AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Pour un avenir meilleur || With Elizabeth


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3033

Région : Kantô - Alola
Dim 15 Nov - 13:02
Nous y voilà !

Enfin, le petit bâtiment se dessina devant toi. Cela faisait maintenant presque une heure que tu était parti d'Argenta pour te rendre à Parmanie. La marche jusqu'à la destination s'était fait tranquillement sous le ciel bleu et vide de nuages. Très vite, le fameux quartier pavillonnaire était apparu devant toi, et tu y étais pénétré sans hésitation, marchant en sifflotant vers ce qui t'amenait dans ces lieux. Tu passais pour un parfait inconnu, peut-être même un voleur, et le port de ta tenue habituelle n'y changea rien. Par moments, des regards fixes plantés sur toi se faisaient sentir des habitants du coin. Mais tu n'y faisais pas attention. Tu étais venu dans un seul but, et ce n'est pas quelques regards suspects qui allait te faire rebrousser chemin si facilement. Et c'est ainsi que, joyeusement, tu parvins jusqu'à la maison qui t'intéressait. Passant le portail avec joie, tu t'avanças jusqu'à la porte d'entrée sur laquelle tu toquas généreusement pour te faire entendre. Très vite, on vint t'ouvrir et sans hésitation, tu pénétras dans la pièce devant toi, avançant aux côtés de celui ou celle qui t'avait ouvert, tu ne fis pas attention à cette personne de toute façon.

Parvenu dans le salon, ce devait être un salon en tout cas pour toi, tu t'assis sur l'un des fauteuils qu'il t'était donné d'essayer, et attendit que ton hôte temporaire vienne discuter avec toi, sans doute était-ce celui ou celle qui t'avait ouvert. Elle fit finalement son apparition et se trouva près de toi, commençant à discuter avec toi de ce qui allait désormais se passer. Il fut énoncé l'entraînement qui allait avoir lieu, les soins qui allaient être donné, l'intérêt qui allait être apporté. Puis, ceci fait, il fut temps pour elle de sortir. Car ta venue en ces lieux n'était évidemment pas pour toi, mais bien sûr pour elle. Elle qui t'avait rejoint après les événements avec Henry Douglas avec ses quelques camarades apparus à tes côtés ce jour-là.

De ce que tu avais pu comprendre, il s'agissait d'une mère. Une mère ayant fui son lieu de vie par obligation. Son comportement laissait à imaginer qu'elle devait avoir perdu quelque chose récemment comme il y a peut-être longtemps, ses enfants sûrement. Quoi que ce fut, cela l'avait changé en tout cas, et elle était désormais très protectrice envers les plus petits et prête à aider avec joie son prochain pour peu que celui-ci ne manifeste pas de danger à son égard. Cependant, aussi différente fut-elle de sa vie sauvage, elle n'en restait pas moins très compréhensif, et fut très vite d'accord, même emballé, par l'idée de tester une telle chose. Tu aurais voulu le faire toi-même, mais ta situation ne te permettait pas de t'en occuper correctement. Tu t'en étais donc remis à cette dame, bien connu dans son milieu, pour s'occuper d'elle. Le but de sa présence ici ? Perfectionner ses aptitudes combattifs. Car même si elle était naturellement puissante, l'on sentait bien qu'elle manquait d'expérience. Lui faire connaître le combat, c'était le mieux pour elle. Et une personne comme cette dame était ce qu'il y avait de mieux pour elle, en tout cas dans ta situation.

Tu l'avais donc fait sortir à l'air libre pour qu'elle puisse rencontrer celle qui allait s'occuper d'elle. Elle croisa son regard et lui offrit son sourire le plus joyeux avant de s'avancer joyeusement vers elle pour lui offrir un énorme câlin amical. Tu te grattas à la tête pour montrer ta gêne et finit par lui demander de revenir à tes côtés, ce qu'elle fit. Tu lui caressas généreusement le haut du crâne, ce qui la rendit encore plus joyeuse, et ce fut à ton tour de recevoir un câlin. Cette fois, cependant, tu la laissas autant qu'elle le voulut et en profita pour fouiller tes poches avant d'en sortir ta bourse de laquelle tu tiras ton argent.

Voilà donc ce que je vous dois. Merci de vous en occuper, j'aurais aimé pouvoir le faire moi-même, mais ma situation ne me le permet pas. J'espère qu'elle se plaira chez vous. dis-tu à la dame avec un grand sourire tout en tendant le compte pour le dépôt.

