Le Deal du moment : -58%
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz ...
Voir le deal
4.99 €

Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Centre Commercial de Doublonville

Gaeriel Miya

Gaeriel Miya
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2598

Région : Kantô - Johto - Alola
Mar 4 Oct - 6:51
Cela fait maintenant deux mois, jour pour jour, depuis que j'ai quitté ma région natale après avoir demandé à Lorenzo de me muter dans un autre QG. Ce jour-là, j'ai bien vu qu'il était inquiet, qu'il voyait clair derrière ce sourire de facade que j'avais adopté pour ne pas craquer, mais je n'ai rien lâché et j'ai simplement dis vouloir changer d'air pour quelques temps. Il a accepté ; nous nous entendons bien depuis notre première rencontre et rien n'interdit dans le règlement intérieur de demander une telle mutation. Evidemment, si l'on m'avait demandé de retourner en Kantô pendant cette période pour une mission prioritaire, je n'aurais pas pu refuser et je serais revenue sans chercher à contester... Ce ne fut pas le cas et cela m'a permis de souffler. Par ailleurs, j'ai été particulièrement occupée le premier mois, ayant été assignée à Frimapic pour une drôle d'histoire qui m'aura occupée et permis d'oublier tout ce qui s'était passé. C'est au cours de cette mission, alors que nous avons été bloqués par une tempête de neige et que j'ai du survivre plus d'une semaine dans une cabane abandonnée avec mes compagnons pour me sauver la mise, que Rig a commencé à changer, physiquement parlant (le reste est irrécupérable, je le crains). Au bout de quelques jours, sa fourrure a commencée à blanchir ; et si le phénomène s'est arrêté lorsqu'un homme nous a retrouvé et nous a fourni un itinéraire beaucoup plus intelligent que ce que le QG m'avait donné afin de quitter les montagnes malgré la tempête, il a continué de blanchir pendant ce mois passé dans les montagnes... L'infirmière présente n'était pas certaine de ce qui était en train de lui arriver, et la seule hypothèse plausible qu'elle ait formulée soit que le buffle se soit rapidement adapté à son environnement en optant pour une fourrure plus passe-partout dans la neige... Est-ce vraiment cela ? Il faudra que j'évoque le sujet avec d'autres...

Au bout de ces deux mois d'exil, j'ai fini par revenir dans une région plus familière après en avoir informé le QG et avoir reçu leur feu vert. Ayant encore un ressenti négatif vis à vis de ma région natale, les mots inscrits sur cette lettre me hantant toujours la nuit et les souvenirs passés de ma relation avec Mikhail continuant de me faire souffrir à chaque fois que mon esprit divaguait (c'est à dire très, très régulièrement), j'ai décidé de vivre un peu à Johto, région dans laquelle je peux résider officiellement et pour de longues durées depuis que j'ai vaincu la ligue et obtenue la double nationalité. Un drôle de système quand on y pense, qui favorise exclusivement les dresseurs et les coordinateurs au détriment des autres professions... M'enfin, je ne vais pas me plaindre que mon métier soit si apprécié par tous et qu'il m'ait même rendue célèbre... Bien que cela amène son lot de problèmes ; Akira m'a contacté alors que j'étais à Sinnoh, m'expliquant qu'un article était sorti en parlant de moi dans l'un de ces journaux spécialisé en people. Il évoquait mon départ dans une autre région, le faite que j'ai brusquement arrêté de défier les arènes mais aussi les possibles raisons... Et notre rupture était en ligne de mire. Comment ont-ils pu savoir une information aussi confidentielle ? Je payerais cher pour le savoir.

J'ai donc fait en sorte que mon retour soit discret, crèchant temporairement dans une chambre au QG de Doublonville. Pour l'heure, je n'ai pas vu de journalistes rôdant autour du bâtiment, mais je sais qu'ils ne tarderont pas... Surtout que je ne vais pas rester les bras croisés : après tout, il me reste encore un badge à collecter afin de compléter cette seconde collection.

Je ne peux pas continuer de me lamenter plus longtemps, il faut que je me bouge.

* Achat d'une CT Repos pour 2000 pk$.
Edit Iago : 11000 – 2000 = 9000$ (retiré le 08/10)


Centre Commercial de Doublonville - Page 2 K9w17c

Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Signa210
doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Ven 30 Déc - 16:07

Voilà. J’étais enfin revenu de ma dernière mission. J’allais enfin pouvoir retrouver un semblant de vie normale sans devoir courir partout où l’on m’envoit. Je vais avoir quelques semaines tranquilles normalement. Enfin jusqu’à la prochaine catastrophe où je devrais intervenir. Mais j’espère que ce ne sera pas dans l’immédiat. Je n’ai pas tellement envie de repartir directement à l’autre bout du monde. Il faut que je prenne le temps de me poser. De réfléchir. De penser à moi et à ce que je veux vraiment faire. Je me suis rendu compte lors de cette dernière mission que je m’étais peut-être engagé un peu trop rapidement dans les forces de l’ordre, et maintenant je regrette. Je me rends compte que je n’ai peut-être pas la personnalité qui colle avec ma profession. Quand je me suis présenté au concours d’entrée, je pensais vraiment réaliser le rêve de ma vie. Celui que j’avais lorsque j’étais un simple gosse. Mais finalement, ce rêve aurait peut-être dû en rester un.

Quand je regarde mes collègues, avec leur air blasé, j’ai peur de ce que je pourrais devenir si je continue à travailler comme agent de police. Je n’ai pas envie de devenir comme eux. Je refuse de devenir aussi déprimant qu’eux. Et surtout, je n’approuve absolument pas la façon dont ils traitent leurs partenaires pokémons. Pour moi, mon Caninos, c’est comme un ami. Alors que quand je remarque leurs relations avec leurs pokémons, j’ai juste l’impression qu’ils les considèrent comme de simples outils de travail. Ce n’est pas ce que je veux. J’ai peur d’en arriver au même point si je continue. Cela ne me ressemble tellement pas. Je suis vraiment effrayé par l’idée d’en arriver là. Ce serait comme si je me perdais moi même. Ce serait juste horrible pour moi. Je refuse de devenir ainsi. Je ne peux pas.

