AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Dragons disparus


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 27/04/2015
Messages : 755

Région : Johto.
Mer 25 Jan - 4:51
Haru retrouva Jessie quelques heures plus tard, près de la gare de Frimapic. Toujours emmitouflée sous son écharpe et son bonnet, de la vapeur s'échappait de sa bouche. Elle était gelée quand la ranger lui fit signe de la rejoindre. La brunette se dépêcha et elles entrèrent dans un café pour discuter et se réchauffer. La rosette lui demanda comment s'était passée sa journée, et quel cadeau elle avait reçu du Blizzaroi de Noël. Haru lui expliqua qu'elle avait découvert deux pokémons dans des pokéballs, un Ouisticram et un Carapuce, mais qu'elle n'avait pas eu vraiment l'occasion de faire connaissance avec eux pour l'instant. Elle en profita pour demander quelques conseils à Jessie. La ranger lui donnait toujours de précieuses informations sur les pokémons. Elle lui expliqua que ces deux pokémons seraient surement faciles à élever, qu'ils étaient habituellement confiés à de jeunes dresseurs. Ce serait donc parfait pour Haru qui n'avait pas une grande expérience. Tandis qu'elles discutaient, Haru sentit que Jessie n'était pas complètement à l'aise. Plusieurs fois elle l'avait vu regarder l'heure, alors qu'elles étaient sensées avoir tout leur temps. Pourtant, la ranger n'abordait pas le sujet, si bien que la dresseuse décida de lui poser directement la question. Jessie fut tout d'abord surprise, puis son visage s'aggrava.

"Je suis désolée."

Elle expliqua alors à Haru que la conférence à laquelle elle avait participé ce matin n'avait pas été aussi positive que ce qu'elle pensait. Il y a plusieurs mois, elle avait participé avec d'autres rangers et des scientifiques à une réinsertion de dragons dans la région de Kalos, au Pic du Sacrifice, et plus précisément de dracaufeus. La mission s'était parfaitement déroulée, et les dragons s'étaient bien acclimatés. Certains s'étaient déjà même reproduits. Tout semblait parfait, si ce n'est que ces derniers jours, deux dracaufeus qui étaient suivis grâce à une puce, avaient disparu des radars. Le Pic du Sacrifice étant une zone dangereuse, les chercheurs avaient demandé de l'aide aux rangers qui avaient précédemment participé à la mission de réinsertion. Jessie devait donc s'envoler aujourd'hui même pour la région de Kalos. Elle ne pourrait pas raccompagner Haru à Johto comme prévu. De plus, en raison de la grande quantité de neige qui tombait sur Frimapic ces derniers jours, les trains permettant de se rendre à Joliberges pour attraper la navette inter-régionale étaient bloqués. C'était bien sa veine. Haru ne voulait cependant pas que Jessie se sente mal. Après tout, ce n'était pas sa faute. Elle lui sourit, et lui répondit qu'elle trouverait bien un moyen, au pire, elle passerait la nuit à Frimapic. Mais la ranger se sentait toujours gênée, elle avait promis à Haru qu'elles iraient ensemble à Sinnoh pour découvrir quelques villes et de profiter après sa conférence et au final, elles n'avaient rien fait. Puis sans crier gare, le visage de la rose s'illumina.

"J'ai trouvé ! Et si tu m'accompagnais au Pic du Sacrifice ? Ce sera une bonne occasion pour toi de voir ce qu'est le travail de ranger et de rencontrer des pokémons de très hauts niveaux."

C'est ainsi que Haru se retrouva à grimper derrière Jessie, sur le dos de son Libégon, direction le Pic du Sacrifice. Si elle avait su... Le vent glacé frappait le visage de la jeune fille qui ne possédait pas de lunettes pour voler. Resserrant son étreinte autour de la taille de la ranger, elle tenta de protéger son visage en se lovant dans son dos. Heureusement que la neige avait cessé de tomber. La jeune dresseuse en profita pour regarder le paysage d'un blanc immaculé qui s'offrait à elle. Puis au bout de quelques heures, elle aperçurent enfin la montagne recherchée. C'était la première fois que Haru le voyait autrement qu'en photo. Il était beaucoup plus imposant que ce qu'elle pensait, on ne pouvait pas le rater. Le Libégon les déposa au flanc du Pic, près d'un laboratoire scientifique perdu au milieu des montagnes. Il faisait toujours froid, mais il ne neigeait pas, c'était déjà ça. Haru suivit la ranger à l'intérieur du bâtiment, se disant qu'il ne devait pas posséder beaucoup de pièces vu la taille. Et en effet, il ne comportait que deux salles, dont la pièce principale remplie de divers instruments scientifiques. Les lieux n'étaient pas très bien rangés, sur les divers bureaux et supports, des dossiers, des notes et des livres étaient éparpillées. La seconde pièce, beaucoup plus petite, était à priori une salle de réunion. Un homme, qui semblait être un scientifique à en croire sa longue veste blanche, toisa Haru du regard, se demandant sûrement qui elle était. Mais il ne posa pas de question, les invitant seulement à s'asseoir. Autour de la table, une jeune femme était en pleine discussion avec un homme ayant la quarantaine bien passée. Un autre homme, un peu plus jeune, était en train de lire un dossier. Le scientifique prit la parole.

"On attend encore le dernier ranger, il ne devrait plus tarder, il est déjà en route. En attendant, voici les dernières informations qu'on a recensées sur les deux dracaufeus disparus."

Il passa un dossier à Jessie qui se plongea dans sa lecture. Haru se sentait un peu perdue, et pas vraiment à sa place ici. L'homme qui lisait un dossier sembla enfin remarquer les deux nouvelles arrivantes.

"Oh Jessie ! Tu as été plus rapide que prévue. C'est elle la jeune dresseuse que tu devais rejoindre après la conférence ? Je n'aurais jamais pensé que tu l'emmènerais avec toi."

Il rigola fort, si fort qu'il interrompit la discussion animée de ses voisins. A en croire sa façon de parler, il semblait être un bon vivant. Haru se leva de sa chaise, alors que tous les regards étaient à présent tournés vers elle, et se présenta poliment. L'homme rigola de nouveau.

"Pas besoin d'y mettre tant de manières. Enchantée Haru. Je suis Patrick, je viens du Kantô et je suis un ranger. Un vieux de la vieille si j'puis dire."


Utilisation de Vol.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1691

Région : Kalos
Mer 1 Fév - 12:06
Les neiges n'avaient pas finies de tomber, l'hiver recouvrait encore la région de Kalos.

Avançant vers son but, Jill s'entraînait avec dans les environs de la fameuse route victoire et pic du sacrifice. Des zones aux pokemon si dangereux que la dresseuse débutante faisait bien attention à ne pas déranger les habitants des environs. Pour cela, elle avait du enfermer Boogie qui refusait de coopérer ; hyperactif comme toujours, il courrait partout sans se soucier du bruit provoqué dans son sillage. Préférant éviter que d'énormes pokemon en furie ne les poursuivent, elle l'avait scellé à son insu alors qu'il galopait sans se soucier du reste.

Ses autres compagnons étaient heureusement plus calmes.

