AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» On r'crute pas des marins d'eaux douces !


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 38

Région : Alola
Lun 27 Fév - 22:15
« Du nerf moussaillon ! »

Ca fait cinq jours qu’on a volé le navire. Le Sea Wolf qu’il s’appelle pour l’instant. Ca signifie Loup de Mer dans un vieux langage parlé par les premiers pirates. J’sais plus si je vous l’avais dis, mais comme ça j’suis tranquille. Enfin nous avons donc volé ce magnifique navire avec Vaan il y a bientôt une semaine. Ca n’avait pas été de tout repos, mais il était impossible que nous loupions notre coup, j’avais bien préparé l’embuscade. Bon il est vrai que Sinistrail nous a donné un bon coup de main en passant, c’est d’ailleurs lui qui nous a aidé à arriver jusqu’ici. Parce que le vent a pas franchement été en notre faveur. J’ai l’impression qu’il veut me voler mon âme en échange, c’est assez spécial. Peut être que je me réincarnerais en Sinistrail pour être puni pour toutes ces conneries, qui sait ?

M’enfin, on s’est donc rendu compte que finalement, naviguer à deux, c’est la méga loose. On a galéré comme pas permis. Tenir le gouvernail, gérer les voiles, s’occuper de l’ancre, non vraiment c’est pas gérable. On a donc décidé avec Vaan de naviguer le plus loin possible de Poni, pour finalement mouiller aux côtes d’Ekaeka. Le port est grand et on y trouve un paquet de marchand. Juste ce qu’il nous faut pour faire le plein de vivres. Parce que oui, on a rien manger sur les deux derniers jours, plus un seul sac de bouffe et une gourde à se partager. Bonjour le malheur.

« Oui bah deux minutes nah ? T’es plus grand, tu devrais porter encore plus de caisse ! »


Pendant que Vaan râle comme à son habitude, je transporte donc à ses cotés les fameux victuailles. On a d’abord dû acheter plusieurs kilos de froussardines fumées, puis un tonneau vide, parce que le poissonnier semblait complètement surprit que je lui demande s’il pouvait mettre la nourriture dans un tonneau en bois. Enfin pour moi, ça se passe forcément comme ça. Il pensait quand même pas que je pourrais avoir un réfrigérateur à bord, si ? Et de toute évidence, si la viande est fumée pour qu’on la sale derrière, c’est surtout pour bien la conserver sacrebleu ! Mais bon, calmons nos hardeurs de vieux flibustiers, de toute évidence, le plein venait de toucher à sa fin. Un demi-tonneau de Froussardine, un tonneau de baies en tous genres, et deux tonneaux complets remplis d’eau douce.

« Parfait ! On a fait du bon boulot p’tit gars, on se ravitaillera pour le reste autrement ! »


Parce que là, de toute évidence, on allait manquer d’argent. C’était sans doute la ressource qui risquait de manquer le plus. Ca et le rhum !

« Bien, on se tire vers l’Couaneton Maqué maintenant ? »


Ah oui tiens, on avait rendez vous au Couaneton Maqué, ce p’tit bar qu’on avait aperçu hier en arrivant. Au petit matin, Vaan s’était baladé à dos de Dodrio partout en ville pour scander au recrutement dans le fameux bar. « On recherche des aventuriers pour vivre une sacré aventure pleine de richesse » qu’il avait dit. Si j’étais pas forcément ravis d’accueillir de parfaits inconnus sur mon bateau, fallait bien que j’me rende à l’évidence : A deux, on avancerait jamais. Alors quitte à devoir trouver des compagnons, il allait falloir bien les choisir. Mais bon, les ressources humaines, le charisme et tout ce qui vient avec, ça a toujours été mon domaine, pas vrai ? C’est donc d’un pas rapide que j’mavance en direction du fameux bar, avant d’en pousser un grand coup les portes battantes, Vaan sur mes talons. Le bar est bien comme je l’avais imaginé : Assez rustique, avec un comptoir en bois bien entretenu, des tables rondes entourées de chaises et tabourets des plus simples, et quelques lanternes pendues au plafond pour éclairer le tout. Le genre d’ambiance qui allait décidemment bien me plaire. P’têtre que je reviendrais ici à l’occasion finalement. Il semblait bien rempli par ailleurs, comme si de nombreuses personnes avait répondu à la requête du capitaine Brook.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 230

Région : Alola
Mar 28 Fév - 14:23
Anna se baladait d'un endroit à l'autre de la ville avec son Tiboudet. Pour se déplacer il n'y avait rien de plus pratique ! La jeune femme parcourait les ruelles tous les jours et toute la journée en attendant de trouver un point de départ pour commencer réellement son aventure. Le tout n'était pas d'avoir son nouveau destrier, il fallait en faire quelque chose. La blonde remerciait une énième fois Edouard, cette fois-ci intérieurement.