Quand tes mains furent vides, elle abandonna son câlin et te fixas silencieusement. Elle savait que c'était l'heure pour toi de partir, de reprendre ta vie quotidienne, de la laisser aux côtés de la dame, de s'amuser avec elle et de pouvoir plus forte qu'elle ne l'était avant. Tu lui caressas de nouveau généreusement le haut du crâne avant de lui offrir un petit baiser sur ce même haut de crâne suivi d'un dernier sourire avant de commencer à partir. Elle resta silencieuse, mais l'on sentait bien sa tristesse. Elle te salua lentement tandis que tu parvins au palier de la porte.

Je viendrais te voir dès que je le pourrais ! lui lanças-tu.

Et joyeusement, tu quittas la pension, la Tyranocif dans ton dos. La prochaine fois que tu la reverrais, elle serait devenu plus forte, plus performante. Elle serait la meilleure. Tu en avais la conviction.

HRP:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Ven 27 Nov - 11:10
Loin de devoir se pousser hors du lit, Elizabeth se réveilla de bonne humeur. Sa pension n'avait véritablement ouvert que depuis une petite semaine et comme toute entreprise à ses débuts, c'était relativement calme. Le temps que le bouche à oreille se fasse et que les clients se décident véritablement à venir. Par ailleurs ses journées étaient bien assez occupé car elle avait toute une campagne de publicité à mener, des affiches à imprimer et afficher, des spots à la radio et même pour la télévision. Il fallait qu'on parle d'elle, il fallait que ça bouge dans le monde de l'élevage et si elle arrivait à attirer l'attention de ses concurrents en plus des potentiels clients ce serait vraiment parfait !

La jeune femme commença son rituel de la journée dans son nouveau logis qui s’apparentait bien plus à un appartement qu'à une maison puisque ses pièces à vivre étaient situés à l'étage de la pension. Elle se prépara rapidement, elle allait avoir une journée chargé aujourd'hui puisqu'elle avait l'un de ses premiers rendez-vous préliminaire avec un client ! Un certain Lucas Emerillon, un dresseur relativement expérimenté qui souhaiterait lui confier sa Tyranocif afin de l'endurcir. L'éleveuse ne s'attendait pas à recevoir une telle créature à l'ouverture de la pension, surtout avec sa spécialisation clairement mise en avant dans sa campagne de publicité. Cependant elle acceptait volontiers ce challenge, ces pokémons étaient réputés comme violent et particulièrement difficile à dresser car dotés d'une grande force et d'une forte personnalité.

La journée se déroula normalement, Elizabeth s'était aménagée un deuxième bureau dans l'accueil. Pour le moment la fréquentation n'était pas encore suffisamment importante pour justifier l'embauche d'un réceptionniste. En plus de ça la jeune femme voulait toucher à tout au sein de son entreprise avant de déléguer. Elle tenait à continuer à la construire même après la simple création administrative. Elle répondait donc au téléphone, prenait les rendez-vous tout en organisant le plan de financement et l'orientation de sa publicité au sein de Kanto et même des autres régions. C'est pourquoi elle ne vit pas les heures passées jusqu'à que trois coups la sorte de ses pensées. Le plus rapidement que sa condition physique le permettait elle se dirigea vers la porte d'entrée pour accueillir le dresseur.


"Bonjour Monsieur, Bienvenue à la pension Jardin d'EDEN ! Que puis-je pour vous ? " commença Elizabeth, enjoué.

Le blond qui se retrouva devant elle confirma ce qu'elle pensait, à savoir qu'il était Lucas Emerillon. Celui-ci avait l'air particulièrement pressés et ne se fit pas prier pour entrer après qu'elle l'ait invité à le faire. Ils discutèrent rapidement de sa grossesse qu'il lui avait manifestement sauté au visage, puis le sujet de conversation se recentra autour de la véritable raison de la présence du dresseur au sein de la pension. Ils s'étaient installés au sein de son véritable bureau qui se situait juste derrière l'accueil. La salle rassemblait à tout ce que pouvait avoir un bureau de chef d'entreprise, un large bureau, des chaises en cuirs, des bibliothèques recueillant divers classeurs et livres de formations. Une petite statue représentant ce petit oiseau sur sa branche était également disposé dans un coin du bureau. Enfin celui-ci était aux couleurs de la pension avec des variantes de bleus et de noirs et le logos était présent sur l'un des murs dans un encadré.

La discussion tourna autour des différentes données dont Elizabeth avait besoin pour former le contrat et pouvoir répondre aux attentes du dresseur. Elle apprit donc que le soucis de la Tyranocif était non pas une trop grande violence mais au contraire une trop grande gentillesse. La pokémon n'osait à priori pas se défendre et attaquer, ce qui posait problème au dresseur pour la suite de sa carrière. Au fil de l'entretien Elizabeth eu la satisfaction de voir immerger dans son esprit les différents techniques et exercices qu'elle pourrait mettre en place pour arriver à ce but. Pour illustrer son propos le dresseur présenta la concernée à l'éleveuse en la relâchant de sa pokéball. L'imposant pokémon peinait presque à tenir debout au sein de la pièce mais cela ne l’empêcha pas de venir directement témoigner de l'affection à l'inconnue et ensuite seulement à son maitre.

