AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Dieu ne te viendra pas en aide... [Elyzabeth]


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2014
Messages : 55

Région : Kanto
Lun 23 Nov - 16:34
Skyler n’avait jamais pensé finir devant les portes d’une pension un jour, encore moins pour y déposer Tenace, son petit riolu. Cependant, maintenant qu’il avait capturé un nouveau compagnon, il se devait de vérifier quelque chose… En effet, il se souvenait encore de l’épisode d’Argenta, la seule fois où il s’était séparé de son compagnon de toujours. Cela avait creusé un gouffre en lui. Or, en plus de se demander si c’était ou non parce qu’il s’était baladé sans aucun pokémon durant cet épisode, il s’interrogeait plutôt à savoir si ce n’était pas pour la seule raison que Tenace seul n’était pas à ses côtés. Et en un sens, cela l’effrayait. Il ne devait surtout pas se rendre dépendant de son compagnon, s’ils devaient être séparés pour une raison ou pour une autre, il fallait que Skyler puisse continuer de raisonner sans céder à la panique. Et pour l’instant, ce n’était pas gagné. Il avait donc conclu un contrat avec Tenace. Celui de le confier à cette pension dont lui avait parlé son père (bien mieux renseigné que lui de toute façon), pour se forcer à se séparer durant un temps, sans pouvoir chercher un prétexte précis pour se revoir. Bien sûr, il aurait été possible de ne pas passer par l’intermédiaire de ce genre de bâtisse pour accomplir une telle requête, mais le jeune coordinateur ne tenait pas non plus à ce que son pokémon ne se trouve dans des conditions déplorable pour une de ses requêtes égoïste. De plus, il savait Tenace impulsif, et si celui-ci sur un coup de tête décidait de rompre ce pacte, il n’hésiterait pas une seule seconde à le faire… Mieux valait pour lui qu’il soit surveillé un minimum. Peut-être même pourrait-il s’assagir un peu au côté de la femme, avec de la chance.

Il était donc à présent devant les portes du « jardin d’Eden », cette pension qui venait d’ouvrir non loin de la ville de Parmanie. Ce qui avait attiré l’œil de son père était très nettement la brochure, proposant d’élever de jeunes pokémon, sans compter que la gérante, une certaine Elyzabeth Livingstone demeurait une coordinatrice expérimentée. Tout ce qu’il fallait pour le bien de Tenace. De ce fait, c’était également tout ce que désirait le châtain. Parvenant devant la clôture le garçon se stoppa un instant. Ne voulant pas paraitre impoli, il resta suspendu devant la barrière, se demandant comment il devait se présenter. Est-ce que je lui dis cash la raison pour laquelle je veux lui confier Tenace ? Non… Cela risque de paraitre étrange… Peut-être que déjà, je devrais commencer par lui dire bonjour… Ce serait un bon début… Et puis après ? J’ai beaucoup regardé la brochure mais qu’est-ce que je dois demander ? « J’aimerais que vous vous occupiez de Tenace ? » Non… Elle ne sait même pas qui est Tenace… « J’aimerais que vous preniez soin de mon Riolu », alors ? Non plus… Ça peut donner l’impression que je ne l’en crois pas capable… Bordel ! Pourquoi c’est si chiant de trouver ces mots dans ce monde à la con ! « Bonjour madame, pourriez-vous vous occuper de ce riolu ? » C’est pas mal… Mais je fais comment si elle est plus jeune et qu’elle se vexe, et puis est-ce que je suis seulement au bon endroit… Aucun doute ? Oui… L’adresse à l’air d’être la bonne. Bon répétons un petit p…

Skyler fut coupé dans ses réflexions et devint livide lorsqu’il entendit la sonnette du bâtiment… Regardant en direction de l’interrupteur, il aperçut Tenace qui le regardait d’un air dépité. Ce même pokémon qui venait de presser le bouton à sa place, ressentant sans doute le dilemme intérieur du dresseur mais le jugeant inutile. Le coordinateur lui jeta un regard alarmé et redoubla de réflexion interne. Le temps pressait, il fallait qu’il sache quoi dire et vite. Si au lieu de regarder le sol il avait regardé son riolu, il se serait alors rendu compte que celui-ci secouait la tête de droite à gauche, se la tenant d’une patte.


Pensionnable:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Dim 6 Déc - 21:24
Elizabeth se réveilla avec difficulté, sa nuit n'avait pas été particulièrement reposante après que son bébé ait décidé qu'il ne se tiendrait définitivement pas tranquille. Après tous ces mois elle avait finit par s'habituer à cette sensation d'abord très étrange des petits coups de pieds. Elle les appréciait même car c'était des moments où elle le sentait véritablement et prenait pleinement conscience que c'était un être à part entière, un être qu'elle aimait déjà... Elle trépignait d'ailleurs à l'idée de pouvoir enfin le tenir dans ses bras, de pouvoir lui montrer ce monde qu'elle avait construit pour lui.
D'autant plus que sa grossesse commençait à véritablement à lui peser sur sa condition physique, elle était à son 6ème mois maintenant et les dernières semaines lui paraissaient encore bien longues.

Cependant elle ne se laissa pas plus de répits car elle avait un rendez-vous aujourd'hui, depuis l'ouverture de la pension elle n'avait pas eu autant de contacts que ce qu'elle aurait espéré. Kantô ayant un nombre relativement important d'éleveurs elle savait qu'il allait falloir un peu de temps pour que sa réputation se fasse, qu'elle se démarque de ces concurrents.
C'est pourquoi elle devait chouchouter un maximum chacun des clients qui se présentaient à sa porte, elle devait donner la meilleure impression possible et ça même si eux-même ne se montrait pas très correct. Elle avait encore en tête sa dernière visite qui n'avait prit le temps de rien, expédiant l'essentiel avant de laisser son pokémon. En tout cas c'était la relation client qu'elle devait particulièrement soigné si elle souhaitait faire parler d'elle.

