AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 
» [EVENT] Le choix d'Hoopa


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 788

Région : Johto, Hoenn
Sam 22 Avr - 10:45
Quatre contre deux adversaires, cela devrait en théorie ne pas trop mal se passer. Et alors qu’il venait juste de se lancer dans le jeu, il aurait très bien pu finir par être mis KO sur le coup. La violence du coup de poing du Darumarond lui avait fait tellement mal qu’il en eut le souffle coupé. Est-ce que toutes les attaques ont un effet aussi fort sur le psychisme du joueur ? Voir un jeu en réalité virtuelle était quelque chose mais le vivre !... Ce qui ressemblait à une attaque Poing de Feu de la part de son ennemi lui avait vidé les 4/5ièmes de la vie alors que dans un ultime mouvement, Stelkin finit par abattre sa hache, fendant littéralement le corps de son adversaire. La barre de vie finit par grésiller jusqu’à ce que l’avatar ennemi disparaisse. .Encore essoufflé, l’avatar de Stelkin se montrait comme étant à genoux, essayant de reprendre son souffle. Mais, il restait un ennemi.

Il était focalisé sur l’ennemi. Il lui fallait faire attention. L’adversaire pouvait essayer de l’achever mais peut-être les développeurs n’ont pas voulu directement l’achever alors qu’il venait juste d’arriver, du moins le sentait-il ainsi. Mais pas question de ne rien faire. Il vit la danse funeste des flammes autour du corps du spectre. Il allait lancer un Feu Follet. Ni une ni deux, il prit une impulsion et se jeta à corps perdu dans la bataille, la hache Aligatueur luisant de manière mauvaise. Fendant l’air, l’attaque fit exploser en mille morceaux son ennemi mais il eut droit à… Et bien, une très dérangeante sensation de chaleur partout dans le corps. Ce n’était pas insupportable mais très dérangeant.

« Et merde, je dois être brûlé… »

Pour un premier combat, il devait faire peine à voir ! Quasi KO, brûlé… Toutefois, il avait réussi à battre deux adversaires et ça c’était plus que la bienvenue. Cette action avait fait apparaître une infobulle, leur indiquant que la quête était terminée et qu’en plus de gagner un niveau, ils avaient droit à un CM gratuite. Lorsqu’il cliqua sur le bandeau défilant, il eut un rire jaune. Rien n'était possible pour lui. Il remarqua à ce moment qu’il avait lui-même droit à d'autres attaques via les autres armes en réserve et croisa son regard sur celle de Rune Protect. Vraiment la bienvenue.

L’un des joueurs lui avait aussi apporté une Potion et il vit que c’était celui qui avait réussi à changer son avatar en véritable ogre. Dès qu’il eut pris la potion, sa barre de vie qui était dans un piètre état fut revenue à un niveau bien plus acceptable. Il remarqua à ce moment-là un détail qu’avait son importance. Il incarnait le type plante et comprit alors pourquoi il avait tant échoué dernièrement. Il s’était fait avoir une fois mais ce ne sera pas deux !

Mais le meilleur était à venir. A présent que les ennemis étaient tombés, ils pouvaient entrer dans le donjon où résidait Hoopa. Il n’avait absolument aucune idée du genre d’adversaire que ce sera. Et encore moins quels genres de dangers les développeurs ont prévu. L’adrénaline montait en lui une fois que les portes se sont refermées derrière eux, ne laissant entrevoir d’un seul chemin possible. C’était exactement ce qu’il recherchait comme sensations : vivre quelque chose de fou et complètement nouveau. Une table devant eux et trois chemins possibles. Une infobulle. Et une ligne de caractères incompréhensibles. Du braille. Magnifique. Il ne savait absolument pas le lire. Pourtant, le barbabre ne mit pas très longtemps à le déchiffrer et dévoilant par la même ce qui les attendaient à l’issu de chacun des chemins.

Finalement, tout le monde se présenta. Lucas le barbabre, Maêve la chasseuse et Alex l’Ogre. « Moi c’est Stelkin. Mon… Avatar ne correspond pas vraiment à ce que je suis réellement » Il fallait comprendre par là qu’il ne savait pas bien gérer les données informatiques et qu’il avait toujours accepté rapidement ce qui avait trait à l’avatar vu que c’était la sensation de réalité virtuelle qu’il voulait expérimenter. Du coup, il avait une tête qui ressemblait pas trop mal à ce qu'il était réellement grâce à la technologie des capteurs et le scan de son visage. Finalement tout le monde se décida à aller au milieu. Stelkin acquiessa derechef, c’était pour lui évident qu’ils devaient aller là-bas pour faciliter leur affrontement contre le maître des lieux. L’ogre avait fait une blague à ce sujet et il finit par lâcher un commentaire non moins ponctué d'un sourire.

« C’est bon, les bleus d’abord »

Stelkin passa devant et ouvrit la porte. Il espérait qu’il ne tomberait pas dans un piège mortel sinon il passerait pour le pire des joueurs… Et il y avait toujours cette chaleur dérangeante qui se diffusait dans son corps. Il en espérait presque un combat pour ne plus la sentir ! Bref, la hache Aligatueur à la fin, il était prêt à réagir.


Stelkin ne peut rien faire de la CM :(
Stelkin suit tout le monde dans le chemin du milieu.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2234

Lun 24 Avr - 21:06
    Vous avez eu raison de faire votre choix rapidement, car sans doute qu'à l'intérieur, ce sera autre chose que le calme de la cour, dénuée à présent d'adversaire. Vous entrez donc, constatez l'austérité d'un donjon, à peine habillés de tentures rouge carmin, poussiéreuses souvent, immobile toujours.

    L'épaisseur des tissus étouffent tous les sons. Bientôt, en vous engageant dans les couloirs, vous n'entendez même pas de léger écho pour le bruit de vos pas. Bientôt, vous découvrez la tablette encryptée, mais vous semblez plus intelligents que ce simple obstacle. Votre barbare est le premier à trouver de quoi vous faire la traduction, ce qu'il fait avec une grande aisance.

    Un secret, hein ? C'est là que vous choisissez de diriger vos pas. Le chevalier passe en premier et ouvre la lourde porte qui semble être faite de bois massif, tenue avec des pans de métal. Contre vos bras, la porte semble être lourde, ce qui se ressent au niveau des épaules de votre combinaison.
    Une fois la porte ouverte, vous vous avancez. Devant vous, il n'y a qu'un très, très long couloir. Tellement long que vous n'en voyez pas le bout, sinon une tache de lumière qui semble émerger dans la distance.
    Sur les côtés, les murs n'ont aucune fenêtre. Pas une seule ouverture, comme si la pierre nue était tout ce qui existait autour de vous à présent. Vous n'avez pas la sensation de froid qui accompagne habituellement les vieux châteaux vides, car l'on ne saurait simuler une température pour l'instant par le biais de vos combinaisons. Cela peut être un petit peu déstabilisant, si vous vous attendiez à un courant d'air. Les seules choses qui ponctuent votre progression rapide, ce sont ces sempiternelles tentures sur les côtés, et le détail des textures des pierres. Le couloir est large de trois bons mètres, de telle sorte que vous n'avez pas à progressez à la file indienne.

    Un bruit. C'est comme cela que cela commence. Un bourdonnement. Il ne s'explique pas tout de suite, puis se tait. Vous pouvez continuer votre progression si vous le souhaitez. Mais au fur et à mesure de vos pas, vous pouvez remarquer d'autres bruits. Des glissements, des sifflements, des crissements... Toutes sortes de bruits inexpliqués.
    Jusqu'à ce qu'un coffre se dessine dans une lumière inexpliquée. Il se trouve une bonne cinquantaine de mètres virtuels.
    Vous n'avez cependant que le temps de poser le regard dessus que la source du bruit se révèle à vos yeux.
    Une horde de fermite sort d'on ne sait trop où. Si vous avez le temps de bien regarder, vous verrez qu'ils sortent de derrière les tentures, qui doivent abriter les trous des d'une bonne taille. Mais vous n'avez peut-être pas le temps. Les fermites sont des pokémons rapides, et ils sont rapidement sur vous sans que vous ayez le temps de plus agir. Ils sont rapides, ils sont tous métalliques, et ils sont douze.

    Et ils veulent manifestement vous empêcher d'avancer plus.



