AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» [Grade 1] [Arrestation] Les bonbons d'Halloween


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Dim 9 Oct - 11:57
Ce lundi matin au commissariat de Yantreith était plutôt calme. Normalement c'était la folie. Les gens venaient très tôt pour se plaindre qu'un truc leur était arrivé le week-end. « Pourquoi ne se plaignent-ils pas à eux qui sont de permanence le week-end ? » J'étais plutôt contente d'avoir mon samedi et mon dimanche dans ces cas-là. J'évitais tous les poivrots qui désallouaient deux jours en cellules de dégrisement.
Le commissariat était silencieux ce matin-là. Au fond de la salle une collègue prenait la déposition d'une femme qui s'était fait voler son sac à main. Moi j'étais tranquillement assise à mon bureau, à terminer mon rapport de mission. J'en étais à la fin, racontant comment j'avais utilisé Statitik pour prévenir Inès qu'elle pouvait revenir avec des renforts. Nous avions sauvé tous les pokémons mais, la majeure partie des sbires s'était enfuie et l'un d'eux était mort suite à ses blessures. « C'est pas ma faute, me dis-je. C'était un accident. » L'unysienne, qui m'avait aidé lors de cette mission, avait ordonné à son pokémon électrique de couper la corde qui suspendait les sbires au-dessus de l'eau. Ce n'était pas sa faute si l'un d'eux avait posé sa main sur l'hélicoptère au moment où le rayon chargé les touchait. L'appareil était devenu hors de contrôle et nous avions évité plus de blessés grâce à la toile de Statitik. Grâce à moi finalement. J'espère que mon père, et chef, comprendrait mon point de vue.
J'apposais le point final à mon rapport et m'étirais sur ma chaise avant de bailler et commencer à me relire. Mon texte ne faisait référence qu'à la mission. Je n'avais pas parlé de ce qui c'était passé après. Mon père m'avait appelé sur le pokédex et nous avait engueulé, Inès et moi, sur cette mission désastreuse. Happy, l'unyssienne avait alors pris l'appareil et fait face à mon père. Ce qu'elle avait dit à ce moment-là m'avait réchauffé le cœur. Elle pensait vraiment que j'avais fait du bon boulot et que j'avais beaucoup de potentiel pour devenir une bonne policière équipée de pokémon. « Parce que je sais... » Sa dernière phrase m'avait longuement laissé perplexe et dans l'incompréhension. Mais après avoir quitté la région d'Unys, j'avais alors compris où elle voulait en venir. Cette fille, policière très douée et largement plus gradé que moi, avait découvert ma véritable identité. Du moins, mon véritable sexe de naissance. Elle avait aussi promis qu'elle ne dirait rien et je lui faisais confiance. Peut-être parce qu'elle avait l'air d'une femme droite et respectueuse. Ces méthodes n'étaient pas très orthodoxes mais, ce n'était pas à moi de lui faire la morale là-dessus.

- Zoé ? Tu as terminé ton rapport ?

Inès s'approchait de moi, un dossier dans les mains. Elle-même avait rendu son rapport le matin même, probablement fait durant le week-end. « T'avais pas autre chose à faire que bosser ce week-end ? » Je m'imaginais ma collègue se faire chier chez elle et finir par écrire son rapport pour s'occuper. C'était triste. Moi j'avais été bien occupé ces deux derniers jours au point que je ne m'étais pas vraiment reposé. « Bon... Je me suis quand même levé à deux heures de l'aprèm samedi. Mais entre Koï, mon délire glacé à cause de la drogue que m'avait refilée Cerise et ma petite enquête à la Roche-sur-Gliffe, je n'avais pas l'impression de m'être vraiment reposé. »

- Je vais le donner à notre supérieur et tiens, voilà ta nouvelle mission.

- Le chef ne veut pas me voir ?

« Dommage. J'avais tellement envie de voir comment il réagirait après qu'Happy lui ait remis les pendules à l'heure. »

- Non. Il est sur une mission importante pour le moment. Il a du partir.

Il n'était même pas là, quelle tristesse. Je pris le dossier des mains d'Inès et lui donnais mon rapport. Je lus rapidement que je partais à Kanto avant de relever les yeux vers ma collègue et lui demander qui serait mon partenaire pour cette mission. J'espérais que je retournerais avec Rahi, je m'étais habituée à sa présence. Et surtout je voulais éviter d'être avec...


- Maxence.

Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Dim 9 Oct - 15:37

Un Snubbull niveau 22 vient vous mordre les mollets...
Stats de Snubbull:
 




Statiktik utilise Toile Elek sur Snubbull (Random 9: touche, Random 77, pas de critique).
Sa vitesse baisse d'un cran (Nouvelle vitesse : 20)
{-17PV}
PV de Snubbull: 69/86


Snubbull utilise Lechouille sur Statitik (Random 54, pas de critique - Random : 65 : pas de paralysie).
{-10PV}
PV de Statitik: 74/84

Qu'allez vous faire ensuite ?



PV du Statitik : 74/84

PV du Snubull : 69/86
Vitesse de Snubull : 20 (-1 cran)



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Jeu 10 Nov - 21:18
Le soleil était déjà levé haut dans le ciel mais, autour de nous le paysage était encore embrumé. Les arbres aux couleurs d'automne disparaissaient dans un dégradé opaque qui m'empêchait d'admirer leurs belles couleurs. Mais la campagne dans le brouillard n'était pas aussi impressionnante que le pont que nous devions traverser pour arriver à Safrania. Un simple fleuve dont le nom s'était évaporé dans mon esprit aussi vite que la brume s'était élevée des eaux. On n'y voyait plus rien, à peine la ligne blanche sur le goudron noir. Pourtant je n'avais pas peur. J'étais sur une route inconnue, dans une région hostile et mon partenaire, en plus d'être chiant, ronflait.
Pourtant je me sentais sereine. J'avais bien dormi pendant le trajet en train et une surprise plutôt agréable nous attendait à la gare de Safrania.

- Nous avons réussi à choper le voleur ! Un coup de pot !

Le gars ne s'était pas éternisé en détail et j'avais immédiatement appelé mon père pour savoir ce que nous devions faire. Hélas, il n'était toujours pas joignable, toujours cette mission à Illumis. C'est Inès qui m'avait répondu, notre supérieur n'était pas disponible non plus alors elle m'avait conseillé de rejoindre le commissariat et d'attendre nos nouvelles affectations là-bas.
« Pas de boulot ! Je vais pouvoir me reposer convenablement. »
ça faisait des semaines que je ne m'étais pas sentie aussi tranquille. Entre les missions qui tournent au désastre, ma voiture qu'est morte, les putes, la drogue... « Ma vie est un enfer. C'est dingue que je ne me sois pas fait sauter la tête. J'ai vraiment un mental d'acier. »
Cette réflexion gonfla mon ego et me donna encore plus l'impression d'être bien. J'aimerais que cette matinée ne s'arrête jamais. Qu'au prochain stop un mec me dise qu'on a retrouvé ma femme et ma fille et qu'elles vont bien. Qu'aux feux suivant un autre gars me donne les clés de sa bagnole pour m'aider à rentrer chez moi. J'ai envie qu'on me dise que je vais pouvoir arrêter de jouer les flics et retourner à ma petite vie pépère.

- Zoé ! Fais gaffe.

Je lâchais la pédale d'accélération alors que Maxence se tournait pour se rendormir. « Désolé, des rêves trop enthousiasmants. »
Je tournais en direction de Safrania, encore dix kilomètres. Déjà le décor me semblait plus urbanisé. Des petites habitations avec jardin défilèrent sous mes yeux sans que je ne fasse attention. J'étais déjà retourné dans mes pensées.
« ça me manquerait quand même. Je me suis bien habituée à vivre seule avec mes pokémons. Et peut-être que ça me manquerait aussi d'être flic. Le costume, le pouvoir. C'est cool. Mais me faudrait moins de mission. Ou des plus faciles. Et le cabaret de Cerise... Avec Mathilde et Clémence je ne pourrais pas y retourner. »
Malgré mes aprioris sur les travelos je passais de plus en plus de temps dans le bar tendancieux. Je ne pouvais pas me voiler la face, il n'y avait pas que les putes et les gâteaux aromatises à la poudre qui m'attiraient là-bas. J'aimais aussi passer du temps avec des gens qui savaient. Des gens qui ne me jugeaient pas. Parce que si je retrouvais Mathilde et Clémence alors il me faudrait faire une croix sur Zoé.
Je regardais mon visage dans le rétroviseur. Zoé n'est pas belle. Ses yeux marron sont tombants, ses lèvres sont lasses et ses cheveux sont fillasses. Pourtant cette fille je l'aime. Pas comme une personne à part entière mais, comme une partie de moi. Et ne plus être Zoé, c'est ne plus être moi.



Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Ven 11 Nov - 14:48

Statitik lance Éclair Fou ! 54, pas de critique.
[-26 PV] PV du Snubull : 43/86
[-7 PV] PV du Statitik : 67/84


Snubull lance Crocs Éclair ! 98, l'attaque échoue !