La personne qu'elle allait recevoir était un coordinateur, un certain Skyler Meantrain. Durant leur entretien téléphonique ce dernier avait confier vouloir lui confier son jeune Riolu par manque de temps. Sans rentrer plus dans les détails il avait mit en avant l'importance de la coordination dans sa vie ce qui avait ravie l'éleveuse. Elle n'avait pas encore eu de clients désirant axé l'apprentissage de son pokémon vers ce domaine, un domaine qu'elle appréciait tout particulièrement et dans lequel elle se sentait à l'aise. Elizabeth prendrait soin de faire son maximum si ce Riolu intégrait sa pension, il en allait de sa réputation ! En plus de ça, si ce Riolu remportait des rubans à l'avenir cela pourrait lui faire une publicité très intéressante !

Dans cette optique elle fut ravie d'entendre le bruit caractéristique de la sonnette de la pension résonner. Quelques minutes plus tard elle arriva finalement au niveau du portail qu'elle ouvrit avec un sourire.


"Monsieur Meantrain je suppose ? Bienvenue à la pension Jardin d'EDEN ! Je suis Elizabeth Livingstone, nous avons pu parler par téléphone. J'imagine que ce petit est Tenace ?" commença-t-elle en s’agenouillant (dans la mesure du possible) pour se mettre au niveau du pokémon. "Mais entrez je vous prie, nous serons plus au calme à l'intérieur pour discuter. " continua-t-elle en se redressant et en les invitant à avancer d'un signe de la main.

Elizabeth senti une certaine appréhension de ses deux invités, une inquiétude qui se lisait sur les visages, dans les regards qu'ils se lançaient l'un à l'autre. Elle allait devoir les rassurer et rapidement si elle voulait les convaincre du bien fondé de leurs volontés à venir sonner chez elle.

"Alors vous m'avez dit que vous commenciez une carrière dans la coordination ? Je serais très curieuse de connaître votre parcours ! Mais parlez-moi d'abord de Tenace, qu'attendez-vous de moi par rapport à lui ?" dit-elle d'un ton enjoué alors qu'ils se dirigeaient vers la porte d'entrée.

HRP:
 



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2014
Messages : 55

Région : Kanto
Mar 22 Déc - 15:07
Skyler paniquait comme un élève panique à l’approche d’un examen. En son for intérieur, une vague de distinction et de présentation arrivait à un rythme effréné que son propre cerveau ne parvenait à gérer. S’il continuait dans cette voie, au moment où l’éleveuse le retrouverait, il serait littéralement cloué sur place de la fumée sortant de ses oreilles… Et bien entendu, le moment fatidique arriva avant qu’il n’ait pu se fixer sur la démarche qu’il allait suivre. Une jeune femme blonde ouvrit le portail, un sourire ancrée sur le visage, l’air radieux. Bien qu’en des temps plus serein, le coordinateur en devenir se serait demandé qu’est-ce qui pouvait mettre autant de baume au cœur à la jeune femme, il resta planté là, l’œil légèrement confus. Entendant la femme qui s’adressa à lui, le garçon se concentra.
Allez, cette fois c’est le moment de se lancer ! Tu dois faire une bonne impression, prouver que tu es bien élevé ! Il s’agit d’une pension distinguée après tout ! Vas-y à fond !

« Bonjour madame… Je suis bien Tenace… Et voici Skyler… Je veux dire ! Je suis bien Skyler Meantrain et voici Tenace ! »

Le regard de Skyler se perdit alors dans le vague l’espace d’un instant. En son esprit, une larme parfaitement virile perlait auprès de son œil droit. … J’ai tout raté, c’était quoi cette présentation… J’suis trop mauvais… Skyler jeta un regard à Tenace qui lui répondit d’un air désespéré. Malgré son lamentable échec, le jeune garçon reprit ses esprits à l’instant où la dame lui fit signe d’entrer. Il était quelque peu hésitant. De mémoire, ce devait être la première fois qu’il rentrait dans une pension, et peut-être même dans un domaine privé aussi grand et imposant. Il en était bien sûr de même pour Tenace. Il était tout à fait normal de se demander si le petit pokémon sauvage pourrait se sentir comme chez lui dans un tel environnement. Pourtant, l’un comme l’autre répondirent à l’invitation en lui emboitant le pas. Ils n’étaient pas allés si loin pour se laisser impressionner par la seule grille. De plus, l’éleveuse se montrait particulièrement courtoise et rassurante envers ses deux invités. Tandis que tous trois ils se dirigeaient vers l’entrée, Skyler observa un temps son complice de toujours. Ce que j’attends de madame Livingstone par rapport à lui hein ?... Un sourire discret se dessina sur son visage.

« Je n’ai pas encore réellement commencé ma carrière, disons que pour l’instant je n’ai pas participé à un concours même si j’en brûle d’envie. Cela viendra quand je serai définitivement prêt je l’espère, c’est tout de même dur de se lancer. Mais vous voulez en savoir plus sur Tenace c’est ça ? C’est un sacré rebelle, il a sale caractère et est la plus grande tête de mule que je connaisse, d’où son nom. Malgré tout, c’est probablement le pokémon le plus fidèle que je connaisse. Et puis il est extrêmement curieux, pour tout et rien à la fois. Il se peut qu’il vous donne du fil à retordre… »

Skyler s’immobilisa lorsqu’ils parvinrent devant la porte. Il resta une demi-seconde pensif avant de reprendre.

« Pour être franc, j’aimerai qu’il m’accompagne dans l’aventure de la coordination, qu’il ait l’instinct pour jouer ses rôles à la perfection. Je suis certain qu’il en a le potentiel, je le suis moins de réussir à l’exploiter de moi-même. Avec les conseils de mon père, nous avons jugés que ce serait probablement plus prudent de le confier à une personne expérimentée telle que vous. Vous pensez qu’il soit possible de lui donner ce type d’éducation ? »

Attendant que son Riolu regarde ailleurs, il s’approcha discrètement De la blonde pour lui souffler plus discrètement à l’oreille.