    Que voulez-vous faire, gamer Invité ?


avatar © Raïtoku Seigi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Mer 26 Avr - 18:13
Chacun avait donné son avis, et à ton grand soulagement, tout le monde était d'accord. Tu n'avais pas envie de perdre du temps sur une discussion à rallonge qui ne pourrait être que stérile. Il n'y avait plus qu'à pousser la porte s'y engouffrer pour voir ce qu'il y a derrière. Vous semblez tous avoir la curiosité de découvrir quel est le secret que cache cette porte. Alors il n'y a plus qu'à y aller bon train, maintenant que vous vous êtes tous présentés. Ce sera peut-être plus simple de les appeler par leur prénom que par un "toi" imprécis ou par leur classe. Excepté l'ogre, parce qu'un "Eh l'ogre !" sera toujours efficace. Lucas, tu vois qui il est, car il s'est présenté devant toute la foule, Alex aussi, parce que vous avez été appelés ensemble, après il reste Stelkin, mais comme il est arrivé après nous, impossible de déterminer quoi que ce soit. Tant pis, pour l'instant, on s'en fiche clairement. Par élimination, tu pourras aisément le reconnaître une fois le jeu terminé. Sauf que l'heure est à votre progression dans le jeu, et non à ce qu'il se passe après.

La porte s'ouvre, sur un long couloir. Le chevalier se propose de passer en premier. Si jamais quelque chose nous tombe dessus, ce n'est peut-être pas plus mal. Et comme tu es avec les tomahawks, tu préfères lui emboîter le pas plutôt que de te retrouver en fin de file. Tu seras probablement plus en sécurité au milieu du groupe, comme tu es le personnage le plus fragile au vu de tes caractéristiques. Evidemment. Tu es désormais la seule femme ici, avec le seul avatar féminin qui plus est, et comme un fait exprès, tu as la classe la plus fragile. Tu n'avais pas songé à cela en choisissant, mais maintenant, tu as l'impression de renforcer le cliché. Tu aurais peut-être mieux fait de prendre une classe autre que chasseuse, comme moniale. Il est vrai qu'une armure comme celle du chevalier, ça t'aurait plus embêté qu'autre chose. Enfin, ce choix n'est plus à faire maintenant, il n'est plus modifiable, alors tu vas te contenter de faire de ton mieux et de profiter de tes autres caractéristiques plutôt fortes pour t'en sortir, comme ta vitesse ou ta force de frappe par exemple.

Vous avancez dans ce couloir qui, au fur et à mesure de vos pas, te met mal à l'aise. Tu ne sais pas ce que c'est, peut-être est-ce dû au passage en lui-même, au vu de sa longueur interminable. C'est sombre, c'est austère, c'est froid. L'ambiance est comme morte. Le temps semble comme figé. Tu ne sais pas l'expliquer, mais tu ne sens aucun mouvement autour de toi, alors que tu vois les tentures sur les murs légèrement frémir. Petite incohérence ou bien est-ce volontaire ? Tu ne sais pas, mais tant que vous avancez, vous vous rapprochez de la fin de ce couloir, qui ressemble davantage à un tunnel, pour le coup. Il n'y a que la lumière, loin, tout au fond, de cette issue, qui vous permet de distinguer ce qu'il y a autour de vous. Mais au delà du simple mouvement des rideaux, rien, absolument rien. Tu en es de plus en plus convaincue, il s'agit du calme avant la tempête. Et tu ne croyais pas si bien dire. Vous avanciez, et un bruit est venu retentir. Il est de plus en plus fort, comme un grésillement, ou peut-être un insecte. Mais dans ce cas, il doit être énorme. Tu effectues un mouvement de recul méfiant en total contre courant. Forcément, tu percutes celui qui est derrière toi. Un coup d’œil rapide te permet de savoir qu'il s'agit de l'ogre, enfin, d'Alex. Le plus étrange, c'est que c'est la sensation qui s'est faite ressentir avant la vision, comme s'il était réellement derrière toi en tant que personne et que tu venais de lui rentrer dedans.

Moi : Désolée.

Vous reprenez votre marche, et tu as laissé le chevalier seul devant. Tu marches vraiment au milieu du groupe, sauf que le bruit ne s'arrête pas. Au contraire, il s'amplifie, comme s'il se rapprochait. Sauf que rien n'apparaît devant, et tu t'es retournée plusieurs fois pour t'assurer que ça ne vienne pas de derrière. Tu es de moins en moins rassurée, ce couloir te plaît de moins en moins. Tu n'es pas peureuse, mais là, tu t'attends à ce que ça vous tombe sur le coin du nez et tu es aux aguets. C'est à ce moment que tu vis ce gros insecte gris sur le mur. Tu t'es décalée d'un pas rapide vers le centre du couloir, bousculant à nouveau, sans que tu n'aies pris la peine de regarder ou de t'excuser cette fois-ci. Tu amènes ta hachette en barrage devant toi, pour avoir un obstacle entre toi et l'insecte aux reflets métalliques. Tu n'as jamais vu un tel Pokémon, tu n'as aucune idée de quoi faire contre lui. Le groupe s'immobilise, tu regardes tout autour de vous, vous êtes encerclés par ces bestioles. Il faut agir et vite, sinon, vous ne vous en sortirez pas. Sauf que tu n'as aucune idée de quelle attaque utiliser pour être efficace, peut-être ces Pokémon sont tout simplement insecte parce qu'ils ressemblent à d'autres Pokémon de ce type, peut-être sont-ils acier, avec leur carapace miroitante et leur mâchoire au cliquetis particulier. Tu ne sais pas vraiment et donc tu ne peux pas vraiment t'adapter. Te lancer à corps perdu dans la mêlée sans savoir quoi faire, ce serait du suicide. Tu as besoin de plus d'informations.

Moi : Je n'ai jamais vu ces Pokémon, quelqu'un peut me dire de quoi il s'agit ?

L'un d'entre eux à forcément la réponse. Ce n'est pas possible autrement. Sinon, tu testeras comme tu peux de t'en sortir, à coup de tomahawks. Parce que tu n'as pas vraiment d'autre solution. Vous ne pouvez pas courir jusqu'à la sortie, car ces bestioles sont plus rapides que vous et peuvent grimper sur les murs. On dirait un mauvais film d'horreur avec ces trucs. Tu n'aimes vraiment pas cette situation. Une fois de plus, vous allez devoir vous battre. Retour à l'action. Retour de Mev en mode warrior. Tu es prête, tu comptes bien faire mal.



• Maëve utilise Lance-Flamme sur le premier Fermite à sa portée.
• Et comme ça a l'air de ne pas trop mal marcher, elle recommence sur un autre.

Modération ! o/:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 788

Région : Johto, Hoenn
Lun 1 Mai - 14:56
Visiblement, il fallait faire attention à tout ce qui se passait pour pouvoir avancer correctement dans l’aventure. Aussi, une chose qu’il avait remarqué dans le public était le manque de coordination qui existait au sein de l’équipe. Chacun faisait un peu son action dans son coin alors qu’à ses yeux, il y avait matière à monter de belles stratégies de combat suivant la situation donnée. Depuis son interface, il voyait qu’il avait la possibilité de regarder les profils des autres joueurs. Ils étaient fort, à n’en pas douter. Mais lui aussi avait ses qualités et nul doute que ses compétences de stratège trouveraient écho à un moment ou un autre. Personne ne dit rien quant à sa remarque sur les bleus, du coup, il poussa la lourde porte à double battants, lequel les engagea dans un grand couloir, presque interminable. Tout au fond, il y avait comme une lumière, peut-être le secret qu’ils étaient venu chercher.

Il était évident qu’aller chercher un tel secret allait être synonyme de nouveaux affrontements. Et à peine arrivé, il n’était pas capable de faire quoi que ce soit. Son armure un peu bling-bling pouvait avoir quelque chose de rassurant mais s’il ne pouvait pas risposter à la hauteur de sa défense, il ne servait pratiquement à rien. Il fallait voir son panel d’attaques à disposition et que son personnage était clairement axé sur l’offensive physique, or la brulure faisait effet. Il se demandait comment est-ce qu’il apparaissait dans la vidéo. Plongé dans cette réalité virtuelle, il était encore surpris de voir à quel point les détails avaient été travaillés, lui semblant presque voir les points de coutume des tentures.

