AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
» Interview & Partenariat


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1636

Région : Kantô
Mer 12 Avr - 17:17
La réaction d’Akichi lorsque la bleuette lui indiqua la durée nécessaire à l’entrainement d’un Pokémon en matière de communication amusa quelque peu Worick. Non pas que ce soit des moqueries ou quoi que ce soit, mais surtout parce que lui-même ne comprenait pas comment sa collègue pouvait faire preuve d’autant de patience. Lui-même s’essayait par moment à ce genre de pratique, mais ce n’était jamais convainquant. Il avait tout de même réussi à mettre au point un « code » visuelle avec Wrath afin de communiquer avec lui sur la stratégie à adopter sans que leur adversaire ne puisse l’entendre, mais c’était sans doute la chose la plus prodigieuse que le scientifique avait réussi à mettre en place concernant la communication. La réaction du maitre de maison semble donc tout à fait logique au jeune scientifique, même s’il sait que lorsqu’on a un aperçu du résultat final, on comprend bien vite que le jeu en vaut largement la chandelle.

Quoi qu’il en soit, le jeune homme écouta attentivement son interlocuteur alors que celui-ci répondait à la question suivante. En réalité, le maitre coordinateur et éleveur avait répondu à la question avec une précision et une éloquence à laquelle Worick ne s’attendait aucunement. Il était fascinant de voir à quel point ce sujet semblait tenir à cœur à Akichi, tandis qu’il faisait preuve de toujours plus de ferveur alors qu’il continuait son discours. Que ce soit lors d’une défaite au combat ou lors d’un concours de coordination, leurs deux hôtes semblaient faire preuve d’une maturité remarquable. Il n’était pas toujours évident de tirer des leçons de ses échecs et ce peu importe le domaine. Or, c’était pourtant la clé de la réussite, du moins c’est ce que l’on avait toujours apprit à Worick bien que celui-ci ne réussisse pas toujours à appliquer ces conseils à la lettre. Enfin là n’est pas le souci, et le rouquin prend quelques notes concernant la réponse de son interlocuteur, un sourire aux lèvres avant de lui demander s’ils comptaient se rendre à l’élite prochainement.
Cependant, il fut attristé de voir que la fougue et la ferveur de l’éleveur était redescendu pour laisser place à une hésitation plus palpable qui donna presque envie au scientifique de lui reposer une question concernant ses réactions en cas de victoire comme de défaite. Cependant, il n’était pas là pour ça, et bien qu’elle soit moins engagée et certaine que la précédente réponse, celle-ci allai tout aussi bien au jeune homme. Ainsi donc ils auraient potentiellement la chance de pouvoir observer une prestation avec les Pokémons de monsieur Sôma et mademoiselle Kuramaé dans un dôme prestigieux. Rien qu’en y pensant, Worick se trouvait être bien impatient et curieux à la fois.

Alors qu’il sourit en retour à son interlocuteur, Worick se concentre finalement sur l’ultime question de cette interview posée par Arya. La jeune femme avait insisté pour la poser malgré son ton beaucoup plus décalé du reste des questions posées jusqu’alors et Worick n’y avait pas vraiment vu d’inconvénient. Au contraire, c’était sans doute le genre de question quelque peu déstabilisante qui ne pouvait mettre qu’un peu de bonne ambiance pour bien terminer cette série d’interrogation. Et pour le coup, c’est plutôt réussi, puisque la fougue avec laquelle Akichi défend le rouge d’Andrinople ne manque pas de faire apparaitre un sourire plus qu’enjoué sur le visage du scientifique, qui lance un coup d’œil complice à sa collègue comme s’il venait de remporter une petite victoire.

« Eh bien je pense pouvoir dire que je ne suis on ne peut plus d’accord avec vous sur ce point ! »


Après tout, ce n’est pas comme si au sein de leur duo, le rouge était la couleur qui représentait Worick face au bleu d’Arya. Alors qu’il observa son amie afin de savoir si elle était bel et bien du même avis que lui, le scientifique à la chevelure rousse reprit la parole, un air plus que satisfait omniprésent sur le visage.

« Il semblerait que vous ayez répondu à toutes nos questions, merci beaucoup à vous deux ! Comme nous vous l’avions dis, c’était la première fois que nous tentions ce genre de chose, et au vue des notes que j’ai pu prendre, je pense que nous pourrons produire un très bon article grâce à votre coopération ! »

Le jeune homme était véritablement enthousiaste à cette idée : toutes les appréhensions qu’il avait pu avoir à ce sujet s’étaient largement envolées, et il découvrait là deux personnes pour qui il éprouvait un intérêt croissant, tandis qu’il se demandait à quoi pouvait bien ressembler l’intérieur de la pension en reprenant une dernière gorgée de café.

Hrp:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Mer 12 Avr - 17:17
Le membre 'Worick Brown' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[SC] Plantation' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 1934

Région : Kanto
Mar 18 Avr - 18:22
Alors que tu expliquais le fondement de tes méthodes a Miné, tu ne pouvais pas t'empêcher de sourire face a l'expression de l'éleveur quand tu annonças que cela pouvait prendre des mois. Bien sûr, dit ainsi ca pouvait en décourager plus d'un, pourtant, c'était quelque chose de magnifique à terme, de pouvoir discuter en presque toute liberté avec son pokémon. Bien sûr, après, c'était un travail quotidien pour pouvoir améliorer le vocabulaire de ses compagnons, mais pour rien au monde tu abandonnerais cette idée. Pourtant, tu n'étais pas quelqu'un de très patiente pour d'autres activités. Bien souvent, tu aimais avoir des résultats concrets et rapide comme lorsque tu pouvais programmer. Soit ca marchait, soit ca ne marchait pas. Et encore ! Ce n'était pas l'activité qu'on pouvait juger de facile et rapide non plus, a croire que tu aimais te lancer dans des défis de plus en plus important.

