AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Un Arcko, ça se Bobifie avec le temps.


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Mar 25 Oct - 0:33
La journée était belle et Charlie était d'humeur à se promener. Enfin, elle préférait se dire qu'elle devait se promener aujourd'hui car la vérité n'était pas tout à fait ça. Elle était retournée à l'université pour continuer son cursus et les retours de ses examens avaient été donnés. Elle avait eu des bonnes nouvelles, à savoir qu'elle avait validé la plupart des matières, mais dans tout cela, il demeurait une mauvaise nouvelle : Charlie n'était pas une dresseuse convenable. Elle aurait dû montrer plus de ténacité, apparemment cela ne suffisait pas ce qu'elle faisait de son travail d'entraîneuse. Pourtant, elle se montrait quand même assez dure envers Bob, elle lui demandait beaucoup selon elle. Et puis, au moins il lui obéissait alors c'était déjà quelque chose d'important, tout de même. Enfin, ce n'était pas si important, ce n'était qu'une matière parmi beaucoup d'autres, donc elle réussirait à avoir son laisser-passer en deuxième année sans problème... Sauf si...
Au moment de recevoir ses notes, Charlie écarquilla les yeux. Comment ça coefficient 12 ? Le dressage était la matière la plus évaluée ! Ce n'était pas possible... Elle n'avait donc pas d'autre choix que de s'entraîner un maximum. Elle l'avait demandé, elle pourrait repasser cette épreuve au rattrapage, mais pour le coup, elle n'en avait pas franchement envie. La vie de dresseuse, ce n'était quand même pas quelque chose de génial à vivre, franchement. Enfin, si elle voulait quand même réussir, elle devait s'y mettre, même si ce n'était pas la finalité de son diplôme, il fallait bien que son expérience en tant que dresseuse soit réelle. Et il fallait dire qu'elle avait sûrement un peu sous-estimé la tâche. Pour elle, les dresseurs étaient avant tout des personnes qui étaient un peu comme elle, à vivre n'importe où au jour le jour et à profiter de la vie sur les routes sans se soucier réellement de ce qui pouvait passer le lendemain. C'était pour cela qu'elle avait cru être faite pour le job ! C'était tout elle, ça, elle était super balèze pour dormir n'importe où, alors partir sur les routes c'était complètement pour elle.
Mais malheureusement, ce n'était pas du tout ce qui s'était réellement passé. Quand elle était partie, elle s'était retrouvée obligée de faire des combats contre tout plein de dresseurs. Sans raison particulière, hein, la plupart du temps seulement parce qu'elle avait croisé leur regard. C'était la folie ! Alors oui, elle avait eu du mal à tout le temps gagner et ça l'avait presque mis sur la paille, donc elle pensait au moins que ça allait lui permettre d'avoir une bonne note, mais que dalle.
    « Pff. Va falloir que j't'entraîne Bob... »
Alors elle s'était décidée à commencer l'entraînement, le vrai, sauf qu'elle ne savait pas trop bien par où commencer. Donc pour le moment elle faisait la sieste dans un parc, c'était quand même le plus sage, il fallait qu'elle fut sûre d'elle avant de s'engager dans une tentative désespérée de réussir, pas vrai ?
    « Ckooo. »
Ah voilà, il était bien d'accord avec elle. En même temps, qu'est-ce qu'il pouvait faire d'autre lui, c'était à la rousse de lui donner des ordres et à lui de juste suivre, il avait une belle existence, le bougre ! La jeune femme se releva lentement, grattant la tête de son ami avant de regarder M. Pomme, son sac et meilleur ami, qu'elle avait laissé à ses pieds. Au moins ils avaient encore des réserves, et c'était sûr qu'une barre chocolatée lui donnerait assez de baume au cœur pour se mettre en route. La grande question c'était comment faire pour que Bob devînt super fort ? Ça, elle l'ignorait totalement et elle n'avait pas envie de se taper toute la littérature à ce sujet, non, il lui fallait quelque chose de plus simple, genre une réponse pratique et facile.

Hey, mais le mec là- bas ? Ouais non, elle allait quand même pas aller voir le premier quidam avec un Arcko pour lui demander conseil ?

Ah, il fallait croire que si, elle s'était déjà levée de son banc pour rejoindre l'homme qui était en train de regarder les plantes. Ah ouais, ça se trouve, il s'agissait même d'un vrai expert des plantes. Oh oh oh, la bonne pioche.
    « Bonjour Monsieur ! »
La rousse était toute souriante en s'approchant de celui qui allait peut-être sûrement son sauveur et lui permettre d'avoir une bonne note à son rattrapage. Héhé.
    « Je m'appelle Charlie, vous avez un Arcko ? C'est marrant, moi aussi ! »
Il fallait bien s'introduire un minimum, parce que forcément, on n'allait pas lui dévoiler des secrets comme ça, sans la connaître un minimum, c'était plutôt logique. Elle resta devant lui un instant, avant de s'accroupir pour regarder le Pokémon plante qui était resté près de son dresseur.
    « Vous faites comment pour qu'il devienne le plus puissant du monde ? Vous le nourrissez aux graines ? Les barres chocolatées ça passe aussi selon vous ? Il boit beaucoup le vôtre ? Vous faites quelque chose pour que sa peau reste douce ? »
Elle posait les bonnes questions, elle le savait. La simplicité avant toute chose, le reste, elle verrait par la suite. En tout cas, elle ne comptait pas laisser partir sa mine d'information sans avoir tout compris de son Bob.


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 263

Mar 25 Oct - 18:30
Malinowski avait passé une journée magique. Il était de passage à Clémenti-ville et en avait profité pour faire une petite initiation à la plongée dans un lac sur la route 102. Fasciné par les plantes, il n'avait pas choisi ce lieu par hasard : l'agence promettait un plongeon magique au milieu de végétaux aquatiques extraordinaires. Il ne fut pas déçu, l'écosystème de ce lac était impressionnant, époustoufflant. L'homme serait probablement un mystère pour les psychologues, s'ils se penchaient sur son cas. Il était capable de tuer de sang froid, et semblait plutôt insensible et indélicat aux yeux de ceux qui le connaissaient. Il ne montrait généralement aucun signe extérieur de ses sentiments pour son Arcko, avec qui il partageait pourtant une relation fusionnelle, ni dans quelque autre situation d'ailleurs. Et pourtant, il était fasciné par les plantes, à tel point qu'il pouvait se comporter comme un enfant devant un spectacle de cirque pour la première fois(les beuglements en moins), lorsqu'il découvrait des nouveaux spécimens impressionnants par leur beauté ou quelque autre caractéristique digne de son intérêt. C'est ainsi qu'en sortant du lac, il était tout tremblotant d'excitation, les pupilles dilatées, comme s'il avait consommé des drogues, à tel point que son accompagnateur avait songé à appeler les secours.

Leon, son Arcko, avait dû l'attendre sur la berge afin de surveiller sa mallette. De toute manière, il n'existait pas de matériel de plongée pour Arckos. Une fois la séance de plongée terminée, il avait donc insisté pour que Malinowski passe du temps avec lui, qu'ils se promènent ensemble. Car si Malinowski trouvait la force de surmonter les épouvantables épreuves de sa vie par les sensations fortes et l'émerveillement, Leon tirait sa volonté des petits moments qu'ils passaient ensemble. Il considérait Malinowski comme son frère, celui qui avait toujours été et serait toujours là pour lui, face à l'adversité. C'est pourquoi il était prêt à tout pour lui, et chérissait chaque moment qu'ils passaient ensemble.

Les deux compagnons se rendirent alors dans un parc plutôt mignon de Clémenti-ville, profitant du temps agréable. Malinowski ne le montrait pas, mais il appréciait lui aussi ces moments passés avec Leon, et lançait de temps en temps un bref regard attendri vers lui, quand personne n'était là pour le voir. Il s'arrêta ensuite à un endroit où de magnifiques fleurs étaient plantée, encerclées d'un petit grillage pour éviter que les Medhyenna ne viennent faire pipi dessus trop facilement. Son instant de contemplation fut interrompu par une voix.

-Bonjour Monsieur !

Il se retourna pour se retrouver face à une jeune femme rousse qu'il n'avait jamais vu auparavant.

-Je m'appelle Charlie, vous avez un Arcko ? C'est marrant, moi aussi !

-En effet, c'est très drôle, ironisa-t-il.

Il faut dire qu'il n'était pas habitué à ce genre de rencontres. En règle générale, les inconnus évitaient de lui parler, à cause de son look de mafieux, et ça lui allait très bien comme cela. Non pas qu'il était mysanthrope, son parcours de vie lui avait simplement appris à se méfier. D'ailleurs, la première chose qu'il eut fait en voyant la jeune femme était d'essayer de vérifier si elle ne cachait pas une arme. Pendant ce temps, Charlie, c'est ainsi qu'elle s'était présentée, se mit à poser une série de questions, ne se souciant pas de la petite moquerie de Malinowski.

-Vous faites comment pour qu'il devienne le plus puissant du monde ? Vous le nourrissez aux graines ? Les barres chocolatées ça passe aussi selon vous ? Il boit beaucoup le vôtre ? Vous faites quelque chose pour que sa peau reste douce ?

Ses yeux pétillaient, et l'enthousiasme un peu maladroit de Charlie tira un sourire à Malinowski. Leon, qui avait remarqué que l'on parlait de lui, prit une pose fière et orgueilleuse.

-100 pompes, 100 abdos, 100 squats et 10 kilomètres de courses pendant un an...

Il fit une pause le temps de voir sa réaction puis repris.