Récemment son père lui avait donné deux pokemon, qu'elle s'était mise en tête d'entraîner pour éviter les écarts dans son équipe. Soucieuse de l'harmonie de puissance entre eux - ce qui tamporisait les comportements dominateurs - elle avait accepté la proposition de son père de partager l'un de ses propres entraînements. Une bonne occasion de faire connaissance avec ses nouveaux alliés et de réduire leurs muscles en bouillie.

Rorick était en effet une belle pointure concernant le sport et l'exercice : son fils marchait à peine sur ses pas. Quotidiennement, il y avait d'abord le lever à 4h30 pour la marche matinale qu'il faisait pour s'échauffer. Lorsqu'il partait en entraînement, cela durait deux semaines. Consciente d'intégrer sous peu une formation de rangers, Jill l'avait rejoint pour d'ores et déjà s'habituer à la torture physique. Pour cela, les séances de son père étaient idéales, faisant passer celles de Gackel pour de la gnognotte.

Après une marche matinale de deux heures cinq fois par semaine, ils enchaînaient peu avant 7h sur une séance de musculation. Étirements, échauffements, tout y passait. Rorick partait du principe qu'un ranger devait être aussi prêt à affronter les dangers et capable de se débrouiller seul, au risque de devenir une gêne pour les autres. Jill approuvait, et souffrait avec lui depuis déjà une bonne semaine.

En début de semaine (la seconde), ils se rendirent un peu plus loin sur la route victoire, à un laboratoire d'observation en lien avec le professeur de la région. Rorick y avait été appelé : bien qu'officiellement en repos, ses supérieurs lui avaient demandé d'aller jeter un œil au bâtiment faire un point avec ses pairs déjà sur place pour une histoire de braconnage.
"Pas de repos pour les braves" commenta Jill alors que son père raccrochait son téléphone, levant les yeux au ciel. "Jamais une minute de repos. Je suis dans le coin, et hop." Sa fille lui sourit sans pour autant le plaindre malgré sa mine contrariée. Ils arrivèrent au lieu donné deux heures plus tard -un gros bâtiment avec une coupelle paumé en pleine montagne- et découvrirent une petite assemblée toute en agitation une fois à l'intérieur.
Le père de Jill s'avança le premier et se présenta au groupe, introduisant sa fille au passage. "On s'entraînait dans les environs quand le qg m'a demandé de venir. Quelles sont les nouvelles ?" demanda-t-il à propos des braconniers récemment repérés.

De toute évidence la mission commanditée sur place l'avait été en urgence. Une autre ranger se tenait là, venant de plus loin que Jill et son père. Elle était accompagnée d'une jeune femme aux longs cheveux noirs, munie d'une belle paire de grands yeux sombres. Elle n'avait pas l'air d'une ranger elle aussi, Jill avait comme le sentiment qu'elle était comme elle, plus jeune, mais dresseuse aussi à en croire les pokeballs à sa ceinture. Elle prit son courage à deux mains et se présenta quand son père et l'autre ranger se penchèrent sur une carte des environs, étalés sur la table.
"Moi c'est Jill, Jill Calahan, je suis dresseuse et le ranger là, c'est mon père. On s'entraînait dans le coin. Et toi ? Tu sais ce qu'on fait ici ?"




    adhérences & autres:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 27/04/2015
Messages : 755

Région : Johto.
Lun 13 Mar - 2:45
Haru allait surement bien apprécier ce Patrick, il avait déjà réussi à la faire se sentir légèrement plus à l'aise. Mais le scientifique qui gardait son visage fermé depuis le début l'effrayait un peu. La conversation fut interrompue. Deux invités se joignirent à la petite réunion. Haru remarqua immédiatement la jeune femme qui semblait comme elle, un peu déboussolée. Ouf, elle n'était pas seule. Apparemment, elle était venue accompagner son père. Elle se demanda comment elle pourrait engager la conversation, mais elle n'eut pas le temps d'y réfléchir très longtemps que la verte vint se présenter.

"Enchanté, je m'appelle Haru, je suis dresseuse également. Enfin apprentie, je n'ai commencé ma quête qu'il y a peu de temps. Je suis venue avec Jessie." répondit-elle en faisant un signe de la tête pour indiquer la rose qui était plongée dans la lecture d'un dossier.

S'interrompant légèrement pour se souvenir de leur présence ici, et trouver les bons mots, elle reprit la parole.

"Il me semble qu'on est là pour enquêter sur la disparition de dragons. Je n'ai pas tout bien suivi."

Haru n'aurait su comment exprimer ses sentiments à ce moment là. Parler de dragon lui envoya directement l'image d'un puissant Dracaufeu en tête, chose qu'elle n'avait pas réalisé jusqu'à présent. Une boule se noua au creux de son estomac. Jessie allait vraiment l'emmenait rencontrer des dragons ? Une partie d'elle était effrayée à l'idée d'en croiser des sauvages, mais une autre partie à l'inverse était tout excitée de rencontrer ces colosses.

Le scientifique que la brunette n'appréciait pas trop prit la parole, interrompant la discussion entre les deux jeunes femmes.

"Maintenant que tout le monde est réuni, je vais faire un topo. Comme vous le savez deux des dracaufeus que nous avons réinséré il y a quelque temps ont disparu de nos radars. Il est possible qu'ils aient réussi à se défère de leurs puces, mais nous soupçonnons plutôt le travail de braconniers. Nous avons retrouvé plusieurs pokémons gravement blessés, il est possible qu'ils soient tombés dans des pièges destinés à capturer des dragons. Si tel est le cas, nous n'avons pas affaire à des amateurs. Comme vous le savez, il est très difficile de maîtriser ces colosses."

Il marqua une pause, jetant un coup d'oeil vers les deux jeunes filles.

"Jessie, Rorick, je ne saurais que vous conseiller de laisser ces jeunes femmes ici le temps de la mission. Ca pourrait être dangereux."

La brunette sentit des sueurs froides parcourir son corps lorsque tous les regards se tournèrent vers elles. Le rire de Patrick la fit sursauter.

"Come on Ed. Tu vas pas laisser deux belles jeunes femmes comme ça entre quatre murs à attendre qu'on revienne ?! C'est fini de l'époque où on laissait les femmes à la maison HAHAHA."

Le scientifique sourcilla, Haru sentit qu'il voulait riposter, mais il s'abstint pour ne lâcher qu'un ;

"Je t'ai déjà dit d'arrêter de m'appeler Ed."

Jessie les interrompit pour mettre fin à leur pseudo-dispute.

"Merci pour le résumé Edgar. Je propose qu'on se divise en deux groupes. Le premier se dirigera vers les emplacements où on a repéré les pokémons blessés, le second vers le refuge des dracaufeus. On devrait pouvoir y trouver des indices pour confirmer la thèse du braconnage s'il y a. Ca vous convient ?"

