une fille, assez frêle de ce que je peux deviner à la manière dont ses vêtements amples plient sur son corps. Elle a des cheveux noirs... Déséquilibrés. Seul qualificatif qui me vient pour qualifier cette coupe plus longue d'un côté que de l'autre, sans pour autant descendre plus bas que son menton. Elle se tient face à mon grand-père et je l'entends le saluer d'une voix parfaitement monocorde. Je décide de me manifester en entrant. « Bonsoir grand-père ! Et... Bonsoir mademoiselle. »

Elle se tourne vers moi lorsque ma voix lui parvient aux oreilles. Mon grand-père lève également la tête et me salue, mais je ne l'entends qu'à peine. Je suis captée par le regard de cette inconnue : mort. C'est ça, c'est la meilleur qualificatif que je peux réussir à lui donner : mort. Il n'y a rien dans ses yeux, ni sur son visage entier, aucune expression. Le reste de son corps me parlent également dans ce sens : ses épaules sont basses et, lorsqu'elle s'est tournée, j'ai presque au l'impression qu'elle allait tomber. Comme si elle n'était qu'une sorte de poupée tenue par des fils, expliquant toute cette apparence molle.

« 'Soir. »

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10030

Ven 2 Juin 2017 - 20:42

Ce MAGNIFIQUE Sucreine (vraiment je ne sais pas où vous l'avez trouvé) (quelle personne de goût vous l'a vendue) lance tranch'herbe !
(-37PV) c'est super efficace !
(-37PV) c'est super efficace !
(-37PV) c'est super efficace !
Les Magicarpes sont K.O. !
Sucreine monte au niveau 31 !
Macronium monte au niveau 31 !
Herbizarre monte au niveau 30 !

Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Dim 18 Juin 2017 - 12:00
La première pensée qui me vient, après sa salutation plus que brève, c’est que la politesse n’a pas l’air de l’étouffer. La moindre des choses lorsque l’on débarque ainsi chez quelqu’un c’est de prendre la peine de se présenter en même temps que l’on salue, ou au moins esquisser un mouvement qui montre que l’on a l’intention de se rapprocher avant de se présenter. N’importe quoi tant qu’il y a au moins un signe minimal. Mais là, rien. Et puisque je ne veux pas m’abaisser à son niveau et montrer que moi, au moins, je sais ce que sont la politesse et les bonnes manières, je m’approche avec un sourire sur le visage. « Je suis Praline Madeleine Sweet, la petite-fille de monsieur. Enchantée. »

Aucune réaction, ou très peu, j’ai envie de la secouer. Elle penche un peu la tête sur le côté et sa bouche laisse échapper une onomatopée qui ressemble à un « ah ». Je me demande pour la centième fois en moins de dix minutes ce qu’est son problème et adresse un regard à mon grand-père pour voir s’il ne pourrait pas dire quelque chose, puisque faire est hors de ses moyens vu l’état de son corps. Il ne dit rien, merci beaucoup, qu’il ne s’étonne pas si je passe un peu moins de temps aujourd’hui à discuter avec lui pendant le repas. Je le punirais bien en lui servant un dîner de mauvaise qualité, mais je respecte trop la nourriture lorsqu’elle est en l’état pour m’abaisser à faire une chose pareille. Je sursaute presque lorsque la fille ferme les yeux et que ses sourcils se froncent, comme si elle se plongeait dans une intense réflexion où avait besoin de rassembler ses forces. « Charlotte de Vianet, ‘chanté. Vais vivre ici pour mes études, c’t’à Feli-cité, à la fac. Ma famille est…, elle semble butter sur le mot. Une amie de la votre. »

Hausser les épaules pour signaler que je me fiche de sa présence me tente beaucoup, mais je dois avouer que rien que d’imaginer croiser son regard mort dans la maison me met un peu mal à l’aise. Je ne comprends pas vraiment pourquoi, puisque ce n’est pas le genre de chose qui me perturbe habituellement et que je sais que je dois m’habituer à réagir aux imprévus et m’adapter, mais… Mais de toute façon je ne peux pas me permettre de hausser les épaules si je veux garder mon masque de fille sociable, sympathique, accueillante et tout le florilège de qualificatifs insupportables qui vont avec. Je sens mon cœur battre car je pense à Giratina, quand je pense à ce pouvoir qui devrait me permettre à terme de m’extirper de cette chrysalide bien trop étroite pour mon esprit.