Aujourd’hui, j’avais décidé de faire un tour au centre commercial. J’ai quelques affaires à acheté. J’aimerais bien faire l’acquisition de nouveaux disques d’apprentissages pour tenter d’offrir de nouvelles possibilités à mes pokémons. Et je ne sais pas. Peut être que je trouverais également d’autres choses qui pourraient m’être utile. Je ne sais pas vraiment. Je crois que j’ai surtout envie de faire quelque chose qui ne me rappellerait pas que je suis policier. J’ai besoin de retrouver ma vie de dresseur. Je ne la mène pas depuis bien longtemps, mais j’ai déjà l’impression de passer totalement à côté à force de partir toujours plus loin et plus longtemps pour mes missions. J’ai besoin de me retrouver. De me ressourcer. En passant du temps à m’entrainer avec mes compagnons pour qu’ils puissent maitriser de nouvelles attaques, je me dis que cela pourrait m’aider à faire le point sur ma vie actuelle et sur ce que j’ai envie de faire à l’avenir. J’ai l’impression que c’était réellement de la folie de partir à l’autre bout du monde pour me lancer à l’aventure dans un univers que je ne maitrise pas et que je n’avais jamais vraiment côtoyer par le passé.

« - Bonjour, peut-on vous aider ? »

« - Bonjour, oui, je le pense, il me faudrait quelques disques d’entrainement. Et des balls aussi, c’est toujours utile. »

Maintenant, il ne me restait plus qu’à faire un choix sur ce que j’allais prendre. Cela ne devrait pas être trop compliqué. Enfin je l’espère. L’autre jour, dans l’avion, j’avais fais quelques recherches sur ce qu’il serait possible d’apprendre à mes compagnons. J’allais juste voir ce que je pourrais prendre avec l’argent que je possède. Mais quand je vois les prix indiqués autour de moi, je me dis que je n’aurais peut être pas grand chose finalement.



Achat de :
- CT 123 - Direct Toxik : 5000$
- CT 24 - Tonnerre *2 : 3000 * 2 : 6000$
- Superballs*15 : 150*15 : 2250$
Montant à retirer : 13 250$
Somme restante : 13360-13250 = 110$ #retirés by Eiko


Centre Commercial de Doublonville - Page 2 DK8c7Zx Centre Commercial de Doublonville - Page 2 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

C-GEAR
Dim 12 Fév - 16:56
Se retirer. Se retrouver. S'orienter. Se diriger.

Se perdre.

Beaucoup de choses se sont passées, certaines volontairement et d'autres involontairement. Mais toutes ces situations ont fait de la sbire ce qu'elle est aujourd'hui. S'il existait un monde parallèle dans lequel elle avait droit à un chemin complètement différent, peut-être qu'elle l'aurait pris. Et qu'elle ne serait pas comme elle l'est aujourd'hui. Mais qu'importe. Plus rien n'importait de toute manière. Qui s'en souciait ? Qui risque de regretter la jeune femme qu'elle a été ? Elle ne sait pas. Elle ne sait plus. Mais au fond, elle sait. Elle sait qu'elle va laisser beaucoup de personnes derrière, beaucoup d'amis, de la famille, et ses pokémons.

Se cacher.

Elle a fuit. Elle a tout donné. Il est maintenant temps de se retirer, d'aller à la rencontre de ce qu'elle a prévu depuis tout ce temps et arrêter le massacre. Ce qui compte pour elle, pour les autres, tout ceci sera sauvée dans sa mémoire et son cœur. Personne ne le verra, personne ne la reverra, mais tout sera ici. Ses compagnons de toujours vont probablement lui en vouloir de partir en les laissant aux bons soins d'autres dresseurs et personnes de confiance. Peut-être que Hanatsu lui en voudra le plus, mais la Méganium comprendra. Elle a toujours compris les intentions de sa dresseuse et elle n'aura aucun mal à être heureuse là où elle sera. Même si un pincement au cœur sera toujours présent, c'est un pokémon fort malgré les apparences. Chiki aussi, va trouver son bonheur. Elle a toujours été un peu timide et très câline, la prochaine personne sera quelqu'un de bien pour elle. Dash et Sylphe resteront ensemble, ils ne doivent pas se séparer. Tia aura sa place avec son caractère héroïque et ses idéaux. Flaffy ne sera plus seule. Indra retrouvera sa famille. Myss a trouvé un refuge pour pokémons et aide les propriétaires. Cora sera bien, de retour dans l'océan avec ses congénères. Ils seront dispersés, mais pourront se retrouver s'ils en ont envie. Ils n'oublieront pas tous les moments qu'ils ont passé ensemble pendant toutes ces années.

Disparaître.

Sans laisser de traces, sans se soucier de quoi que ce soit d'autre dans le monde, étant plus égoïste dans l'espoir d'avoir l'esprit clair et serein, Etsuko disparaît.

Où, comment, personne ne le sait. Personne ne le saura jamais.

Un simple mot a été donné à ses proches et ses pokémons : merci.



Achats :
- 1 CT Eclat Magique (5500)
- 1 CT Tonnerre (3000)
- 1 CT Mur Lumière (4500)
Total = 13 000$. Argent retiré #byEiko
Revenir en haut Aller en bas

Noah Brooks

Noah Brooks
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1180

Région : Johto
Ven 22 Déc - 23:28
Je n'avais pas vraiment envie de me retrouver ici, mais Noël m'obligeait à prendre mon courage à deux mains et à m'aventurer dans le centre commercial de Doublonville en espérant que, cette fois-ci, rien ne sortant de l'ordinaire n'arriverait. Enfin, rien n'ayant lien avec des pokémons spectres puisque les clients dans le temps des fêtes avaient tous tendance à devenir légèrement fou. Comme je n'avais pas envie de me faire battre à coup de sacoche pour avoir regarder un peu trop longtemps une spatule en rabais, je préférais garder les yeux au sol et naviguer un peu au hasard en espérant que les allées contenant les articles que je voulais acheter seraient vides. Ou du moins dépourvus d'enfants qui criaient et de mères sur le bord de faire une crise de nerfs. Vraiment, le temps des fêtes faisaient ressortir le meilleur en nous.