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7196

Lun 13 Mar - 2:45
Le membre 'Haru Shimizu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 6 faces' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1691

Région : Kalos
Lun 13 Mar - 15:50
La jeune femme se prénommait Haru et Jill considéra dès cet instant qu'elles étaient toutes deux dans la même galère, des dresseuses traînées dans un endroit suicidaire pour leur niveau de débutante. C'est donc avec soulagement que la jeune femme souri à Haru, à la fois contente de la rencontrer et d'être rapidement mise au courant. "Des dragons ?" eut-elle à peine le temps de dire avant que le scientifique des lieux ne prenne la parole.
Tout le monde écouta et les deux rangers du fond cessèrent leur discussion.
"Maintenant que tout le monde est réuni, je vais faire un topo. Comme vous le savez deux des dracaufeus que nous avons réinséré il y a quelque temps ont disparu de nos radars. Il est possible qu'ils aient réussi à se défère de leurs puces, mais nous soupçonnons plutôt le travail de braconniers. Nous avons retrouvé plusieurs pokémons gravement blessés, il est possible qu'ils soient tombés dans des pièges destinés à capturer des dragons. Si tel est le cas, nous n'avons pas affaire à des amateurs. Comme vous le savez, il est très difficile de maîtriser ces colosses."
Colosses, dracaufeu, dragons. Le cerveau de Jill ne mit qu'une minute à s'enflammer. Elle n'avait encore jamais aperçu ce spécimen bien que son image était gravée dans un coin de sa tête, merci à la publicité. Ce qui la fit court-circuiter cependant était de comprendre qu'une fois de plus elle se retrouvait embarquée dans une galère sans nom. Avec ses deux badges, elle avait l'impression d'être un imposteur à l'instant précis, munie de jeunes pokemon encore foufous pour la plupart. Quel merdier. Des dracaufeu en furie, effrayés possiblement blessés versus Boogie Woogie, Feunnec de son état préférant déverser des salières sur les gens à coups d'attaques psychiques.
Ce fut donc avec une grimace que Jill accueillit la nouvelle et dut retenir ses autres émotions alors que tout le monde se tournaient vers elle après la suggestion d'Edgar de les laisser poireauter ici. Heureusement l'amie d'Haru et Patrick, un ranger bien bronzé avec un superbe gris-souris, l'ignorèrent. Manquerait plus que ça, se taper des bornes à pied dans une montagne gelée pour rester dans un labo sombre et bordélique.
Alors que Jessie proposait une organisation, le père de Jill ajouta son grain de sel : "Jessie, me ferais-tu le plaisir de m'accompagner ? On devrait aller au nid des Dracaufeu et laisser les filles examiner les environs. Edgar, à quand remontent les dernières traces de suspect ?"
Le scientifique retourna une feuille devant lui.
"A priori la police a déjà quadrillé le secteur hier. Quitte à y aller mesdemoiselles, soyez prudentes. Je vais signaler votre présence au commissaire. Nous allons aussi synchroniser vos pokenav sur la fréquence du labo en cas d'urgence." Puis il s'adressa à l'un de ses assistants : "Cette fonction ne peut marcher que sur les appareils que l'on donne aux rangers, je vous laisse donc un takkie-walkie pour capter." dit-il alors que son assistant tendait l'objet à Haru et que lui-même s'occupait du matériel des rangers.

"Lydia et Marc, vous trouverez sur votre carte l'endroit de la piste la plus récente. Rorick et Jessie, celui du nid où nous avons réinsérés les dragons. Contactez-nous pour la moindre urgence."

Puis il les laissa s'équiper et organiser leur départ. Jill était tendue mais soulagée de pas partir pour une balade en plein nid de Dracaufeu. Son père lui adressa un clin d'oeil sans ajouter un mot de plus et prit le soin de se présenter à Haru et de lui souhaiter bonne chance. "Jill, tu veux Largo avec toi ?" Rorick parlait de son Crapustule, une bête solide et fidèle qui le suivait depuis des années et avec laquelle Jill entretenait une excellente relation. Elle préféra cependant lui laisser puis proposa à sa nouvelle compagne de se mettre en route.
"Bon alors, on devrait y être dans une demi-heure d'après la carte." Jill aurait aimé être suffisamment à l'aise pour trouver un sujet de discussion mais elle ne voyait rien à part en apprendre plus sur celle qui l'accompagnait. "Au fait, tout à l'heure on a été interrompues mais je suis débutante moi aussi, partie depuis 1 an et j'ai 2 badges." Puis elle envoya deux pokeballs en l'air : celle de son Scorplane pour avoir une visibilité aérienne et son fidèle Métang, toujours au poste. "Voici deux de mes compagnons. On était venus s'entraîner avec mon père, je prépare une formation. Et toi, qu'est-ce-que tu fais de beau ?"
Malheureusement pour les deux jeunes femmes, la discussion n'allait pas se dérouler comme prévu. Parties depuis peu, elles rencontrèrent une première difficulté sur la route ; alors que Jill bavassait, elle n'avait pas vu son Scorplane s'agiter presque aussitôt sorti de sa ball. Celui-ci avait aperçu une bande de personnes plus loin, dans une jeep et plus que vu, avait entendu des cris de pokemon effrayés. Le temps d'apercevoir des cages et des flammes à l'intérieur, il descendit en piqué sur sa dresseuse. Sans s'apercevoir qu'un des hommes au bord de la jeep l'avait remarqué.

Ne parlant pas le Scorplane, la dresseuse interpréta l'agitation de son pokemon comme inquiétante bien que difficilement identifiable. "Il y a un problème avec mon Scorplane, d'habitude il se contente de sauter à la figure des gens. On dirait qu'il a peur." Et en effet le vol bas, nerveux et précipité de son pokemon n'augurait rien de bon. Au loin, le vrombissement d'un moteur parut aux oreilles des deux jeunes femmes. Le temps d'échanger un regard et elles s'éloignèrent.
"On dirait que les braconniers sont encore là..." dit Jill au bout d'un moment. "On devrait rejoindre Jessie et mon père." Puis elle adressa un regard à Haru pour avoir son avis. Plutôt que d'affronter les braconniers, mieux valait rejoindre les dresseurs plus expérimentés à ses yeux ; elle s'était déjà retrouvé embarquée dans des affaires similaires et jouer les héros ne fonctionnait jamais aussi bien qu'au cinéma.




Alors qu'elles parvenaient enfin près du nid des Dracaufeu, les deux jeunes femmes se faisaient plus discrètes. Jill pouvait compter sur le calme de ses pokemon - son Scorplane était de nouveau détendu. La zone n'inspirait pas confiance ; l'ascencion fut plus à la verticale qu'attendu. Les environs étaient rocailleux, la montagne laissait ses flancs se faire fouetter par les bourrasques et les rares grognements de pokemon sauvages laissaient augurer les colosses annoncés par Edgar.
Elles n'eurent pas à déplorer un napalm dans le ciel avec des Dracaufeu en furie les attaquant pour protéger leurs territoires. Non. Elles eurent moins de chance encore. Elles avaient été naïves de croire que le problème viendrait des Dracaufeu. Elles s'en rendaient bien compte maintenant que pas moins de quatre Reptincel et deux Salamèche leur faisaient face.
"Qu'est-ce que..." fut la seule réaction de Jill quand ils se retrouvèrent encerclés en quelques secondes. Ils avaient tous été silencieux ; les rochers étaient suffisamment gros pour masquer leurs corps moins imposants que leurs évolutions. De prime abord, ils étaient menaçants, toutes griffes dehors, le regard mauvais. "On fait quoi maintenant ?" dit-elle en s'adressant à Haru. Elles n'avaient pas beaucoup d'options.