-Pourquoi tu veux qu'il devienne le plus fort du monde ?

Elle avait de la chance, Malinowski était de particulièrement bonne humeur. Il s'était aussi pas mal sociabilisé ces derniers mois, et commençait à trouver un intérêt dans les relations humaines. Il était intrigué par cette jeune fille débordante d'énergie. Pendant ce temps, Leon et Bob se fixaient l'un l'autre. Charlie lui expliqua alors qu'elle avait besoin d'une bonne note aux rattrapages dans la matière de dressage de pokémon si elle souhaitait valider son année universitaire. L'université, c'est un monde auquel Malinowski ne connaissait pas grand chose, ayant passé la majeure partie de sa vie en orphelinat plus dans la rue. Il avait fini par se cultiver en lisant dans des bibliothèques, mais n'avait pas tellement fait d'études.

-Et j'aurai quoi en retour si je t'aide ?

Malinowski n'était toujours pas certain de vouloir aider la jeune femme, il avait déjà beaucoup à faire. Il n'attendait pas non plus grand chose en retour, s'il venait à le faire, puisqu'il avait plus d'argent qu'il ne pouvait en dépenser. Il était juste curieux de la réponse qu'elle pourrait lui donner.


Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Mer 26 Oct - 5:13
Bon, le premier pas était fait : la personne avec qui elle souhaitait échanger lui avait immédiatement répondu. Et il était même d'accord sur cette première idée : c'était quand même marrant que lui aussi eût un Arcko. Ce n'était pas l'espèce la plus rare du tout Hoenn, mais tout de même, il était important de le souligner. Et du moment que l'homme en face d'elle avait la même impression, alors le tout était gagné.
Et puisque le public unique qu'elle avait était tout à fait conquis par son message premier, elle pouvait se permettre de continuer en lui posant quelques questions essentielles. La jeune femme arborait un grand sourire, l'important c'était de poser les bonnes questions, de la bonne manière. Et il fallait croire que cela avait été finement demandé, puisque l'homme lui donna une réponse sans attendre. Une réponse claire et efficace sortit de sa bouche, pendant que l'Arcko à ses côtés semblait bomber le torse. Ahah, trop fort, on aurait presque dit un Bob.
    « Hm... Ok ça fait beaucoup d'exercices en effet. Bon encore, moi je sais bien squatter, mais je suis pas sûre que lui... »
Elle eût un air gêné en observant son Arcko. Même pour elle, cent squats ça faisait beaucoup, alors qu'elle avait sacrément l'habitude de s'inviter chez les gens... Enfin, peut-être que ça comptait si il les faisait avec elle ? Elle posera la question plus tard, pour avoir plus de précisions. L'intérêt c'était qu'avec des cents partout, ça permettait de retenir très facilement l'information.
Et elle ne s'y était pas spécialement attendue alors que cela paraissait quand même assez logique : il voulait savoir pourquoi elle avait besoin de ces informations. Aïe, qu'est-ce qu'elle pouvait répondre ? Charlie n'aimait pas particulièrement montrer ses faiblesses aux autres, déjà parce qu'elle avait un peu d’orgueil, mais en plus parce qu'elle avait du mal à compter sérieusement sur les autres. Pour autant, il fallait bien qu'elle lui donnât une réponse et après l'avoir autant aidé, il avait bien droit à un peu de franchise, cet homme que la destinée des Arcko avait amené sur son chemin.
    « Bah en fait, c'est plutôt simple. J'suis à l'université de Nénucrique et dans mon cursus, ils m'ont confié Bob pour que j'apprenne comment ça marche les Pokémon, les combats et tout... Sauf que... On n'a pas trop travaillé. Enfin si ! On a travaillé, mais visiblement pas assez. Et du coup j'aimerais bien essayer de remonter ma note comme j'ai une seconde chance, mais je suis pas sûre d'y arriver comme ça. Ça me semble comme pas évident du tout. »
Elle s'était un peu perdue dans son explication, mais c'était totalement l'idée. Pas qu'elle fut complètement désintéressée par le fait de rendre Arcko plus fort, mais à la base, si ça le rendait pas plus heureux, elle s'en fichait un peu. Le problème, c'était que la fac n'était pas spécialement d'accord avec cette façon de faire, voire pas du tout d'accord. Pour eux, le résultat c'était d'avoir un Pokémon qui pouvait tout faire péter en un mouvement et bon, Bob, il n'était pas encore prêt à réaliser ce genre d'exploits.
Enfin, elle préféra ne rien ajouter parce que cela reviendrait un peu à révéler un autre échec à l'homme qui semblait plutôt partant pour l'aider, mais cela la gênait que ce fut toujours Bob qui était jugé dans ces examens-là. Après tout, elle n'avait pas que lui comme Pokémon, elle s'était faite quelques autres potes, alors elle aurait pu, elle, être notée sur ça aussi et sa capacité innée à faire que toute sa petite équipe s'entendît bien et passât des bons moments ensembles. Mais ça, visiblement, ils en avaient pour ainsi dire rien à faire. Stupide.
Ah. Mais voilà que l'homme devenait un peu plus difficile. Il n'avait pas tort ceci dit, normalement, on disait bien que tout travail méritait salaire, alors elle se devait de le récompenser d'une manière ou d'une autre et elle devait bien réfléchir, car il risquait quand même de lui répondre que ça l'intéressait pas et qu'il avait mieux à faire.
    « Ce que vous aurez en retour ?... »
Elle hésita longuement, réfléchissant, posant une main sous son menton avant d'apercevoir Bob qui matait son congénère comme s'ils étaient dans un combat de western. Ni une, ni deux, la rousse attrapa son Pokémon pour le poser au sommet de son crâne.
    « Bob, formation grimace ! »
Le jeune Arcko, bien habitué à ce genre d'extravagances, attrapa deux grandes mèches de cheveux de sa dresseuse, qu'il hissa jusqu'à atteindre son visage, écarquillant les yeux et tirant la langue. Pendant ce temps, Charlie avait placé ses deux pouces de chaque côté de sa bouche, l'étirant dans un sourire étrange, se servant également de ses index pour tirer sur ses yeux.
    « BWAAAH !
    - CKOOO ! »
Les deux tiraient la langue en faisant un bruit stupide. Ils tinrent la pause ainsi quelques secondes, puis Bob redescendit au sol, tandis que Charlie se recoiffait légèrement, se grattant la tête pour remettre plus ou moins ses mèches en place.
    « Alors, vous en pensez quoi ? Et ça ce n'est qu'un acompte, j'ai une super grimace en réserve pour si vous nous aidez ! »
Avec ça, c'était clair qu'il n'allait certainement pas refuser. Enfin, elle avait quand même un petit doute. Alors, comme on ne pouvait jamais vraiment savoir ce qui se passait dans la tête de quelqu'un, elle décida de tenter le tout pour le tout, se mettant à genoux devant l'homme.
    « Il... Il me reste deux barres chocolatées... Je veux bien en partager une avec vous. »
C'était là un effort surhumain pour elle, mais puisqu'il le fallait, elle était prête à tout ! Bob comprendrait. Tête baissée, elle n'osait plus regarder celui qui semblait tout à coup être devenu son dernier espoir en ce monde.


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 263

Jeu 27 Oct - 19:01
Finalement, peut-être qu'elle n'avait pas relevé sa moquerie parce qu'elle avait cru qu'il était sérieux. La jeune fille semblait plutôt naïve. Malinowski comptait bien en profiter encore un peu histoire de s'amuser, c'était vraiment une rencontre atypique. D'ailleurs, elle était à l'Université, elle n'était donc probablement pas idiote. Il comptait toutefois en profiter encore un peu car cela l'amusait, il aimait généralement jouer avec les nerfs des gens, ici, il allait simplement jouer avec la crédulité de son interlocutrice. Il attendait donc de voir ce qu'elle allait lui proposer en échange de ses services, et n'était pas au bout de ses surprises. Il n'était pas prêt à être témoin d'une telle scène. Elle venait d'attraper son Arcko et de le placer sur sa tête.

-Bob, formation grimace !


Formation grimace ?
Ni une ni deux, le Arcko empoigna des cheveux de sa dresseuse pour les mettre au niveau de sa tête, puis Charlie et Bob, puisque c'est comme cela qu'elle venait de l'appeler, firent chacun une grimace aussi stupide que drôle en tirant la langue. Malinowski se demandait si la jeune fille n'avait pas menti lorsqu'elle avait affirmé être à l'Université.
Il tentait au mieux de masquer son amusement, pendant que Leon regardait la scène avec un air ébahi, ne comprenant rien à ce qui se passait devant ses yeux. Malinowski, de son côté, peinait à comprendre comment une jeune adulte pouvait être aussi insouciante. Il avait toujours eu du mal à se mettre à la place des gens "normaux", mais depuis quelques mois, il avait pris l'habitude de les côtoyer, mais la jeune fille qui se trouvait face à lui n'était en rien semblable aux personnes qu'il a pu rencontrer jusque là. S'il enviait son insouciance et son excentricité, il ne pouvait retenir une certaine forme de mépris, considérant qu'elle n'était simplement pas dans la réalité.
Quelques instants plus tard, Charlie avait reposé Bob par terre et semblait demander son avis à Malinowski, visiblement fière de sa performance et persuadée que ce genre de paiement étaient appropriés. Elle finit par lui tendre deux barres chocolatés d'une main hésitante. Malinowski avait l'impression qu'il était en train de racketter le goûter d'une collégienne. Finalement, il ne put plus se contenir et éclata de rire, à tel point que des larmes s'étaient mises à couler. C'était une étrange sensation qu'il n'avait jamais ressentie. Il lui arrivait d'être heureux, de vivre des moments chargés en émotions, néanmoins, jamais il n'avait été amusé au point d'en pleurer de rire. C'était une sensation nouvelle pour lui, qu'il refusait de ressentir, car il s'agissait d'un relâchement qu'il ne s'était jamais autorisé jusqu'alors.