Que voulez-vous faire ?




PV du Statitik : 67/84

PV du Snubull : 69/86
Vitesse de Snubull : 20 (-1 cran)
Stats de Snubbull:
 



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Ven 25 Nov - 18:24
Le jour se levait enfin même si on ne voyait pas vraiment la différence. Il faisait gris et les gens dehors sortaient avec leur parapluie. Moi, dans mon uniforme j'avais froid. Maxence était immobile sur le bord du trottoir, silencieux. Il faisait genre je suis perdu dans mes pensées, je suis un mec mystérieux. Mais le léger tremblement de ses épaules me faisait dire qu'il se concentrait très fort pour ne pas montrer qu'il se les gelait autant que moi.
Nous attentions depuis cinq petites minutes qui me semblaient être une heure. Safrania autour de nous s'éveillait et la voiture de police que j'avais conduit jusqu'ici se reposait. Nous attentions que quelqu'un vienne nous voir, nous dire quoi faire, nous apporter un café. Qu'est-ce que j'aurais donné pour un bon café bien noir. Avec un sucre.
Mais les Kantoniens sont lents, surtout celui qui nous a accueillis et nous a demandé d'attendre dehors le temps qu'il aille se renseigner.
« Laissez-moi rentrer s'il vous plaît. Et je me tiendrais à carreaux, promis-je intérieurement. » Même si maintenant ils se décidaient à m'accorder le droit d'entrer, je crois que je serais exécrable. « Faut pas laisser une femme poireauter dehors dans le froid ! » Ils mettront ça sur le compte de mes règles, de mes hormones. Le truc c'est que je n'ai ni l'un ni l'autre, je suis juste chiant. Mais maintenant que je suis une femme on me trouve des excuses à ma place.
Cette réflexion me fit ricaner doucement, attirant l'attention de mon collègue en pleine concentration machiste.

- Qu'est-ce qui te fait marrer Zoé ?

- Toi, répondis-je du tac au tac. Qui tente désespérément de paraître insensible au froid.

Il me fit une moue vexer avant de reprendre son exercice de concentration. « Tss ! Crétin !  Les hommes n'ont pas à être des surhommes. » Mais ça il ne pouvait pas le comprendre. Maxence avait du avoir un père comme le mien qui lui avait appris qu'un homme ne pleure jamais. Même pas quand il se fait mal, même pas lorsqu'il perd un membre de sa famille et surtout pas parce qu'il se rend compte que la vie est difficile. Un homme est insensible à ce genre de chose. Il ne doit être qu'un tas de muscles qui dégomme tout ce qui bouge sans faire de sentiment. Heureusement que je n'avais pas passé trop de temps avec Bill Wells. Quinze ans ça me paraissait déjà trop quand je repensais à l'homme que j'étais devenu. Pourtant, ce ne sont pas mes muscles et mon insensibilité qui avait plu à Mathilde mais bien le contraire. Ma sensibilité. La part féminine qui dort en moi
… … … « Pourrait-elle m'aimer en Zoé ? »
La question se pose mais, avant que je ne pousse plus loin la réflexion le jeune homme de Safrania ressort enfin du commissariat et court vers nous.

- Désolé pour l'attente, dit-il dans un nuage de vapeur qui sent le café.

« Connard ... »

- On va vous envoyer du côté de la pension, on vient juste d'avoir un appel, un homme importune le couple qui travaille là-bas.

Il me donne à moi les papiers et les indications pour y aller, Maxence étant trop frigorifié pour sortir les mains de ses poches. En le regardant je plaisante sur le fait d'y aller à pied, ça le réchaufferait un peu.

- Vous pouvez, il suffit d'aller vers le nord et de traverser le grand bâtiment Rue Dragono. Vous déboucherez juste en face de la pension. Suivez les pancartes et vous y serez en moins d'une heure.

Pendant un bref instant je me surpris à envisager le trajet à pied. « Tu es folle Zoé ? Tu vas arriver là-bas complètement crevée. Pas question que Maxence me voit dans cet état. »

- Je plaisantais. Il vaut mieux qu'on prenne la voiture pour se rendre sur les lieux rapidement. Quand des pokémons sont concernés ça peut très vite partir en sucette.

Le mec accepta ma défilade et retourna bien vite se remettre au chaud et probablement continuer de siroter son café avec ses collègues. Moi, je me remis au volant de la voiture de police, appréciant qu'il fasse encore un peu chaud à l'intérieur. Maxence s'assit lourdement à côté :

- T'es quand même sérieuse en mission, on croirait pas comme ça...