Une fois que tu avais assez expliqué pour le moment pour en faire un résumé, Worick avait repris les questions et tu écoutais avec attention les réponses. Les victoires et les échecs, chacun les interprétaient comme il le voulait. Dans ton cas, tu essayais de faire en sorte de ne subir d'échecs, du moins en tant que dresseuse. Un combat bien préparé, ca suffisait généralement pour avoir la victoire. Après même lorsque tu gagnais, tu devenais de plus en plus exigeante en quelque sorte. Si ton combat contre Pierre avait été terriblement facile, celui contre Ondine par contre avait été trop long a ton goût. C'était ce genre de détails que tu essayais de perfectionner maintenant. Dans un certain sens, Akichi et Miné étaient pareil, que ce soit dans la victoire ou la défaite, ils essayaient tout de même de s'améliorer et ils ne se reposaient pas sur leurs acquis. De ce point de vue, dresseur et coordinateur avaient des similitudes. En tout cas son explication était très agréable a écouter, il parlait avec beaucoup de passion, comme toi lorsque que tu parlais de communication avec les pokémon. Tu avais toujours trouvé les coordinateurs plus passionné que les dresseurs sur certains critères. Bien sur c'était beaucoup de travail dans les deux cas, mais ce n'était pas du tout la même chose.

En tout cas, tu étais ravi de voir qu'il avait assez de passion pour tenter l'Elite. Toi même il t'arrivait de penser à la Ligue de temps à autre, avant de te dire "plus tard". Tu avais le temps de toute façon, il te manquait des badges avant d'y penser plus sérieusement. Mais tu faisais preuve d'une certaine curiosité à aller voir Akichi à l'Elite.

- On ne manquerait ca pour rien au monde ! Ca serait l'occasion pour nous de voir un spectacle de coordination de nos propres yeux !

Ton ami était d'accord avec toi, tu le savais. Ca se voyait dans ses yeux qu'il faisait preuve d'autant de curiosité que toi et ca faisait plaisir à voir ! Et finalement quand Akichi fini par répondre rouge, rouge d'Andrinople même, tu ne pouvais pas t'empêcher de rire face a l'air ravi qu'ils avaient tout les deux. Alors que ton ami te regardait d'un air complice face à cette réponse qui terminait l'interview sur une note joyeuse, tu lui répondis simplement que tu ne t'avouais pas vaincu pour autant. Et quand il reprit la parole pour les remercier à nouveau pour leurs réponses, tu hochas la tête pour affirmer que tu étais d'accord avec lui à tout point de vue. Tu avais eu peur que tout le monde soit un peu mal à l'aise, parce qu'au final ils ne se connaissaient pas plus que ca, juste par échange de scientifiques et abonnés. Mais maintenant, tu avais vraiment l'impression que cette relation avait un sens plus... amical, moins froid. Et tu avais hâte de recommencer l'expérience avec d'autres abonnés ! S'ils étaient tous aussi intéressant qu'Akichi et Miné, vous aviez de nombreuses bonnes relations à créer ! En attendant, tu étais clairement curieuse de visiter la pension et bien sûr, de rencontrer d'autres pokémon !

HRP:
 




Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Mar 18 Avr - 18:22
Le membre 'Arya Kanazawa' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[SC/ELV] Gélule Mémo' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 978

Région : Kantô
Dim 23 Avr - 14:23
Je me demandais ce que tout le monde avait avec cette histoire d'Élite. C'est vrai, depuis que Miné et moi avions gagné notre cinquième ruban à un concours de coordination, j'avais l'impression que tous ceux qui s'intéressaient un tant soit peu à cet art ne nous parlaient plus que de cela ! Et quand ferez-vous l'Élite, et avez-vous prévu de vous présenter à l'Élite... Ce qui me gênait, avec ce défi que l'on m'avait décrit comme l'épreuve ultime réservée aux coordinateurs les plus talentueux, c'était que l'on m'avait dit aussi qu'en plus d'une prestation, il y fallait mener un combat. Or, pour être allé voir Lucas Emerillon dans cette autre grande épreuve qu'était le challenge de la Ligue Pokémon, je n'étais pas certain que j'apprécierais beaucoup de mener ce genre de combats officiels, où nous demandions à nos amis de se blesser gravement sans autre motivation que de montrer qui était le plus fort d'entre nous – ou peut-être plutôt d'entre eux. Cependant, quand je vis la ferveur avec laquelle la scientifique aux cheveux bleus répondit que si nous y allions, elle « ne manquerait cela pour rien au monde », je songeai qu'il faudrait vraiment que je m'y intéresse de plus près, étant donné combien cela enthousiasmait les gens. Je pourrais commencer par chercher sur Internet... Ou Hatori m'avait dit qu'il souhaitait en discuter avec moi ; sans doute en parlerions-nous la prochaine fois que je le verrais.

La question « bleu ou rouge ? » ne m'avait pas du tout déstabilisé, et quand M. Brown me répondit qu'il était totalement d'accord avec moi, je renchéris d'un « Ça ne me surprend pas du tout ! » décrété avec un grand sourire, les yeux rivés sur sa chevelure d'un rouge éclatant, presque rouge d'Andrinople, d'ailleurs, tandis que Miné riait un peu. Ensuite, le scientifique nous annonça que l'interview était terminée. Alors qu'il parlait, j'échangeai un regard satisfait avec mon assistante, puis je retournai la tête vers nos deux interlocuteurs en arborant le même sourire : ils étaient apparemment contents de la façon dont la séance s'était déroulée et je l'étais aussi ! « Je suis ravi que tout se soit bien passé, et d'autant plus heureux si vous avez apprécié nos réponses », leur répondis-je de mon côté. « Merci à vous pour cette interview ! Je ne vous cache pas qu'elle nous fera un peu de publicité. » « Merci à vous », reprit Miné en écho. « Elle paraîtra dans le W.A. Mag numéro 3, c'est ça ? »