Seulement, depuis quelques mois, il avait bien changé, s'était en quelque sorte humanisé, et bon sang, cette gamine était bien trop drôle pour laisser quiconque indifférent. Il finit par se reprendre, sécha rapidement ses larmes, laissa échapper une petite toux et se redressa. Leon, quant à lui, était surpris de voir son dresseur et ami dans cet état, et le regardait avec des yeux attendris et un petit sourire en coin.

-Garde tes barres de chocolat, va. On a du temps à tuer cet après-midi, c'est ton jour de chance, lança-t-il sur un ton paternaliste.

Cette gamine était attachante, et à vrai dire, c'était un moyen comme un autre de ne pas penser à ce qu'il allait faire ce soir, et moins il y pensait pendant les heures qui précédaient le passage à l'acte, plus il était serein et efficace le moment venu. C'était aussi l'occasion pour Leon de s'amuser un peu et de passer du temps avec un membre de son espèce, pour la première fois de sa vie depuis qu'il l'avait rencontré. Cela faisait par ailleurs un moment qu'il ne s'était pas battu, c'était donc aussi une opportunité pour lui de se remettre dans le bain, une sorte d'échauffement.

-Est-ce que tu sais ce que l'Université attend de toi plus précisément ?


En effet, il restait un petit obstacle avant qu'il ne puisse lui venir en aide. Malinowski était un excellent dresseur quand il s'agissait de combats dont la finalité était l'assassinat, ce qui impliquait souvent des embuscades, des diversions, des feintes, des stratégies utilisant les spécificités du terrain, et très peu d'attaques purement frontales. Toutefois, il n'avait jamais mis les pieds dans une Fac pour autre chose que lire des livres de botanique dans la bibliothèque. Il n'avait ainsi aucune idée des modalités de contrôle, et son style de combat était particulier. Il ne doutait pas de pouvoir l'aider, étant donné qu'il savait aisément s'adapter aux situations tant que cela n'impliquait pas trop de connaissances théoriques, mais avait pour cela besoin de quelques précisions.

HRP:
 


Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Dim 30 Oct - 13:26
Il lui fallait cette formation, Charlie était persuadée qu'elle n'arriverait pas à se débrouiller seule pour aider Bob à devenir plus fort. C'était un vrai problème, car elle ne pouvait pas se permettre de rater son examen une seconde fois. Certes, ce n'était pas cela qui l'empêcherait de passer dans l'année suivante, mais son but, c'était avant tout de réussir, de réussir bien. Sans souhaiter être major de sa promotion, elle voulait avoir une bonne place dans le classement, pour son égo, mais aussi pour que cela pusse lui apporter une bonne place dans la vie. Charlie ne pouvait pas dire qu'elle en avait marre des petits boulots. Après tout, c'était aussi ça qui lui permettait d'avancer, de rencontrer différentes personnes et d'apprendre de nouvelles choses. Pour elle, c'était plutôt motivant, mais elle ne tenait pas en place et se lassait trop rapidement pour continuer quelque chose trop longtemps. C'était d'ailleurs ce qui lui faisait un peu peur avec le futur, avoir une situation stable, se lever tous les matins à la même heure pour faire tous les jours le même travail, ce n'était pas vraiment pour elle, mais normalement, c'était ce qu'elle devrait faire. Elle était adulte maintenant, elle devait prendre en compte ses responsabilités.
La vie qu'elle menait n'était pas vraiment proche de ces réalités-là, elle se contentait de vivoter et jusqu'ici cela lui allait bien, mais elle savait pertinemment que cette situation ne pourrait pas durer très longtemps. Elle se devait de changer un peu son rythme de vie, mais ce n'était pas quelque chose d'évident. Elle se complaisait facilement dans cette routine instable et la compagnie de Maël ne l'aidait pas vraiment à changer. Peut-être devrait-elle lui en parler, lui demander comment lui voyait son avenir. Peut-être que finalement cela n'avait pas d'importance et qu'ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient de leur vie sans forcément suivre les dictas de la société ? Charlie ne savait pas trop où se fixer là-dedans, elle avait tendance à ne pas y faire attention, mais cela ne l'empêchait pas de se poser parfois des questions...

Alors elle avait décidé de tenter le tout pour le tout avec cet inconnu dont elle n'avait même pas demandé le nom. Bah, après tout, ce n'était pas comme si elle allait s'en souvenir ou si elle comptait le revoir après qu'il l'eût aidé. Ce n'était même pas qu'elle voulait l'utiliser ou n'avait pas de respect ou de considération pour la personne en face d'elle, simplement, elle avait l'habitude de vivre peu entourée, mais bien entourée. Ses proches se comptaient sur les doigts d'une main et cela lui allait très bien. Elle n'avait pas franchement besoin d'avoir plus d'amis, puis surtout, si c'était le cas, elle n'aurait jamais le temps de s'occuper de tout le monde à part égale alors, elle préférait sans complexe garder auprès d'elle les personnes importantes, les autres, ce n'était pas grave si elle ne les revoyait jamais.

Elle avait eu de la chance, enfin, non, c'était sûrement dû à son talent, mais l'homme avait eu l'air d'apprécier sa grimace, au point qu'il avait éclaté de rire. Pas forcément au meilleur moment, puisque c'était quand elle s'était mise à le supplier qu'il avait ri. Elle ne savait pas trop comment elle devait le prendre, mais au moins, ça avait marché, alors elle pouvait déjà se féliciter d'avoir réussi son coup et surtout... Il ne voulait pas de ses barres chocolatées, alors c'était déjà un grand succès. Elle referma immédiatement les mains pour fourrer les barres dans ses poches sans demander son reste.
    « MERCI ! »
C'était à se demander ce qui était le plus important, l'entraînement de Bob ou les barres chocolatées... Hm... Non, finalement, pas besoin de se demander : le chocolat d'abord. Elle se releva pour regagner un peu de sa dignité et songea tout à coup à rapprocher M. Pomme qu'elle avait complètement omis de présenter. Elle espérait que le sac ne fut pas trop vexé. Elle entreprit alors de lui faire manger les barres chocolatées, c'était sa façon à elle de résoudre les problèmes.
Tout à coup, l'homme se mit à lui poser une nouvelle question sérieuse. Arf, ce qu'ils attendaient d'elle... Elle pensait l'avoir compris à la base mais apparemment ça avait été loin d'être le cas. Bon, elle pouvait toujours tenter une explication.
    « Baaah... Je pense que ce qui serait le plus top c'est si Bob devenait assez fort pour évoluer au stade supérieur. Apparemment c'est ce que tous les autres ont fait et ça m'a été reproché, genre comme quoi j'avais pris du retard sur son entraînement... Mais j'arrive pas à faire trop de combats pour lui puis j'ai bien entendu parler de moyens pour le faire gagner en puissance en lui faisant manger des trucs, mais bon, je préfère lui donner des barres chocolatées quoi, quand même. »
Charlie couvait du regard son Bob qui était remonté sur le sac. Elle n'avait pas pensé s'y attacher autant, mais il était devenu un vrai ami, elle ne se voyait pas être séparé de lui très longtemps, alors qu'au départ elle s'était vraiment demandée ce qu'elle allait faire de lui...
Ce dont elle avait finalement le plus peur, c'était que l'université lui réclamât le Pokémon à cause de ses piètres résultats, mais ça, elle ne pouvait pas le dire devant Bob et à un inconnu.
    « Après, votre Pokémon à vous non plus n'est pas évolué, alors peut-être que vous ne savez pas non plus comment on fait, mais je suis tellement désespérée que si vous avez la moindre petite idée, je prends... »
Elle se demandait ce que ça ferait de faire un combat amical avec quelqu'un, elle avait du mal avec le concept mais apparemment il y avait beaucoup de personnes qui faisaient ça comme ça, sans raison. Peut-être que c'était ça la clef de l'entraînement ?


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 263

Lun 31 Oct - 13:49
-Baaah... Je pense que ce qui serait le plus top c'est si Bob devenait assez forte pour évoluer au stade supérieur. Apparemment c'est ce que tous les autres ont fait et ça m'a été reproché, genre comme quoi j'avais pris du retard sur son entraînement... Mais j'arrive pas à faire trop de combats pour lui puis j'ai bien entendu parler de moyens pour le faire gagner en puissance en lui faisant manger des trucs, mais bon, je préfère lui donner des barres chocolatées quoi, quand même.

Ce qu'ils attendaient, c'était donc que le pokémon évolue. C'était plutôt logique dans le sens où il s'agissait d'une mesure assez évidente de la progression. Bien que le critère soit imparfait, il permettait une évaluation simple et efficace. En tout cas, elle ne semblait pas très à l'aise avec les combats, et l'alimentation de Bob ne devait pas aider : des barres de chocolats pour un pokémon comme Arcko, supposé miser sur son agilité et sa vitesse, ce n'était pas nécessairement la meilleure idée du monde. Néanmoins, il se doutait qu'il serait compliqué de lui faire entendre raison sur ce point, d'autant que les dresseurs appréciaient généralement guère que l'on leur fasse des remarques sur leur manière de nourrir leurs pokémons, un peu comme les parents avec leurs enfants. De toute manière, il n'avait que l'après midi pour faire évoluer son Arcko, alors à quoi bon.