« Y’a pas à dire, c’est quand même d’une superbe finition vous ne trouvez pas ? » Il n’attendait pas nécessairement une réponse mais son intérêt était surtout de détendre un peu plus le groupe qui visiblement, sentait comme lui que ce calme laissait augurer une vive tempête et un combat dantesque. L’ogre devait être dans le même état d’esprit que lui mais il n’arrivait pas encore à cerner un peu Maëve et Lucas. Il aurait bien aimé entamer la conversation mais le silence établi le fit renoncer à ajouter quoi que ce soit. Et puis, plus ils avancèrent vers le point lumineux au fond du couloir, plus il sentit le piège se refermer autour d’eux. Stelkin s’arrêta net quelques instants plus tard. « C’était quoi ce son dissonant ? » Le bruit provoqué par son avatar était différent de celui qu’il venait d’entendre. Le groupe était encore derrière lui. Il avança encore un peu et ce fut à cet instant qu’une horde de Fermites déboula devant leur objectif principal. Mais là où le challenge devenait intéressant, c’est qu’ils étaient 12. Douze contre quatre. Enfin un défi qui allait demander de la coordination. Et d’emblée, une roue de stratégies se mit en place dans son esprit, un état d’esprit unique dans lequel il aimait se mettre pour mener à bien un combat désespéré. Stelkin commença à débiter un long monologue pour montrer le plus correctement possible sa vision du combat et ce qu’il peut proposer.

« Ce sont des Fermites. Des pokémons assez résistants acier/insecte pour tenir des coups physiques mais pas des coups spéciaux. Ils sont en général assez rapide, ce qui risque d’occasionner des dégâts. Mon type ne me permettra pas de tenir beaucoup de coups donc si vous voulez qu’on reste à quatre plus longtemps et que la dame de la réception ne tire pas une tronche digne d’un Ursaring mal luné, je vous propose de me mettre dans les lignes arrières et de les arroser à coup de Rebondifeu » Il ne sut si son intervention était bien accueillie ou pas mais il n’en tint pas spécialement compte. Stelkin ne voulait pas crever bêtement et aller jusqu’au bout de l’aventure. Et s’ils se battaient bien chacun dans leur coin, ils devaient joindre leurs forces à présent. C’était l’heure strat’ de Stelkin et ses expériences de combat en ligue refaisaient surface d’un coup. « Voilà ce que je vous propose : Maëve et Lucas devraient être en mesure de mieux gérer les angles avec des lance-flammes donc ils seraient plus sur les côtés. Alex, est-ce que tu penses pouvoir gérer les attaques de Fermite de front ? »

Comme pour allier les paroles à l’acte, il commença à bidouiller les options dans son inventaire, à la recherche de la meilleure arme pour lutter contre cet ennemi. Une épée de flammes... Sera-t-elle assez efficace ?

* Switch d'arme pour l'épée Typhlosion
* Stelkin arrose l'ennemi de Rebondifeu (et les autres aussi)

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 18/03/2014
Messages : 3979

Région : Sinnoh
Lun 8 Mai - 21:31
« Stelkin ? Comme le challenger ? C'est pas banal, sans vouloir t'offenser hein »

L'ogre ne pouvait s'empêcher de faire le lien entre les deux, bien qu'il se doutait que la coïncidence ne voulait strictement rien dire. Le prénom était cependant suffisamment peu répandu pour que le doute persiste, mais c'était le genre de détail qu'il ne pourrait pas aussi facilement oublier et dont il aimerait avoir le cœur net. Cependant, les circonstances faisaient que pour pouvoir en avoir le cœur net, il devait sortir du jeu et en l'occurrence, il n'en avait tout simplement pas envie, pas juste pour satisfaire une curiosité passagère. Il fut ravi de voir que tous avaient choisi de prendre la même direction, celle du milieu. « Les bleus d'abord » avait lâché le chevalier, ce qui arracha un petit sourire au rouquin, retransmis par le dispositif de capture de mouvements en un rictus pas aussi fidèle que ça sur le visage de l'ogre. Mais qu'importe, maintenant ils allaient avoir l'occasion de voir ce qui les attendait derrière cette porte.

Dans un premier temps, le rouquin fut plutôt déçu. Mis à part un long et pénible couloir à parcourir, il n'y a avait pas grand chose, mises à part bien sûr une multitude de tapisseries poussiéreuses qui étaient là pour on ne savait trop quelle raison. Au loin, ils pouvaient néanmoins apercevoir un coffre, la fameuse récompense dont il était question. Pas d'ennemis en vue, mais cela ne saurait sans doute tarder, car quiconque avait joué aux jeux vidéos savait que les récompenses n'étaient pas gratuites, à plus forte raison lorsque la plaque en braille parlait d'un affrontement, d'un combat bref : d'un minimum d'action. Le petit groupe progressait donc peu à peu, le chevalier et le barbare en premier, la chasseuse au centre et le mage derrière, bien que sa répartition des stats plutôt étrange fasse qu'il n'avait pas réellement besoin de protection.

Puis, les attaquants se montrèrent enfin, montrant que les tapisseries n'étaient pas là pour simplement faire la décoration. En effet, une multitude de Fermite avaient commencé à s'amasser pour faire barrage au groupe, leur laissant très peu de temps pour se préparer au combat. Pris de court, le rouquin et son avatar n'eurent pas le temps de répondre aux interrogations de la chasseuse, qui n'avait visiblement jamais entendu parler de ces pokémons, que déjà le nouveau venu arrivait déjà avec un semblant de plan qui plaisait plutôt au rouquin. C'était certes contre le stéréotype du mage, mais il y avait une envie d'en découdre de la part du rouquin et c'est en roulant des épaules et après avoir changé quelques sphères de place qu'il s'élança dans la mêlée.

« On est parti alors, POUSSEZ-VOUS »

Les autres auraient tôt fait de lancer quelques attaques histoire de réduire le nombre de leurs adversaires, aussi allait-il se concentrer sur le plus important : offrir le maximum de temps aux autres pour qu'ils puissent faire ce qui devait être fait. En l'occurrence, montrer à ces bouts de code ce qui en coûtait à ceux qui se plaçaient entre leur groupe et le loot.




Je switch d'arme pour la masse et lance Abri une fois que je me suis jeté dans les fermite 8D


Inventaire : 9 Hyperpotions

Alex Reef – le sorcier
Pokémon (stats) : Dracaufeu
Niveau : 67 (2/5)
Arme actuelle : Masse
Type : Feu/Vol
Attaques & Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3027

Région : Kantô - Alola
Mar 16 Mai - 19:19
Bon eh bien tout le monde semblait d'accord avec la proposition.

Ce serait donc porte du milieu. D'ailleurs, l'ogre ne prit pas le temps d'attendre et s'y lança presque instantanément, sans aucune concertation. Il laissa au moins le temps au groupe de répondre à ta présentation, le chevalier répondant le premier en se présentant comme Stelkin Lindovano, ne portant apparemment pas un avatar le représentant ; encore que ses traits étaient relativement trop humains pour ne pas avoir été modifié. En tout cas, le nom de Stelkin ne t'était pas vraiment inconnu, et il te semblait l'avoir déjà vu quelque part durant ton voyage, mais impossible de mettre un doigt sur l'endroit et la raison pour laquelle ce nom te disait quelque chose. Enfin bon, ce n'était pas vraiment intéressant.

En tout cas, l'homme semblait plutôt calme et sympathique, c'était un bon point ; à côté l'ogre, qui s'appelait Alex, paraissait un peu plus à l'écart malgré son côté très extraverti et troll, et c'était presque le cas de le dire ; quant au dernier membre du groupe, c'était une femme aux formes disons voluptueuses, qui n'avait pas manqué, il fallait l'avouer, quelques regards furtifs parfois même incontrôlables, et pour peu qu'elle croisait un gang de quinquagénaires, ça pouvait mal finir ; pour un quota féminin, elle en valait bien trois, peut-être même quatre, mais ça restait ton point de vue. En tout cas, elle partait pour être quelqu'un d'aussi relativement calme et amical que le chevalier, se présentant comme Maëve, et comme ses attaques l'avaient laissé penser, elle arborait la classe de chasseuse. Classe. Enfin bref, le petit monde désormais plus soudé par la connaissance de l'identité des autres s'élança du commun accord dans la porte du milieu.

Je te suis, chevalier.

Te tenant aux côtés de Stelkin, tu avais passé la lourde porte en pixel et tu t'étais engagé dans le long couloir qui vous faisait désormais face, lugubre, silencieux et sombre. Pas la moindre fichue fenêtre, rien qu'un couloir entouré par d'épais murs de briques obscurs qui donnaient une sensation de froid intense autour de vous ; pourtant, le jeu ne vous offrait pas la moindre sensation de température, et il fallait se contenter des variations de températures que votre corps réel ressentait et qui ne collait pas toujours à la situation. Mais bon, tu n'y faisais presque plus attention, tant ta concentration était porté sur le jeu en lui-même. Le seul problème qui persistait était que cette différence de température te provoquait quelques grattements compulsifs, que tu ne pouvais t'empêcher de régler le plus discrètement possible. Pour l'instant, tout semblait parfaitement normal, et rien, aucun bruit, aucun mouvement suspect ne venait perturber votre avancée. Stelkin en profita même pour faire une remarque sur la haute définition du jeu qui semblait le laisser bouche-bée. Bien évidemment, tu ne pus t'empêcher de lâcher un petit rire amusée.