A eux deux, ils avaient rapidement parcourus des kilomètres et s'étaient aventurés dans quelques broussailles. Anna sentait bien qu'elle évoluait assez bien avec ses nouveaux pokemon. Néanmoins, la jeune femme n'était toujours pas assez familiarisée de son nouvel environnement. Elle ne pouvait pas demander à Edouard de l'aider plus qu'il ne l'avait déjà fait. Elle se sentirait bien trop gêné et puis il était occupé.

Anna commençait à se demander si le chemin qu'elle prenait était le plus court. Peut être que quelqu'un pourrait l'aiguiller sur sa prochaine destination voire l'emmener avec soi. Le problème c'est qu'elle n'était vraiment pas douer pour parler aux gens. Bien souvent on pouvait la trouver froide ou stricte, alors que tout lui devait de ses manières et de son éducation, qui était sévère. Oui, c'est peut être de là que venait son coté rigide.

L'heure du repas allait sonner, il était temps de se trouver un petit coin calme pour se détendre les jambes avant de reprendre la route.

Maintenant qu'elle s'habituait à la ville, elle chercha rapidement du regard l'enseigne du Couaneton Maqué, elle se souvenait y avoir atterrit il y a peu pour se remplir l'estomac. Oh, l'orientation n'était pas son fort décidément et hors de question de demander à quelqu'un de la rue comme la dernière fois. Passons. Ah le voila, pensa-t-elle.

D'un trot contrôlé, Anna et son Tiboudet se postèrent devant le bar. La bonde chercha a attacher son animal au niveau d'un pilier en bois à l'entrée, près d'une fenêtre et à l'extérieur. Restait plus qu'a trouver une place de manière à garder un œil sur lui, juste au cas où, à vrai dire, Anna ne le pensait pas vraiment en danger à cet endroit.

La jeune femme poussa alors les portes pour entrer. On aurait dit comme un Saloon dans le Far west, ce qui l'amusait bien. Anna n'y connaissait pas grand chose, à part dans les films, mais c'était bien l'image qu'elle en avait.

Sans perdre de temps, elle choisit une place de façon a veiller sur son pokemon qui l'attendait en extérieur et en pouvant voir le plus grand nombre de personnes du bar possible. Voila, elle avait un placement digne de ce nom.
Elle appréciait s'attabler tout en pouvant voir ce qui se passait dans la pièce, voire plus. De sa table, elle observait au loin une bande de gros bras. Ils n'étaient que deux, certes, mais pour la blonde c'était déjà le début d'une bande.

Surtout qu'ils cherchaient à recruter visiblement. Ca les rendait très bruyants comparé à elle, toute seule sur son tabouret. Anna trouvait qu'ils faisaient du gros raffut, mais c'était surement pour que le coup de pub fasse le mieux effet possible. La jeune femme était de nature assez calme et n'avait pas encore eu l'occasion de rencontrer des personnes avec un ton de voix comme celui-ci. Sa famille natale aurait traduit ce comportement par un manque d'éducation. La demoiselle se refusait de penser de la sorte. Elle les avait fuit, ce n'était pas pour devenir comme eux.

Pour contrecarré ces pensées, elle n'attendit même pas que son repas lui soit apporté. Elle se leva et se posta devant eux. Voila, le bon plan pour changer du tout au tout de façon de penser. Elle devait faire des rencontres, partir à l'aventure et avec du monde, le tout en faisant tout le contraire de ce qu'on avait pu lui apprendre jusque là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 57

Région : Alola
Mar 28 Fév - 15:30
Trop de bruit, vraiment trop de bruit. Tu avais compris à force que les bars et autres lieux de victuailles avaient tendance à être facilement pleins entre les touristes et les gens du coin, mais tu ne t'attendais vraiment pas à un tel raffut quand tu t'es décidé à t'arrêter pour manger au Couaneton Maqué. Il semblerait que tu as joué de malchance, car deux gars essayaient de motiver la foule pour recruter un équipage. Mouais, autant dire que cela ne t'intéressait pas, les bateaux et tout, ce n'était pas la plus grande histoire d'amour qu'on pouvait raconter.