Mon grand-père me demande de lui montrer sa chambre, qui est celle en face de la mienne et qui appartenait à une des petites sœurs de ma mère. Il m’explique qu’il a demandé à ma tante d’en préparer une lorsqu’elle est passée, et elle a évidemment choisi celle en face de la mienne. Sûrement espère-t-elle une situation où cette nouvelle voisine de chambre sera agaçante ou que sais-je, ce qui lui permettrait de me taper sur les nerfs. Evidemment, je suis plus forte que ça ; et puis à voir la placidité de cette fille dont j’ai déjà oublié le nom, je ne pense pas qu’elle soit du genre bruyant. A la réflexion, puisqu’elle va vivre ici, il faudrait peut-être que je retienne son nom… Je tenterais de le voir sur ses affaires ou de le lui redemander de manière subtile.

Je lui fais signe de me suivre et me dirige vers les escaliers tandis qu’elle se plante à côté de ses valises. Je fais mine d’être tête en l’air et m’en vais l’aider à porter ses sacs, alors qu’intérieurement je fulmine qu’elle me prenne pour sa servante ; qu’elle assume le volume et le poids de ses affaires ! Mes bras souffrent et je me demande ce qu’elle a bien pu mettre dans la valise que je monte difficilement dans les escaliers et me dépêche d’atteindre sa chambre pour ne pas avoir à la porter trop longtemps. Lorsque je me tourne vers elle, je vois qu’elle a un peu de mal aussi, ce qui n’est pas étonnant vu sa carrure très fine. Je me demande si elle mange correctement… Ce n’est pas mon problème, mais si elle n’a pas l’habitude de faire honneur à son repas, ça risque de poser problème car je serais intransigeante à ce sujet. Car oui, si tout se passe logiquement, elle devrait manger assez souvent avec moi et mon grand-père et étant donné que je suis celle qui cuisine… Si elle boude ce que je prends du temps et des efforts à préparer, ça risque de mal se passer.

Nous entrons dans la pièce qui est désormais sa chambre. J’y étais déjà rentrée et je vois que ma tante n’a pas changé grand-chose, si ce ne sont les draps propres qui ornent désormais le lit. Les fenêtres sont grandes ouvertes, ce qui a débarrassé la pièce de l’odeur de renfermé qui y régnait. Dans cette chambre il y a un lit, un bureau, une coiffeuse, deux placards et quelques étagères de style ancien en bois. Plus aucune décoration ne traîne, la personne à qui appartenait cette chambre ayant sûrement tout emporté au moment de son déménagement. Je me demande si mes grands-parents se sont trouvés tristes une fois que la maison s’est vidée car leurs enfants sont partis faire leurs vies ailleurs, parfois loin comme ma mère. J’imagine que comme ils sont des humains doués d’empathie ils ont dû en souffrir un peu, et que mon grand-père doit toujours ressentir une certaine tristesse à l’idée que tout soit vide…. Ce qui rend d’autant plus agaçant le fait que cette fille s’installe dans un lieu où devait régner un résidu fantomatique porteur de souffrance.

Les valises déposées, je pousse un soupir et masse un peu mes bras endoloris. La fille prend le temps de faire le tour de la chambre, posant son regard mort sur les meubles, avant de s’asseoir sur le matelas. Elle passe ses mains sur les draps avec une délicatesse que je n’aurais pas soupçonnée à sa démarche chancelante avant de commencer à les gratter du bout de l’ongle… Pendant de longues secondes. Haussant un sourcil je lui demande :

« Qu’est-ce que vous faîtes ?
- Je réfléchis.
- Ah… »

Et ça dure. Longtemps. Je me demande si je ne devrais pas sortir de la pièce et la laisser gratter son drap puisque ça a l’air de la passionner autant, mais me dis en même temps que si je descends sans elle, grand-père risque de m’en parler. Et si je m’en vais juste dans ma chambre et qu’elle finit par redescendre seule, il se demandera pourquoi je l’ai laissée toute seule alors qu’elle n’a apparemment pas encore visité la maison. C’est ça, je vais lui proposer de lui faire faire le tour du propriétaire, pour qu’elle puisse se débrouiller seule et puis j’irais m’occuper du dîner tranquillement. Je m’apprête à ouvrir la bouche, mais elle est plus rapide que moi... Et me cloue sur place.

