AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Coup de fouet [pv - Adrix Yumigami] (topic modéré)


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 30/10/2017
Messages : 5

Région : Jotho
Mer 14 Nov - 21:51
Cela faisait à présent quelques mois qu’Ernest avait quitté Doublonville pour venir s’installer à Rosalia. Laisser de côté ses études ainsi l’atmosphère oppressante de la métropole de Jotho pendant aussi longtemps lui avait réellement fait le plus grand bien. Même s’il était un passionné des sciences et de la biologie, il n’arrivait pas à supporter à long terme toute cette agitation et tout cet empressement si caractéristique des grandes villes. Il préférait au contraire bien plus la douceur et la quiétude, qui lui permettaient de se poser tranquillement pour profiter à son rythme de ses activités.

C’est d’ailleurs pour ça qu’il avait choisit d’emménager il y a quelques temps à Rosalia. Même si la ville possédait tout de même une taille conséquente, l’atmosphère sereine que ses parcs et son architecture dégageaient donnait un cadre de vie très doux et agréable qu’il appréciait tout particulièrement. Il s’était trouvé un petit appartement non loin du centre-ville, dans lequel il avait installé les différentes affaires dont il avait besoin pour vivre plutôt convenablement. Certes il n’était pas très luxueux, mais Ernest n’avait pas besoin de vraiment plus de choses pour se sentir à l’aise chez soi.

Cependant, tout cela avait un coût, et même s’il lui restait encore un peu de l’argent que ses parents avaient accepté de lui donner lorsqu’il leur avait annoncé qu’il souhaitait prendre une année de repos, ce ne serait clairement pas suffisant pour tenir un mois. Et il n’aimait pas l’idée d’être un poids financier pour sa famille en leur demandant constamment de l’argent pour subvenir à ses besoins durant si longtemps.

Il s’était donc mis récemment à rechercher un travail correct qui était dans son domaine de compétences. Rosalia n’étant pas une ville très scientifique, il mis du temps à trouver des pistes intéressantes et des offres d’emplois qui lui convenait. C’est en se renseignant au Centre Pokémon de la ville qu’il avait appris l’existence d’une pension dans la périphérie de celle-ci appelée « Le Terrier », qui semblait selon les dires de l’infirmière manquer de personnel actif. Remerciant l’assistante pour ces informations, il était rentré chez lui afin de chercher à en savoir plus sur cet établissement.

Une fois mieux renseigné, il prit dans sa main son téléphone et composa le numéro de la pension pour rapidement tomber sur une voix masculine se présentant comme étant Sôshi, l’intendant du domaine. Ernest lui expliqua alors les raisons de son appel, à savoir sa recherche d’emploi. Le secrétaire pris note de sa demande, le questionna pour avoir un peu plus de détails, et l’assura qu’il allait le recontacter pour lui fournir une date de rendez-vous si jamais son supérieur était intéressé par cette embauche.

Une fois leur appel terminé, Ernest le remercia et raccrocha. Il n’attendit que quelques jours avant de recevoir un appel de l’intendant qui lui confirma que sa demande avait été acceptée, et indiqua la date et l’heure à laquelle aurait lieu l’entretient d’embauche.
Ainsi, il avait potentiellement obtenu sa première offre d’emploi. Même si ce n’était à priori qu’un événement relativement banal, le fait qu’il n’ait auparavant jamais approché le monde du travail faisait que cette nouvelle lui donnait une sensation étrange. Une sorte de mélange entre l’excitation et l’appréhension.

Quoi qu’il en soit, il raccrocha à nouveau le téléphone, et commença d’ors et déjà à préparer certaines choses pour de qui l’attendait.


* * * * * * * *


Ernest se tenait devant l’imposant portail en métal du Terrier. La tour du pensionnat se dressait face à lui, avec son architecture moderne et citadine imposante qui contrastait avec le style plus traditionnel des bâtiments typiques de la ville. Néanmoins, le grand jardin qui l’entourait donnait au lieu une atmosphère beaucoup plus calme et solennel. Un léger voile blanc recouvrait par endroit l’herbe argentée par l’hiver, et le ciel environnant était gris de nuages jusqu’à l’horizon.
Face à l’air frais ambiant, l’ancien étudiant releva son col et serra un peu plus son écharpe. Il était vêtu d’un caban noir encre et d’un pantalon en jean foncé couvrant l’intégralité de ses jambes, ainsi que d’une paire de gants en laine couleur réglisse. Sa tête était cependant dépourvue d’un quelconque couvre-chef, laissant apparant ses cheveux bruns sur lesquels étaient restés quelques flocons de neiges.

S’approchant de plus près des barreaux, Ernest appuya sur la sonnette et attendit encore durant un instant. Peu de temps après, la porte du bâtiment s’ouvrit, et c’est un jeune homme au cheveux acier habillé élégamment en tenu de majordome qui vint à sa rencontre pour lui ouvrir le portail et l’accueillir.

Le remerciant et suivant les indications qu’il lui donna, il rentra dans le domaine et accompagna l’intendant jusqu’à l’intérieur de la pension. De là, il put admirer l’architecture et la décoration très épurée du lieu alors qu’il marchait dans les couloirs dallés aux murs couverts tantôt de bois, tantôt de marbre. Plusieurs plantes habillaient les alcôves réparties de manière régulière dans le bâtiment, et les larges vitres laissaient facilement entrevoir le paysage endormie de la ville.
Il n’était pas expert en décoration et en ce genre de chose, mais il reconnaissait tout de même le soin apporté à l’agencement de ce lieu.

Après quelques minutes à marcher et à emprunter les ascenseurs, le jeune homme et le majordome arrivèrent finalement à destination. S’arrêtant devant le bureau du directeur, l’intendant lui indiqua que c’est ici que se déroulerait son entretien, avant de repartir aux occupations qu’il avait.
À présent seul devant la porte, l’ancien étudiant contempla avec une pointe d’anxiété la dernière barrière qui le séparait du monde inconnu qui l’attendait. Fermant ses yeux un instant, il rassembla sa concentration avant de les rouvrir, puis leva sa main pour toquer trois fois.

« Monsieur Yumigami ? Je suis Ernest Kadratha. Je viens pour l’entretien d’embauche. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» La Faux Maudite
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Grotte Argentée-