Tu essayas donc de manger tranquillement, essayant de garder le fils sur tes pensées, pour la suite de tes occupations. Tu commençais à manquer un peu d'argent, et tu ne dirais pas non à un boulot ou deux comme tu avais l'habitude à Kanto. Mais tu ne savais pas du tout où t'adresser ici, ni même si ils avaient besoin de quelqu'un dans ton genre. Tout semblait trop coloré à Alola, trop joyeux, presque artificiel. Il devait bien avoir des criminels, il y avait toujours des criminels partout de toute façon.

Mais bon, en attendant, tu devais bien trouver de quoi acheter ta nourriture et tes chambres dans les motels des environs. Et si les combats de dresseurs payaient un peu, ca restait quand même une misère. Peut être voir pour faire la première épreuve au final, voir un peu combien ce truc rapporte. Tu jetas un coup d'œil à Flamiaou qui léchait son assiette tranquillement à tes côtés. Il était devenu plus fort depuis que tu l'avais récupérer, plus vif, et il encaissait mieux les coups, c'était un vrai dur, même si tu faisais en sorte de pas le pousser à fond non plus.

Ne faudrait pas qu'il se fatigue trop ton camarade ! Si au départ, tu voyais les pokémon un peu comme tes armes, tu t'étais vite rendu compte qu'ils seraient avant tout tes alliés. Tu ne pouvais pas simplement les envoyer au combat jusqu'au KO et ainsi de suite, impossible. Tu étais méfiant et insociable mais pas sans cœur ! Tu lui caressas la tête, alors qu'il te répondit par un miaulement ravi puis il se mit à ronronner tranquillement. Comment avoir un cœur de pierre avec cette boule de poil de toute façon ? Impossible.

Il miaula à nouveau pour avoir ton attention alors qu'il regardait ailleurs. Tu suivis son regard par curiosité et tu fus étonné de voir que la blondinette a qui tu avais parlé était la, devant les deux marins. Avait-elle l'attention de tenter sa chance ? Cela te faisait doucement marrer alors que tu finissais de manger. Elle n'était clairement pas du même milieu, était elle désespérer a ce point qu'elle veuille embarquer ? Tu doutes qu'elle connaisse la navigation...

Alors que tu les observais avec Flamiaou, tu finis par te dire que ce n'était pas ton problème de toute façon. Mais tu pouvais pas t'empêcher d'être un poil curieux de savoir comment les deux gars allaient réagir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 16

Mar 28 Fév - 18:53
J'arrive dans une ville nommée Ekaeka si on en croit les passants. Elle est bien plus grande que la précédente, je suis même un peu perdu. Je dois déjà trouver un coin où m'abreuver avec l'argent fraichement dérobé. Dire que ces pauvres gens, qui m'ont généreusement indiqués la route, viennent de perdre leurs bourses bien remplis.

Je m'avance vers le centre de la ville pour chercher un plan de celle-ci. Mais je semble m'éloigner, en effet je tombe sur le port de la ville. En voyant les bateaux amarrés, une soudaine envie de retourner en mer m'envahit, malgré avoir juré de ne pas y retourner avant un bout de temps. Je venais quand même de parcourir les mers sur un vieux radeau, ce qui m'avait légèrement dégouté. Mais en même temps, m'imaginer sur l'un d'eux, avec un équipage me fait sourire. Je reprends le chemin pour le centre-ville. En arrivant à celui-ci, je tombe sur une grande place marchande. Je regarde autour de moi pour chercher un bar sympathique. Le ‘Couaneton Maqué' hein ? Pourquoi pas. Je me dirige donc vers le bâtiment. En touchant la porte, j'entends déjà le raffut provenant de l'intérieur. Je sens que cela risque de m'énerver, mais bon j'ai faim et soif.

J'ouvre les portes et aperçois qu'il y a foule. J'ai envie de faire demi-tour, mais j'avance tout de même jusqu'au comptoir. De plus, je me dis qu'avec tout ce monde, quelques bourses qui ‘disparaissent' passera inaperçu. Enfin, je verrai ça plus tard. Au comptoir je commande deux bières et le plat du jour, je ne vais pas me gêner, je remercie intérieurement mes deux victimes. Quand on me sert, je me jette dessus comme si je n'avais pas mangé depuis longtemps. Le plat est plutôt bon et la bière est rafraichissante. Mais un problème flotte tout de même. Les deux gars qui gueulent là. Je me retiens de ne pas me lever. Jacko qui dormait sur mon épaule se réveille enfin. Sûrement à cause des deux imbéciles. Il se mit alors à les fixer.