Je relevai brièvement les yeux afin de me repérer et changeai promptement de direction tout en essayant de me confondre avec le décor. Je n'avais pas tout à fait envie de me faire harponner par une vendeuse au sourire crispé et au regard éteint qui n'avait qu'une seule envie: rentrer chez elle jusqu'à la fin de la période des fêtes. Les pauvres. Si au moins elles avaient le droit d'envoyer balader les clients impolis ou insistant que leur coupon était bel et bien valide, alors qu'il était clairement indiqué autrement. J'espérais ne jamais à avoir à travailler dans ce genre d'environnement. Honnêtement, je n'étais pas certain de ne pas être en mesure de survivre à une journée sans être sur le bord d'une crise d'anxiété et d'être sur le bord des larmes causées par une frustration extrême.

Heureusement pour moi, je n'eus qu'à passer une petite demie-heure avant de rassembler tous les articles dont j'avais besoin. Je n'aurais jamais cru que j'apprécierais un jour de retrouver le froid de l'hiver, mais c'était une de ses journées où se les geler était cent fois mieux que d'être confronté à une foule de gens.


Achat: CT Repos (2000)

2315 - 2000 : 315 p$
Retiré via PA.


Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Tfk6
stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

C-GEAR
Mer 27 Déc - 14:37
Quelques années en arrière. Ai avait quinze ans. C'était encore l'époque où elle et sa jumelle étaient obligées de partir en courses pour aider leur mère. Le centre commercial de Doublonville brillait de mille feux grâce aux éclairages de Noël. Si beaucoup de gens couraient en tous sens pour trouver des cadeaux, ce n'était pas le cas des deux sœurs et de leur génitrice. Pour elles, ça aurait été une période banale si les gens n'étaient pas tous fous à l'idée de dépenser excessivement pour faire plaisir à leurs proches. Ou par convention, selon les cas. Ai et Jun n'avait pas eu de cadeaux de Noël depuis longtemps. Peut-être depuis qu'elles avaient commencé à articuler des propos intelligibles. Mais en ce jour d'effervescence, les yeux de la jeune Ai brillaient autant que les décorations.

Jun, t'as vu ça ? C'est pas cher du tout.
C'est pas comme si on pouvait l'avoir...

La jeune fille aux cheveux azur haussa les épaules, ayant du mal à décrocher le regard de l'arme blanche qui reposait dans une vitrine. Cela faisait plusieurs fois qu'elle le voyait, et son prix n'avait jamais été aussi bas. Une vraie promo. Peut-être que, pour une fois, elle pourrait essayer.

Mère, je peux l'avoir ? Juste ça, juste une f...

Sa mère lui coupa la parole en lui disant de se dépêcher. Non, elles n'auraient rien. Pas d'argent pour des cadeaux inutiles. Ai maugréa en son for intérieur, sa mère n'avait même pas pris le temps de regarder ce qui l'intéressait. Jun lui lança un sourire narquois. C'était frustrant.

Alors que la petite famille Yaezakura faisait des courses alimentaires, la jeune fille aux cheveux flamboyants s'interrogea. Où était passée Ai ? Si sa mère n'en avait rien à faire dans un premier temps, habituée aux disparitions momentanées de sa fille, Jun avait un mauvais pressentiment. Elle se mit à chercher sa sœur partout. Jusqu'à ce qu'une alarme résonne. Celle de l'armurerie devant laquelle Ai fantasmait plus tôt. Mais Jun choisit de rester pragmatique. Elle aida sa mère à terminer les courses, portant pour deux les sacs en plastiques remplies de nourriture, et attendit de passer devant le magasin. Le spectacle était à la hauteur de ses attentes.

Oh ça va, je regardais juste ! ME TOUCHE PAS AVEC TES GROSSES PATTES !

Jun dût poser ses affaires à terre tant elle riait. Quant à sa mère, elle pâlissait à vue d'œil. On pouvait clairement voir Ai, sur un comptoir, en train de se débattre avec un couteau pour ne pas se faire toucher par les agents de police qui l'entouraient. C'était une catastrophe. La génitrice lâcha tout et courut chercher sa fille. Entre désespoir et honte, elle proposa de payer l'objet et s'excusa aussi platement que possible. Si le vendeur voulait son argent et se débarrasser rapidement du problème, les agents ne le voyaient pas du même œil et emmenèrent la voleuse au commissariat. Ai sourit à sa sœur. Elle l'aura eu, son cadeau de Noël.





Achat d'une CT Séisme pour 5 500P$, merci ♥️

9750 - 5500 : 4250 p$
Retiré via PA
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

C-GEAR
Mer 3 Jan - 11:18
Je crois que l'on vient de passer la nouvelle année. Pour certains c'est synonyme de joie, de fêtes, de somptueux repas et de cadeaux. Pour être honnête pour moi c'est plus équivalent à de la tristesse qu'autre chose...
Je suis la, toute ronde que je suis, assise devant une vitre devant laquelle se pressent de nombreuses silhouettes floues. Je n'arrive pas vraiment à les distinguer mais je les entends parler, discuter entre elles à propos des formidables repas qui me sont hors de portée. Et cela ne fait qu'accentuer mon état un peu triste...
Regardez moi, je n'y suis pour rien si j'ai des rondeurs car je suis ainsi depuis ma naissance. La plupart de mes consœurs avec un meilleur profil ont déjà trouvé un partenaire mais moi je reste sur le banc de touche comme une sorte d'objet non désiré. Eh ! Regardez moi je suis la ! Mais rien à y faire, toutes mes tentatives pour attirer l'attention échouent et les visages continuent de défiler devant la vitre...
J'entends parler de Groret ou de Magicarpe et je salive d'avance à l'idée de les faire entrer dans mon ventre. Puis je me rappelle que je suis un peu trop ronde et l'envie me passe...
Si l'on prenait un peu de temps pour venir me parler je pourrais montrer que je suis toute à fait prête pour faire ce que l'on attend de moi. Tout ce que je demande c'est d'avoir une chance de le prouver. En vain. Alors je reste la assise à attendre avec le temps qui passe et je rumine. Au début, j'avais plusieurs amies avec qui parler mais elles sont toutes parties lorsqu'on les montraient du doigt depuis l'extérieur. Je les entendaient glapir de plaisir et de joie en disant que leur jour était arrivé.