-Après, votre Pokémon à vous non plus n'est pas évolué, alors peut-être que vous ne savez pas non plus comment on fait, mais je suis tellement désespérée que si vous avez la moindre petite idée, je prends...


Malinowski était légèrement vexé. Lorsque Charlie avait mentionné l'évolution, il se doutait que cela viendrait sur le tapis, bien qu'il espérait que ce ne susse le cas. Il ne pouvait pas lui expliquer en détail pourquoi il n'avait pas laissé Leon évoluer, mais il espérait que cela ne le décrédibiliserait pas trop. Le fait qu'elle avoue être désespérée n'aidait pas spécialement, il en prenait un coup à son ego. Mais ça ne durerait pas.

-Si j'ai bien compris, on doit rapidement faire évoluer Bob. Ne t'en fais pas pour Leon, s'il n'évolue pas, c'est parce que... heu... Il aime jouer à cache-cache. Bref. Le meilleur moyen pour faire évoluer un pokémon, s'il n'évolue pas avec des Pierres, c'est de combattre. Alors on va combattre. Ça tombe plutôt bien, y a pas grand monde autour de nous et le centre pokémon n'est pas loin.

Il fit signe à Leon de se préparer. Ce dernier lança un regard noir à Bob. Il prenait souvent les choses un peu trop au sérieux. C'était toutefois une bonne nouvelle, car pour que Bob évolue, il allait falloir le pousser dans ses retranchements, ce qui n'est pas chose facile lors de combats amicaux, où les protagonistes se retiennent souvent.

-On va y aller progressivement, Leon. Charlie, montre nous un peu ce que Bob sait faire, n'aies pas peur de blesser Leon, il en a vu d'autres. C'est un combat amical, mais si tu veux que Bob évolue, il va falloir prendre ça sérieusement. On vous attend.


Il avait volontairement pris un air sérieux afin que Charlie ne prenne pas le combat à la légère, bien qu'il doutait que Bob ne soit au niveau de Leon. Peut-être sera-t-il surpris ? Leon, quant à lui, avait pris son habituelle posture de combat, à quatre pattes, proche de sol, afin d'être plus difficile à attaquer, mais aussi parce que cela lui permettait d'esquiver plus facilement et de profiter de la propulsion de ses quatre membres.

-Souviens toi bien que Arcko est un pokémon agile et rapide, il faut donc miser sur ces caractéristiques afin de pallier ses faibles défenses. Il ne sert à rien de foncer tête baissée et d'essayer de gagner par la force brute.


Peut-être était-elle déjà au courant, mais il préférait s'en assurer, car dans le cas contraire, Leon risquait de mettre un terme à ce combat avant que Bob n'ait pu tirer quoi que ce soit de leur combat. Cela dit, certains dresseurs parvenait à faire des choses étonnantes avec leurs pokémons et à les faire combattre de manière originale avec succès, mais selon lui, il valait mieux commencer par les fondamentaux.

HRP:
 


Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Ven 11 Nov - 18:06
Charlie était visiblement bien tombée : comme d'habitude sa bonne étoile de ne la quittait pas, elle avait souvent des rencontres bénéfiques. Et elle obtenait souvent ce qu'elle voulait, mais en même temps c'était assez logique, la jeune femme n'hésitait pas à demander de l'aide, à même supplier pour avoir quelque chose. C'est ce qui lui permettait de dormir chez les uns et les autres sans jamais rester dans le froid la nuit. Cela pouvait la rendre un peu hypocrite au regard de beaucoup, mais elle ne cachait pas qu'elle avait certaines connaissances par intérêt. Et puis il y avait les vrais amis, ceux qui osaient lui dire quand elle dépassait les bornes. Elle préférait finalement ceux qui lui imposaient des limites par rapport à ceux qui la laissaient tout faire.
Alors, elle allait bien voir dans quelle catégorie elle allait ranger ce monsieur en face d'elle, cela allait dépendre de beaucoup de choses et à vrai dire elle n'avait pas spécialement envie d'y réfléchir. Elle ne réfléchissait jamais vraiment à ce genre de choses. Charlie se laissait porter par la vie, c'était toujours mieux de ne rien attendre du monde, faire autrement, c'était la meilleure manière d'être déçue.
    « Voilà c'est ça. Je dois le faire évoluer pour qu'il devienne plus gros. »
Entendre que le Pokémon de son interlocuteur n'évoluait pas parce qu'il aimait jouer à cache-cache sema le doute dans l'esprit de Charlie. Et si Bob aussi voulait jouer comme ça toute sa vie ? Cela voulait dire qu'elle ne pouvait pas non plus lui demander d'évoluer alors ? C'était compliqué tout ça.
    « Ah, on va combattre ? »
Bon, ok. Ça avait l'air un peu solennel dit comme ça, mais il semblait savoir de quoi il parlait alors autant l'écouter. Elle n'était quand même pas certaine d'être prête pour ça, mais elle devait s'en remettre à son expertise si elle voulait que cela fonctionnât.
Elle inspira un bon coup, elle aurait préféré que son Pokémon évolue par pierre, c'eût été moins compliqué que de se livrer à ce genre de choses. Hm, c'était plutôt compliqué l'entraînement des Pokémon, même avec quelqu'un qui savait comment faire.
Et alors que l'homme précisait qu'il y avait un Centre pas loin, signifiant que leurs deux Pokémon étaient en sécurité – toute relative selon Charlie quand même – son Arcko commença à se préparer. Bob dût alors faire face à son double machiavélique. Pourquoi il le regardait comme ça tout à coup ? Ah, c'était probablement ainsi qu'il fallait faire. Après tout, ils avaient tous les deux l'expérience du combat, alors ils devaient savoir comment se préparer. Bob resta stoïque devant lui, ce n'était pas tant qu'il n'en avait rien à faire, mais il était trop flegmatique pour être impressionné.
Alors que le dresseur reprenait son Pokémon pour dire qu'ils allaient faire ça de manière progressive, Charlie attrapa Bob pour l'éloigner de l'autre Arcko et lui permettre de montrer ses talents. Soulevé par sa dresseuse, Bob tira la langue à Leon, avant de poser sa patte sous son œil pour lui faire une grimace. La rousse pendant ce temps avait un sourire gêné : l'homme lui disait qu'elle ne devait pas avoir peur de blesser son Pokémon parce qu'il en avait vu d'autres. Bon, pourquoi pas, mais ce n'était quand même pas sympa pour lui, surtout s'il aimait bien jouer à cache-cache et pas à combattre, enfin ça en tout cas, il l'avait pas précisé.
    « Ok, vitesse, agilité. Pas sûre que ce soit le cas avec Bob. »
En effet, la jeune femme venait de reposer son Arcko sur le sol et il montrait peu de facilité dans ces deux caractéristiques. Il venait de se coucher sur le sol et ne bougeait plus, regardant simplement son adversaire qui quant à lui se montrait bien plus combatif. La jeune femme sortit un petit papier de sa poche, où elle notait les attaques qu'elle pouvait demander à son Pokémon. Elle le retourna dans un sens, puis l'autre, avant de trouver quelque chose dans le but d'impressionner son adversaire.
    « Bob, vas-y montre lui une Vive-Attaque ! »
Elle tentait d'appliquer les conseils du dresseur à la lettre : puisqu'il devait normalement être vif, alors c'était la meilleure chose à lui demander.
Bob se leva et s'élança vers son adversaire rapidement, mais il n'avait pas prévu de perdre ses appuis si facilement. Se levant un peu trop vite, il trébucha et roula jusqu'à Leon. Charlie se mit alors les mains devant les yeux, inquiète de la suite. Finalement, Bob avait réussi à se reprendre, et était de nouveau debout, face à Leon.
    « Euh... Ecras'Face ? »
Elle n'était plus trop sûre d'elle, car Bob n'allait peut-être pas réussir à se reprendre si facilement. Et pourtant, le petit Pokémon eût la bonne idée de se mettre à quatre pattes comme Leon pour prendre de l'élan et s'élança vers lui avec plus de force : cette fois il semblait bien prêt à en découdre.
    « Vas-y Bob, t'es le meilleur de tous les Bob ! »


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 263

Dim 13 Nov - 22:36
-Ok, vitesse, agilité. Pas sûre que ce soit le cas avec Bob.

Décidément, Charlie et Bob faisaient une drôle de paire. Peut-être que son alimentation à base de barres de chocolat n'aidait pas Bob concernant la vitesse et l'agilité, mais Malinowski se retint de faire une remarque. Alors que Charlie le reposa au sol, celui-ci s'allongea nonchalamment. Vu de l'extérieur, cela aurait pu être pris pour de la provocation, comme un signe que Bob était trop sûr de lui. Cependant, de ce qu'il avait pu voir, il s'agissait plutôt de son attitude habituelle. Pendant ce temps, Leon était toujours prêt à réagir, attendant avec impatience que son adversaire passe à l'action e premier. Charlie prenait quant à elle des notes sur un papier. Malinowski n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait écrire, mais se dit qu'il devait s'agir d'une de ces lubies scolaires. Au bout de quelques instants, elle sembla prête à passer à l'offensive.

-Bob, vas-y montre lui une Vive-Attaque !