« Arrête ça tout de suite ! » Dis-je en chuchotant.

Il me répond, même s'il sait que je ne comprends rien, mais alors vraiment rien. Bon puis ça suffit je vais les voir, ils ont beau être plus grand, je vais leur faire fermer leurs gueules. Mais en me levant, je vois qu'une petite blonde à prit de l'avance sur moi. Je me rassois donc et écoute attentivement. J'ai du mal à entendre, je comprends juste qu'ils recrutent. Mais recruter pour faire quoi ? Hum… je décide d'attendre un peu, puis je verrai bien ce que je ferai après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 38

Région : Alola
Mar 28 Fév - 20:04
Que diable, si j’avais su que notre coup de pub attirerait une foule pareille. Le bar est plein et bruyant comme je l’aime. En entrant, je commence d’abord par commander une pinte de bière au Barman tandis que Vaan prend un cocktail qu’il boit à la paille. Ca m’fait toujours marrer, on dirait un gamin quand il le boit comme ça. Heureusement que ses yeux de fouines sont là pour me rappeler qu’il est pas aussi innocent qu’il en donne l’air, le scélérat. M’enfin, je commence donc tranquillement par attendre mon breuvage au comptoir, alors que les lieux continuent de se remplir. Je guette un peu autour de moi pour observer mes futurs éventuels marins, mais je dois bien avouer que pour un premier coup d’œil, j’suis pas franchement inspiré. Merde alors, j’commence à avoir peur que mon annonce ait attiré plus de marins d’eaux douces et de gosses d’une quinzaine d’année que de vrai pirates sans foi ni loi. Je lorgne du coté de Vaan pour l’interroger du regard, et il hoche la tête comme pour me dire qu’il est d’accord, avant de poser son cocktail sur le bar pour s’avancer au centre de l’établissement. Là, je l’observe faire avant de finir son verre avant qu’il pense à revenir le chercher, tout en prenant dans la seconde une nouvelle gorgée de ma pinte. Le blondinet monte sans hésitation sur la première table qu’il trouve devant lui -Faisant tout de même bien attention à ne pas déranger les invités les plus costauds, simple instinct de survie- Avant de s’exclamer haut et fort une fois sur son perchoir.

« Hola les gars ! J’suis presque sur que bon nombres d’entre vous sont venu dans l’coin suite aux annonces qui ont été faites n’est-ce pas ? Sachez d’abord que ça fait grand plaisir aux deux Lougarocs d’mer que nous sommes ! Je me présente donc, Vaan Highwind ! Et voici mon plus fidèle acolyte et le capitaine du renommé Sea Wolf, le capitaine Brook ! »


Aux mots de Vaan, je prends une dernière gorgée dans ma chope avant de m’avancer à ses cotés. Si son début de discours semble laisser bien du monde perplexe, les citadins les plus fougueux commencent déjà à remuer l’oreille et à parler entre eux, ce qui, mine de rien, fait considérablement augmenter le volume sonore de la pièce au vue du nombre de table occupé. D’ailleurs, l’occupant dont Vaan squatte la table semble lui aussi intéressé.

« Ça doit pas vous arriver souvent de croiser de tels gaillards hein ? Eh bien oui messieurs dames, enfin je m’adresse surtout à vous messieurs, le blondinet à mes cotés et moi-même recherchons actuellement plusieurs paires de bras ! Pourquoi ? Pour devenir riche pardi ! Je recherche actuellement un équipage afin de sillonner les mers d’Alola et pourquoi pas du monde entier. Celles-ci regorgent de trésor, de Pokémons et de mystères qui ne demandent qu’à être découvert ! »

Bon, cette fois, je semble avoir captivé un peu plus de personne, comme quoi mon charisme reste nettement supérieur à celui de Vaan on dirait. De son coté, il acquiesce à mes propos et motive les gens autour de lui.

« Cependant, je ne m’adresse pas à n’importe qui. J’ai besoin d’une troupe fidèle et forte, capable de m’accompagner dans tous les périples, même ceux qui seront susceptibles de nous conduire derrière les barreaux ou pire, à la mort ! »

Ca c’est ma p’tite touche perso’, toujours besoin d’en rajouter un peu, de rendre ça plus épique.

« Alors, qui est avec moi ?! Amenez-vous si vous l’osez, et le capitaine Daves Brook jugera si vous êtes bon où non à naviguer ! Qui tentera sa chance ? Toi peut être, toi, toi, ou encore… toi ?!»