HRP:
 




    adhérences & autres:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7196

Lun 13 Mar - 15:50
Le membre 'Jill Calahan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 6 faces' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 27/04/2015
Messages : 755

Région : Johto.
Mar 14 Mar - 3:17
Le dénommé Rorick s'était mis en équipe avec Jessie pour chercher des indices dans le nid des dragons de feu. Il proposa à Haru et Jill de s'occuper des environs. Ca lui convenait, même si elle aurait bien aimé voir à quoi ressemblait le nid. Elle n'avait encore jamais rencontré de dracaufeus, et encore moins un nid de pokémons dragons, ça devait être impressionnant. Il fallait être fou pour s'aventurer là-bas, et encore plus pour tenter de capturer des dragons. Elle se demanda brièvement si elle n'avait pas un petit côté suicidaire ou au moins masochiste en elle, après tout, elle avait toujours envie de voir à quoi ça ressemblait. Ecoutant attentivement les conseils du scientifique, comme si elle était à l'école, elle récupéra un talkie-walkie qu'elle décortiqua sous tous les angles. Elle n'en avait encore jamais utilisé, il y avait pleins de boutons partout. Quand le scientifique se fut un peu éloigné, elle s'approcha de Jessie pour recevoir quelques explications. La ranger sembla sentir son appréhension puisqu'après lui avoir montré comment utiliser correctement les récepteurs, elle ajouta que tout irait bien. C'est une qualité que la brunette aimait beaucoup chez la ranger. Bien qu'elle ne la connaisse que très peu encore, elle avait remarqué que la jeune femme avait toujours était encourageante envers elle. C'était une femme très positive et agréable. Haru se répéta les mots dans sa tête "Tout ira bien" et retourna près de Jill qui discutait avec son père. Elle capta un bout de conversation et se demanda qui pouvait bien être Largo, mais ne posa pas la question de peur d'être indiscrète. Quand Rorick la vit s'avancer, il se présenta à elle, et elle en fit de même. Le ranger semblait être bien entraîné à voir son gabarit, ça la rassurait de savoir que Jessie était en duo avec lui. Bien qu'elle savait que son amie était une ranger de haut niveau et qu'elle n'avait surement besoin de personne pour se défendre, savoir qu'elle allait s'aventurer dans le nid de dracaufeus ne l'enchantait pas. Comme tout le monde, Haru termina son sac, y rajouta quelques provisions, une corde, une lampe torche et sa mini-tente, on ne sait jamais.

Puis la petite équipe de six quitta le campement et se dirigea vers la montagne. Lydia et Marc furent les premiers à partir de leur côté, puis ce fut au tour de Jessie et Rorick. Ne restait plus que les deux jeunes filles. Jill avait la carte en main et lui précisa qu'elles avaient une petite demie heure de marche avant d'atteindre l'endroit de leurs recherches. Leur marche était silencieuse, Haru ne savait pas quoi dire. La verte brisa alors le silence. Tout comme elle, elle était débutante.

"Ca va faire 8 mois que je suis sur les routes. J'ai fait beaucoup de détours jusqu'à présent, et je pensais me refocaliser sur le tracé habituel des dresseurs quand Jessie m'a embarqué ici. Pour l'instant je n'ai qu'un badge. Et je crois que je ne suis pas encore prête d'affronter un nouveau champion d'arènes avec cette histoire de dragons." Elle rigola. Jill lui présenta deux de ses pokémons. Haru ne connaissait pas ces espèces, elle supposa, faussement, qu'ils étaient originaires de Kalos.
"C'est la première fois que je vois ces spécimens. Ca ne te dérange pas si je les analyse avec mon pokédex ?" Malheureusement, elles n'eurent pas la joie de pouvoir continuer de bavarder. Le pokémon qui planait descendit en piqué sur elles, complètement paniqués. Il avait du voir quelque chose, mais quoi ? Un bruit de moteur les interpela, elles n'étaient pas seules. S'il s'agissait des braconniers, elles seraient dans le pétrin, mais s'il s'agissait de simples campeurs, elles auraient l'air bien bête. Quoique des campeurs en cette saison. Son corps frémit, se rappelant que la température extérieure était plutôt basse. Elle supposa qu'il était préférable de demander leur avis à leurs collègues. Attrapant son talkie-walkie, et suivant Jill qui se repliait, elle se brancha sur la fréquence de Jessie et Rorick.

"Jessie, nous avons entendu un bruit de moteur. Il y a surement une voiture près de nous, que devons-nous faire ?"

Le talkie-walkie grésilla et la ranger ne mit pas beaucoup de temps à leur répondre. Mais sa voix était très basse, presqu'inaudible. Haru imagina alors qu'elle devait être dans le nid, essayant de ne pas se faire repérer.

"Dirigez-vous vers nous, mais n'empruntez pas le sentier principal. On va vous rejoindre."
"... Merde !"

Haru avait entendu la voix de Rorick, puis la conversation s'était brusquement coupée. Que leur étaient-ils arrivés ? Elles n'avaient pas le temps de réfléchir pour l'instant. Suivant les conseils de Jessie, Jill et elles rebroussèrent chemin, en évitant les sentiers. Le col de la montagne était bien dégagé et elles pourraient facilement se faire repérer si elles ne faisaient pas attention. Heureusement, elles n'entendaient plus le bruit de moteur, peut-être qu'elles n'avaient pas été repérées. Jill lui indiqua alors qu'elles ne se trouvaient plus très loin du repère des dragons. Haru se sentit soulagée. Malheureusement, ce ne fut que pour quelques secondes. Une bande de dragons apparut autour d'elles. Cela ne présageait rien de bon.

"On fait quoi maintenant ?"

C'était une bonne question. Haru ne voyait pas comment elles pourraient s'échapper d'ici, elles étaient entourées. Elles pouvaient à la rigueur tenter de faire une percée devant et courir, mais elles étaient moins agiles que les pokémons sur ces falaises. Le risque de glisser sur des rochers et de se blesser était trop grand. Il ne restait plus que l'affrontement comme seul choix.

"Je crois qu'on n'a pas vraiment le choix. Dis-moi, ce sont bien des pokémons de type feu ? C'est une bonne chose pour nous."

Elle analysa rapidement l'espace disponible, et glissant rapidement sa main vers sa ceinture, elle fit apparaître Aquali, Stari, Ptitard et Carapuce, son tout nouveau compagnon. Ce dernier après avoir aperçu et ressentit la colère des pokémons qui les entouraient, se cloîtra sous sa carapace. Haru se mordit la lèvre et le renvoya dans sa pokéball. Apparemment il n'avait encore jamais combattu. A trois contre six, malgré l'avantage du type ça n'allait pas être de la tarte. Pour réduire l'écart, elle appela également Goupix. La renarde ne craignait pas les flammes et était habitué aux terrains rocailleux.

"Je m'occupe des quatres gros, je te laisse les deux salamèches."