« Pardon ? Qu'est-ce que tu veux dire par là ? » Je lui lançais un regard noir, n'appréciant pas son sous-entendu. Même si je ne savais pas ce qu'il sous-entendait.


Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Dim 27 Nov - 15:47

Statitik lance Éclair fou ! 6, c'est un critique !
[-39 PV] PV du Snubull : 4/86
[-10 PV] PV du Statitik : 57/84


Snubull lance Morsure ! 49, pas de critique.
[-18 PV]PV du Statitik : 39/84

Que voulez-vous faire ?



PV du Statitik : 39/84

PV du Snubull : 4/86
Vitesse de Snubull : 20 (-1 cran)

Stats de Snubbull:
 



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Jeu 5 Jan - 21:39
On se gara sur un petit parking vide juste à côté de la maisonnette en question. Elle était toute petite en comparaison du l'espace qu'il y avait derrière. « ça ne paye pas de mine, pensais-je. » Pourtant je savais qu'il s'agissait de la pension la plus renommée de Kanto. Le couple qui y travaillait était des experts. Ils s'étaient spécialisés dans les pokémons combat et psychique. 'Développer le corps et l'esprit' scandait une publicité sur un panneau. Un endroit qui m'aurait peut-être intéressé que la pension choisie par Cerise. Pourtant Lockpin aurait bien besoin d'un entraînement au combat plutôt que de relaxation dans des eaux thermales. Mais mon point de vue n'avait absolument pas intéressé la folle. Son choix c'était juste porté sur la jeune femme qui tenait la pension. « C'est bien un homme, m'exclamais-je intérieurement. » Il avait beau avoir des manières, Cerise était un homme sous son body rose pelucheux.
J'entrai la première, ravie de pouvoir retrouver une chaleur agréable. Maxence poussa littéralement un gémissement de plaisir en refermant vivement la porte derrière lui.
Il n'y avait personne pour nous accueillir. Même pas un pokémon.

- Bonjour ? Il y a quelqu'un ? C'est la police.

J'ouvris grand les yeux par réflexe. Pas encore l'habitude d'être prise pour une policière. Moi je me voyais juste en tant qu'agent dresseuse. S'occupant seulement des affaires qui touchaient de loin ou de près ces bestioles.
Mon collègue sembla soudain très inquiet et sortit son talki (faute d'arme) pour se sentir en sécurité. J'étais bien contente d'avoir Statitik, elle pourra nous protéger en cas d'attaque.
Je fis sortir la bête de sa prison sphérique et nous nous engageâmes dans l'arrière-boutique. Des tatamis recouvraient le sol de la deuxième pièce, décorée de plante grasse et de petit bâtons d'encens encore en train de se consumer.

- Il y avait du monde ici il y a peu, en déduisit mon camarade.

Je hochai la tête et continuais d'avancer en première avec mon minuscule pokémon comme bouclier. On trouva des chambres et des salles d'entraînement au combat mais pas l'ombre d'un être vivant. Ce n'est qu'en nous dirigeant vers le jardin qu'on entendit comme un grognement.

- C'est un pokémon, annonçais-je, sûre de moi, à Maxence.

Comme si j'avais trouvé le responsable de la disparition des propriétaires, j'accélérais jusqu'à une porte vitrée. Je l'ouvris d'un coup sec et vis un énorme molosse noir en train de grogner sur le papy et la mamie qui travaillaient ici. Mes muscles s'actionnèrent tout seul, ordonnant à Statitil de lancer une attaque Toile Elek pour stopper le Grayenna. Mais en même temps mon cerveau analysait la situation différemment. Sous le chien un gars à l'allure louche s'essuyait son menton couvert de sang et juste devant les vieux un homme en tenue de box s'essuyait une main ensanglantée. « Le boxeur à boxer le punk à chien et le pokémon s'est mis devant celui-ci pour le protéger. » Malgré les grognements le chien ne faisait pas mine d'attaquer les gens face à lui. J'avais peut-être réagi trop vite. Mais il était trop tard maintenant. La toile électrifiée de Statitik était déjà prête et volait dans les airs. Une millième de seconde s'était passé entre l'ordre et la réflexion. Je me demandais même si je n'y avais pas pensé en même temps. Malheureusement les muscles avaient été plus rapides que le cerveau.
Je regardais, déçue de moi-même, le Grayenna se contorsionner sur le sol. Maxence me tapota le dos pour me féliciter de mes réflexes éclairs. « Et il trouve sa blague drôle... »


Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8813

Lun 9 Jan - 22:04

Statitik lance Éclair fou ! 80, pas de critique.
[-26 PV] PV du Snubull : 0/86
[-7 PV] PV du Statitik : 50/84

Snubull est KO!
Statitik monte niv 28!