En effet, c'est du beau travail. Cela aurait été bien triste de devoir jouer avec un jeu pixelisée en même temps. Je crois qu'on aurait déjà plus de rétine à l'heure qu'il est.

Réponse pas très intéressante, mais suffisante pour alimenter la petite conversation qui s'engageait … Mais qui se stoppa aussi rapidement qu'elle fut commencé. Devant vous, un bruit d'essaim se fit entendre, lentement mais sûrement, et vous obligea à vous mettre sur vos gardes. Il ne fallut pas plus longtemps pour qu'une douzaine de Fermite fassent leur apparition, prêtes à vous dévorer tout crues sans même laisser quelques os derrière eux. Immédiatement, le cercle de combat se matérialisa et annonça le début du nouveau duel. Parfait. Les actions ne se firent pas attendre, et instantanément, les attaques de feu se firent grandioses. Un Rebondifeu par-ci, un Lance-Flammes par là. Un ogre qui se jette dans le tas pour prendre l'aggro des types aciers et insecte. Stelkin, de son côté, proposa d'user de vos attaques de feu pour éliminer au plus vite vos adversaires. Bon, c'était déjà parti ainsi de toute manière.

Alors autant suivre. Encore que, tu n'étais pas certain.

Tu avais un panel d'attaques plutôt intéressant pour s'occuper des petites têtes. Et pour avoir déjà affronté un Fermite par le passé, tu savais que ces petits b****** pouvait se servir de l'attaque Tunnel. Autant dire que la moitié des membres du groupe ; toi inclus ; n'allait pas trop apprécier. Que faire donc ? Au final, de toute façon, qu'importe la tactique employée, ils iraient sous terre. Alors autant éviter qu'un maximum d'entre eux n'y parviennent. C'est donc en s'armant de tes Poing de Combat enflammée ; et encore heureux que tu avais pensé à faire le changement à la fin du combat précédent, autrement tu aurais perdu du temps et laisser une opportunité à un ennemi en plus de vous mettre mal. Bon, pour dire vrai, cela n'allait pas changer grand-chose pour les Fermite, mais de votre côté, c'est un Zénith qui se déversait maintenant sur tout le terrain, éclairant violemment le terrain et renforçant vos flammes.

Allez, on se les fait ! Attention Maëve !

Un Fermite venait de se diriger lentement vers Maëve, peut-être sans le vouloir, sûrement pour l'attaquer, mais sa présence n'avait pas échappé à ta vigilance. Il ne survivrait pas. Chargeant rapidement tes poings, tu sautas sur le type acier et abattit avec force ta sentence enflammée sur son abdomen, cherchant à l'encastrer dans le sol pour éviter qu'il ne se relève. Il fallait bien que cela marche de toute façon, ou la situation tournerait rapidement en votre défaveur ...




→ Lucas est équipé des Poings de Combat. Il lance Zénith pour augmenter les attaques de feu de tout le groupe.
→ Il lance ensuite Poing de Feu sur un des Fermite.

Statistiques:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2234

Ven 26 Mai - 17:08
    Les fermites se jettent sur vous immédiatement, n'attendant absolument pas que vous soyez particulièrement prêt, ni que vous ayez réussi à mettre en place un plan de bataille. Ils sont tous griffes et mandibules en avant, prêts à vous faire un sort, à vous dévorer tout cru, à vous faire subir l'adage de votre préférence.

    Mais c'est là sans compter sur votre mage. Contre toutes attentes relatives à sa classe, Alex se jette dans la mêlée, sans peur ni reproche, et active sa magie. Un grand écran de lumière se déploie devant vous, et les premiers fermites s'écrasent antennes les premières contre cette paroi. Les quatre premiers pokémons continuent à s'échiner sur l'écran de lumière, pendant que les autres poussent derrière.

    Cela vous laisse cependant le répit nécessaire pour vous organiser, comme le chevalier est prompt à vous le suggérer. Ce dernier prend le temps de changer d'arme et s'emparer d'une longue épée enflammée, tandis que que votre barbare brandit ses poings de combat vers le ciel. Il aurait pu activer une animation de danse du soleil s'il le souhaitait, mais c'est vrai, ce n'est peut-être pas le moment. Une lumière aveuglante fait son apparition quelque part au-dessus de vous, trop étincelante pour que vous puissiez en déterminer les contours. De toute manière, vous n'avez sans doute pas le temps de vous demander ce qu'un mini soleil fout dans un couloir, vous êtes déjà sur l'ennemi.

    Votre chasseuse s'élance la première, faisant botter en touche ces insectes pourtant guère lents. L'avatar du pokémon n'a même pas le temps de disparaître progressivement : il disparaît. Sans hésiter, un second tomahawk vient se ficher dans un autre fermite, qui disparaît sans plus de sommation.

    Mais les autres fermites sont rapides, et à force de grimper quatre par quatre sur l'écran qui vous protège, ils arrivent bientôt à votre niveau. Ils sont six à avoir passé le barrage de votre mage, qui se prend les attaques, en première ligne. Le premier des insectes vient mâchouiller le mollet de l'ogre. Le deuxième attrape son bras entre ses mandibules. Le troisième le mord à l'autre pied, avant de se faire envoyer bouler de l'autre côté de la salle. Un plus fier que d'autre charge tête la première, suivi par deux autres morsures.

    Le chevalier est le premier à lui venir en aide. Malgré ses brûlures, il brandit son épée nouvellement sortie et bataille avec les fermites qui tentent encore d'arracher au mage ses bras et ses jambes. Celui qui était à la jambe du mage disparaît après avoir été tranché net, pixels par pixels. Les autres fermites à proximité ont le déplaisir de goûter aux flammèches de l'épée qui montent le long de leurs pattes.

    Le barbare, une fois sa non danse du soleil effectuée, vous rejoint dans la mêlée et continue de brandir ses poings avec la même furie. Un autre fermite disparaît avec la même vitesse.

    L'abri tenu par le mage finit par flancher sous les assauts des fermites restés derrière, qui sont à présent prêts à se jeter sur vous. Vous êtes prêts à tenir votre formation de combat face aux huit fermites restants. Votre mage est amoché mais à encore de l'énergie à revendre ; votre chevalier a toujours ses brûlures qui le démangent. Le soleil artificiel invoqué par le barbare est toujours présent. La situation semble stable.

    Mais c'était sans compter sur les six triopikeurs qui arrivent depuis le fond difficilement distinguable du couloir, à tout allure, avec peu de possibilité de les éviter.




    Que voulez-vous faire, Gamer Invité ?


avatar © Raïtoku Seigi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3027

Région : Kantô - Alola
Dim 4 Juin - 18:55
Tel Zeus, tu as abattu avec un violent bruit de tonnerre ton poing de flamme qui a littéralement carbonisé le petit Fermite qui a disparu en un instant dans une envolée pixelisée indescriptible. Impossible de savoir s'il aurait eu le temps de souffrir s'il avait été réel, mais pas le temps de s'intéresser à ce genre d'informations complètement inutiles pour le moment. Il restait encore huit Fermite sur les douze du début. La progression du combat à votre avantage se faisait tranquillement, et bientôt, les Pokémon acier ne seraient plus qu'un mauvais souvenir. Mais ils résistaient, juste un peu. Votre mage, qui s'était jeté dans la mêlée avec son Abri pour prendre l'aggro des monstres, commençait à prendre les premiers assauts de vos adversaires. Pas de quoi casser trois pattes à un Couaneton tout du moins. Cela te fit rapidement prendre conscience du fait que la puissance des Pokémon acier était bien moins importante que vous ne le pensiez, et que votre victoire était quasiment assuré contre eux. Pourtant, tu n'avais pas la conscience tranquille. Cette différence de force cachait certainement quelque chose, mais quoi ? Tu n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Pas encore, en tout cas. Pour le moment, toutes tes hypothèses portaient sur un possible revirement de force de la part des Fermite, mais l'idée te paraissait trop saugrenu pour qu'il s'agisse de cela. Il se pouvait également qu'il s'agisse simplement d'une sensation de ta part, l'impression étrange que les types acier n'étaient pas si forts que cela, mais peut-être était-ce uniquement dû à une résistance accru du mage déguisé en ogre. Toutes les idées se valaient au final, mais rien n'avait de preuves irréfutables et visibles pour les confirmer. Tu te dis finalement que la réponse finirait par arriver sans que n'ayez besoin de vous pencher sur la question, aussi choisis-tu de te concentrer de nouveau sur le combat, agitant déjà tes poings enflammés en te dirigeant vers le Fermite le plus proche.