« Et vous pensez qu’il soit possible de le rendre un peu plus discipliné, on ne peut pas dire qu’il m’écoute beaucoup à dire vrai… »

Sentant que le regard de son pokémon pointait à nouveau vers lui, le jeune garçon croisa les mains derrière la tête et détourna les yeux comme si de rien n’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Ven 5 Fév - 16:09
Son jeune interlocuteur semblait plus confus que ce qu'elle avait envisagé au première abord. Il se présenta en balbutiant, confondant même son nom avec celui de son pokémon. Décidément les jeunes gens pouvaient être tellement impressionnable... Alors qu'elle s’apprêtait à reprendre la parole, ayant abandonné l'idée qu'il répondrait à sa question au vu de son état, celui-ci reprit pieds.
Il lui expliqua alors qu'il n'avait pas encore entamé sa carrière de coordinateur mais qu'il y songeait de plus en plus malgré le fait qu'il soit difficile de se lancer. Elizabeth se contenta de hocher la tête d'approbation plus pour la forme que par réel conviction. Elle n'allait pas le contredire, c'était le fonds de son commerce après tout. Alors qu'ils s'avançaient lentement vers la porte d'entrée son client prit le temps de décrire un peu son riolu, insistant sur son caractère difficile et indiscipliné au point de la mettre en garde. Néanmoins il le décrit également comme un pokémon très fidèle et curieux.

Bien, si il possédait ces qualités, il n'allait pas être un cas si difficile que ça. La curiosité était la première des qualités pour assimiler les enseignements tandis que la fidélité était une donnée essentielle pour instaurer la discipline, du moins de manière douce. Une fois arrivé sur le pas de la porte Elizabeth tenta de prendre la parole, en vain, son interlocuteur semblait avoir prit confiance et il ne s'arrêtait plus. Parfait, elle n'aurait pas beaucoup à faire pour le convaincre.


« Pour être franc, j’aimerai qu’il m’accompagne dans l’aventure de la coordination, qu’il ait l’instinct pour jouer ses rôles à la perfection. Je suis certain qu’il en a le potentiel, je le suis moins de réussir à l’exploiter de moi-même. Avec les conseils de mon père, nous avons jugés que ce serait probablement plus prudent de le confier à une personne expérimentée telle que vous. Vous pensez qu’il soit possible de lui donner ce type d’éducation ? » dit-il d'une traite avant de marquer une pause, puis de s'approcher plus franchement d'elle pour lui annoncer plus bas: « Et vous pensez qu’il soit possible de le rendre un peu plus discipliné, on ne peut pas dire qu’il m’écoute beaucoup à dire vrai… »

Elizabeth sourit plus franchement encore, ce contrat s'annonçait bien plus facile que ce qu'elle avait imaginé à première vu. Le lien entre ce pokémon et son maître était fort, ce premier serait donc d'autant plus malléable et motivé. Les Riolus avaient la capacité de détecter les auras des êtres les entourant, il suffisait que son maître montre qu'il n'était pas forcement à l'aise avec la notion d'autorité pour que le petit pokémon en profite allégrement. Et puis ce dernier permettrait à la veuve noire d’explorer la véritable étendue de leurs pouvoirs et si il y’avait une manière de les enrayer car ils pouvaient vraiment sonder l’âme des gens, il allait sans aucun doute voir en elle une part sombre… Part sombre qu’il pourrait éventuellement communiquer à son dresseur par la suite et qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour elle.
Pour le moment le pokémon ne semblait pas lui prêter une attention débordante, se contentant de la regarder du coin de l’œil, visiblement curieux. Pour le moment en tout cas elle n’était pas suspecte à ses yeux.


« Très bien je tacherais de mettre l'accent dessus ! Pour revenir à votre question ce type d'éducation est plus qu'envisageable ici et vous avez eu raison de vous adresser chez nous. J'ai une certaine expérience dans la coordination et les Riolus sont pleins de ressources ! Peut-être avez vous réfléchis un peu au ton général que vous souhaiteriez donner à vos prestations ? Je pourrais orienter son entrainement encore un peu plus précisément. Mais je vous invite à entrer, nous serons plus à l'aise pour discuter de tout ça. »


Elizabeth poussa alors la porte de sa nouvelle demeure, de la première œuvre majeure de sa vie. Pour peu que l'on incluait pas les meurtres dans cette catégorie du moins. D'un geste de la main elle les invita à passer les premiers dans la pièce de l'accueil où tout était fait pour évoquer l'enfant mais également la bienveillance. Des meubles en bois clairs accompagnés de couleurs pastels étaient situés sur les côtés de la pièce tandis que l'accueil se trouvait au fond. Après avoir refermé la porte derrière eux, l'éleveuse leur demanda de la suivre avant de s'avancer vers une pièce plus en arrière de l'accueil: son bureau.

Ce dernier se voulait avoir une décoration classique, ordonnée: les murs étaient ornés des différents diplômes qu'Elizabeth avaient pu obtenir durant ses formations professionnelles. Dans le fonds se trouvait un grand meuble du même bois que les meubles de l'accueil où se situait travaux et autres livres sur l'élevage ainsi que des dossiers. Un bureau se trouvait non loin, il se voulait plus en longueur que réellement massif, conservant ainsi un coté plus élégant de par son côté légèrement incurvé sur les côtés. Deux fauteuils gris se trouvaient devant tandis que de l'autre côté un fauteuil ergonomique plus moderne était destiné à l'éleveuse. Un ordinateur portable était installé sur un coin accompagné de paperasse administrative soigneusement rangé. Une statuette métallique d'un Kangourex, d'Uthane, la mascotte de la pension, finissait d'agrémenté le tout.
La seule touche plus excentrique de la pièce se situait sur le mur qui faisait face au bureau. Une immense illustration qui prenait une bonne partie du mur représentait le symbole de la pension: Cet arbre simpliste aux multiples branches noirs et sur l'une d'entre elle, cet oiseau bleu ciel. Il était malgré tout bien plus élaboré que le logo de base. Le bois était plus travaillé, plus en relief et le simili de pokémon était bien plus accompagné. Elizabeth était ravie de cet oeuvre même si elle avait dû la payer une fortune. Elle retrouvait bien l'idée qu'elle voulait insufflée dans sa pension. La famille, la bienveillance, la liberté, des valeurs que les gens aimaient et auxquelles ils s'identifiaient immédiatement.


« Je vous en prie installez-vous Monsieur Skyler, Tenace tu peux prendre le deuxième siège si tu veux. » indiqua-t-elle avant de refermer la porte derrière eux et d'aller s'installer à son bureau. « Avant d'entrer dans le vif du sujet, avez-vous les différents documents que je vous ai demandé ? »

Afin de pouvoir accueillir un pokémon au sein de la pension, l'éleveuse aller avoir besoin d'un certain nombre de documents officiels: photocopie de trainer card, fiche du pokémon déposé... C'était une chose qu'elle demandait à chaque entretien téléphonique afin de gagner du temps sur les procédures qui peuvent trainer sur la longueur.



