AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» J'lui mettrais bien une cartouche ~


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1770

Sam 3 Déc - 14:17
Les longues semaines d'entraînement puis de combats au sein du grand stade de la ligue sont enfin derrière nous ; aucun challenger ne s'est inscrit pour cette semaine et nous avons donc eu officiellement le feu vert pour faire ce que bon nous voulons. Ce n'est pas que je veux me plaindre à tout prix de mon travail actuel : les horaires sont pour ainsi dire insignifiant, le salaire plus que confortable et nous sommes libres de voyager quand il n'y a pas d'inscrit. Evidemment, il y a le revers de la médaille : devoir brider la puissance de nos compagnons une fois sur le terrain, être la plus parfaite possible face aux journalistes, ne pas faire la moindre vague qui pourrait déplaire au grand comité... Mais ce serait hypocrite de m'en plaindre maintenant, alors que j'étais parfaitement au courant lorsque j'ai signé pour le poste de maîtresse de la ligue ; j'en étais même déjà consciente avant, le monde sportif de haut niveau ayant des similitudes avec celui du dressage, sur certains points. Et puis, je ne travaille plus seule désormais, j'ai des collègues avec qui je m'entends bien et que je peux croiser de temps en temps au QG, ce qui m'a permis de briser ma solitude habituelle (ou presque, Matthew ayant toujours été à mes côtés pendant toutes ces années).

Cette fois, c'est seule que j'ai quitté le QG pour prendre un peu de vacances. La dernière fois, nous étions partis avec Ruven et nous avions fait de la plongée toute la journée ; ce fut un moment plutôt magique, très agréable, ou nous avons pu mette tous nos soucis de côté pour profiter ensemble de cette journée. Néanmoins, je n'ai pas envie de monopoliser mon collègue, il doit avoir beaucoup à faire lui aussi lorsque nous ne sommes pas sollicités et je lui ai donc simplement dit aurevoir, lui expliquant que je partais quelques jours pour une cure à Hoenn, mes pokémons et moi-même ayant besoin d'un peu de détente après avoir enchaîné autant de combats...

###

Le lendemain, j'arrive discrètement dans le petit village de Vermilava, particulièrement réputé pour ses sources chaude et pour l'air pur de sa montagne. J'y ai réservé la meilleure chambre d'un hôtel luxueux et ai payé à l'avance pour pouvoir privatiser l'une de leur source chaude, petite mais qui possède une bonne vue. Je fais rarement ce genre de caprices, mais je suis devenue plus célèbre qu'autrefois depuis que j'ai rejoint la ligue et j'ai vite réalisé qu'il était difficile d'avoir des moments à soi dès lorsque je quittais la QG... Au moins, nous pourrons nous détendre en paix ici, sans risquer de croiser des fans au sein même de la source chaude. Et avec de la chance, je pourrais même éviter les paparazzis...

Dans l'après-midi, je rassemble quelques affaires et quitte ma chambre, en compagnie de Klein évidemment. Je rejoins la source que j'ai réservé, ferme la porte à clé et me change dans le vestiaire, me déshabillant entièrement avant de me laver avec soin. Une fois cela fait, j'enfile un maillot de bain deux pièces, prend une grande serviette ainsi que mon sac et quitte les lieux, sortant pour rejoindre la source chaude qui se trouve à l'extérieur, au pied du volcan. La vue y est magnifique et, d'ici, on ne devrait pas pouvoir me voir à moins d'utiliser des jumelles depuis la montagne et de savoir où chercher... Ravie, je sors Luna de sa pokéball et laisse quelques secondes à l'étoile de mer pour observer les lieux.

- Désolée d'avoir tant tardé Luna, mais on peut enfin se reposer un peu... Fais toi plaisir !

La Staross plonge alors dans l'eau chaude, bien vite suivie par l'Akwakwak. Je les regarde avec un sourire amusé puis pose la serviette et mon sac (qui contient toutes mes pokéballs) non loin de l'eau, y rentrant aussi, beaucoup plus lentement. J'ai beau adoré les sources chaudes, il me faut tout de même un temps d'adaptation vu la chaleur... Je m'adosse finalement au bord de la roche et regarde les deux pokémons faire la planche, apparemment ravis.