C'était sans compter sur le vrombissement plus loin dans le couloir.

Au début tout juste perceptible, cela fit tout comme les Fermite, et monta en gammes très rapidement, annonçant l'approche d'ennemis, ou simplement de fuyards, dans votre direction. Bientôt, des formes obscures se révélèrent dans l'ombre avant de se colorer pour laisser paraître des espèces que tu connaissais plutôt bien. Des foutus Triopikeurs. Vous ne pouviez pas tomber pire que cela. Évidemment. Se trouvant au nombre de six, leurs visages colériques ne laissaient aucun doute sur leur lien avec les Fermite : désormais, vous n'affrontiez plus huit mais quatorze ennemis. Mince. En un instant, la situation venait de tourner en votre défaveur, et voilà que vous alliez devoir composer avec un nombre d'ennemis incalculables. Tu notas d'ailleurs dans un coin de ton esprit que s'ils étaient arrivés par vague, la possibilité que d'autres arrivent juste derrière n'était pas à exclure. Le problème de ceux-ci, c'est que vos attaques feu allaient être moins efficaces et probablement prolonger le combat. Au risque donc de se retrouver submergé de toute part en quelques minutes, vous n'aviez plus vraiment l'option de les abattre un par un. Il fallait tous les taper en même temps. Et tu avais l'attaque parfaite pour cela. Abandonnant ta première cible, tu traversas en repoussant au possible les Fermite qui tentèrent de t'attaquer, et vint te poser entre votre combat et les Triopikeurs en approche. Silencieux, tu tapas trois fois tes poings entre eux jusqu'à les changer en une petite bille qui vint se poser avec l'autre bien accroché à ta ceinture, puis tu attrapas cette dernière et l'écrasa dans ta main pour faire subitement apparaître ton fléau en bois renforcé et sûrement aussi résistant et violent qu'un fléau d'acier, présentant à la place des pointes des épines qui devaient être ceux de roses, et visuellement très pointus. Parfait. Tu avais bien noté que ce geste de ta part avait amoindri pour un court laps de temps ta puissance de frappe, mais c'était parfait ainsi. Au moins, tu éviterais d'infliger de trop gros dégâts à tes alliés ; puisque malheureusement l'attaque allait également les toucher ; et tu pourrais éventuellement confirmer l'hypothèse de la différence de statistiques entre vous et eux.

Excusez-moi d'avance, camarades de jeu, mais on risque probablement d'être submergé à force, alors il va falloir nettoyer tout cela. Chaud devant !

Sans attendre la moindre réponse, tu fis tournoyer le plus vite possible ton fléau dans les airs jusqu'à être assuré d'avoir atteint ta vitesse de tournoiement maximum, et tu choisis cet instant pour abattre de toutes tes forces ; du moins celles qui étaient effectifs à cet instant ; ce fléau lancé à pleine vitesse vers le sol pour en exploser si violemment ce-dit sol que la destruction se répercuta sur un rayon d'action qui couvrit l'ensemble de la zone de combat en touchant ainsi toute personne se trouvant sur le chemin de l'attaque, blessant en éjectant ainsi avec force les débris du sol vers ces derniers. Concernant les Fermite, l'attaque allait normalement faire quelques dégâts bien conséquents, bien que leur type insecte leur évitait d'être trop blessé. Pour les Triopikeurs, les dégâts devraient être à peu près les mêmes si les développeurs n'avaient pas oublié que les Pokémon sol avaient une résistance neutre à leurs propres attaques. Pour les autres, eh bien … De souvenir, l'ogre avait choisi d'être mage, correspondant aux atouts des Pokémon de « départ » de la région de Kantô. Si tu avais bien suivi, il se trouvait actuellement avec les statistiques de Dracaufeu, et possédait donc le type vol. Lui évitait déjà de prendre des dégâts. Quant au chevalier, il s'agissait, si tu n'avais pas oublié, de ceux de la région de Johto. Pour sa part, la chose était plus compliqué, mais puisqu'il attaquait avec des attaques feu, cela retirait déjà l'option de la faiblesse au type sol, ce qui était un bon point. Lui résisterait très probablement. Restait donc la chasseuse, qui devait avoir les atouts de la région d'Unys pour sa part. Là, cependant, c'était plus compliqué. Mais si tu avais bien suivi, madame possédait les statistiques du type feu, ce qui n'allait pas arranger son cas. Tu comptais donc sur ta réduction de puissance pour qu'elle tienne le coup, ce que tu croyais plus que possible.

Quoiqu'on en dise, au final, c'était quitte ou double. Il fallait déblayer sinon ça allait être la merde.




→ Lucas switch d'arme pour passer au fléau en voyant les Triopikeur arriver.
→ Il lance alors Séisme pour tenter de faire un petit nettoyage de masse, en espérant que sa théorie sur le niveau des Pokémon se révèle vrai.

Statistiques:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 18/03/2014
Messages : 3979

Région : Sinnoh
Jeu 15 Juin - 16:29
Il y en a beaucoup. Sans doute beaucoup trop même. Quelle idée il avait eu de se jeter en plein dans la mêlée pour offrir un peu de temps à ses compagnons ? Ah oui, parce qu’il voulait savoir ce que ça faisait et parce qu’il considérait, au vu de ses stats, qu’il s’en sortirait aussi bien que les autres chevaliers en armure. Et dans un sens, il n’avait pas tort : son Abri permit d’offrir un certain temps à ses compagnons d’infortune, alors qu’il voyait derrière l’épais mur les mandibules des pokémons s’activer. Lui qui n’avait pas eu l’occasion de beaucoup en rencontrer ne pouvait que trouver cela particulièrement impressionnant. C’est sans doute pour ça que dans un coin de son esprit il nota de ne jamais chercher des noises à ces insectes.

Mais il avait beau faire office de mur entre certains des pokémons et ses camarades d’infortune, quelques uns purent escalader la paroi et commencer à l’attaquer. Et si dans un premier temps le magicien espérait que le chevalier ou n’importe qui d’autre se serait occupé de ces derniers, il sentit sa combinaison lui serrer le mollet et la jambe avant que sa caméra ne s’emballe, signifiant qu’il venait d’être envoyé à terre à l’autre bout de la salle. Le jeune homme peine légèrement à se relever, un peu perturbé par sa vision et le manque de réalisme que subissait son corps. Un point à améliorer, si compte fait les développeurs pouvaient y faire quelque chose…

L’heure n’était cependant pas à prendre notes des problèmes techniques qu’un RPG en réalité virtuelle pouvait rencontrer. Non, il avait pour le moment d’autres « Fermites » à fouetter. C’est sans doute à ce moment que le rouquin regretta le choix stratégique du barbare. En effet, le zénith empêchait sans doute le mage de faire énormément de dégâts à l’aide d’un Surf, déjà que l’eau ne serait sans doute pas d’une très grande puissance face aux insectes d’acier qui grouillaient entre eux. Mais l’arrivée de Triopikeur le fit changer d’avis et commencer à agiter ses mains selon un schéma prédéfini.

« Attention ça va mouiller ! »

L’instant d’après, une trombe d’eau commençait à se déverser des mains du mage ogre. Alex espérait seulement que les autres auraient le temps de se préparer à recevoir l’attaque, parce que la configuration de la salle n’aidait en rien ce genre de combats où il fallait faire le plus de dégâts à cause du nombre affolant d’ennemis. Et les attaques aussi vastes étaient des armes à double tranchant qui risquaient de compromettre la démo si jamais les autres avaient du mal à la gérer… Enfin, le rouquin effectua un changement dans son arme en se saisissant du grimoire, notamment pour pouvoir mieux gérer les problèmes que représentent les fermites. Les Triopikeurs ne devraient pas être une trop grande nuisance après ce Surf, du moins il l’espérait…




Alex lance Surf ! Puis il change d’arme.