Les capacités de type eau tournèrent rapidement le combat à leur avantage. De plus Haru avait énormément travaillé l'agilité et la vitesse avec ces pokémons, ce qui leur fut bien pratique face aux terribles griffes des reptincels. Whirl avait tout de même bien dégusté, son ventre ballonnant arborait maintenant une belle trace de griffe, mais elle était résistante, et il en aurait fallu plus que ça pour qu'elle abandonne. Jill semblait s'en sortir bien aussi de son côté. La petite troupe de pokémons sauvages se replia rapidement. Ouf, elles avaient évité la catastrophe. Du moins c'est ce qu'elles pensaient jusqu'à ce qu'elles entendirent un bruit de moteur. Haru jeta un coup d'oeil, une jeep se dirigeait vers elles.

"Mince, je crois qu'il faut qu'on file et vite."


HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7196

Mar 14 Mar - 3:17
Le membre 'Haru Shimizu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 6 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 6 faces' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1691

Région : Kalos
Mer 15 Mar - 22:04
La question de Jill était stupide ; encerclées comme elles l'étaient, aucune autre solution ne se présentait à part le combat. Heureusement Haru l'avait bien compris et ripostait déjà, munie de pas moins de quatre pokemon eau. « Oui ils sont tous du type feu, je vois que tu as ce qu'il faut... » Ou presque : le Carapuce de la jeune dresseuse rentrait maintenant dans sa pokeball, visiblement effrayé. De son côté et alors que sa camarade lançait ses pokemon dans la bataille, Jill appela son Tortank (exceptionnellement dans sa pokeball depuis 2 jours) et son Maraiste à la rescousse.
« Allez chercher les Reptincel ! » leur cria Jill alors qu'elle voyait le Ptitard se faire trancher la panse par l'un d'entre eux. Connaissant l'agressivité connue de cette espèce, la jeune femme était inquiète pour le pokemon d'Haru, jusqu'à ce que celle-ci ne le rappelle pour le soigner.

Entre temps Francesco le Maraiste avait réussi à détourner l'attention de l'un des quatre Reptincel pour l'attirer sur lui ; en réalité il l'avait simplement énervé en lui projetant de la terre dans les yeux. Le Reptincel changeait donc de proie, peu soucieux de savoir lequel il réduirait en bouillie. Il fut suivi par un autre qui préférait battre en retraite face aux pokemon d'Haru. « Allez-vous en ! Laissez-nous tranquille et on s'arrêtera là ! » dit alors la jeune femme aux pokemon qui les menaçait. Malheureusement cela n'eut aucun effet. Ces pauvres créatures avaient été trop souvent prises en chasse ces dernières semaines pour ne pas repousser tout étranger à l'aide de leurs crocs et leurs flammes.

Haru et Jill avaient cependant l'avantage. L'agressivité des Reptincel les avait surprises – quelques coups de griffes furent durs à encaisser pour le Ptitard et le Maraiste. Malgré la supériorité numérique des pokemons sauvages, le type eau n'eut aucun mal à repousser les adversaires et leurs souffles brûlants. Le Tortank de Jill comme les autres pokemon de Haru – que Jill ne connaissait pas – dominaient la situation et répliquait à chaque crachat enflammé par un jet d'eau. Les Salamèche furent les premiers à fuir car leur fragilité les poussait plus facilement à se réfugier.
« Tout va bien Haru ? Yan, repousse les au maximum, ils doivent fuir aussi ! » disait-elle à son Tortank. Sa carapace le plaçait naturellement à l'abri des griffes tranchantes des quatre Reptincel restant et ses canons à eau lui donnait un avantage spatial ; il n'avait pas besoin de se déplacer et risquer de glisser sur les roches. Il reprenait peu à peu le territoire du côté des dresseuses avec l'aide des pokemon d'Haru. « Ils reculent... » disait-elle tout en regardant les Reptincel se replier autant que possible pour éviter l'eau. « Tes pokemon sont balèzes, je crois qu'on a évité le pire. Ou presque... comment va ton Ptitard ? »

Les Reptincel étaient à présent tous recroquevillés dans des crevasses sur le flanc de la montagne, d'où ils venaient. Ils voulaient toujours chasser leurs adversaires ; leurs grognements parvenaient aux oreilles des jeunes femmes. Malheureusement pour eux ils avaient tous l'avantage du type et ils n'y pouvaient rien, au risque d'y laisser la vie. Anxieux, confus et stressés, ils restaient dangereux mais très vite, des coups de klaxons et un bruit de moteur revint pourchasser les demoiselles.

Jill en oublia presque les pokemon alors qu'elle se retournait pour apercevoir non loin une jeep fonçant vers elle. A ses coups de klaxons, ça ne promettait pas l'amicale des pêcheurs de Tentacool pour le méchouï annuel. Haru semblait aussi sentir le danger puisqu'elle ajouta :

"Mince, je crois qu'il faut qu'on file et vite."
« Je te suis, pas sûr qu'ils nous veuillent que du bien... »

Une fois de plus la jeune femme se sentait poursuivie par la poisse alors qu'elle suivait Haru qui continuait son chemin vers le nid. Elles n'avaient pas d'autre but pour le moment et Jill ignorait qu'Haru avait entendu les rangers quelques minutes plus tôt. A priori la mission tournait au fiasco et les deux jeunes femmes n'étaient pas à l'abri. Malgré la fuite des Reptincel, elles n'eurent pas l'occasion d'atteindre le nid des Dracaufeu ; la jeep avait carburé et se tenait à présent à leur niveau, alors qu'elles avaient avancé et rejoint un sentier suffisamment large pour le véhicule.

Le véhicule traçait des cercles autour d'elle, les empêchant de fuir. Cinq personnes se tenaient dessus, apparemment tous des hommes selon leurs éclats de voix. Des sourires goguenards, des peaux relativement pâles et des cagoules. Il ne s'agissait pas de la division des scouts du coin. Le vacarme qu'ils faisaient avec leur voiture attira l'attention de nombreux pokemons sauvages des alentours mais personne ne s'en rendit compte.

Jill se tenait dos à dos avec Haru. Elle lui demanda d'essayer de contacter les rangers avec son takki-walkie et elle-même envoya un message à son père. Puis elle sortit la pokeball de son Scorplane qui tenta, en arrivant, de s'en prendre aux assaillants – il sentait le stress de sa dresseuse – sans succès cependant car repoussé par des lianes. Un pokemon se tenait à l'arrière de la jeep et lançait ses lianes pour repousser le Scorplane, entre autres. Une espèce que Jill ne reconnaissait pas.
Le Tortank de la demoiselle, non loin de là – cherchant toujours les Reptincel – se mit en route vers les bruits de moteur et finit par apercevoir sa dresseuse prise au piège. Peu fier d'avoir une telle empotée pour maîtresse, il soupira et se dirigea vers la scène. Au même moment, son Maraiste en faisait de même mais se précipitait davantage.