Le mien n'arrive toujours pas. Pourtant, j'ai une belle couleur blanche pâle immaculée, sans accrocs, signe que je prend soin de moi. Et j'adore le rouge que je porte aussi. D'après une amie c'est hasbeen le rouge, maintenant tout le monde porte du noir et jaune. Mais pourquoi est ce que je devrais faire comme tout le monde ? J'aime ce rouge, légèrement brillant pour attirer l’œil. Peut être qu'elle à eu raison. Peut être que mon rouge n'attire plus. Je ne sais pas si je serais capable de changer si facilement.
Je remarque alors que quelqu'un m'observe depuis l'autre côté du verre. Je ne le vois pas bien et son visage est légèrement déformé mais on dirait un garçon avec des cheveux gris en bataille. Il a un regard vert très clair et je vois qu'il ne détache pas ses yeux de moi. Peut être que lui... Allait me choisir ? Transformer ma solitude en ces doux moments de joie tant fantasmés ? Je tente de garder son attention sur moi afin qu'il se décide à me choisir. Aller toi, emmène moi je serais à ton service et tu ne seras jamais déçu de ce que je ferais. Aller...
Le garçon recule. Zut... Encore un échec.

Je retourne à ma solitude... Puis soudain, on m'attrape ! Je panique un peu, désorientée par toutes les lumières et les sons atour de moi.
« C'est celle la que vous voulez monsieur ? »
« Oui parfait, je la prend. »
Je cherche des yeux la personne qui parle et suis stupéfaite de découvrir le garçon aux yeux verts qui m'observe d'un air joyeux. Alors... Je vais enfin ne plus être seule derrière ma vitre. Une tornade de sentiments me prend de l'intérieur et je me sens légère. Mes rondeurs ne me gênent plus. Quelqu'un m'a acceptée comme je suis. On me tend vers lui et je me retrouve entre ses mains chaudes et douces. Je sens que je vais être bien avec lui.

Je serais une parfaite petite pokeball.


Achat d'une Pokeball un peu ronde.

25865 - 100 : 25765 p$
Retiré via PA
Revenir en haut Aller en bas

Noah Brooks

Noah Brooks
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1180

Région : Johto
Ven 26 Jan - 17:29
"Long time no see, nemesis."

C'était ce que je me disais en fixant d'un air suspicieux les portes du centre commercial. Je serrai la bretelle de mon sac tellement fort que mes jointures étaient blanches. Même après accueilli un Gengar dans mon équipe, je n'arrivais pas à me sentir confortable à magasiner ici. Si seulement les magasins des autres villes vendaient également des cts. Pourquoi fallait-il à chaque fois se déplacer ici? Peut-être que si je partageais cette idée avec les différents propriétaires - même si j'avais l'impression que tous les magasins appartenaient à la même personne - tout en omettant qu'elle provenait d'une certaine expérience traumatisante et en focusant sur le fait que cela simplifierait la vie de tous les dresseurs, cela changerait. S'il y avait une boite à suggestion, je n'hésiterais pas à le faire. Autrement, il ne me restait plus qu'à prendre mon courage à deux mains et à affronter les allées bien trop encombrées de gens. J'espérais seulement qu'éventuellement que j'arriverais à venir ici sans en faire tout un plat à chaque fois. Peut-être que je devrais songer à retourner voir Catherine. Quelque chose me disait que je n'avais pas tout à fait fini d'explorer toutes les sources de mon anxiété (quoique ce devait être impossible de toucher le fond). Si je voulais devenir ranger, il allait falloir que je me débarrasse de toutes les peurs absurdes que j'avais et qui pourraient me nuire.


Achat CT Vibroscur (3000)

Edit jaune: 8415 - 3000 = 5415


Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Tfk6
stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Zuko Kanesaki

Zuko Kanesaki
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 716

Région : Johto
Dim 4 Mar - 21:47
« Chiharu, pourquoi tu m’emmènes ici? Ce n’est pas là que j’aurai les deux premier badges hein! » dis-je à ma meilleure amie alors qu’elle peinait pour me traîner de force. « Mon temps est précieux, je ne peux pas rester ici pour le plaisir. »

Elle se retourna et me jeta un regard noir. Elle me donna des frissons et je me demandais vraiment quelle mouche l’avait piqué. Je m’étais pourtant renseigné et je devais aller à Mauville et à Ecorcia! Pas à Doublonville… Mais peu importe ce que je lui avais dit, elle faisait sa tête de mule et continuait à m’emmener là. Nous arrivons donc ici dans cette ville. Il y a bien l’arène, mais… C’est tout de même le troisième badge et non pas dans les deux premiers, ce qui m’embête beaucoup et que pour moi c’est inutile puisque mon père m’a bien dit les deux premiers badges…

Je regarde mon amie et nos regards se croisent. Je soupire tout simplement. Si au moins elle me disait ce qui allait à la place, ça serait beaucoup moins frustrant. Elle devait même le voir dans mon regard que j’attendais impatiemment des explications, mais rien… Pourquoi je l’avais rejoint après mettre sorti du puits de Ramolosse?

Elle me pointe finalement un immeuble. Je regarde et je vois qu’il s’agit du centre commercial de la région. C’est vrai que je manquais de pokéball à force de capturer pleins de pokémon que je voyais ici et là à travers mon parcours. J’eus un léger sourire, ce qui semblait avoir le même effet sur Chiharu.