La mission va pouvoir débuter!



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Ven 13 Jan - 19:41
- Mais putain connasse ! Il me protégeait! Contre ces tarées !

Je ne pouvais que comprendre sa réaction pourtant je n'appréciais pas qu'il me parle sur ce ton. Même fautive je gardais mon sang-froid et l'enfonçais encore plus.

- N'aggravez pas votre cas ! Votre pokémon menaçait ces personnes. Mon acte était totalement justifié !

Je savais que c'était totalement faux mais quitte à faire une connerie autant aller jusqu'au bout. Puis j'avais Maxence pour m'appuyer. Tout le monde était contre ce jeune gamin. La propriétaire de la pension se précipita sur moi, m'attrapant le bras avec force malgré ses cheveux grisonnants. Elle hurla qu'ils avaient été attaqué par ce malfrat, qu'il avait tenté de voler les pokémons de la pension mais qu'heureusement l'un de leurs clients, le boxeur, les avait défendu. « Leur pension a beau être renommée, ils ne sont pas foutus de se défendre seuls... » Je tentai de la calmer voyant qu'elle commençait à péter les plombs, parlant de dédoublement.

- Oui c'est vrai ! Ils étaient deux mais le deuxième s'est enfui ! Confirma l'homme tout aussi remué que sa femme.

Je regardais mon collègue avec insistance, lui montrant par-là que cette histoire me saoulait d'avance. Il hocha la tête, comme s'il pouvait comprendre ce geste. Bien sûr que non. Il comprenait de travers, comme tous les hommes qui essaie de décrypter le langage féminin.

- Ne vous inquiétez pas nous allons nous occuper de ce voleur. Ma partenaire possède des pokémons, elle va partir à sa poursuite.

« J'ai rien demandé moi ! Merde tu fais chier ! » Évidemment mon visage s'était figé alors qu'il débitait ces ordres non-avoués. Me voilà bien obligée de poursuivre un mec toute seule parce que lui il reste pépère à garder l'autre gamin. Je m'attardais alors sur ce voleur pris sur le fait. Il se tenait à côté de son pokémon toujours emprisonné par la toile de Statitik. Je ne pouvais entendre ce qu'il disait mais ses paroles semblaient calmer l'animal pris au piège. « Il n'a pas l'air méchant, pensais-je . » Pourtant toute sa physionomie laissait penser le contraire. Une crête d'un jaune éclatant s'élevait sur sa tête, lui donnant un faux air de coq chinois. Jean troué, chaussures défoncées et blouson de cuir. Il y avait aussi son visage tuméfié et naturellement pas très agréable à regarder. Soudain il sentit que je l'observais et il se tourna vers moi. Ses yeux me tuèrent sur place. J'avais eu tort de l'attaquer, il le savait et était bien le seul à ne pas se laisser impressionner par l'uniforme. On était quand même en train de le traîter de voleur, de sous-entendre qu'on allait le placer en garde à vue, qu'il serait surveillé par Maxence pourtant il osa m'adresser la parole avec violence.

- Esh bouffonne ! La rage ! On passait juste là et on a vu ces vieux se faire attaquer ! Chui pas connard moi, chui venu leur donner un coup de main mais l'autre m'a sauté dessus et m'a foutu une droite !

Tout de suite le boxeur répliqua qu'il voyait parfaitement dans son jeu et qu'il savait que c'était le partenaire du premier voleur. Un léger doute s'insinua en moi. « un voleur sortirait ce genre de mensonge Zoé. Ne t'imagine pas que tu as un sixième sens comme ces mecs à la télé. » Tout le monde le jugeait coupable et sans preuve je ne pouvais que les suivre.

- Par où est-il partit ? Demandais-je, enfin décidée à faire mon job.

La vieille dame m'indiqua le nord, m'expliquant que la route partait en direction d'Azuria. Maxence sortit ses menottes pour attacher le voyou lorsque ce dernier se releva d'un coup et lui assena un coup de boule. Mon partenaire, sonné, fit trois pas en arrière et me rentra dedans. Le temps que je comprenne ce qu'il se passe et que je le repousse, le punk avait pris ses jambes à son cou.

- Il est aussi parti vers le nord, m'annonça le boxeur. Je viens avec vous ! On ne sera pas trop de deux pour retrouver ces lascars.