L'entretient préliminaire se termina là, Elizabeth aurait aimer avoir un peu d'informations mais l'efficacité lui allait tout autant. Vint ensuite le temps de la douloureuse à laquelle se rajouta quelques services en plus par rapport au premier devis. Une coquette sommes que la chef d'entreprise prit un grand plaisir à encaisser. Elle était sincèrement fier de voir sa pension tourné, son projet prenait véritablement vie. Elle avait réussit, elle avait vraiment réussit à créer quelque chose de ses mains, à le développer.
La première chose qui lui appartenait véritablement.

Une fois la pokéball confiée elle le raccompagna jusqu'à la sortie accompagné par la Tyranocif qui semblait fort touchée par le départ de son dresseur.


"Je viendrais te voir dès que je le pourrais ! " assura le dresseur afin de rassurer son pokémon avant de quitter véritablement la pension.

Elizabeth laissa quelques secondes à la colosse au cœur tendre d'accuser le coup, lui murmura quelques mots avant de la rappeler dans sa pokéball et de revenir dans la bâtisse.
Elle avait du travail.


HRP:
 



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3033

Région : Kantô - Alola
Dim 6 Mar - 12:38
Combien de temps était passé depuis ton premier passage ? Des semaines ? Des mois ? Étrangement, tu n'arrivais plus à savoir depuis quand, mais une chose était sûr : en ce doux jour de Mars, mêlé à un petit vent frais qui ferait greloter le moindre frileux, tu avais choisi de faire un passage par Parmanie, et pas n'importe où, non ! Ta destination était précise et réfléchie, tu savais exactement où te rendre, tu marchais sans aucune hésitation, sans aucun arrêt. C'était presque comme si tu avais la carte dans ta tête, et que tu suivais méticuleusement le tracé qui allait te mener à ta destination. Au moins, il n'y avait personne pour voir cela en détail, Théo ayant préféré aller s'occuper de quelque affaire le concernant pour te laisser faire les tiennes sans être embêté. Cela te convenait parfaitement. Il se serait sûrement ennuyé, de toute façon. Pour ta part, c'était une chose merveilleuse. Des bonnes retrouvailles, un nouveau dépôt, une bonne journée. Le programme était parfait, et tu avais hâte de t'y atteler. Tu en venais à presser le pas, à aller plus vite, tout en gardant un rythme de marche plutôt banal, te contentant simplement d'accomplir de plus grands pas qu'avant. Tu sifflotais presque. Tu étais heureux. Tu allais la retrouver, après un bon bout de temps passée loin d'elle, même si tu ne connaissais pas encore beaucoup de choses d'elle. Avec les derniers événements en date, tu avais compris qu'il était important de passer plus de temps avec tes compagnons, et elle n'échappait pas au rôle. Tu étais donc revenu la chercher au plus vite.

M'y voilà ! dis-tu.

Enfin, le quartier se dessina devant toi. Souriant, tu y entras et te dirigeas vers ta destination finale : la pension. Le quartier était calme et tranquille, c'en était fortement reposant. Et c'est dans cette sensation de calme que tu toquas à la porte d'entrée de la maison, où tu attendis qu'on t'ouvre et qu'on t'indique de rentrer à l'intérieur pour avancer tranquillement jusqu'à la pièce principale. Tu repensas sur le trajet à tout ce qui s'était passé depuis ton dernier passage en ces lieux : ton départ des forces de polices, ton accession en tant que bourgeois, ta quête de rédemption et d'initiation aux côtés de Théo Heartfilia. Tant de choses étaient passés depuis ce temps, et elle n'avait jamais pu y assister. Rien que d'y penser, tu en étais triste. Tu voulais en apprendre plus d'elle, de ce qu'elle était, de qui elle était, et d'en faire enfin une véritable compagne. Mais même si ce côté était triste, il n'en restait pas moins qu'il avait mieux valu qu'elle n'assiste pas à certains événements. Elle était bien trop douce et gentille pour vivre de mauvais événements. Au final, dans tous les cas, ta séparation avec elle n'avait que trop durer. Il fallait y mettre un terme, et vivre avec elle comme tu avais vécu avec tes autres compagnons jusqu'alors.