C'était une bonne idée de sa part. Les attaques de type Plante risqueraient de ne pas être très efficaces sur Leon, et Vive-Attaque était un bon choix pour tenter de prendre l'avantage. Il était peu probable qu'il le prenne réellement face à Leon, mais l'idée était là. Leon avait renforcé ses appuis, prêt à esquiver l'attaque dès que possible. Seulement, à la surprise générale, Bob, qui avait apparemment confondu vitesse et précipitation, trébucha en pleine course et roula jusqu'à Leon. Malinowski ne put se retenir de rire. Leon, quant à lui, était un peu déboussolé, mais avait décidé de ne pas agir tant que Bob n'aurait pas lancé une attaque jusqu'au bout. Il avait simplement sauté en arrière histoire de mettre une petite distance entre eux.

-Il a du comprendre Roulade, se moqua-t-il.

Charlie, qui n'avait pas prévu que cette attaque se termine comme ça, semblait chercher rapidement comment reprendre la situation en main.

-Euh... Ecras'Face ?

Cette fois-ci, Bob s'élança avec plus de succès vers Leon, ayant pris exemple sur lui en imitant sa posture de base et courut à quatre pattes afin d'engranger un peu de vitesse. Sous les encouragements de sa dresseuse, il semblait avoir légèrement gagné en détermination. Ou bien n'était-ce qu'une impression ?

-Vas-y Leon, toi aussi, lance Ecras'Face !

En un instant, Leon avait déjà préparé sa riposte. Chez les Arckos, l'attaque Ecras'Face consiste à frapper l'adversaire sa large queue. Bob, qui avait lancé l'attaque en premier, avait originalement pris plus de vitesse, et son attaque risquait donc d'être plus puissante. Lorsque Leon remarqua où Bob allait lancer son attaque, il effectua un rapide salto avant qui se termina en un coup de queue, qui vit heurter celle de Bob. Malgré l'avantage qu'avait pris Bob au départ, les deux Arckos furent propulsés à la même distance l'un de l'autre par le choc. Après une roulade, Leon avait réussi à reprendre ses appuis et avait repris sa position d'origine. Les deux Arckos étaient donc à quelques mètres l'un de l'autre et le combat semblait enfin lancé.

Malinowski hésita quelques instants sur ce qu'il allait faire ensuite. Fallait-il laisser à Charlie le temps de préparer l'offensive suivante ? C'était ce qu'il avait prévu de faire au départ, mais il était en passe de changer d'avis. D'abord, ce premier clash avait réveillé une légère excitation en lui, celle des combats de pokémons. Il se rassura en se disant que pour s'assurer de l'évolution de Bob, il faudrait de toute manière le pousser dans ses retranchements, pas le laisser attaquer tranquillement. Maintenant qu'il était certain que Bob pouvait se battre, il allait donc passer à son tour à l'acte, tout en se gardant d'aller trop loin. Leon, de son côté, avait remarqué que le visage de son dresseur s'était éclairé, et un léger sourire se dessina sur son visage. Pour lui signaler de passer à l'attaque, Malinowski se contenta de pointer sa propre bouche du doigt. Leon avait compris. Il se redressa, gonfla ses poumons, puis se mit à cracher une rafale de graines : c'était l'attaque Balle-Graine. Il s'agissait là de voir comment Bob allait réagit à une attaque à distance par surprise plus que de réellement lui faire du mal, bien qu'une graine dans l'oeuil pouvait être douloureuse. Par habitude, Malinowski avait placé sa main sur son chapeau, et observait scrupuleusement la réaction de Bob afin de l'analyser. Peut-être que finalement, il était celui qui prenait ce combat trop à cœur.






Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Dim 27 Nov - 19:57
La jeune femme n’était pas vraiment à son aise dans tout ça. Il fallait combattre, ok, elle l’avait compris, mais elle ne voyait pas bien en quoi courir partout et attaquer les gens ça allait rendre son Arcko plus gros. Elle pensait plutôt que le sport aidait à mincir ou du moins à rester en forme et les barres chocolatées, elles, étaient là pour grossir. Conclusion : c’était probablement plus en mangeant plein de barres chocolatées que Bob allait avoir un résultat.
Pourtant, l’homme n’était pas d’accord avec cette idée, il lui avait même demandé de taper son propre Bob. Quelle idée. Peut-être que ce n’était pas si pertinent de demander à quelqu’un dont l’Arcko n’avait pas encore suffisamment grossi. En fait, c’était peut-être à elle de lui donner des conseils et des barres de chocolat. Mais elle ne pouvait pas se permettre de penser qu’elle était une experte en dressage Pokémon… Après tout, elle avait eu un échec à la fac pour ça et lui… Apparemment n’en avait pas eu.
Elle avait essayé de tout mettre de son côté, des attaques qui fonctionnent – à peu près – et des idées pour s’en sortir. Seulement cela n’avait pas marché comme prévu. Bob s’était certes élancé, mais pour retomber tout de suite, sous les rires et la remarque pertinente mais moqueuse du dresseur.
    « Ne me dites pas n’importe quoi, il peut pas l’apprendre, j’ai vérifié. »
Allons, voilà qu’il lui disait des choses fausses maintenant. Elle ne devrait peut-être pas tant se reposer sur lui. Enfin, la nouvelle attaque avait été énoncée. Bob ne pouvait que montrer ses talents maintenant, mais c’était un vil piège : l’Arcko adverse avait lancé la même attaque et les deux s’élançaient. Et Charlie avait beau encourager son Pokémon à faire de son mieux, elle avait bien peur que celui-ci ne fut pas aussi fort que son adversaire.
La preuve, au moment du choc, alors que Leon avait réussi à se reprendre, retombant sans problème sur ses pattes, Bob, quant à lui, s’était laissé choir complètement, ne prenant aucune conscience de ce qui était en train de se passer.
    « Relève-toi, Bob, le combat continue ! »
Elle ne craignait pas plus que ça l’homme qui leur avait demandé ce combat et lui donnait des éléments pour savoir comment aider son Arcko à s’améliorer, mais la méfiance était toujours de mise, et il était hors de question que la jeune femme laissât son Pokémon se faire battre ou maltraiter par quelqu’un. Elle était bien sûr en difficulté, mais ce n’était pas une raison pour se laisser faire. Si elle souhaitait que Bob pusse faire des efforts, il fallait que ce fut en réponse aux siens. Elle devait donc elle-même s’intéresser aux combats, à la quête des badges, à toutes ces choses que les dresseurs avaient apparemment à cœur en temps normal. Alors oui, ce serait un peu de manière forcée pour sa part, mais elle n’allait pas cacher ses véritables sentiments sous prétexte qu’elle faisait quelque chose qui ne la passionnait pas, et qu’elle ne souhaitait pas non plus se mettre à fond dedans de toute façon.
Mais. Il fallait essayer et y mettre un minimum du sien pour que cela eût de l’intérêt. Bob se releva finalement, avant de se positionner à nouveau en posture de combat. Charlie observa son Pokémon, soufflée par sa performance. Elle n’avait pas pensé qu’il se relèverait aussi simplement, mais il fallait croire qu’il avait plus de ressources que ce qu’elle avait pu imaginer. Et il allait d’ailleurs sûrement en avoir réellement besoin, car maintenant qu’il semblait d’aplomb, le Pokémon adverse avait décidé de lui montrer de quoi il était capable. Charlie posa d’instinct sa main devant sa bouche, incapable de donner un ordre correct sans réfléchir.
    « Evite les boules ! »
Oui, elle avait un peu réfléchi face à cette situation et c’était l’ordre qui lui paraissait le plus utile à ce moment-là. Et quel était le moyen de les éviter efficacement ? Elle mordilla un instant sa lèvre avant de porter ses notes à ses yeux et de trouver – plus ou moins – la solution.
    « Bob, utilise Hâte pour aller plus vite et esquiver son attaque, puis continue sur une Vive-Attaque ! Fais attention en courant cette fois ! »
Oui, il n’était pas question qu’il s’entremêlât à nouveau les pattes, là cela ferait vraiment un effet nul, alors cela n’allait pas du tout. La jeune femme sourit et sautilla un instant sur place. Elle venait de donner des vrais ordres, correspondants au niveau de son Pokémon et tout. Elle devenait une vraie dresseuse.


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 263

Ven 9 Déc - 14:11
-Evite les boules !

Les boules... Décidément, cette jeune fille s'exprimait presque comme une enfant. Bronislaw avait toujours autant de mal à la cerner. Elle ne semblait pas avoir de retard mental, mais son comportement était particulièrement étrange. Il était décontenancé, mais aussi un peu attendri. Elle se concentrait sur ses notes, avant de relever la tête.

-Bob, utilise Hâte pour aller plus vite et esquiver son attaque, puis continue sur une Vive-Attaque ! Fais attention en courant cette fois !

Bronislaw sourit. Elle avait beau avoir gardé un ton et un phrasé plutôt enfantin, Charlie commençait à se comporter en dresseuse. Elle était donc enfin sur la bonne voie. Car s'il n'avait pas voulu lui dire afin d'éviter de la froisser, s'appuyant sur ses qualités relationnelles nouvellement acquises, l'évolution d'un pokémon de dresseur dépendant selon lui autant du pokémon que de son dresseur. Pour commencer, de nombreux pokémons décidaient de ne pas évoluer pour leur dresseur. Ensuite, ceux qui faisaient en sorte d'évoluer le faisaient souvent dans le but d'aider leur dresseur, du moins j'en avais l'impression. Enfin, un pokémon de dresseur, contrairement aux pokémons sauvages, mûrit souvent conjointement à son dresseur. C'était donc sûrement en forçant Charlie à mûrir en tant que dresseuse, que son pokémon pourrait éventuellement évoluer.