« Bon, ça va j’ai compris. Tu m’a emmené ici pour que j’aille acheter des pokéball pour refaire mon stock. » lui dis-je en m’avançant vers le grand bâtiment.
« T’as enfin compris! » me lança-t-elle.

Nous rentrons dans le centre commerciale et monta à l’étage des pokéball. Je regardais la diversité et je me dis que ça serait probablement bien que j’en aie des différentes même si pour le moment les pokéball marchait bien.

« C’est bon! Madame, j’aimerais 10 pokeball, 5 superball et 2 hyperball s’il vous plait. » demandais-je.

Aussitôt elle traita mon achat et je donnais en retour le montant en question.



Achat 10 pokeball + 5 superball + 2 hyperball (2150$)
EDIT Ada : 2830 - 2150p$ = 680p$
Retirés via P.A.

Merci <3


Autres comptes:
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcf0jbg-61f822a1-3862-4b95-a44f-6c88e0871399
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcundba-c87b6e9d-f61f-4cad-b1ee-3a2fc632ebd7
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcundci-37de16a4-8dad-4d74-8986-3ebde281b561
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Tumblr_oz9057XR1q1s0wfi7o1_1280
Revenir en haut Aller en bas
https://nathiechanblog.wordpress.com/

Omar Ehseb

Omar Ehseb
Coordinateur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 29/01/2018
Messages : 181

Région : Johto
Jeu 10 Mai - 16:34
C'est comme ça qu'AKH est devenu mon pokémon. J'étais occupé à ne rien foutre quand Alex et Poot ont débarqué chez moi. Je ne sais pas d'où ils sortaient cette idée, mais ils voulaient à tout prix m'offrir un pokémon, prétextant que si j'voulais percer dans le game de la coordination, il me faudrait autre chose qu'un "Granbull qui s'contente de cogner tout ce qui bouge". Soit.

On file vers le centre-ville, s'aventurant dans une des nombreuses ruelles à sens unique qui constituent Doublonville. Là, dans un renfoncement, le genre de truc qu'on ne peut pas trouver si on ne connait pas, on tombe sur une boutique tenue par un vieux gars d'Alola. C'est une sorte de boutique un peu louche qui vend des trucs qui viennent d'on ne sait où.
- Tu verras Omar, c'vieux-là, il a forcément le pokémon qui te plaira.
- Ouais. Mais si ces pokémons sont aussi péraves que sa boutique, cimer.
En poussant la porte de la boutique, on est prit au nez par une sale odeur de renfermé mêlée à de l'encens parfumé à l'épice. La pièce principale de la boutique symbolise à elle même le cliché des boutiques chelou dans les films, elle est mal éclairée, y'a des trucs bizarres accrochés de partout. Le vieil homme est en train de lire lorsqu'on débarque, et a l'impression d'le déranger alors que ça se voit à des kilomètres à la ronde qu'il ne glandait rien.
- Vous m'voulez quoi les jeunes ? nous demanda le vieux.
- On cherche à voir c'que vous avez en pokémons. C'est pour notre pote là, il s'lance dans la coordination.
L'vieux affiche un sourire amusé tout en reposant son livre. Il s'lève ensuite, puis part lentement dans son arrière boutique, sans nous adresser un seul mot. Le cliché s'intensifie quand l'vieux se la joue mystérieux. Nous, on reste plantés là sans trop savoir quoi faire. On ignore si on doit l'suivre ou si on doit restés là à attendre qu'il nous remarque. On s'regarde tous les trois, en attendant de savoir ce qu'il se passe.
- Bon, commençais-je en parlant à mes potes, on se casse ?
- Non attends, me fait Alex, poitant la porte de l'arrière boutique avec son doigt.
On reste encore quelques secondes à attendre que quelque chose ne bouge. Le vieil homme se pointe enfin, avec une pokéball en main. Lentement, il s'approche de la p'tite table qui se trouve à côté de nous, et y pose la pokéball. Tout ça s'passe sans un mot, nous, on ne fait que suivre le vieil homme du regard. Après avoir posé la pokéball, il s'écarte de la table puis se tourne vers nous. Je serre les dents, toute la lenteur de ce moment commence à me casser les couilles, j'suis à deux doigts de lui en coller une.
- C'est le pokémon que j'ai à vous vendre.
- Hein ? Comment ça, on choisit pas ? lance Poot, surpris de la démarche de vieux.
- Je fais confiance en ce pokémon. Il a soif d’aventures, alors je lui offre l'occasion d'en vivre.
- Mouais, c'est toujours à moi de décider si j'le prends ou pas votre pokémon. Y'aurait moyen de le voir ?
Le type hoche la tête, et me demande d'appuyer sur le bouton central de la pokéball, ce que j'fais. Une fois le flash lumineux lié à l'apparition du pokémon passé, le monstre apparaît. C'est un Ossatueur venant d'Alola et qui n'ressemble donc pas à un Ossatueur classique. Contrairement aux autres spécimens de son espèce qu'on peut trouve à Kanto, celui là à la classe. La bête me regarde fièrement et ne me quitte pas des yeux, il semble avoir du cran, ce qui m'plait.
- Vous dites qu'il a envie « d'aventures » ?
- Oui. Ce pokémon est un combattant redoutable, et il a un style bien à l-
- J'm'en fiche. Je le prends, dis-je sans quitter le pokémon des yeux.
Sans perdre plus de temps, et pour éviter de traîner plus longtemps dans cette boutique, on quitte rapidement la boutique après avoir payé le vieil homme. On rentre ensuite chez moi, j'dois présenter à Spiegel un nouveau compagnon.



Achat d'une CT 44 - Repos pour 2000 pk$.

EDIT Ada : 2850 - 2000 = 850p$, effectué via P.A.