La jeep s'était enfin arrêtée. L'un des hommes s'adressa à elles alors que le conducteur coupait le moteur.
« Alors les filles, on se promène ? Z'auriez pas vu des Dracaufeu dans le coin ?
Ou mieux, des rangers ?
»
Il déclencha une salve de rires gras dans l'assemblée. Il n'avait pourtant aucun humour.
« On a rien vu, on était là pour s'entraîner. Il n'y a rien ici ! » dit courageusement Jill, sur le qui-vive. Elle chuchota à Haru : « faut qu'on se tire d'ici et vite fait, des idées à part le combat ? »
Jill avait bien pensé à leur balancer ses pokemon en pleine tête mais elle avait peur qu'ils ne soient capturés ou grièvement blessés. Elle avait cru voir des armes à la ceinture d'un ou deux des gars présents. Cette fois elle s'était vraiment foutue dans la merde et personne ne se pointait à l'horizon.

« Bon les filles, les gars vont aller dans les environs vérifier qu'il reste pas quelques pokemon à capturer. Vous seriez mignonnes de nous filer vos pokeballs qu'on reparte pas bredouilles. La demoiselle aux cheveux verts par exemple, tu commences pour montrer l'exemple à ta camarade ? »

Un des gars, celui qui parlait, était descendu de la jeep et se dirigeait maintenant vers elles l'air menaçant. Jill improvisa, puisqu'il était hors de question qu'elle leur lâche la moindre pokeball, y compris Haru. « Allez vous tous, dégagez-moi ces malades ! Attaquez-les tous mais à distance » dit-elle alors qu'elle lançait les quatre pokeballs qui restait sur sa ceinture. Son Métang, son Cradopaud, son Feunnec et son Persian étaient de la partie et se jetèrent aussitôt dans la bataille. « Si on arrive à les repousser on pourra peut-être tenter une percée et s'enfuir ! J'ai tenté d'appeler mon père mais... »
Il n'y avait eu aucune réponse.

Mais le vacarme assourdissant de la bataille recouvrait déjà sa voix alors que les pokemon d'Haru eux aussi rentraient dans la bataille. Seuls deux braconniers étaient partis sur les traces des Reptincel : les trois autres avaient appelé des pokemon en renfort pour ne pas les laisser filer.



RP:
 




    adhérences & autres:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7196

Mer 15 Mar - 22:04
Le membre 'Jill Calahan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 27/04/2015
Messages : 755

Région : Johto.
Ven 17 Mar - 9:37
Pendant le combat, Haru avait pu apercevoir les pokémons de la jeune femme aux cheveux verts. Son Tortank était un mastodonte ! Haru n'en avait vu qu'à la télé, elle aurait bien aimé le rencontrer dans d'autres circonstances pour en apprendre plus. Elle pourrait même le présenter à son tout nouveau Carapuce. D'ailleurs, vu sa réaction, elle ferait peut-être bien de demander quelques conseils à Jill sur le dressage des carapuces... Son deuxième pokémon quant à lui était un maraiste. Elle le connaissait déjà mieux, elle en avait croisé pas mal près dans les bras près de Mauville, non loin des rivières. Elle fut impressionnée par la quantité d'eau que pouvait déverser le Tortank. A lui seul, il envoyait autant d'eau que ses trois pokémons réunis. De plus, sa carapace résistait bien aux griffes des reptincels. Mais bien que puissant et imposant, il ne pouvait pas être sur tous les fronts. Avec cinq pokémons eau sur le terrain, balançant des jets d'eau à droite et à gauche, elles n'eurent pas trop de soucis à repousser les pokémons sauvages. Maraiste et Ptitard avaient des séquelles visibles manifestement, mais ils semblaient tous deux ne pas s'en plaindre. Haru le fit remarquer à Jill quand elle lui demanda si ça allait. Elle précisa aussi que le ventre caoutchouteux de Ptitard laissait facilement des traces, mais qu'il guérissait aussi facilement. Les avantages et inconvénients du caoutchouc quoi.

Tout en courant pour échapper aux braconniers qui les poursuivaient maintenant, elles continuaient de rester sur leurs gardes. Elles sentaient bien que les dragons sauvages se trouvaient toujours près d'elles, guettant la moindre faille pour leur tomber dessus. Haru avait rapidement renvoyé ses compagnons dans leurs pokéballs à la vue de la jeep sauf Natsu à qui elle avait d'abord demandé d'humidifier tout le terrain. Avec un peu de chance, les braconniers glisseraient sur les rochers trempés. Jill courait devant elle, ses capacités physiques semblaient bien meilleures que celles d'Haru. Pourtant la brunette s'entraînait régulièrement. Malheureusement, les roches étaient trop dangereux et elles durent bifurquer vers le sentier où les bandits en voiture n'eurent aucun mal à les rattraper. Ils ne semblaient pas être prêt à négocier. Une chose était sûre maintenant, c'était bien eux qui faisait de la contrebande sur ce territoire en capturant les dragons sauvages. Quand ils leur demandèrent leurs pokéballs, Jill envoya tous ses pokémons combattre. Haru n'était pas sûr que ce soit la meilleure idée, mais elle ne pouvait plus reculer. Tout comme son amie, elle envoya toute sa fratrie au combat. Kaze, Kyubi, Natsu, Storm, Hoshi, Whirl et même le petit nouveau, Ouisticram firent leur apparition. Elle préféra cependant garder le Carapuce enfermé. Elle n'était pas sûre qu'il lui soit très utile s'il se cachait dans sa carapace. Il ferait même une prise facile. Malheureusement, comme Haru l'avait ressenti, c'était mauvais pour eux. Les braconniers avaient fait appel à quelques uns de leurs pokémons. Des créatures volantes pour la plupart, qui ne laissaient rien présager de bon.

"Kaze enfuis-toi, va chercher du renfort !"

Le poulain ne mit pas longtemps à réagir, prenant son appui, il sauta et s'élança à toute vitesse sur le sentier. Ce n'était pas pour rien qu'il avait ce surnom, Kaze était aussi rapide que le vent, un coureur pur-sang. Sans voiture, les braconniers ne pourraient jamais le rattraper. Et Haru joua sur le fait qu'ils ne laisseraient jamais les deux jeunes filles pour courser le ponyta. Un des hommes sortit son arme et tira un coup en direction de l'équidé. Mais ce dernier était déjà bien trop loin. La brunette soupira, elle avait au moins réussi à en sauver un. Maintenant, que faire ? Les papillons volants ne mirent pas longtemps à montrer ce dont ils étaient capables. Sous les ordres de leurs maîtres, ils commencèrent à libérer des spores sur la petite troupe qui tentait de leur résister.

"On est vraiment mal" murmura Haru à sa coéquipière tout en réfléchissant à cent à l'heure.

Les spores firent rapidement effet. Certains des pokémons s'endormirent sur place tandis que d'autres se retrouvèrent paralyser, incapable de bouger. La situation était mauvaise. Quand tout à coup, une ombre apparut au dessus d'elle. Une ombre puissante, imposante et verte, qui fit valser les spores dans tous les sens grâce à ses battements d'ailes. Les bandits furent pris à leur propre jeu et se retrouvèrent paralyser par ces mêmes spores qu'ils leur avaient envoyé. Haru jeta un coup d'oeil vers le ciel et aperçut le Libégon de Jessie qui l'avait transporté jusqu'ici un peu plus tôt dans la matinée. Sur son dos, Jessie et Rorick fronçaient leurs sourcils.