Définitivement, on a bien mérité ces moments de détente...


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 232

Dim 4 Déc - 16:47
C'était le grand jour. Celui où j'allais devoir assassiner l'une des maîtresses de la Ligue 4. Alors qu'elle profitait probablement du peu de temps libre qu'elle avait pour prendre des vacances et se détendre dans un petit coin sympathique, elle allait mourir, et peut-être certains de ses pokémons avec elle. Son crime ? Se trouver sur le chemin d'un groupe de personnes riches puissantes et malgré tout jamais satisfaites de leur condition. Et j'étais leur arme. Cela ne me réjouissant pas du tout, mais je n'avais pas le choix. Je n'étais pas encore parvenu à faire disparaître les informations qui leur permettaient de me faire chanter. J'aurais bien pu essayer de négocier avec comme je l'avais fait avec Tristan, lui demander de faire profil bas le temps que je me sois occupé de l'organisation, mais je m'étais rapidement fait à l'évidence : je ne réussirais jamais à me retrouver dans une position de force assez écrasante pour être en mesure d'imposer ce genre de termes à cette Lizbeth, encore moins avec aussi peu de temps pour me préparer, en terrain inconnu, avec si peu d'informations. J'avais entendu des histoires sur son Staross, qui tenait en respect les challengers les plus coriaces, alors que les rumeurs disent que les maîtres de la ligue se brident. J'avais déjà pu assister à des retranscriptions de quelques uns de ses matchs à la télé dans des bars. Si je ne pouvais pas m'assurer qu'elle soit séparée de ses pokémons, je n'aurais pas le loisir de négocier avec elle.

Ainsi, j'allais devoir faire cela de manière rapide et efficace. Me pointer, tirer, tuer, repartir. J'avais préparé mon arme, j'avais passé la soirée de la veille à me préparer physiquement et psychologiquement, et j'avais passé la matinée à observer les environs de ma chambre d'hôtel afin de déterminer les lieux les plus probables où elle pouvait se trouver. J'étais parvenu à la voir entrer dans l'hôtel le plus luxueux de la ville. Elle n'en était plus sortie. Quelques paparazzi, probablement au courant de sa présence, erraient dans la petite ville à sa recherche, certains se faisant jeter de l'hôtel. Leur présence était pour le moins gênante, mais il allait devoir faire avec. Il ne pourrait pas non plus trop attendre. Dans l'après-midi, les paparazzi avaient fini par abandonner, sûrement temporairement. Je faisais donc sortir Falco de sa pokéball.

-Salut ma grande, tu as compris ce que tu as à faire ? Tu cherches cette jeune femme sur la photo, et tu me dis à Leon où elle se trouve et combien de ses pokémons sont avec elle, ok ?

J'ouvrais ensuite la fenêtre de la chambre afin qu'elle partir scruter les environs, avant d'attendre patiemment. Les Goélises étaient des pokémons à la vue très fine, et finalement, Falco était un cadeau bien plus utile que je ne l'imaginais de la part de l'organisation. Lorsque je les ferais tomber, je prendrais bien soin de leur faire regretter de me l'avoir offerte, qu'ils se mordent les doigts de m'avoir sous-estimé. Quelques minutes plus tard, Falco était de retour et racontait à Leon ce qu'elle avait vu. Je n'étais pas encore assez proche d'elle pour la comprendre. Le Massko monta donc sur le rebord de la fenêtre et pointa du doigt une source chaude de l'hôtel de luxe où se trouvait Lizbeth. Il allait donc falloir que je m'y introduise. Après avoir mémorisé de quelle source il s'agissait, je passai à l'action. Il allait d'abord falloir occuper le personnel de l'hôtel afin de m'introduire sans être vu.

-Falco, tu sais ce que tu as à faire.