Crédit avatar ©️️️ VENERA
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

C-GEAR
Dim 17 Juin - 12:30

« Hm. »
Il marque une pause et observe le paysage depuis l'entrée de la grande métropole qu'est Doublonville. Wren arque un sourcil. Les grattes-ciel sont nombreux et la foule va et vient, comme un flot incessant rappelant les vagues qui bordent Oliville. Oliville qui ne se trouve pas si loin d'ici d'ailleurs, mais hors de question pour le jeune homme de s'y rendre, désolée maman. Il n'a pas envie, ce n'est pas encore le bon moment songe-t-il en faisant craquer ses doigts avant de glisser une main dans ses cheveux pour les ébouriffer. « Ca ne vaut quand même Volucité... » marmonne le dresseur. Les souvenirs vont et viennent et même si Doublonville doit avoir un charme certain avec ses nombreuses boutiques, son cours d'eau qui longe la cité et son architecture à la fois moderne et ancien, savant mélange typique de la région, Wren n'accroche pas. Il préfère Volucité et pour un tas de raison. Parce qu'il connaît les bas fonds comme sa poche, qu'il adore observer la mer depuis les quais, qu'il aime se balader dans les égouts avec sa bande, mais c'est le coeur serré qu'il a été forcé de partir, le jour où Archibald, son père, a été tué. Par qui ? pourquoi ? Pas de réponse et au fond, ca n'a pas d'importance, on s'en tape pas mal songe-t-il en avançant, les mains dans les poches vers le centre de Doublonville.
Les pensées prennent le dessus et voilà que les souvenirs douloureux jouent malicieusement avec Wren. Il revoit cet agent de police devant la porte de leur appartement, à annoncer à Nova que son époux a été retrouvé mort dans les égouts, certainement une revanche, un règlement de compte. Il ricane un peu, le garnement en y pensant. Pourquoi vouloir tuer un archéologue qui passait plus de temps à déterrer de vieilles pierres au Château Enfoui ? Ca n'a pas de sens, mais après tout, papa a des secrets Wren et ce sont eux qui l'ont tué. Oui. Les paroles de sa mère lui reviennent à l'esprit alors qu'il constate, surpris, qu'il est déjà devant les portes mécaniques du grand centre commercial.

« Sors de là. » lance Wren en libérant son Kaïminus de sa pokéball. Doublonville n'est pas leur destination, pas pour le moment en tout cas. C'est simplement un arrêt nécessaire pour faire le plein de courses, revoir le stock avant de continuer la route. Le dresseur balaie de son esprit les souvenirs de son père et entre dans le centre commercial suivi par son compagnon. Ce-dernier ouvre sa gueule, prêt à mordre tout ce qu'il trouve. « Non, sinon tu seras puni. » le ton est ferme, sévère et nonchalant, ainsi, quand Wren croise le regard du pokémon, celui-ci ferme sa mâchoire et avance, sans se faire remarquer.
Dans les étales, le gosse prend ce dont il a besoin. Il ne parle à personne, sauf si nécessaire. Il n'en a pas envie. Il faut dire qu'il a toujours été solitaire depuis qu'il est arrivé ici. A Volucité, c'était différent. Wren avait sa bande, ses potes et son territoire. Petit chef d'un groupe de pseudo voyous, il avait du pouvoir, mais ce n'était finalement qu'une illusion. L'illusion qui s'est brisé quand il est arrivé ici. Pourtant, diriger, conquérir, tout ça, ça lui manque et il rêve de retrouver du pouvoir, même si ce n'est pas légal. Après tout, qu'est ce que la légalité ? Un principe moralisateur que l'Homme a déclaré pour dire ce qui est bien et ce qui ne l'est pas, pour se donner bonne conscience, mais au fond, ce qui compte vraiment, c'est le pouvoir et ce qu'on en fait. C'est pour cette raison qu'il a décidé de partir, de laisser sa mère, parce que ce n'est pas à Oliville qu'il va obtenir du pouvoir, mais ailleurs et le pokémon à ses pieds va l'aider à y parvenir.

Les minutes s'écoulent et c'est rapidement l'heure qui creuse le temps quand Wren termine enfin ses achats. Il grimace et sa main caresse le haut du crâne de Kaï. « On va devoir se renflouer toi et moi, car ça va nous coûter un max. » dit-il avant de se diriger vers la caisse. L'argent est un moteur, un moyen d'avancer et de vivre convenablement.
Oui, nul doute que Wren désire plus que tout le pouvoir et pour y parvenir, il lui faut de la force et de l'argent pour réaliser ses desseins, bons comme mauvais.

les courses réalisées:
 
Revenir en haut Aller en bas

Calum Mori

Calum Mori
Coordinateur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 26/07/2018
Messages : 116

Région : Johto.
Ven 27 Juil - 21:28
    Doublonville. Calum n'aurait jamais pensé s'y rendre un jour. Les autres à l'école y allaient souvent, les week-ends, pour faire les magasins et pour s'amuser dans les grandes villes, mais rares étaient les moments où Calum était invité et, lorsqu'ils osaient enfin le convier, c'était lui qui n'osait pas accepter, de peur de déranger, de ne pas assez s'amuser pour eux, de ne pas pouvoir dépenser autant et d'être un frein dans leurs activités. Il avait alors toujours dit non et s'était contenté de Ville Griotte et ses alentours, jusqu'à... maintenant. C'était son grand frère qui avait insisté lorsqu'il avait appris que Calum désirait partir découvrir le monde et gagner quelques rubans. S'il l'avait charrié un peu en lui assurant que les badges avaient plus de valeur, il lui avait tout de même donné un peu d'argent et conduit jusqu'ici pour lui faire faire ses premiers achats en tant que coordinateur.