Leon avait craché une rafale puissante de graines, mais grâce à la vitesse engrangée par l'attaque Hâte, Bob en avait évité la majorité. Il n'avait donc pris que peu de dégâts. L'inertie lui permit aussi d'enchaîner, suivant les ordres de Charlie, sur une Vive-Attaque. Il avait pris soin de regarder ses pieds en se lançant, ce qui lui évita de tomber une nouvelle fois. Par combinaison de Hâte et de Vive-Attaque, Bob était devenu trop rapide, et Leon n'eut pas le temps d'esquiver. Il avait sous-estiimé son adversaire et avait baissé sa garde en lançant Balle-Graines. Il eut à peine le temps de se protéger avec ses bras, mais fut frappé de plein fouet par la Vive-Attaque. L'impact le fit voler à quelques mètres, dans un grognement, et il fit quelques roulades jusqu'à se retrouver à mes pieds avant de réussir à reprendre ses appuis.

Le combat devenait enfin intéressant, plus intense. Les choses sérieuses pouvaient donc démarer. Maintenant que Bronislaw s'était assuré que Bob était en conditions de combat, il pouvait enfin laissé Leon se lâĉĥêr.

-Allez Leon, tu peux y aller sérieusement maintenant. Attaque avec Souplesse.

La Vive-Attaque avait plus blessé Leon dans son ego que physiquement, bien que l'attaque lui avait fait quelques dégâts. Il s'était laissé surprendre par Bob. Il dronça un peu les "sourcils", contracta ses muscles, et se lança en direction de Bob, et prépara une attaque Souplesse. Arrivé à son niveau, il pivota sur lui-même à toute vitesse pour frapper Bob avec sa queue. Il était décidé à ne pas lui laisser de répis, et à peine avait-il terminé qu'il lança une nouvelle attaque Souplesse.

Cet acharnement mit d'abord Bronislaw un peu mal à l'aise, et il espérait que Bob ne serait pas trop amoché. Il pouvait toutefois pas dire à Leon de se retenir indéfiniment, il fallait montrer à Bob et Charlie ce qu'étaient de vrais combats de dresseurs, loin de la théorie scolaire contenue dans ses fiches et des quelques rencontres qu'elle a pu faire avec des pokémons sauvages.

Finalement , Bronislaw ne put plus contenir sa jubilation un peu coupable de voir Leon pousser Charlie et Bob dans leurs retranchements plus longtemps. Après tout, s'il trouvait son insociance plutôt mignone, elle l'énervait aussi en un sens. Qu'une jeune fille de son âge puisse être comme cela alors que lui avait vécu tant d'épreuves depuis son enfance. Il était un peu jaloux. Il ne savait rien de la vie de Charlie, mais il ne pouvait s'empêcher de s'imaginer que ce n'était qu'une gamine privilégiée qui n'avait jamais vraiment connu la misère, la souffrance, avec qui la vie avait somme toute était plus clémente qu'avec lui. Comment, sinon, pourrait-elle être comme cela ?

-Tu as raison, mets les face à la dure réalité, dit-il avec un petit sourire, pas suffisament fort pour que quiconque ne l'entende avec la distance.

Il en oubliait presque la raison initiale de ce combat.


Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Dim 5 Fév - 23:14
Charlie prenait tout cela très au sérieux. Elle souhaitait vraiment faire bonne impression, même si elle se doutait que le match était perdu d'avance, comment pourrait-elle gagner face à un dresseur expérimenté qui avait fait exprès de garder son Arcko à ce stade quand elle voulait au contraire le faire évoluer au plus vite sans y arriver pour autant. C'était difficile de savoir où elle pêchait vraiment. Pour elle, elle faisait le maximum : ses notes lui permettaient de se souvenir des attaques de son Pokémon, elle essayait de faire des efforts pour qu'il fut plus actif en combat. Il devait gagner de l'expérience, elle le savait, mais le problème venait peut-être finalement d'elle qui ne savait pas s'y prendre et souhaitait aller trop vite par rapport à l'avancée réelle possible par Bob ?
Quelle galère. Elle espérait seulement que Bob ne lui en voulait pas trop, dans tout ça, de devoir toujours faire des combats et s'entraîner. Elle se doutait que Bob faisait de son mieux mais qu'il souhaiterait plutôt se reposer toute la journée plutôt que de devoir combattre et me suivre partout. Heureusement, il semblait vouloir faire des efforts pour elle, alors c'était qu'il pouvait le faire, au moins pour le moment.
Bob évita soigneusement l'attaque de son adversaire, suivant ses directives. Il était maintenant plus sûr de lui, ou du moins, il en avait l'air. Ses pas étaient plus mesurés, mais aussi plus vifs, comme s'il savait maintenant comment se déplacer plus efficacement, tout en ayant plus de fougue. Il pouvait devenir un Pokémon extrêmement puissant, elle le savait, elle croyait en lui. C'était aussi probablement ce que pensait le dresseur, puisqu'il ne les avait pas laissé en plan. Il imaginait peut-être qu'il y avait un potentiel à découvrir. I
C'était peut-être quelqu'un qui croyait en elle. Elle ne le laisserait pas croire dans le vide alors. Charlie serra les dents en voyant son Pokémon prendre les dégâts. Bob était fort, car il ne cessa pas son attaque pour autant, prenant appui sur le sol pour éviter la majorité des balles. Malheureusement, il n'avait pas réussi à tout éviter, mais c'était sûrement le prix à payer pour devenir plus fort. Il devait apprendre à contrôler ses attaques, savoir comment répondre pour ensuite répondre, encore plus fort. Charlie releva la tête de Bob pour finalement observer son adversaire. Il avait subi le coup de plein fouet et s'était retrouvé après quelques roulades brouillonnes aux pieds de son dresseur.
    « BIEN JOUÉ BOB ! »
Elle laissa son enthousiasme transparaître, même s'il était peut-être de trop, alors que tout était loin d'être joué. Elle ne pouvait pas s'empêcher de soutenir Bob autant qu'elle le pouvait.
Enfin, il ne fallait pas trop se laisser aller, la jeune femme savait pertinemment que le défi ne serait pas relevé si facilement. Il lui fallait encore pas mal d'entraînement pour montrer qu'elle pouvait réellement devenir une bonne dresseuse. Elle n'entendit pas clairement les indications données à l'Arcko contre lequel Bob se battait, mais une chose était sûre, l'alter-égo de son compagnon était plus que motivé pour lui rendre la monnaie de sa pièce.
    « Bob ! Euh. Euh. Attaque... Protège-toi !
    - Cko ? »
Elle ne réussit pas à l'empêcher. Perdue dans ses papiers, elle aurait aimé trouver quelque chose pour qu'il pusse se mettre à l'abri, mais il n'y avait malheureusement rien pour ça. En relevant la tête, elle n'avait rien pu faire. Bob avait reçu un coup, puis un deuxième. C'était de l'acharnement. Bob tomba à terre et Charlie devint muette. C'était censé être un entraînement, rien de plus, alors Bob ne devait pas souffrir, il ne devait pas rester ainsi à terre.
Charlie resta un instant sans bouger, sans émettre le moindre son. Elle voulait pourtant faire quelque chose pour Bob, mais dans l'état, elle en était bien incapable. Son regard pourtant habituellement si serein s'était transformé. Elle ne souhaitait plus s'amuser. Et puis, ce n'était pas ça, s'amuser. Charlie observa son ennemi un instant, le temps de prendre sa décision. Alors il voulait la pousser à bout ? Très bien.
    « Bob, relève-toi. »
Son ordre ne supportait aucun refus, aucune remise en question. Ainsi, pourtant au sol quelques secondes plus tôt, le Pokémon prit de nouveau appui sur ses pattes, sans rechigner. Il avait reçu des coups, il était faible, mais toujours en état de se battre.
    « Nous avons perdu. Allons nous-en. »
Elle ne voulait pas se battre, pas de cette façon, pas dans ces conditions. Et celui qui semblait vouloir l'aider n'était finalement là que pour la descendre. Il n'en valait donc pas la peine.
Elle s'était approchée de son Pokémon, une potion à la main, pour le soigner. Elle n'avait pas encore regardé son adversaire, ni même eu un regard à l'attention de l'agresseur de Bob.
Et finalement, ses yeux se relevèrent pour croiser le regard de celui en qui elle avait eu confiance un court instant.
    « Merci d'avoir essayé. »
Elle se redressa, Bob à ses côtés, un peu requinqué. Finalement, elle allait revenir au point de départ, mais elle aussi avait peut-être gagné un peu d'expérience.