Nous échangeâmes encore quelques mots, et puis, constatant que tout le monde avait fini son muffin – premier ou deuxième, et sauf Cécilia, mais je lui faisais confiance pour ne faire qu'une bouchée de ce qu'il lui restait dès que j'aurais annoncé que nous quittions la table – je me levai, époussetai mon kimono pour faire disparaître les quelques miettes qui s'y étaient potentiellement égarées, puis reposai mes yeux sur les deux scientifiques et déclarai : « Eh bien ! Si vous le souhaitez toujours, nous pourrions vous faire visiter la pension et le jardin ? »

Nous sortîmes par la porte arrière de la maison, comme nous étions entrés. Dragée avait bondi à regrets des genoux d'Arya et elle nous accompagna dehors, ne quittant pas d'un mètre la jeune scientifique. Dans les bosquets alignés autour de notre perron, Alba, la "Roselia" bleutée, faisait frémir ses feuilles. Nous avançâmes un peu dans l'herbe épaisse qui paraissait d'autant plus verdoyante que le soleil de cette belle journée l'éclairait. Devant nous, passée la barrière qui délimitait les limites de notre jardin, s'étendait un grand champ non construit au terrain vallonné ; à notre gauche, des arbres annonçaient l'orée d'un petit bois ; à droite, un bâtiment plus petit et sans étage arborait l'enseigne de notre pension, et derrière lui commençait le jardin de notre voisine.

« Aaaaark ! » Nous nous tournâmes vers l'endroit d'où provenait le croassement : c'était un oiseau au plumage flamboyant qui s'était perché sur le toit de la maison, juste à quelques mètres de nous, et nous regardait fixement. « Voici Color, notre "Arkeapti", dont je vous parlais tout à l'heure », le présentai-je puisque c'était l'occasion. « Il passe presque tout son temps dehors et il nous prévient dès que nous avons des visiteurs ! » Nul n'aurait pu s'introduire en secret chez nous sans qu'il ne crie pour nous avertir, et quand il n'était pas en train de jouer avec Berlingot, notre hérisson de feu, il surveillait tout ce qu'il se passait dans le jardin. Parce que l'heure était à la visite, je repris en désignant la maison de la main : « Miné et moi habitons ici et une partie du rez-de-chaussée est réservée à la boutique, dans laquelle on entre par la porte de devant. Nos Pokémon et ceux que l'on nous confie peuvent accéder librement à la maison à partir du moment où ils sont suffisamment habitués à nous, mais on n'autorise la présence que de certains d'entre eux dans la boutique. Nous entraînons les Pokémon de la pension principalement dans le bois et dans les champs que vous voyez là », repris-je en désignant aux deux scientifiques la nature environnante. « Il nous arrive assez régulièrement de prendre la voiture pour aller rencontrer des clients de la boutique qui ne peuvent pas venir jusqu'au Bourg Palette, et nous en profitons alors pour faire découvrir de nouveaux endroits à nos protégés, mais c'est quand même très pratique d'avoir ces espaces naturels juste à côté de chez nous. La Forêt de Jade n'est d'ailleurs pas très loin non plus et il nous arrive d'y faire des promenades. » Nous longeâmes la maison jusqu'à arriver à une espèce de petit poulailler en bois, peu large, mais qui offrait plusieurs étages de couchettes tapissées de paille aux Pokémon qui pouvaient souhaiter venir y trouver de la tranquillité. Actuellement, les grilles étaient ouvertes et aucun Pokémon ne se trouvait à l'intérieur. À quelques mètres de nous, la Girafarig de Mme Livingstone broutait l'herbe d'un endroit du jardin passablement défriché ; Berlingot nous dépassa subitement en galopant dans l'herbe, nous frôlant presque, ce qui effraya Dragée qui détala de l'autre côté de la maison en disparaissant de notre vue, et au-dessus de nous passa aussitôt Color qui poursuivait désormais le Feurisson, comme de coutume – encore qu'à cette heure, les Pokémon étaient souvent plus calmes, voire faisaient la sieste, mais j'avais remarqué que la présence d'invités excitait souvent ces deux-là. « Comme vous le constatez, nos protégés peuvent profiter librement du jardin », repris-je du ton professionnel que j'adoptais lorsque je faisais visiter la pension à quelqu'un. « Il est vrai qu'il n'est pas extrêmement grand, mais il est tout de même de taille suffisante pour qu'ils ne se gênent pas, et nous veillons à ne pas laisser sortis en même temps deux Pokémon qui ne se supporteraient pas ou dont l'un considérerait l'autre comme sa proie, même si ce genre de cas reste rare. Nous n'élevons pas énormément de Pokémon en même temps, et si nous voulions faire une pension plus importante, il nous faudrait racheter du terrain, mais pour le moment, ce n'est pas au programme. » « Ce petit poulailler sert aux Granivol de Mlle Sôma, la troisième gérante de la pension, lorsqu'elle est parmi nous », ajouta Miné au sujet de la petite construction en bois. « Elle fait un élevage de Granivol, et d'ailleurs, nous en avons un aussi. »

« Et voici le bâtiment de la pension proprement dite ! » déclarai-je lorsque nous parvînmes devant la petite maisonnette dont la surface peinte arborait au-dessus de la porte, en lettres joliment calligraphiées, les mots « Akichi's Beautiful Land ».