"Vite les filles, enfuyez-vous !"

Ni une ni deux, les jeunes dresseuses ne réfléchirent pas plus et rappelèrent leurs pokémons blessés dans leurs pokéballs avant de s'enfuir. Haru avait pris les devant cette fois, et s'était enfoncé dans la forêt de pin qui bordait les falaises. Le sol était de nouveau jonchés de pierres et de terre glissantes, ce qui les obligea à ralentir, mais au moins les arbres les protègeraient d'éventuels coups de feu tout en les cachant. Les rangers les suivirent à pied dans la forêt et après une course épuisante, ils s'arrêtèrent. Les bandits ne les avaient sûrement pas suivi. Dans leur état, il serait fou de quitter leur jeep. La brunette jeta un coup d'oeil vers Jill, inquiète pour sa nouvelle amie, et posa sa main sur son épaule.

"Ne t'inquiète pas, on retournera chercher ton Tortank et ton Maraiste !"

Rorick leva un sourcil vers elle, semblant demander davantage de détails. Ce qu'elle lui fournit rapidement, expliquant que le Tortank et le Maraiste se trouvaient de l'autre côté du terrain quand elles s'étaient enfuies. Jill n'avait pas pu les rappeler, ils se trouvaient trop loin. Haru espéra que les bandits ne s'en étaient pas emparés. Puis elle posa la question qui lui brûlait les lèvres depuis un petit moment.

"Comment ça se fait que ça a coupé quand je te parlais Jessie ? Et pourquoi on s'est enfuis ? Je suis sûre qu'à nous quatre on aurait pu battre ces bandits" répliqua-t-elle tout en serrant le poing. Même si ce n'était pas ses pokémons, elle détestait le fait d'avoir laissé deux de leurs partenaires sur place. Et elle ne savait pas non plus où son Ponyta se trouvait, bien qu'elle le supposa en lieu sûr.

"Je suis désolée Haru... On est tombés sur un groupe de Dracaufeu qui nous ont attaqué tout à l'heure. Ils ont détruit mon talkie-walkie. Je n'avais plus aucun moyen de vous contacter. On a livré un combat et on s'en est sorti, mais nos pokémons ne sont pas indemnes. Ils ont besoin d'être soignés, tous comme les vôtres."

Haru comprit la situation. Il leur était inutile de retourner en arrière, si ce n'est pour se jeter dans la gueule du loup. Ils avaient d'abord tous besoin de se reposer et de reprendre des forces. De toutes façons, les braconniers ne disparaitraient surement pas avant d'avoir fini ce qu'ils étaient venus faire.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7196

Ven 17 Mar - 9:37
Le membre 'Haru Shimizu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 1691

Région : Kalos
Mer 22 Mar - 20:32
Une fois de plus la demoiselle avait été desservie par ses émotions. A la vue des Aéromites des brigands dans les airs elle paniqua. Alors qu'ils emplissaient l'air de spores, la jeune femme avait contraint sa partenaire à la suivre dans un assaut insensé.
Le prix à payer se révéla rapidement ; les pokemons volants avaient réussi à endormir beaucoup de monde à l'exception du Ponyta d'Haru qui avait filé dans un coup de vent et le Tortank de Jill qui résistait plus longtemps que les autres. Rentré dans sa carapace il tentait de respirer tant bien que mal en attendant que l'atmosphère ne s'aère un peu. Malheureusement pour lui et le Maraiste, la situation avait forcé Jill comme Haru de filer elles aussi, menacées par des armes à feu dans la bataille en plus de la poudre.

Ce fut à ce moment que Jessie et Rorick arrivèrent pour permettre leur fuite. Elle fut réussie mais Jill eut un gout amer dans la bouche alors qu'ils étaient tous haletants, protégé des pins. Le soutien d'Haru la toucha. Cette fille était sincère et débrouillarde, elle lui devait une fière chandelle. La gorge coincée elle préféra éviter son bégaiement de stress et tapota l'épaule de sa comparse à son tour.
"Je suis pas sûre que mon Tortank soit du genre à se laisser faire mais je dois aller les chercher au plus tôt."
L'angoisse dans sa voix n'échappa à personne. La présence de Jessie et Rorick avait quelque chose de rassurant et motivant à la fois ; ils prenaient rapidement les choses en main et décidèrent de faire un camp, comme leur expliqua Jessie.
"Nos pokemons sont trop fatigués après les Dracraufeu. On reste sur place, deux groupes de deux, l'un reste au camp et l'autre va chercher la trace des braconniers."

La question de la répartition des tâches ne fut pas abordée dans l'immédiat. Ils s'activèrent pour établir un camp en commençant par trouver un endroit plus dégagé pour y faire un feu. Ils débouchèrent sur un endroit plus appauvri par la nature et personne n'étant sur leurs traces depuis tout ce temps, ils s'installèrent. Le Scorplane de Jill leur amena des branches bien sèches mais soucieuse de ne pas ajouter une perte de plus, elle lui demanda de rester à portée de vue.
Le Ponyta revint comme une furie alors qu'ils installaient les tentes, après deux heures de repos et un encas. Sa vitesse ne surprit pas Haru qui semblait habituée. Il avait décoiffé tout le monde et accessoirement ils s'étaient demandé à qui pouvait appartenir ce bruit de galop en approche. Sa venue remonta le moral de la petite équipe, notamment Haru qui était ravie de retrouver son pokemon sain et sauf. Jill et les autres se réjouissaient aussi. Cependant le poulain restait fort agité et semblait vouloir repartir.
Jessie constata ; "Il veut que tu le suives Haru. On y va !"
Sa détermination ne dérangea personne. L'instinct du pokemon étalon leur suffisait et ils remballèrent le strict minimum pour se mettre en route. Rorick cependant prit soin de noter la position pour y revenir plus tard surtout si la prétendue piste ne donnait rien. De son côté Jill estimait qu'elle n'avait plus une minute à perdre pour avoir des chances de retrouver ses compagnons.

Le petit groupe se rendit à la lisière de la forêt de pins, le Ponyta en tête, après une bonne heure de marche. Le crépuscule était rouge avec de belles nuances d'orange. Ils n'étaient pas loin de la falaise et aperçurent sur leur gauche le camp des braconniers ; c'était la même jeep qui brillait près d'un feu de fortune. Ils étaient donc toujours là. "Tu remercieras ton pokemon pour moi Haru" murmura Jill, soulagée car elle apercevait au loin ses pokemons, malheureusement prisonniers.
Tous dissimulés parmi la flore, ils devaient être discrets. Le Ponyta s'était de lui-même éloigné pour éviter d'être repéré et sa dresseuse l'avait rappelé. Jessie leur dit à voix basse et lentement : "Haru a raison, à 4 on a une chance si on arrive à les surprendre. Rorick il te reste quels pokemons pour ça ?" Son collègue répondit : "Mon Crapustule est en forme, Le Nidoking moins mais il peut attaquer à distance avec piétisol." "Plus Libegon qui s'est remis et j'ai mon Spinda et son onde folie." ajouta la ranger.