Inventaire : 9 Hyperpotions

Alex Reef – le sorcier
Pokémon (stats) : Dracaufeu
Niveau : 67 (2/5)
Arme actuelle : Grimoire
Type : Feu/Vol
Attaques & Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Sam 17 Juin - 15:30
Maintenant, tu sais de quoi il s'agit, tu peux analyser les faiblesses de tes adversaires et les exploiter. Et la faiblesse de ces insectes est évidente. Mais la réaction de tes alliés te surprend. Car c'est l'ogre, avec son rôle de mage qui fonce dans le tas. Tu ne comprends qu'une fois la paroi dressée devant lui qu'il vous fait gagner du temps. Sauf que les Fermites grimpent aussitôt ce mur pour essayer d'atteindre leur cible de l'autre côté. Ce que tu vois, c'est que le barbare fait apparaître une étrange orbe lumineuse qui vient t'éblouir dans un premier temps, puis qui vient éclairer bien plus nettement ce couloir. Tu restes perplexe, tu ne ressens aucune chaleur particulière, alors que tout y conduirait. D'autant que tu décides de faire s'enflammer tes tomahawks, il est temps d'entrer en jeu.

Les Pokémon ont passé l'abri et se saisissent du mage, il faut réagir, et vite. Alors sans aucune hésitation, tu fais tomber tes armes sur les deux premiers Fermites à ta portée. Ils doivent le lâcher au plus vite. Et deux d'entre eux se dématérialisent sous tes coups. Le barbare et le chevalier font suivre avec des attaques de feu pour en éliminer un autre chacun. Il en reste huit, encore, et tu aperçois du mouvement plus loin dans le couloir. Tu lèves les yeux et tu vois les Triopikeurs s'approcher. Des ennemis supplémentaires, comme si les insectes métalliques n'étaient pas suffisants. Cela fait beaucoup d'adversaires, il va falloir la jouer stratégique. Et la stratégie te dit de rester safe. Tu as une option plus défensive qui te permettrait de te maintenir avant de songer à enchaîner avec des attaques. Si tu ne restes pas en vie, tu ne pourras pas attaquer non plus.

Alors tu utilises une commande qui attise ta curiosité depuis que tu l'as acquise. Clonage. Tu vois alors un double de toi se composer juste devant toi. Tu es étonnée de tant de similitude, et tu ne sais pas si tu as le moindre contrôle sur ce personnage supplémentaire. S'il est contrôlable comme une sorte de familier ou non. Tu verras bien. Tu vois tes alliés préparer des attaques qui permettront de toucher l'ensemble de vos adversaires, mais tu risques d'en subir les conséquences. Il est temps pour toi de changer d'arme. Les tomahawks disparaissent et la seule arme que tu n'as pas encore utilisée jusque-là se crée dans ta main. Un fouet. C'est assez particulier comme moyen de se battre, mais tu ne comptes pas l'employer de la sorte.

Moi : Désolé, mais j'dois me sauver la mise sur ce coup, j'peux pas vous aider.

Tu lèves les yeux, et tu repères les sortes de tringles qui soutiennent les tentures. C'est parfait pour que tu puisses prendre de la hauteur et tenter d'éviter ces attaques dévastatrices à venir. Tu vas te la jouer façon archéologue aventurier. Clairement. Et cette idée t'amuse quelque peu. Mais tu dois agir vite car le barbare commence déjà à agiter son fléau au-dessus de sa tête. D'un mouvement sec, tu envoies le fouet s'enrouler autour de la barre en acier, ta prise est ferme, tu peux escalader. C'est assez ridicule dans ce couloir, c'est certain, sauf qu'après tout, ça se tente. Alors tu grimpes, remontant le fouet, tes pieds en appui sur le mur. Tu vois un peu mieux la scène. Et ce serait un point de vue idéal pour utiliser ton arc si cela avait été possible.

Maintenant, tu devrais être à l'abri, tu l'espères. Et bien que tu ne puisses pas attaquer, tu vois tes comparses se préparer à lutter. Les Fermites comme les Triopikeurs semblent prêts à donner l'assaut eux aussi. Pourvu que l'un de vous ne soit pas éliminé, parce que tu as l'impression que votre dynamique n'est pas trop mauvaise.



• Maëve sacrifie de ses PV pour lancer Clonage et créer un double d'elle-même.
• Et elle change d'arme pour prendre son fouet, parce que ça passe bien avec la tenue en cuir il paraît /roule.

Modération ! o/:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 788

Région : Johto, Hoenn
Sam 24 Juin - 20:27
Stelkin avait encore quelques hésitations quant à la gestion de son interface, surtout qu’il ne pouvait détacher du regard les Fermites qui essayaient de les submerger, faisant claquer leurs mandibules dans un tintement métallique sinistre. Il n’était pas quelqu’un à pouvoir partager son esprit sur plusieurs choses à la fois, et le changement d’arme qui devait se faire rapidement dû attendre l’action du mage du groupe. Un fabuleux mur lumineux, qu’il reconnut comme étant une attaque Abri forma un carcan de protection contre lequel les ennemis butèrent. Les pokémons avaient quand même une mine affreuse, dans une situation réelle, il se demanderait si ses pokémons auraient pu gérer une telle situation de surnombre. En tout cas, il finit par trouver l’option pour s’équiper d’une épée de flammes. Et, tel un noob découvrant le jeu, s’émerveilla quelques instants devant la beauté de l’ouvrage de pixels qu’il allait avoir l’insigne honneur de manier. Il remarqua curieusement quelques gravures noires discrètes sur le flan de la lame. Stylistiques.

Malheureusement, son état physique n’était pas des plus enviables. Le Feu Follet du Funécire qu’il avait tranché en deux continuait de faire effet et il eut l’impression que quelqu’un lui écrasait un fer chaud sur le corps. Ou bien était-ce la matérialisation de l’attaque Zénith qui lui donnait cette impression ? A présent, les attaques feu étaient renforcées et Maëve ne perdit pas son temps pour balancer ses tomohawks et trancher en deux des avatars de Fermite. Mais il y en avait trop, vraiment trop et le mur fabuleux créé par Alex allait s’éteindre. Une vague de créatures s’écrasa contre lui, cherchant à mordre n’importe quel membre de son corps.

« C’est pas bon à manger un Ogre. Dégagez ! »

Son épée de feu s’irradia d’une énergie orangée et une flopée de lave alla se ficher contre l’une des créatures tenant la jambe d’Ale. L’avatar explosa. Mais contrairement aux autres attaques, celle-ci avait eu comme effet de répandre des germes de feu sur tous les autres ennemis, affaiblissant un peu tout le monde. Lucas de son côté décocha un poing ravageur pour essayer d’aider aussi Alex, le Fermite connaissant le même sort funeste. C’était pas mal mais il y avait encore trop d’ennemis. Et à ce moment précis, comme si les développeurs décidèrent d’enfoncer le clou, de nouveaux ennemis arrivèrent. Des Triopikeurs. Encore des pokémons faibles mais trop rapides par rapport aux groupes. S’ils ont l’idée de jouer de Piétisol pour ralentir tout le monde, ça risquait de faire vraiment très mal. Pour peu qu’ils ne jouent dans de l’attaque Abîme. L’ex-agent se rappela à cet instant que les Fermite étaient en mesure de lancer des attaques Guillotines et mesura à quel point la situation ne pouvait pas être plus mauvaise. Et encore une fois, la brûlure faisait effet, sa barre de vie descendant lentement mais surement. Maëve ayant certainement senti le coup venir avait usé d’une attaque clonage tandis que Alex et Luca soptaient pour des massacres de masse avec des attaques de zones.

Et lui ? Que pouvait-il faire ? Stelkin était rarement mis sous pression. La seule fois où il l’avait été était lors d’un match contre Willi qu’il avait d’ailleurs perdu car son style de combat était diamétralement différent à ce qu’il avait l’habitude de gérer. Encore une fois, il faisait face à ce genre de situation et se trouvait désarmé, démuni. Son palais intellectuel dans lequel il aimait échaffauder des stratégies se désagrégait et sans cela, il lui était impossible d’agir rationnellement. Du coup, il fit une action irrationnelle qui pouvait passer pour du role-play aux yeux d’autres. Son regard bleuté était dur comme de l’acier et les flammes orangées crépitaient autour de son épée de feu, lui donnant une allure terrible.

Il fonça droit sur les Fermites, prêt à en emmener beaucoup avec lui. Dans son sillage, une coulée de lave prête à exploser au moindre contact avec un avatar.


Modération :

Stelkin se lance dans la mêlée et utilise l'attaque Rebondifeu (deux fois) pour avoir le plus de Fermites possibles.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2234

Dim 2 Juil - 23:20
    Les fermites sont toujours bien présents, à presser vos défenses. Et maintenant, ils ont de la compagnie. Manifestement, ce n'était pas tout ce dont vous rêviez ; même si certains avaient eu l'air de souhaiter un petit peu plus d'action, et moins d'exploration plus tôt. Mais peut-être que ce n'était pas le cas de tout le monde. En attendant, ce sont encore huit fermites et six triopikeurs qui vous font face et qui arrivent à toute vitesse.