La Goélise acquiésa. Alors que j'attendais devant l'entrée, elle s'introduit dans le hall et se mit à lancer des attaques Pistolet a O un peu partout, notamment sur le personnel, en prenant soin de casser les caméras du hall. Elle partit ensuite vers les salles de sport. Le personnel de l'hôtel se mit alors à la courses. La voie était libre, et je me rendais à l'opposé, vers les sources chaudes, en compagnie de Leon. Je me retrouvais ainsi devant une porte fermée à clé qui donnait sur la source où devait se trouver Lizbeth. Je fis signe à Leon de se préparer. Falco nous avait prévenu que deux de ses pokémons étaient sortis. Je sortais mon arme de ma mallette et posais la mallette de côté. Trois tirs, et tout serait terminé. Dans le doute, j'avais toutefois demandé à Leon de se jeter sur Lizbeth et de la tenir en otage dans le cas où quelque chose venait à mal tourner. Cela ne devrait pas arriver, mais je n'avais pas affaire à n'importe qui.

A l'aide d'une pince à épiler, je crochetai la serrure, puis, silencieusement, je me dirigeais vers la source. Dès que j'arrivai au niveau de l'ouverture qui donnait sur la source dans laquelle Lizbeth était plongée, je pris une grande inspiration et me mis en position. Trois tirs, un pour elle et chacun de ses pokémons. Leon, et avait placé l'une de ses feuilles tranchantes sous sa gorge pour la tenir en otage si besoin, prêt à lancer Lame Feuilles. Du sang avait commencé à se répandre dans l'eau.


HRP:
 

Edit:
 


Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1770

Dim 4 Juin - 12:15
J'aurais bien aimé faire appel à tous mes pokémons pour qu'ils puissent profiter rapidement des sources, mais je préfère les sortir petit à petit de leurs balls afin d'éviter un effet de groupe ; on est plus au calme à trois qu'à dix, et certains ne s'entendent pas forcément très bien. Klein notamment a tendance à faire des blagues de mauvais goût à ses camarades et les choses peuvent dégénérer... En temps normal des chamailleries ne me dérangent pas - en dehors des entraînements - mais les sources chaudes, c'est sacré. D'ailleurs les deux compères le savent très bien et ils se laissent aller dans l'eau chaude sans faire de vagues - au sens propre comme au figuré - en flottant paisiblement à la surface, savourant la chaleur qui se dégage. C'est tellement agréable... Tiens, et pourquoi on installerait pas un petit spa à la ligue ? On a la place vu la taille du bâtiment, je suis étonnée que personne n'y ait pensé avant, il est reconnu désormais que l'eau chaude est parfaite pour détendre les pokémons et leur permettre des thérapies, notamment pour les problèmes articulaires ; vu tous les entraînements et combats officiels où ils sont obligés de se brider, un endroit de détente comme celui-ci ferait beaucoup de bien à nos compagnons... Et même certains pokémons de Ruven pourraient en profiter, ceux qui ne craignent pas directement l'eau ! Ouais, ça pourrait être une bonne idée et il faut que je pense à en parler à mes collègues lorsque je rentrerais de ce petit séjour au calme...

Je suis bien partie pour rester une petite heure dans la source chaude avant de repartir. J'ai une très bonne tolérance à la chaleur, tout comme mes pokémons, et j'ai bien envie d'en profiter jusqu'à l'heure du dîner ; détente, détente et encore détente ! Malheureusement, les choses ne se déroulent pas toujours lorsqu'on le souhaite... Et alors que j'étais en train de me détendre, les yeux mi-clos, du bruit dans l'eau a attiré mon attention ; mes pokémons se sont soudain redressés en éclaboussant les alentours, alertes. Leur réaction m'a tiré de ma torpeur juste à temps pour sentir une violente douleur exploser dans mon épaule gauche, me projetant en avant, le corps plongeant dans l'eau chaude et heureusement peu profonde, celle-ci se teintant de rouge...