HRP:
 



~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ trio ~ duo pension ~ duo pension ~ merveilleuses aventures ! ~
(ava & signa Elisa - DC Ada Freimann & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Dim 23 Avr - 14:23
Le membre 'Akichi Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :


--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :


--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :


--------------------------------

#4 '[SC/ELV] Gélule Mémo' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1636

Région : Kantô
Mer 10 Mai - 13:04
Décidément, le courant était bien passé entre les éleveurs et les scientifiques, à tel point que dans l’instant, le rouquin regrettait presque que l’interview soit déjà terminé. Enfin, ils s’étaient jurés Arya et lui de ne pas les assommer d’une montagne de question, c’était donc sans doute mieux comme cela. Et de toute évidence, ils avaient sans aucun doute de quoi réaliser un bel article sur la pension d’Akichi.

« Effectivement, cette interview paraitra dans le numéro 3 du W.A.Mag ! Nous vous ferons sans doute parvenir un script quelques semaines avant la parution officielle du numéro afin que vous validiez que vos propos n’aient pas été déformés. Nous ne voudrions pas, même si les chances sont infiniment faibles, que vous ne vous reconnaissiez pas lors de l’une des réponses de l’interview une fois à l’écrit. »

L’interview touchait donc bel et bien à sa fin, et le scientifique lança un petit coup d’œil attendrit à l’Evoli qui se tenait toujours sur sa collègue tandis qu’il finissait son muffins. Délicieux. Il jeta tout de même un regard discret en direction de son costume pour être certain de ne pas avoir laissé tombé de miettes par mégardes, ou du moins, le moins possible, avant de concentrer à nouveau son attention vers Akichi lorsque celui-ci reprenait la parole. Ainsi il proposait aux deux scientifiques de procéder à une visite des lieux, chose qu’ils pourraient difficilement refuser. En toute franche, le rouquin en était même soulagé. Il avait eu peur qu’en évoquant cette possibilité au tout début de l’interview, celle-ci soit oubliée sans qu’il n’ait l’audace de relancer leurs hôtes sur ce sujet dans un souci de politesse. C’est donc ravis que Worick répondit par la positive, adressant à leurs hôtes, puis à sa collègue un franc sourire.

« Qu’en dis ma collègue ? Personnellement, ce serait avec joie ! J’ai hâte d’en apprendre encore plus sur toute l’activité autour de la pension ! Et même concernant la boutique d’ailleurs. »

Bien évidemment, la bleuette accepta tout autant l’offre, il n’y avait aucune chance que celle-ci ne laisse pas sa curiosité s’étaler au grand jour. Devant les réponses plus que positives des deux invités, Akichi et Miné se levèrent, directement suivis par Worick et Arya tandis que la petite Evoli sautait des genoux de son coussin improvisé. Ils furent donc conduis par leurs hôtes jusqu’à la porte afin d’accéder au jardin, et c’est à cet instant que Worick comprit à quel point la pension possédait un véritable potentiel. Dès leurs premiers pas, alors qu’il suivait Akichi, écoutant d’or et déjà les premières explications que celui-ci leur apportait sur le jardin et ses alentours, le scientifique pu observer un Rosélia entre plusieurs buissons. Quoi de plus normal, dans une pension après tout, il peut sembler tout à fait logique de trouver un Rosélia. Cependant, à la couleur de ses fleurs, le scientifique n’a aucun doute : c’est un Pokémon chromatique. Pour en posséder un et avoir étudié et lu des dizaines d’ouvrages à leurs sujets, il sait bien à quel point ceux-ci sont rarissimes.

« Ce magnifique Rosélia est à vous ? Ou bien est-ce le Pokémon de l’un de vos clients ? »


Et comme s’il s’agissait là d’un complot visant à faire rester Worick ici pour l’éternité, le rouquin a seulement le temps d’entendre la réponse de ses hôtes que déjà un autre Pokémon fait son apparition dans les parages. Il s’agit là d’un Arkeapti, sans aucun doute celui dont Akichi avait parlé peu de temps auparavant durant l’interview. A l’instant où Worick déposa les yeux sur lui, ses yeux se remplirent d’une lueur de fascination. S’il eut été dans un cartoon, le rouquin aurait sans doute vu ses yeux prendre des proportions grotesques, pleins d’étoiles, tant il était impressionné par la magnificence et la majesté de tous les fossiles qu’il avait rencontrés jusqu’alors. Et le dénommé « Color » ne faisait pas exception à la règle au regarde du rouquin, à tel point qu’il dû faire un effort surhumain pour ne pas rester là ainsi à le fixer trop longtemps.

« Cet Arkeapti est vraiment remarquable. Si cela n’est pas trop indiscret, comment avez-vous réussi à acquérir un spécimen aussi rare ? Bien évidemment si vous préférez garder les détails de son obtention secrète, je comprendrais tout à fait. Enfin quoi qu’il arrive, cela ne figurera pas avec le reste de l’interview. »

Alors qu’il continuait tout de même d’observer le fossile du coin de l’œil, Worick fut interrompu par la fuite de l’Evoli. Un Feurisson venait tout juste d’arriver, effrayant la pauvre petite. Cependant, cette intervention sembla être au gout du Pokémon fossile puisque celui-ci se mit à poursuivre le nouvel arrivant sous le regard amusé du scientifique. En y regardant de plus prêt et avec toutes les explications qu’Akichi leur offrait sur son terrain, il ne faisait aucun doute que les propriétaires des lieux avaient tout mit en œuvre pour proposer le meilleur aux Pokémons qui leurs seraient confiés. Même géographiquement parlant, ils étaient suffisamment bien implantés pour pouvoir offrir des entrainements à leurs pensionnaires, entourés par un champ et un petit bois. D’autant plus que la forêt de jade n’était pas loin, tout comme le laboratoire du professeur Chen d’ailleurs.