Impossible de refuser, il partait déjà en direction d'Azuria. Je soupirai intérieurement, ordonnai à Maxence de rester ici pour protéger le couple d'éleveurs, des fois que les voleurs reviendraient. Puis il devait aussi garder le Grayenna, toujours saucissonné dans la toile de Statitik. « Tu vois Zoé, ton impression était mauvaise. Une bonne personne n'abandonnerait jamais son pokémon derrière lui . »




Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 8523

Ven 20 Jan - 22:38

Vous tombez sur Jack Skelecon dans une ruelle sombre ! Il envoie son Feuforeve niveau 21 au combat !
Points à répartir : 128
PV : 60 + 28 = 88
ATT : 60 + 20 = 80
DEF : 60 + 20 = 80
ATT.SPE : 85 + 20 = 105
DEF.SPE : 85 + 20 = 105
VITESSE : 85 + 20 = 105


Statitik lance Toile Elek.
(-12 PV)
La vitesse du Feuforêve baisse d'un cran !
PV de Feuforêve : 68/80


Feuforeve utilise Onde Folie.
Votre Statitik est confus pour 2 tours !

Que voulez-vous faire, agent Wells ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Sam 28 Jan - 19:22
Il avançait vite. Bien plus vite que moi. Déjà il était plus grand et plus sportif mais en plus il n'avait aucun problème à sauter par-dessus les barrière au milieu de la route. Moi j'étais bête et disciplinée, je suivais la bande de goudron qui me guidait. Je perdais du temps, aucun doute là-dessus mais, je regardais quand même le boxeur d'un mauvais œil, comme s'il était en tord. Sauter les barrières n'étaient pas illégales mais je savais déjà quoi lui balancer s'il me faisait une réflexion. « Vas-y ! Ouvre la bouche que je t'envoie de faire foutre ! » Malheureusement, il se ficha complètement de moi et continua d'avancer, me distançant sans se faire de mauvais sang.
J'arrivais à Azuria quelques minutes après lui et Statitik sauta de mon épaule cherchant une piste comme si c'était un chien. Moi je me précipitais vers le premier villageois que je croisais pour lui demander s'il avait vu passer un punk. L'homme, plus de quarante ans et la peau bronzé, me répondit qu'il avait effectivement vu un jeune homme comme celui-ci courir en direction du pont. Il me donna la route à suivre alors que je faisais signe au boxeur de me rejoindre.

- Vous avez des pokémons ? Demandais-je.

- Oui. Que des types combats, habitués à participer à des concours.

« Bien. Je n'ai pas besoin de m'occuper de lui. » On partit dans la direction indiqué alors que je me disais que c'était un peu dommage. J'aurais aimé protéger un tas de muscle pareil, histoire de bousculer les clichés. Sans parler de Statitik qui aurait fait très bonne impression.
Nous traversâmes la ville d'Azuria rapidement, sans nous arrêter devant les magnifiques fontaines mettant en scène des pokémons aquatiques. C'était un joli village et je remarquais une arène. « ça fait longtemps que je n'ai pas utilisé mes pokémons pour un simple combat. » Escroco, Sancoki, Scorvol, Chamalot et même Cochignon me manquaient. Mais je m'étais bien accrochée à Statitik. J'avais l'impression de me retrouver en elle. Une petite araignée empêtrée dans sa propre toile.

- ça fait longtemps que vous êtes flic ? Me questionna le tas de muscle.

- Euh... Depuis quelques mois. J'ai déjà quelques missions réussies à mon actif, le rassurais-je.

- Bien... C'est rare de voir des femmes dans ce métier.

- Je suis équipée de pokémon...

- Ouais. Encore plus avec les pokémons.

Je ne comprenais pas pourquoi. Les pokémons n'étaient pas vraiment une espèce que j'affectionnais beaucoup mais j'avais quand même réussi à devenir dresseuse en peu de temps. Peut-être pas la meilleure. La ligue était encore très loin pour moi. Mais j'arrivais quand même à faire face aux champions d'arène et même à me lier d'amitié avec eux.

- Et vous ? Vous êtes dresseur ?

Nous arrivâmes au pont en question mais le punk n'était pas visible. Nous allions devoir le traverser. J'accélérais, craignant de perdre une bonne fois pour toute ce petit voyou qui avait osé abandonner son Grayenna.

- Je suis boxeur de profession et pour m'améliorer j'ai côtoyé les pokémons et ils ont décidé de rester avec moi. On était venu ici pour apprendre une technique de méditation apprises dans cette pension.

Je hochais la tête, pas vraiment intéressée. Mon attention se focalisait sur les alentours. Je sentais que le gamin n'était pas loin. Nous étions au milieu du pont quand des aboiements nous arrêtèrent. Un Caninos « Génial ! Je déteste ces bestioles ! » et un Ponchien nous bloquaient la retraite. Le punk arriva quelques instants après et je comprenais que les chiens lui apartenaient. Il était essoufflé et encore plus en colère qu'à la pension. Je sentis Statitik se gonfler d'électricité sur mon épaule. Il y aurait combat.

Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Lun 30 Jan - 12:28
Nouvelle Vitesse Feuforeve : 70


Statitik est confus... ! Random décide qu'il attaque !
Statitik lance Boule Elek - Puissance sélectionnée : 60 (vitesse de la cible supérieure à 50% de la vitesse du lanceur)
(-13 PV)
PV de Feuforêve : 55/80


Feuforeve utilise étonnement
(-11PV)
PV de Statitik : 81/92

Que voulez-vous faire, agent Wells ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Mer 8 Fév - 18:46
L'araignée sauta de mon épaule pour se mettre entre nous et le Ponchien du Punk. Elle était prête à nous protéger même face à un Caninos, créature qu'elle n'appréciait pas non plus à cause de sa faiblesse au feu. Malgré le regard assassin de monsieur crête, il ne se balança pas directement dans la bataille, préférant nous hurler dessus.

- Mais putain ! Vous voulez pas comprendre que je suis qu'une victime là ? Moi j'étais juste-là pour donner un coup de main et j'me suis fait maraver la gueule sans comprendre pourquoi.

« J'ai du mal à te croire quand tu nous menaces avec tes deux clébards. »
Je restai muette, le laissant s'énerver tout seul. Il nous raconta qu'il était en voyage pour découvrir le monde avec ses pokémons et qu'il cherchait un petit boulot pour nourrir ses bêtes. Une pension était l'endroit rêvé pour se faire un peu de fric. Plus encore quand les propriétaires avaient un certain âge. J'aurais pu y croire s'il n'avait pas eu une tête de délinquant et un vocabulaire de charretier.
À côté de moi le boxeur commençait à grincer des dents en me jetant des coups d’œil. Il attendait que je bouge, que je réagisse. Dans ma tête ce n'était plus aussi claire. D'un côté son excuse était possible, on voyait souvent de jeunes dresseurs venir en aide à des pensions pour se faire un peu d'argent mais, il avait aussi abandonné son pokémon. Dans le doute je lui mis les faits sous le nez, histoire de voir sa réaction.

- Quelqu'un d'honnête ne nous menacerait pas, commençais-je. Et quelqu'un d'aussi dévoué que tu sembles l'être n'aurait pas abandonné son pokémon derrière lui.

Il tiqua. Son expression, déjà pas très agréable se mua une pure rage. Je crus un instant qu'il allait exploser et ordonner à ses molosses de se jeter sur nous. Mes muscles se raidirent, prête à intervenir ou fuir si besoin. Statitik était parfaitement immobile et ne lâchait pas le chien des yeux, elle aussi était prête à combattre.

- Il sait que je reviendrais, murmura-t-il.

Il jouait sur la confiance que pouvait avoir son pokémon en lui. C'était beau. Ou abominable s'il ne revenait jamais le chercher.
Avec sa réponse je doutais encore plus. Une petite voix dans ma tête me répétait qu'il ne fallait pas juger sur l'apparence. Mais sur quoi pouvais-je m'appuyer ? Les faits n'étaient pas non plus de son côté pourtant il continuait à clamer son innocence.

- Prouve-le ! Prouve-moi que tu n'es pas un voleur de pokémon.

Alors qu'il me regardait je désignais son Ponchien du menton. Je sous-entendais par-là qu'il devait remettre son animal dans sa balle pour me le prouver. Malheureusement, le punk ne se laissa pas aussi facilement duper.

- C'est ça ! Et vous allez gentiment me mettre les menottes et m'emmener au poste en me demandant d'attendre que vous trouviez le vrai coupable ? Comme ça vous aurez un bouc-émissaire si jamais vous trouvez pas le vrai voleur !

Je ne résonnais pas comme ça mais ce n'était pas faux. « Zoé ! M'insurgeais-je. Je ne peux pas penser comme ça ! Quel flic je ferais si j'enfermais les premiers venus parce que tout le monde le dit coupable ? »
Finalement il avait raison. Dès que je l'aurais emmené au poste, même si j'avais dit qu'il n'était peut-être pas coupable, mes collègues l'auraient jeté en prison sans chercher plus loin. Il fallait retrouver le vrai coupable avant de rentrer.
D'un claquement de doigt je fis revenir Statitik auprès de moi. Je ne la fis pas rentrer dans sa pokéball mais, elle retourna sur mon épaule. Mon geste montrait au punk que j'étais prête à le croire. Maintenant il allait devoir montrer patte blanche.



Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10022

Jeu 9 Fév - 9:21

Statitik est confus... ! Random donne 61, il se frappe lui même!
Random donne 24, pas de critique
(- 16 PV)
PV de Statitik : 65/92


Feuforeve utilise étonnement
Random donne 14 et 54, pas de critique ni d'effet
(- 11 PV)
PV de Statitik : 54/92

Que voulez-vous faire, agent Wells ?



Rappel :
Mission : les bonbons d'halloween
Nouvelle Vitesse Feuforeve : 70
PV Feuforeve : 55/80

PV Statitik : 54/92
Statitik n'est plus confus au prochain tour



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar © Garrett Rosebury ; stamp © Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 714

Région : Kalos
Mer 15 Fév - 8:41
- Vous n'allez quand même pas le croire ? J'étais là ! Je l'ai vu se joindre au voleur !

« Se joindre au voleur ? Donc il est bien arrivé après... » Avec la réflexion du boxeur le punk s'était remis à hurler et les deux s'engueulaient au milieu du pont. « On perd du temps, pensais-je. » Si on voulait rattraper le premier voleur, il fallait se remettre en route immédiatement. Alors qu'ils continuaient à se prendre la tête, je regardais le Ponchien qui se tenait entre nous. Il avait le poil grisonnant d'une bête qui a déjà bien roulé sa bosse. En combat il serait désavantagé, plus encore si le boxeur envoyait un de ses pokémons combat. Il faut donc calmer le jeu immédiatement pour éviter une escarmouche.

- Stop ! On n'a pas le temps pour ces enfantillages ! Si tu veux prouver ton innocence alors prête nous le flair de tes pokémons pour retrouver le voleur.

« Roooh putain Zoé t'es trop bonne ! J'y avais pas pensé avant de le dire. » J'étais super fière de moi mais, je le cachais, évitant de passer pour une attardée.
Le boxeur était toujours contre mais je le fis taire d'un regard. L'uniforme avait un pouvoir impressionnant. Je n'aurais jamais pu faire taire un mec aussi grand en costard.
Le punk se mit à réfléchir. Ses yeux passaient de moi à son pokémon et l'attente s'éternisa. Je voulais bien être patiente mais, on allait sérieusement perdre sa trace si on ne se bougeait pas le cul immédiatement. J'allais le presser quand le Ponchien se détourna de nous pour fixer son dresseur. L'autre râla une dernière fois avant de reprendre la pokéball pour faire rentrer son fidèle toutou. « Oh non ! Tu voulais pas utiliser le vieux chien plutôt... Il doit avoir l'habitude de suivre des pistes. » Malheureusement, le punk préféré nous mettre à disposition son Caninos. Balançant que les flics avaient justement l'habitude de côtoyer ces bêtes. Je murmurais une faible confirmation et retournai à l'ascension du pont. Le chien orange s'était mis à renifler le sol sous les ordres du punk qui nous suivait de loin en nous jetant des coups d’œil sombres.

- Ça va mal finir mamzelle.

- Je sais ce que je fais, répliquais-je d'un ton sec pour faire taire le boxeur.

Au final c'était lui que je trouvais le plus encombrant dans cette histoire.
Après le pont on arriva dans une zone un peu rocheuse où de nombreuses personnes se trouvaient. Le grand combattant m'apprit qu'il s'agissait de dresseurs et que nous allions avoir du mal à passer sans combattre. Je sortis mon badge de police et demandais au punk de marcher à ma hauteur. Flic plus punk à chien, on allait bien réussir à passer sans trop se faire emmerder ?
Notre duo fut très efficace. Soit les dresseurs étaient intimidés par l'air patibulaire et la dégaine de clodo soit mon sale caractère et la menace d'être placé en prison les faisaient rebrousser chemin. On avança un bon moment sans être emmerdé jusqu'à ce que le chien du punk s'arrête en dressant les oreilles et aboyant. « Il a trouvé une baballe ? »

- Il est là, indiqua son dresseur.

Juste devant nous, avant un petit pont en bois se tenait un combat de pokémon. Le voleur n'avait pas eu autant de chance que nous pour esquiver tous les dresseurs en quête de match. Juste derrière eux, une camionnette blanche attendait le voleur, son conducteur était tout aussi agacé d'être ainsi retardé. En voyant mon uniforme il se mit à klaxonner pour prévenir son collègue.


Modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Grade 1] [Arrestation] Les bonbons d'Halloween
» [Grade 1] [Arrestation] Catch me if you can
» [Grade 2] [Arrestation] Bon flic ou méchant flic ?
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Safrania-