« En fait, je ne sais pas trop si ma famille sont des amis de cette famille. Leurs rapports sont surtout commerciaux et, comme je ne peux pas être en internat, ils ont profité de ces rapports commerciaux pour me faire étudier à Féli-cité. Et je ne sais pas si des rapports commerciaux peuvent-être considérés comme des liens d’amitié. Peut-être que c’est ce que les rapports commerciaux peuvent vouloir dire dans ce genre de cadre, dans les familles avec un grand capital et qui sont obligés de s’entendre pour faire prospérer leurs affaires. En fait, c’est peut-être même impossible de définir ce que c’est que de l’amitié, et donc de dire si c’est de l’amitié ou des rapports commerciaux, car des rapports commerciaux c’est pas forcément de l’amitié comme je sais que certaines grandes familles se détestent, mais continuent de commercer ensemble par besoin. Peut-être que mes parents ont contacté cette famille par besoin et que cela n’a rien à voir avec de l’amitié, mais plus avec des rapports commerciaux. Mais dans ce cas je ne vois pas pourquoi est-ce que ça aurait été accepté de ce côté, donc c’est que c’est peut-être de l’amitié. Mais dans ce cas ça veut dire qu’il existe une amitié qui se forge au travers des rapports commerciaux puisque je ne crois pas que les deux familles se parlent vraiment outres des mentions de chiffres sur des tableaux ou des courbes. Enfin ça reste quand même réducteur de dire que rapports commerciaux égal amitié, car on a déjà vu que c’était pas forcément vrai comme les rapports commerciaux peuvent être autre chose. Et que l’amitié peut être plein d’autres choses aussi. Peut-être que les rapports entre les deux familles ici présentes sont un cadre dans un cadre qui modifie des règles globale du premier cadre dans lequel elles s’inscrivent… Donc je ne sais si ma famille sont des amis de cette famille. »

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8529

Lun 19 Juin 2017 - 4:27

Un dresseur accepte votre défi ! Il envoie Draïeul & Manternel niveau 55 !




Dracolosse lance Force sur Draïeul !
{-72 PV}
PV de Draïeul : 84/156


Manternel lance Tranche sur Empiflor !
{-33 PV}
PV de Empiflor : 112/145


Empiflor lance Acide sur tous !
{-34 PV}
{-74 PV} C'est super efficace !
PV de Draïeul : 50/156
PV de Manternel : 83/157


Draïeul lance Dracochoc sur Dracolosse !
{-77 PV} C'est super efficace !
PV de Dracolosse : 83/160

Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Sam 8 Juil 2017 - 11:58
J'avoue ne pas savoir quoi répondre, mais avoir également du mal à comprendre tout ce qu'elle a dit, ce qui m'agace un peu. Ce n'était pas comme si elle avait parlé trop vite, mais plutôt comme si elle avait exploré, en même temps, beaucoup trop de pistes pour que je sois capable de toutes les appréhender en une seule fois. Je crois qu'à ce moment, mon cerveau fait un blocage et me pousse à penser les choses autrement, ce qui résulte en cette remarque qui me vient instinctivement, sans que je la prononce à voix haute : Une poupée de chiffon qui réfléchit, c'est pas commun.

Sans lui répondre, parce que je n'ai pas que ça à faire et que tout ce qu'elle vient de dire me gêne, je quitte la pièce en lui disant de s'installer et que je viendrais la prévenir lorsque le repas sera prêt. Quelque chose en moi me dit instinctivement que je n'ai pas envie d'accorder plus d'attention que ç à la présence de cette personne, mais surtout à ce qu'elle peut dire. C'est étrange, ce n'est vraiment pas normal que je réagisse ainsi, et je le sais. J'ai l'impression de contourner quelque chose qui pourrait être potentiellement gênant plutôt que de rentrer dedans et le détruire par mes propres constructions mentales, comme j'ai l'habitude de le faire.