Respectivement, je venais de pointer du doigt des personnes complètements aléatoire présent dans la pièce : Un binoclard qui n’avait en rien l’air d’un marin, un autre voyageur aux airs déjà plus prometteur qui portait un Brindibou sur son épaule, un autre mystérieux inconnu aux airs menaçants accompagné d’un Flamiaou, et … une jeune femme, qui, se tenait juste devant moi depuis quelques secondes et me regardait ainsi sans pour autant prendre la parole. Diantre ce que c’est effrayant ce genre de comportement. Je sais bien qu’on est en plein recrutement, enfin il faut dire quelque chose et vite lorsqu’on accoste les gens !

« Eh bien ma petite dame, n’allez tout de même pas me dire que vous êtes désireuse de partir à l’aventure ! Vous semblez bien trop délicate et noble pour les nombreux dangers qui vous guettent vous savez ?! »

Pas moyen de tomber sur un mercenaire en quête d’aventure et de bonne humeur non ? Il fallait que la jeune femme la plus frêle de l’établissement s’amène. Enfin vu qu’elle a toujours rien dit, peut être qu’elle vient seulement m’taper la discut’. Quoi qu’il en soit, je jette un regard en coin à Vaan qui hausse les épaules l’air de rien. Encore un coup de main à l’utilité démesurée.

« Allez, on est pas timide mes p’tits Dodrio, malgré sa tête de bourru, l’capitaine ne mord pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 230

Région : Alola
Mer 1 Mar - 22:34
La voila, plantée comme un poteau devant toute l'assemblée. Elle n'avait pas l'air très maline debout comme ça. Décidément, le charisme c'était pas son truc. M'enfin c'est justement pour ça que tu es ici, maintenant, pensa-t-elle. C'est pour changer ! Et ce duo avait vachement l'air d'avoir la tchatch, ils seraient surement de très bon professeurs.

Pourquoi ne pas s'engager dans ce genre d'aventure ? Anna n'avait pas grand chose à perdre, à part son Tiboudet bien entendu. D'ailleurs, depuis qu'elle avait bougé de place, il ne se trouvait plus dans son champs de vision. Du coup la jeune femme jeta un coup d'œil vers la fenêtre extérieur, en se penchant en arrière.

Ouf, il n'avait pas bougé d'un pouce. Elle se sentait rassurée. Sauf que avec ça, cela devait bien faire une minute qu'elle était planté là, les bras pendants, et surtout sans rien dire. Et une minute sans qu'il ne se passe rien, c'est long. Anna sentait maintenant un bon nombre de ces personnes présentent dans le bar la fixer. Ils attendaient tous qu'elle dise quelque chose visiblement.

Le rouge lui montait aux joues, il était temps qu'elle parle et vite parce que la situation devenait presque angoissante. Il fallait qu'elle partage sa motivation et sa capacité d'apprendre. Un peu comme dans un entretien d'embauche, sauf qu'elle n'en avait jamais fait justement. Une idée lui passa comme quoi elle aurait du rester assise et attendre de voir comment les gens normaux étaient censé réagir mais elle la repoussa comme elle pouvait.

Elle était là, et il fallait faire avancer les choses. Anna prit la parole et expliqua qu'elle souhaitait faire partie du groupe. Du moins c'est ce qu'elle essayait de faire, malheureusement aucun son ne sortait de sa bouche. Elle s'encouragea alors intérieurement.
Oui le petit blondinet sur sa table avait raison, personne ne mord ici, normalement.

- Je...je ne suis pas une adepte des barreaux, mais j'aimerai, faire parti de votre équipage,... s'il vous plait,... Monsieur ?

Sa propre phrase la déconcertait elle-même. Les mots, le ton, rien de ressemblait à du pirate là-dedans. Elle était peut être debout devant eux pour apprendre, n'empêche qu'ils ne risquaient pas de lui confier un navire avec cette façon de s'exprimer. Ça se voyait comme le nez au milieu du visage qu'Anna ne venait pas du même milieu.

C'est vrai qu'au départ elle ne souhaitait pas être une pirate, son souhait était surtout de réaliser des rêves et pour ça, la demoiselle pensait devoir partir à l'aventure. Le monde lui paraissait vaste et inconnu. Maintenant qu'elle était sortie de sa prison dorée, elle se sentait obliger de découvrir la planète et ses pokemons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 57

Région : Alola
Ven 3 Mar - 18:00
Ok. Ca tournait a la comédie cette histoire la ! Entre le blond qui présentait son pote comme le "capitaine Brook" alors qu'ils devaient avoir vaguement le même âge, c'était à se demander s'ils n'avaient pas décidé au bras de fer ce titre. Quand au fait qu'ils possèdent un navire, alors qu'ils étaient à peine plus vieux que toi, soit ils avaient bossé dur, soit ils l'avaient volé.