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2014
Messages : 55

Région : Kanto
Mar 10 Mai - 23:28
Si Skyler paraissait suspect aux yeux de son Riolu ? Probablement. S’il allait pour autant regretter la demande qu’il réalisait ? Jamais. Bien entendu, selon la réponse, il verrait bien s’il pourrait gagner en autorité ou pas, mais dans le pire des cas, s’il lui était impossible de bénéficier de ce gain, alors il s’acclimaterait à l’ambiance actuelle. Mais bon, pourquoi ne pas poser la question, on ne savait jamais. Il fut rassuré lorsque la femme repris la parole d’un ton plus enjoué encore. Définitivement, c’était une bonne idée que de s’être adressé à elle. Il comprit par ailleurs son expérience dès lors qu’elle lui posa la question de l’entrainement. En effet, le jeune coordinateur n’y avait simplement jamais pensé… C’était pourtant ce qui semblait une question assez évidente. Comment son Riolu devait-il se comporter sur scène ? Était-ce l’inexpérience de Skyler qui le faisait bloquer sur la question ? Ou était-ce parce qu’il voulait que le pokémon soit bon en tout domaine et non dans une situation particulière ? Il ne savait pas trop. Peut-être que finalement, il était trop prétentieux ou trop exigeant que d’en attendre tant de son pokémon. Il fut reconnaissant à la dame Taylor que de l’inviter à l’intérieur, le temps de lui laisser réfléchir plus en profondeur à la question.

En passant le pas de la porte, le garçon jeta un regard admiratif à la demeure. C’était bien la première fois qu’il passait la porte d’une pension, et il n’était réellement pas déçu sur tout ce qui l’entourait. Il régnait en ces lieux une atmosphère d’une grande douceur, mais également d’une certaine discipline. Du moins, c’est l’effet que cela fit sur le cœur de Skyler. Pénétrant dans la pièce, celui-ci ne manqua pas de remarquer l’ordre qui régnait et la disposition du mobilier qui démontrait la rigueur de l’hôtesse, mais également les couleurs douces qui démontraient le sentiment de suivit qui allait s’exercer sur les pokémon. Avec cette femme, ils ne seraient jamais seuls. Et qui sait, peut-être pourrait-elle-même bien s’entendre avec lui ? Le problème pour quelqu’un qui n’était pas un pokémon, pour Skyler en l’occurrence, était ce sentiment de contraste entre lui, et son environnement. Il n’était pas réellement écrasé par celui-ci, heureusement, l’atmosphère du lieu ne le faisait pas suffoquer. Cependant, il ressentait également comme une sorte d’écart de classe social entre lui et la femme. Un peu comme si un paysan bouseux se faisait inviter à la table d’un noble. Ce n’était pas évident de savoir quoi faire et d’évoluer en parfaite liberté sans avoir la constante impression que l’on allait laisser des tâches ci et là qui pourrait agacer le convive. Aussi fut-il reconnaissant que la blonde le guide jusqu’à une chaise qu’il pouvait considérer comme son propre refuge, son propre territoire en terre inconnue. Et puis l’avantage comparé au banquet dégusté à une table, c’était qu’il n’avait pas besoin de se dévoiler pleinement, bouche ouverte pour ainsi dire. Même si La dame Taylor invita Tenace à s’asseoir en revanche, celui-ci se contenta de se décaler de se mettre sur le côté de la table silencieusement pour pouvoir pleinement la fixer de nouveau. La plupart du temps, se comportement trahissait une pointe d’intérêt de la part du petit pokemon. Skyler eu un sourire. Ressentait-il l’expérience enfouie derrière la coordinatrice qu’elle était ? Probable. La femme l’arracha cependant à ses pensées en lui demandant les papiers qu’il devait lui soumettre. Il eut un instant de réflexion avant de lâcher un.

« Ah oui c’est vrai ! »

Il fouilla alors dans un sac précédemment placé à ses côtés pour en tirer quelques pièces importantes en terme administratifs. Un formulaire, une fiche, quelques photocopies, l’argent des pensionnés… Le problème de ce genre de démarche, c’est qu’on avait toujours ce doute immense. Cette pression d’avoir oublié un papier, une toute petite pièce de l’engrenage qui pouvait foutre en l’air tout le mécanisme. Une horreur. Il posa tout sur la table un peu stressé.

« Voilà… J’espère qu’il y a tout… S’il manque un papier, je vous le rapporterai le plus rapidement possible. »

Il s’arrêta une seconde avant d’être traversé par un nouvel éclair.

« Ah. »

Il fouilla alors dans sa poche cette fois pour en sortir la ball qui permettait d’abriter son pokémon. Il la déposa alors sur la table à côté du reste des papiers.

« Voici pour vous également. Par contre, je préfère vous prévenir, il ne supporte pas de rentrer là-dedans. Rien ne vous empêche de l’y enfermer bien sûr, c’est simplement qu’il vous fera vraiment la tête au moment où il sortira. »

Skyler sentit alors peser un regard sur son dos et se tourna vers son ami. Qu’est-ce que tu veux que je te dise, je te connais, si on te laisse toujours en liberté, tu vas trouver le moyen pour faire chier la bonne dame. Et puis en plus j’ai pas le choix, c’est dans les démarches alors maintenant tu te calme et tu restes tranquille bon sang… Non… Ne me regarde pas avec ces yeux là… Ça ne changera rien, je serai incorruptible.
Le garçon se rassit alors, ignorant complètement son Riolu, attendant calmement de voir ce qu’allait lui demander Madame Taylor après ça. Faites que je n’ai rien oublié…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Mer 29 Juin - 18:23
Le jeune homme qu'Elizabeth avait en face d'elle n'était visiblement pas très à l'aise et ça malgré les tentatives de l'éleveuse de le faire parler sur sa propre expérience et son pokémon. Pour la jeune femme c'était assez révélateur, il était jeune, dans le sens large du terme: en âge, en expérience, en contact avec ce pokémon. Il ne savait pas encore sur quel pied danser et surtout sembler ne pas savoir comment se positionner.
Il y'avait tout à faire, autant pour le Riolu que pour son maitre.