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 263

Lun 6 Fév - 18:56
Bronislaw attendait de voir ce que son adversaire allait faire pour se sortir de sa situation difficile. En effet, Leon était en train d'enchaîner les attaques directes à une vitesse assez impressionnante. Il semblerait qu'il avait mal encaissé la dernière attaque reçue, et que son orgueil avait pris le dessus. Seulement, Charlie semblait plutôt désemparée. Pendant ce temps, Bob continuait de subir les rafales d'attaques de Leon, sans parvenir à les bloquer. Bronislaw se demandait alors ce que ses adversaires pouvaient bien attendre. Peut-être que c'était tout ce dont ils étaient capables. Il faut dire qu'une stratégie basée sur des petites fiches, ça ne pouvait pas fonctionner dans les combats de Pokémon, à moins d'être un stratège hors pair, ce qui ne semblait pas être son cas. Il y avait trop de facteurs imprévisibles. Mais ce n'était pas tout. La jeune dresseuse ne semblait pas apprécier le spectacle de son pokémon en train de se faire battre sans retenue. Cela n'avait rien d'étonnant.
Bronislaw se souvint de la première fois que Leon s'était battu, pour le protéger, un soir dans les rues de Doublonville. Il se souvenait à quel point il avait été difficile pour lui de voir son ami souffrir. Il avait mis du temps à s'y habituer, et même aujourd'hui, il lui arrivait de ressentir une certaine gène lorsque cela arrivait. Il n'était donc pas étonnant qu'un tel spectacle soit difficile à encaisser pour une gamine sans expérience. C'est alors que Bob tomba à terre. Leon, quant à lui, restait en position, mais s'arrêta quelques instants d'attaquer. Quelques instants plus tard, Charlie ordonna avec fermeté à son pokémon de se relever. Bronislaw sourit, croyant d'abord qu'elle commençait enfin à prendre les choses au sérieux. Puis le pokémon se releva, et, à la surprise générale, Charlie annoncé qu'elle s'avouait vaincue et annonça qu'elle abandonnait.
Pendant quelques secondes, Bronislaw resta planté là, sans trop savoir comment réagir. Il commença à se demander s'il avait bien fait d'y aller si fort. Peut-être aurait-il dû y aller un peu plus progressivement, après tout il aurait dû savoir que la jeune fille risquait de ne pas supporter de voir son pokémon se faire violenter sous ses yeux. Et puis merde, en fait, qu'est-ce qu'elle croyait ? Qu'elle pourrait faire évoluer son pokémon comme ça, sans efforts, sans traverser d'épreuves ? Lui et Leon avaient survécu dans la rue, confronté aux pires raclures qui soient, alors qu'il n'était encore qu'un jeune adolescent. Si elle et Bob ne pouvaient pas encaisser quelques pauvres coups, jamais elle n'arriverait à rien, pensait-il. Ce n'était pas en bouffant des barres de chocolat qu'il deviendrait plus fort, son pokémon. Et Bronislaw ne voulait pas se dire qu'il avait perdu son temps avec elle. D'autant que malgré les coups reçus, Bob tenait toujours debout, et semblait encore tout à fait capable de se battre.

-C'est tout ? Ton pauvre Bob a pris deux ou trois coups et c'est déjà trop ? Tu as l'habitude de fuir devant la difficulté ?

Il avait envie de la traiter directement de lâche, car c'était un peu ce qu'il pensait d'elle, mais il savait que ça ne mènerait à rien. Il était déjà probable qu'elle se braque dans le cas présent, alors il fallait qu'il pèse un minimum ses mots. Mais il devait quand même être clair et tenter de la forcer à regarder la dure réalité en face : elle n'arriverait à rien sans efforts.

-Tu crois que bouffer des sucreries va faire évoluer ton pokémon ? Eh bien non. Si tu veux espérer que ton Bob évolue, va falloir faire un effort. T'auras rien sans efforts. Les pokémons de dresseurs, ils ne sont plus sauvages, ils dépendent de leur dresseur, alors fais toi violence un peu.

Tout compte fait, Bronislaw n'avait pas vraiment fait preuve de diplomatie. Mais après tout, si Charlie refusait de se remettre en question, il ne pouvait pas y faire grand chose. Il la fixait donc en attendant de voir sa réaction, le visage stoïque.


Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Mar 21 Fév - 15:43
Charlie n'était pas fière de la situation. Elle avait l'impression qu'elle était en train de perdre son temps avec ce bourru qui n'avait qu'une envie : taper. Et franchement, son Bob n'était pas mieux, à se battre contre Bob comme ça. Mais bon, elle ne regrettait même pas de lui avoir demandé de l'aide, après tout, elle avait simplement appris que ce genre de trucs, ce n'était pas pour elle. Elle allait devoir trouver une autre solution pour que Bob devînt fort, mais cela ne serait pas comme ça.
Elle comptait bien partir après avoir remercié le monsieur, sans même lui refaire de grimace ou lui donner une barre chocolatée, pas même un petit bout. Non mais. Le problème, c'était que non seulement il n'était pas trop content en face, mais en plus, il la défiait comme si elle avait été toute nulle alors qu'elle avait fait du mieux qu'elle pouvait. Franchement, c'était un gros nul jusqu'au bout celui-là.
    « Je fuis pas ! Je reconnais ma défaite. »
Non mais dis donc, il commençait à lui courir sur le haricot, là. Comme si elle allait laisser son Bob se faire avoir comme ça par un gros nul. Elle demandait de l'aide, pas qu'on refît le portrait de son Pokémon adoré. Le mec ne devait pas comprendre la demi-mesure décidément. En tout cas, elle n'était pas franchement heureuse de la tournure qu'avait pris ce combat, à la base, elle avait envie de s'améliorer, vraiment, mais pas dans des conditions comme ça où on ne lui laissait pas le choix.
    « Mais des efforts je veux bien en faire, mais tu pourrais en faire aussi, genre j'sais pas, avoir un peu de pédagogie plutôt que d'me rentrer dans l'Cochignon comme si je pouvais y faire quelque chose. C'est facile de dire à quelqu'un qu'elle fait pas d'efforts quand on fait que l'écraser direct. »
Et PAF. Kestuvafer ? Charlie était bien contente de sa tirade, mais elle ne comptait ni le montrer, ni s'arrêter en si bon chemin, parce qu'il n'y avait pas que le grand dadais qui posait problème dans l'histoire, mais aussi ce petit Bob qui n'avait pas hésité à continuer de taper son pote, même quand il avait bien vu qu'il n'avait pas de quoi répondre. Alors elle se dirigea vers le Pokémon en question, tapant du pied sur le sol comme si elle avait déjà repris M. Pomme sur ses épaules. Sa démarche peu délicate l'avait amenée en grandes enjambées au niveau de Leon. Elle se pencha vers lui pour lui faire la leçon, à sa manière.
    « Toi t'es pas franchement sympa non plus hein, crois pas que tu vas t'en sortir parce que c'est ton monsieur qui commande, parce que t'aurais pu aussi faire des efforts pour taper pas fort, alors que non, fallait que t'en remettes une couche ! Crois pas que je t'ai pas vu, avec tes p'tites pattes, là, hein, bon. »
Voilà, elle avait dit ce qu'elle avait à dire, c'était important. La jeune femme n'avait aucune certitude que Leon eût tout compris de ce qu'elle disait, mais ce n'était pas si grave, au pire des cas sa posture suffisait à montrer son énervement, donc le message était sûrement passé, d'une certaine manière.
Sa tâche accomplie, elle revint vers son adversaire, d'une détermination qui lui ressemblait seulement lorsqu'il fallait manger. Elle se planta devant le jeune homme, mains sur les hanches.
    « Maintenant qu'on s'est entendus, soit tu me lâches, soit tu me montres comment je peux m'améliorer sans t'amuser à me défoncer, parce que c'est pas productif. À toi de voir si tu veux perdre du temps avec moi. Bob passe avant tout, s'il peut pas évoluer sans se faire avoir de cette manière par un mec qui est censé m'aider, alors c'est pas la peine que je continue. »
Elle resta ainsi devant lui, ne lui laissant pas le choix, ce n'était pas à elle de prendre une décision, mais à lui. Elle, elle savait très bien où elle voulait aller et comment, elle avait déjà choisi les compromis qu'elle pouvait faire et voir Bob se faire maltraiter n'en était pas un.


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 12/10/2016
Messages : 263

Ven 3 Mar - 15:25
La réponse à sa provocation ne se fit pas attendre. "Je reconnais ma défaite". C'était exactement ce qu'il voulait dire. S'avouer vaincu aussi facilement, jamais elle n'irait loin dans la vie avec un tel état d'esprit. Mais elle ne s'arrêta pas là. Alors comme ça, c'était pas de sa faute à elle maintenant, non c'était de celle de Bronislaw, bien sûr. Parce qu'il ne prenait pas le temps de lui tenir la main, de lui montrer étape par étape comment faire, comme à une enfant. Et de ramener la pédagogie. La pauvre petite. Ce n'est pas comme s'il était prof des écoles ou un truc du genre. Et c'était faux de dire qu'il l'avait écrasée directe. Il lui avait quand même laissé un peu de temps au départ. Bon, pas beaucoup, certes, mais elle avait l'air de dire que ça pressait, alors bon. Il décida toutefois de répondre par un simple sourire, se demandant ce qu'elle allait bien pouvoir faire ensuite. En effet, s'il avait du mal à supporter qu'elle refuse d'accepter que tout cela était le fait de sa propre incompétence plutôt que d'un manque de pédagogie, il avait plutôt apprécié le retournement. Quelques secondes plus tôt, elle partait la queue entre les jambes. Désormais, elle s'était retournée pour lui tenir tête. Un sursaut d'orgueil, c'était parfois tout ce qu'il fallait.

Elle se tourna ensuite vers Leon et s'avança vers lui d'une manière assez peu élégante, il faut dire. Alors là, c'était la meilleure. Son caprice avait au moins l'avantage d'être divertissant. Mais vraiment ? Engueuler un pokémon parce qu'il avait osé se battre, comme c'était prévu ? Si seulement elle savait. Certes, il n'avait plus retenu ses coups une fois que Bronislaw lui avait fait signe d'y aller à fond, mais il avait quand même eu la gentillesse de ne pas frapper Bob quand il était à terre. Ce genre de "fair-play", ça n'existait pas, dans la vie réelle. Elle aurait plutôt dû le remercier d'avoir laissé Leon se relever. Mais soit, si cela lui faisait du bien de le sermonner, pourquoi pas. Bronislaw était passablement amusé, et Leon, lui, décontenancé.