    Avant que la nouvelle vague ne vous heurte de plein fouet, vous êtes assez rapides, bravo à vous face à des pokémons d'une telle rapidité, de faire quelques ajustements de dernière minute. Votre ami le barbare a tout juste le temps de changer l'orbe à sa ceinture et changer ainsi d'arme pour un fléau avant que les premiers fermites ne vous pressent de nouveau. Un triopikeurs tente de l'apeurer avant qu'il n'y parvienne, mais son coup faiblard, quoique critique, ne parvient pas à étonner suffisamment celui-ci pour l'empêcher de manœuvrer comme il le souhaite.
    La chasseuse est plus prompte qu'eux cependant ! C'est à se demander comment elle parvient à atteindre une telle rapidité en de telles circonstances. Pourtant, et à votre surprise sans doute, car savoir c'est autre chose que le voir en vrai, sa silhouette reste également à vos côtés. Vous pouvez y regarder à plusieurs fois : elle est à la fois ici, et là-bas, en haut ! La silhouette prêt de vous grésille un petit peu, le moteur graphique mettant quelques secondes à s'adapter à l'afflux d'avatars, avant de se stabiliser. Il grésillera sans doute encore quand les modélisations d'attaques afflueront, ce qui vous permettra de faire la part des choses.
    Maëve a tôt fait de changer d'armes également, mais à ce stade-là, vous êtes sans doute mieux à vous occuper de ce qui vous attend que de la chasseuse montée aux rideaux.

    Les deux premiers triopikeurs ne s'y trompent pas et s'arrêtent en driftant juste face à vous pour vous aveugler de sable. De petits nuages de sables montent et retombent directement dans les yeux du barbare et de la chasseuse, cette dernière faisant parfaitement illusion. Avant que vous ne tentiez d'attaquer, les trois trios restants tentent de vous faucher de coups bien bas. Chacun d'entre vous en prend pour son grade, trébuchant un petit peu dans son avancée. Cela ne vous affecte que peu, votre vision n'étant floue que pour quelques frames peu gênantes.

    Les fermites, de leur côtés, sont bien contents avec leur cible, et ne la lâche pas pour l'instant, à peine gêné par les coups lancés par les triopikeurs. Ils continuent de mâchouiller l'ogre avec des cliquetis sinistres. Un par un, ils sapent la défense de celui qui était jusque là votre abri, directement en première ligne.
    La contre-attaque de l'ogre ne se fait pas attendre : immédiatement de son arme du moment s'échappe une gigantesque vague qui engloutit tout ce qui bouge pour un moment. Votre vision est recouverte d'un filtre bleu, tout ce qui se passe devant vous est distordu et semble onduler comme dans une vitre déformante.
    Et puis d'un coup votre vision revient à la normale. Avec un son de hit qui touche chacun, sauf l'ogre lui-même ainsi que la chasseuse en haut de ses rideaux.
    Il n'y a plus aucun triopikeur en face de vous. Malgré le soleil qui tape au-dessus de vous et l'attaque moins longue que ce qu'elle aurait pu être, il n'y a plus que leurs avatars qui grésillent avant de s'éteindre dans le néant. L'avatar du clone de la chasseuse se fait plus faiblard qu'auparavant, presque translucide. Son immobilité commence à devenir un chouïa angoissante, mais vous avez d'autre chat à fouetter.

    Il n'y a pas le temps à perdre. Les fermites ont lâché l'ogre sous la violence de la vague, et votre chevalier en profite pour se jeter littéralement en avant, ses armes les premières. Deux nouveaux fermites tombent sous ses coups, tandis que les autres doivent se débarrasser des flammèches qui les assaillent.
    Ils n'en auront pas le temps, car votre barbare en a décidé autrement. Vous avez à peine le temps de le voir que le sol se met à trembler. Peut-être, à la rigueur, que la chasseuse peut vous raconter ce qu'elle voit, perchée comme un vaututrice.
    En tout cas, elle a très bien pu voir son clone disparaître dès les premières secondes de l'attaque. Bizarrement, elle peut aussi voir l'ogre léviter au-dessus de la mêlée. Sans doute un passif qu'il doit à sa classe ou ses armes. Le chevalier n'a pas autant de chance, mais ne semble pas si affecté par la débandade du sol que le sont les fermites, qui tombent comme des mouches.

    Vous avez tout juste le temps de pour le chevalier de sentir sa brûlure lui mordre la chair, et le soleil artificiel qui brille encore haut sous le plafond. Cela ne peut signifier qu'une chose : la phase de combat n'est pas terminé.

    Les 4 ninjasks qui arrivent tellement vite qu'ils semblent se téléporter ne sont pas là pour vous démentir.



    Que voulez-vous faire, Gamer Invité ?


avatar © Raïtoku Seigi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 679

Jeu 6 Juil - 15:37
Lorsque tu vois les attaques s'enchaîner, tu comprends que ton instinct de préservation a été le meilleur choix. Tu voudrais faire bouger ce clone, plus proche d'un familier que d'un réel clone d'ailleurs. Mais tu n'y parviens pas, il ne bouge pas d'un pixel. Ton double va se laisser dématérialiser sous les attaques successives, au fur et à mesure. Un Triopikeur en est venu au contact et il est resté immobile. Mais ce n'était pas le plus préoccupant à ce moment-là. Tu commençais à sérieusement t'inquiéter pour le mage du haut de ton perchoir. Les Fermites ne le lâchaient pas. Jusqu'à ce qu'il y ait cette vague. Cet afflux d'eau le dégagea de ces bestioles, et eu aussi pour effet de terrasser les Triopikeurs. C'est déjà ça en moins. Puis le feu a suivi. Cela a volé dans tous les sens pendant que tu restais là, impuissante. C'était le chevalier qui vous débarrassait de deux Fermites, sans compter qu'il amochait les autres au passage. Sauf que ce n'était pas fini. Il restait le barbare, il n'avait pas encore agit, enfin, attaqué, parce que tu as remarqué le changement d'arme. Tu as vu le fléau dans ses mains.

Et il ne faut pas longtemps avant que tu le constates se mettre à l’œuvre. Il fait tournoyer son fléau avant de brutalement le fracasser contre le sol. Si ça c'est pas de la force brute ! Le sol tremble, et tu ne peux pas t'empêcher de tourner la tête vers la tringle à laquelle tu t'es accrochée. Tu pries pour qu'elle ne se désolidarise pas du mur. Sinon, tu es foutue. Mais il semblerait que ce paramètre ne soit pas pris en compte dans le jeu, et tant mieux ! En tout cas, l'attaque a fini ton clone, mais surtout les Fermites. Ce sacrifice valait largement le coup. Vous avez éliminé les deux vagues de Pokémon, ce doit être terminé maintenant. Alors tu redescends lentement du mur, jusqu'à ce que tu arrives au bout de ton fouet. Tu n'as plus qu'à sauter pour retrouver le sol. Tu t'attendais à quelque chose de particulier, mais tu n'as pas ressenti de grande différence comme un basculement de ton point d'équilibre. C'est dommage, ta proprioception te ramène à ton corps hors du jeu. Pourtant, cela ne dure pas longtemps, car la curiosité d'enfin pouvoir découvrir au bout de ce couloir prend le dessus, maintenant que vous êtes venus à bout de vos ennemis.

Ce qui fait que tu t'avances décidée vers le bout de ce couloir, tu passes devant tes compères et continue d'un pas assuré. Enfin, assuré pendant grand maximum cinq secondes. Car tu vois apparaître des Pokémon devant toi. Tu effectues un mouvement de recul assez vif, tu ne t'y attendais pas. Et dans la précipitation, tu appuies sur une commande, mais visiblement pas la bonne. Tu vois apparaître autour de toi trois anneaux. Jaunes au premier abord, ils se décolorent jusqu'au blanc pour finir par devenir comme des néons bleus. Puis ils disparaissent. Tu ne comprends tout simplement pas ce que tu as fait. Tu regardes autour de toi, pour constater un quelconque changement, mais rien.

Moi : Et merde ! Je sais pas ce que j'ai fait. Mais je sens que ces Ninjasks vont nous poser problème...