L'avantage de cette situation était qu'elle avait le champ entièrement libre. Il était d'autant plus facilement manipulable et réussirait à lui faire croire que peu importe ce qu'elle faisait ça serait toujours le nec plus ultra de l'élevage en coordination. Un client absolument parfait pour quiconque se lançait dans l'activité. Une chance pour lui qu'Elizabeth aimait le travail bien fait qu'elle voulait par-dessus tout réussir dans tout ce qu'elle accomplissait, malgré cette situation il aurait des résultats satisfaisant.
Elle en profiterait juste pour justifier plus facilement ces expériences sur l'aura...


« Voilà… J’espère qu’il y a tout… S’il manque un papier, je vous le rapporterai le plus rapidement possible. » dit-il finalement en lui tendant une liasse de papiers.

Elle le remercia d'un signe de tête en récupérant les documents et commença à les inspecter. D'un rapide coup d'oeil elle détermina qu'il y avait bien tout: le paiement (bien entendu), la fiche d'informations générales concernant le coordinateur, une photocopie de sa carte de coordinateur, des certificats médicaux concernant le Riolu assurant sa bonne santé. Il était indispensable de s'assurer qu'il ne présentait pas une infection virale quelconque qui risquerait d'entrainer un risque sanitaire. Il n'y avait rien de mieux pour tuer une entreprise.

Alors qu'elle s’apprêtait à lui assurer que tout était en règle, celui-ci s'exclama avant de présenter la pokéball de Tenace en lui assurant qu'il serait difficile de l'y faire rentrer de plein grès.


« J'ai bien tout les documents Monsieur Meantrain, tout est en règle » commença-t-elle en recevant l'objet. « Et bien je ne suis ni contre, ni pour qu'il soit dans sa pokéball entre ses entrainements. Bien entendu dans un objectif de bien-être il est préférable qu'il soit plus à l'extérieur, surtout quand il ne la supporte pas très bien. » répondit-elle en lançant un regard entendu à Tenace avant de revenir vers son maître.

« Au final c'est à vous que revient cette décision, si vous désirez qu'il s'y habitue pour vos voyages nous pouvons travailler dessus, cela rentrait bien dans un travail sur la discipline également. »

Elizabeth pouvait sentir le regard du Riolu sur elle, c'était un pokémon intelligent indéniablement, qui avait du caractère aussi. C'était sans doute ce qui posait difficulté au coordinateur. L'éleveuse ne se faisait pas de soucis, elle en avait mater des plus imposant que ça.

« Désolé de revenir à la charge mais il me semble important que l'on détermine ensemble ce que vous recherchez à travers les prestations. Si l'entrainement de Tenace doit être axé sur ce domaine, je pourrais déjà travailler avec lui ces spécificités. » continua-t-elle avant de marquer une pause « Votre première prestation n'en sera que plus spectaculaire »

L'éleveuse souriait, discuter coordination lui plaisait, elle n'avait pas eu beaucoup l'occasion d'en discuter jusque-là. Sa carrière elle l'avait fait principalement en solo, elle s'était forgé seule à travers les concours, avait développé sa propre méthode. Une méthode qui l'avait mené aux portes de l'élite.

« Comment imaginez-vous votre première prestation, qu'est-ce que vous aimeriez que les gens pensent de votre travail ? J'imagine que votre envie de faire de la coordination vient de quelque part. »

HRP:
 



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2014
Messages : 55

Région : Kanto
Lun 7 Nov - 23:57
Tandis que la dame avait consulté les papiers, Skyler l’avait fixé attentivement. Son stress initial commençait à s’envoler, aussi ne ressentait-il plus autant de pression qu’auparavant, cependant, il souhaitait tout de même n’avoir rien oublié. C’était une sorte de défi envers lui-même en somme. Il ne voulait pas dépendre de quiconque indéfiniment et ses papiers administratifs étaient les premiers qu’il gérait seul. Car même si son père l’avait aidé à choisir sa pension, Skyler était bien le seul à réunir la somme et remplir les formulaires. Il y avait mis un point d’honneur. Réussir à accomplir cette démarche sans bavure était donc chose importante.

Alors, lorsqu’il avait posé cette pokéball sur la table et l’avait écouté, il fut rassuré. Il s’agissait de son premier pas sur sa propre route, et pour une fois, il n’avait pas trébuché. Il écouta ensuite la dame Taylor lui répondre au sujet de sa dernière instruction. Il plaça sa main sous son menton pour réfléchir à ce qu’il souhaitait. Mais il n’eut pas à tergiverser, la réponse lui apparut bien plus vite qu’il ne l’avait escompté. Tout d’abord parce qu’il ne s’attendait pas à ce que la femme le prenne ainsi, et ensuite parce que la question qu’elle lui posait n’entrait pas en conflit avec son affirmation précédente.

« Navré, j’ai été ambigu. Je ne souhaite pas que vous l’enfermiez systématiquement, bien au contraire. Seulement si cela vous est nécessaire à un moment ou à un autre. Pour sa sécurité ou pour la vôtre. Pour votre confort aussi si vraiment vous êtes fatigué à un moment. Et puis, je ne veux pas remettre en cause vos compétences, mais vous ne pourrez probablement jamais l’y habituer. Et même si vous y parveniez, cela ne serait valable que pour vous. À l’instant où vous me rendriez cette tête de mule, il n’accepterait plus d’y rester. C’est inutile et cela ne fera que créé des conflits entre vous. Même si tout bon travail de discipline est bon à prendre, autant que vous passiez un bon moment tout de même tous les deux. »

Il se tourna vers son Riolu, un regard un peu plus sévère cette fois.

« Et c’est valable pour toi aussi. Tu ne dois pas déranger la madame. Si tu ne fais pas attention, tu entendras parler de moi. »

Le pokémon détourna la tête la mine indifférente, mais Skyler savait intuitivement qu’il avait compris. Il retourna donc à sa discussion. Cette fois, c’est la coordinatrice qui l’interrogea un peu plus. Mais sur un sujet beaucoup plus tabou. Ce qui devait être travailler en vue de la première prestation. Et c’était difficile. Parce que Skyler souhaitait quelque chose approchant le plus la perfection que possible, mais n’avait pas la moindre idée de quoi. De plus, il songeait à ce qu’il voulait inspirer. Mais la seule chose qui lui venait en tête était sa gratitude et sa tristesse lors de la dernière prestation de son oncle. Il porta instinctivement la main aux lunettes qu’il portait toujours autour de son cou songeur.