Tout reste en suspend et je me rends dans la cuisine pour m'occuper du repas. Une fois que j'y suis, je sors mon empiflor de sa pokéball, pour qu'il passe un peu de temps avec moi et me change les idées. Aussi idiot qu'il puisse être parfois, c'est lui qui est le plus douée lorsqu'il est question de cuisine et il lui arrive souvent de m'aider. En plus, il est à la bonne taille pour pouvoir entrer dans la pièce, contrairement à Ice Cream par exemple, bien que se soit regrettable. J'aurais beaucoup aimé qu'il puisse cuisiner avec moi, surtout qu'il est tout de même le plus intelligent de mon équipe et celui qui me comprend le mieux mais comme l'acquisition de pattes lui permettant de manipuler les instruments s'est accompagnée d'un augmentation de taille exponentielle, c'est un peu compliquée. Peut-être qu'un jour je ferais une séance de cuisine en plein air, ça pourrait être très sympathique.

Cependant, malgré l'activité et la présence de mon pokémon, le comportement de Charlotte me revient en tête. Tout d'abord, je m'impressionne d'avoir retenu aussi rapidement son prénom, même si j'avais jugé nécessaire de le faire. Et même sans me concentrer, je suis capable de me souvenir de son nom complet : Charlotte de Vianet, ce qui est exceptionnel étant donné que, puisque je n'accorde aucune importance à l'âme des hommes, je n'ai pas l'habitude de retenir ce genre de choses facilement. La pensée qu'il pourrait être intéressant de discuter avec elle me vient également, et celle-ci est encore plus improbable que tout le reste. Il faut dire que cette fille poupée de chiffon a fait fort en ce qui concerne la première impression. Passer d'une chose complètement placide, flasque et dénouée d'intérêt à une créature capable de réflexion pousser et d'envisager plusieurs points de vue au point de ne pas réussir à se décider. C'est rare, et complètement idiot en même temps. Car si c'est pour ne rien décider au final, autant ne pas réfléchir du tout.

Je décide que je jugerais de son intérêt ou non sur le long-terme. Puisqu'elle va vivre ici, j'imagine que nous aurons de nouvelles occasions d'interagir, bien que cela ne m'enchante pas vraiment. Même si c'est une fille qui peut être potentiellement intéressante, reste que je voue une désintérêt viscéral à l'être humain et que je vois tout le monde a priori à travers le prisme de leur utilité. Mais en même temps, puisque je leur voue quelque chose et que je les vois comme utile, suis-je réellement désintéressée ?... … « Dis Toi, vas donc sortir le plat du four tu veux ? Ca va être prêt. » J'ai raison. J'ai raison et c'est tout ce qui compte.

Je remonte pour aller chercher Charlotte et que l'on puisse tous passer à table. Devant la porte de sa chambre, je marque un arrêt, appréhendant ce que je pourrais trouver de l'autre côté. Puis je trouve mon comportement stupide et frappe avant d'ouvrir, persuadée que je ne trouverais rien d'autre que l'espèce de poupée de chiffon que j'ai vu au moment de notre rencontre. Et je n'ai pas tort. Elle se tient là, debout dans la pièce, à regarder par la fenêtre d'un regard vide. Un regard d'ecayon mort. Je sens déjà qu'elle va beaucoup m'exaspérer. « Charlotte, le repas est prêt. » Je vois au passage qu'elle n'a pas encore touché à ses bagages, qui sont exactement là où ils ont été laissés lorsque nous les avons portés dans la chambre. Qu'est-ce qu'elle a bien pu faire pendant tout ce temps ? Elle se tourne vers moi et me répond : « 'Ké, j'arrive. » J'ai envie de lui tordre la langue pour lui apprendre à parler.

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8529

Dim 9 Juil 2017 - 11:11

Dracolosse lance Ouragan sur Tousl !C'est super efficace !
{-68 PV} {- 40 PV}
Draïeul : 0/156
Manternel: 43/157

Vos Pokémons gagnent de l'expérience ! Dracolosse monte au niveau 59 ! Empiflor monte au niveau 55 !


Manternel lance Tranche sur Empiflor !
{-33 PV}
PV de Empiflor : 79/145


Empiflor lance Acide sur tous ! ( C'est super efficace ! )
{-74 PV}
PV de Manternel : 0/157


Vos Pokémons gagnent de l'expérience ! Dracolosse (1/4) et Empiflor (1/4)

Vous avez battu le dresseur ! Vous remportez la somme de 180 P$ ! ( argent versé ! )

[i]Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 1756

Région : Johto / Sinnoh / Unys
Jeu 20 Juil 2017 - 10:01
- T’as l’air bien énervée aujourd’hui.
- J’en ai marre de devoir prendre en compte de plus en plus de gens.