Ils demandèrent aux filles s'il leur restait des compagnons. Jill obtint sans problème l'aide aérienne de son Scorplane et décida d'appeler son Haydaim afin de le monter pour aller libérer ses pokemons. Il faudrait cependant qu'elle agisse en derniers recours après un premier assaut par surprise pour éviter de foncer dans le tas et d'alerter trop tôt les voleurs.

"Haru, tu pourrais demander à tes pokemons d'inonder leur terrain, le rendre bien meuble ? Faut pas qu'ils s'enfuient, ce serait bien de neutraliser la jeep." demanda Rorick à la jeune fille. Visiblement les deux rangers estimaient que l'aide des dresseuses pouvait être utile, ce qui était gratifiant pour Jill : l'idée de rester en retrait pour le secours de ses pokemons lui avait traversé l'esprit et rendue malade.
"Va falloir décider d'une bonne tactique et d'un signal. Ni trop tarder. Quoique..."
Le regard de Jessie se risquait prudemment vers le camp : les bandits semblaient festoyer à grands renfort d'alcool. Les jumelles portables de la ranger confirmèrent qu'ils commençaient à être éméchés. Rorick eut le regard brillant. "Ça reste un avantage" disait-il à sa collègue pendant que Jill se marrait intérieurement. Peut-être était-ce là le premier coup de chance dans toute cette expédition. Il leur fallait se décider pour la meilleure stratégie possible pour choisir le bon moment.

Rp:
 




    adhérences & autres:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7196

Mer 22 Mar - 20:32
Le membre 'Jill Calahan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 27/04/2015
Messages : 755

Région : Johto.
Ven 23 Juin - 2:55
La jeune fille se sentait vraiment désolée pour son amie, s’imaginant tout ce qui pouvait traverser l’esprit de la verte. Elle même se serais sentie énormément coupable et mal d’avoir laissé ses pokémons derrière elle. Malheureusement, dans leur état, ils n’avaient pas pu faire autrement que de s’enfuir. Elle fut aussi surprise d’entendre que Jessie et Rorick avaient été mis à mal par une troupe de Dracaufeu. Certes, ces dragons étaient de puissants pokémons et qui plus est sauvage, mais elle se rendait compte aussi que les deux rangers étaient d’un niveau très élevé. Elle fit part de ses doutes à Jessie en aparté tandis qu’ils construisaient leur camp.

« Ils étaient vraiment très énervés quand on est tombés sur eux. Je pense qu’on a dû leur dérober leurs petits parce qu’on n’a vu aucun salamèche à leurs côtés. Nos derniers rapports stipulaient qu’ils s’étaient reproduits à la saison dernière, on aurait dû en croiser. Mais on s’occupera de ça après, dans un premier temps, il faut récupérer les pokémons de Jill. »

Tout en discutant, Haru montait la petite tente qu’elle avait emportée avec elle. Elle avait bien fait de la fourrer dans son sac, et surtout bien fait de l’acheter. Petite et légère, elle ne prenait aucune place. La technologie était formidable. En plein milieu de leurs préparatifs, Haru entendit un bruit de galop familier. Elle chercha instinctivement de quel côté provenait le doux son et aperçut son compagnon se diriger à vive allure vers eux. Elle le fit ralentir pour qu’il ne détruise pas le campement, et bien que légèrement plus calme, il restait tout de même agité, mordant la manche de sa dresseuse. Elle n’eut pas besoin de la remarque de Jessie pour comprendre ce que voulait son pokémon. La petite troupe remballa rapidement le nécessaire, laissant la tente et autre préparatifs volumineux sur place pour suivre le poulain. Quand il découvrir enfin le camp des braconnier, la nuit était proche.

Rappelant le Ponyta dans sa pokéball, elle écouta les conseils des rangers. Ils attendraient que les bandits soient légèrement plus éméchés avant de passer à l’action. Malheureusement, tout ne se déroula pas comme prévu. La brunette aperçut un Aéromite passer au dessus d’eux. Les braconniers l’avaient surement envoyé à notre recherche et notre couverture venait de tomber en miette. Rorick fut le plus rapide à réagir.
« Vite, on met notre plan en action, tant pis pour la surprise. Jill tu montes ton Haydaim et tu t’approches le plus possible pour que le faisceau de tes pokéballs atteigne tes pokémons. »
Ni une ni deux, les deux rangers appelèrent leurs pokémons et engagèrent le combat. Haru aperçut Jill monter sur son majestueux pokémon et partir à la charge. Elle envoya rapidement Ponyta en soutien à ses côtés, il était assez rapide pour les suivre. « Protège Jill pendant qu’elle récupère ses pokémons. » Il n’en fallut pas plus à Kaze pour rapidement rejoindre la verte qui était déjà en mouvement. De son côté, Haru se faufila vers la jeep en tentant de ne pas se faire repérer. Les malfrats n’avaient plus tous leurs sens à cause de l’alcool et ne firent pas attention à Haru et Jill, trop focalisés sur leur combat contre les deux rangers. La brunette en profita pour appeler ses pokémons aquatiques et rendre le terrain meuble comme le lui avait demandé Rorick. Natsu, Hoshi et Whirl se mirent au travail. Elle avait évité d’appeler Storm qui était un peu trop voyant et risqué d’attirer l’attention. Une fois leur job effectué, elle se retira pour prévenir Jessie et Rorick qu’elle avait accomplit sa mission tout en cherchant Jill du regard.

Elle aperçut quelques jets de flamme et supposa qu'ils appartenaient à Kaze. Etaient-ils en train de se battre ? Elle n'eut pas besoin de se poser la question plus longtemps en apercevant Jill sur le dos de son pokémon, accompagné du Ponyta qui revenaient au galop vers eux. Elle semblait avoir récupéré ses compagnons. Haru en avertit rapidement Rorick et Jessie. Avec seulement quatre pokémons, ils avaient du mal à tenir, la retraite tombait à point. Rappelant tous deux leurs pokémons, ils montèrent derrière les deux jeunes filles et retournèrent dans la forêt à vive allure. Haru crut entendre le bruit de pneus enlisés, ils avaient réussi ! Rapidement, ils rejoignirent leur campement. C'était bien plus rapide à dos de pokémons, mais Hayden et Kaze semblaient fatigués. Ils n'étaient pas habitué à transporter deux personnes sur leur dos.

« Ca devrait être bon pour cette nuit. Il fait trop sombre et leurs pokémons sont blessés, ils ne devraient rien tenter jusqu'à l'aube. Reposons-nous ! » Seule la lumière de la crinière du Ponyta éclairait leur campement. Haru le rappela dans sa pokéball pour qu'il se repose et demanda un peu d'aide à Kyubi, sa Goupix pour allumer le feu de camp. Ils ne furent pas très bavards, grignotant les quelques provisions qu'ils avaient autour du feu. Puis chacun partit se reposer. Haru partagea sa tente avec Jessie. Elle avait tellement de questions à lui poser, mais ce n'était pas le bon moment. Rapidement elle s'endormit, la journée l'avait épuisée.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Enquête sur l'an 777 par Lucy Heartifilia
» Les disparus du 12 janvier
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Boutons Disparus OO"

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors Régions :: Le Cap de la Terreur-