Tu as très vite repéré que leur vitesse était plus qu'élevée et qu'il ne serait pas aisé de les atteindre. Ils vont si vite que ton regard a vraiment beaucoup de mal à se poser sur un seul. Tu n'as aucune idée de comment parvenir à les viser. Franchement, tu ne vois pas comment. Parce qu'un fouet, ce n'est pas forcément une arme que tu manies. Alors c'est de la découverte, et puis avec ce qu'il s'est passé quelques secondes plus tôt, tu n'as aucune idée des effets que cela peut avoir. Tant pis, pas d'autre choix que d'agir, sinon, tu restes sans rien faire. Mais ce n'est pas la solution. Donc tu balances ton fouet en essayant de le faire claquer sur l'un de ces insectes volants diablement rapides. Ce que tu n'avais pas prévu, c'était de voir l'aura violette autour de ton fouet se former. Sauf que ce n'est pas une animation visuelle qui va te permettre de savoir si tu as atteint ta cible. Et déjà que tu n'arrives pas à les distinguer, comment pourrais-tu déterminer s'il y en a un en moins.

De toute façon, tu ne peux pas vraiment faire plus, ce n'est pas aussi simple que ça en a l'air de maîtriser un fouet. Mais si tu peux te la jouer archéologue aventurière, c'est assez jouissif !



• Maëve se booste en utilisant Enroulement.
• Et elle utilise Draco-Queue sur un des Ninjask pour le pousser plus loin.

Modération ! o/:
 



Compte Principal : Nessa Finnegan
Triple Compte : Roy Harrison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 18/03/2014
Messages : 3979

Région : Sinnoh
Ven 7 Juil - 11:13
Il avait été sans doute un peu trop impétueux par simple envie de tester des choses, cela menaçant alors son expérience du jeu. Le rouquin n’avait pas envie de céder sa place à quelqu’un d’autre uniquement parce qu’il avait tenté quelques excentricités. Non, pas alors qu’il avait eu déjà beaucoup de chances pour être sélectionné suite aux éliminations des autres participants. Et heureusement pour lui, son attaque Surf sembla suffire pour se débarrasser de ses assaillants, même si ses compagnons lui avaient permis de subir un peu moins d’assauts. Sans eux, le mage aurait sans doute été contraint de rendre son équipement, aussi il hocha brièvement la tête comme signe de reconnaissance. Heureusement pour lui aussi, le fait d’être attaqué de toute part par les Fermite l’avait protégé des éventuelles attaques des Triopikeur, si compte fait ils l’avaient attaqué : dans la mêlée il était difficile de voir ce qu’il se passait aux alentours.

Le rouquin sentit vaguement le barbare fracasser son fléau sur le sol, finissant aux côtés du chevalier les quelques rares ennemis qui avaient survécu au tsunami. De son point de vue, la chasseuse avait visiblement rencontré quelques problèmes, peut-être à cause des attaques de zone ? Mais si elle avait pris des dégâts au point de devenir aussi pâle voir quasi translucide, cela voulait sans doute dire qu’elle risquait à tout moment de quitter le groupe, non ? Un rapide coup d’œil aux alentours pour voir une Maëve nettement plus haute en couleur et en consistance lui fit comprendre que celle qui avait disparu dans une marée de pixels n’était qu’un clone. Pas mal, elle avait su éviter les attaques de zone en profitant du décor, prouvant par la même occasion que les développeurs avaient pensé à pas mal de détails malgré tout. L’ogre prit alors une mine légèrement impressionnée. Vraiment pas mal.

Le rouquin fit alors un petit geste de l’index pour ouvrir le menu de son personnage. La réalité ne reflétant pas les dégâts que son avatar avait subis, il lui fallut s’assurer qu’il tenait encore le coup. Et fort heureusement pour lui le combat était terminé car vu le nombre rouge clignotant qui n’annonçait rien de bon, il aurait tôt fait de retourner dans les gradins si jamais il jouait de malchance. Pour écarter cette possibilité, le mage prit le temps de se soigner en profitant de ses capacités de Florizarre et du soleil encore présent, lui permettant d’économiser des potions dans le cas où elles seraient utiles.

« Si vous voulez j’ai encore de quoi vous soigner, hésitez pas à vous servir »

Les réjouissances furent en effet de courte durée, la chasseuse étant tombée nez à nez avec une nouvelle menace : deux, quatre Ninjask qui voletaient avec aisance et risquaient de devenir un autre style de menace. En effet, pouvaient-ils espérer toucher quelque chose qui allait aussi vite et risquait d’esquiver la plupart de leurs attaques ? Toujours en train de se soigner, le mage commença alors à prendre ses distances en reculant pour se dissimuler derrière le barbare et le chevalier. Ça devrait le faire, mais mieux valait jouer la prudence quand on risquait peut-être de rencontrer d’autres pokémons sur le chemin…




Alex lance deux fois Synthèse et recule histoire de.

Inventaire : 9 Hyperpotions

Alex Reef – le sorcier
Pokémon (stats) : Dracaufeu
Niveau : 67 (2/5)
Arme actuelle : Grimoire
Type : Feu/Vol
Attaques & Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 788

Région : Johto, Hoenn
Ven 14 Juil - 10:33
Stelkin partit de ces gens qui s’impliquaient tellement dans ce qu’ils faisaient que l’on pouvait aisément croire qu’il faisait du rôle-play alors qu’il jouait. Il n’était pas conscient que certaines tranches de joueurs hardcore auraient fait de même en cet instant présent, surjouant le côté chevalier et aller dans la mêlée pour arriver à battre cette nuée de monstre qui, bien qu’ils semblaient faibles, avaient quand même de l’énergie à revendre. Bien que son corps éprouve encore des brulures gênantes qui ne lui permettaient pas d’apprécier à sa juste valeur le déroulement du combat, il avait bien l’intention d’aller aider Alex qui n’allait pas pouvoir tenir indéfiniment, surtout avec l’arrivée des Triopikeurs.

Il s’était passé un peu pêle-mêle pas mal de choses. Par exemple, Maëve, sachant qu’elle ne pourra pas tenir le coup, opta pour une attaque Clonage. Il fallait dire que les développeurs avaient fait quelque chose d’assez incroyable là aussi. L’avatar était comme dédoublé et attirait naturellement les attaques vers elle. De son côté, Alex avait invoqué une vague géante qui balaya les Triopikeurs d’un coup. C’était parfait, 6 adversaires d’un coup et les fermites affaiblis, cela allait permettre d’y voir plus clair même s’il avait pris quelques dégâts. Stelkin profita de cet instant pour aller se battre à son tour.

Son épée se chargea d’une aura rougeoyante. La réalité virtuelle avait un tel impact sur Stelkin qu’il oubliait quelque peu l’aspect jeu et se lança à corps perdu dans le combat. L’épée faisait corps avec lui et il frappa d’un coup sec d’un des fermites encore sonné par la précédente attaque. L’avatar se disloqua en deux et une pluie de flammèches alla arroser les fermites voulant venger leur compagnon d’arme. Dans un autre élan, il frappa une seconde cible et put battre un second adversaire, les derniers fermites à nouveau affaiblis par les flammes crépitées par cette épée.

Finalement, ce fut Lucas qui eut le dernier mot. Il usa d’une attaque Séisme pour dégager tous les adversaires. L’impression laissée par cette attaque l’avait quelque peu dérangé, les ondes sismiques se répandant à travers son corps.Mais il n’y avait plus aucun avatar. C’était la fin de la bataille. Il était sur le point de congratuler ses coéquipiers d’une nouvelle expérience de la brûlure le força à ployer un genou au sol. Cela lui faisait de plus en plus mal. Mais pourquoi ? Ils avaient pour autant rempli leur objectif… Et il vit alors arriver quatre nouveaux ennemis. Lorsqu’il vit la barre de vie d’Alex, il eut un hoquet de stupeur. C’était un miracle qu’il ait pu s’en sortir. A deux doigts du KO. Il imaginait le public espérer un nouveau KO pour avoir la chance de vivre cette aventure assez épique aux yeux de Stel.

« Ca va aller, Je pense que je peux tenir entre quelques rounds. C’est cette brûlure qui est gênante… »

Mais pour cela, personne ne pouvait y faire quoi que ce soit. Peut-être qu’à un moment donné ils auraient un checkpoint permettant un soin gratuit avant d’affronter le boss final du jeu, qui sait ? EN tout cas, ces insectes allaient goûter aux flammes de son épée même si la possibilité qu’ils esquivent toutes leurs attaques lui taraudait l’esprit.

Modération :

Stelkin prend la place d'Alex et utilise deux fois Rebondifeu en espérant en toucher au moins un.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 5 sur 6) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sujets similaires
-
» [Théorie] Un Hoopa pour bientôt ?
» Participerez-vous Hoopa ? [Besoin de bénévolat]
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Illumis-