Thomas hausse les épaules, ne comprenant sûrement pas jusqu’où peut aller la remarque que je viens de faire. Si quelques-uns pouvaient disparaître, je ne m’en porterais que mieux. Déjà, si mon frère pouvait ne plus être une chose qui existe, je serais soulagée. Maintenant que j’ai Giratina, il n’est plus une menace, mais le fait qu’il soit reste problématique parce que ça me fait y penser de temps en temps. Cassandre et Amanda pourraient bien disparaître aussi, ça m’empêcherait de penser à ces pseudo-amies que je ne considère que parce qu’elles sont utiles. Et puisqu’elles deviennent de plus en plus inutiles… Et Charlotte. Charlotte pourrait disparaître aussi, je n’ai pas besoin de quelqu’un d’aussi étrange dans mon espace vital quotidien.

- C’est à cause de la fille qui habite chez toi ?
- Pas que, c’est un tout. Mais bref, on reprend l’entraînement ? Ca me changera les idées.

Mon tenefix et son elecsprint sont tous les deux en train d’apprendre à se connaître dans l’herbe du parc où nous nous trouvons. Le spectre reste assez statique au milieu, ne bougeant que lorsqu’il semble être pris par de drôle de spasmes. Spasmes qui ont d’ailleurs le don d’effrayer le canidé qui recule de quelques pas lorsque cela arrive, car soudainement interrompu alors qu’il reniflait son camarade.

« Je t’ai déjà dit que ça t’allait bien d’avoir des canidés ? », il ne répond pas et me lance un regard mauvais, ayant pris cette remarque comme négative, ce qui n’est pas complètement faux. C’est positif de mon côté puisque ça veut dire qu’il est bien utile, mais tout aussi méprisant. Un petit sourire aux lèvres, je m’approche d’Ecarlate et touche le haut de son crâne, dont il a pris l’habitude de le solidifier lorsque ma main approche pour que je ne passe pas au travers. Concept que mon spectrum n’a toujours pas assimilé, mais puisqu’il est incroyablement stupide que je ne lui en veux pas trop, il reste utile. Je m’en vais ensuite chercher sur son corps la méga-gemme qui nous a été donnée et que je lui ai fait assimiler pour que ce soit plus pratique et qu’on ne risque pas de la perdre. Comme je sais que ce n’est pas le genre de gemmes qu’un ténéfix peut manger car je me suis renseignée avant, c’est sans risque.

- Je pense que ça va prendre du temps pour qu’elles s’activent…, fait stupidement remarquer Thomas comme si ce n’était pas une évidence. On leur fait faire quoi ? Je t’avoue que j’aimerais bien voir si ton ténéfix peut encaisser un minimum d’électricité, ça pourrait être pratique en mission, mais c’est peut-être un peu tôt.
- Y a pas de raison. Ca sert à rien de le ménager au départ, se serait mentir sur la réalité des choses. Et il ne faut pas oublier que ceux qu’on nous donne sont des pokémons qu’on fait naître pour le métier, je me tourne vers Ecarlate. Tu te sens d’attaque ? D’ailleurs, on va aussi le faire avec Hyde, ça lui fera les pieds et dans son cas c’est hyper important. Thomas, sort ton caninos aussi !
- Je sais pas trop…, je lui lance un regard qui le traite de chochotte. Ok, mais laisse-moi aller chercher des anti-para et des potions avant.
- Comme tu veux.

Je le laisse partir, mais suis au fond contre l’utilisation au moins des anti-para pour un entraînement aussi primaire. En mission, il arrivera que nous n’ayons pas ces objets de soin et alors nous devrons faire avec. Ils devront faire avec. S’ils n’ont pas la volonté de continuer à bouger malgré la paralysie, alors ce n’est pas bon.

Je regarde dans les yeux mon tenefix. « J’attends beaucoup de toi, ne me déçois pas. » Dans ses yeux de diamant, il y a toujours le reflet de Giratina.

modération:
 


    boîte à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [ANOMALIE] début du jeu, mort de pokemons.
» Arrèté retablissant les FADH
» L'ANOMALIE DU SIECLE
» (TOMAS) Les sentiments sont une anomalie chimique présente chez les perdants.
» Une anomalie temporelle à régler

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Célestia :: Route 211-