Elle se retourna de nouveau, se planta face à Bronislaw, et se lança dans une nouvelle tirade étonnante. Elle avait visiblement du mal à comprendre que ce n'était pas -uniquement- par plaisir qu'il avait violenté son pauvre pokémon. C'était parce qu'il était difficile de faire autrement que de pousser un pokémon à bout lorsqu'il s'agissait de le faire évoluer rapidement. D'autant plus lorsqu'il avait une hygiène de vie aussi pauvre. Elle lui posa donc un ultimatum. Elle. A lui. Elle ne manquait pas de cran, en tout cas. La vie de son pokémon passait avant tout ? Pourquoi pas. Pendant tout ce temps, il avait réfléchi à une possible alternative, puisqu'il avait tout de même apprécié l'effort qu'elle venait de faire. Bronislaw ne put retenir un petit rire en repensant aux tirades de Charlie.

-J'aime mieux ça. Bon, y a bien un autre moyen, mais dans ce cas, donne moi tes deux barres de chocolat tu veux ? Je ferai pas ça gratuitement.

En réalité, il n'avait que faire du chocolat. Mais mieux valait qu'elle n'en ait plus sur elle. Si elle voulait vraiment que son pokémon évolue sans prendre une raclée, il allait falloir qu'elle adapte son alimentation. Et toute son hygiène de vie, en réalité.

-Bon. Crois pas non plus que ça sera une formule magique pour qu'il évolue sans effort et sans la moindre souffrance. Si tu veux vraiment que Bob évolue rapidement, il va falloir que tu le nourrisses mieux, et qu'il fasse de l'exercice intensif et régulier pendant plusieurs jours.

Il savait que ça ne lui plairait pas. Elle allait sûrement lui dire un truc du genre : "mais c'est très bon, les barres de chocolat !". Il en souffrirait sûrement un peu, mais moins que lors du combat contre Leon.

-Maintenant, c'est à toi de voir. Si je prends le temps de t'aider à mettre en place un programme d'entrainement pour Bob, il faut que tu t'engages à le lui faire respecter, et à suivre mes indications. Je n'ai pas envie de perdre mon temps. La prochaine fois qu'on se verra j'espère qu'il aura enfin évolué. Alors, qu'est-ce que tu en dis ?

Il était peu probable qu'ils se croisent de nouveau, c'était plus un moyen de lui faire comprendre que je n'aimait pas perdre son temps, bien qu'au fond, il ne passait pas un mauvais moment. Pendant ce temps, Leon était revenu se placer aux côtés de son dresseur et fixait Charlie, toujours un peu surpris d'avoir été sermonné par elle.


Autres comptes:
 
Inscriptions dex:
 
Merci Jill et Elisa pour les jolis avatars <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Flare

C-GEAR
Inscrit le : 06/04/2014
Messages : 227

Dim 23 Avr - 3:27
Charlie était bien motivée pour abandonner. Oui, mais avec panache. Après tout, si elle vouait bien ses défauts, elle ne pouvait pas ignorer ceux de son opposant et il était d'autant plus important de lui faire remarquer qu'il n'avait pas été correct.
Après tout, la rousse ne comptait pas se laisser faire et si le fait qu'elle décidât de s'en aller dans un premier temps ne semblait pas lui avoir plu, alors très bien, elle lui dirait, et elle donnerait des conditions.
Charlie n'était pas du genre à avoir peur, en tout cas pas en public, pas comme ça, là. Et puis, de quoi elle aurait l'air si elle se mettait à avoir peur alors que Bob avait encaissé tous les coups, il la regarderait sûrement d'un mauvais œil.
Elle essayait donc de garder la tête haute malgré tout. Il fallait garder en tête son objectif : l'évolution de Bob et la récupération de ses quelques points sur le bulletin. Si seulement elle pouvait réussir cette année, elle aurait le moyen de passer à autre chose ensuite, de voir plus loin. Pour aller où, elle ne le savait pas vraiment encore, mais c'était l'avancée qui l'intéressait pour le moment. Le simple fait de sentir qu'elle arrivait à faire quelque chose, que tout doucement, un pas après l'autre, elle arrivait à se sortir d'une condition qu'elle n'acceptait pas totalement.
Peut-être que ce jour-là, cet homme pourrait lui permettre de sortir un peu de sa zone de confort, l'aider à comprendre qu'elle ne devait pas attendre mais bien agir si elle voulait voir un quelconque changement s'opérer dans sa vie.
Elle avait pris l'habitude de toujours faire les choses comme elle l'entendait, mais cela ne pouvait pas être aussi facile tout le temps. Enfin... Peut-être pas aussi « tout le temps » qu'elle le voulait.
Après avoir disputé tour à tour le dresseur et le Pokémon, Charlie ne s'attendait pas spécialement à avoir de réponse de la part du jeune homme. En règle générale, ces élans de paroles étaient bien vite stoppés par un bon coup de pied au derrière. Alors, certes, s'il voulait opérer de cette manière, le monsieur serait obligé de se mettre derrière elle et elle gagnerait ainsi une chance d'esquiver au dernier moment le pied de son adversaire, mais Charlie préférait ne pas imaginer la scène. Elle était quand même prête à se défendre au cas où et elle avait bien raison. Voilà que le malotru lui demandait ses deux barres chocolatées, comme ça, paf. Bien sûr. Il n'en voulait pas au début et maintenant qu'elle l'avait un peu embêté, il exigeait d'avoir ses trésors, franchement on n'avait pas idée.
    « Mes... Mes barres de chocolat ?... »
Elle était hésitante, cela pouvait probablement valoir le coup de se séparer de ces deux objets de valeurs consommables pour obtenir un bon service durable. Et puis d'un côté, cela mettait le jeune homme du bon côté : ceux qui apprécient le chocolat à sa juste valeur. Alors ils seraient au moins d'accord sur cela pour le moment. Charlie était contente de partager au moins un trait avec ce monsieur qui avait jusqu'ici l'air de n'avoir strictement rien en commun. Cela ne pourrait que les aider par la suite, surtout si Charlie devait revoir son entraînement. Après tout, elle se connaissait, elle ne pouvait pas écouter quelqu'un qui ne pouvait pas la comprendre.
Elle l'écoutait donc jusqu'au bout, si arrêter les barres de chocolats ne suffisait pas pour faire évoluer Bob, cela ne donnait pas vraiment envie de faire des efforts.Elle notait cependant deux éléments assez clairs : il allait devoir mieux manger et mieux s'entraîner. Cela devrait être quelque chose dans ses cordes, mais elle n'allait pas pouvoir passer son temps à manger du chocolat si Bob n'en avait plus le droit. Cela allait probablement être le plus compliqué.
Le monsieur avait visiblement une idée très précise de ce qui était le plus efficace pour amener Bob à la réussite. Charlie l'observait avec intérêt, avant de fouiller dans ses poches, avec un air un peu résigné. Bon. Elle devait donc s'y résoudre... Elle sortit les barres chocolatées de ses poches avant de les présenter au jeune homme, tristement.
    « Alors... Je te les donne et... Tu me dis ce que je dois faire ? »
La jeune femme se demandait bien comment elle allait pouvoir s'en sortir sans chocolat, avant de se faire doucement à l'idée. Évidemment, en y repensant, elle faisait le point sur les différentes sucreries que contenaient M. Pomme. Elle devrait pouvoir s'en sortir mais... Non, cela voulait dire qu'elle ne pourrait pas en profiter non plus ? Le dilemme était bien présent.
    « Hum... Atta. »
La jeune femme partie vers son sac qui était resté en plan, il n'était pas du genre à participer aux conflits. Elle l'attira devant Bob et Leon, avant de fouiller dedans. Elle sortit trois paquets de gâteaux, deux tablettes de chocolats, quatre petits sachets de bonbons. Elle laissa de côté les emballages des différentes barres chocolatées déjà mangées, avant de regarder le jeune homme.
    « Tu veux pas tout prendre ? Parce que là, je crois pas que je vais arriver à tout changer niveau alimentation. »
Elle se disait que quitte à changer, il valait mieux tout changer, d'un coup sec. Elle n'y arriverait pas autrement. Ce genre de choses, c'était comme de la drogue pour elle et ses copains, alors il y avait quand même du boulot.
    « Comme ça, au moins, je serais prête à tout. J'imagine que t'as un plan pour l'entraînement ? Tu peux tout me dire, j'vais faire de mon mieux. »
Elle la regardait avec détermination, comme si elle avait changé de façon de voir les choses maintenant qu'elle avait parlé avec lui et qu'il lui avait demandé de faire cet effort-là. Tout le monde lui avait toujours dit que son alimentation n'était pas géniale, mais lui l'avait dit avec beaucoup de sens derrière, en lui parlant de Bob et du fait qu'il ne pourrait pas évoluer autrement. C'était un peu le déclic dont elle avait besoin et que personne n'avait su lui fournir à par lui. C'était tout bête pourtant.
    « Et puis, si Bob ne peut pas les avoir, alors moi non plus. »
Elle lui sourit un instant, contente de sa résolution, espérant que le jeune homme fut vraiment sur la même longueur d'ondes qu'elle.


Avatar par Sakae "Sakou" Kurami. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [HOT] Le problème avec le temps c’est qu’il finit toujours par s’écouler. ▬ Jéricho Stride. **
» Avec le temps, les amis changent...certains murissent, d'autres pourrissent... | Emily Rosmerta
» L'amitié c'est comme un oiseau, avec le temps c'est de plus en plus beau. [PV: Nuit d'Azur]
» aller !!On rigole un peu avec ce temps maussade..
» Maverik Iska, celui qui ne fait qu\'un avec le temps.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Clémenti-Ville-