    Togepi bien serré dans ses bras – Calum avait bien trop peur qu'il ne s'échappe, comme il avait déjà pris l'habitude de le faire –, il s'avança prudemment dans cette grande ville aux dimensions disproportionnées, et fit fi du sourire goguenard de son frère. « T'as vraiment peur de rien », dit-il en secouant la tête et Calum lui jeta un regard noir, accompagné de Togepi qui le défendait déjà farouchement. « Viens, c'est par là. Si tu es sage, tu auras peut-être même une sucette ! » Calum le suivit, un peu morose, ne supportant déjà plus d'être moqué ainsi. C'était rare qu'il sorte avec son frère ; celui-ci était souvent sur les routes, à combattre d'autres dresseurs et à entraîner ses Pokémons, parce qu'il visait la ligue. Quand il rentrait à Ville Griotte, il s'empiffrait sous le regard fier du grand-père, dormait des jours durant, traînait avec ses vieux copains et repartait, l'air de rien. Qu'il ait pris le temps d'accompagner Calum ici était étrange. « C'est là », prononça-t-il enfin, après avoir marché quelques minutes au milieu de la foule. Il regarda Calum et Togepi. « Pourquoi est-ce que tu ne le mets pas dans sa pokéball ? demanda-t-il en montrant de la tête ses mains crispées autour de son Pokémon.

    - Il n'aime pas trop ça, répondit Calum en haussant les épaules, et ce n'est pas en le laissant dans une pokéball que je pourrais apprendre à le connaître.

    - Si tu le dis, mais tu ne pourras pas faire ça avec tous tes Pokémons, tu devrais commencer à t'habituer à ne pas l'avoir tout le temps avec toi. »

    Il n'attendit pas de réponse et entra dans le magasin, suivi de Calum qui s'interrogeait déjà sur ce que venait de lui dire son frère. C'était vrai, bien sûr. Un Pokémon plus imposant ne pourrait pas rester constamment avec lui, par exemple, et Calum savait très bien que Togepi serait mieux dans sa pokéball s'il y avait des intempéries ou s'il devait courir. Il garderait ça à l'esprit. Pour le moment, son frère lui donnait des conseils pour qu'il effectue de bons achats et il l'écouta religieusement avant de partir vers le caissier, un peu anxieux. Il posa Togepi sur le comptoir et fit sa commande. Etait-ce là le véritable début ?
    les courses de Calum:
     

    Edit Mao : 3050 - 1400 = 1650p$ retirés depuis le PA


Centre Commercial de Doublonville - Page 2 1zm047n
Revenir en haut Aller en bas

Franz Palazzo

Franz Palazzo
Modo CDT & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 14/11/2013
Messages : 2145

Région : Johto/Hoenn/Kalos/Alola
Mar 4 Sep - 18:42
Ah, les magasins de bricolage, c'était un peu comme une caverne des milles et une nuits à ses yeux ; tant d'outils et de matériaux tout prêts à l'emploi, de quoi faire et refaire ses installations autant de fois qu'il le voulait. Bon, certes, uniquement les bases ; pour la machinerie, ce n'était certainement pas dans un magasin classique qu'il pourrait se procurer les monstruosités de métal nécessaires au travail délicat qu'il visait. De manière générale, ce n'était pas le genre de machine qu'un particulier pouvait normalement acheter, que ce soit en terme de contacts ou de moyens.

Mais tout ça, ce serait une question pour plus tard, quand ses finances seraient un peu renflouées ; pour l'instant, il lui fallait de quoi faire les gros travaux ! Peintures et revêtements antistatiques, installations électriques capable de supporter les hautes tensions nécessaires, sécurités et normes, etc etc... rien que la base allait lui demander beaucoup de temps et d'efforts. Une fois ça fait seulement, les machines pourront arriver, et il pourrait ensuite refermer le mur pour cloisonner proprement le tout.

Pour l'électricité, il avait d'ailleurs déjà passé un coup de fil à la compagnie qui fournissait tout l'île en énergie, centre spatial compris. Après tout, il avait beau être un bricolo, quand il s'agissait de tirer une nouvelle ligne vers chez lui et d'installer un transformateur haute tensions à cette échelle, c'était un travail réservé aux vrais professionnels. Il y avait la bidouille habituelle, et puis il y avait risquer sa vie, et ce genre d'installations entre les mains d'un amateur appartenait à la seconde catégorie sans aucun doute. Les machines comme ses futurs travaux avaient tous deux besoin de bien plus de jus qu'un réseau domestique ne pouvait fournir, donc pas le choix sur ce point. Sa facture d'électricité en prendrait certainement un coup, mais on ne faisait pas d'omelette sans casser d’œufs, il s'y connaissait sur le sujet.

Parcourant les rayons du magasins, il nota les références des différents produits qui l'intéressaient. Pas question de se trimballer des centaines de pots de peinture et tout le reste, vu l'échelle des aménagements, il comptait bien faire livrer le tout une fois sa liste de courses complètes. Et puis histoire de ménager un peu ses finances, il allait comparer entre différents magasins, histoire de prendre le moins cher, tout en tentant d'en prendre le plus au même endroit pour avoir un prix de gros. C'est qu'à force, même avec ses économies, son emprunt et ses revenus à venir, il allait finir par galérer s'il avait les yeux plus gros que le ventre.


Hrp:
 


Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Franzs10
Revenir en haut Aller en bas

Zuko Kanesaki

Zuko Kanesaki
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 716

Région : Johto
Dim 16 Déc - 0:37
J’accompagnais simplement ma petite amie à un minuscule marché. Elle m’avait mentionné qu’elle avait besoin de quelques petits trucs de plus de ce que sa mère lui avait demandé de se procurer pour sa pension. Ça semblait énormément compliqué tenir une pension. Mais plus que j’en visite, plus que je trouvais ces endroits fascinants! Il y avait tous pleins d’espèces de pokémon différents et il se pouvait que l’on en croise des rares! Comme celui à Kantô que j’ai pu voir, je ne sais plus combien de pokémon que je ne pense pas revoir de si tôt! Ça me donnait en outre le goût d’y retourner de nouveau. J’étais sûr qu’elle en avait encore plein qui serait une chance inouïe de les observer! C’était réellement dommage que ça ne soit pas le cas pour celle de la mère de Chiharu! Je passerais beaucoup de mon temps – même si c’est déjà le cas – mais encore plus! J’apprenais énormément aussi lorsque je la regardais s’occuper et prendre soin de ces bestioles.

« Zuko, par ici! » Me lança-t-elle afin de m’extirper de mes pensées.