Mais alors quoi ? C'était tout ? Tu allais venir et repartir comme si de rien n'était, passant en coup de vent pour récupérer la demoiselle ? Non, c'était impoli de ta part, et tu le savais très bien. Voilà pourquoi, en ce jour, tu ne faisais pas que venir chercher l'un de tes compagnons de route, tu venais en déposer un autre. Elle était très jeune, hyperactive et grande fan de la voltige. Tu l'avais trouvé il y a de cela deux semaines, avec une aile blessée par une violente éraflure contre les branches d'un arbre dont des gouttes de sang ruisselaient encore par moments. Nul doute qu'une figure de voltige avait mal tourner et qu'elle s'était blessé. Tu l'avais soigné, tu l'avais aidé à se remettre avec l'aide de Théo, puis tu avais pris une décision : elle semblait vouloir apprendre à voler parfaitement, alors la déposer dans une pension où elle pourrait apprendre pas à pas la chose serait parfait. Voilà aussi pourquoi tu te trouvais là, aujourd'hui, dans cette pension, à attendre que l'éleveuse vienne à ta rencontrer pour discuter un peu. Elizabeth Taylor. De ce que tu savais, elle n'était pas la dernière des pauvres, bien au-delà. Tu allais pouvoir profiter de sa présence pour discuter de la vie dans la haute sphère, et t'instruire un peu plus. Et puis de ce que tu te souvenais, elle attendait un bébé quand tu étais venu. Avait-elle accouché ? C'était peut-être un éventuel sujet de discussion possible. En tout cas, rien ne se ferait tant qu'elle ne serait pas là. Alors tu attendis, silencieux, préparant et réfléchissant sur les premiers mots que tu allais dire ...


HRP:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Mer 20 Avr - 22:23
Elizabeth jeta un dernier coup d’œil à l'horloge de son bureau, c'était bientôt l'heure de son rendez-vous. Lucas Emerillon revenait à la pension après quelques semaines d'entrainement, il avait accéléré son emploi du temps et il voulait récupérer sa Tyranocif pour parfaire son entrainement avec le reste de son équipe. L'éleveuse comprenait complètement une telle demande, après tout la cohésion d'équipe était importante, plus même que la simple force individuelle. On massacrait souvent mieux ses adversaires lorsqu'on s'y mettait à plusieurs et sans se marcher sur les pieds.

L'entrainement fut donc écourté par rapport à ce qu'il était prévu et la jeune femme n'avait atteindre tout à fait ses espérance. Cependant elle était plutôt satisfaite du résultat, pour une première fois avec un pokémon de cette stature et de cette force elle avait réussis à l'améliorer quelque peu. Il fallait dire que la Freed était bien loin de la réputation de cette race: violence et destructrice. Celle-ci rechignait plus à utiliser sa force au combat et préférait de loin utiliser ses muscles pour faire des câlins, ce qui en soit était nettement plus dangereux.

Malgré sa grossesse qui commençait à lui peser vraiment lourdement (elle était maintenant à la fin et le sentait bien) elle avait réussit à inculquer à la Tyranocif la notion d'ennemi, d'ennemi des amis notamment et de la nécessité de les défendre. La violence pure n'aurait jamais accrochée sur une créature si douce de nature, elle devait frapper pour répondre à un besoin. Et comme elle adorait manifestement son dresseur et l'ensemble de ses compagnons de combats c'était une porte ouverte à un réajustement des valeurs et comportement.

Elizabeth entendit le son caractéristique de la sonnette, suivit quelques minutes après de la porte d'entrée qui s'ouvrait. L'éleveuse, pour s'épargnait quelque peu, lui avait dit par téléphone d'entrer directement. Elle se leva donc du siège de son bureau et se dirigea vers l'accueil.


« Bonjour Monsieur Emerillon, je suis ravie de vous revoir, j'espère que vous avez fait bon voyage. » commença-t-elle avec un sourire en lui tendant la main pour le saluer. « Je suppose que vous voulez la revoir le plus vite possible ? Elle vous attends dans le jardin, si vous voulez bien me suivre. »

L'éleveuse ouvrit la marche en ouvrant une porte qui se trouvait sur le mur de droite lorsqu'on rentrait dans la pension. Celle-ci déboucha sur une grande salle à mi-chemin entre une salle de classe, un dojo. C'est une salle polyvalente, destiné au plus jeune pokémon afin de faire un entrainement plus en douceur ou sur des notions ne nécessitant pas de grand espace. Au sol se trouvait des objets d'entrainement: poupée riposte, puzzle mentale et bien d'autres trainaient sur le sol.

« Excusez pour le désordre, l'entrainement vient juste de se finir et j'avoue ne pas avoir eu la force de tout ranger de suite derrière. Je prendrais bientôt un nouveau collaborateur pour m'aider maintenant que la pension commence à être bien installée. » dit-elle d'un ton désolé.