Le fameux capitaine commença à parler, dire que tout serait beau, merveilleux, des aventures ect. Forcément il arrivait à tourner cela pour que ca donne envie, mais tu n'étais pas un loup de mer, tu étais un solitaire toi. Et tu te voyais mal rester sur un bateau.

Pour autant, cela te ferait un peu marrer de voir qu'il essayait de motiver la foule, alors que la blondinette se tenait devant lui, raide comme un piquet, surement en train de se demander ce qu'elle était en train de faire. Toi aussi tu te posais la question d'ailleurs, pour le peu de temps que tu avais passé à lui parler, on ne pouvait pas dire qu'elle avait l'âme d'un marin. Et elle n'avait pas une tronche à vouloir aller derrière les barreaux ou mourir !

Et quand il te pointa du doigt pour finir sa tirade, tu affichas la même tronche amusée. Forcément, il avait l'œil pour repérer les meilleurs éléments du bar. Tu restais sur tes gardes, refusant toujours de te lever alors que Flamiaou le fit pour toi, regardant le mec à la cicatrice avec son regard blasé.

Par contre tu eus énormément de mal a ne pas éclater de rire face a la réponse timide d'Anna, décidément, tu payerais cher pour savoir ce qui se passait dans son petit crâne. On pouvait dire qu'ils faisaient le spectacle ces 3 là et c'est en secouant la tête d'un air de dire "n'importe quoi" que tu finis ton assiette et que tu levas, Flamiaou sautant sur ton épaule pour aller chercher une autre bière.

Puis à disparaitre dans l'ombre avant que l'un d'entre eux n'aille l'impression que tu cherchais à les rejoindre. Manquerait plus que ca tiens, toi retournant sur la mer sans savoir quand tu retournerais sur terre ! Hors de question. Jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 16

Dim 23 Avr - 16:14
La blondinette ou le blondinet, j'ai du mal à savoir, qui se trouve sur la table parle vraiment trop fort, il me fait terriblement mal à la tête. Quant à l'autre qui se trouvait devant les deux recruteurs, elle me fit légèrement sourire. Elle vient de dire qu'elle souhaitait s'engager avec eux. Elle ne semble pas avoir toute sa tête, peut-être qu'elle est simplement suicidaire. Jacko s'envola pour se poser sur la tête blonde de la jeune fille. Je n'ai pas eu le temps de réagir pour le rattraper. Il fixe droit dans les yeux les deux gugusses, il semble chercher quelque chose. Je décide de m'avancer par obligation.

« Désolé pour le dérangement. Viens ici toi ! »

Il refuse de bouger. Il veut encore m'attirer des ennuis ou quoi ? Je n'ai pas le choix il me semble, je dois me présenter.

« Je me présente Yvan. Je suis aussi à la recherche de personnels pour naviguer avec moi. Je peux vous recruter si vous le souhaitez. A moins que tu ne veuilles vraiment être le capitaine ? »

Je me demande comment ils vont réagir à cela. Je les regarde du coin de l'œil en attendant. Jacko se décide enfin à revenir, mais il ne semble pas avoir fini ce qu'il a en tête. Il se mit alors à parler aux deux moussaillons, enfin il essaye. Je ne sais pas ce qu'il a, il semble vraiment intéressé par leur proposition. En même temps il n'a pas tort. Ils veulent naviguer, c'est ce que je veux aussi. Le seul truc c'est que je ne les connais pas et que faire confiance comme ça n'est pas dans mes habitudes. Je peux au moins tenter, puis si ça ne me conviens pas, je me tire avec un maximum de trucs que je volerai.