Je la vis qui me faisait de grands signes de bras pour que je la repère facilement. Fallait avouer que l’on n’était pas très immense l’un et l’autre. Pas du tout même. Ils nous arrivaient que l’on nous prenne pour des enfants alors qu’on a dépassé ce stade de notre vie. Elle avait déjà beaucoup de trucs qu’elle avait trouvés et je devais l’aider à tout transporter.

« Il faut que tu penses aussi que l’on doit retourner chez toi après, n’est-ce pas? » Lui dis-je.
« Je le sais, ne t’inquiète pas. » Rétorqua-t-elle.

Je haussai tout simplement les épaules sans rien ajouter d’autre. Je me devais que de la suivre sans prononcer un seul mot. Elle n’était pas du monde dans ces moments et je savais pertinemment que si j’enchérissais par-dessus, ça tournerait mal. Je poursuivis donc les boutiques en sa compagnie en servant de porte-sac au passage.



Achat d'une CT Représailles (2000 p$)
Edit Mao : 3985 - 2000 = 1985 p$ Retirés depuis le PA


Autres comptes:
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcf0jbg-61f822a1-3862-4b95-a44f-6c88e0871399
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcundba-c87b6e9d-f61f-4cad-b1ee-3a2fc632ebd7
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcundci-37de16a4-8dad-4d74-8986-3ebde281b561
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Tumblr_oz9057XR1q1s0wfi7o1_1280
Revenir en haut Aller en bas
https://nathiechanblog.wordpress.com/

Zuko Kanesaki

Zuko Kanesaki
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 716

Région : Johto
Ven 11 Jan - 2:01
« Tu sais que ta liste est trop longue?! » Dit Chiharu.

Je la regardai, un peu confus qu’elle tienne de tels propos. Elle n’était pas si interminable que ça pourtant. J’y jetai un coup d’œil par-dessus son épaule, ce qui la fit légèrement rougir. Je rigolai en silence, mais elle devina facilement mon intention avec le sourire que j’abordais au visage. Ce n’était pas grand-chose et c’était bien le minimum! Il me fallait énormément de trucs. Mon équipe grandissait à vue d’œil et il me fallait plus de pokéball afin de parfaire mes petites recherches sur les espèces qui nous entouraient! C’était vraiment un bon défi.

« Mais non. Tu dis n’importe quoi » Ripostais-je, toujours souriant.
« Tu vas me refiler tous tes sacs oui! »
« Juste quelques-uns, mais je ne te ferai pas tout porter voyons. »

Elle ne sembla pas du tout certaine de ma parole. Je n’avais guère jamais fait une chose pareille. Les précédentes fois que j’étais venue refaire le plein, je transportais tout ce qui était le plus lourd, laissant un seul et unique sac bien léger à ma tendre moitié. Je ne savais pas où elle avait été cherché le fait que j’allais tout lui refiler. J’avais également quelques pokemon dans mes pokéball avec moi pour nous aider à trimballer le tout. Elle n’avait pas du tout à s’en faire.

« Tu me prenais au sérieux, n’est-ce pas? » Lança-t-elle avec un sourire sur ses lèvres.
« Ah d’accord! Tu me faisais marcher là! »
« Tout à fait! »

Son sourire s’élargissait encore plus. Elle était réellement fière de son coup puisque j’y avais effectivement cru! Je soupirai sarcastiquement à son petit tour avant de lui faire un sourire en coin inquiétant.

« Tu sais, si tu insistes trop, je te laisserai tout porter! »
« Tu n’oserais jamais! » Me défia-t-elle.
« Tu crois vraiment? »
« J’en suis sûre! »

Malheureusement pour moi, elle avait bien raison. Mais ce n’était pas bien grave, je trouverai un moyen pour me venger un de ces jours!



Achat d'une CT CT99 Eclat Magique (5500 p$) <3
EDIT Mao : 11385 - 5500 = 5885 p$
Retirés depuis le PA


Autres comptes:
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcf0jbg-61f822a1-3862-4b95-a44f-6c88e0871399
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcundba-c87b6e9d-f61f-4cad-b1ee-3a2fc632ebd7
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Dcundci-37de16a4-8dad-4d74-8986-3ebde281b561
Centre Commercial de Doublonville - Page 2 Tumblr_oz9057XR1q1s0wfi7o1_1280
Revenir en haut Aller en bas
https://nathiechanblog.wordpress.com/

Gédéon Vermeil

Gédéon Vermeil
Ethologue Johto

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2020
Messages : 169

Région : Johto
Jeu 16 Jan - 12:11
Tu siffles d'admiration avant même d'entrer dans le centre commercial. Il faut dire que tu n'étais pas repassée depuis l'an dernier, et la chose te paraît toujours autant stupéfiante ! A côté de toi, Allan fait les gros yeux, visiblement impressionné par la ville en elle-même. Tu t'accroupis à sa hauteur, les mains sur les genoux, avec un petit sourire que d'autres qualifieraient de vicieux.

Bah alors, c'est de la panique que je vois dans tes yeux ? Tu as peur de te perdre ?

Ton germignon fronce les sourcils et tapes ses pattes contre le sol en signe de mécontentement. Il te tourne le dos et tu ne peux pas t'empêcher de l'attraper pour le chatouiller, ce qui finit de l'agacer même si un sourire se dessine sur son visage de radis vert.

Allez boude pas, ça fait longtemps que j'étais pas passée moi non plus, et je n'aime pas spécialement l'endroit. Allons faire nos emplettes avant de décoller, tu veux ?

Tu déposes au sol Allan qui s'ébroue comme un caninos, ce qui t'amuse sur l'instant. Mais tu reportes bien vite ton attention sur l'énorme centre commercial, dans lequel vous vous engagez comme deux gamins perdus dans une fête foraine. Et c'est peu de le dire ! Car vous manquez en effet de vous séparer par mégarde ou à cause d'un passant trop pressé. Tu demandes plusieurs fois ton chemin pour arriver tant bien que mal au deuxième étage.

Bon sang de bois, quel enfer !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Doublonville-