Son perfectionnisme se révoltait face à cette hérésie mais son corps la calmait malgré tout. L'accouchement était prévue dans une grosse semaine et elle accusait plus sérieusement le coup. Il était d'ailleurs le dernier client qu'elle comptait recevoir avant de fermer temporairement la pension. Elizabeth s'avança vers une seconde porte qu'elle déverrouilla avec une clef.

« Bon vous êtes prêt ? Depuis que vous l'avez laissé ici j'ai bien réussis à lui apprendre à se défendre et à défendre ses compagnons mais on ne change pas la nature profonde d'un pokémon, surtout têtue comme elle... » dit-elle en gardant la main sur la poignée.

Elle attendit son feu vert avant d'ouvrir finalement cette dernière, dévoilant le jardin de la demeure. Bien entendu la pension ne s'arrêtait pas à ses deux pièces mais un accès à l'extérieur rapide était absolument nécessaire pour être efficace entre les différents entrainements qu'elle suivait. Cet espace extérieur pouvait sembler bien moindre comparé aux immenses espaces verts de certains de ses concurrents mais il en restait suffisant pour accueillir un certains nombre de pokémon car indéniablement plus grand qu'un jardin.

Un peu plus en avant se trouvait un terrain en terre battue sur lequel se trouvait la Tyranocif accompagnée de Rose, la Kirlia de l'éleveuse. Cette dernière utilisait ses pouvoirs de télékinésie pour manipuler de lourd rocher qu'elle balançait violemment en direction de Freed. Celle-ci les interceptait alors en les fracassant sans aucune difficulté et avec agilité. Derrière elle se trouvait des silhouettes en cartons représentant de manière plus ou moins approximative Lucas Emerillon ainsi que le reste de ses pokémons phares qu'Elizabeth avait pu voir en se renseignant sur le dresseur.

Quelques secondes à peine après leurs arrivés, le balais qu'elles faisaient s'arrêta. La Kirlia les avait remarqué et lança sans doute une image mentale auprès de sa partenaire d'exercice car celle-ci tourna rapidement la tête vers eux.


HRP:
 



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3033

Région : Kantô - Alola
Jeu 21 Avr - 11:02
Bonjour Monsieur Emerillon, je suis ravie de vous revoir, j'espère que vous avez fait bon voyage. salua humblement l'éleveuse.

Elle avait changé depuis ta précédente. Enfin, c'était surtout dû au fait qu'elle avait pris de la rondeur entre temps, significatif d'un proche accouchement, mais tu ne saurais dire pourquoi, tu avais l'impression qu'elle dégageait une sorte d'aura différente de la dernière fois. Ce n'était sûrement guère plus qu'une simple impression, et sans doute n'avait-elle en rien changer, qui ne soit pas visuelle en tout cas. Et puis tu avais passé pas mal d'épreuves entre temps. Ton opinion et tes ressentis sur elle avaient sans doute été modifié. Cela n'empêchait pas, cependant, d'apprécier à première vu cette personne, cette dame proche de devenir maman. Elle avait cet air sympathique qui ne manqua pas de te faire réagir et de commencer à la suivre après qu'elle eut repris la parole.

Je suppose que vous voulez la revoir le plus vite possible ? Elle vous attend dans le jardin, si vous voulez bien me suivre. dit-elle.

Et elle s'était élancé dans une direction, que tu suivis bientôt, tout enjoué. Une porte plus tard, tout juste situé à droite de l'entrée, vous atteigniez une sorte de petit dojo, quelque peu bordélique. Des poupées d'entraînements, des jeux de réflexion, des objets quelconques destinés à forger les Pokémon, et au vu de la taille de ces objets, les plus jeunes d'entre eux. Voir tout ce petit bazar te fit sourire. Cela devait être très sympa de pouvoir s'occuper de Pokémon, de leur apprendre à vivre, à devenir plus fort, à devenir autonome … Mais surtout, le simple fait d'avoir un contact proche avec des Pokémon plus ou moins sauvages était une chose formidable, que tu avais toujours apprécié. Peut-être serais-tu devenu éleveur un jour si tu n'avais décidé de suivre la voie du dresseur, qui t'avait fait mettre une croix sur cette possibilité. Mais tu ne t'en plaignais pas, bien au contraire. Tu étais de toute façon un peu trop impulsive à ton goût pour être un bon éleveur. Et le simple fait de voir ces pensions, ces Pokémon en train de se développer jour après jour, suffisait à te rendre heureux. C'est donc avec un grand sourire que tu écoutais l'éleveuse propriétaire des lieux, reprendre une nouvelle fois la parole.