« Bon sérieusement, je veux bien faire un essai sur le Sea Cub… euh Wolf. »

Je retourne au comptoir après cela pour commander une petite mousse. Jacko est enfin d'accord pour me suivre, il semble être content d'avoir réussi son coup. Je savoure délicatement ma boisson en attendent de voir si d'autres personnes oseront accepter le boulot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 23/08/2013
Messages : 11915

Région : Hoenn
Mer 10 Mai - 1:41
Allons bon. Ça pour le coup, Sae ne s'y était pas attendue. Et manifestement, Aek non plus. Parce que bon, pour une fois, ils avaient plutôt fait les choses selon le livre. Mais non. Il fallait qu'ils se retrouvent dans une drôle de situation.
Pourtant, ils avaient juste voulu attendre un petit peu avant de devoir embarquer pour leur voyage de retour jusque Hoenn. Ils avaient dû rendre leur studio-hôtel à une heure donnée, sans doute pour que les gérants puissent nettoyer derrière eux (mais on n'est pas sales !) et parce que les vacanciers suivants devaient avoir un horaire qui impliquait que les précédent occupants ne seraient plus là. Le souci, qui n'en était finalement pas vraiment un, c'était qu'ils avaient plusieurs heures à attendre avant de pouvoir faire valider leur billets et de repartir de la belle et insulaire Alola.
Ils s'étaient donc dit qu'ils pourraient se balader dans la ville, profiter du bord de mer (non pas qu'ils n'aient pas cela dans Hoenn, mais là n'était pas la question), et manger un petit bout sans doute. Leur petit déjeuner n'était pas encore trop loin, mais enchaîner avec le voyage sans manger allait les amener du petit déjeuner au dîner sans rien dans leur ventre. Pas vraiment une bonne idée, si Sae n'avait pas envie de soûler Aek jusqu'au restant de ses jours.


Ils avaient donc gardé un œil sur les snacks et les restaurants en se baladant, le goupix toujours dans leurs bras, ou bien trottinant à leurs côtés. Il n'était pas encore tout à fait habitué à leur présence, mais ils faisaient attention à ce qu'il ne s'éloigne pas trop et ne se perde pas.
Lorsqu'ils étaient tombés sur un établissement nommé le « couaneton masqué », Sae avait rigolé, avait pointé l'enseigne qui faisait impression bois à son ami, et l'avait tiré par le bras pour qu'ils s'approchent. Il y avait un tiboudet accroché devant la brasserie, comme un vrai saloon. Cela fit encore plus glousser les deux amis, qui avaient l'habitude, un petit peu, des thèmes pirates. Quand on habitait à Hoenn, on en avait forcément croisé un ou deux.
(En réalité, ce qui avait convaincu Sae de tirer Aek jusque là, c'était l'écriteau qui dispensait leur carte, et qui promettait des brugers pour pas trop cher : c'était tout ce qu'ils souhaitaient. De plus prêt, Sae pu constater qu'il n'y avait pas énormément de choix, mais que les prix étaient plus que raisonnables. Parfait : le choix, ce n'était pas ce qui serait le plus compliqué dans leur cas.)


Ils finirent par rentrer, une fois que Sae se fut baissée pour attraper le petit goupix. Hors de question qu'elle le laisse se perdre au milieu des gens ; il pourrait avoir bien peur, dans un environnement aussi peu connu. Elle nota même dans son esprit de proposer à Aek de le remettre dans sa ball, si jamais l'endroit devenu trop bruyant.
Parce que du bruit, il y en avait. Il y avait même un genre de cohue improbable, autour d'un mec qui gueulait plus fort que Sae ses jours de règles. Les yeux grands comme des soucoupes, les deux compères se glissèrent en pas de krabby vers une table qui paraissait libre, avant d'alpaguer l'un des serveurs. Tu crois qu'ils font une pièce de théâtre ? Il avait les yeux rivés sur celui qui avait la parole, et qui manifestement ne voulait pas la laisser. Sae mit quelques temps à comprendre de quoi il s'agissait, trop occupée à s'assurer que le goupix était bien installé sur ses genoux. J'crois, p'têt... Elle voyait ce qu'il voulait dire. C'était vraiment rigolo à regarder par contre.
Voyant le plus gueulard de toute la bande pointer des gens au hasard dans la foule, Sae rentra sa tête dans ses épaules, tentant de se faire la plus petite possible. Avec une masse de poils blancs sur ses genoux, c'était un petit peu compliqué, vue la pénombre ambiante, mais le réflexe fut là malgré tout. Elle avait vraiment hâte que leurs burgers arrivent. Elle jouerait le jeu si c'était nécessaire, mais à vrai dire elle espérait vraiment, vraiment, juste ne pas rater leur horaire un petit peu plus tard.
Tu crois qu'on peut participer ?
Elle releva vivement les yeux vers Aek. Lui n'avait pas l'air chamboulé par le ramdam, au contraire. Il avait un grand sourire et les yeux plein d'étoiles. Quelque chose cliqua dans l'esprit de Sae : ça ne l'étonnait nullement qu'Aek soit du genre à aimer ce genre de performance, tant qu'il n'était pas forcé de base d'y participer.
Euh, j'sais pas, pourquoi, tu veux ?
Encore moins surprise quand il hocha vigoureusement la tête, à s'en décrocher les cervicales. Sae aurait soupiré, si un sourire plein d'affection n'avait pas déjà pris la place sur son visage.