« Ce que j’aimerais que vous travailliez, hein ? »

Il secoua légèrement la tête pour reprendre ses esprits avant d’embrailler.

« Ce que je souhaite, c’est qu’au moins une personne de l’assemblée garde un souvenir marquant de la prestation. Peu importe que tous se lève et applaudisse. Il faudrait ne serait-ce qu’une personne qui profite du spectacle et pour lequel il laisse un souvenir impérissable. Et pour moi, c’est plus dur que de satisfaire simplement une majorité de personne. »

Il marqua une légère pause, perdu dans ses pensées. Il ne doutait pas un instant de la difficulté de la tâche. Mais c’était probablement son prochain objectif autant que son rêve. Il se reprit rapidement, continuant sur sa ligné.

« Et pour cela, j’ai besoin que ce petit bonhomme fasse de son mieux. Et quelque chose qui mette en avant sa personnalité. Je pense que rien n’est mieux joué qu’un de ses propres traits de personnalité. Parce qu’on parvient plus facilement à illustrer ce qu’on partage. »

Il demeurait enfin ce dernier flot de questions auquel il n’avait pas répondu. Du moins pas entièrement. Il demeurait la dernière interrogation.

« Mon envie de faire de la coordination, je la tiens de mon oncle. Lorsque j’étais une de ces fameuses personnes du publique à laquelle il a laissé un souvenir impérissable. J’aimerais pouvoir transmettre le sentiment qu’il m’a inspiré cette fois-là. »

Probablement quelques personnes auraient honte de s’ouvrir ainsi à parfaits inconnus. Et même si Skyler n’en était pas exclu, à ce sujet, il n’avait pas la moindre hésitation. Parce qu’il ne tirait que de la fierté de cet épisode, et qu’il avait fait de lui ce qu’il était à présent. Cependant, pris par une curiosité soudaine, toute axé coordination, il s’adressa à elle.

« Et vous Madame Taylor, qu’est-ce qui a fait de vous une coordinatrice aussi expérimenté ? D’où vous est venue cette envie ? Et qu’est-ce qui vous a poussé à vous surpasser ? »

Marquant une pause pour ne pas trop submerger son ainé sous le flux de questions, il en lâcha enfin une dernière.

« Et pourquoi vous être mise à l’élevage à présent ? »

Ce ne pouvait pas être pour l’argent seul. Une femme telle qu’elle pouvait trouver de nombreux métiers ailleurs. Est-ce qu’elle avait voulu se ranger et délaisser la coordination ? Skyler ne le savait pas, mais il allait bientôt en obtenir la réponse, il n’en doutait pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Sam 7 Jan - 0:28
Une fois rassuré par la présence de l’ensemble des papiers administratifs le jeune homme sembla bien plus ouvert au dialogue. Il prit donc le temps de préciser les objectifs qu’il plaçait dans l’élevage. Il ne cherchait pas à inclure de la discipline chez son Riolu, du moins tout juste assez pour que le pokémon ne se mette pas en danger inutilement juste pour faire de la résistance. Il prit même le temps de rabrouer son pokémon sur sa possible indiscipline au sein de la pension. Une chose attira cependant l’attention de l’éleveuse qui ne put s’empêcher de l’interrompre un instant pour préciser.

« Monsieur Skyler, je me dois de vous préciser cependant que l’objectif principal d’un éleveur et que l’ensemble des acquis que le pokémon aura obtenu au sein de la pension puissent s’appliquer avec son maître également. C’est à nous aussi de vous donner les armes pour permettre la continuité. »
Dit-elle simplement avant de l’inviter à continuer.

Le coordinateur en herbe prit un temps de réflexion lorsqu’elle lui demanda de préciser ce qu’il voulait préciser pour ses futures prestations.


« Ce que je souhaite, c’est qu’au moins une personne de l’assemblée garde un souvenir marquant de la prestation. Peu importe que tous se lève et applaudisse. Il faudrait ne serait-ce qu’une personne qui profite du spectacle et pour lequel il laisse un souvenir impérissable. Et pour moi, c’est plus dur que de satisfaire simplement une majorité de personne. » commença-t-il avant de s’interrompre. « Et pour cela, j’ai besoin que ce petit bonhomme fasse de son mieux. Et quelque chose qui mette en avant sa personnalité. Je pense que rien n’est mieux joué qu’un de ses propres traits de personnalité. Parce qu’on parvient plus facilement à illustrer ce qu’on partage. » termina-t-il.

L’ambition du jeune homme était donc celle d’un artiste transis, cherchant à atteindre l’âme même des spectateurs. Cela n’étonnait guère Elizabeth, c’était pour elle un objectif en accords avec son âge et son inenexpérience. Non pas que c’était impossible à réaliser (bien qu’elle n’y soit pas particulièrement sensible.) mais il allait apprendre que la coordination reste avant tout un grand divertissement et que les personnes restent des spectateurs.
Le coordinateur lui parla ensuite de son oncle qui lui aurait donné le goût de la coordination avec une prestation qui justement l’aurait profondément touché. Cela restait cohérent.


L’éleveuse garda le silence, se contentant d’hocher la tête pour marquer son approbation/son attention pour la conversation tout en prenant des notes. Son rôle était certes d’accompagner les pokémons comme leurs maîtres mais elle jugeait de toute manière que la confrontation à la réalité restait la meilleure école pour se rendre compte des choses. Il apprendrait donc sur scène et en fonction des réactions des spectateurs.


« Et vous Madame Livingstone, qu’est-ce qui a fait de vous une coordinatrice aussi expérimenté ? D’où vous est venue cette envie ? Et qu’est-ce qui vous a poussé à vous surpasser ? » « Et pourquoi vous être mise à l’élevage à présent ? » fusèrent ensuite de la bouche du son client.

Ah, nous y voilà. Elizabeth s’attendait à ces questions qui finissaient toujours par lui être posées. Cela aurait pu devenir rapidement lassant mais Elizabeth y prenait encore plaisir. Sa réussite était sa fierté, elle s’était construite d’elle-même (Ses maris assassinés n’étant que des étapes dans son parcours qu’elle avait réussie à surmonter).