Excusez pour le désordre, l'entrainement vient juste de se finir et j'avoue ne pas avoir eu la force de tout ranger de suite derrière. Je prendrais bientôt un nouveau collaborateur pour m'aider maintenant que la pension commence à être bien installée. dit-elle, parlant sur un ton légèrement désolé.
Je comprends tout à fait. Cela ne me gêne guère de toute manière. la rassuras-tu.
Bon vous êtes prêt ? Depuis que vous l'avez laissé ici j'ai bien réussis à lui apprendre à se défendre et à défendre ses compagnons mais on ne change pas la nature profonde d'un pokémon, surtout têtue comme elle...  continua-t-elle quelques secondes plus tard.
Prêt. répliquas-tu.

Tu ne savais pas quoi dire d'autre, mais apparemment, cela suffit car la dame reprit sa route, ouvrit une porte qui donna finalement sur l'extérieur, dévoilant un immense jardin dans lequel s'amusait de nombreux Pokémon en bas âge, pendant que d'autres s'entraînaient entre eux ou dans leur coin. Il y avait de la vie en ces lieux. Mais surtout, il y avait un peu plus au fond Freed, qui était en plein entraînement, frappant des cailloux qu'une Kirlia aux couleurs étranges, très certainement chromatique donc, lui envoyait par télékinésie. L'entraînement, malgré la grande concentration des deux participants, s'interrompit à l'instant où Elizabeth parvint près d'eux. Un court silence, puis la Tyranocif se tourna subitement vers vous, et toi plus encore. Elle semblait un instant silencieuse, puis se jeta avec tout le bonheur du monde sur toi, t'offrant son meilleur câlin possible, manquant presque de te t'étouffer. Lui souriant, tu lui offris une généreuse caresse sur le haut du crâne et la fixa quelques instants.

Content de te revoir. dis-tu.

Puis tu tournas le regard vers l'éleveuse.

Seriez-vous d'accord que j'observe l'un de ces entraînements ? demandas-tu.

Tu l'écoutas ensuite répondre, puis réfléchis un instant avant de s'approcher de la dame.

Vous me semblez très heureuse, sinon. Une chose bienveillante vous est arrivé dernièrement ? Ou bien est-ce dû à votre futur enfant ? dis-tu avant de soudain te confondre en excuses. Oups, pardonnez ma curiosité.

et tu continuas de t'excuser en attendant qu'elle ne réplique.

HRP:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 2061

Région : Kanto
Mar 24 Mai - 17:20
La réaction du pokémon ne se fit pas attendre et c'est dans la quasi-immédiateté de leurs arrivées que la colosse fonça pour se jeter sur son dresseur. Elizabeth ne put réprimander un rictus de douleur pour le jeune homme lors de l'impact. Durant son entrainement elle avait bien réussit à canalyser cette espèce d'affection sans borne que la tyranocif pouvait exprimer à quiconque lui prêtait un peu trop attention. Elle ne savait si c'était son instinct de femelle ou grâce à l'autorité elle avait bien assimilé que l'état de l'éleveuse de lui permettait pas d'être pressée comme un citron.

Dans tous les cas ils avaient l'air sincèrement heureux de se retrouver, elle avait décidément bien fait de baser son entrainement sur ce lien. Après quelques instants câlin et caresse qu'Elizabeth observa du coin de l'oeil, ne souhaitant pas être invasive dans ces retrouvailles. Elizabeth avait toujours apprise à manier les règles sociales comme ça l'arranger pour son intérêt. Ici, préserver cette intimité entre le pokémon et son dresseur lui permettait de rester professionnelle.


« Seriez-vous d'accords que j'observe l'un de ces entrainements ? » fit une voix sous la masse du Tyranocif.

« Bien entendu Monsieur, mieux que ça, accepteriez-vous d'y participer ? » répondit l'éleveuse rapidement.

C'était la première fois qu'elle rendait un pokémon à son dresseur et cette question, elle s'y était préparé depuis un certains temps. Un client cherche toujours à voir le résultat de son investissement rapidement et cette règle valait également pour le dressage.


« Freed ? Mets toi en place s'il te plait, on fait la même chose qu'hier. » demanda-t-elle ensuite à la colosse qui se releva pour se diriger vers le terrain en terre battue qui se trouvait plus au centre du jardin.

« Rose ? Uthane ? » interpella l'éleveuse en clapant des mains « On recommence l'exercice d'hier et faite attention, nous avons un invité aujourd'hui ! » ordonna-t-elle.