« Eh bien, c’est un véritable paradis pour Pokémon, votre pension n’a absolument pas usurpée sa réputation et mérite amplement son succès je suis admiratif. La façon dont vous nous vendez cet endroit me donnerait même envie d’y laisser quelques compagnons à l’occasion, moi ait pourtant tant de mal à me décrocher d’eux. C’est impressionnant tout cet espace et ces infrastructures qu’ils ont à dispositions ici. »

Et le jeune homme était sincère. A vrai dire, il s’attendait bien évidemment à ce que la qualité soit au rendez vous dans la pension de monsieur Sôma, cependant il était bien obligé d’avouer que cela dépassait même ses espérances.

hrp:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Mer 10 Mai - 13:04
Le membre 'Worick Brown' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[SC] Plantation' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 1934

Région : Kanto
Mer 17 Mai - 21:19
Tu étais clairement très satisfaite de votre premier interview pour le W.A.mag. C'était une activité qui a la base n'entrait pas spécialement dans votre domaine de compétences, mais tu trouvais que vous vous étiez bien débrouiller pour le coup. Et tu étais contente que ta question un peu farfelue ne le soit au final pas tellement. Elle avait eu le mérite de conclure sur un ton joyeux et c'était clairement dans cette optique que tu avais envie de découvrir la pension.

L'éleveur en profita pour vous remerciez encore une fois, ce qui naturellement te fit sourire de joie. Surtout quand il annonça que cela lui permettrait surement d'avoir un peu de publicité. C'était aussi le but effectivement, même si tu avais du mal encore a imaginer l'impact que ca pourrait avoir pour eux par rapport a vos abonnés. A tes yeux, vous n'étiez pour le moment que des novices dans le monde des sciences, et bien que vous commenciez petit à petit à être de plus en plus suivi, tu ne savais a si ca allait marcher ou non, vu que c'était que le premier interview après tout. Mais si c'était le cas, tu serais réellement ravie pour Akichi et Miné de pouvoir leur donner un coup de main de cette façon ! Ca se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'ils adoraient ce qu'ils faisaient et tu préférais largement mettre en avant des personnes avec cet état esprit.

Worick répondit par l'affirmative à Miné au sujet du W.A.mag numéro 3, ajoutant que vous l'enverriez avant chez eux pour avoir leur feu vert. Tu affirmas toi même ses propos en secouant la tête vivement.

- Nous avons toujours eu l'idée d'avoir le maximum de transparence envers nos abonnés. Que ce soit le dex, nos futurs projets et le mag. Bien sûr on voudra être sûr que l'interview écrit vous plait avant tout !

Puis ce fut le moment de commencer la visite, enfin, Akichi vous proposa a nouveau de la visiter et tu étais toujours aussi enthousiaste à cette idée ! Tu voulais en profiter pour prendre quelques photos, ca pourrait agrémenter l'article ! Worick évidement te demandait ton avis et tu le regardas d'un air qui voulait déjà tout dire.

- Ca serait avec grand plaisir ! Je n'ai jamais eu l'occasion de voir le fonctionnement d'une pension, ca serait une grande première !

Tu attendis que la petite Evoli saute de tes genoux pour pouvoir te lever. En posant les yeux sur elle, tu pouvais pas t'empêcher de sourire, tu adorais les Evoli, comme beaucoup d'ailleurs. Puis au niveau scientifique, c'était clairement des merveilles de la nature et de l'adaptation ! Et quand tu vis que la boule de poil ne te quittait plus, tu étais plutôt ravie ! Tranquillement donc, tu suivis le petit groupe dehors, pour observer le terrain. Ils étaient clairement tranquille dans cette partie du petit village du Bourg Pallette, alors qu'ils avaient même un petit bois où des pokémon sauvage devaient surement se cacher.

Mais quand tu entendis un croassement étrangement, ton regard se détourna naturellement vers celui et c'est avec un grand sourire que tu vis un pokémon fossile, le fameux Arkeapti. Tu jetas un coup d'œil vers Worick et il avait limite des étoiles dans les yeux se qui te fit pouffer de rire. Forcément, les fossiles et le rouquin, c'était une histoire d'amour assez incroyable. Il suffisait de le voir observer son Ptéra pour comprendre a quel point il les aimait et admirait. Forcément quand il posa des questions sur se dernier, cette fois tu ne pouvais pas t'empêcher de rire sous la bonne humeur.

- En grand historien spécialisé sur les pokémon, Worick adore les pokémon fossiles. C'est une incroyable chance de pouvoir observer le votre, bien que les pokémon fossiles commencent à être un peu plus présent de nos jours, nous n'avions jamais eu l'occasion de voir un Arkeapti !

A peine tu avais eu le temps de finir ta phrase que l'Evoli se sauva a cause de l'arrivé d'un autre pokémon, un Feurisson. Un starter de Johto donc, ils étaient peu communs aussi dans une certaine mesure, décidément la pension d'Akichi regorgeait de pokémon en tout genre ! Comme le Rosélia chromatique d'ailleurs, qui n'avait pas échapper a ton compagnon. Il ne savait plus où donner de la tête le pauvre !
Toi non plus d'ailleurs, c'était clairement un endroit très agréable pour ces pokémon en tout genre, malgré leurs grandes différences d'espèces. On pouvait clairement voir qu'ils étaient tous heureux d'être ici, si bien que tu en profitas pour prendre en photo le pokémon fossile qui volait derrière le Feurisson, tout en écoutant les explications des deux éleveurs.

- Je suis tout à fait d'accord, c'est un endroit très agréable ! On voit que vos pokémon sont très heureux, ca fait vraiment plaisir à voir !

Pour une fois, tu en perdais même tes mots, trop occupée à tourner sur toi même a t'en donner le tournis pour pouvoir tout observer, que ce soit le terrain ou les pokémon présent. Clairement, dans l'optique où tu devrais déposer un pokémon en pension par manque de temps ou autre, tu n'hésiterais pas a demander les services d'Akichi et Miné !