« Un pas à la fois. La coordination c’est avant tout un ensemble d’essais, d’expérience pour trouver une méthode de travail mais pour également réussir à construire un univers dans lequel on se plait et que l’on arrive à développer à chaque nouveau concours. » elle marqua une pause avant de reprendre « Personnellement Bien entendu c’est un travail que l’on peut commencer en amont du premier concours mais je pense malgré tout que toute la préparation du monde ne pourra remplacer le ressentis et les retours des spectateurs et jurys. C’est pour cette raison que je vous conseillerais de ne pas trop retarder votre première participation. Cette sensation que vous avez ressentis et que vous cherchez à reproduire chez les autres, ne la voyez pas comme une condition mais plutôt comme une victoire. « termina-t-elle avec un sourire entendu.

De belles paroles pour motiver les troupes car Elizabeth n’était pas tout à fait passé par ces étapes-là. Perfectionniste elle avait fait un énorme travail en amont. La première impression sur scène était essentielle et paraître débutant au départ n’était absolument pas envisageable pour elle. De plus la scène n’avait jamais été source d’angoisse pour elle qui avait l’habitude de jouer la comédie. C’était sans doute cet ensemble qui a pu lui permettre de récolter ses rubans aussi rapidement.


« Pour rebondir sur ce que vous disiez je suis d’accord avec vous sur l’importance de faire une prestation qui vous ressemble. Les spectateurs comme les jurys ressentent lorsque le sujet est traité d’un point de vue plus personnel. Tout aurait l’air plus vrai et donc plus touchant. » ajouta-elle. « Et pour terminer de répondre à vos questions, l’élevage s’est imposé à moi suite au décès de mon mari, je ne saurais dire si c’est pour lui rendre hommage, lui qui aimait tant les pokémons ou si c’est lié à un désir de construire quelque chose de ma main… » laissa-t-elle planer avant de reprendre « Mais concentrons plutôt sur Tenace. J’ai bien entendu vos demandes concernant son séjour : la rigueur mais surtout le respect de son caractère, de ses envies et capacités. »

Elizabeth était particulièrement satisfaite d’accueillir ce nouveau résident. D’un part car son entrainement changerait du traditionnelle boost de capacités et techniques de combats mais également parce qu’elle avait hâte de voir ce que donnerait ce Riolu sur scène après être passé chez elle. Si elle pouvait commencer à se faire un nom dans la coordination dans ce sens-là également, cela serait un bénéfice indéniable pour sa pension.


« En tout cas j’aime les pokémons avec du caractère, je suis certain qu’on s’entendra très bien tous les deux » reprit la jeune femme en s’adressant directement à son nouveau pensionnaire. « De mon côté tout est en ordre, avez-vous encore des questions que vous souhaiteriez poser ? Un souhait particulier à m’exposer pour Tenace ? » termina l’éleveuse avec un sourire ainsi qu’un geste d’invitation de la main.



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2014
Messages : 55

Région : Kanto
Dim 26 Fév - 16:14
La femme avait de la prestance, ça c’était chose évidente. Déjà parce que ce qu’elle disait était classe… Ou du moins du point de vue de Skyler. Elle dégageait une grande fierté, mêlée à un soupçon de mystère. Une femme des plus mûre en somme. Ou tout du moins exactement comme on pouvait en voir dans les films de détective. Dans le rôle de la détective naturellement. Si bien que dès qu’elle prenait la parole, qu’il le veuille ou non, le garçon avait une tendance naturelle à vouloir la croire sur parole. Comme ensorcelé. La voix qu’il entendait guidait ses pensées et ne le forçait plus à réfléchir. Ou si, mais simplement pour ne pas paraitre ridicule et baisser dans l’estime de la personne. Et bien qu’il lui semblait étrange de se voir appeler « Monsieur » suivi de son prénom et non de son nom, il ne le releva pas. Parce que c’était peut-être bien une coutume de la haute qu’il ne connaissait pas.

C’était probablement toute cette confiance nouvelle que le coordinateur accordait à son ainée qui le poussa à se confier sur l’origine de sa passion. Cela c’était fait facilement, instinctivement. Bien trop en réalité. Skyler était pourtant quelqu’un de reservé. Il ne prenait en général pas la parole aussi rapidement. En particulier pour aborder des sujets aussi proches du cœur. Alors pourquoi cette fois était différente ? Est-ce que la confiance qu’il accordait à l’éleveuse était une justification suffisante ou y avait-il autre chose derrière ? Cherchait-il à gagner du respect ? De la compassion ? En réalité, le jeune coordinateur n’en avait pas la moindre idée. Mais il poursuivi tout de même. Parce que même s’il en ignorait la raison, les faits étaient là. Il avait envie d’en parler.

Pour ses questions, c’est sa curiosité naturelle qui avait parlée. Parce que le parcours d’une personne aussi extraordinaire ne pouvait être qu’intéressant. À la manière des récits d’un Christophe Colomb découvrant les contrées Asiatiques. Quel navigateur n’avait jamais voulu l’interroger ? Lui demander ce qu’il avait découvert, comment il s’y était pris. Avait-il rencontré des difficultés, était-ce étrange d’en avoir tout un tas soi-même. Se reposer sur l’expérience de quelqu’un avait quelque chose de rassurant. C’était comme de marcher dans des empreintes laissées dans la neige. Et cela permettait entre autres d’éviter les pièges et les trous, invisibles sous l’épaisse couche blanche.

Ainsi, même si le discours de la femme sembla encore bien théorique, Skyler s’y retrouvait et voulait s’accrocher à ses paroles. Et ce même si elles rentraient en contradiction avec son propre ressenti. Car si le coordinateur en devenir parvenait parfaitement à se représenter les images de coordination que la dame Livingstone lui dessinait dans le vide, il se voyait en revanche très mal se lancer dans la mêlée sans avoir pris un minimum de recul. Ce n’était pas dans son tempérament. Skyler était du genre à prendre de l’élan avant de sauter. Et pour autant, il ne pouvait nier la totalité de ce qui lui était dit. Car effectivement, la sensation se devait d’être une finalité, et non quelque chose qui l’aiderait à progresser en la matière. Cela faisait donc du sens d’affirmer qu’il lui fallait se lancer afin de pouvoir prendre ses marques et de recommencer autant de fois que nécessaire pour y arriver. Et pourtant, le garçon se voyait mal y arriver aussi facilement. Parce qu’il ne voulait pas laisser le hasard et la chance travailler en sa faveur. Seul des efforts méritoires devraient le mener à s’accomplir sur scène.