La Kirlia et la Kangourex approuvèrent d'un signe de tête et se séparèrent pour se placer respectivement devant et derrière la Tyranocif. Lucas Emerillon reprit la parole alors que les préparatifs étaient en cours et lui fit remarquer qu'elle semblait très heureuse, demandant alors si elle avait vécu un évènement heureux ou si c'était le simple fait d'être enceinte. Elizabeth resta quelques instants sans voix, raconter sa vie à un inconnu était bien loin de ces habitudes. Elle n'aimait pas se révéler, pensant que de toute manière ce n'était absolument pas ses oignons.

Cependant en bonne professionnelle qu'elle était, elle savait bien qu'elle devait se forcer la main, un bon contact avec un client était très important si elle souhaitait faire bonne impression par la suite. C'était un exercice complexe pour elle mais après avoir embobiner la famille Livingstone elle n'allait pas se laisser impressionner par si peu...


« Oh vous avez remarqué ? Le bébé n'y est pas pour rien c'est sûr ! Mais la pension marche plutôt bien et je suis assez fière du travail que j'ai effectué avec votre compagne ! D'ailleurs si vous voulez bien vous placer derrière elle et libérer certains de vos compagnons ? Celle qu'elle identifie le plus en tout cas. » dit-elle avec un sourire sincère

Quelques instants plus tard tout était fin prêt, Freed semblait encore plus concentrée qu'à la normal, son dresseur et ses compagnons se trouvait derrière elle. Ce n'était maintenant plus de simples affiches en carton.

« C'est partis ! » annonça Elizabeth d'une voix claire

Les yeux de la Kirlia s'illuminèrent soudainement, son corps s'élevant légèrement au dessus du sol tandis que sa concentration s’intensifia. Une vibration se fit ressentir alors de multiples objets décollèrent du sol: buches et pierres de toutes tailles mais également des balles plus ou moins lourde. L'instant d'après, ils fonçaient tous en direction de différentes cibles: Freed mais aussi et surtout ses compagnons qui se trouvait derrière elle, seule les balles sans grand danger était dirigées vers le jeune homme. La colosse s'anima immédiatement, jouant de la queue, des poings et même de la tête et des crocs elle en brisa de nombreux, en dévia d'autre de sorte à ce qu'aucun ne puisse toucher son dresseur ou ses compagnons d'armes. Certains débris passèrent au dessus et furent rattraper par la Kangourex qui était chargé de les renvoyer depuis l'arrière, augmentant ainsi la difficulté. Réactive, Freed se servie de sa queue pour passer à travers ses alliés et l'arrêter.
L'exercice dura un certains moment, augmentant progressivement d'intensité tandis que les morceaux volaient autour du groupe dans un nuage de chaos.

D'un signe de la main l'éleveuse stoppa l'exercice, remerciant de la tête ses deux pokémons. C'était parfait, plongé au coeur de l'action, il ne pouvait qu'avoir confiance dans les résultats de l'entrainement.


« Parfait Freed »
dit Elizabeth en applaudissant « C'était principalement une question de concentration et d'attention à ce qu'il y avait autour d'elle. Maintenant elle arrive à mettre à contribution cette affection extraordinaire pour le combat, vous avez une alliée très puissante... » continua-t-elle en s'approchant du groupe. « Êtes vous satisfait Monsieur Emerillon ? »

HRP:
 



Ava par Sae et Signature par Vlad, merci à vous ;)

Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3033

Région : Kantô - Alola
Dim 15 Jan - 22:44
Bien entendu Monsieur, mieux que ça, accepteriez-vous d'y participer dit-elle dans un premier temps, ordonnant à quelques-uns de ses compagnons de préparer un exercice. Oh vous avez remarqué ? Le bébé n'y est pas pour rien c'est sûr ! Mais la pension marche plutôt bien et je suis assez fière du travail que j'ai effectué avec votre compagne ! continua-t-elle, pas non plus complètement naturel, laissant supposer que ta question l'avait laissé légèrement gênée. D'ailleurs si vous voulez bien vous placer derrière elle et libérer certains de vos compagnons ? Celle qu'elle identifie le plus en tout cas. continua-t-elle cependant sans hésitation.
Bien entendu. répondis-tu avec un léger sourire.