HRP:
 




Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Mer 17 Mai - 21:19
Le membre 'Arya Kanazawa' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[SC] Plantation' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 978

Région : Kantô
Dim 28 Mai - 17:46
En notre qualité d'éleveurs, Miné et moi commencions à avoir l'habitude de faire visiter notre pension, jardin et environs compris, à tous les clients potentiels ou inspecteurs du Comité des Éleveurs qui venaient à en passer le portail. Mais si les dresseurs qui sonnaient chez nous en vue de nous confier l'un de leurs Pokémon fixaient parfois leur attention sur des détails bien spécifiques et pour le moins inattendus de notre structure, nous demandant par exemple à combien nous réglions le chauffage en hiver car leur petit protégé était très sensible aux variations de température, ou bien où nous allions faire les courses car Mimi ne mangeait que des baies bio de chez Jordan's, c'était bien la première fois que nous avions des visiteurs qui s'intéressaient tant aux Pokémon eux-mêmes, et qui s'y connaissaient.

La Roselia provoquait souvent des compliments admiratifs chez nos hôtes, dus tant à l'élégance de sa silhouette végétale qu'à sa couleur apparemment particulière pour un membre de son espèce : ceux de M. Brown ne m'étonnèrent donc pas. « Non, c'est bien la nôtre ! Nous l'avons surnommée Alba, comme les Rosa alba, un type de rosier. » En revanche, lorsque le croassement de Color nous incita à nous tourner vers lui et que j'effectuai les présentations, toute la passion de scientifique de l'homme aux cheveux roux put se lire dans son expression et s'entendre dans le ton avec lequel il s'exprima ensuite. Je n'ai jamais été très doué pour comprendre l'état d'esprit d'une personne à son visage, c'est vrai, mais les traits du sieur Brown s'étaient figés dans presque exactement le même schéma que ceux de Miné lorsqu'une belle jeune femme entre dans notre boutique ; il ouvrait de grands yeux et l'on eût dit que ses prunelles brillaient. Quand il parla, sa voix vibrait, et le commentaire que fit ensuite sa collègue me confirma que j'avais bien deviné – tout en m'éclairant un peur sur la rareté officielle des Arkeapti.

Je devais en effet avouer que nos hôtes me prenaient quelque peu au dépourvu : Miné et moi avions ouvert la pension sans connaître la totalité des Pokémon qui existaient dans ce monde et en ne connaissant, finalement, qu'assez peu de choses même sur ceux que nous avions chez nous. Ce n'était que récemment que j'avais commencé à lire avec plus d'intérêt l'encyclopédie prêtée par Kisa ou que nous nous étions abonnés au W.A. Dex, et je faisais chaque jour des découvertes sur certains de mes amis que j'avais pourtant avec moi depuis maintenant assez longtemps. Ainsi, lorsque Color était arrivé chez nous, nous ignorions tout à fait qu'il s'agissait d'un Pokémon préhistorique que quelqu'un avait probablement extrait d'un fossile (comment, là était la question ?) puis libéré, et qui appartenait donc à une espèce peu fréquente à notre époque : c'était Kisa qui nous l'avait appris la première fois qu'elle était venue chez nous. Mais à entendre les propos de Mlle Kanazawa et de M. Brown, je réalisai que les oiseaux tels que Color devaient être encore plus rares que ce que j'avais imaginé. Ma position, face à ces deux scientifiques qui avaient visiblement beaucoup plus de connaissances sur les Pokémon que Kisa, Miné et moi réunis – ce qui était normal, puisque c'était leur métier – et qui s'attendaient apparemment à ce que nous en ayons aussi, n'était pas des plus confortables, car je devais faire en sorte de ne pas leur montrer mon désarroi lorsqu'ils m'apprenaient quelque chose que j'ignorais sur l'un de nos propres protégés alors qu'ils en parlaient d'un ton badin, comme quelque chose de largement connu. D'un autre côté, j'en savais bien suffisamment sur les Pokémon que nous élevions pour parfaitement m'occuper d'eux ; et notre réussite en tant qu'éleveurs comme en tant qu'artistes dans les concours de coordination prouvait bien que nous en savions largement assez, n'est-ce pas ?

Je répondis d'abord par un petit rire à celui de Mlle Kanazawa. « Je comprends votre intérêt ! À vivre avec des Pokémon, on en oublie souvent la rareté propre de chacun. Mais je suis heureux de savoir que vous appréciez Color, car il nous est très cher à nous aussi, avec son magnifique plumage ! En revanche, je ne peux malheureusement pas beaucoup vous éclairer sur son origine, et soyez assurés que c'est bien malgré moi. Nous avons découvert Color par hasard, un jour, dans le bois ; il a ensuite fait le choix de rester avec nous.
J'ai entendu dire que certains scientifiques collectaient les fossiles afin d'extraire les gênes de Pokémon figés à l'intérieur, les ramener à la vie, et les libérer pour tenter de recréer des communautés à l'état sauvage », fit Miné, qui s'était apparemment documentée sur le sujet. « Color pourrait venir de l'une d'elles, qu'en pensez-vous ? »

Nous fîmes une pause près de l'enclos à Granivols, où je parlai du jardin en général et de ses environs. Lorsque j'eus terminé, M. Brown se lança dans une petite tirade de compliments au sujet de notre pension, bientôt imité par sa collègue. Ils évoquèrent même l'idée de laisser quelques-uns de leurs compagnons à nos bons soins, « à l'occasion », ce qui me fit échanger un regard avec Miné : accueillir des Pokémon de ces scientifiques chez nous ? Voilà qui pouvait être très intéressant... Mais nous y réfléchirions plus tard. « Je vous remercie beaucoup pour vos compliments, cela nous fait très plaisir d'entendre que deux scientifiques spécialisés tels que vous estiment que nous sommes parvenus à mettre en place un environnement agréable pour les Pokémon », répondis-je. « Et ce serait un honneur pour nous que d'accueillir certains de vos compagnons dans notre petit établissement ! Mais vous n'avez pas encore vu l'intérieur du bâtiment en lui-même », repris-je en les conduisant vers la petite maisonnette qui arborait l'enseigne d'Akichi's Beautiful Land et dont Miné s'empressa d'ouvrir la porte devant nos invités.