hrp.:
 


tu veux des bonbons ? tu veux des niveaux bonus ? tu veux que je t'aide à réaliser tes rêves les plus fous ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 38

Région : Alola
Mer 24 Mai - 23:15
Eh beh l’moins qu’on puisse dire, c’est que tout s’passait pas exactement comme prévu. Je m’étais attendu à ce qu’une armada entière de jeunes gens motivés de lève. Au lieu de ça, les avis étaient plutôt mitigés. Certains se cachaient, d’autre sortaient, et le reste pour la plupart nous observaient moi et mon quartier maitre avec de grands yeux ronds. N’avaient ils jamais vu de jeune âme aussi fougueuse que la mienne ? Par chance, il y avait tout de même quelques fidèles matelots amoureux de la mer que ma proposition intéressait. Enfin à vrai dire, ils étaient plutôt au nombre de… trois. Et en toute franche, c’était pas non plus les plus vaillants. Un jeune gaillard roux qui semblait plus dans un rêve que les pieds sur terre, un brun avec son Brindibou, qui, ma foi, semblait déjà plus prometteur, et… la blondinette. Celle-ci, pour le coup, était la plus étrange du lot. Elle n’avait en rien l’allure d’un pirate, et ne semblait pas avoir la motivation de piller les marchands du coin. Cependant, elle souhaitait tout de même partir à l’aventure. Trop naïve ? Ou bien savait-elle exactement ce qu’elle voulait. Impossible de le dire. Sérieusement, je me vois mal l’engager, mais en même temps ils ne sont pas foule à se proposer autour de moi. Sans une grande discrétion, Vaan s’approche de moi pour quelques messes basses au sujet de la jeune femme.

« Elle pourrait mettre un peu d’ambiance sur le navire non ? Une présence féminine pourra pas faire de mal, et puis, c’est une femme, elle est sans doute meilleure cuisinière que nous tous réunis ! »

« Vaan, une femme sur un navire, ça porte malheur ! »

« On a prit la mer y’a pas une semaine pour la première fois, me dis pas que tu crois déjà à ces histoires stupides ! »

Je reste un instant en suspend avant de me retourner assez penaud. Le bougre m’a bien eu, ça craint d’être déjà aussi superstitieux. Mon argument est donc invalide. Je n’ai pas tellement le choix. Enfin après tout, Vaan n’a pas tort, cette charmante demoiselle à l’air sympathique. Je peux donc sans aucun doute lui laisser sa chance. De toute façon, si elle ne fait pas l’affaire, on retournera directement vers la terre ferme pour la laisser s’enfuir à toute vitesse. C’est donc avec un regard dur que je pose le regard sur les trois nouveaux éléments du Sea Wolf, et je les fixe un à un. Le petit rouquin aussi me laisse quelque peu hésitant, alors qu’il doit tout juste être majeur. Mais encore une fois ; je n’ai pas tellement le choix. Toutefois, je lance un regard à travers la pièce pour dénicher un futur potentiel acolyte. Une gamine nous observe comme si nous étions des aliens plus loin dans la pièce, ainsi que trois jeunes abrutis qui se prennent sans doute pour les caïds du coin. Enfin, un gringalet aux cheveux bruns nous observe avec sa chope, et c’est pas la première fois.

« Toi là bas, avec tes cheveux sombres et ton flamiaou, tu m’as tout l’air d’un garçon aventureux, pourquoi ne te laisses tu pas tenter par ce genre de voyage ? »


Puis, finalement, je me retourne vers mes trois futurs matelots à tour de rôle puis vers le tavernier.

« Eh mon brave ! Une tournée pour ces trois courageux, c’est moi qui régale ! Alors mes braves, dites moi un peu, vous pensez vous vraiment à la hauteur du Sea Wolf ? Avez-vous au moins déjà navigué, et que pourriez-vous nous apporter ? »

Oui ça ressemble bien à un entretien d’embauche, mais en même temps, ai-je dis l’espace d’un instant que ça n’en était pas un ?


Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Eaux croupies, rattus norvegicus
» Fiches de personnage ~ Marins
» Dégâts des eaux [Jena]
» [ Toutes les eaux sont couleur de noyade ] - [ PV ]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ekaeka-