Skyler fit une mine désolée lorsqu’il apprit les motivations de la femme pour l’élevage. Ce ne devait pas être facile de s’occuper d’un commerce seule. Encore plus lorsqu’on était enceinte. Son mari devait lui avoir laissé un présent avant de partir. Et que la femme l’assume dans sa situation était louable.

Skyler ne put s’empêcher de sourire en entendant parler de son petit protégé, et surtout de son caractère. Si elle aimait les pokémons difficiles, elle allait être servie. Le petit Riolu avait d’ailleurs recommencé à la fixer attentivement. Ce n’était vraiment pas courant qu’il s’intéresse autant à quelqu’un. Et c’était une bonne chose.

« Je crois que votre sentiment est réciproque. Vous avez vraiment l’air de lui avoir tapé dans l’œil. »

Lorsque la femme lui céda la parole, Skyler ne la reprit pas dans l’immédiat. Des questions ? En réalité, il e avait beaucoup, énormément même. Mais cela sortait du contexte de l’élevage de son Riolu, et cela n’avait donc pas lieu d’être dans la situation présente. Cependant, une question lui vint à l’esprit.

« J’en ai bien une en effet. Durant le laps de temps où Tenace sera avec vous, ai-je le droit de venir le voir, ou me suggérer vous de vous le laisser jusqu’à ce que je le récupère ? »

Il jeta un nouveau coup d’œil à son Riolu.

« Je ne pense pas un seul instant que les choses puissent mal se passer. En réalité, je l’ai rarement vu aussi intrigué par une personne humaine. En général ça lui arrive avec d’autre pokémons, c’est amusant. Mais c’est surtout que je soupçonne qu’il puisse me manquer… Enfin… Combien de temps pensez-vous qu’il vous faille pour l’élever correctement ? »

Bon, il avait dépassé le cota d’une question, mais toutes se valaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Mar 15 Aoû - 18:18
Ce n’était pas son premier entretien mais Elizabeth ne se lassait toujours pas d’être au centre de l’attention. C’était un sentiment d’autant plus grisant avec ce client qu’il buvait chacune de ses paroles avec un regard brillant. L’éleveuse mettait ça sur le compte de sa jeunesse et de son inexpérience dans la coordination. Il devait s’être fait une très haute opinion de cette discipline. Il allait sans doute être déçu en découvrant en premier lieu un endroit bien loin des paillettes et des strass.

L’ambiance des concours de coordination était très variable en fonction du lieu d’accueil. C’était naturel puisque chaque circonscription pouvait allouer comme il le souhaitait son budget à ce type d’évènement. Certaines villes en faisaient une figure de proue, jouant sur l’amour de l’art, de la création et de la poésie tandis que d’autre le reléguait au strict minimum. Des salles de spectacles pouvaient être ainsi grandiose avec un véritable respect des coordinateurs tandis que d’autre se contentait d’une scène frôlant le contrôle de sécurité avec de simple chaise en plastique pour les spectateurs.

Arrivés à un certain niveau cette donnée rentrait d’ailleurs en ligne de compte pour les coordinateurs. Certains renonçant à participer pour s’épargner des conditions de travail minables. Et puis malgré tout, prendre la peine de ne rester que sur les grandes scènes, cela permettait d’entretenir auprès des spectateurs une image de marque et de donner l’impression d’avoir un certain niveau.


« J’en ai bien une en effet. Durant le laps de temps où Tenace sera avec vous, ai-je le droit de venir le voir, ou me suggérer vous de vous le laisser jusqu’à ce que je le récupère ? » fit le jeune homme lorsqu’il reprit la parole.

Rare était les personnes qui posaient cette question, bien souvent le fait de pouvoir venir voir son compagnon allait de soi mais dans l’objectif que le coordinateur s’était fixé, ça n’était pas inintéressant. Couper les liens pour affirmer l’autorité.

Le coordinateur enchaina sur le temps qui serait nécessaire pour parfaire l’entrainement de Tenace, avouant au passage que la perceptive du manque l’angoissait quelque peu.


« Je comprends votre question, personnellement je préfère encourager les personnes à venir voir leur pokémon pendant l’entrainement. Le manque peut non seulement rendre le séjour difficile mais en fonction du pokémon, cela peut même marquer une distance, une perte de confiance. Cela peut être intéressant pour certain cas mais Tenace n’en fait pas partie. Du coup n’hésitez pas à venir le voir de temps en temps, cela permettra de faire plus facilement le lien pour la suite. » Répondit-elle sans hésitation. « Et concernant la durée de l’entrainement cela peut être très variable en fonction de l’individu. Je ne le connais pas encore assez pour pouvoir vous dire son potentiel, habituellement ce type d’objectif peut être atteint au alentour des 3 semaines pour vous donner un ordre d’idée. » conclu-t-elle.

Elizabeth prit le temps de faire le point dans sa tête, papier, procédure, accueil, tout était ok pour elle. L’éleveuse laissa le temps de la réflexion à son client dans le cas où une autre question lui venait en tête puis, voyant que rien ne venait elle reprit la parole.


« En tout cas ça aura été un véritable plaisir de vous connaître Monsieur Mainstream ! N’hésitez pas à m’appeler si vous avez d’autres question ou une simple volonté de prendre des nouvelles de Tenace. De mon côté tout est en ordre et si vous n’avez pas d’autres questions je vous propose que nous passions au contrat d’élevage. »

Joignant le geste à la parole, l’éleveuse chercha dans l’un de ses tiroirs le contrat déjà préparé contenant les clauses habituelles.

« En voici une version » dit-elle en lui tendant le document « Je vous laisse tranquillement la lire chez vous à tête reposée, il est juste essentiel vous ma le rameniez signé le jour de l’admission de Tenace chez nous. Quand voudriez-vous le déposer par ailleurs ? » Questionna-t-elle.

L’entretien touchait maintenant sa fin, il ne restait qu’à fignoler les détails.


HRP:
 



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Parmanie :: Jardin d'EDEN-