Nous entrâmes dans une pièce de petite taille, mais habilement et très confortablement aménagée. La porte se trouvait vers la droite du mur : elle donnait sur un bureau d'accueil recouvert de bois, sur lequel étaient posés un petit pot de fleurs, un calendrier, une figurine de Togepi que nous avait offert l'un de nos premiers clients et de nombreux papiers parmi lesquels des dépliants de notre pension et diverses cartes de visite. Sur la gauche se trouvait une table basse, un sofa à deux places et deux fauteuils. Aux murs étaient accrochés notre autorisation officielle d'exercer en tant qu'éleveurs, une photo de notre pension entourée de plusieurs Pokémon avec Cécilia au premier plan et un tableau de nos prix, tous encadrés ; dans le mur du fond, une nouvelle porte. Partout, le blanc et les couleurs pastels côtoyaient du bois clair.

« C'est ici que nous accueillons les clients de la pension pour répondre à leurs questions et nous occuper de tout ce qui est administratif », expliqua Miné. « La pièce de derrière sert en quelque sorte de "chambre" pour nos pensionnaires : les Pokémon qui sont nouveau chez nous y passent d'abord quelques jours avant que nous les fassions aller dans le jardin, afin qu'ils s'habituent à nous et à la compagnie des autres, et tous les Pokémon peuvent venir y jouer ou s'y reposer dès qu'ils le souhaitent.
Alors, trouvez-vous notre pension digne de figurer dans le W.A. Mag ? » demandai-je finalement, écartant les bras et souriant d'une façon un peu théâtrale afin de conclure cette visite en beauté.



Tentative de reproduction de Goupix-A S !



~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ trio ~ duo pension ~ duo pension ~ merveilleuses aventures ! ~
(ava & signa Elisa - DC Ada Freimann & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Dim 28 Mai - 17:46
Le membre 'Akichi Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :


--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :


--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1636

Région : Kantô
Ven 30 Juin - 14:37
En entendant la façon dont Akichi et Miné avait trouvé le dénommé Color, Worick eut l’impression que le temps s’arrêtait autour de lui. Un Arkéapti, aux abords de la forêt de jade ? Incroyable, effectivement, le rouquin avait bien entendu parler de chercheur essayant malgré et contre tout de relancer certaines races de Pokémons disparues depuis des millénaires, cependant il n’y croyait en aucun cas. Sérieusement, qui pourrait être assez fou pour laisser partir un Pokémon aussi resplendissant, aussi incroyable, aussi rare… ? S’imaginant simplement à leur place, le rouquin en eut presque le vertige, se promettant intérieurement d’aller serrer dans ses bras ses Pokémons fossiles dès son retour. A moins bien entendu qu’il ne passe le prochain mois à camper à l’orée de la forêt de jade dans l’espoir de trouver un autre Arkéapti. Cependant l’heure n’était actuellement pas à la chasse au fossile, et dès qu’il reprit ses esprits, le scientifique s’empressa de répondre à son interlocutrice avec un air poli sur le visage.

« Effectivement, il y a de très grande chance que ce soit pour cette raison bien précise que Color vous est apparu ainsi. Il m’est à vrai dire difficile d’imaginer une autre hypothèse capable d’expliquer ce phénomène. Je suis quoi qu’il en soi ravi qu’il ait été recueilli par des personnes attentionnées. »


Et il était sincère. C’était d’ailleurs pour cette raison que sa collègue et lui avaient pensé à laisser un pensionnaire aux éleveurs. Cette hypothèse semblait d’ailleurs ne pas leur déplaire, alors qu’Akichi les fit entrer dans le bâtiment qu’il avait désigné quelques instants auparavant. L’intérieur était lumineux, sans doute grâce aux couleurs pastel utilisées, et la pièce en elle-même était finement décorée. C’était donc à cet endroit précis que les clients venaient obtenir un rendez-vous pour permettre à leurs Pokémons d’effectuer un séjour au sein d’Akichi’s beautiful Land. Quelque peu curieux, le rouquin s’approcha de divers éléments de décoration comme notamment cette jolie photo de la pension et des prix obtenus bien encadrés. S’il ne voulait pas paraitre trop curieux non plus, le jeune homme devait bien avouer être intrigué, et ce pour plusieurs raison. Outre le fait que laisser l’un de ses Pokémons semblait être une idée de plus en plus intéressante, le rouquin avait eu une idée plus ou moins intéressante en observant les dépliants de la pension. Il fut cependant tiré hors de ses pensées par la conclusion théâtrale de leur hôte qui ne manqua pas de faire sourire Worick. Décidément, Akichi était vraiment un personnage haut en couleur.

« Eh bien écoutez, c’est avec un grand plaisir que votre pension figurera dans notre prochain numéro ! C’est même un honneur pour nous, et j’espère sincèrement que cette interview pourra vous offrir une bonne publicité »

En terminant sa phrase, le scientifique reprit l’espace d’un instant sa réflexion sur ce fameux sujet qui le taraudait, avant de lancer un coup d’œil en direction de sa collègue. Elle ne savait sans doute pas ce qu’il voulait dire par là, cependant, c’était comme pour lui une façon de se rassurer. Finalement, il reprit la parole pour ne pas faire attendre ses interlocuteurs avec un air plus ou moins sur de lui.