Tu t'exécutas et te plaça dans le dos de Freed, à dix pas de sa position, et attrapa deux Pokéballs que tu lanças pour faire sortir Snow et Zéro. L'un avait été son compagnon de voyage pendant un temps, l'autre un certain modèle une fois intégré à l'équipe. Il s'agissait là des deux seuls que tu possédais encore dans ton équipe en lesquels elle reconnaissait encore les traits. Elle ne sembla d'ailleurs pas contredire cela puisqu'au moment où les deux monstres apparurent dans son dos, la miss se tourna vers eux et leur adressa un air enjoué, visiblement bien contente de revoir leur trogne. Ce moment fut cependant de courte durée car très vite, elle se tourna vers un Kirlia qui lui faisait face, entouré de divers objets plus ou moins dangereux, et l'éleveuse juste derrière prête à lancer « l'exercice ». Elle lâcha un « [color:d5ce=#000]c'est parti ! » lorsque Freed fut bien prête, et le type psy s'illumina alors subitement, soulevant les divers objets suscités qu'elle balança alors en continu en direction de la Tyranocif qui devait donc être forcé de les stopper. Un instant, tu crus que la démonstration de force allait mal tourner, mais contre toute attente, la bête se révéla beaucoup plus compétente que ce que tu pensais voir en arrivant ici en ce jour. Jouant des mains, des bras, du ventre, des griffes, des crocs, de la tête et de la queue, le type roche et ténèbres s'employa à détruire la majorité des projectiles lancés contre ses compagnons, en déviant tout de même certains qu'elle savait ne pas pouvoir détruire à temps. Ce ne fut très vite plus une démonstration mais un véritable spectacle, et l'agilité couplé à la concentration intarissable du Pokémon t'excita au plus haut point. Les assauts ne cessant de se démultiplier, gagnant tranquillement en intensité, en vitesse, en puissance et surtout en difficulté, le Kangourex d'Elizabeth s'amusant à renvoyer les quelques débris projetés par les restes des objets qu'avaient détruit Freed depuis l'arrière, obligeant ainsi le Pokémon roche à user de sa queue pour bloquer ces assauts. Du grand art. Et durant toute l'exercice, la Tyranocif ne sembla pas même une seconde se détacher de l'objectif qu'elle s'était visiblement fixé : prouver qu'elle était capable de vous protéger, toi et ses compagnons. Tout portait à croire qu'elle y était parvenu, et tu ne pus que faire pousser un énorme sourire d'extase lorsque les assauts se stoppèrent enfin, annonçant la fin de la démonstration.

Parfait Freed. applaudit Elizabeth. C'était principalement une question de concentration et d'attention à ce qu'il y avait autour d'elle. Maintenant elle arrive à mettre à contribution cette affection extraordinaire pour le combat, vous avez une alliée très puissante... expliqua-t-elle en venant vers toi et ses propres Pokémon Êtes vous satisfait Monsieur Emerillon ? demanda-t-elle.

Tu la fixas avec ce même sourire exquis.

Plus que satisfait ! Je suis ravi de voir les progrès fulgurants qu'elle a pu faire en si peu de temps, et l'efficacité de votre pension en ce sens ! Je vous remercie grandement pour vous être aussi bien occupé d'elle et de lui avoir permis de prendre confiance en elle ! répondis-tu avec un enthousiasme évident.

Freed choisit cet instant pour revenir t'offrir un câlin bienveillant et te donner tout son amour, t'obligeant à la garder dans tes bras deux bonnes minutes avant de lui faire une caresse chaleureuse sur le haut du crâne pour enfin s'en détacher et suivre l'éleveuse pour la suite du programme. Maintenant que la démonstration de force était faite, il ne manquait qu'une dernière chose à régler : le paiement. Tout était prévu à l'avance, et l'argent que tu devais à la dame était déjà prêt. D'ailleurs, tu ne te fis pas prier pour le tendre à l'intéressée dès qu'elle en vint au sujet. Tout se fit plus vite que tu ne le pensais. En quelques minutes, la pension était réglée, et il te restait plus qu'à partir. Tu pris néanmoins la peine d'offrir quelques vœux de bonne santé pour son enfant et pour sa pension, puis lui adressa tes derniers remerciements et salutation avant de repartir avec, à la ceinture, une nouvelle Pokéball qui attendait depuis un moment de retrouver sa place parmi vous. Pourtant, plusieurs heures après ce départ joyeux, il te sembla que tu avais oublié quelque chose. Quoi donc ? Tu ne te rendis compte que trop tard que tu allais finalement t'occuper toi-même de remettre sur pattes la Roucoups voltigeuse …




Et voilà, du coup, je clôture le rp de mon côté ^^ Merci pour ces quelques posts, et comme prévu, je récupère au passage ma Roucoups qui a donc gagné un petit niveau (compris entre 5 et 20, soit 25 Pk$), et de souvenir, l'entraînement valait 335 Pk$, donc 335-25=310 Pk$ à reverser pour ce qu'il restait à entraîner. Merci de t'en être occupé même un petit peu, et bonne continuation mais surtout bon courage avec ta pension <3


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Pour un avenir meilleur || With Elizabeth
» Allons implorer dieu pour un avenir meilleur [Katherine Grey]
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» L'avenir de la VPC GW
» Une discussion pour l'avenir [pv Horus Vahalor]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Parmanie :: Jardin d'EDEN-