Klein a été le premier à entendre l'intrus, son ouïe étant bien supérieure à celle de Luna et de sa maîtresse. Il s'est brusquement redressé en entendant la porte s'ouvrant de nouveau et a rouvert les yeux, voyant alors la silhouette d'un inconnu ; Luna n'a pas tardé à suivre, l'étoile de mer se mettant aussitôt en position de défense face à cet intrus... Les balles ont jaillis au même moment, l'une d'elle pénétrant le corps de leur dresseuse. Réagissant au quart de tour, la Staross a la geste qui leur sauvera peut-être la vie : faire apparaître deux clones pour qu'ils prennent les balles à leur place. Les poupées retombent dans l'eau, trouées, et les deux pokémons s'élancent vers Lizbeth à vive allure...

La douleur ne m'a pas assommé, mais je n'en suis pas loin. Sentant l'eau tenter de s'engouffrer, j'arrive à me redresser en prenant appuis de ma main valide, tout en serrant les dents face à cette douleur si violente et inattendue. Je lâche un gémissement de douleur, qui s'étouffe au fond de ma gorge lorsque je sens une lame acérée posée contre mon cou... En rouvrant les yeux, je réalise qu'il ne s'agit pas d'un humain mais d'un pokémon qui me menace ; cependant, même si je n'ai pas le courage de me retourner, j'ai bien compris qu'une balle s'est enfoncée dans ma chair et que seul un humain en est capable...

La vue du Massko menaçant leur dresseuse a stoppé net les deux pokémons eaux, Klein lâchant un rugissement de colère. Cependant, sa réaction n'est rien comparée à celle de Luna ; face à cette vue, la Staross se met à léviter au dessus de l'eau, son cristal se mettant à luire d'une lueur rouge et puissante. Quelques instants plus tard, c'est son corps entier qui se met à luire d'une lueur bleutée, la créature faisant alors appel à tous ses pouvoirs psychiques... En plein sur le Massko. Comme s'il ne s'agissait que d'une poupée, Luna utilise ses pouvoirs pour prendre possession de son corps et l'éloigne de sa dresseuse avant de l'exploser contre le sol, au pied de son propriétaire, près de la porte. Cependant, son cristal lui toujours d'une lueur quasi explosive alors qu'elle se rapproche de Lizbeth, continuant de léviter au dessus de l'eau. Klein, lui, a bondit en dehors du bassin et s'est créé une lance de glace, qu'il pointe vers l'inconnu, en position d'attaque. Il n'attend qu'un ordre.

Je sens le sang qui continue de couler le long de mon corps, tâchant l'eau, ma peau et mon maillot de bain. Cela me demande de nombreux efforts, mais j'arrive finalement à me redresser une fois libérée de mon agresseur et je sors de l'eau, me retrouvant face à un homme évidemment armé, accompagné de son pokémon mis k.o et d'un simple Goelise. Un faible sourire glisse sur mes lèvres lorsque je sens mes pokémons se placer à mes côtés, mais je leur fais signe de ne pas attaquer, sentant une profonde colère en eux, surtout en Luna. La Staross semble parfois dénuée d'expressions et de sentiments mais c'est loin d'être le cas...

Klein a le réflexe de poser sa lance de glace, laissant à Luna le bon soin de veiller à nos ennemis, pour aller chercher mon sac, posé un peu plus loin. Il me ramène une pokéball qu'il ouvre de lui-même, libérant Cléa de sa sphère. La Mamambo s'agite aussitôt en voyant mon état et se met à utiliser son attaque Vibra-Soin sans que je n'ai besoin de parler, son instinct de soigneuse prenant le dessus. Ca ne risque pas de soigner une telle plaie, mais je sens déjà la douleur s'éloigner, comme anesthésiée...

- Qui êtes vous... ? Ce n'est pas facile de parler à voix haute alors que je sers les dents pour rester droite et rester cohérente ; la douleur est toujours présente Mf, qu'importe... Lâchez votre arme si vous ne voulez pas qu'ils vous mette en charpie.

Je ne suis pas très convaincante, ma voix et mon corps tremblant, mais c'est loin d'être le cas de mes deux pokémons, et si cet homme sait à qui il a affaire il devrait savoir qu'on ne défait pas des créatures comme eux aussi facilement.


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Décompte n°7
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Vermilava-