« Cette histoire de publicité me fait d’ailleurs penser… j’ai potentiellement une petite proposition à vous faire, à tous les trois bien entendu car je n’ai pas vraiment eu le temps d’en parler avec ma collègue non plus, cela vient simplement de me venir en tête, mais je voulais vous en faire part car je pense que nous pourrions nous entraider mutuellement : Que diriez vous d’établir… une sorte de partenariat, entre Akichi’s Beautiful Land et le W.A.Dex ? Rassurez vous, dans l’idée que j’en ai, cela ne nous engage à rien : Aucune signature, aucun engagement, aucun investissement économique quel qu’il soit… »


Le scientifique fit une courte pause, afin de jauger un minimum les réactions de ses interlocuteurs et interlocutrices. Il ne voulait absolument pas sembler impoli ou fouineur en tenant de tels propos, mais l’idée lui avait semblait intéressante, et le climat qui s’était installé dès le départ entre les scientifiques et leurs hôtes avait directement mit Worick en confiance.

« Je m’explique. Ce pourrait être un moyen de travailler main dans la main tout en permettant à nos propres projets de prospérer un peu plus. Cela pourrait par exemple se traduire par une sorte de partenariat officiel directement évoqué lors d’une inscription au W.A.Dex. Nous conseillerions ainsi à nos abonnés, s’ils souhaitent déposer leurs Pokémons à un éleveur local, de passer faire un tour du coté d’Akichi’s Beautiful Land. Nous pourrions d’ailleurs vous fournir un maximum d’information de façon prioritaire sur certains pensionnaires au besoin, dans la mesure du possible du moins. »

Il avait choisit ses mots avec soin et espérait que l’idée n’ait pas effrayé les trois autres personnes présentes dans la pièce. D’après Worick, ce n’était qu’ainsi, à base de coopération, que des jeunes gens comme eux quatre étaient capable d’atteindre des sommets, que ce soit dans le domaine de la science ou de l’élevage. Et dans un sens, il trouvait que les éleveurs et stylistes ressemblaient plus ou moins aux scientifiques dans un sens. Complices ensembles, passionnés, travailleurs… rien que Worick n’apprécie pas déjà.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Ven 30 Juin - 14:37
Le membre 'Worick Brown' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[SC/ELV] Gélule Mémo' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 1934

Région : Kanto
Mer 2 Aoû - 18:26
La manière dont ils avaient trouvé leur pokémon fossile était un véritable coup de chance et vu la tête de ton camarade, tu savais parfaitement qu'il donnerait cher pour être a la place de ces deux la ! En tout cas, tu étais contente de voir que cet Arkeapti était finalement tomber sur des personnes bien intentionnées.
Si cette supposition qu'un ou plusieurs scientifiques l'avaient libéré pour tenter de recréer des communautés à l'état sauvage était tout a fait possible, tu doutais réellement de sa réussite. Les dresseurs se fichaient de plus en plus du respect des communautés sauvages de pokémon, il suffisait de voir comment il réagissait si jamais il tombait sur un starter dans la nature. C'était compréhensible vu la rareté de certains pokémon, mais également un peu triste.

- On peut dire que lui comme vous avez eu beaucoup de chance de vous trouvez de cette manière ! En vu de sa rareté, je pense qu'il n'aurait pas pu mieux tomber que chez un éleveur passionné !

Bon, ou chez Worick d'ailleurs. Worick avait une telle fascination pour les pokémon fossiles qui les chouchoutait bien plus que n'importe qui. Heureusement qu'il existait encore des gens comme lui ou Akichi pour protéger ces perles de la nature des trafics de pokémon et autre atrocités.

La visite continua par le bâtiment de la pension en lui même, là ou les clients potentiels étaient accueillis et où les pokémon dormaient. Tu écoutais les explications avec attention alors que tu hochais la tête de manière affirmative, pensive. Effectivement laisser le temps aux nouveaux arrivants de s'habituer a l'endroit avant de sortir était une solution tout a fait compréhensible. Ils étaient ainsi moins stresser a l'idée d'être dans un lieu inconnu sans leur dresseur et ils pouvaient prendre le temps de voir qu'ils ne risquaient rien ici, avant de faire connaissance avec les autres pensionnaires ou les pokémon de l'éleveur. Celui ci ouvrit d'ailleurs les bras d'une manière théâtrale qui vous fit sourire tout les deux.

- Je suis tout a fait d'accord avec mon collègue, avoir la possibilité de présenter votre pension a nos abonnés du monde entier afin de montrer votre travail fera un article tout a fait intéressant !

Mais pour une fois, ce n'est pas toi qui fit preuve d'audace en proposant quelque chose sans en parler à ton collègue dans un premier temps. Tu en fus même surprise alors que tu regardais Worick avec de grands yeux. C'était un juste retour des choses après tout les coups semblables que tu lui avais fait après tout. Et puis vous vous connaissiez maintenant assez pour généralement savoir à l' avance la réponse de l'autre. Dans ton cas, l'idée de ce partenariat, qui n'engageait à rien niveau économique te rassurait et intéressait a la fois. C'était fort possible qu'en vous regroupant d'une certaine manière avec la pension d'Akichi, que vous pourriez récupérer quelques abonnés et lui quelques clients potentiels. Il ne te fallut pas longtemps pour hocher vivement de la tête.

- Ca me semble être une idée intéressante ! Nous pourrions avoir des brochures de votre pension dans la bibliothèque, nous l'ouvrons au public 3 après midi par semaine et vous pourriez en faire de même à l'accueil de votre pension !

Tu recommençais presque a sautiller sur place avant même d'avoir le feu vert d'Akichi et Miné. C'était bien sur une décision a discuter mûrement tout les quatre, mais l'idée t'enthousiasmait comme jamais !

HRP:
 




Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 3 sur 4) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» [HRP] Partenariat Avec Heraldique Européenne
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Interview Cedras

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Bourg Palette :: Akichi's Beautiful Land-